Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
PrésentationAujourd'hui à 22:06Polyèdre57Les pires fakes ovnis?Aujourd'hui à 19:40moimoiLDLN n° 122 - Février 1973Aujourd'hui à 18:37Polyèdre57Que valent les affirmations de Thierry Jamin?Hier à 15:27Pascal_WesternKepler: La dernière image du chasseur d'exoplanètes.Hier à 14:54XPDavyOvnis dans le LoiretHier à 13:59Polyèdre572015: le 30/10 à 20h20 - Lumière étrange dans le ciel - Ovnis à Pontarlier - Doubs (dép.25)Sam 16 Fév 2019, 19:41Polyèdre57Lorraine: les membres de cette régionSam 16 Fév 2019, 18:15Polyèdre57Le cas Pascagoula (Mississippi 1973)Sam 16 Fév 2019, 07:59Polyèdre57Lune & NASAVen 15 Fév 2019, 16:17XPDavyQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesVen 15 Fév 2019, 13:33AntigravitronLuc Cotté : La piste du fer, un concept déjà mis à malJeu 14 Fév 2019, 22:15Polyèdre57Le voyage temporel est-il possible?Jeu 14 Fév 2019, 21:37Nanou TiLes Canadiens du forumJeu 14 Fév 2019, 20:54Polyèdre57Nord-Pas-de-Calais: les membres de cette régionJeu 14 Fév 2019, 18:45Buckaroo_BanzaiQue pensez vous des gens qui croient beaucoup trop aux ovnis?Mer 13 Fév 2019, 18:06HocineLe rover Opportunity photographié à la surface de MarsMer 13 Fév 2019, 15:10XPDavyAquitaine: les membres de cette régionMer 13 Fév 2019, 11:52Polyèdre57Présentation et Observation de Nida24Mar 12 Fév 2019, 17:51Nida24LDLN n° 02 - Mars 1958Mar 12 Fév 2019, 15:38Anthony2201LDLN n° 121 - Décembre 1972Mar 12 Fév 2019, 15:18Anthony2201Revues NostraMar 12 Fév 2019, 12:19Polyèdre57LDLN n°01 - Février 1958Mar 12 Fév 2019, 04:33TikoBoson de Higgs et voyage interplanétaireMar 12 Fév 2019, 04:21TikoPrésentationMar 12 Fév 2019, 02:14StarfullLe rayon tracteur de Star Wars devient réalitéMar 12 Fév 2019, 02:01TikoL'armée US dispose de plusieurs scénarios en cas d'invasion E.TDim 10 Fév 2019, 22:29moimoi[Sujet Unique] 2014 : La sonde Hayabusa-2 est partie vers l’astéroïde 1999 JU3 - RDV 2018Dim 10 Fév 2019, 13:19XPDavyAutres hypothèses que les engins "tôles et boulons"Dim 10 Fév 2019, 13:06Nanou TiM.A.J. Histoire des méprises avec les vidéos d'O.D.H.TvSam 09 Fév 2019, 16:08Loreline
Annonce
Actualité du Blog
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis île de Groix - Constitution du questionnaire

le Lun 24 Jan 2011, 20:50
Rappel du premier message :

Sujet destiné à regrouper les questions à poser au témoin du phénomène de l'île de Groix (Morbihan), afin de constituer un questionnaire.

Vous trouverez le témoignage du marin ici :

https://www.forum-ovni-ufologie.com/t3176-l-ile-de-groix-morbihan-un-losange-reste-a-la-verticale-d-un-chalutier

Et la discussion ici :

https://www.forum-ovni-ufologie.com/t11934-les-observations-du-5-novembre-1990-un-satellite-et-des-ovnis

Cordialement

elevenaugust
elevenaugust
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 783
Inscription : 23/01/2010
Localisation : Bzh
Emploi : Informaticien
Passions : Ufologie, informatique, astronomie, sciences en général
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4676
Réputation : 14

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Mar 01 Fév 2011, 15:03
Bon....

Un contre-temps de dernière minute m'oblige à reporter ma "virée" à la semaine prochaine, même jour, même heure...

Il est possible que j'ai le temps de passer là-bas avant mardi prochain, auquel cas je vous préviendrais!

Merci et désolé pour ce retard.
Dam468
Dam468
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 70
Nombre de messages : 581
Inscription : 18/05/2008
Localisation : 79500
Emploi : retraité
Passions : ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4489
Réputation : 1

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Mar 01 Fév 2011, 15:32
chap Salut elevenaugust..

Le seul point à vérifier en priorité pour écarter définitivement la théorie de la RA est celui-ci:
C'était vraiment au-dessus de nous. Il ne bougeait pas, malgré le sens inverse du bateau en marche, donc il devait reculer un peu, en fait. Un losange complet, bien délimité par des lumières blanches tout autour, comme des guirlandes. Superbe ! C'était assez important, ça paraissait vraiment énorme, même bien 200 à 300 m de côté, beaucoup plus que mon bateau, au moins quatre à cinq fois comme le bateau, comme si on avait eu un plafond au-dessus de nous, qui déborde de chaque côté. On n'avait pas l'impression que c'était haut, parce qu'avec tous ces feux qui étaient vraiment énormes...
Même sans parler du fait que le témoin est situé à ~300 km de la trajectoire supposée de la RA..
.. ne pouvait pas la voir à plus de 20° au-dessus de l'horizon, alors pourquoi dit-il:"C'était vraiment au-dessus de nous."

de plus le seul cas où on peut voir un objet en déplacement sans mouvement angulaire apparent est celui d'une trajectoire radiale,
c-à-d directement dans l'axe de vision de l'observateur, on parle de trajectoire radiale, le témoin voit l'objet grossir, ou diminuer selon
qu'il se rapproche ou qu'il s'éloigne, sans constater de mouvement angulaire, ce qui dans le cas qui nous occupe est parfaitement
impossible, puisque la rentrée alléguée aurait survolé la France sous un très faible angle d'incidence.

