Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
PrésentationAujourd'hui à 01:50Nicole S.Le gouvernement Français et le secret sur les OVNIs. Aujourd'hui à 00:45Polyèdre57(2009) j'ai vu un OVNI triangulaireAujourd'hui à 00:42angelo85observation du 5 juillet 2002Hier à 23:11StarfullLe METI : Où sont les extraterrestres ?Hier à 19:45LorelineMessage télépathique et Technologies (1973)Hier à 19:28LorelineSondage : Quel est le cas le plus intrigantHier à 14:47Polyèdre57Lorsque certains ufologues s'aventurent dans le domaine du paranormal Hier à 14:43HocineBonjour tout le mondeHier à 14:43Polyèdre57Qu'est-ce que réfléchir sur le sujet OVNI ?Hier à 14:20Nanou TiLe voyage temporel est-il possible?Hier à 05:25Hunuinuile bureau des OVNI britannique nous révèle tout enfin presqueVen 22 Mar 2019, 18:06R-Mès2018: le 13/12 à 18h12 - 2 points lumineux - -Saône-et-Loire (dép.71)Jeu 21 Mar 2019, 23:00Polyèdre57Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesJeu 21 Mar 2019, 20:00AntigravitronTo be or not to be.Jeu 21 Mar 2019, 00:27Polyèdre57Lumières rouges oranges très vives (22/04/2017-21h32 à 21h47)Mer 20 Mar 2019, 23:28StarfullNouveau venu dans la communautéMer 20 Mar 2019, 23:23Starfull2019: le 14/01 à 19h00 - Lumière étrange dans le ciel - Charneux -Non préciséMer 20 Mar 2019, 11:56Polyèdre57nouvelle venue dans le forumMar 19 Mar 2019, 11:54Polyèdre57La lueur des OVNIs.Lun 18 Mar 2019, 22:19moimoi(2008) le 01/08/08 Triangle noir à 0H15 (prés d'Orleans)Dim 17 Mar 2019, 21:27Polyèdre57Projet Camelot / Stargate / Remote viewingDim 17 Mar 2019, 16:29Polyèdre57Les descriptions de triangles tentative de synthèseDim 17 Mar 2019, 16:11Polyèdre57(2018) "Les apparitions mondiales d'humanoïdes" d'Eric ZURCHERDim 17 Mar 2019, 00:29LorelineUne émission sur BTLV : « Les Ovnis dans l’Histoire » par Egon Kragel : Ovnis, un sujet brûlantSam 16 Mar 2019, 17:58marsouin55Documentaire 06: "Enlevés" de Stéphane AllixSam 16 Mar 2019, 13:53elisaliseM.A.J.Le thème: Ovni ou L(lueur)vni? par O.D.H.TvSam 16 Mar 2019, 12:36LorelineLe phénomène OVNI en Argentine :Ven 15 Mar 2019, 21:08HocineL'enlèvement de Pascagoula, Mississippi (1973)Ven 15 Mar 2019, 19:43Polyèdre57(1981) Ovni ufo: Le cas des amarantes Laxou / NancyVen 15 Mar 2019, 00:30Tiko
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Francis80
Francis80
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 39
Nombre de messages : 19
Inscription : 06/05/2009
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : curieux de tout
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3639
Réputation : 0

Ovnis Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Sam 23 Oct 2010, 12:50
Rappel du premier message :

Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

De deux choses l'une : soit une rencontre du 3e type a bien eu lieu à Sedan, en 1615, soit nous avons affaire à un précurseur en matière de science-fiction (L'UNION).


Jean-Thierry Lechein (au centre évidemment), se replonge dans le XVIIe siècle pour nous parler d'extraterrestre.

SEDAN (Ardennes). De deux choses l'une : soit une rencontre du 3e type a bien eu lieu à Sedan, en 1615, soit nous avons affaire à un précurseur en matière de science-fiction. Jean-Thierry Lechein vous en dira plus, ce dimanche, à l'amphithéâtre.

IL n'est pas banal ce petit livre imprimé à Sedan en 1615. On en a vite fait le tour puisqu'il n'y a que dix pages à lire.
Dix pages, qui racontent, dans un vieux français relativement abordable, de quelle façon deux ovnis ont débarqué à Sedan, avec, à leur bord, de drôles de lascars à l'allure pas franchement rassurante. Surtout pour un quidam du XVIIe siècle.

Ne vous marrez pas, ce livre, intitulé « Discours merveilleux et espouvantable des prodiges veus sus et dans la ville de Sedan ces jours passez », est bel est bien répertorié à la Bibliothèque Historique de France.

Reste à savoir si l'histoire qui nous est contée est réelle ou s'il s'agit de la toute première œuvre de science-fiction de la littérature.
Ce livre est arrivé un peu par hasard entre les mains de Jean-Thierry Lechein, ni ufologue ni historien, mais tout simplement passionné par sa ville et son histoire : « Disons que je suis « sedanologue «. Tout ce qui touche à ma ville me passionne, alors vous pensez bien que lorsqu'une amie m'a confié ce bouquin, j'ai tout de suite voulu en savoir plus et j'ai commencé à entreprendre des recherches pour tenter de comprendre comment on avait pu écrire de telles choses au début du XVIIe siècle ».

Le texte, édité par « l'héritier de Jacob Salesse » (Jacob Salesse fut imprimeur à Sedan avant Jean Jannon), se présente non pas comme une histoire classique avec un héros et un dénouement, mais comme la description d'un fait observé. Ce débarquement extraterrestre - auquel auraient assisté des dizaines de Sedanais - se serait déroulé en deux temps.

Le 8 novembre 1615, vers 11 heures du soir, deux « grandes comettes » font leur apparition, l'une « grosse et longue, rouge comme feu ayant la forme d'une lance », la seconde « plus petite, mais plus claire et esclatante » ayant « la forme d'un ballay ».
Le pire restait à venir. La nuit suivante, vers une heure du matin, un vaisseau spatial - carrément ! - débarque place du marché (vous marrez pas, j'ai dit), avec - tenez-vous bien - un grand gaillard aux commandes.

« La face jaune comme safran, un œil au milieu du front »

Ainsi est décrit la scène : « Un vaisseau rouge comme le feu, qui avoit la forme d'un cuvier dans lequel estoit un monstre ayant à peu près façon homme […] la face jaune comme safran, un œil au milieu du front, gros comme les deux poings d'un homme ». Et en plus, « éclairant » qu'il était l'œil !

Imaginez la tronche qu'ont dû faire les hallebardiers quand ils ont vu l'autre phénomène de foire aux commandes de sa bassine à lessive intersidérale.

Alors, question : est-ce que nos « martiens » de 1615 ont pris notre Champ de Mars pour un aérodrome ?
Lors de la conférence qu'il donnera, à l'occasion du festival Chimeria, ce dimanche, à 11 heures, à l'amphithéâtre Pierre -Mendès -France, Jean-Thierry Lechein abordera ce livre de deux façons différentes : s'agit-il du témoignage d'un phénomène extraterreste raconté avec les mots et les concepts du XVIIe siècle ?

Ou s'agit-il d'un des tous premiers livre de S.F. ? Voire le premier ?

Tout cela devrait être bigrement passionnant.

Olivier RAYNAUD

www.lunion.presse.fr

avatar
Sky of September
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Age : 71
Nombre de messages : 11
Inscription : 28/08/2008
Localisation : Nantes
Emploi : Informaticien
Passions : Sports de combat
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3867
Réputation : 0

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Lun 25 Oct 2010, 15:29
Suite :

Suite,

Et ce document date de 153 ans après...
Julien.B
Julien.B
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 39
Nombre de messages : 4641
Inscription : 16/08/2010
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Diverses
Règlement : Règlement
Points de Participation : 10112
Réputation : 41
https://www.forum-ovni-ufologie.com

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Lun 25 Oct 2010, 15:43
Intéressant tout de même ce récit. Passionnant même !

_______________________________________
Avant de participer, merci de bien vouloir prendre connaissance du règlement du forum :
https://www.forum-ovni-ufologie.com/t2585-le-reglement-du-forum-a-lire-obligatoirement-avant-de-participer-au-forum

Pour les débutants, voici la marche à suivre pour poster une image sur le forum
avatar
Sky of September
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Age : 71
Nombre de messages : 11
Inscription : 28/08/2008
Localisation : Nantes
Emploi : Informaticien
Passions : Sports de combat
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3867
Réputation : 0

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Lun 25 Oct 2010, 16:12
clanki a écrit:Intéressant tout de même ce récit. Passionnant même !
Les histoires comme ça c'est toujours passionnant, et "intéressant" dans le sens commercial du terme.

Dans les vrais histoires d'ovnis, il n'y a pas d'hommes verts, ni de rayons paralysants, ni de véhicules faisant des virages à angle droit à 10000 km/h, alors ça n'intéresse personne.
Durrmeyer Christian
Durrmeyer Christian
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2044
Inscription : 04/10/2008
Localisation : meurthe et moselle(54) france
Emploi : invalide
Passions : lecture, ciné, aprentissage informatique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6820
Réputation : 16

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Lun 25 Oct 2010, 17:53
Le bouquin de 1615 fait à Sedan par Jacob Salesse,compte 10 pages et se trouve répertorié à la bibliothèque historique de France.
L'image montre un bouquin avec l'inscription "A Paris de l'imprimerie d'Antoine du Breuil,"joutte" la coppie imprimée à Sedan par les héritiers de Jacob Salesse,M DC XV,avec permission... donc postérieur.
Dans les histoires d'ovnis,il y a eu quelques fois des etres verts,des rayons paralysants(Valensole) et beaucoup de "véhicules" avec des trajectoires aberrantes,"impossibles",à angle droit, à 180°,en zig-zag,très rapides,observés au radar et en visuel à des vitesses de plusieurs milliers de kilomètres/heures.
C'est meme une des caracteristiques(avec la luminosité) du phénomène.
Cordialement.
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Lun 25 Oct 2010, 20:17
en tout cas l'auteur avait de l'imagination ,même si l'écriture de l'histoire est postérieure à la date avancée
Durrmeyer Christian
Durrmeyer Christian
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2044
Inscription : 04/10/2008
Localisation : meurthe et moselle(54) france
Emploi : invalide
Passions : lecture, ciné, aprentissage informatique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6820
Réputation : 16

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Lun 25 Oct 2010, 23:36
Je n'ai pas dit que l'histoire était postérieure mais que la copie montrée à l'image l'était.
Cordialement.
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Mar 26 Oct 2010, 02:15
Merci pour ce récit intéressant. Cependant il me semble que la première apparition d'ovnis est bien loin de dater de 1615, vu les illustrations laissées un peu partout dans le monde, dans différentes cavernes préhistoriques.
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Mer 27 Oct 2010, 12:25
@Durrmeyer Christian a écrit:Je n'ai pas dit que l'histoire était postérieure mais que la copie montrée à l'image l'était.
Cordialement.
bien sûr ,je vous ai comprit,merci
avatar
borgue
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 2
Inscription : 23/07/2010
Localisation : Paris
Emploi : Sans
Passions : Informatique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3168
Réputation : 0

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Mer 27 Oct 2010, 12:55
A Sedan?

Peut-être Sébastien Loeb...
avatar
Marie-Claude
Nouveau membre
Nouveau membre


Féminin Age : 70
Nombre de messages : 4
Inscription : 01/03/2010
Localisation : La Madeleine
Emploi : retraitée
Passions : Protection animale/lecture/cinéma
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3314
Réputation : 0

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Mer 27 Oct 2010, 22:28
Merci pour ce dossier intéressant.
avatar
Benjamin8
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin Age : 26
Nombre de messages : 2
Inscription : 02/07/2010
Localisation : Nord pas de Calais .
Emploi : Optique Lunetterie ( Lycée ) .
Passions : Astronomie , Sciences , Mathématiques , voyages
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3189
Réputation : 0

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Ven 29 Oct 2010, 00:19
Merci beaucoup , c'est époustouflant ! terr
tanguy-1997
tanguy-1997
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 21
Nombre de messages : 57
Inscription : 17/10/2010
Localisation : Rouen
Emploi : Lycéen
Passions : Passioner d'ufologie ,de mécanique , et de musique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3145
Réputation : 3

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Ven 29 Oct 2010, 00:50
On en apprend de plus en plus on peut y croire ou on y croit pas pour le (sorte) de cyclope dans la mythologie grec le cyclope était très (très) haut est souvent c'était issu des divinités grec.Si les gens on eu des trouble pendant cette nuit la c'est qu'il a bien du se passer quelques chose marquant pour qu'il rédige tout dans un livre.

_______________________________________
La science ne nous dis pas tout
avatar
Benjamin8
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin Age : 26
Nombre de messages : 2
Inscription : 02/07/2010
Localisation : Nord pas de Calais .
Emploi : Optique Lunetterie ( Lycée ) .
Passions : Astronomie , Sciences , Mathématiques , voyages
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3189
Réputation : 0

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Ven 29 Oct 2010, 13:47
@tanguy-1997 a écrit:On en apprend de plus en plus on peut y croire ou on y croit pas pour le (sorte) de cyclope dans la mythologie grec le cyclope était très (très) haut est souvent c'était issu des divinités grec.Si les gens on eu des trouble pendant cette nuit la c'est qu'il a bien du se passer quelques chose marquant pour qu'il rédige tout dans un livre.

En effet , nous en apprenons de plus en plus ! mais quand vous dite " le cyclope était très (très) haut" ... Je ne comprend pas très bien . Cordialement Benjamin
avatar
frecha2
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 53
Nombre de messages : 22
Inscription : 04/08/2010
Localisation : Tarn
Emploi : Directeur commercial
Passions : astronomie, mystères
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3180
Réputation : 1

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Sam 30 Oct 2010, 23:06
Bonsoir,

Sedan est une ville TRES TRES humide. Toutes les masses nuageuses se heurtant au massif des Ardennes. La ville subit également régulièrement de grandes inondations (la dernière, il y a quelques années).
Donc, la conservation de texte originaux de 1615 est fort peu probable. Au XVII èm siècle, l'intention de péréniser des textes importants était déjà présente. Les "rapports" auprès de l'Evéché puis jusqu'à la cour royale devenaient courant.
LA plus grande et plus évidente preuve concerne les "u" qui en 1615 et jusqu'aux années 1690 étaient caligraphiés en "v"
Il est certain que le texte présenté est une copie postérieure comme le dit fort justement Durrmeyer.

Toute copie peut supposer altération, modification, interprétation.

Quelques récits de la même époque :
Kyoto - Japon ( mai 1606 )
Des boules de feu avaient survolé en permanence la ville de Kyoto et un soir une roue rouge était même venue tournoyer et planer au-dessus du château de Nijo.

Cannes, Gênes, Marseille, Nice ( à partir du 1 août 1608 )
Sur la mer de Gennes s'est veu les plus horribles signes que de mémoire d'hommes ait esté parlé, ni escrit! Les uns estoient en figures humaines ayant des bras qui sembloient estre couverts d'escailles et tenoient un chacune de leur main deux horribles serpents volants, qui leur entortilloient les bras, et ne paroissaient que depuis le nombril, en haut hors de la mer et jettoient des cris si horribles que c'estoit chose espouvantable, et parfois se plongeoyent dans la mer puis ressortoyent en d'autres endroits long de là, hurloyant des cris si espouvantables que plusieurs en ont esté malades de la peur qu'ils ont eu, ils en voyoient qui sembloient estre en figures de femmes. D'autres avoient le corps comme humain, tout couvert d'escailles, mais la teste estoit en forme de dragon. Depuis le premier jour dudict mois, ils ont esté ordinairement veus au grand estonnement de tous les Genevois. La seigneurerie fit tirer quelques coups de canons pour tascher de les faire oster de ce lieu. Il leur fut tiré quelques 800 coups de canon, mais en vain, car ils ne s'en étonnèrent nullement. Les églises s'assemblèrent et allant au vray remède firent force processions, commandèrent le jeusne, les bons pères Capucins ordonnèrent les 40 heures pour tascher d'appaiser l'ire de Dieu, avec leur remède salutaire. Le quinzième jour d'aoust apparurent sur la dite mer du port de Gennes trois carrosses traînant chacun par six figures toutes en feu en semblance de dragon. Et marchoient les dictes carrosses traînés par les dictes signes qui avoient toujours leurs serpents en continuant leurs cris espouventables et s'approchoient assez de Gennes, tellement que les spectateurs du moins la plus grande part, estonnez s'enfuirent craignant les effets d'un tel prodige.

Mais comme ils eurent faict la virevoltée par trois fois le long du port après qu'ils eurent jeté des cris si puissants de bruict qu'ils faisoient retentir les montagnes des environs, ils se perdirent dedans la dicte mer et depuis, l'on n'en a veu ny sceu aucune nouvelle. Cecy apporte grand dommage à plusieurs citoyens de Gennes, les uns qui sont morts de peur comme entre autres le fils de sieur Gasparino de Loro et aussi le frère du Signor Anthonio Bagatello, plusieurs femmes aussi on esté affligées et en ont eu telle frayeurs qu'elles en sont mortes... Du depuis le long de la mer de Nice et tout le costé de la Provence, tant du costé de la marine que du plain s'est trouvé avoir veu pleuvoir du sang naturel qui couroit et taschoit de rougir les feuilles et fruits des arbres. A Toulon la plupart des maisons sur le couvert estoient taschées dudit sang, le pavé de l'église parrochiale du dicte lieu à la sortie de la Messe, fut veu picer le cornet de vrai sang et naturel. Le 18e dudit moys il pleut du sang en telle abondance qui couloit le long des rues et sembloit qu'ils eussent égorgé une infinité de personnes à Riliane.

A Lambex, le 20e dudict moys en présence de tout le peuple fut veu en pluye de sang tellement que nul ne sortoit alors des maisons que incontinents ne fussent taschez dudict sang qui distilloit du couvert des toits, ou bien de celuy qui tomboyt de la prime pluye. Bref, le long de la marine depuis Nice jusqu'à Marseille a pleu sang en divers jours... Austres choses dignes de mémoire arrivées presque en même temps, en la ville de l'Isle de Martègue, le 22e jour dudict mois apparurent deux hommes en l'air aiant chacun en main des armes et boucliers qu'ils se battoient en telle sorte qu'ils estonnoyent les spectateurs et après s'estre longuement battus se reposoyent pour un certain temps, puis retournoyent en batterie et leur combat tenoit deux heures. Le 27e dudit moys, ils combattirent à pied et se chamaillèrent de telle sorte qu'ils sembloyent des forgerons qui battoient sur l'enclume. Le lendemain ils se trouvèrent estre à cheval et faisoyant de telle sorte que l'on eust dit pour certains que chacun d'eux estoit emparé d'un boulevert ou forteresse et après avoir fait assez bonne mine l'un contre l'autre il se fit bruit comme quelques tirées de canon. Le bruict estoit si effroyable qu'il sembloit aux auditeurs estre la fin du monde, puis ayant continué les dicts jours l'espace de sept heures tout en instant une nue épaisse apparut en l'air et couvrit si obscurément que rien de deux heures ne parut, que des nuées et brouillards noirs, obscurcis, sentant comme le salpêtre, et après que l'air fut purifié ne fût rien vu de toutes ces chimères lesquelles furent esvanouyes.

Kinki - Japon ( 4 mars 1614 )
On y observa le passage d'un objet carré.

Fluelen ( Uri ) - Suisse ( 1619 )
Herr Christophorus Schere, préfet du canton d'Uri vit près de Fluelen, le long du lac d'Uri, un objet volant long et brillant. (Henry DURRANT: "Le livre noir des S.V." - Laffont 1970, p. 61) En 1619, à Flüelen, un énorme objet allongé et de couleur de feu est vu près d'un lac par le professeur Christopher Scherer, préfêt du canton d'Uri: "M'étant attardé sur le balcon pour admirer la pureté du firmament, je vis un brillant dragon de feu sortir de l'une des cavernes du mont Pilate et se diriger rapidement vers Flüelen à l'autre extrémité du lac. Il était énorme, sa queue longue et son cou tendu...Il laissait derrière lui, en volant, de nombreuses étincelles...Je crus d'abord voir un météore, puis, en regardant plus attentivement, je fus convaincu par son vol...que je voyais un véritable dragon."

Quimper - France ( 1 février 1620 )
Entre 19 et 20 heures la foudre tomba sur la pyramide revêtue de plomb sur le toit de la cathédrale. Elle prit feu, explosa et s'écrasa au sol dans un bruit terrifiant. Les gens venus virent alors dans les flammes et la fumée un démon de couleur tantôt verte, tantôt bleue, qui faisait de son mieux pour attiser le feu.

Genève - Suisse ( dimanche des Rameaux 1620 )
Une autre brochure parue en 1620 intitulée: " Effroyable bataille aperçue sur la ville de Genesvre le dimanche des Rameaux dernier; on a veu deux soleils, l'un rouge et l'autre jaune qui se sont entreheurtez Un peu après est apparue une nuée longuette comme un bras, venant du costé du soleil, laquelle s'est arrestée près dudict Soleil, de cette nuée est sorty un grand nombre de gens habillé de noir, et armez comme gens de guerre. Et puis voilà qu'arrivent des nuées jaunes comme du safran, desquelles nuées sont sorties des réverbérations ressemblant à des grands chapeaux haults et larges et s'est monstré toute la terre jaune et sanglante. Le soleil se dédoubla et tout se termina en une pluie de sang ".

Genève - Suisse ( 28 juillet 1621 )
La présence d'une croix dans le ciel de Genève est encore signalée le 28 juillet 1621, croix qui jetait des flammes comme pour embraser la ville et ses alentours.

Paris et Saint-Denis - France ( 12 septembre 1621 )
Diverses petites nuées blanches apparurent lesquelles comme par escadrons, séparées les unes des autres, venoient par après à donner l'une dans l'autre d'une célébrité prodigieuse, après quoy disparoissants, d'autres se présentoient et aux approches envoyoient comme formes et manières de lances et de flèches les unes contre les autres de mesme que des escadrons qui viennent furieusement au choc et après s'estre quelque peu combattus, se perdoient et ne paroissoient plus..." écrit Pierre de l'Estoile. Tandis que Jacques Thevenyn, notaire décrit: "La nuit de dimanche douzième de septembre entre le lundi treizième, combien que fussions sans Lune, neaulmoings elle fut fort claire et se voyoit en l'air des cygnes de moy. Environ les dix heures du soir je vis, estant à nostre porte, au ciel comme trois longs chemins blancs, l'un plus petit que les autres et se mouvoient. J'estimois que ce fust du vent mais je ne sçay que c'estoit et sur ce, je vis comme une couronne qui n'estoit du tout closé du costé de la Porte Sainct Anthoine et l'estoit aux environs, contre laquelle y avoit plusieurs branches qui y venoient fondre.

Lyon, Nimes, Montpellier - France ( 12 octobre 1621 )
"La nuict du 12 octobre dernier, sur les huict heures du soir ou environ, n'ayant pour lors aucune clarté de Lune estant à son dernier cartier, l'air outre nature commença à s'esclaircir du costé du Levant et continuant une heure et demie ou environ, le temps se rendit aussi clair et net qu'il fait aux plus beaux jours de l'Esté, ce qui donna un grand estonnement aux habitants de Lyon. La plus grande partie d'iceux regardant en l'air apperceurent des choses du tout estranges et hors le cours de nature. Sçavoir sur la grande place de Bellecourt virent comme une grande montaigne, sur laquelle estoit la figure d'un Chasteau, duquel sortoient force éclairs qui donnoient de tous costez et perdoient leurs lumières à un instant. Et cette figure de Chasteau se consommoit à mesure que cesdits éclairs en sortoient. Cela sembloit couvrir tout le cartier de la porte du Rosne, de Sainct Michel, la rivière de Saone et donner jusques au faux-bourg de Sainct George. Du costé de la place des Terreaux il fut veu (par plus de quatrecents personnes) en l'air, comme la forme d'un Bataillon de gens d'armes, à cheval, à la teste desquels il y avoit une Estoille fort lumineuse, qui sembloit les conduire, laquelle estoit plus grande et plus claire que celles que l'on voit ordinairement au ciel. Cette estoille comme un second Soleil faisoit dissiper devant elle tous les nuages qui se présentoient de diverses figures et sembloient à voir, vouloir tenir sa clairté, mais estant surmontez par sa grande lumière perdoient entièrement leurs figures et ne paroissoient plus. Toute la ville et lieux circonvoisins furent couverts ceste nuict et autres, ensuivant de divers signes et prodiges, comme lance de feu ardant, qui sembloient venir du costé du faux-bourg de la Guillotière, les quelles s'approchant du Pont du Rosne ne dispersoient et ne paroissoient plus, et cela jusques au lever du jour. Sur la ville de Nismes (...) il se vit à mesme temps cy devant nommé par les habitants de la dicte ville, principallement la nuict du treizième du dit mois environ neuf à dix heures du soir, sur l'Amphitheatre comme un grand Soleil fort resplendissant, lequel estoit entouré d'un nombre d'autres flambeaux lumineux et sembloit vouloir cheminer droit sur la Tour Romaine.. sur laquelle il paroissoit comme des chariots en feu tout entouré d'estoilles fort éclairantes. Il parut aussi d'autres signes tant sur la Capitole que sur le Temple, les quels sembloient couvrir toute la vile, ce qui estonna grandement touts les habitants de la dicte ville et autres lieux circonvoisins. Sur la ville et cité de Montpellier... commença à paroistre sur icelle quantitez de flambeaux ardents en forme de torches de la lumières desquels sortoit nombre comme lances de feu qui alloient de part et d'autre. Cette façon de faire dura depuis les neuf à dix heures de nuit jusques à trois heures du matin que s'apparut une grande et lumineuse estoille avec une longue queue, d'autres petites estoilles, lesquelles sembloient faire dissiper une grosse nuée meslee de diverses esclairs qui la vouloit comme couvrir et empescher sa clarté... "

Belle-Ile ( Morbihan ) - France ( mars 1636 )
Extrait de la lettre du duc de Retz à son ami le R.P. Césarée - bibliothèque Méjanes d'Aix en Provence, manuscrit n° 1209) ... l'homme marain étoit sur un rocher du costé de l'ouest nommé d'Arbonne... et paroissoit comme assis. La grande hauteur de la coste l'empescha de juger comme étoit foit ce qui étoit sous l'eau, mais ce qui paroissoit dehors étoit le ventre, le nombril, le corps, la teste, les bras et les mains très bien proportionnez, fors les mains qui étoient extraordinairement grandes et blanches par dedans et les bras qui étoient un peu courts.Son Corps paroissoit de la grosseur d'une barique de vin et le reste à l'équipolent. Ses cheveux jusque sur les épaules fort gras et blanchâtres, sa
barbe semblable et lui alloit jusqu'à l'estomac, ses yeux fort gros et rudes, la peau ni blanche ni basanée, mais elle avoit l'apparence d'être rude. ... mais bien virent-ils que l'entrejambe paroissoit large de plus d'un pied et que son dos étoit ainsi que le dessus de ses mains et de ses bras d'une peau grisâtre et sans écaille. .... au lieu de jambes, deux queues de poisson faites comme un saumon... quelquefois il se battoit les mains l'une contre l'autre et faissoit un certain sifflement qu'ils prirent pour rire... Au mêm temps qu'il paroissoit à Belle Ile des habitants qui alloient à Vannes assurent qu'en plain jour ils avoient vue une même choses.

A la lecture de tout ces récits, il est difficile d'affirmer que le récit de Sedan tient plus de la science fiction que ceux des autres lieux.....
avatar
Fremd1
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 46
Nombre de messages : 80
Inscription : 11/08/2010
Localisation : tours
Emploi : sans
Passions : arts, astronomie, ovnis
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3227
Réputation : 0

Ovnis Re: Une rencontre du 3e type à Sedan, en 1615?

le Sam 30 Oct 2010, 23:47

Bonsoir à tous

A la lumière (?) des récits du XVIIe siècle relatés plus haut, mettant en scène des armées aériennes s'affrontant avec fracas, il va bien falloir, devant un tel décalage avec les visions contemporaines, se demander s'il ne faut pas prendre ces récits au pied de la lettre, comme un spectacle adapté à l'esprit du temps... De la même manière que le triangle noir omniprésent de nos jours évoque les avions furtifs, de la même manière que la vague de 1954 appuyait le trait du "martien" issu de la SF, étranger radical débarquant de sa soucoupe, l'imagerie déployée au XVIIe se présentait logiquement comme le reflet caparaçonné des conflits de cette époque.

Dans cette perspective, il faut se départir de l'idée moderne, tenace, selon laquelle les hommes des siècles passés étaient des imbéciles englués dans un obscurantisme leur faisant prendre des vessies pour des lanternes. Montaigne était-il un crétin ?

Fremd1
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum