Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Forum Les mystères des Ovnis - Ufologie et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Vu sur Youtube à PertuisAujourd'hui à 15:50XPDavyLumières rouges oranges vives (mes photos).Aujourd'hui à 10:29Roland89(1994) Vidéo ovni centre d'essai de la base Nellis de l'US Air ForceHier à 13:44XPDavyLe Rover Persévérance et son hélicoptère.Hier à 13:21XPDavyNous ne vivrons pas sur Mars ni ailleursJeu 22 Juil 2021, 22:23XPDavySommes-nous seuls dans l'Univers ?Jeu 22 Juil 2021, 20:20martinPrésentation Jeu 22 Juil 2021, 19:02freethinkerAutour de la question : comment cultiver l'esprit critique ?Mer 21 Juil 2021, 20:12Jean-Marc WatArticles sur le sujet ovniMer 21 Juil 2021, 18:35martinBen, c'est encore moi...Mer 21 Juil 2021, 10:22Roland89Une initiative Européenne pour recueillir et analyser les OvnisMer 21 Juil 2021, 00:39jean-lucLUSA FAA près de 10.000 cas en accès libre (2014-2020)Dim 18 Juil 2021, 11:52Jean-Marc WatMon départDim 18 Juil 2021, 00:08LogikConcevoir une coprésence ?Sam 17 Juil 2021, 18:26TychoeBrahePANIQUE CHEZ LES PSEUDO SCEPTIQUESJeu 15 Juil 2021, 12:44freethinkerLa politique du forum : buts, remarques importantes et objectifsMer 14 Juil 2021, 21:32nicosJacques Vallée en live le 29 juinMer 14 Juil 2021, 14:21NOT-ALONEIls testaient la fiabilité des sites UFODim 11 Juil 2021, 22:38Sorensir2012: le 28/06 à 15h13 - Un phénomène ovni insolite - Rouen-Petit-Couronne - Seine-Maritime (dép.76)Dim 11 Juil 2021, 18:59Hector01Des traces de vie sur Encelade?Dim 11 Juil 2021, 09:53Julien.BLe voyage temporel est-il possible?Sam 10 Juil 2021, 20:52Hocine"LE TEMPS DES OVNIS" nouveau docu par Georges CombesVen 09 Juil 2021, 20:21udje5403 Déclaration de l'astronaute Bill NelsonVen 09 Juil 2021, 15:50LorelineInterdit d'interdire, une émission de Frédéric TaddeïJeu 08 Juil 2021, 10:54OVNI-LanguedocVidéo d ovni trouvé sur facebookMer 07 Juil 2021, 21:48Pascal_WesternOvnis et "extraterrestres" dans l'art antique (peintures, gravures et statuettes)Mer 07 Juil 2021, 19:48HocineRapport du Pentagone sur les ovnisSam 03 Juil 2021, 18:37Jab76Déclarations récentes d'officiels Américains sur les OvnisVen 02 Juil 2021, 13:34martinÉmission sur le rapport du PentagoneJeu 01 Juil 2021, 23:30Jab76Sondage : Quel est le cas le plus intrigantJeu 01 Juil 2021, 09:56Hocine
Annonce
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.48 €

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
"La zététique n'est pas un sport de combat" - Page 2 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20250
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis "La zététique n'est pas un sport de combat"

Dim 18 Nov 2007, 14:24
Rappel du premier message :

16/11/2007: "La zététique n'est pas un sport de combat"


Naît-on croyant (tenant1), naît-on sceptique, naît-on attiré par l'occulte ou plutôt par le rationnel ?

Mon objectif n'est pas de définir l'ensemble de ces termes. L'aura, l'ésotérisme, le paranormal... on n'ouvre pas le dictionnaire quand on en parle entre amis. Or, c'est à l'ami qui se trouve potentiellement derrière chaque lecteur que je m'adresse humblement. En fait, à travers ces lignes je souhaite rompre ce positionnement trop souvent vu : « tenant (ou croyant selon le terme que vous préférez) contre sceptique ». Je le refuse, parce que mon histoire est faite de tenants que j'aime, de sceptiques que j'aime, de tenants qui m'insupportent et de sceptiques qui m'insupportent au moins autant. C'est pour cela que je me propose de partager avec vous mon parcours, non comme un exemple universel, mais comme un pont vers un questionnement.

Cet article comporte le témoignage et les réflexions personnelles d'un membre de l'Observatoire zététique sur son rapport au paranormal et à la zététique. Il ne s'agit donc pas d'une prise de position de l'Observatoire zététique.

1. De la naissance à la croyance

Je suis né dans une famille très attirée par le paranormal. Voici une liste (incomplète) de méthodes avec lesquelles je fus soigné : homéopathie, ostéopathie, acupuncture, kinésiologie, médecine ayurvédique, fleurs de Bach, coupeur de feu et d'entorse, enleveuse de verrues...
J'entendais régulièrement parler d'esprit, d'énergie, d'aura, de karma, d'astrologie, de radiesthésie, de géobiologie...

À l'âge de raison, j'étais sûr d'approcher une forme de vérité : ces médecines fonctionnaient, puisque que je guérissais. Cela impliquait de ma part une forme de rejet de la médecine dite moderne, des nouvelles techniques (four micro-onde, vaccin)...
Mon père était reconnu en tant que rebouteux et de nombreuses personnes appelaient pour résoudre des souffrances physiques accompagnées, parfois, d'une profonde détresse... et pour lesquelles les méthodes « officielles » étaient inefficaces. Papa réussissait visiblement à soigner, vu que le bouche-à-oreille était important... un père au sommet de l'estime de son enfant.

2. De la croyance à l'évangélisation

L'adolescence passée et l'âge adulte arrivant, je décidai d'évangéliser doucement mon entourage et je partageais mes croyances sur le paranormal et sur les médecines dites parallèles, avec la sincère volonté de vouloir faire le bien. Ma démarche étant sérieuse, je potassais livre après livre et, plutôt à l'aise en rhétorique, je convertissais peu à peu mon petit monde.
J'approfondis ensuite, sûrement comme tout un chacun, le sens de la vie en me questionnant sur les réincarnations, mon avenir, en cherchant à ressentir des énergies.
Intérieurement, je ressentais le devoir de reprendre, un jour, le flambeau de mon père pour soigner la souffrance d'autrui. Pourtant, je ne croyais pas en tout et en n'importe quoi. Un côté cartésien2 me permettait de faire un tri et je ne croyais ni aux horoscopes de madame Teissier, ni aux médecines de charlatans.

3. De l'évangélisation à la confrontation

Lorsque j'en parlais, indéniablement je rencontrais des sceptiques, dont à force je connaissais par avance les arguments. Je me disais intérieurement que c'était des bornés qui de toute façon, en n'utilisant que leur cerveau, ne pouvaient ressentir des choses qui échappent à la raison, à la science. Je les trouvais arrogants et prétentieux (mais au fond de moi, je l'étais sûrement aussi un peu en me disant : « dommage, ils passent à côté d'une réalité des choses »).
Mon père insistait sur le fait de rester humble : en étant moi-même, je provoquerai le questionnement un jour ou l'autre.

4. De la confrontation au questionnement

Les confrontations étaient parfois assez passionnelles, car parler de ces choses engage souvent une part affective forte. Ayant fait des études scientifiques, je pouvais facilement argumenter en m'appuyant sur des théories.
En tant que croyant (et je trouve que c'est souvent le cas chez d'autres), je cultivais une ambiguïté entre : « ces choses-là ne sont pas du champ de la science car ésotériques donc non prouvables », et entre : « les scientifiques, trop bornés qu'ils sont, refusent de se pencher sur ces choses-là ».
Or si je voulais expliquer des choses, il me fallait des outils. Finalement je me suis investi d'une nouvelle mission : prouver sérieusement que j'étais dans le vrai avec, s'il le faut, des arguments vraiment scientifiques. Cela impliquait d'écouter les arguments des sceptiques.

Je sais que certains tenants ne seront pas d'accord avec cette démarche, car pour eux, c'est quelque chose qui ne peut pas être démontré scientifiquement, car c'est ressenti intérieurement et pas abordé avec le cerveau. Ils pensent aussi que si on a un don, ce n'est pas pour l'étaler et qu'on n'a rien à prouver. Je suis plus dans le sens : « si c'est vrai, mince ce serait bien dommage de ne pas pouvoir le partager ».

5. Du questionnement à la zététique

J'ai lu un jour un livre d'Henri Broch et de Charpak : « Devenez sorcier, devenez savant ». J'ai détesté. Le ton m'empêchait de recevoir le moindre argument développé. Et puis un jour j'ai rencontré la démarche zététique3. Ce ne fut pas un coup de foudre, mais un attrait certain. Je pense que cela s'est assez bien passé car j'étais dans une démarche d'ouverture et non dans une démarche de vouloir convaincre les sceptiques : pour cela il fallait que j'ose embrasser le doute... difficilement, car remettre en cause ses croyances n'est pas chose aisée. Cela demande une très grande humilité : en effet, quelque part, c'est se mettre en danger, reconnaître un tort potentiel.
Je ne sais pas si toi, lecteur (je me permets de te tutoyer vu que tu me connais bien maintenant), tu es plutôt tenant, mais je trouve vraiment intéressant de s'autoriser à avoir peut être tort. Cela ne veut pas dire que tu as effectivement tort, cependant tu te permets d'ouvrir une brèche que tu pourras bien sûr refermer.
Je me souviens des grincements de dents que j'avais lorsque j'entendais des jugements féroces vis-à-vis de certaines croyances. Et qui étaient-ils pour juger telle ou telle médecine sans jamais l'avoir expérimentée sur eux ?
Finalement je me suis rapproché de zététiciens que j'identifiais comme étant les plus tolérants. Avec du recul, je me rends compte qu'ils sont les plus sensibles aux enjeux affectifs.
Alors suis-je devenu zététicien du jour au lendemain ? Non, c'est un cheminement intérieur qui demande à être nourri plusieurs fois. La curiosité est le seul guide.

6. Le basculement

La fissure, pour moi, a été l'homéopathie. J'ai approfondi la question assez loin pour m'apercevoir qu'en fait ce n'est pas du tout ce que l'on croit (je t'invite à regarder en détail la composition de l'Oscillococcinum).
Alors pourquoi un basculement ? Parce que de nombreuses autres pratiques valident l'homéopathie. Et si elles valident quelque chose de « faux », elles sont elles-mêmes fausses... c'est ce que j'ai pensé4.

Et pourtant, j'ai guéri par l'homéopathie, je l'ai vue résoudre plein de petits soucis chez des amis, parents. Avec la démarche zététique, j'ai pu comprendre que ce n'était pas spécialement pour les raisons que l'on croit (effet placebo, méconnaissance du corps et des maladies, psycho... jouent probablement un rôle).
C'est là que je trouve la confrontation classique tenant-sceptique stérile, car finalement elle empêche d'aborder d'autres sujets qui mériteraient d'être approfondis : « quels sont les mécanismes de l'effet placebo ? », par exemple.
Lorsque j'écoute une personne qui me rapporte un phénomène paranormal, j'entends quasiment systématiquement : « je tiens à préciser que je suis quelqu'un de très cartésien ». Combien de fois l'ai-je dit moi-même, comme un argument béton.
Car le plus difficile je pense, pour un tenant, est de comprendre l'apport d'une démarche scientifique à ses croyances.

