Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Le voyage temporel est-il possible?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant
AuteurMessage
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Sam 05 Juin 2010, 23:09

Bonsoir jtkb,

jtkb a écrit:
[…] de quelle manière calcul t'on la masse d'un objet en mouvement ???
La formule relativiste est la suivante :
expression dans laquelle :
...m0 est la masse en kg de l’objet au repos par rapport à l’observateur (considéré fixe dans un repère galiléen)
...mv est la masse en kg de l’objet animé d’une vitesse v en m/s par rapport à l’observateur
...c est la vitesse de la lumière

Vous constatez à l’aide de la formule que si v tend vers c, alors v²/c² tend vers 1 et donc que le dénominateur du second membre tend vers 0, d’où mv tend vers l’infini
>>> la masse mv d’un objet tend vers l’infini lorsque sa vitesse v tend vers c, vitesse de la lumière.
Dès lors que vous concevez qu’il faille davantage d’énergie pour accélérer un poids lourd qu’une voiture, de 0 à 80 km/h par exemple, vous concevrez qu’il faille une énergie infinie pour faire acquérir la vitesse de la lumière à un objet dont la masse tend vers l’infini.
>>> faute de disposer d’une énergie infinie, c'est-à-dire supérieure à toute l’énergie contenue dans tout notre univers observable, il n’est pas possible à un objet massique d’atteindre la vitesse de la lumière dans notre univers observable.

jtkb a écrit:
Je suppose que la notion de masse est certainement liée avec l'environnement dans lequel elle évolue...???
Nous avons vu que la masse d’un objet est fonction de sa vitesse dans un référentiel donné.
Mais au-delà, il semblerait que vous fassiez une confusion entre masse, qui, dans le système international d’unités, se mesure en kilogramme (kg), et poids, qui, dans le même système, se mesure en newton (N).
Nous commettons en effet tous un abus de langage, une erreur, en disant, par exemple : « je pèse 70 kg. »
En fait, dans cet exemple, c’est la masse de l’individu qui est égale à 70 kg qu’il faut multipliée par l’accélération de la pesanteur locale pour obtenir son poids en newton.

Ainsi à Paris, où l’accélération de la pesanteur est (environ) de 9,81 m/s², le poids de cet individu de masse égale à 70 kg sera de 686,7 newtons.
Sur l’équateur, où l’accélération de la pesanteur est (environ) de 9,78 m/s², le poids de ce même individu sera de 684,6 newtons.
Aux pôles, où l’accélération de la pesanteur est (environ) de 9,83 m/s², le poids de ce même individu sera de 688,1 newtons.

Sur la Lune, où l’accélération de la pesanteur est environ six fois moindre que sur Terre, le même individu de masse 70 kg ne pèse plus qu’environ 115 N … ce qui explique les bonds des astronautes du programme spatial américain Apollo immortalisés par les vidéos dont vous avez certainement connaissance.

jtkb a écrit:
Merci pour vos réponses que je lirai ce soir, […]
Efforcez-vous également, si vous le voulez bien, de prendre connaissance d’une solution ( = un modèle cosmologique) permettant de franchir les distances astronomiques réputées … "infranchissables", en lisant attentivement le fil du sujet Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence »

A la page 1, par exemple dans le post du Jeu 17 Déc 2009, 20:39 intitulé " Suite 11 : HET et voyage interstellaire", vous pourrez lire :

« Ainsi, et pour résumer, les avantages sont-ils triples pour les voyages interstellaires :
- la distance entre 2 couples de points conjugués ( A ; B ) et ( A* ; B* ) n’est pas la même dans F et F* . Elle est plus courte dans F* d’un facteur d’environ 4
- les calculs induisent que la vitesse de la lumière c* , dans le feuillet F*, est plus élevée que c (d’un facteur pouvant atteindre 50)
- aucune propulsion n’est nécessaire pour accélérer : à toute masse au repos, m, est associée sa longueur de Compton, L , telle que : L = h / mc
Une particule, un proton par exemple, de l’engin transféré dans un univers "plus petit" subirait un "effet Gulliver" et apparaîtrait aux protons* (des noyaux d’hydrogène* ou d’hélium*), appartenant au feuillet jumeau F*, avec une longueur d’onde augmentée et une fréquence diminuée.
Cette diminution de fréquence correspondrait à une perte d’énergie qui ne peut pas être en raison d’une loi de l’espace-temps : la loi de conservation de l’énergie-matière, également inscrite dans l’équation de champ d’Einstein.
Il faut donc que la particule transférée se matérialise dans le feuillet F* avec une longueur d’onde diminuée, c'est-à-dire avec une fréquence augmentée, c'est-à-dire avec une vitesse relative augmentée.
Et les passagers n’en sont nullement incommodés, leurs particules subissant le même traitement … idem que l’occupant d’un ascenseur en chute libre dans le champ de gravitation terrestre.

Ainsi pour compenser un ratio de 4 entre les longueurs de Compton L et L*, la particule acquiert-elle 96,85% de la vitesse de la lumière c* dans le feuillet F* … soit, pour fixer les idées, environ 14,5 millions de km à la seconde, avec des distances 4 fois plus courtes à franchir !

Un engin transféré dans le feuillet jumeau F* y apparaîtrait donc avec une vitesse relativiste (14,5 millions km/s) par rapport à notre limite c (300 000 km/s), subissant une accélération sans propulseur.

Un tel engin exploiterait tout simplement l’énergie mutuelle des 2 feuillets F et F*.

Pour les 3 raisons indiquées, la durée du voyage interstellaire serait phénoménalement plus courte que nous le croyons.
Des systèmes planétaires distants de quelques dizaines ou quelques centaines d’années-lumière (voire quelques milliers d'années-lumière dans certaines conditions "météo-cosmiques" ... expliquant les vagues d'observations) , dans notre univers observable U, pourraient être joints en quelques semaines à quelques mois en utilisant ce transfert hyperspatial dans notre univers jumeau U*. »

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Sam 05 Juin 2010, 23:38

Bonsoir jeffer,

jeffer a écrit:
[…] des mathematiciens spécialisés en mathématique quantique, […]

jeffer a écrit:
[…] il n'y a pas que les travaux de JPP , il y a aussi la mathématique quantique qui apporte d'etonnantes réponses a des questions que l'on se pose depuis toujours sur les OVNI. l'hypothése extra terrestre n'est corroborée par aucun appuis scientifique malgres des tentatives comme le projet SETI , alors qu'une origine extra temporelle est appuyée par de nombreuses experiences et connaissances acquise depuis lors (voir mon post sur le voyage temporel)

Il y a au moins 2 gros hic concernant l’"appel" à la physique quantique concernant le sujet qui nous intéresse tous sur ce forum.

1) Ce qui est valable à l'échelle quantique ne l’est plus à l’échelle macroscopique en raison de la décohérence quantique

Comme exprimé dans un post ci-dessus, pour imager la décohérence quantique, prenons, par exemple, l’effet tunnel.

Pour fixer les idées, exprimons que si la probabilité qu’un électron concourt au courant tunnel d’un microscope à effet tunnel est de l’ordre du pourcent, elle n’est plus que de l’ordre du dix millième (100 fois moins) pour l’équivalent de deux électrons, qui … etc., … est (quasi)nulle pour un objet macroscopique typiquement constitué de plus de 10 puissance 25 atomes (un 1 suivi de 25 zéros) dont on peut parier sans prendre de risque qu’aucun n’a pu traverser de barrière conséquente par effet tunnel depuis la naissance de l’univers.
Et, s'il était nécessaire, rappelons que la physique quantique fournit le résultat théorique le plus précisément vérifié expérimentalement de toute l'histoire de la physique (>>> le facteur de Landé de l'électron).

Même si les lois quantiques gouvernent de manière sous-jacente la plupart des propriétés et des caractéristiques des processus ou des corps qui nous environnent (processus chimiques, gaz, liquides, solides, métaux, isolants, supraconducteurs, etc., etc.), la vie également dans la mesure où elle dépend de processus physico-chimiques au niveau de la molécule d’ADN, se référer à la physique quantique pour expliquer au sein de notre univers observable le voyage interstellaire d’engins (et d’ufonautes) va à l’encontre de … la physique quantique !

Celles et ceux qui voudraient découvrir la physique quantique pourront avantageusement lire ce petit bouquin de vulgarisation, d’une lecture très facile, écrit par Étienne Klein : Petit voyage dans le monde des quanta

2) La physique quantique ne permet pas d’expliquer la structure lacunaire macroscopique de l’univers observable à très grande échelle (VLS) - un "vide" d'un diamètre d'environ 1 milliard d'années-lumière a récemment été découvert -, ni son expansion accélérée que nous observons, ni la "survitesse" de rotation des galaxies, etc., etc., contrairement au modèle bi-gravifique brièvement exposé dans le fil du sujet Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence », lequel modèle offre la possibilité du voyage interstellaire dont la durée serait phénoménalement plus courte que nous le croyons au sein de notre paradigme scientifique actuel … puisque nous le croyons (quasi)impossible.

Celles et ceux qui voudraient découvrir des notions sur ce modèle bi-gravifique pourront avantageusement lire ce petit bouquin de vulgarisation, d’une lecture très facile, écrit par Jean-Pierre Petit : On a perdu la moitié de l'Univers

jeffer a écrit:
[…] on pourrai faire voyager des etres de synthése , sortes d'etre humains simplifié , qui deja , etant synthétique n'entrerai pas en compte dans le probléme de causalité […]
Non, on ne peut pas renoncer au principe de causalité ( = la cause précède l’effet) avec des « êtres synthétiques », ou pas (relisez, si vous le voulez bien, tout le fil de ce sujet … il y est question de quelques notions sur le principe de causalité).

jeffer a écrit:
[…] l'hypothése extra terrestre n'est corroborée par aucun appuis scientifique malgres des tentatives comme le projet SETI […]
Quelques commentaires à la lecture de cette remarque (qui, comme nous allons le constater, ne se révèle pas tout à fait exacte).

Pour que nous puissions détecter un signal radioélectrique émanant d’une exo-civilisation, il faudrait que celui-ci ait été précisément dirigé vers nous, d’une part.
D’autre part, nous ne sommes pas en mesure de détecter une émission radio ordinaire, de puissance moyenne (du type de celle de votre station préférée, Europe 1, RTL, ou autre) émanant d’une planète gravitant autour d’une étoile, même proche. Notre capacité de détection d’un tel signal se limite à 2 voire 3 années-lumière (Proxima du Centaure, l’étoile la plus proche de nous après le Soleil, se trouve à 4,2 années-lumière).

De plus, et surtout puisque vous l’évoquez, le programme SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) constitue un ensemble de projets analysant le spectre électromagnétique provenant de l’espace dans une bande de fréquences s’étendant de 1400 à 1720 MHz, autour du "point d’eau" des radicaux H et OH … ce qui n’a rien à voir avec le moindre signal d’une vie extraterrestre à l’instar d’émissions du type Europe 1, RTL, ou autre.

Alors que ce programme n'a pas détecté avec certitude un signal radioélectrique émis par une intelligence extraterrestre, il a permis d’identifier plusieurs candidats (+ de 1400 !) sous forme de pics d'intensité qu’en l’état actuel de nos connaissances nous ne pouvons pas assimiler à du bruit cosmique. Les coordonnées d’émission de ces signaux ont été notées pour travail de recherche approfondi ultérieur.
Le 1er septembre 2004, une publication relayée par New Scientist désignait le candidat majeur nommé SHGb02+14a

Au-delà, comme il y eut le tam-tam, les signaux de fumée, le sémaphore, les ondes radio ne sont peut-être utilisées que pendant un court laps de temps du développement technologique d’une civilisation.

Enfin, dans le cadre de l’hypothèse de l’origine extraterrestre de celles des observations d’ovnis résistant à toutes les explications naturelles ou artificielles de facture humaine, en l’état actuel de nos connaissances, on peut concevoir que des exo-civilisations qui auraient découvert le moyen de contourner la barrière luminique pour le voyage interstellaire (barrière dans le sens de nos concepts actuels), n’utiliseraient pas le support des ondes radioélectriques pour communiquer, ceci dans la mesure où la vitesse de ces ondes électromagnétiques est limitée par la barrière luminique dans notre univers observable, espace-temps "ici-maintenant".

Le modèle cosmologique bi-feuillet, bi-métrique, bi-gravifique, qui offre la possibilité du voyage interstellaire (contrairement au modèle cosmologique standard), comporte 2 univers imbriqués l’un dans l’autre mais géométriquement non-connexes. Ce qui fait que les ondes électromagnétiques se déplaçant dans l’un ne peuvent géométriquement pas se déplacer dans l’autre, et inversement. Ces 2 univers, imbriqués l’un dans l’autre, ne communiquent que par interaction gravitationnelle et alors réside un mode de communication par signaux modulés portés par des ondes gravitationnelles qui via l’univers conjugué du nôtre permettent un gain d’environ 200 par rapport au seul espace-temps qui nous est "classiquement" connu, celui de notre paradigme, de nos concepts actuels (comme déjà suggéré, lire ou relire à tête reposée quelques notions relatives à ce modèle par dans le fil de ce sujet ).

Des exo-civilisations pourraient ainsi avoir développé des systèmes mettant en œuvre et utilisant les ondes gravitationnelles, dont l’existence est incluse dans l’équation de champ de la Relativité Générale d’Einstein, mais que nous ne savons pas encore détecter ni utiliser.

Voilà comment les "oreilles" de SETI sourdes aux ondes gravitationnelles percevraient-elles un univers observable désespérément silencieux ! Wink

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
achim
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 67
Nombre de messages : 459
Inscription : 04/01/2010
Localisation : Loir & Cher
Emploi : ****
Passions : musique & arts, épistémologie, mystères
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 06 Juin 2010, 00:41

Bonsoir, Jean

Vous écrivez : "...voire quelques milliers d'années-lumière dans certaines conditions "météo-cosmiques" ... expliquant les vagues d'observations".
Que voulez-vous dire au juste, par cette phrase sibylline ?

ACHIM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox1977
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 39
Nombre de messages : 225
Inscription : 03/04/2009
Localisation : Tours
Emploi : Informaticien
Passions : Cinéma, informatique, voyages, cuisine
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 06 Juin 2010, 01:00

a-t-on une idée théorique du moyen pour passer du feuillet F à F* ?
Les fameux trous de ver seraient-il en fait un passage entre ces deux univers ou bien pourrait-on imaginer combiner les deux pour raccourcir d'autant la durée d'un voyage entre deux points de la galaxie ou de l'univers ?
Par exemple, je vais dans F*, où déjà les distances sont plus courtes et je me déplace plus vite, et j'y crée un trou de ver pour raccourcir encore la distance.

Comment le modèle gémellaire est-il perçu auprès de la communauté scientifique ? Travaille-t-on à des expériences qui pourraient permettre de valider ce modèle ?

Désolé de vous embêter avec toutes mes questions, mais puisque ce modèle permet d'apporter des réponses aux lacunes du modèle standard et qu'il ne semble pas avoir été mis en défaut jusqu'ici, je ne comprends pas trop pourquoi il n'est pas davantage mis en avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
achim
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 67
Nombre de messages : 459
Inscription : 04/01/2010
Localisation : Loir & Cher
Emploi : ****
Passions : musique & arts, épistémologie, mystères
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 06 Juin 2010, 01:19

Bonsoir, Fox1977

Je peux juste te dire que ce modèle a été imaginé par Andréï Sakharov et repris plus tard par JP Petit (avec paraît-il, l'aide des Ummites), dont tu devrais visiter le site perso ; tu devrais y trouver ton bonheur. Je pense que pour le moment, ce modèle est une conjecture, mais elle a le mérite d'expliquer pas mal des énigmes concernant la structure de l'univers visible.

Achim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 06 Juin 2010, 03:13

Bonjour Fox1977,

Fox1977 a écrit:
a-t-on une idée théorique du moyen pour passer du feuillet F à F* ?
Vous trouverez une réponse à la page 1 du sujet Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence » dans le post du Jeu 17 Déc 2009, 20:39 intitulé " Suite 11 : HET et voyage interstellaire".

