Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Michel Mayor: «De la vie ailleurs que sur Terre? C’est très probable»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Michel Mayor: «De la vie ailleurs que sur Terre? C’est très probable»   Mer 21 Avr 2010, 22:28

Je vous livre ce petit article.


Le Matin Dimanche


Vous venez d’être désigné comme le scientifique le plus marquant de la décennie par le «Nouvel Observateur», un grand hebdomadaire français. Qu’est-ce que cela vous fait?

J’en suis très heureux, bien sûr. Et aussi un peu surpris: il y a tellement de travaux extraordinaires qui ont été réalisés depuis l’an 2000! Cependant, il est vrai que la découverte de 51 Pégase b, la première exoplanète, que j’ai faite en 1995 avec Didier Queloz, a ouvert un nouveau chapitre de l’astronomie. Aujourd’hui, des milliers de personnes travaillent dans ce domaine.

En quoi cette découverte est-elle si importante?

Elle apporte la preuve qu’il existe d’autres systèmes solaires. C’est la continuité d’autres découvertes qui situent l’homme dans l’univers: nous avons commencé par prendre conscience que la Terre n’était qu’une planète parmi d’autres, puis qu’elle tournait autour du Soleil, qui n’est, lui, qu’une étoile parmi d’autres. On sait désormais qu’il existe d’autres systèmes semblables au système solaire. Et cela réveille une question philosophique que se pose l’humanité depuis plus de deux mille ans: y a-t-il de la vie ailleurs que sur Terre?

Et quelle est votre réponse?

C’est très probable. Il nous faut du temps pour trouver une planète qui ressemble à la Terre. Pour l’instant, nous détectons surtout des planètes grandes et massives. Mais cela progresse: l’année dernière, j’ai découvert une exoplanète qui n’est «que» deux fois plus grosse que la Terre. Nous ne sommes plus très loin!

Quelle forme de vie pourrait-on y trouver?

«Vie» ne veut pas dire êtres humains. Le plus probable c’est que l’on y trouve des bactéries. Ensuite, c’est une question de biologie: il s’agira d’examiner à distance ces formes de vie.

A distance?

Oui, parce que nous ne pourrons jamais y aller! Les exoplanètes les plus proches se situent à environ 30 années-lumière, soit un milliard de fois plus loin que la Lune. Même en admettant que nous parvenions à mettre au point une fusée qui irait à la vitesse de la lumière, cela paraît hautement improbable. Imaginez le carburant qu’il faudrait pour la propulser à cette vitesse et tenir toute la durée du vol. Et il faudrait aussi penser à embarquer du carburant pour freiner la fusée à l’approche de l’exoplanète, sinon l’atterrissage serait brutal…

La question de la vie extraterrestre intéresse aussi les théologiens. Vous êtes croyant?

Je ne suis pas croyant, mais je ne vois pas pourquoi il devrait y avoir de conflit à ce sujet. Il fut un temps où penser qu’il n’y avait qu’un seul monde était considéré comme injurieux pour Dieu. Ce n’est qu’à la fin du XVIe siècle que ça a changé et que ça a été mal vu par le Vatican. Aujourd’hui, l’Eglise se concentre sur les problèmes de société comme la contraception plutôt que les astres. Je n’ai pas eu de pression de la part du Vatican, mais, suite à la découverte de la première exoplanète, quelques prêtres de Rome ont réagi en publiant des articles qui posaient la question de savoir comment évangéliser d’éventuels extraterrestres. Une subsistance des idées anciennes…

Est-il possible de voir une exoplanète?

Observer une exoplanète à côté de son étoile, c’est comme tenter de voir une bougie à côté d’un phare de marine, et ça à des milliers de kilomètres: très difficile. La découverte d’exoplanète se fait par déduction: on calcule les variations de vitesse d’une étoile et l’on en déduit que quelque chose tourne autour. Certains chercheurs ont essayé de produire des images: ce n’est pas encore concluant, mais tôt ou tard, nous y arriverons.

La découverte de 1995, c’est un hasard?

Non, nous cherchions des exoplanètes. Notre première demande de temps de télescope dans ce but a été faite en 1993. Nous avons obtenu un créneau d’une semaine tous les deux mois depuis avril 1994 à l’Observatoire de Haute-Provence. A la fin de l’automne, nous avions déjà des mesures qui indiquaient qu’il y avait quelque chose d’inhabituel avec l’étoile Pégase. S’agissait-il d’un défaut de notre nouvel instrument de mesure? D’un phénomène physique que nous ignorions? Nous hésitions à y croire et nous ne nous sommes pas précipités pour l’annoncer. La chasse aux exoplanètes était déjà un domaine à forte visibilité et avait déjà donné lieu à de nombreuses annonces de découvertes… et autant de rétractations par la suite. Nous ne voulions pas allonger la liste.

Vous avez donc attendu l’année suivante?

En juillet précisément, au moment où l’étoile réapparaît dans l’hémisphère Nord. Nous avons fait de nouvelles mesures durant sept nuits. Les résultats s’affichaient les uns après les autres et correspondaient exactement à nos prévisions. C’est là que nous avons pris conscience que le doute n’était plus permis et que nous avons commencé à festoyer!

L’annonce de cette découverte a déclenché un déchaînement médiatique.

L’impact a été énorme! De la BBC aux télévisions japonaises, en passant par de prestigieux journaux comme le New York Times ou le Washington Post, nous avons été incroyablement sollicités. Cela n’est évidemment pas désagréable en soi, mais cela a des conséquences sur la vie de famille. A tel point que ma femme m’a prévenu: «Une planète, ça va, mais pas deux!»

Vous ne l’avez pourtant pas écoutée…

Pas vraiment: nous en avons trouvé 200 autres jusqu’à aujourd’hui. Même si je suis officiellement à la retraite depuis deux ans, je continue les recherches aux côtés de mon équipe. Et je suis très demandé pour des conférences aux quatre coins du monde. J’essaie de me limiter à une vingtaine par année!

L’astronomie, c’est une vocation?

Je ne rêvais pas spécialement aux étoiles étant enfant. Dans les années 1960, où l’on ne se demandait pas quel job on allait faire avant d’être confronté à cette question, j’ai terminé mon cursus en physique théorique et je suis allé devant le tableau d’affichage: il y avait deux annonces. Une pour faire de la mécanique statistique à l’EPFL et l’autre pour de l’astrophysique. J’ai choisi la seconde.

Quelle sera la prochaine révolution en astronomie?

D’énormes progrès se feront en cosmologie durant la prochaine décennie. Cela permettra d’affiner notre compréhension du big-bang, de la structure de l’univers et de la naissance de la matière.



http://www.lematin.ch/actu/suisse/michel-mayor-vie-ailleurs-terre-probable-212932
Revenir en haut Aller en bas
jtkb
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 139
Inscription : 14/10/2008
Localisation : nevers
Emploi : Indépendant
Passions : informatique astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Michel Mayor: «De la vie ailleurs que sur Terre? C’est très probable»   Mer 21 Avr 2010, 22:53

Coucou hello

Eh oui..... Apparemment, Notre bonne vieille planète tellement "fragile" et unique du siècle dernier à l'air d'avoir une famille plus nombreuse que ce que l'on croyais...

Bon sang de bonsoir, depuis le temps qu'on leurs dit fnrf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ovniworld.com
Lenny
Participation excellente
Participation excellente




Masculin Age : 45
Nombre de messages : 347
Inscription : 17/11/2009
Localisation : RP
Emploi : Négociateur
Passions : Diverses
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Michel Mayor: «De la vie ailleurs que sur Terre? C’est très probable»   Mer 21 Avr 2010, 23:21

On nage encore et toujours en pleine Allégorie de la Caverne expliquée par Platon jadis :
Dans une demeure souterraine, en forme de caverne, des hommes sont enchaînés. Ne nous ressemblent-ils pas ? Ils n'ont jamais vu directement la lumière du jour, dont ils ne connaissent que le faible rayonnement qui parvient à pénétrer jusqu'à eux. Des choses et d'eux-mêmes, ils ne connaissent que les ombres projetées sur les murs de leur caverne par un feu allumé derrière eux. Des sons, ils ne connaissent que les échos.
Que l'un d'entre eux soit libéré de force de ses chaînes et soit accompagné vers la sortie, il sera d'abord cruellement ébloui par une lumière qu'il n'a pas l'habitude de supporter. Il souffrira de tous les changements. Il résistera et ne parviendra pas à percevoir ce que l'on veut lui montrer. Alors, Ne voudra-t-il pas revenir à sa situation antérieure ? S'il persiste, il s'accoutumera. Il pourra voir le monde dans sa réalité. Prenant conscience de sa condition antérieure, ce n'est qu'en se faisant violence qu'il retournera auprès de ses semblables. Mais ceux-ci, incapables d'imaginer ce qui lui est arrivé, le recevront très mal et refuseront de le croire : ne le tueront-ils pas ?

Nous vivons aujourd'hui encore dans cette caverne, bien que ses horizons (ou parois) se soient fortement élargit (ou écarté), et les nôtres avec.

Quand on passe d'une caverne (post-moderne) à une autre 10 ou 100 fois plus grande (époque actuelle), quand la prise de conscience survient, l'effet est vertigineux et on pense avoir tout compris.


D'autant que l'homme "est" certitude. Privez-le de ses satanées certitudes ? Il se sent alors si petit, si nu et si perdu ! Comprenez-vous ?


Notre condition humaine est telle que la plupart d'entre nous ne comprennent pas cette allégorie et ne connaissent du doute que le son, l'orthographe, voir la définition formelle, mais sont incapables de vivre vraiment le doute.

L'homme prend ses "connaissances relatives" pour des certitudes. Question d'équilibre ?
!

Peu d'hommes et donc peu de scientifiques savent faire la part du doute (encore immensément imposant du fait de nos grandes ignorances actuelles) et de leurs certitudes (une vie de "travail" passée à apprendre et pensons-nous, à comprendre, à tourner notre savoir dans tous les sens, et un peu à chercher juste à la lisière de notre "connaissance" : pesant n'est-ce pas ?)

Mais comment faire autrement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
_Enzo_
Participation excellente
Participation excellente
avatar



Masculin Age : 41
Nombre de messages : 278
Inscription : 14/11/2009
Localisation : Paris
Emploi : ...
Passions : ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Michel Mayor: «De la vie ailleurs que sur Terre? C’est très probable»   Jeu 22 Avr 2010, 00:49

Ca va, revenez au XXI eme siècle lol plus d'un terrien sur 2 aujourd'hui est persuadé qu'il existe d'autres forme de vie ailleurs dans l'univers...
J'ai l'impression d'avoir lu ça il y a plus de 10 ans déja !
En gros ce genre de discours est largement depassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenny
Participation excellente
Participation excellente




Masculin Age : 45
Nombre de messages : 347
Inscription : 17/11/2009
Localisation : RP
Emploi : Négociateur
Passions : Diverses
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Michel Mayor: «De la vie ailleurs que sur Terre? C’est très probable»   Jeu 22 Avr 2010, 21:37

Réveilles-toi un peu _Enzo_, t'es pas le centre de l'univers...

Tu vis sur quelle planète ?

A ton avis pourquoi le thème de ce forum est-il encore largement ignoré ou raillé ou encore nié ?

C'est pas parce que toi tu vis immergé dans le sujet, depuis des années peut-être, que c'est le cas pour la grande majorité des gens - En l'occurence ce serait plutôt le contraire...

Quand tu auras compris que tu es toi-même dans une caverne, qui t'empêche de comprendre et de voir certaines choses avec plus de hauteur, alors tu auras compris le sens invariable de cette allégorie... Allégorie qui ne fait que formuler antérieurement, et autrement, le principe des changements de paradigmes... Poses donc la question à Jean Curnonix, ou d'autres...

Ou alors tu as déjà tout compris et tu sais tout, et dans ce cas je m'incline...


Dernière édition par Lenny le Ven 23 Avr 2010, 00:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Michel Mayor: «De la vie ailleurs que sur Terre? C’est très probable»   Jeu 22 Avr 2010, 21:58

Lenny pourquoi êtes vous aggressif avec Enzo il ne dit rien de mal. Je ne comprends pas. Rolling Eyes C'est pas dans l'esprit du forum je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Chris.A
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 4541
Inscription : 03/08/2007
Localisation : tarn et garonne
Emploi : monteur telecom
Passions : internet
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Michel Mayor: «De la vie ailleurs que sur Terre? C’est très probable»   Jeu 22 Avr 2010, 22:38

MODERATION

Lenny, merci de respecter les autres et d'être courtois.

La modération signale aussi qu'il y a d'autres membres, qui ce reconnaîtrons ou on demande de respecter et de partager un débat dans la bonne humeur, rien ne sert de vouloir imposer ses idées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Michel Mayor: «De la vie ailleurs que sur Terre? C’est très probable»   Jeu 22 Avr 2010, 22:47

Je pense mais je peux me tromper que le message de MM a mal été compris peut être s'est il amusé du journaliste en jouant de la langue de bois..Pour ma part je ne le prends pas pour un imbécile..
J'écoute tout simplement ces mots entre les lignes..L'art d'ouvrir des portes n'est pas si faciles, surtout si l'on ne possède pas les bonnes clefs..

Epicure pensait déjà à la pluralité des mondes et de la vie. ’Il n’y a aucune raison que la nature ait épuisé les combinaisons d’atomes pour ne former qu’un monde : le nôtre. Et ces autres mondes sont probablement peuplés d’êtres vivants’, écrivait-il à son collègue Hérodote... C’est quand même fabuleux ! Il y a 2300 ans !
Et maintenant, nous vivons une époque où on a les moyens techniques d’aborder ce problème d’une manière scientifique. Et éventuellement d’avoir des réponses scientifiques. Donc ça, ça m’intéresse énormément !
Cela dit, si grâce aux futurs télescopes spatiaux on parvient dans vingt ans à voir certaines de ces planètes et que, par exemple, une forte concentration d’oxygène dans leurs atmosphères indique la présence probable de vie, on restera quand même très frustrés.
D’un côté la découverte sera extrêmement importante d’un point de vue philosophique, mais de l’autre, on ne saura toujours pas de quelle forme de vie il s’agit.
Donc, je préfère focaliser mon imagination sur ce qu’on peut faire maintenant pour tirer le meilleur de nos instruments et pour les améliorer encore. Cela me paraît déjà suffisamment excitant sans aller fantasmer sur des choses qui forcément relèvent du rêve.
swissinfo : Le fait d’observer le ciel vous a-t-il donné la foi ?
M. M. : Non... J’avoue que, oui, j’admire la nature, mais je pense que, contrairement à ce que l’on croit souvent, l’astronomie n’incite absolument pas plus à la foi que le fait d’observer un être vivant, un animal, ou un petit enfant. Ce qui est déjà une source absolument incroyable d’émerveillement.
Je connais dans le monde des astrophysiciens qui sont croyants, d’autres qui ne le sont pas, et ça ne me paraît pas être différent de l’ensemble de la population.
""
Nous ne sommes pas prêts à sacrifier quoi que ce soit de notre confort pour le futur.
Michel Mayor ""
swissinfo : En tant que scientifique, est-ce que le réchauffement climatique vous fait peur ?
M. M. : Pas à titre personnel. Mais je trouve triste et passablement révoltant de voir qu’il y a encore une part énorme de la population qui ne considère pas cela comme un enjeu majeur.
Surtout que ces gens ont des enfants, ou des petits-enfants. Et c’est eux qui vont en pâtir. Sans oublier que les dégâts toucheront en premier des contrées qui aujourd’hui déjà ne sont pas gagnantes, comme le Bangladesh, ou les régions déjà désertifiées.
On cherche toujours à éviter le problème en disant ’oh... on n’est pas tout à fait sûrs’. Il est vrai qu’il y a des marges d’erreur, mais face à des enjeux tellement énormes, cette attitude est absolument irresponsable ! Cela revient à faire l’autruche, se cacher les yeux pour ne pas voir.
Depuis plus d’un siècle, les concentrations de CO2 augmentent dans l’atmosphère. Les preuves sont accablantes. Et tous les modèles climatiques montrent qu’une des conséquences est l’augmentation de la température de la Terre.
Le problème, c’est que nous ne sommes pas prêts à sacrifier quoi que ce soit de notre confort pour le futur. Et bien sûr, les milieux qui cherchent à discréditer les recherches actuelles sur l’environnement le font pour défendre leurs intérêts.
Interview swissinfo : Marc-André Miserez
Revenir en haut Aller en bas
 

Michel Mayor: «De la vie ailleurs que sur Terre? C’est très probable»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Le phénomène Ovni (actualité et débat) :: Actualité ufologique, ovni et vie extraterrestre-