7. De la zététique au respect

Ce cheminement m'a donné une certaine force que j'essaye de ne pas perdre : me souvenir des arguments de sceptiques qui me blessaient, que je trouvais ridicules... même s'ils pouvaient être vrais, car souvent je pouvais les prendre comme une agression d'un sceptique pur et dur qui ne pouvait pas ouvrir son esprit.
J'ai un profond respect pour des tenants et je peux comprendre les enjeux quand, par exemple, la médecine « officielle » n'a plus de solution pour nous. Et je sais qu'il est insupportable de perdre espoir.
Et puis, il faut bien reconnaître les faiblesses de la médecine « officielle » (que valent cinq minutes de consultation face à une demi-heure chez un homéopathe qui s'intéresse vraiment à vous ?) et l'absence à l'école d'un enseignement de l'esprit critique.

Quant à moi, il m'arrive encore de prendre des gouttes de tel remède magique de ma maman, car il me rappelle bien des choses et du coup je vais bien mieux.

Et puis, comme dans mon passé, je m'autorise aujourd'hui à avoir tort. Et je te l'avoue : je rêve toujours de prouver qu'un phénomène paranormal existe...

8. Pourquoi faire de la zététique ?

Étudier, parler du paranormal est un réel plaisir. Tu as sûrement vécu, lecteur, des soirées où des personnes confient leur expérience de table tournante, de magnétiseurs qui ont guéri telle personne, de barreur de feu, des adresses que l'on s'échange. En parlant de tel sujet, on a réel succès... sauf s'il y a un sceptique dans la salle qui donne son avis.
Je suis souvent mal à l'aise devant des personnes qui me rétorquent : « pourquoi critiquer telle médecine ou croyance si cela fonctionne même à cause d'un effet placebo ? Tu es un briseur de rêve ».
La zététique n'a pas comme but de briser un espoir. Elle n'a même aucun but. Elle permet juste aux personnes de faire leur choix en connaissance de cause. Quand Boiron vend de l'Oscillococcinum, quels outils ai-je pour juger de la pertinence de ce « médicament » ? Une fois que la personne a eu les moyens d'approfondir le sujet, libre à elle de choisir ou non la médecine qu'on lui propose.
N'est ce pas positif ?

La zététique permet aussi d'analyser un fait comme le témoignage d'une personne guérie par un rebouteux. Que puis-je en tirer comme conclusion ? Le rebouteux a-t-il effectivement un don ?

Car ce qui me frappe aujourd'hui quand je regarde qui j'étais avant, c'était de voir avec quelle facilité je donnais du crédit à une personne qui exerçait une pratique pseudo-médicale.
« Tu sais je suis allé voir monsieur X, il a une technique formidable : il te guérit juste par imposition des mains »
« Ah ouais c'est vrai ? » ? et je colportais la bonne nouvelle...

Comment est-ce que je réagis aujourd'hui, tu dois te demander ? Est-ce que je sors mon attirail de sceptique pour réfuter d'emblée toute croyance ?
Non je m'impose que cela ne se passe pas ainsi. Je mets tous mes préjugés à plat, et en collaboration avec le croyant qui m'offre la chance de se pencher sur ce sujet, j'essaye de comprendre son univers, son vocabulaire (par exemple que veut-il dire par « énergie »). Ensuite je cherche s'il y a déjà eu des expériences faites. Et au final, le rêve, de monter un protocole ensemble, non pas pour prouver qu'il a tort, mais pour mettre en évidence ou non le phénomène.
En tout cas, le travail d'écoute et de collaboration est un enrichissement humain réciproque.

Et finalement cet esprit d'analyse que j'ai acquis, me sert aujourd'hui dans beaucoup d'autres domaines, comme la critique des médias, les discours politiques, etc.

La zététique reste en tout cas un plaisir, un loisir et n'est certainement pas une doctrine avec ses préceptes et ses ennemis.

Critique et conclusion

Les zététiciens ne sont pas des personnes parfaites. Effectivement il y a des bornés dans les sceptiques. Ils ne sont pas un groupe uniforme de personnes aux comportements identiques. Nous essayons à l'Observatoire zététique d'être les plus tolérants et ouverts possible.

Finalement il ne faut aucune connaissance scientifique approfondie pour avoir une démarche zététique. Lorsque j'ai une discussion sur ces sujets, je sais qu'il ne sert à rien de partir sur des théories qui expliqueraient tel ou tel phénomène. Ce sont souvent des débats stériles : mettons plutôt en évidence le phénomène en montant un protocole. Et si phénomène il y a, bâtissons ensuite une théorie.

Mais attention, autant notre propre remise en question nous regarde, autant il ne faut pas minimiser l'importance qu'une croyance peut avoir pour quelqu'un.
C'est pourquoi j'ai peu abordé ces sujets avec mon père et je n'ai pas essayé de le tester : pour lui c'est toute sa vie, sa raison d'être. Qui suis-je pour aller le titiller au risque de le blesser ? Et puis, il reste un père toujours au sommet de l'estime de son enfant.

Si tu es arrivé jusque là, je t'en remercie. Je n'ai pas écrit ce texte pour évangéliser avec la zététique comme j'ai voulu, autrefois, évangéliser avec mes croyances. Je n'ai pas sauté de l'arbre des tenants pour atterrir dans celui des zététiciens. J'ai fait ce parcours qui est le mien. Chacun est libre de ses choix, de ses options, et un parcours différent du mien n'est pas un parcours moins respectable. Simplement je me suis dit que partager mon expérience pouvait être intéressant pour d'autres. Un sage disait que chaque personne une fois décédée était une goutte qui allait avec son expérience se mélanger dans un océan à partir duquel on renaissait... je préfère partager de mon vivant !

Je ne signe pas, car ce texte implique d'autres personnes, mais quiconque souhaite en discuter avec moi peut le faire par l'intermédiaire de contact@observatoire-zetetique.org.


1 Je préfère ce mot à celui de « croyant » pour exclure la connotation religieuse (la croyance en un dieu n'est pas du ressort de la zététique). Le tenant est celui qui soutient une opinion, défend une doctrine. Appliqué au paranormal, on parle par exemple de « tenant » de l'hypothèse extra-terrestre (qui soutient que les OVNI sont des vaisseaux extraterrestres).
2 Je fais exprès d'employer ce terme pour rebondir dessus plus loin.
3 Voir cette petite définition.
4 Le pendule, l'antenne de Lecher, la kinésiologie ou Acmos, par exemple, permettent de tester si tel médicament homéopathique sera efficace pour soigner la personne.

http://www.zetetique.info/archives/00000096.html

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici

Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: "La zététique n'est pas un sport de combat"

Mer 07 Jan 2009, 21:58
Salut,

Très intéressant tout ça.

Il y a cependant des points qui demandent éclaircissement.

L'ufologie se trouve confrontée à une forme de scepticisme bien particulier, résultant de plusieurs décennies d'antériorité. Ce scepticisme là n'est pas à proprement dit imputable au seul doute scientifique, mais à toute une histoire faite de controverses, parfois de mensonges et de maladresses de la part de la Défense ou autres factions. C'est donc un scepticisme qui s'est édifié sur la base de ce que la science considère comme des impostures. C'est très particulier car le doute scientifique survient justement avec l'idée que rien n'est définitivement édifié. Autrement dit, tout domaine peut connaitre de nouvelles situations, y compris celui des OVNI. Et avec de nouvelles situations apparaisent de nouveaux éléments comme de nouvelles approches, qui évoluent en fonction des ressources et des systèmes de pensée.

La zététique, comme le scepticisme, sont de très anciennes philosophies, apparues dans la Grèce antique. Elles ont été mis au point pour différencier la recherche de la vérité des dogmes traditionnels et religieux pré-établis. Ceci dit, le caractère dogmatique d'une connaissance n'empêche en rien que cette dernière soit fondée et exacte. Il fallait pour cela le vérifier (zetos) puis en démontrer la réalité véridique (skepticos). Car parmi ces dogmes se touvaient autant de vérités que d'élucubrations.

Le succès de la pensée grecque s'est vite répandu dans l'ancien monde, et depuis, tout penseur s'emploie à en respecter les principes - élémentaires mais d'une terrible efficacité : les grecs les premiers montrent du doigt le sophisme de certains penseurs et avec, c'est tout notre système de logique qui n'en est trouvé renforcé et surtout remis à sa juste place : la logique seule ne suffit pas. Bref.

La zététique contemporaine est un garde-fou - aussi imparfait soit-il : est-il celui qui convient le mieux à l'ufologie? Certes non. Tout domaine de la pensée et de la détermination doit posséder ses propres garde-fous, son propre système autocritique. C'est à dire que le scepticisme et la zététique sont des principes intrinsèques à toute recherche et non des obstacles extérieurs que l'on doit combattre.

C'est à dire qu'il peut exister un scepticisme et une zététique entièrement appropriée à l'ufologie, pour peu que cela soit les chercheurs d'OVNI eux-mêmes qui les mettent au point en fonction des critères objectifs qui sont les leurs.

C'est à dire que le système ufologique est submergé par une grande richesse de paramètres. Sans une structure rigoureuse, une sélection draconienne, cette richesse devient un handicap car des paramètres perdus dans la masse peuvent échapper aux enquêteurs et aux analystes. Ci fait que des indications de première importance peuvent ainsi être perdues, inexploitées et finalement oubliées.

Et enfin dernier point, qui nous fait entrer dans le système lui-même, celui de l'approche. La seule solution, pour l'ufologie, afin de ne pas s'engouffrer dans l'impasse, est de passer un cap : celui de science populaire à discipline expérimentale. Le système traditionnel de l'enquête peut être conservé, on ne sait jamais, mais il n'a pour ainsi dire produit aucun résultat satisfaisant sur plusieurs décennies. Vu que l'intention première dans ces enquêtes est de localiser un objet ufologique, il faut directement passer à une méthodologie de localisation. S'il existe réellement des objets extraterrestres en puissance, ils sont localisables. Le tout est de réfléchir à cela, de considérer cette possibilité. Je conviens que c'est l'aventure, mais sans exploration, que peut-on espérer découvrir?
Cosmos
Equipe du forum
Equipe du forum
"La zététique n'est pas un sport de combat" - Page 2 Empty

Masculin Age : 78
Nombre de messages : 1716
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement
Points de Participation : 7180
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis Re: "La zététique n'est pas un sport de combat"

Mer 03 Juin 2009, 18:57
fleur

L'invité a écrit:

"C'est à dire que le système ufologique est submergé par une grande richesse de paramètres. Sans une structure rigoureuse, une sélection draconienne, cette richesse devient un handicap car des paramètres perdus dans la masse peuvent échapper aux enquêteurs et aux analystes. Ci fait que des indications de première importance peuvent ainsi être perdues, inexploitées et finalement oubliées."

.....................

Ce que l'on peut constater tout au long des discussions sur les forum, c'est l'assurance de certaines personnes sur des sujets dont ils n'ont pas acquis un minimum de bases. S'ils doutent, ce qui est normal, c'est surtout parce ce qu'ils ont observé ou lu, ne correspond absolument pas à leur formation universitaire.
Quand on ne sait pas, la premiére chose à faire est d'oser se documenter.

Exemple vécu:
Un zététicien fort connu, me soutenait lors d'une échange vigoureuse, que l'ovni observé par le témoin (Pilote) ne pouvait être un engin solide.
Pour conforter son argumentation, il m'expliquait que le radar de l'aeroport n'avait absolument pas enregistré d'écho lors de cette observation.
Il m'a été trés difficile d'expliquer à ce brave zététicien, que le radar du dit aéroport, n'était qu'un radar conçu pour suivre les avions munis d'un transpondeur permettant ainsi, d'organiser la circulation aérienne. (Radar secondaire)
Hélas, tout instruit qu'il se disait être, il ne connaissait pas la différence entre un radar primaire de surveillance de l'espace aerien et un radar secondaire de circulation aero.
Ce n'était pas grave comme erreur, mais son agressivité maladive ne permettait plus de poursuivre la discussion.gfjhnsyd,f

Le plus amusant, c'est qu'aprés sur un autre forum, ce brave individu faisait le fier en donnant doctement, des leçons sur les radar à de jeunes intéressés par l'ufologie.gbnf n

Donc, douter est une réaction normale quand on ne sait pas. Par contre, contester par principe est un manque de culture et d'humilité.
C'est regrettable, mais c'est souvent le problème de toutes discussions entreprises avec ce genre d'individu. No

Cordialement.fbzae

A+

_______________________________________
"Toute technologie suffisamment élaborée, sera considérée
comme de la magie par le primitif"... Arthur C.Clarke.

"C'est une erreur de croire nécessairement faux
ce que l'on ne comprend pas." (MAHATMA GANDHI).

avatar
Equipe du forum
Equipe du forum
"La zététique n'est pas un sport de combat" - Page 2 Empty

Masculin Age : 57
Nombre de messages : 108
Inscription : 26/07/2009
Localisation : Poitiers
Emploi : Indépendant
Passions : Les OVNI, les jeux vidéo, la musique.
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4493
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis Re: "La zététique n'est pas un sport de combat"

Lun 27 Juil 2009, 22:01
Bonsoir,

Ca amène aussi à étudier un minimum l'aviation, l'astronomie, la biologie, la physique, l'histoire de la planète et des hommes... Certains domaines comme la physique quantique sont si révolutionnaires que nos cerveaux ont parfois du mal à entreprendre où ça peut nous amener. Idem avec les nanotechnologies. Regardez ce qui a été fait en un siècle, et imaginez ce qui pourrait l'être en quelques millénaires, avec l'évolution actuelle. Et pourtant, 1000 ans à l'échelle de l'univers, ça pète pas loin. Si nous sommes issus des graines de la vie, premiers acides aminés, etc... deux solutions : soit elles ont été lâchées en un seul point, soit en plusieurs endroits. Par conséquent, la vie potentielle a été semée un peu partout, et si l'on connait la loi des grands nombres. Il n'y a pas 36 possibilités, et le seul fait d'être là prouve que nous ne sommes pas seuls.

Ensuite, ce qui vient nous rendre visite, pourquoi, comment, sont d'autres questions intéressantes, mais pour nous ressemble à un immense puzzle, dont la plupart des pièces sont manquantes. Nous sommes certainement incapables d'assimiler, de comprendre certaines choses, certains concepts, d'imaginer par exemple l'évolution de vivant dont le carbone ne serait pas la composante principale. Darwin avait trouvé une partie de la solution, de l'énigme. Mais sa solution ne peut malheureusement pas tout expliquer, elle est même incompatible avec certains cas connus.

J'ai l'impression que mes quelques questions du départ, en ont provoqué beaucoup plus, et des autrement plus complexes. On pourrait faire certaines comparaisons, simulations, avec des choses de la nature, sans savoir par exemple ce que devient la matière qui entre dans un trou noir, mais impossible d'avoir la clef du mystère pour l'instant. Et je crois que même des entités bien plus évoluées ont encore le même genre de problème, d'avoir des choses à apprendre, à découvrir, à comprendre. Une fois la solution trouvée pour éviter que la population disparaisse.

L'ordinateur issu du quantique, s'il pouvait être créé, nous dévoilerait soit disant l'ensemble des explications à toutes les questions qu'on puisse imaginer. J'ai vraiment du mal à y croire. J'ai aussi vu une théorie qui affirmait que nous n'étions que le système de reproduction de nos gènes, et que nous étions en fait manipulés par eux. Arriver à avaler ce genre de choses n'est pas évident ! Je ne sais plus qui a dit "le zététicien c'est celui qui ne doute de rien". Ils ont bien de la chance ^^

FdP
Contenu sponsorisé

Ovnis Re: "La zététique n'est pas un sport de combat"

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum