Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Des photos célèbres difficilement contestablesHier à 23:02Polyèdre57La théorie des universons de Claude Poher (docteur) (1936)Hier à 19:44Polyèdre57Peut-on être "croyant" et sceptique à la fois (juste milieu), ou pas?Hier à 18:25martinLa recherche d'extraterrestres "est bien plus crédible qu'auparavant" Hier à 13:12LorelineLe mystère de la photo du petit rechain élucidé : "Une supercherie"Hier à 12:25Polyèdre57MIB (Men In Black) la stratégie de l’absurde ? Hier à 12:10HocineAURELIEN BARRAUJeu 05 Déc 2019, 23:39Polyèdre57Lorraine: les membres de cette régionJeu 05 Déc 2019, 17:44Polyèdre57Les médias et leur traitement du sujetJeu 05 Déc 2019, 11:54Polyèdre57Bourgogne: les membres de cette régionMer 04 Déc 2019, 18:08Polyèdre57Comment des pilotes en colère ont pu forcer la Navy à prendre au sérieux les ovnis, Un article du Washington PostMer 04 Déc 2019, 17:58Polyèdre57Ovni dans l'histoire avec Thomas MargoutMer 04 Déc 2019, 17:28Polyèdre57Survols de centrales nucléaires : ovni ou drones?Mer 04 Déc 2019, 11:56Polyèdre57(2006) Extraterrestres l'enquête par Stephane AllixMar 03 Déc 2019, 23:49martinLes trous de ver un espoir pour des voyages interstellaires Mar 03 Déc 2019, 22:18XPDavyLes Mystères des OvnisMar 03 Déc 2019, 20:46Polyèdre57 "Rendez-vous" d'ODHTv!Mar 03 Déc 2019, 18:44Polyèdre57Lumières étranges non identifié en Sarthe mai 2016Mar 03 Déc 2019, 17:25Polyèdre57M.A.J. Languedoc-Roussillon: les membres de cette régionLun 02 Déc 2019, 19:55Polyèdre57Conquête spatiale (Topic général)Lun 02 Déc 2019, 14:20XPDavyLa vague d'observation belge de 1990: quand les ovnis étaient parmi nousLun 02 Déc 2019, 11:42Polyèdre57Midi-Pyrénées: les membres de cette régionLun 02 Déc 2019, 06:40HannibalLa Psychologie des Étrangers venus de l'espaceDim 01 Déc 2019, 16:40LorelineNous ne sommes pas seuls (Présentation Georges D)Dim 01 Déc 2019, 14:05LorelineDivulgation AllemandeSam 30 Nov 2019, 14:10Polyèdre57Les mutilations de bétail une explication ufologique?Sam 30 Nov 2019, 13:33Polyèdre572019: le 08/11 à entre 19h30 et 19h35 - Un phénomène surprenant - Ville d'environ 10 000 habitants -Nord (dép.59)Sam 30 Nov 2019, 09:07TikoDivulgation : Des arguments présentés par Stephen BassettSam 30 Nov 2019, 06:56Hocine2012: le 10/07 à 4h30 - Une soucoupe volante - Essey les Nancy - Meurthe-et-Moselle (dép.54)Ven 29 Nov 2019, 20:45Roland62Chapelet de satellites Starlink: des enseignementsVen 29 Nov 2019, 18:18Polyèdre57
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Benjamin.d
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Ovni: Les erreurs et méprises courantes Empty

Masculin Age : 41
Nombre de messages : 13009
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20171
http://ovni-extraterrestre.com/

A Ovni: Les erreurs et méprises courantes

le Sam 17 Nov 2007, 15:31
Ufologie: Les erreurs et méprises courantes

Il n'y a pas de honte à avoir si vous avez été victime d'une méprise, cela arrive très souvent. Tout le monde ne peut pas avoir toutes les compétences nécessaires pour identifier tel ou tel phénomène. Néanmoins, il importe de se renseigner et d'explorer toutes les hypothèses possibles. Le constat général que nous pouvons faire est que les témoins sont livrés à eux-mêmes. Si on ne leur donne pas les informations, les outils pour évaluer leur propre observation on s'expose à de nombreuses méprises et à des signalements injustifiés.



"Avant de crier à l'ovni attendez de voir si ce phénomène a effectivement des comportements non conventionnels. Si ce n'est pas le cas, mieux vaut s'abstenir de le signaler au Geipan qui se ferait alors un plaisir de grossir les stats des méprises. Si le phénomène est beaucoup trop éloigné, il sera difficilement identifiable et non exploitable scientifiquement donc sans grand intérêt."

Lors des cinquante dernières années, parmi les centaines de milliers de rapports sur les OVNI, les chercheurs qui se sont donnés la peine d'étudier le phénomène reconnaissent entre 5% et 30% de cas dits "résiduels".

Ces cas résiduels sont ceux pour lesquels il n'y a pas d'explication dans le cadre de nos connaissances actuelles. Il est donc de la plus haute importance pour la crédibilité du phénomène OVNI, que ce qu'il est convenu d'appeler le "résiduel" soit le plus important possible pour amener le plus grand nombre de scientifiques à considérer le phénomène comme digne d'intérêt, un nouveau champ d'investigation, et non plus comme de "simples fadaises pour amateurs de sensationnel".

Pour cela, il faudrait qu'un maximum d'observateurs soit avertis des phénomènes naturels, derrière lesquels se retranchent ceux qui continuent à faire l'autruche.

Tous les enquêteurs de terrain sont très sensibles à ce sujet, car prendre des vessies pour des lanternes ne peut être profitable à personne en dehors des "debunkers", les démystificateurs systématiques, qui se plaisent à mettre en avant les cas évidents de méprise pour discréditer le phénomène dans son ensemble .

Ce qui suit n'a aucune prétention d'exhaustivité, mais représente quelques exemples de confusions.

Les erreurs d'appréciation sont courantes lors de l'observation du ciel, voici les principales et communes méprises. N'oublions pas que statistiquement 75% des observations font l'objet de méprises. Plusieurs phénomènes peuvent se "liguer" et produire un OVNI : la réverbération d'une lumière brillante oscillant dans une atmosphère chaude peut provoquer un scintillement coloré, une lumière vive projetée dans votre dos sur de la brume ou du brouillard peut créer des silhouettes étranges et des faisceaux lumineux, etc.

Parmi les méprises habituelles citons pêle-mêle quelques grandes catégories de phénomènes:

- Les phénomènes aéronautiques telle que la confusion avec un ballon-sonde, un avion volant de face avec ses feux d'atterrissage ou avec ses feux de navigation, une silhouette d'avion inhabituelle, les effets lumineux provoqués par la flamme sortant de la tuyère de sortie d'un avion à réaction en “puissance militaire", la rentrée dans l'atmosphère d'engins spatiaux, les rubans métalliques antiradar ou des leurres, les essais scientifiques en haute altitude libérant des nuages de gaz colorés, des appareils de mesure (ballons en grappe, sonde météo) ou des avions téléguidés (drones), etc;

- Les phénomènes astronomiques tel que le lever ou le coucher d'une planète brillante (Vénus en particulier), d'une étoile, de la Lune, le déplacement d'un astre au cours de la nuit, une comète, un météore sporadique, un bolide voire une éclipse inattendue;

- Les phénomènes atmosphériques (météos) tels que les nuages lenticulaires ou noctiluscents (nacrés), la foudre en boule, les météores de plasma, le feu de Saint Elme, la couronne électrique par temps clair, les amorces de trombes d'eau (tornades, etc), un éclairage lointain (réverbère, véhicule ou astre) caché par des objets de l'avant-plan, des inversions de température au niveau du sol ou dans l'atmosphère accompagnées de phénomènes lumineux (aberration, réflexion) et de déplacements de masses d’air, la réverbération d'objets dans l'atmosphère, sur des nuages ou sur des bâtiments, les effets optiques liés à la chaleur (mirage, exhalaison) ou à la présence de cristaux de glace en suspension dans l'atmosphère (halos, parhélies, piliers), les tourbillons de poussière;

- Les phénomènes géomagnétiques tels que les aurores polaires, les phénomènes lumineux transitoires (jet de plasma, sprites, elfes, etc) ou les effets de "statique" lumineux;

- Les phénomènes géophysiques, tel que l'effet piézo-électrique (à démontrer) ou les feux follets;

- Les phénomènes artificiels ou naturels vus de nuit tels que les show lasers ou de puissants phares projetés sur les nuages bas, les lumières colorées des villes observées par avion à travers des nuages bas translucides, les torchères des stations pétrolières en mer, des oiseaux volant à contre-jour, les négatifs surimpressionnés à notre insu, flou ou abîmés[25], et enfin les distorsions engendrées par les problèmes de mise au point automatique des caméras ou des reflets dans les filtres objectifs.

Ceci dit, cette liste n'est pas exhaustive et même un nuage d'eau libéré par une cheminée de refroidissement d'une centrale nucléaire peut, dans une atmosphère calme et limpide, prendre une forme ovoïde et se déplacer lentement au gré des vents pendant quelques minutes, laissant planer un doute sur sa nature.

Il est évident qu'il faut comprendre ces méprises dans le sens où chaque phénomène touche certaines manifestions d'OVNI bien particulières. Pour identifier correctement un phénomène, ainsi que nous l’avons déjà dit, il faut effectuer un travail d'enquête minutieux sur le terrain et prendre en considération toutes les données disponibles, c'est-à-dire non seulement les témoignages, mais également les paramètres météos, astronomiques, astronautiques, etc. Vénus n'a jamais empêché un moteur de tourner

 Si vous êtes un jour confronté à un tel événement, c'est votre expérience de l'observation, votre culture et votre sens critique face à la réalité qui pourront vous aider à faire la part des choses. Des spécialistes viendront ensuite expertiser la situation. A défaut de bénéficier de la science infuse, ne vous étonnez pas, comme tout le monde, de vous méprendre quelquefois en prenant des vessies pour des lanternes. Reconnaître que l'on se trompe est un signe d'intelligence.

Maintenant, il ne faut pas non plus concevoir de méthode "à la Condon", et tomber sur l'écueil consistant à utiliser ce genre de confusion comme une "recette" pouvant expliquer tous les phénomènes. La plupart des gens ont heureusement du bon sens, même s'il s'agit de méprises.

Ainsi, lorsque certains pilotes d'avions pensent que l'OVNI qu'ils voient est un reflet, ils s'en assurent en cherchant par exemple un angle de réflexion qui leur permet de s'en débarrasser, d'autres plongent en piqué pour s'assurer que la position relative de l'OVNI se modifie ou éteignent l'éclairage de leur cockpit pour s'assurer qu'il ne s'agit pas de lumière parasite. Des photographes amateurs ont la précaution de signaler leur observation à des astronomes ou discutent avec des physiciens pour tenter d'expliquer ce qu'ils ont pu voir. Enfin, dans la plupart des cas, les scientifiques doutent d'eux-mêmes et se posent des questions, confirmant leur honnêteté intellectuelle.

Voir également ces dossiers complémentaires: Les rentrées atmosphériques et météores/ Les Blurfos: "blurry UFO" ou "ufos flous"

Artifices et objets de fabrication Humaine

Les lanternes de type Thaïlandaise

Les lanternes thaïlandaises sont conçues sur le principe de la montgolfière, accessible à tous sans aucune compétence particulière. Le prix est modique, il existe plusieurs modèles de lanternes.



Les lanternes volantes sont traditionnellement lâchées dans le Nord de la Thaïlande durant le festival de la pleine lune (yee peng festival). Généralement, au moment de lâcher une lanterne, les Thaïlandais font un vœu, plus la lanterne s'envole haut et loin, plus le vœu aura de chances d'être exaucé. Actuellement le lâcher de lanternes est un véritable phénomène de mode au Royaume-Uni, Etats-Unis et Brésil.


Ces lanternes chinoises sont des lanternes de papier de riz qui peuvent être prises

Elles sont une cause de méprise de plus en plus fréquente et souvent confondues avec des OVNIs comme en témoignent les rapports d’observations et de nombreux articles qui apparaissent notamment dans la presse anglaise. Il existe quelques méprises en France ou ce phénomène devient maintenant à la mode lors de festivités (fêtes familiales ou privées) : Comme le 3 mai 2008 à l'île d'Yeu, dans les Deux-Sèvres en septembre 2008 pour les plus médiatisés. Le GEIPAN est déjà sur d'autres cas, concernant une vingtaine de cas à peu près semblables dans l'Ouest de la France.

Il est préférable que deux personnes participent au lancement, la première personne allume la lanterne pendant qu'une seconde la maintient en position verticale. Il est préférable d’utiliser des lanternes ignifuges. Quelques principes de précautions s’appliquent, en particulier : Vérifier que le vent ne dépasse pas 10km/h, ne pas lancer de lanternes à moins de 8km d’un aéroport ou d'un couloir d'atterrissage, vérifier la réglementation municipale et préfectorale relative au lancement des lanternes. Les consignes de sécurités sont strictes et affichées sur les sites qui vendent ce style de produit.