Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Forum Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Benjamin.d
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Des découvertes archéologiques "Improbables" pour l'époque? - Page 2 Empty

Masculin Age : 42
Nombre de messages : 12866
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20180
http://ovni-extraterrestre.com/

loupe Des découvertes archéologiques "Improbables" pour l'époque?

10.10.08 23:36
Rappel du premier message :

Des nanotubes de carbone découverts dans une épée de Damas

LE MONDE | 20.11.06 | 15h16 * Mis à jour le 20.11.06 | 15h16

Selon la légende, les épées de Damas pouvaient couper en deux un mouchoir de soie flottant dans le vent. Une prouesse qui a fait la réputation de ces armes dont l'acier, et surtout le tranchant, étaient redouté des croisés dans leur combat contre les musulmans. Leur secret tiendrait de la répartition dans la lame d'un carbure de fer - la cémentite - qui dessinait à leur surface de magnifiques reflets moirés.

Une équipe de scientifiques allemands de l'université technique de Dresde, conduite par Peter Paufler, professeur de cristallographie, pense avoir retrouvé les secrets de fabrication de ces lames. Elle en révèle une partie dans la revue Nature du 16 novembre.

En observant au microscope électronique un fragment d'acier prélevé sur un sabre de Damas élaboré par le fameux maître forgeron persan Assad Allah au XVIe siècle, elle émet l'hypothèse que ces armes réputées devaient leurs caractéristiques exceptionnelles à la présence de minuscules tubes - nanotubes - de carbone. Une forme cristalline du carbone dont l'existence n'a été mise en évidence qu'en 1991.

Ces nanotubes sont devenus apparents sur l'échantillon fourni par le Musée historique de Berne (Suisse) après sa dissolution dans de l'acide chlorhydrique. Cette opération a permis également de mettre en évidence "des nanofibres de cémentite, qui auraient été encapsulées et protégées par les nanotubes de carbone", précisent les chercheurs dans leur communication.

Pour réaliser ces armes, les forgerons utilisaient un acier spécial inventé en Inde et importé de ce continent sous forme de lingots - le wootz - contenant, outre le fer, de 1,2 % à 1,8 % de carbone, et des traces de silicium, de manganèse, de phosphore et de soufre (Pour la science, août 2001). Ces lames étaient ensuite façonnées au cours d'opérations répétées de chauffage et de martelage, suivant une technique inégalée.

Le carbone a une influence sur le point de fusion et la dureté de l'acier. "Mais c'est la première fois, à ma connaissance, que l'on met en évidence la présence de nanotubes de carbone dans du fer ancien", explique Vincent Serneels, professeur à l'Institut de minéralogie et de pétrographie de l'université de Fribourg (Suisse). "Malheureusement, l'article de Nature ne dit pas en quoi cela change les propriétés du métal", regrette le scientifique.

Pour Max Schvoerer, professeur de physique à l'université de Bordeaux et spécialiste des archéomatériaux, il "s'agit d'une très belle et intéressante observation". Mais le chercheur regrette qu'elle n'ait été réalisée que sur un seul échantillon. Pour que cette analyse soit probante, il faudrait, dit-il, répéter l'opération sur d'autres épées.

Quoi qu'il en soit, les épées de Damas n'ont pas encore livré tous leurs mystères. Sans doute parce qu'il s'agit d'un sujet complexe. "L'acier de Damas a été produit pendant mille ans. C'est plus une famille qu'un produit homogène", fait remarquer Vincent Serneels. D'autant que la composition de l'acier utilisé a pu varier selon les lieux et les époques. A cet acier de Damas travaillé par les mulsumans, s'en est ajouté un autre, pendant la période médiévale, produit par les Européens selon une technique différente.

Les forgerons gaulois, romains et mérovingiens soudaient en effet des couches alternées d'acier à haute et à basse concentration de carbone, qu'ils repliaient ensuite sur elles-mêmes à plusieurs reprises. Mais la structure interne de ces lames est différente de celles qui sont forgées avec le wootz, même si leur aspect est similaire. Ce Damas "d'assemblage" est revenu en force aux XVIIe et XVIIIe siècles, période durant laquelle les armuriers ont conçu des canons de fusil et de pistolet en acier de Damas. En France, de nos jours, les forgerons de la société Laguiole, dont les couteaux sont renommés, réalisent des lames en acier de Damas.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3244,36-836403,0.html


Dernière édition par Benjamin.d le 28.12.10 18:07, édité 1 fois

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici

avatar
Lambert77
Equipe du forum
Equipe du forum
Des découvertes archéologiques "Improbables" pour l'époque? - Page 2 Empty

Masculin Age : 47
Nombre de messages : 377
Inscription : 09/10/2012
Localisation : 54
Emploi : eleveur
Passions : pêche lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3583

loupe Re: Des découvertes archéologiques "Improbables" pour l'époque?

14.10.12 18:43
Pour la rouille sur les bougies, j'ai déjà retrouvé des objets métalliques d'une quarantaine d'années avec des dépôts de rouille de plus d'un cm d'épaisseur dans certaines vases de rivière.

Au sujet de l'acier de Damas, un savoir empirique permet de l'obtenir sans connaître les nanofibres.

Maintenant, le pilier de Dehli, le travail du platine, le mica de Teitihuacan... soulèvent des questions.
thefly
thefly
Equipe du forum
Equipe du forum
Des découvertes archéologiques "Improbables" pour l'époque? - Page 2 Empty

Masculin Age : 54
Nombre de messages : 560
Inscription : 04/04/2008
Localisation : normandie
Emploi : géomètre
Passions : tout et rien
Règlement : Règlement
Points de Participation : 5124

loupe Re: Des découvertes archéologiques "Improbables" pour l'époque?

02.11.12 14:22
Boujour,
petite MAJ au sujet du Pilier de Delhi :

En 2002, le pilier a été une nouvelle fois analysé par une équipe de l'Institut indien de technologie de Kanpur.
Les métallurgistes ont découvert qu'une fine couche d'un composé de fer, d'oxygène et d'hydrogène protégeait le pilier de la rouille. Ce film protecteur s’est formé progressivement grâce à la présence d'une haute teneur en phosphore dans le fer.
En effet, les métallurgistes de l'Inde antique transformaient le minerai de fer en acier en une seule étape en le mélangeant avec du charbon de bois.
Cette technique a été perdue et même nos hauts fourneaux modernes sont moins efficaces.

CDT


_______________________________________
"Croire ou ne pas croire, cela n'a aucune importance. Ce qui est intéressant, c'est de poser de plus en plus de questions." (Bernard Werber)

"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité." (Albert Einstein)
odyssee
odyssee
Membre Confirmé
Membre Confirmé
Des découvertes archéologiques "Improbables" pour l'époque? - Page 2 Empty

Féminin Age : 57
Nombre de messages : 6
Inscription : 25/03/2014
Localisation : La Tour-d'Aigues
Emploi : libraire
Passions : mysteres
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2540

loupe Re: Des découvertes archéologiques "Improbables" pour l'époque?

25.03.14 12:51
@thefly a écrit:Après les "Piles de Bagdad", la Machine "d'Anticythere" , voici l'epee de Damas issue de la nanotechnologie , deux solutions s'offrent a nous :
- Nos ancetres etaient plus intelligent que nous (ce qui pourrait confirmer le theorie de la dévolution)
- Nos ancetres ont profités d'une technologie supérieure inconnue (E.T ou autres)
A vous de faire votre choix, ou de proposer une autre solution, moi je suis dans le flou artistique !!!
cordialement.

troisième hypothèse : rien ne se crée, tout se recrée

Toutes ces traces de technologie et de connaissances avancées en archéologie me pousse à penser plutôt que nos découvertes sont des redécouvertes, qu'effectivement avant notre monde, un autre existait qui était très avancé

mais bon cette opinion n'engage que moi
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum