Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Pourquoi les Ovni s'interessent-ils au Nucléaire?Aujourd'hui à 23:14HocineMessage télépathique et Technologies (1973)Aujourd'hui à 20:29Nanou TiLes observations d'ovnis triangulaires analysées par la SCUAujourd'hui à 19:42Polyèdre57Ufologie et religion: les ovnis une croyance?Aujourd'hui à 18:36Polyèdre57Que valent les affirmations de Thierry Jamin?Aujourd'hui à 17:19Pascal_WesternParalysie du sommeil et possible abduction ?Aujourd'hui à 14:53moimoiQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesHier à 15:16GenuineUFOsM.A.J :Matin Ovni dans le monde - Avril 2019 par O.D.H.TvMer 17 Avr 2019, 17:54Polyèdre57Les sujets fermésMar 16 Avr 2019, 21:32Polyèdre57Lorsque certains ufologues s'aventurent dans le domaine du paranormal Mar 16 Avr 2019, 15:52HannibalExiste-t-il des extraterrestres sur Terre ou ailleurs dans l'espace avec Jean DupratMar 16 Avr 2019, 07:53LorelineQu'est-ce que réfléchir sur le sujet OVNI ?Lun 15 Avr 2019, 23:47TikoDes sons étranges aux quatre coins du globe...Lun 15 Avr 2019, 21:21Polyèdre57Midi-Pyrénées: les membres de cette régionLun 15 Avr 2019, 21:10Polyèdre57Projet Camelot / Stargate / Remote viewingDim 14 Avr 2019, 15:01GenuineUFOsCrash de Rien et Cas Jumeaux par Joël Mesnard Sam 13 Avr 2019, 18:44Polyèdre57Languedoc-Roussillon: les membres de cette régionSam 13 Avr 2019, 18:02Polyèdre57(2017) J-P Petit & J-C Bourret : Ovnis, l'extraordinaire découverte.Ven 12 Avr 2019, 20:18Nanou TiMon retour !Ven 12 Avr 2019, 11:58Polyèdre57 Le cliché du trou noir M87* enfin révéléJeu 11 Avr 2019, 16:10LorelineQu'est-ce qui peut constituer une preuve en ufologie? Jeu 11 Avr 2019, 06:10TikoRhône-Alpes: les membres de cette régionMar 09 Avr 2019, 18:06Polyèdre57Abductions et hypnoseMar 09 Avr 2019, 17:52Polyèdre57L'observation des satellites artificiels (ISS et autres)Mar 09 Avr 2019, 12:33Polyèdre57Hypothétique technologie d’ovni...Mar 09 Avr 2019, 12:22Polyèdre57Présentation et Observation ufoLun 08 Avr 2019, 12:31Polyèdre57témoignage Lun 08 Avr 2019, 09:23StarfullPrésentation de Nicolas.PLun 08 Avr 2019, 09:09StarfullLune & NASADim 07 Avr 2019, 13:40elisaliseNord-Pas-de-Calais: les membres de cette régionSam 06 Avr 2019, 14:08Polyèdre57
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Benjamin.d
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les théories Conspirationnistes en ufologie et leurs conséquences Empty

Masculin Age : 40
Nombre de messages : 13006
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 19935
Réputation : 85
http://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Les théories Conspirationnistes en ufologie et leurs conséquences

le Mer 23 Juin 2010, 16:01
Le Conspirationnisme et ses conséquences

La plupart des théories de conspiration ne sont que des suppositions et des spéculations mélangées avec de la science fiction. Dans le domaine du phénomène ovni, il y a bien évidemment un secret défense, des faits resteront donc cachés. Néanmoins, il ne faut pas pour autant voir le mal et les aliens partout au risque de tomber dans un délire chronique. Il est très fréquent de tomber sur des articles qui mélangent conspirationisme forcené et une paranoïa exacerbée au sujet des ovnis. La situation actuelle est hors contrôle et les exemples de ce genre se multiplient de façon exponentielle. Comment peut on expliquer cela?



Comme tout sujet ayant potentiellement des implications importantes, celui des ovnis n'échappe pas à la question des conspirations. De fait, nombre de personnes prétendent avoir été témoins de conspiration. Le conspirationnisme (ou "complotisme") est une idéologie paranoïaque née de la généralisation de théories du complot.

"On ne peut pas faire confiance à quelqu'un qui ne fait confiance à personne" Jerome Blattner "Mais le fait que l'on ait ri de génies n'implique pas que tous ceux dont on rit sont des génies. Ils ont ri de Christophe Colomb, ils ont ri de Fulton, ils ont ri des frères Wright. Mais ils ont aussi ri de Bozo le Clown" Sagan, C. E. "Chacun est libre de faire ce qu'il veut mais quand par son action on ridiculise un ensemble de personne alors cette liberté devient innacceptable"

Elle consiste à prétendre (i.e. affirmer sans preuves, mais par l'instigation du doute) que des autorités quelconques (étatiques, transnationales, militaires, religieuses, financières, etc.) dissimulent leur connaissance d'un certain nombre de faits ainsi que le contrôle de leurs opposants (par la désinformation, la menace, etc.) dans le cadre d'un objectif inavoué. En tant que croyance, il permet de fournir une théorie expliquant qu'une affirmation puisse être vraie sans que les non-conspirationnistes en voient les effets concrets dans la vie de tous les jours. De même que les croyants à une religion voient le monde et ses événements à travers le prisme de leur religion sans que les non-croyants en fassent la même interprétation.

Des ufologues pas si irréprochables que cela...

Il faudra un jour avoir le courage de mesurer l'impact qu'ont eu les émissions de Jimmy Guieu sur la psychose ovni alien qui fait rage. En effet malgré des recherches intéressantes celui-ci a selon de nombreuses personnes, exagéré et est tombé dans une intense paranoïa. Cela a eu pour conséquence de décrédibiliser le sujet et de mettre le feu à des esprits faibles et dérangés. Voyant le complot et les petits gris partout ils ne se rendent plus compte de la réalité et laissent libre cours à leur imagination au détriment des faits sérieux. On peut sans doute penser que Mr Guieu est l'un des pères du conspirationnisme ufologique en France.

Exemples de délires liés au complot:

1) L'idée que la guerre froide ne soit qu'une opposition de façade masquant une collaboration des USA et de l'Union Soviétique avec/contre des ETs ou permettant de financer un programme technologique à leur encontre

2) les petits gris (extraterrestres) dirigent le monde avec des gouvernements secrets

Ce reportage a été réalisé par Stéphane Krausz, dans le cadre de ses études à la FEMIS (Ecole nationale supérieure des métiers de l’image et du son) où il lui était demandé de réaliser un petit documentaire, en 1990.

Jimmy Guieu - Connaissez vous les petits gris

Principes de la conspiration

Induction

A défaut d'être prouvée, la conspiration est présentée crédible selon les principes suivants :

1. Généralisation : Sorte de réductionnisme à l'envers, où au lieu d'amalgamer l'inexpliqué à l'expliqué, on amalgame le particulier au général

         a. Induction : Des mensonges et erreurs de la part d'autorités (étatiques, scientifiques, militaires, etc.) ont existé dans le passé et peuvent donc toujours exister aujourd'hui.

         b. Déduction : A partir de cette seule généralisation, il est conclu que la conspiration particulière prétendue serait tout aussi fondée D'autres éléments censés étayer la théorie de conspiration sont bien sûr avancés aussi, mais ceux-ci ne permettent pas d'emporter l'adhésion sans quoi la conspiration ne resterait pas au stade de théorie. La généralisation est alors avancée comme un argument censé combler ce manque de preuve définitive : oui, ce n'est pas entièrement prouvé, mais mon absence de preuve ne veut pas dire que ce que je dis est faux, car des choses comparables sont arrivées dans le passé. La possibilité du vrai suffit.

2. Justification ad hoc : L'existence du complot est étayée, entre autres, pas éléments subjectifs non avérés tel qu'un procès d'intention (les auteurs du complot veulent faire ceci ou cela) ou autre prétention non prouvée, comme souvent l'objet du complot lui-même (par exemple un complot visant à cacher l'existence d'extraterrestres sera justifié par... l'impact qu'aurai la révélation de leur existence).

3. Inversion de la charge de la preuve : Le complot est considéré crédible faute d'être réfuté, notamment parce que par définition il n'est pas prouvable s'il est efficace (et s'il est efficace, c'est peut-être qu'il existe). Il constitue dès lors une hypothèse infalsifiable. La preuve Le fait que l'on puisse se poser la question - pourquoi pas légitimement - de l'existence d'une conspiration n'implique pas que celle-ci soit prouvée.

Cette généralisation se doit d'être suffisamment peu caractérisée (ne pas indiquer quelles conditions permettraient à la conspiration dpour que ce phénomène se reproduise ? Quelles sont celles qui permettent de l'éviter ? etc.) qui permet de ne 'être invalidée que par peu de choses, de sorte que seule la nature et/ou la position des accusés (des "autorités" ou "puissances" quelconques, occultes ou non) semble justifier cette "loi".

Projection


La théorie joue donc un rôle prépondérant dans le conspirationnisme. A défaut de preuves, les faits sont projetés (interprêtés de manière ad hoc) pour la valider.

Ainsi toute déclaration, explication d'un phénomène jusqu'ici inexpliqué, aveux de canular, élément de l'actualité devient, non plus le point de départ d'un raisonnement, mais la finalité du chemin par laquelle la théorie de la conspiration doit passer. etc. Des exemples de telles interprétations ad hoc de faits peuvent être :

    * des événements :

          o Un exemple particulier de cette interprétation ad hoc des faits et que toute contestation de la conspiration ne peut que la confirmer (puisqu'elle ne peut être que l'oeuvre des conspirateurs eux-mêmes souhaitant protéger leur forfait).
    * l'absence d'événements :

          o A contrario, l'absence de contestation pourra être interprêtée comme une confirmation implicite. Ca n'a pas été nié officiellement implique donc c'est vrai par une sorte dérive sémantique proche du dicton enfantin c'est le dernier qui a parlé qui a raison.

          o De même, le fait que la vie "réelle" ne montre apparemment rien de la conspiration (les gens semblent vivre "normalement", les états semblent avoir des préoccupations "ordinaires", etc.) est interprêté comme, au choix :
                + une efficacité du secret, une démonstration de la toute puissance des autorités qui fomentent la conspiration, qui seraient ainsi capables d'imposer une telle "normalité apparente". L'absence de preuve devient en quelque sorte la preuve du secret, la preuve du complot.

                + le simple reflet d'une phase préalable, de préparation du complot en développement progressif. La menace approche et, en bons croyants, ne seront sauvés que ceux qui s’y seront préparés

Précaution

Il faut se garder d'amalgamer la question du conspirationnisme avec celle de la vigilance, toujours nécessaire. C'est d'ailleurs ce même regard critique qui permet de mettre en question le conspirationnisme.

La vigilance est un réflexe sain dans l'examen du propos des autres, et il est certainement tentant pour un esprit, légitimement inquiet face aux possibilités de manipulation (et d'autant plus qu'il est cultivé), d’appliquer son propre principe de précaution. Relayer des théories de conspirations ou les théoriser soi-même, serait en quelque sorte prévenir le mal. Un mal qui n'existe peut-être pas, mais pour lequel au moins on se sera préparé, on aura levé l'alerte s'il existe.

Et quitte à se préparer, autant se préparer au pire. Un pire qui n’est cependant jamais certain. A la mesure de la globalisation de nos vies, les craintes à la base du conspirationnisme sont régulièrement remplacées par d'autres, pires encore, dans une escalade qui entretient le conspirationnisme depuis toujours. Après les lobbies et les sociétés secrètes, les "gouvernements mondiaux" occultes orchestrant un "Nouvel Ordre Mondial" (New World Order, ou NWO), ce ne peut être qu'une conspiration d'envergure globale (pourquoi pas cosmique ?) qui nous menace... peut-être.

Décrire son inquiétude, la dessiner, et en alerter les autres, avec qui vous ne serez plus seul pour l'affronter. Peut-être ceux-ci vous rassureront-ils en démystifiant votre peur, ou peut-être réussirez-vous à leur transmettre votre virus. Ils loueront alors votre intelligence, qui a su reconnaître ce danger (hypothétique, mais on l'a déjà oublié) qu’ils n'avaient pas vu.
Motivation

Pourquoi en vient-on au conspirationnisme ? Difficile à dire, tant le parcours de chacun peut être différent, mais on peut proposer quelques pistes :

    * Ego : Une personne dénonçant continuellement des conspirations se positionne implicitement comme plus intelligente que celles qui se font avoir. Dans sa relation aux autres, elle peut donc se positionner à la fois comme supérieure, voire une personne quasi-héroïque capable de sauver et aidant ceux qui ne sont considérés "non informés", "naïfs" ou incapables de reconnaître les conspirations en question.

    * Phobie : Dans une sorte de principe de précaution poussé à l'extrême, une personne conspirationniste, même si elle sait en son fort intérieur que ce qu'elle dénonce n'est peut-être pas vrai, va préférer toujours imaginer le pire (que ce soit vrai) dans l'espoir de prévenir le mal potentiel (en le dénonçant). Au pire si ça n'existe pas la théorie conspirationniste dit donc entre les lignes : faites attention à ce que ça n'arrive pas !

    * Politique : Certaines théories de conspirations sont liées et entremêlées d'autres idéologies, souvent haineuses (envers des catégories de population, sur des critères racistes ou non) ou revanchardes (envers les "autorités" qui seraient corrompues, injustes, ne pensant qu'à leur propre profit et nous mentent).

Instrumentaliser

A paranoïaque, paranoïaque et demi

La paranoïa a la vie dure. Au point que, quand on la conteste, on la renforce ou en crée une autre. Le conspirationnisme est une dérive... qui profite aux conspirateurs !

http://rr0.org/politique/ideologie/conspirationnisme/index.html

Henri Jimmy Guieu (1926-2000)


Jimmy Guieu [Fleuve noir]

"Jimmy" 1 Guieu naît à Aix (France) le 19 mars 1926. Il place des contrats d'assurance vie.

Jimmy Guieu est le pseudonyme littéraire de Henri-René Guieu, écrivain de science-fiction et ufologue français. Également conférencier et homme de radio. Il a publié notamment au Fleuve noir et a écrit sous plusieurs pseudonymes moins connus tels Jimmy G. Quint (Espionnage), Claude Rostaing (Policier) ou Dominique Verseau. Sa SF très marquée par son intérêt prononcé pour l'Ésotérisme et l'ufologie a fait de lui un auteur à part dans l'histoire de la SF française, mais un auteur avec un public large et fidèle.

En 1947, l'observation d'Arnold le marque. A partir de cette période, il se met à écrire. Le premier de ses romans, Les Pionniers de l'Atome, paraît en 1952 aux éditions du Fleuve Noir. Il signera ainsi 94 romans sous des pseudonymes divers tels que Claude Vauzière, Jimmy G. Quint, Dominique Verseau, mais son plus connu est celui de Jimmy Guieu.

Jimmy Guieu faisait partie de la loge franc-maçonnique Memphis Misraïm.

Ouranos



Intéressé par les ovnis, Guieu dirige notamment le réseau Ouranos à ses origines.

COUP DUR À CERGY-PONTOISE...

En 1980, si Jimmy Guieu n’écrit plus de SF, tout va plutôt bien du côté des ovnis et du Paranormal. La collection « Les Carrefours de l’Étrange » a pris son rythme de croisière et la création de l’IMSA (Institut Mondial des Sciences Avancées) avec d’autres chercheurs « parallèles » connus comme Guy Tarade est venue s’ajouter aux nombreuses activités sur le terrain de l’Inexpliqué. Et puis, il y a cette affaire « d’enlèvement » présumé par des ET fin novembre 1979 à Cergy-Pontoise qui défraie la chronique et sur laquelle enquêtent désormais Jimmy Guieu et d’autres chercheurs de son entourage sous le regard des médias, télévision comprise.

Surfant sur la vague, Jimmy Guieu concocte rapidement un livre co-signé avec les trois protagonistes de l’affaire et le publie dans sa collection en 1980. Contacts OVNI : Cergy-Pontoise rencontre un certain succès en librairie et est réédité par France Loisirs la même année puis en Presses Pocket en 1981.

Mais le nouveau contact avec les ET annoncé par les témoins pour le 15 août n’ayant rien donné alors qu’un rassemblement avait lieu à Cergy-Pontoise sous les yeux de la télévision, le navire se met à faire eau. Pire, un des trois témoins affirme ensuite que toute l’enquête a été trafiquée par des gens soucieux de se faire de l’argent sur leur dos avant d’avouer plus tard que c’était le trio qui avait monté toute l’histoire pour, justement, se « faire du fric » sur le dos des gogos...

Jimmy Guieu a beau contre-attaquer vigoureusement, mais pas toujours avec des arguments très crédibles, tout le monde se rend compte, y compris dans les milieux ufologiques, que l’affaire Cergy-Pontoise est une Bérézina médiatique pour les ovnis et un coup dur pour Jimmy Guieu en temps qu’ufologue.

La série noire se poursuit pour lui lorsqu’une mésentente avec Jean-Paul Bertand se solde par son départ comme directeur de collection en 1981. La parution régulière des rééditions « remastérisées » de la série « SF Jimmy Guieu » se poursuit cependant avec succès de son côté. Pourtant cette présence constante en librairie ne doit pas masquer la réalité : de 1981 à 1986, Jimmy Guieu entreprend la seule vraie traversée du désert littéraire de sa carrière avec seulement un seul roman, son dernier « Anticipation » (Les fils du serpent) en 1984
.
IMSA

En 1980 à Marseille, Guieu fonde avec d'autres l'IMSA.



Au fil des années, Guieu va devenir un adepte de la thèses conspirationnistes mettant en scène les Gris et leur hypothétique main mise sur le pouvoir mondial, coopérant avec divers gouvernements au sein de bases souterraines [1] telles que celle de Pine Gap . Il se dit convaincu que l'armée américaine, en grand secret, héberge des extraterrestres dans des bases souterraines.

Guieu l'écrivain


Jimmy Guieu en 1975

Durant l'Occupation, Jimmy Guieu se signale par des actes de résistance dans le maquis de Dompierre-sur-Yon (Vendée, maquis SR-1). Cette notion de résistance, qu'elle soit contre les totalitarismes, les mafias ou les extra-terrestres, restera omniprésente dans son œuvre.
Jimmy Guieu en 1975

Dans les années 1950, il devient l'un des pionniers de l'ufologie française avec Aimé Michel. Ses deux ouvrages documentaires, Les Soucoupes Volantes viennent d'un autre monde (1954) et Black-Out sur les Soucoupes Volantes (1956) sont considérés comme des classiques du genre. Le premier sera traduit en Angleterre, en Espagne et en Roumanie.

Entre 1960 et 1965, Jimmy Guieu publie aussi quatre romans pour adolescents chez Marabout Junior sous le nom de Claude Vauzière[1]et dans les années 1960, 1970 et 1980, 63 de ses romans seront adaptés en BDs chez Artima.

Avec son vieil ami Georges Pierquin, futur auteur de la série des « Anti-gangs », Jimmy Guieu co-signe des romans dans la collection « Espionnage » de Fleuve Noir puis aux Presses Noires. Ces ouvrages sont signés sous le pseudonyme de Jimmy G. Quint et décrivent les aventures de deux agents des services secrets français : Serge Gallard et Roger Quilici.

De 1977 à 1984, au rythme d'un ou deux par an, dix de ses livres seront réédités dans la collection « Super luxe - lendemains retrouvés ».

Depuis 1981, Plon puis les Presses de la Cité – et aujourd'hui Vaugirard devenu Vauvenargues – rééditent l'intégralité de son œuvre dans la collection « SF Jimmy Guieu ». De 1987 à 1990, il publie dix inédits aux Presses de la Cité mettant en scène Gilles Novak qui sont regroupés sous le titre d'une série : Les Chevaliers de Lumière. En 1990 et 1991, il publie deux gros romans se faisant suite, EBE Alerte Rouge et EBE 2 : L'Entité Noire d'Andamooka, qui comptent parmi ses meilleurs.



À partir de 1992, Vaugirard publie d'autres inédits en alternance avec les rééditions. Ceux-ci mettent en scène Blade & Baker, businessmen du XXIVe siècle. Parallèlement, Guieu est intervenu régulièrement comme invité sur l'antenne de Radio Ici et Maintenant pour aborder le phénomène des OVNIs et des civilisations extra-terrestres, en particulier sur la thèse de la race dite des « Gris » ou « Petit-Gris ». Ses passages à la télévision furent également nombreux, notamment dans les émissions de Christophe Dechavanne.

Décédé des suites d'une maladie, il laisse un dernier manuscrit de nature très « conspirationniste » intitulé Terre, ta civilisation fout le camp et toujours inédit. Un roman inédit de lui, Chasse à l'antigravitation a été édité dans la collection «Rivière Blanche» en 2008, dans un volume intitulé Les Dossiers du Glaive.

La collection « SF Jimmy Guieu » s'arrête à la fin de l'année 2003. Les derniers numéros sont écrits par Arnaud Dalrune et Richard Wolfram (pseudonyme de Roland C. Wagner), auteur également des paroles d'une chanson hommage interprétée par le groupe Brain Damage : La Chanson de Jimmy et d'une nouvelle portant le même titre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jimmy_Guieu

Il ne laisse personne indifférent...

Il est d'une part considéré comme un dieu par certains et d'autre part comme un ufologue peu serieux.

voici les commentaires d'internautes à son sujet:

1) Humble hommage au meilleur écrivain de SF par J-C Rassart de Liège,Belgique J'adore sa façon d'écrire. Je suis loin d'avoir tout lu de ses oeuvres,mais j'ai pu constater que c'était plus que de la fiction. Il savait de quoi il parlait,il était très bien documenté. Avec lui il est facile de croire que tout est possible,voire meme que c'est réel. Quand je le lis,je le vis. Ce sont des romans que je ne peux fermer qu'une fois terminés tellement ils sont vivants. J'aimerais voir tout ses titres.source


2) Sans vouloir manquer de respect à la mémoire d’un mort, ce personnage, du peu que j’en ai vu, me fait plutôt penser à un clown qu’à un ufologue sérieux, je comprends pas ce qu’il a bien pu faire de positif pour le milieu, à part le décrédibiliser. Je m’intéresse à tout ce qui me semble crédible, cohérent, perdre mon temps à lire quelqu’un qui mélange science-fiction et faits concret ne m’intéresse pas."

3)"J’ai eu des contacts perso avec Jimmy Guieu. C’était un type bien et il était sincère dans ses opinions. Bien sûr, il écrivait de la S-F. Quand on est romancier, on a un peu la tête dans les nuages, mais les pieds bien sur terre. Il s’est peut-être fait abuser par des rigolots, mais comme il était honnête, il leur a fait confiance. Bien entendu, tout n’est pas à prendre au pied de la lettre mais il y a une grande part de vérité dans ses déclarations. Souvenez-vous que dans les siècles passés, les “très savants scientifiques” prétendaient que jamais une machine plus lourde que l’air ne saurait voler. Alors, nos avions modernes ne sont que des illusions !"

4)"Jimmy Guieu n’était pas forcément ce qui se faisait de plus sérieux. Le chercheur passionné dont l’imaginaire prenait parfois (souvent) le dessus sur la réalité…Cependant il aura eu le mérite d’aller au bout de ses convictions. Ceci étant ce livre me semble tout de même un gros fourre-tout… A prendre avec toute la distance qui s’impose."

Sur ufofu.org

"Je n'ai pas connu Jimmy Guieu du temps de son vivant, hélas, je l'ai connu sur le tard, grace en autre à la collection "les portes du futur"!

Bien évidemment, je n'achète pas tout ce que l'ami Jimmy mentionne dans ses documentaires! Cependant, il est vrai qu'il a soulevé beaucoup de question, et il a fait mouche à plusieurs reprises! Il dérangeait d'ailleurs beaucoup de monde, car il avait acquis beaucoup d'infos crédible! On a qu'à penser à la fin du documentaire OVNIS USA, ou il déclare que des illustres inconnus l'avait interpellé lors d'une visite au nouveau mexique, pour lui dire qu'ils savaient ce qu'il faisait, qu'il était sur la bonne voie, et de continuer...

Enfin, bref, je crois que si Jimmy avait un petit défaut, s'était de manquer d'objectivité envers certains faits ou certaines personne... Jimmy n'a jamais agit par mauvaise foi selon moi, il était un passionné, et il voulait comprendre, plus que nous tous réunis... Et malheureusement sa passion sur le sujet, le menait à pousser un peu trop sur des sujets perdu d'avance! Mais ce n'est que mon avis bien sûr, et comme je ne l'ai pas connu personnellement, et bien je peu me tromper!"

Sur forum-ovni-ufologie.com

Son Bilan en ufologie



par Richard D. Nolane

Si on passe à l’ufologie et à l’Inexpliqué en général, le bilan est un peu plus mitigé. Le rôle de pionnier actif de l’ufologie, notamment au sein de la Commission Ouranos, lui est définitivement acquis et ses deux ouvrages des années 50 resteront dans l’histoire. Mais en manquant le train des années 70, comme on l’a vu, alors qu’il avait autant et sinon plus de choses à raconter que bien des auteurs publiés alors, il a perdu de son importance dans le milieu. Etre un conférencier efficace et demandé n’a pas le même impact que de publier des ouvrages qui restent et sont susceptibles d’être réédités. Les anglo-saxons, connus pour leur pragmatisme, appellent ça « publish or perish » (publier ou mourir)…

D’autre part, l’adhésion immédiate de Jimmy Guieu aux thèses conspirationnistes de John Lear, comme s’il était soudain soulagé d’avoir trouvé une réponse au mystère posé par la raison de la présence des insaisissables OVNI, l’a fait basculer dans l’extrémisme ufologique, avec pour conséquence de le marginaliser. Après l’épisode rocambolesque de Cergy-Pontoise, c’était là une dérive qu’il aurait du éviter.

Les mauvaises langues diront que le visionnaire des années 50 était devenu victime d’un aveuglement entretenu par des gens en qui il avait placé bien trop de confiance. Mais est-ce pire que ces prétendus ufologues qui, faute d’avoir trouvé eux aussi une réponse ont préféré laisser de côté toute honnêteté intellectuelle et passer à l’ennemi en proclamant que les OVNI n’existaient finalement pas ?

Pour moi, l’erreur de Jimmy Guieu n’a pas été de se tromper sur le fond du problème, qu’il connaissait bien, mais sur le dosage de l’ingrédient « conspiration ». Là où il existe une volonté farouche des gouvernements à cacher au moins leur ignorance (récupérer un OVNI à Roswell ne signifie pas avoir encore compris ne serait-ce que comment en faire fonctionner l’allume-cigare…), il a cru voir un plan diabolique pour dissimuler depuis cinquante ans une invasion en règle dans le plus pur style de la SF populaire.

S’il faut se poser de sérieuses questions sur les enlèvements d’humains ou sur les mutilations de bétail, on n’est pas pour autant obligé d’imaginer l’existence de bases secrètes grouillantes d’Aliens de mèche avec le gouvernement américain et dont la présence aurait bien fini par transpirer au bout de plusieurs décennies.
Mais laissons-là ces querelles. L’important désormais c’est qu’un homme qui a beaucoup compté pour tant de gens a disparu dans un ailleurs dont il ne reviendra malheureusement pas. La seule chose qui peut nous consoler de cette disparition est que là où il est, Jimmy Guieu a peut-être enfin trouvé les réponses qu’il cherchait depuis si longtemps…

Guieu meurt le 2 janvier 2000.