Cordialement.
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Mar 01 Fév 2011, 17:56
Bonjour Dam,

Si vous souhaitez que l'on intègre cette remarque au questionnaire, je vous propose de la formuler sous la forme d'une question.

Cordialement
Dam468
Dam468
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 70
Nombre de messages : 581
Inscription : 18/05/2008
Localisation : 79500
Emploi : retraité
Passions : ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4489
Réputation : 1

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Mar 01 Fév 2011, 19:00
Bonsoir Nathanaël..
.. je faisais juste un commentaire sur ce détail du témoignage de Mr Bal, la question est déjà posée au point n° 9
comment peut-il observer cette fameuse RA au-dessus de lui s'il en est éloigné de ~300 km et en plus la voir stationnaire ?
9° « C'est resté stable bien cinq minutes au-dessus de nous, à faire du sur-place, comme s'« ils » voulaient nous voir, nous photographier... Je suis resté longtemps à regarder, puis ça a avancé un petit peu, en dépassant le bateau pour arriver au travers de l'arrière, et là, il y a eu les réacteurs (je pense que c'étaient des réacteurs) qui se sont mis en route. Ça s'est allumé en deux fois, mais au début, c'était juste minime, tout doucement, comme un brûleur à gaz avec des flammes blanches, pas (violentes), et progressivement, au fur et à mesure qu' « ils » mettaient la sauce, on voyait les genres de réacteurs qui forçaient. »

Question : Le témoin peut-il nous donner confirmation de la durée (5mn) de la position stationnaire de l'objet ou existe-t-il une marge d'incertitude ? A cette étape de l'observation, le témoin peut-il nous donner sa position relativement à l'objet, l'axe de vue de son observation et sa situation sur le bateau ? Lorsque l'objet a semblé se déplacer légèrement sur l'arrière du bateau pour se positionner au travers de l'arrière, quelle était l'orientation du témoin ? Son regard était-il tourné vers l'arrière du bateau ou dans une autre direction ?
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Mar 01 Fév 2011, 20:08
Ok Dam, si cela vous convient comme ça. Mais si vous voyez des précisions à amener, n'hésitez pas à le proposer et éventuellement à reformuler une question. Plus le questionnaire sera précis, plus les réponses ont de chances de l'être aussi.
elevenaugust
elevenaugust
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 783
Inscription : 23/01/2010
Localisation : Bzh
Emploi : Informaticien
Passions : Ufologie, informatique, astronomie, sciences en général
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4676
Réputation : 14

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Mer 09 Fév 2011, 16:54
Bonjour à tous,

Vous m'en voyez désolé, mais, encore une fois, je n'ai pas pu me rendre à la rencontre du témoin et de l'enquêteur; j'ai des impératifs personnels et professionnels qui m'imposent souvent des aléas de dernière minute...

Quoiqu'il en soit, je ferais de mon mieux pour mener ce travail dès que possible, vous pouvez compter sur moi.

Merci
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Jeu 10 Fév 2011, 01:11
@elevenaugust a écrit:Bonjour à tous,

Vous m'en voyez désolé, mais, encore une fois, je n'ai pas pu me rendre à la rencontre du témoin et de l'enquêteur;

Bonsoir Eleven...

Bah pour une observation vieille de vingt ans on n'est pas à quelques semaines près!

Et puis une autre question me vient à l'esprit : est-il possible que le bateau ait dévié de cap pendant son observation ? (à moins que ce soit une question idiote, je n'ai aucune connaissance en navigation).

Et puis j'avais placé une autre question dans ma description de la rentrée, qui peut être rajoutée entre 4 et 5 : a-t-il observé un nuage bizarre qui aurait persisté dans la direction du début du phénomène ?

Pour ce qui est de la description de la R.A. c'est juste à la fin si ça l'intéresse, peu importe qu'il pense ou non que c'est ce qu'il a observé mais j'ai le sentiment que personne ne lui a parlé de ça!


Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Jeu 10 Fév 2011, 06:33
Questionnaire à soumettre à Mr Bal :

1° Localisation de l'observation

La position supposée à 18 milles dans le suroît (soit au sud-ouest, c'est-à-dire 225° depuis la pointe de Pen-Men sur l'île de Groix) se trouve au niveau du point rouge sur la capture d'écran ci-dessous. Le témoin peut-il confirmer cette position ?



2° Direction de la course du chalutier. Quel était le cap suivi par le chalutier ? Si le témoin est capable de donner un cap, à quel moment celui-ci a-t-il été relevé (avant, et si oui combien de temps avant ? pendant ? ou après ?).

3° Dimensions du chalutier et de la passerelle. Serait-il possible d'avoir une photo du chalutier ?

4° « J'étais sur la passerelle. Le reste de l'équipage dormait. D'un coup, il y a eu comme une explosion, une lumière rouge intense, rouge pâle si on veut, comme un éclair rouge-orange, qui paraissait bas sur l'horizon. Ça n'était pas très gros, mais tout de même assez important... comme une explosion. C'était assez loin... difficile de préciser la distance. Je me suis dit que c'était peut-étre un avion ou un hélico qui avait explosé, et puis non, vu la façon dont c'est venu ensuite »

Question : Lors de cette première phase de l'observation, quelle place le témoin occupait-il dans la cabine, était-il au poste de pilotage ? Ou observait-il la scène d'un autre point de vue ? Selon le point d'observation, quel est le champ de vision que lui autorisait la structure de la cabine ? S'il était au poste de pilotage, quel était son champ de vision et quel est l'angle de vue maximal et minimal en hauteur que permet cette situation ? Lui aurait-il été possible de voir un phénomène situé à 25° 30° de hauteur sur l'horizon ? A défaut de pouvoir en rendre compte, est-il possible d'évaluer les distances : celle de l'oeil par rapport à la vitre, et celle de la hauteur de l'oeil par rapport au haut de la vitre. Et pareil à l'extérieur avec le toit de la cabine...

5° « Ça avançait droit dans l'axe du bateau, avec un cap au nord-est »

Question : Quels sont les éléments d'appréciation qui ont permis au témoin de juger d'une trajectoire de l'objet précisément dans l'axe du bateau ?

6° « Et puis c'est arrivé à la verticale du bateau, et d'un seul coup, des lumières se sont allumées: beaucoup de lumières blanches. Quand ces feux blancs se sont allumés, on ne voyait plus les feux rouges. les lumières blanches sont passées au-dessus du toit de la passerelle: je ne les voyais plus, alors je suis sorti sur l'arrière du bateau, ce qui m'a demandé quinze secondes »

Question : En ce qui concerne cette étape de l'observation, le témoin confirme-t-il que le phénomène est sorti de son champ de vision et quels sont les éléments qui lui ont permis relativement à sa position à l'intérieur de la cabine de conclure que l'objet s'était déplacé pour se situer au-dessus du toit de la passerelle ?

7° « Bon, je les ai vues de l'arrière, et j'ai constaté qu'elles étaient disposées en losange. Je me suis dit: « de l'avant, je verrais mieux », donc je suis passé à l'avant, et là, on le voyait très bien, ce fameux losange. »

Question : Le témoin peut-il nous confirmer que lorsqu'il fut sorti à l'arrière du bateau, il pouvait voir très nettement le phénomène à la verticale de celui-ci ? Pourquoi selon lui alors même qu'il pouvait observer ce phénomène de l'arrière du bateau a-t-il éprouvé le besoin de se rendre à l'avant du bateau pour mieux voir ? Est-ce parce que son champ de vision était obstrué par la cabine ? Ou y a-t-il une autre raison ?

8° « C'était vraiment au-dessus de nous. Il ne bougeait pas, malgré le sens inverse du bateau en marche, donc il devait reculer un peu, en fait. Un losange complet, bien délimité par des lumières blanches tout autour, comme des guirlandes. Superbe ! C'était assez important, ça paraissait vraiment énorme, même bien 200 à 300 m de côté, beaucoup plus que mon bateau, au moins quatre à cinq fois comme le bateau, comme si on avait eu un plafond au-dessus de nous, qui déborde de chaque côté. On n'avait pas l'impression que c'était haut, parce qu'avec tous ces feux qui étaient vraiment énormes... mais est-ce que ça paraissait grand parce que c'était bas ? Ça n'avait pas l'air d'être haut, vu comme c'est arrivé bas sur l'horizon, peut-être 900 m de haut, par comparaison aux câbles qu'on allonge pour la pêche. »

Question : Lorsque le témoin observait le phénomène de l'avant du bateau, vers quelle direction regardait-il ? Était-il orienté vers la cabine pour observer l'objet à la verticale du bateau ou regardait-il dans la direction du déplacement du bateau ou autres ? Peut-il nous décrire à ce moment quelle était sa position exacte d'observateur relativement au bateau et au phénomène observé ?

Le témoin dit avoir observé un objet énorme ? Il donne une estimation de 200/300 m de côté pour une hauteur estimée de 900 m. L'estimation de la longueur de côté de 200/300 m est-elle l'estimation de la longueur réelle de l'objet ou de sa dimension apparente. Le témoin peut-il évaluer les dimensions angulaires ou apparentes (à bout de bras) (comparaisons avec le diamètre lunaire, une constellation telle que la Grande ourse...) ?

Lorsque le témoin décrit le phénomène comme étant « un plafond au-dessus de nous, qui déborde de chaque côté. », qu'entend-t-il par là ? Le phénomène débordait-il effectivement des côtés du bateau jusqu'à barrer la vue du ciel par exemple ? Comme il semble le décrire dans la partie qui suit : « On avait l'impression de matière, mais dans le centre, est-ce que c'était une masse ? On ne voyait rien au travers. Ça n'était pas transparent, sinon on aurait vu un petit nuage, une étoile. On ne voyait que du noir, mais plus noir que le ciel. Même dans la nuit, on fait la différence; je ne me souviens pas d'avoir vu des étoiles, mais le ciel était clair, vraiment clair »

9° « C'est resté stable bien cinq minutes au-dessus de nous, à faire du sur-place, comme s'« ils » voulaient nous voir, nous photographier... Je suis resté longtemps à regarder, puis ça a avancé un petit peu, en dépassant le bateau pour arriver au travers de l'arrière, et là, il y a eu les réacteurs (je pense que c'étaient des réacteurs) qui se sont mis en route. Ça s'est allumé en deux fois, mais au début, c'était juste minime, tout doucement, comme un brûleur à gaz avec des flammes blanches, pas (violentes), et progressivement, au fur et à mesure qu' « ils » mettaient la sauce, on voyait les genres de réacteurs qui forçaient. »

Question : Le témoin peut-il nous donner confirmation de la durée (5mn) de la position stationnaire de l'objet ou existe-t-il une marge d'incertitude ? A cette étape de l'observation, le témoin peut-il nous donner sa position relativement à l'objet, l'axe de vue de son observation et sa situation sur le bateau ? Lorsque l'objet a semblé se déplacer légèrement sur l'arrière du bateau pour se positionner au travers de l'arrière, quelle était l'orientation du témoin ? Son regard était-il tourné vers l'arrière du bateau ou dans une autre direction ?

10° « C'est devenu assez vif comme une traînée de lumière blanche, et d'un seul coup, c'est parti, d'un mouvement terrible, cap nord-est, à une vitesse incroyable. »

Question : Le témoin peut-il confirmer qu'il a vu l'objet disparaître à une vitesse fulgurante dans la direction nord-est ? Lors de cette dernière étape de l'observation, dans quelle direction le témoin regardait-il et quelle était sa position sur le bateau ?

11° Le témoin aurait dit à l'enquêteur de LDLN qu'il avait parlé au patron d'un autre bateau, le Guillemot, qui se trouvait dans les parages, lequel aurait vu les lumières blanches mais n'y aurait pas fait attention.

Question : A-t-il donné une estimation de la direction de son observation ? Et M. Bal a-t-il rencontré plus tard d'autres personnes, marins ou non, qui avaient observé quelque chose non loin de là ? Ont-ils comparé leurs observations, notamment en ce qui concerne les directions, pour savoir s'ils avaient pu observer la même chose ?

12° D'après l'ensemble des témoins de la rentrée atmosphérique, il y a eu d'abord une boule lumineuse qui a explosé (l'explosion a formé un nuage bizarre qui a persisté un quart d'heure, il serait intéressant de demander au témoin s'il a vu ce nuage, dans la direction d'origine du phénomène), puis deux grosses lumières se sont détachées de cette explosion, et en s'approchant elles se sont différenciées en une multitude de lumières qui prenaient au passage au plus près la forme générale d'un triangle, losange ou ovale... Plusieurs traînées suivaient ces lumières, et plus loin sur la trajectoire deux grosses traînées lumineuses sont apparues...

Question : D'après la description faite par les témoins de cette rentrée atmosphérique et les photos suivantes qui sont assez représentatives de l'aspect visuel d'une rentrée atmosphérique, pourrait-il s'agir de ce que le témoin a observé ?





Avec tous nos remerciements à Mr José Bal, à Dominique Madrignac et à elevenaugust pour les efforts consentis pour nous aider à y voir plus clair.

Cordialement
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Jeu 10 Fév 2011, 06:43
J'ai ajouté les derniers points indiqués à la fin du questionnaire sous forme d'une nouvelle question. Cela vous va ? Voyez-vous d'autres précisions à apporter au questionnaire ? N'hésitez pas à proposer vos corrections afin de l'affiner au maximum.

Cordialement
philippe77
philippe77
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 51
Nombre de messages : 161
Inscription : 21/01/2011
Localisation : RP
Emploi : ...
Passions : voyages
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3164
Réputation : 1

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Jeu 10 Fév 2011, 08:24
RA a écrit:Et puis une autre question me vient à l'esprit : est-il possible que le bateau ait dévié de cap pendant son observation ? (à moins que ce soit une question idiote, je n'ai aucune connaissance en navigation).

Mince alors, voilà que nous allons être d'accord, RA.

Oui c'est possible, c'est pour cette raison que je demandais si le bateau avait un pilote automatique ou pas.
C'est même fortement probable, tout dépend des capacités de son bateau à tenir un cap, il était au moteur, en général les hélices ne font jamais aller le bateau en ligne droite, celui-ci porte à gauche ou à droite, quand on le sais c'est pas grave.

Maintenant est-ce qu'il a mis le moteur au ralenti en lâchant la barre ? Le bateau a-t-il dévié pendant l'observation ? Peut-être mais il s'en serait rendu compte au moment de reprendre la barre. Cela dit, une telle observation a de quoi perturber sur le coup, j'en sais quelque chose.

_______________________________________
Mon témoignage : https://www.forum-ovni-ufologie.com/t11932-mon-temoignage-du-5-novembre-1990
elevenaugust
elevenaugust
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 783
Inscription : 23/01/2010
Localisation : Bzh
Emploi : Informaticien
Passions : Ufologie, informatique, astronomie, sciences en général
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4676
Réputation : 14

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Dim 16 Oct 2011, 21:29
Bonsoir à tous!

J'ai (enfin!) pu me rendre sur place afin de rechercher et rencontrer Mr Bal. Cela n'a pas été simple, sans connaître son adresse, mais grâce à l'amabilité des passeurs de Gâvres, j'ai pu le rencontrer chez lui, avec son épouse, et tranquillement discuter de son observation, toujours très vivace dans son esprit, même plus de 20 ans après.
Tout d'abord, merci beaucoup à Mr Bal et son épouse pour leur chaleureux accueil et leur gentillesse; ils ont bien voulu consacrer presque deux heures de leur temps un dimanche après-midi à notre affaire...

Je vais donc reprendre point par point le questionnaire en tâchant d'être le + précis possible.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

1° Localisation de l'observation

La position supposée à 18 milles dans le suroît (soit au sud-ouest, c'est-à-dire 225° depuis la pointe de Pen-Men sur l'île de Groix) se trouve au niveau du point rouge sur la capture d'écran ci-dessous. Le témoin peut-il confirmer cette position ?

Oui, tout à fait.



2° Direction de la course du chalutier. Quel était le cap suivi par le chalutier ? Si le témoin est capable de donner un cap, à quel moment celui-ci a-t-il été relevé (avant, et si oui combien de temps avant ? pendant ? ou après ?).
Le chalutier se déplaçait cap Suroît (Sud-Ouest), et en ce qui concerne le moment du relevé, il n'y a pas eu de relevé précis à ce moment-là, mais le bateau maintenait ce cap en permanence bien avant le début de l'observation et après sa fin.

3° Dimensions du chalutier et de la passerelle. Serait-il possible d'avoir une photo du chalutier ?
Le chalutier mesure 13.30m de long pour 5.40m de large et la cabine fait 3m sur 3m.
Une photo prise lors de son lancement (excusez les rayures verticales et la couleur rose, mais l'imprimante de Mr Bal ne fonctionnait pas bien!), j'essayerais d'en avoir une autre de meilleure qualité.




4° « J'étais sur la passerelle. Le reste de l'équipage dormait. D'un coup, il y a eu comme une explosion, une lumière rouge intense, rouge pâle si on veut, comme un éclair rouge-orange, qui paraissait bas sur l'horizon. Ça n'était pas très gros, mais tout de même assez important... comme une explosion. C'était assez loin... difficile de préciser la distance. Je me suis dit que c'était peut-étre un avion ou un hélico qui avait explosé, et puis non, vu la façon dont c'est venu ensuite »

Question : Lors de cette première phase de l'observation, quelle place le témoin occupait-il dans la cabine, était-il au poste de pilotage ? Ou observait-il la scène d'un autre point de vue ? Selon le point d'observation, quel est le champ de vision que lui autorisait la structure de la cabine ? S'il était au poste de pilotage, quel était son champ de vision et quel est l'angle de vue maximal et minimal en hauteur que permet cette situation ? Lui aurait-il été possible de voir un phénomène situé à 25° 30° de hauteur sur l'horizon ? A défaut de pouvoir en rendre compte, est-il possible d'évaluer les distances : celle de l'oeil par rapport à la vitre, et celle de la hauteur de l'oeil par rapport au haut de la vitre. Et pareil à l'extérieur avec le toit de la cabine...
Mr Bal se trouvait face aux vitres de la cabine, dans le poste de pilotage, (4 vitres d'environ 70cm de large sur 1m de long chacune environ), son regard se trouvant à environ 1m des vitres, le champ de vision étant très large; il estime qu'il lui aurait tout à fait été possible de pouvoir voir un phénomène se trouvant à 25/30° au-dessus de l'horizon.

5° « Ça avançait droit dans l'axe du bateau, avec un cap au nord-est »

Question : Quels sont les éléments d'appréciation qui ont permis au témoin de juger d'une trajectoire de l'objet précisément dans l'axe du bateau ?
Cap du bateau inchangé et apparition du phénomène face au bateau et disparition dans l'axe arrière du bateau.

6° « Et puis c'est arrivé à la verticale du bateau, et d'un seul coup, des lumières se sont allumées: beaucoup de lumières blanches. Quand ces feux blancs se sont allumés, on ne voyait plus les feux rouges. les lumières blanches sont passées au-dessus du toit de la passerelle: je ne les voyais plus, alors je suis sorti sur l'arrière du bateau, ce qui m'a demandé quinze secondes »

Question : En ce qui concerne cette étape de l'observation, le témoin confirme-t-il que le phénomène est sorti de son champ de vision et quels sont les éléments qui lui ont permis relativement à sa position à l'intérieur de la cabine de conclure que l'objet s'était déplacé pour se situer au-dessus du toit de la passerelle ?
Oui, et la trajectoire rectiligne du phénomène lui a fait immédiatement penser que l'objet devait logiquement se retrouver au-dessus du bateau.

7° « Bon, je les ai vues de l'arrière, et j'ai constaté qu'elles étaient disposées en losange. Je me suis dit: « de l'avant, je verrais mieux », donc je suis passé à l'avant, et là, on le voyait très bien, ce fameux losange. »

Question : Le témoin peut-il nous confirmer que lorsqu'il fut sorti à l'arrière du bateau, il pouvait voir très nettement le phénomène à la verticale de celui-ci ? Pourquoi selon lui alors même qu'il pouvait observer ce phénomène de l'arrière du bateau a-t-il éprouvé le besoin de se rendre à l'avant du bateau pour mieux voir ? Est-ce parce que son champ de vision était obstrué par la cabine ? Ou y a-t-il une autre raison ?
Oui, le phénomène à la verticale du bateau était visible depuis l'arrière, cependant la configuration du bateau limitait sa vision globale du phénomène, en particulier à cause de la casquette (dans le prolongement de l'arrière de la cabine) et du matériel de pêche suspendu (palans, filets....). La visiblité est bien meilleure à l'avant.

8° « C'était vraiment au-dessus de nous. Il ne bougeait pas, malgré le sens inverse du bateau en marche, donc il devait reculer un peu, en fait. Un losange complet, bien délimité par des lumières blanches tout autour, comme des guirlandes. Superbe ! C'était assez important, ça paraissait vraiment énorme, même bien 200 à 300 m de côté, beaucoup plus que mon bateau, au moins quatre à cinq fois comme le bateau, comme si on avait eu un plafond au-dessus de nous, qui déborde de chaque côté. On n'avait pas l'impression que c'était haut, parce qu'avec tous ces feux qui étaient vraiment énormes... mais est-ce que ça paraissait grand parce que c'était bas ? Ça n'avait pas l'air d'être haut, vu comme c'est arrivé bas sur l'horizon, peut-être 900 m de haut, par comparaison aux câbles qu'on allonge pour la pêche. »

Question : Lorsque le témoin observait le phénomène de l'avant du bateau, vers quelle direction regardait-il ? Était-il orienté vers la cabine pour observer l'objet à la verticale du bateau ou regardait-il dans la direction du déplacement du bateau ou autres ? Peut-il nous décrire à ce moment quelle était sa position exacte d'observateur relativement au bateau et au phénomène observé ?
Il faut savoir que le bateau se déplaçait à ce moment-là à 3.5 Noeuds (soit environ 6.5 Km/h, vitesse constante et non modifiée) et que Mr Bal avait l'impression que l'objet "suivait" le bateau, restant parfaitement immobile durant tout le temps de l'observation au-dessus du bateau. Mr Bal était tourné vers l'arrière du bateau, se trouvant à l'avant, le regard à la verticale, puis dirigé vers l'arrière lorsque le phénomène a commencé à se mouvoir.
Une autre précision: Mr Bal n'est pas resté constamment à l'avant durant tout ce temps d'immobilisation du phénomène, mais a fait des aller-retours avant-arrière afin de mieux jauger le phénomène.


Le témoin dit avoir observé un objet énorme ? Il donne une estimation de 200/300 m de côté pour une hauteur estimée de 900 m. L'estimation de la longueur de côté de 200/300 m est-elle l'estimation de la longueur réelle de l'objet ou de sa dimension apparente. Le témoin peut-il évaluer les dimensions angulaires ou apparentes (à bout de bras) (comparaisons avec le diamètre lunaire, une constellation telle que la Grande ourse...) ?
Non, cette estimation ne signifie rien, le témoin reconnaît bien volontiers que sans aucun point de repère, il est difficile voire impossible de donner une estimation fiable, ce qu'il a dit à l'époque étant pour donner un ordre de grandeur très relatif. Quoiqu'il en soit, l'impression "d'énormité" du phénomène demeure dans son esprit, même 20 ans plus tard.
Pour la taille estimé à bout de bras, une longueur de main est bien en-deçà de la réalité, l'estimation étant de 70 à 80 cm de long (mesuré sur un réglet tenu à bout de bras)


Lorsque le témoin décrit le phénomène comme étant « un plafond au-dessus de nous, qui déborde de chaque côté. », qu'entend-t-il par là ? Le phénomène débordait-il effectivement des côtés du bateau jusqu'à barrer la vue du ciel par exemple ? Comme il semble le décrire dans la partie qui suit : « On avait l'impression de matière, mais dans le centre, est-ce que c'était une masse ? On ne voyait rien au travers. Ça n'était pas transparent, sinon on aurait vu un petit nuage, une étoile. On ne voyait que du noir, mais plus noir que le ciel. Même dans la nuit, on fait la différence; je ne me souviens pas d'avoir vu des étoiles, mais le ciel était clair, vraiment clair »
Effectivement, Mr Bal dit clairement que l'objet aurait pu englober son bateau sans problèmes, et qu'il barrait la vue du ciel. L'impression de matière, de sombre au milieu de ce phénomène demeure, et d'éventuelles étoiles n'étaient pas visibles dans ce centre.

9° « C'est resté stable bien cinq minutes au-dessus de nous, à faire du sur-place, comme s'« ils » voulaient nous voir, nous photographier... Je suis resté longtemps à regarder, puis ça a avancé un petit peu, en dépassant le bateau pour arriver au travers de l'arrière, et là, il y a eu les réacteurs (je pense que c'étaient des réacteurs) qui se sont mis en route. Ça s'est allumé en deux fois, mais au début, c'était juste minime, tout doucement, comme un brûleur à gaz avec des flammes blanches, pas (violentes), et progressivement, au fur et à mesure qu' « ils » mettaient la sauce, on voyait les genres de réacteurs qui forçaient. »

Question : Le témoin peut-il nous donner confirmation de la durée (5mn) de la position stationnaire de l'objet ou existe-t-il une marge d'incertitude ? A cette étape de l'observation, le témoin peut-il nous donner sa position relativement à l'objet, l'axe de vue de son observation et sa situation sur le bateau ? Lorsque l'objet a semblé se déplacer légèrement sur l'arrière du bateau pour se positionner au travers de l'arrière, quelle était l'orientation du témoin ? Son regard était-il tourné vers l'arrière du bateau ou dans une autre direction ?
Après réflexion, Mr Bal pense avoir possiblement sur estimée un peu cette durée, mais en aucun cas inférieure à 3 minutes. Comme il a observé successivement le phénomène depuis l'arrière et l'avant du bateau, il ne se souvient plus s'il était à l'avant ou à l'arrière lors de son départ, ce qui est certain c'est que son regard était tourné vers l'arrière.

10° « C'est devenu assez vif comme une traînée de lumière blanche, et d'un seul coup, c'est parti, d'un mouvement terrible, cap nord-est, à une vitesse incroyable. »

Question : Le témoin peut-il confirmer qu'il a vu l'objet disparaître à une vitesse fulgurante dans la direction nord-est ? Lors de cette dernière étape de l'observation, dans quelle direction le témoin regardait-il et quelle était sa position sur le bateau ?
Oui, vitesse fulgurante vers le NE.

11° Le témoin aurait dit à l'enquêteur de LDLN qu'il avait parlé au patron d'un autre bateau, le Guillemot, qui se trouvait dans les parages, lequel aurait vu les lumières blanches mais n'y aurait pas fait attention.

Question : A-t-il donné une estimation de la direction de son observation ? Et M. Bal a-t-il rencontré plus tard d'autres personnes, marins ou non, qui avaient observé quelque chose non loin de là ? Ont-ils comparé leurs observations, notamment en ce qui concerne les directions, pour savoir s'ils avaient pu observer la même chose ?
Le patron du Guillemot III (bateau toujours en activité à Port-Louis) est décédé depuis, mais il a bien observé des lumières blanches, sans y prêter davantage attention. Lorsqu'il en ont reparlé à la radio VHF et plus tard, sur terre, il n'a pas été fait mention de quoique ce soit d'autre, le patron du Guillemot ayant repris ses activités de pêche et n'ayant absolument pas relevé d'azimut, de durée, ou d'autres détails.
Mr Bal en a parlé à quelques amis, mais a été victime des quolibets d'usages: "t'as vu des rats bleus..." etc... sans que qui que ce soit d'autre évoque une semblable observation.


12° D'après l'ensemble des témoins de la rentrée atmosphérique, il y a eu d'abord une boule lumineuse qui a explosé (l'explosion a formé un nuage bizarre qui a persisté un quart d'heure, il serait intéressant de demander au témoin s'il a vu ce nuage, dans la direction d'origine du phénomène), puis deux grosses lumières se sont détachées de cette explosion, et en s'approchant elles se sont différenciées en une multitude de lumières qui prenaient au passage au plus près la forme générale d'un triangle, losange ou ovale... Plusieurs traînées suivaient ces lumières, et plus loin sur la trajectoire deux grosses traînées lumineuses sont apparues...

Question : D'après la description faite par les témoins de cette rentrée atmosphérique et les photos suivantes qui sont assez représentatives de l'aspect visuel d'une rentrée atmosphérique, pourrait-il s'agir de ce que le témoin a observé ?
Mr Bal est formel, lors de l'apparition du phénomène bas sur l'horizon, aucun nuage bizarre n'était visible près de lui, ni ailleurs.
J'ai montré les photos à Mr Bal qui me dit que ce qu'il a vu ne ressemble en rien à ce qu'on y voit. Il mentionne des "feux blancs" sans trainées, disposées en losange sur un "pourtour" et non de façon "désordonnée" comme sur les photos.






Addenda:
Je dois retourner voir Mr Bal dans deux semaines, merci si vous avez d'autres questions de les préparer.


Par ailleurs, il est arrivé une autre expérience étrange à Mr Bal en 1973 ou 1974 à Port-Louis, sur une petite route qui longe les remparts.
Il marchait derrière un homme (quelques mètres en arrière) et entendait ses bruits de pas sur le sol, puis il a eu son attention détournée deux secondes et lorsqu'il a à nouveau regardé devant lui, l'homme n'était plus là...

La configuration du lieu est importante, car cette route est bordée d'un côté par un rempart très haut, sans porte, et constitué de gros moellons de pierre et de l'autre par la mer. Mr Bal s'est précipité pensant que l'homme était tombé à la mer, bien qu'il n'aie entendu aucun "plouf" caractéristique. Mais, rien, aucun remous à la surface de l'eau.
La visibilité dégagée devant et derrière Mr Bal ne laissait aucun échappatoire à l'inconnu, qui s'était littéralement volatilisé.
Aucun signalement de disparition n'a été rapporté les jours suivants et cette disparition demeure, encore aujourd'hui, un mystère.
elevenaugust
elevenaugust
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 783
Inscription : 23/01/2010
Localisation : Bzh
Emploi : Informaticien
Passions : Ufologie, informatique, astronomie, sciences en général
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4676
Réputation : 14

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Dim 16 Oct 2011, 21:35
J'oubliais un point qui peut avoir son importance: le bateau de Mr Bal a été revendu depuis et à conservé son nom. Il se trouve en Normandie et j'ai possibilité d'aller le voir de près et de le photographier si nécessaire.
philippe77
philippe77
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 51
Nombre de messages : 161
Inscription : 21/01/2011
Localisation : RP
Emploi : ...
Passions : voyages
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3164
Réputation : 1

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Dim 16 Oct 2011, 21:43
Merci pour ce travail d'enquête, très instructif sur cette affaire.