Vous pourrez lire :
« […] ils ont dû chercher comment exploiter localement cette augmentation de densité d'énergie. Les atomes, les molécules, possèdent des états métastables. Un système métastable n’est pas stable en théorie, mais pendant un instant il paraît l’être en raison d’une vitesse de transformation très faible. L'hélium, par exemple, a un état métastable bien connu. Si on fournit de l'énergie à l'hélium, celle-ci peut être stockée de cette manière.
Imaginons un engin spatial, aux alentours de la Terre, qui émet une "coquille" de gaz : des grasers (Gamma Ray Laser) émettent alors une impulsion forte de rayons gamma qui sont absorbés par les noyaux du gaz. Si le niveau d'excitation est métastable, les noyaux ne peuvent pas dissiper cette énergie et l’état de criticité est atteint.
De minuscules ponts spatiaux se forment et fusionnent ensemble le long d'une surface fermée entourant l’engin de volume v.
Le contenu du volume v et le contenu du volume v* conjugué de l'espace jumeau sont échangés.
Ce volume raréfié est ensuite rapidement comblé par des molécules d'air.
Pour les passagers, la Terre a disparu (les photons ne peuvent pas voyager d'un feuillet à l'autre, pour les raisons géométriques déjà évoquées).
>>> Pour les observateurs terrestres, l’engin spatial n’est plus observable et semble s’être « dématérialisé ».
Le transfert dans l'univers jumeau change "la masse apparente" (m est changé en m*). Alors, qu’arrive-t-il à l’engin après son transfert dans l'univers jumeau ?
Au lieu d’être attiré par le champ de gravité terrestre, l’engin est repoussé par "la Terre invisible". Si le transfert hyperspatial est fait de nouveau, mais en sens inverse, l’engin réapparaît, soumis à nouveau à la gravitation terrestre. L'alternance rapide de transferts hyperspatiaux produirait un "effet d'apesanteur" ou "d'antigravitation" suite aux deux mouvements (attraction dans notre feuillet F et répulsion quand l’engin est dans le feuillet jumeau F*).
En outre, ce changement rapide du signe de la masse apparente produira des ondes gravitationnelles. Les "exopassagers" pourraient ainsi communiquer avec des ondes gravitationnelles simplement produites par une masse soumise à un transfert hyperspatial local oscillant … ce qui pourrait expliquer l’insuccès du programme SETI . […] »

Pour vos autres questions, vous trouverez également des réponses dans le fil du sujet Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence » . Lisez-le ! Wink

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 06 Juin 2010, 03:20

Bonjour achim,

achim a écrit:
Que voulez-vous dire au juste, par cette phrase sibylline ?

Le modèle bi-gravifique induit des instabilités au sein du cosmos.

Il est évidemment concevable qu’il puisse ne pas apparaître lumineux à quelqu’un ne pratiquant pas les mathématiques, que le système abstrait de 2 équations conjuguées de champs, pilier du modèle cosmologique bi-gravifique, engendre un cosmos instable :


Quelles sont, succinctement, les instabilités engendrées ?

D’une part une instabilité globale : dès le "Twin Bang", un univers en expansion accéléré (le nôtre observable … et c’est bien ce que nous observons) et un univers en expansion décélérée (le "jumeau" inobservable).

D’autre part des instabilités locales : à cette instabilité globale, se rajoutent des fluctuations locales et conjointes des métriques. L’on peut comparer ces deux univers à des volumes de mousse expansive (polyuréthane, par exemple) en cours de gonflement, de polymérisation.
L’expansion n’est pas homogène : dans certaines régions, à un instant donné, l’expansion s’emballe alors qu’elle se ralentit ailleurs.

Donc conditions "météocosmiques" à l’image des conditions météorologiques sur Terre, avec d’immenses vagues et vent violent à un endroit, alors que mer d’huile sans un souffle de vent ailleurs.

Une dilatation locale dans l’un des deux entraîne une contraction dans l’autre et inversement.
Dans un tel cosmos sujet à de telles "ondulations", chaotiques (au sens mathématique du terme), certaines périodes s’avèreraient alors plus propices que d’autres au voyage interstellaire, dans une direction donnée, via transfert hyperspatial dans l’univers jumeau inobservable lorsque les distances conjuguées s’y "amoindrissent".

En résumé, les évolutions conjointes des 2 univers imbriqués l’un dans l’autre, issues des calculs effectués à partir du système d’équations de champs conjuguées évoqué, réalisent une expansion accélérée pour notre univers U et une expansion décélérée pour l’autre univers inobservable U*, ainsi que des instabilités locales (= des oscillations chaotiques) créant des conditions "météocosmiques" favorables à un certain moment, défavorables à un autre moment pour le voyage interstellaire, fournissant une explication aux "vagues" d’ovnis observés.

>>> Lors de conditions favorables dans une certaine direction, qui n’est pas toujours la même, nous serions à portée de civilisations qui autrement n’effectueraient pas le voyage … et leur connaissances et technologies respectives pourraient accroître la diversité de ce que nous observons. Wink

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred49
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Masculin Age : 72
Nombre de messages : 27
Inscription : 03/05/2010
Localisation : Nièvre
Emploi : retraité
Passions : Les Sciences dont l'Astronomie et la recherche de la vie extra-terrestre
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 06 Juin 2010, 08:37

Bonjour à vous tous

J'ai été visité le topic dont parle Jean Curnonix "Jean-Pierre Sirvan : La vie extra-terrestre est une évidence" . Je dois dire que j'ai plus été intéressé par les explications captivantes de Jean que par celles de l'invité.

Je voudrais faire une aparté sur les feuilles : logiquement notre univers existe grâce à une asymétrie matière et anti-matière. Dans une autre feuille/univers "jumelle", se pourrait-il que l'asymétrie ait été différente et, par là, empêche tout voyage entre "feuille" aussi rapide soit-il ?

D'autre part, il parait évident que dans notre univers et très probablement dans tous les univers, la vie émerge dès qu'elle en a la possibilité comme si c'était le but ultime. Avant de continuer, je dois dire que je suis athée et une explication par "Dieu" ne résoudrait pas, à mon sens, le problème.

Je trouve que les physiciens ne tiennent pas suffisamment compte de cet évidence qui pourrait laisser supposer que, si la vie existe à notre niveau, elle pourrait aussi exister à un autre niveau que je n'ose pas dire supérieur.

Je serai très intéressé de l'avis de Jean Curnonix à ce sujet.

Bonne journée

Fred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierro59390
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 22
Nombre de messages : 68
Inscription : 08/02/2009
Localisation : lys les lannoy
Emploi : restaurateur (jobs d'été)
Passions : ufologie. extraterrestre. blink 182
Règlement : Règlement

MessageSujet: le voyage dans le temps   Lun 07 Juin 2010, 18:10

bonjour desolé si je suis pas dans un sujet "ufologique" mais ici je sais que certaine personne sont assez doué dans tout les domaine .

alors dite moi se que vous pensez de ca



Les voyages dans le temps


Le voyage dans le temps, ou voyage spatio-temporel, est l’un des thèmes
les plus récurrents dans la science fiction. Il est typique d’un
fantasme mêlant avenir proche et science.
Mais quel crédit peut on donner à ces voyages? Y a t-il un soupçon de
crédibilité, et, aujourd’hui, peut-on imaginer quand le voyage dans le
temps n’est, au pire, pas une absurdité, au mieux une réalité.

Et pourtant les scientifiques admettent, pour la plupart, que les
voyages dans l’espace temps ont une certaine forme de possibilité. En
effet suite aux travaux de la science dans le domaine de la physique et
de l’astrophysique surtout, les données et variantes imaginables n’ont
jamais cessé (et encore moins depuis Einstein) de pointer le bout de
leur nez.

Aujourd’hui le fer de lance de cette génération de chercheur, tel que le
très célèbre Stephen Hawking, admettent volontiers cette idée,
notamment depuis les récentes observations et recherches sur les trous
noirs, les déplacements de la lumière, la complexité de la densité selon
son environnement et ses conséquences, etc. Hawking sous entendra
d’ailleurs que nous sommes constamment en train de remodeler le futur,
et qu’il est tout à fait envisageable de modifier le présent ou le
passé.

Avant cela notre vidéo nous propose une piqûre de rappel. A l’aide d’un
physicien de l’université de Manchester, nous pouvons imaginer de quelle
manière des courbes peuvent dilater l’espace temps, ce à l’aide des
notions sur la gravité. Nous même avons une certaine incidence de part
notre poids gravitationnel dans la nature, nous courbons l’espace temps
d’une certaine mesure, et à une échelle à la fois insignifiante et sans
incidence directe pour nous. Mais qu’en est-il pour les trous noirs? Un
trou noir est une masse gravitationnelle tellement puissante qu’elle
absorde tout ce qui tourne autour d’elle, y comprit le temps. Et oui,
plus une masse est importante et plus elle courbe l’espace temps, c’est
le cas extrême qui se produit lors de la création d’un trou noir.

De nouveaux satellites encore plus perfectionnés que Hubbles peuvent
déterminer l’existence des trous noirs à l’aide d’un capteur de rayon x.
Ils ont donné des indices d’une très grande importance dans le monde
des scientifiques, alimentant donc davantage les théories concernant les
voyages probables dans le temps.

De plus des expériences en laboratoire nous montrent, à petite échelle,
les variations que peuvent se produire lorsque la lumière se mêle avec
la gravité, et les résultats laissent supposer les plus inimaginables
théories.

Pour en revenir au trous noirs, c’est que son accès ou son utilisation
n’est aujourd’hui pas possible et très problématique en raison de la
singularité qu’il entraîne dans certains domaines. En gros il n’y a
aucunes existences possibles à cette proximité là.

Un certain Richard Gott nous explique qu’il a découvert un moyen de
voyager dans le temps. Il expose ainsi sa théorie selon laquelle des
cordes cosmiques nous aiderait à prendre certains raccourcis et à aller
plus vite que la lumière, grâce à une subtile alternative. Elles
seraient pour lui la clé de ces voyages pour l’instant impossible à
réaliser avec les moyens et les découvertes actuelles. Il reconnaît
d’ailleurs lui-même plusieurs failles à la possibilité de sa théorie,
qui réside une fois de plus dans la problématique du trou noir.

source:http://www.mystere-tv.com/les-voyages-dans-le-temps-v774.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox1977
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 39
Nombre de messages : 225
Inscription : 03/04/2009
Localisation : Tours
Emploi : Informaticien
Passions : Cinéma, informatique, voyages, cuisine
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Mar 08 Juin 2010, 23:45

Merci pour les infos, Jean.
Je me suis acheté "On a perdu la moitié de l'univers" de Jean-Pierre Petit, je vais lire ça avec grand intérêt !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
micka221
Participation sympathique
Participation sympathique




Masculin Age : 32
Nombre de messages : 17
Inscription : 14/04/2010
Localisation : paris
Emploi : de haut vol
Passions : physique et ovni
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Sam 21 Aoû 2010, 00:16

c'est vrai qu'ils nous ressemblent beaucoup quand même (si tout ça n'est pas pure création humaine biensur)
de plus certains biologistes affirmaient que l'homme du futur allait avoir une grosse tête,un petit corps et des bras allongé,ce qui me fait quand même pensé aux ET,alors on est en droit de se demander si ce ne sont pas nos descendant,
après il pourrait y avoir d'autres hypothèses sur leurs yeux,si le système solaire va en mourrant,peut être que par l'évolution,la vue s'est développée,
et puis la raison de leur non contact tout au long de l'histoire laisse supposer qu'ils ne sont pas la pour ça,et les avancées technologiques de notre société laisserais supposer que si ceux ci viennent du futur,que tout les évènements sont déterminés laissant la place à un grand plan de la vie,
car si roswell à bien eu lieu ou un autre crash à l'origine de nos recherches sur les avions secrets,
si ce crash n'avait pas eu lieu,serions nous aller dans ce sens,et si non,pourrions nous revenir dans le passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeffer
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 59
Nombre de messages : 36
Inscription : 03/06/2010
Localisation : languedoc roussillon
Emploi : chef d'entreprise
Passions : auto,moto , culture générale
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Sam 21 Aoû 2010, 09:16

-a l'heure actuelle il n'est deja plus question de mettre des pilotes dans les avions de chasse , il me semble logique q'une vision du futur ou le risque serai réduit au minimum comporterai des engins d'exploration autonomes ou pourvu d'etres synthetiques robots ou cyborg...........

-regardez comment se sont fait les débuts de l'exploration spatiale : avec des animaux chiens ou singes , une technologie avancée doit pouvoir permettre la création d'etres spécifiques sans probléme, et surement plus en accord avec une déontologie future de risque minimum.

-comme toutes les théories , celles ci est bien evidement démontable et critiquable , mais elle a le mérite d'amener un début d'explication logique , je rappelle (si je ne l'ai pas déja dit ) que cette théorie n'est pas de moi , elle est tirée d'un science et vie spécial OVNI paru il a 5 ou 6 années qui faisait le point sur les derniéres connaissances et hypothéses sur le sujet tenant compte des centaines de milliers de cas et de dizaines d'années d'observations,de tres nombreux scientifiques américains et européens semblaient se rapprocher de cette hypothése , d'apres SetV ,et ,personnellement je l'ai trouvé fort convaincante a défaut de mieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
micka221
Participation sympathique
Participation sympathique




Masculin Age : 32
Nombre de messages : 17
Inscription : 14/04/2010
Localisation : paris
Emploi : de haut vol
Passions : physique et ovni
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Sam 21 Aoû 2010, 11:23

oui moi aussi personnellement c'est la théorie qui serait pour moi la plus convaincante,d'ailleurs leur non contact pourrait être du au fait de ne pas vouloir changer le passé par leur intervention,de plus ils n'ont montré aucun signe d'agressivité,c'est l'espèce humaine qui les pourchassent et les tuent volontairement ou involontairement,et j'ai entendu que lorsqu'ils sont passés au dessus de silo de misiles,ils avaient été désarmés,et qu'ils survolaient pas mal les centrales nucléaires,peut être que tout est déjà écrit
je me demande de quel droit l'humain aurait le droit et la sagesse de tirer sur une autre espèce,c'est vraiment un jeu dangereux et immoral

et puis j'ai vu dans un bouquin qu'un colonel avait bossé sur les ET et qu'un scientifique penchait aussi pour cette idée,

après tout ça n'est que théorie biensur
mais si on veut continuer parler théorie,
et bien je trouve que les ET qui ont une grosse tête (hydrocéphalie) ont des similitudes avec les enfants de tchernobyl,
et si on va par là,je me demande si dans le futur,il n'y aurait pas eu une catastrophe nucléaire ou quelque chose d'équivalent qui à engendré une nouvelle race d'individus par l'évolution,peut être que ce serait simplement l'évolution normale qui les as engendrés,mais peut être que cela est du à l'environnement et cela pourrait aussi expliquer leurs interventions dans notre époque,le fait qu'il soient contaminés comme dans le cas de l'affaire varghina ou le policier est mort de par son contact avec l'ET,le fait que certains abductés parlent d'ET qui avaient des combinaisons lors de leurs expèriences,
le fait qu'il y ait plus d'observations à certains endroits comme au mexique,au triangle des bermudes,au col de vence laisserait entendre qu'il y ait des accès bien que dans le tas,il y a forcément des créations humaines,

après,j'ai aussi vu que nikola tesla un grand scientifique serbe avait le projet de créer un avion sans ailes et se déplaçant différement de nos avions actuels et que ses documents avaient été réquisitionné par l'armée,

peut être que ceux ci viennent d'une époque très lointaine laissant le temps à l'évolution pour les transformer ou peut être que d'ici peu,un accident surviendra et nous amènera à une espèce modifiée par les conditions de la vie qui si seront installés,peut être que nous avons déjà le moyen de retourner dans le passé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox1977
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 39
Nombre de messages : 225
Inscription : 03/04/2009
Localisation : Tours
Emploi : Informaticien
Passions : Cinéma, informatique, voyages, cuisine
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Sam 21 Aoû 2010, 16:22

A mon avis, il n'est pas possible de voyager dans le passé de notre ligne temporelle. Je lis "leur non contact pourrait être du au fait de ne pas vouloir changer le passé par leur intervention" mais il faut bien garder en tête que le simple fait d'apparaître dans le passé change ce dernier...
Prenons un exemple simple : imaginons que je pense que les ovnis ne sont pas réels. Un jour, je vois dans le ciel un engin (qui d'après cette théorie serait un engin du futur). Là, je commence à m'informer sur le sujet et ma conviction change. Il est évident que c'est l'apparition de cet engin du futur qui a changé ma façon de penser, et par effet papillon peut potentiellement changer mon futur à 100%.

La seule façon d'explorer le passé de notre ligne temporelle serait (c'est une pure spéculation sans fondement scientifique ni technologique, juste le fruit d'une réflexion logique) de pouvoir se promener dans le passé sans y avoir aucune présence matérielle ni visible. Etre donc invisible et intangible, un peu à la manière de Al dans Code Quantum pour ceux qui connaissent cette série.
De cette manière, aucun risque de modifier le passé et aucun danger pour le visiteur (on ne risque pas de se faire bouffer par un dinosaure par exemple puisqu'on n'y a pas de présence physique )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
micka221
Participation sympathique
Participation sympathique




Masculin Age : 32
Nombre de messages : 17
Inscription : 14/04/2010
Localisation : paris
Emploi : de haut vol
Passions : physique et ovni
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Sam 21 Aoû 2010, 16:29

oh bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeffer
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 59
Nombre de messages : 36
Inscription : 03/06/2010
Localisation : languedoc roussillon
Emploi : chef d'entreprise
Passions : auto,moto , culture générale
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 22 Aoû 2010, 08:46

-ç'est tres exactement la trame de la théorie émise par S et V ! il ne serai pas possible pour des etres fait de chair et d'os de se déplacer dans le temps seulement des appareils spécifiques ainsi que des etres "tres" spécifiques ,synthétiques et forcement , car fait par l'homme , présentant des "traits" humanoides.............

-je comprends tres bien que cette théorie agace beaucoup de gens et d'habitudes de pensées ancrées depuis toujours dans une culture extra terrestre , mais il n'en demeure pas moins que ç'est la seule a apporter un sens a toutes ces observations depuis toujours , avec tous ces etres differents mais toujours de type humanoides alors que l'on sait tres bien que s'il ya une vie ailleur dans notre univers il y a fort peu de chance qu'elle soit de ce type. elle explique aussi cette absence de recherche de contact "officiel", et de plus il y a cette technologie apparente quand a ces effets externes, si proche de celle que les américains cherchent a developper en secret . voila enormement de coincidences troublantes pour un observateur objectif....et puis pour le grand public :ovni = extra terrestre , quelle belle couverture , pour qui souhaite rester discret!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox1977
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 39
Nombre de messages : 225
Inscription : 03/04/2009
Localisation : Tours
Emploi : Informaticien
Passions : Cinéma, informatique, voyages, cuisine
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 22 Aoû 2010, 10:53

Je ne suis pas d'accord quand je lis que les chances d'avoir des ET humanoïdes sont très faibles.
Il est vraisemblable qu'il y ait de nombreux formes de vie intelligentes et technologiquement avancées différentes du type humanoïdes, mais nous ne sommes probablement pas la seule civilisation intelligente humanoïde. Nous sommes la preuve vivante que notre morphologie est parfaitement adaptée au développement d'une civilisation technologique.
On se peut se poser aussi la question suivante :
La vie sur Terre regorge d'espèces aux formes très variées. Pourtant sur les milliers d'espèces, une seule a développé une civilisation intelligente. Pourquoi ?

Bref, avoir des visiteurs humanoïdes est parfaitement plausible et à mon avis le voyage physique dans le temps n'est pas possible, même pour des machines (si je vois une machine du futur, ça peut conduire à changer mon avenir de manière radicale), sauf peut-être si on part dans l'hypothèse (spéculative) de l'existence d'une multitude de "lignes temporelles" parallèles, mais là je ne sais pas si c'est très crédible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre31
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 66
Nombre de messages : 713
Inscription : 21/02/2009
Localisation : Toulouse
Emploi : Ingénieur
Passions : voyages
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 22 Aoû 2010, 11:16

Fox1977 a écrit:
...sauf peut-être si on part dans l'hypothèse (spéculative) de l'existence d'une multitude de "lignes temporelles" parallèles, mais là je ne sais pas si c'est très crédible.

C'est l'hypothèse des mondes multiples d'Everett :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_d%27Everett

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
micka221
Participation sympathique
Participation sympathique




Masculin Age : 32
Nombre de messages : 17
Inscription : 14/04/2010
Localisation : paris
Emploi : de haut vol
Passions : physique et ovni
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 22 Aoû 2010, 11:29

oui enfin n'avançons pas trop de "c'est impossible"
car l'histoire nous a prouvé le contraire tout au long de siècles,
des informations nous manquent forcément,ce qui ne nous permet pas de nous projeter dans l'avenir,donc quand j'entends que c'est impossible,je suis sceptique,l'humain à toujours repousser la frontière de l'impossible et ça continuera encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox1977
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 39
Nombre de messages : 225
Inscription : 03/04/2009
Localisation : Tours
Emploi : Informaticien
Passions : Cinéma, informatique, voyages, cuisine
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 22 Aoû 2010, 12:19

micka221 a écrit:
oui enfin n'avançons pas trop de "c'est impossible"
car l'histoire nous a prouvé le contraire tout au long de siècles,
des informations nous manquent forcément,ce qui ne nous permet pas de nous projeter dans l'avenir,donc quand j'entends que c'est impossible,je suis sceptique,l'humain à toujours repousser la frontière de l'impossible et ça continuera encore

Je veux bien rester prudent sur l'utilisation du mot "impossible" mais alors donne-moi des hypothèses pour surmonter le problème de la causalité dans le cas d'un voyage dans le passé de notre propre ligne temporelle...
C'est comme descendre au-dessous du zéro absolu. -273°c ça peut paraître bizarre de ne pas pouvoir atteindre -300°c par exemple quand on sait que dans le positif on peut atteindre des millions de degrés, mais c'est comme ça, c'est une limite infranchissable (et qui s'explique très bien d'ailleurs)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
micka221
Participation sympathique
Participation sympathique




Masculin Age : 32
Nombre de messages : 17
Inscription : 14/04/2010
Localisation : paris
Emploi : de haut vol
Passions : physique et ovni
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 22 Aoû 2010, 12:38

mais ce n'est pas parce que nous ne connaissons pas le moyen pour l'instant de surmonter le probleme de la causalité que cela ne sera le cas dans l'avenir,
ce n'est qu'une hypothèse,mais certains commencent à parler d'une causalité inversée,
ce que je veux dire,
c'est que quelqu'un va trouver une nouvelle donnée qui elle même va entrainer une nouvelle découverte et qui à son tour entrainera une nouvelle possibilité,
c'est comme ça que le monde fonctionne,
regarde la physique quantique,pour l'instant personne n'y comprend rien,il suffirait de l'introduction d'une nouvelle information qui éclaircisse le tout pour que de nouvelles voies deviennent possible

c'est comme si tu demandais aux frères Wright,pionnier de l'aviation dans les années 1900, comment faire pour passer le mur du son,
ce sont des informations qui sont découvertes petit à petit et qui permettent de nouvelles perspectives
c'est ainsi que va le monde depuis toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeffer
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 59
Nombre de messages : 36
Inscription : 03/06/2010
Localisation : languedoc roussillon
Emploi : chef d'entreprise
Passions : auto,moto , culture générale
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 22 Aoû 2010, 20:28

Fox1977 a écrit:

La vie sur Terre regorge d'espèces aux formes très variées. Pourtant sur les milliers d'espèces, une seule a développé une civilisation intelligente. Pourquoi ?

.

-et les fourmis , les abeilles, les termites? voila pourtant des sociétes intelligentes , structurées , avec des objectifs dirigés et hierarchisée , pourtant il nous est totalement impossible de comuniquer avec elles , et on voudrai que dans l'univers il soit certain qu'il y ait des étres humanoides avec lesquels nous pourrions nous entretenir de façon intelligible.......

-bien sur que l'hypothése "ET" est agréable et si séduisante , a tel point qu'on en oublie pourtant l'hypothése (parceque nous en sommes réduit a des hypothéses jusqu'a preuve du contraire) qu'il n'y ai rien dans l'univers , rien d'autre que des cailloux jusqu'a l'infini.....

-ç'est désagréable ,certe, mais a l'heure actuelle, il n'existe aucun début de preuve pour dire que ç'est faux...........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox1977
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 39
Nombre de messages : 225
Inscription : 03/04/2009
Localisation : Tours
Emploi : Informaticien
Passions : Cinéma, informatique, voyages, cuisine
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 22 Aoû 2010, 21:17

Les fourmis, abeilles et termites sont des sociétés structurées certes, mais ce ne sont pas des sociétés technologiques. Les fourmis sont apparues il y a pourtant plus de 100 millions d'années, nous sommes de tous petits bébés en comparaison, et pourtant en seulement quelques milliers d'années nous avons développé une civilisation qui est capable d'explorer le système solaire, qui utilise la puissance nucléaire, etc. (et je dirais même que l'essentiel de ces avancées s'est fait au cours des 100 - 150 dernières années)
Nous sommes la seule espèce avec les capacités physiques et intellectuelles de parvenir à ce degré de technologie. Et pourtant, de nombreuses autres espèces vivant en société structurée ont eu largement plus de temps que nous d'arriver à un tel niveau.

Certes nous n'avons pas de preuves irréfutables que la vie existe ailleurs, mais dire que sur les 10 000 000 000 000 000 d'étoiles (à la louche) que contient l'univers, 1 seule abrite la vie ne me semble pas très plausible non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fremd1
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 44
Nombre de messages : 80
Inscription : 11/08/2010
Localisation : tours
Emploi : sans
Passions : arts, astronomie, ovnis
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Dim 22 Aoû 2010, 23:18


Bonjour, Jeffer

Vous écrivez ".....et puis pour le grand public :ovni = extra terrestre , quelle belle couverture , pour qui souhaite rester discret!".

Voilà ! Apparemment, je ne suis pas le seul à avoir des idées hérétiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox1977
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 39
Nombre de messages : 225
Inscription : 03/04/2009
Localisation : Tours
Emploi : Informaticien
Passions : Cinéma, informatique, voyages, cuisine
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le voyage temporel est-il possible?   Lun 23 Aoû 2010, 00:11

Qu'un pays qui développe des appareils dotés d'une avance technologique très nette sur les autres veuille garder ses découvertes secrètes, c'est très compréhensible. Cependant, garder ces appareils secrets pendant 50 ou 60 ans, je ne vois pas trop l'intérêt... Surtout qu'on parle d'appareils militaires...
Avoir des engins qui donneraient un avantage décisif dans une guerre mais ne pas les utiliser parce qu'il ne faut pas que ça se sache et à la place on laisse les soldats se faire dégommer et on perd le contrôle de la situation, on s'enlise parce qu'il faut garder le secret... ça n'est pas très crédible à mon sens.
D'autant plus que ce n'est pas parce que les autres pays découvrent ces appareils à haute technologie qu'ils sauront la copier. Par exemple, la Russie voulait acheter deux porte-hélicopters Mistral à la France sous condition de transfert de technologie, mais la France n'y est pas trop encline.
Si c'était si facile d'imiter une technologie, la Russie n'aurait pas à réclamer ce transfert, ils ont des scientifiques très compétents, et pour ce n'est jamais qu'un bateau...

Bref, il n'y a vraisemblablement pas grand intérêt à cacher une technologie pendant un demi-siècle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le voyage temporel est-il possible?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Le phénomène Ovni (actualité et débat) :: Débat Ovni général-