Pour la taille estimé à bout de bras, une longueur de main est
bien en-deçà de la réalité, l'estimation étant de 70 à 80 cm de long
(mesuré sur un réglet tenu à bout de bras)

J'avoue ne pas comprendre cette phrase. Que signifient ces 70/80cm ? Au final, avec ces nouveaux chiffres, peut-on avoir une nouvelle estimation de la taille ?

_______________________________________
Mon témoignage : https://www.forum-ovni-ufologie.com/t11932-mon-temoignage-du-5-novembre-1990
elevenaugust
elevenaugust
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 783
Inscription : 23/01/2010
Localisation : Bzh
Emploi : Informaticien
Passions : Ufologie, informatique, astronomie, sciences en général
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4676
Réputation : 14

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Dim 16 Oct 2011, 21:56
@philippe77 a écrit:Merci pour ce travail d'enquête, très instructif sur cette affaire.

Pour la taille estimé à bout de bras, une longueur de main est
bien en-deçà de la réalité, l'estimation étant de 70 à 80 cm de long
(mesuré sur un réglet tenu à bout de bras)

J'avoue ne pas comprendre cette phrase. Que signifient ces 70/80cm ? Au final, avec ces nouveaux chiffres, peut-on avoir une nouvelle estimation de la taille ?
Une mesure de taille angulaire, en sachant qu'une longueur de 15° correspond environ à 20cm. Ce qui nous donne pour 70/80cm une dimension angulaire de 52/60°, ce qui est énorme..
Loreline
Loreline
Administratrice en charge du blog
Administratrice en charge du blog


Féminin Age : 69
Nombre de messages : 7979
Inscription : 10/08/2012
Localisation : Bretagne
Emploi : ************
Passions : Découvrir, étudier et comprendre
Règlement : Règlement
Points de Participation : 14226
Réputation : 172

Ovnis Re: île de Groix - Constitution du questionnaire

le Mer 30 Avr 2014, 04:37
Bonjour
 hreh  merki 
cette étude est très intéressant à suivre  et si j'avais été sur le forum à l'époque,
 j'aurais demandé pourquoi Mr Bal n'a pas réveillé les autres car il a eu le temps de le faire 
La coutume est de réveiller  l'équipage lorsqu'un fait anormal se produit car  il  peut menacer la sécurité du bateau...

 Mais lorsque ça s'est passé, en 1990, j'ai écouté  ce récit (rapportée par une amie) d'une oreille distraite  ..dommage ! 
@Flo
J'ai mis ici ma réflexion concernant votre remarque sur la présentation de Sandra
Flo78 a écrit:
"Bonsoir Loreline,
quand on voit que même JG Greslé, ancien pilote de ligne, est convaincu que la "ville" qu'il a vu passer au dessus de lui ce soir là n'est pas une rentrée atmosphérique..., il n'est pas étonnant qu'un pécheur puisse mal interpréter la rentrée.

En tous cas ça parait plus réaliste que le passage d'un "engin ET" pile poil à l'endroit et au moment de la rentrée atmosphérique.

Les pseudo cas OVNI qui ne sont en fait que des rentrées atmosphériques sont légions (chaque pays en a) et vu l'extraordinaire spectacle totalement inattendu auquel les témoins ont assisté, on ne peut pas les blâmer!

Bonne nuit"

Je voulais dire que le patron pêcheur a raconté son observation sans préjuger de ce que c'était (Je vivais déjà à Lorient près de Groix)
Puis on nous a dit qu'il s'agissait de l'explosion d'une grosse météorite  mais, qu'en définitif, il s'agissait de la rentrée atmosphérique d'une partie d'un lanceur soviétique ..alors, là, on a commencé à se poser des questions.........La surveillance de notre espace aérien laissait vraiment  à désirer

Source: https://www.forum-ovni-ufologie.com/t18675-nouvelle-inscrite#ixzz30Kjbwnyp

Cordialement

EDDIT 2 : ce témoignage s'inscrit dans l'ensemble des observations de novembre 1990 et le dénouement me semble étrange voir le Site du Geipan à la rubrique des témoignage du 5/11/ 1990
Soit :
Le 6 novembre 1990, le SEPRA reçoit  un télefax de M.Neirinck indiquant qu'il s'agissait de la rentrée du 90/94C et qu'il se situait à 103 km d'altitude au-dessus du golfe de Gascogne et à 83 km lors de sa sortie au-dessus de l'Est de la France!
Jeudi 8 Novembre :  la NASA confirme par télex qu'il s'agit bien d'une rentrée 
atmosphérique d'un 3ème étage de lanceur soviétique. Le CO0 ' 
nous fournira dans la soirée la trace de cette orbite de 
rentrée qui passait à la hauteur du golfe de Gascogne pour 
traverser la France et ressortir en Alsace.
Vendredi 9 Novembre  Le CNES annonce aux agences de presse qu'il s'agissait de la 
rentrée d'un troisième étage d'une fusée soviétique 

Autrement dit, ce qui a été vu dans l'espace aérien de notre pays, n'évoquait pas de prime abord la  rentrée atmosphérique d'une fusée ou autre fabrication artificielle puisqu'il a fallu 4 jours pour l'annoncer à la presse

On peut raisonnablement penser qu'il y avait peut-être d'autres objets aériens au même moment


Dernière édition par Loreline le Mer 30 Avr 2014, 12:06, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum