Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Avions-fantômes en Scandinavie, 1934-1935

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 42
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Avions-fantômes en Scandinavie, 1934-1935   Ven 11 Déc 2009, 10:00











John Alva Keel


Alva John Kiehle naît à Perry (New York) le 25 mars 1930. A l'âge de 16 ans il entâme sa carrière d'écrivain inspiré par le travail de l'anomaliste Charles Fort, sous le nom de plume de John A. Keel. En 1948 il assiste à New York une des premières conférences publiques sur les soucoupes volantes. C'est à cette époque qu'il découvre le magazine Fate.

Keel voyage ensuite en Egypte, en orient, au Tibet notamment, en Inde où il tente de renouveler sans grand succès le tour de la corde indoue. En 1952 il produit le programme radio Things In The Sky à propos des ovnis qui sera entendu par des millions d'auditeurs. Il publie Jadoo, son autobiographie de 1957 dans laquelle il relate ses pérégrinations en orient.

L'homme-phalène (1966-1967)
Des journaux comme Playboy ou Saga le dépèchent sur les lieux d'affaires d'ovnis pour enquêter. Parmi celles-ci, l'affaire de "l'homme-phalène" ("mothman" signifie littéralement "homme-mite") décrit par Thomas Ury (durant de nombreux jours et sur place), et sur laquelle Keel va enquêter de 1966 à 1967 Keel, J. A.: The mothman prophecies, 19
http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Mothman/index.html

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durrmeyer Christian
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Masculin Age : 59
Nombre de messages : 2043
Inscription : 04/10/2008
Localisation : meurthe et moselle(54) france
Emploi : invalide
Passions : lecture, ciné, aprentissage informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Avions-fantômes en Scandinavie, 1934-1935   Ven 11 Déc 2009, 18:32

Sans remettre en cause la vague scandinave,ni meme celle de Point Pleasant,Ohio(Mothman Prophecies),il faut savoir que John Keel était un auteur,un conteur plutot qu'un enqueteur sourcilleux.
Voir ufologie.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Avions-fantômes en Scandinavie, 1934-1935   Ven 11 Déc 2009, 18:54

Salut Brunehaut,

Merci encore pour ces docs intéressants.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 42
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Avions-fantômes en Scandinavie, 1934-1935   Ven 08 Jan 2010, 18:31

Avions-fantômes en Scandinavie

Distribution géographique des apparitions

L'une des plus importantes contributions de Jacques Vallée à l'étude des OVNI, est sa découverte montrant que le phénomène tend à se concentrer dans des régions peu peuplées. Bien que de nombreuses observations aient été faites dans le Sud de la Suède (partie du pays la plus peuplée) le plus grand pourcentage de récits provient de la région des lacs où la population est clairsemée, et de celle des montagnes du Nord où la densité moyenne est de trois habitants au kilomètre carré• Les noms de Jämtland, Västerbotten et Norrbotten sont les plus cités dans les rapports. Les rapports norvégiens mentionnent principalement la région de Troms et le Nordland alors que les comptes rendus finnois (nous en avons malheureusement peu) se situent dans les provinces d'Oulu et de Lappi.

Nous pouvons affirmer qu'en 1934 les communications dans certaines de ces régions étaient faibles; en conséquence, un grand nombre d'observations ne purent être rapportées. Nous avons cependant recueilli suffisamment de récits détaillés pour tracer les voies empruntées par ces avions-fantômes, et suivre de bout en bout quelques vols. Durant ces jours de fièvre, des fantômes volants apparurent simultanément en divers points du Nord et du Sud. On peut supposer qu'il se trouvait alors un grand nombre d'avions dans le ciel, ou bien que la Scandinavie toute entière fut témoin d'un phénomène atmosphérique des plus rares.
Nombre de rapports établissent qu'il n'y avait rien dans le ciel à part ces étranges lumières et, durant cette période, toute lumière céleste fut considérée comme un fantôme volant. Mais on vit également de nombreux aéroplanes-fantômes, de couleur grise, volant à basse altitude, et accompagnés de bruits de moteur. Aussi, le déploiement de ces avions et leurs manoeuvres délibérées semblent tout désignés pour servir de référence ou d'explication aux mystérieux « projecteurs vacillants » et aux « lumières multicolores » de haute altitude, observés à la même époque et dont nous avons rendu compte ailleurs.
En étudiant les seuls déplacements des avions-fantômes, nous constat tons que les vols ont dû probablement partir du cercle polaire arctique, quelque part au nord de la Norvège, peut-être aux environs du Spitzberg. Les récits sont peu abondants dans l'État le plus au nord du Finnmark (la densité de population n'étant que 1 à 4 habitants par km2); lorsqu'ils se déplacèrent vers la côte de Norvège (où la population dans ces régions est plus importante), les relations furent plus abondantes. Il y eut même (les rapports provenant d'aussi loin, au sud, que Trondheim. Dans leurs errements apparents, ces avions-fantômes tournèrent à l'intérieur de la Norvège, autour de Tromsö, puis traversèrent la Suède avant d'atteindre Gällivare, qui est au centre de la région de Norrbotten.
Gällivare semble être un point de repère clé pour ces avions. C'est de là que quelques vols se dirigèrent vers le sud-est de Lulca, à Hapa randa (et Kemi, en Finlande), puis ils descendirent vers la côte du golfe de Bothnie à Skelleftea, Umeà, Sundsvall et Uppsala, juste au nord de Stockholm. D'autres vols suivirent ce parcours intérieur de Gällivare à Sorsele et Ostersund.
L'origine de ces avions-fantômes
Si ces aéroplanes avaient été des avions ordinaires dirigés par quelque puissance étrangère, on aurait eu affaire à une entreprise d'une audace sans précédent, car le terrain était montagneux et dangereux. Les avions-fantômes ayant de plus choisi de voler dans les plus mauvaises conditions atmosphériques, il aurait dû y avoir à leur bord d'extraordinaires navigateurs. Ceux-ci ne pouvaient voir les étoiles que rarement, aussi devaient-ils compter sur leurs instruments... Mais ces derniers, à cette époque, étaient rudimentaires et peu sûrs (tout au moins pour ce genre de vol). Il n'est donc pas étonnant que la presse ait fait l'éloge de leurs exploits.
Étant donné qu'ils ne pouvaient représenter — selon toute apparence - qu'une puissance étrangère, on supposa qu'ils avaient été lancés de l'océan Arctique par un bateau. Mais pourquoi auraient-ils jugé utile de faire un voyage quotidien aussi hasardeux, pendant des mois? Et pourquoi auraient-ils risqué une opération clandestine tout en faisant des acrobaties remarquées au-dessus des villages et des villes? Était-ce là leur but?
Les rapports finnois stipulent que certains de ces avions retournèrent vers leur mystérieux lieu de départ en survolant le Nord au-dessus de la Laponie jusqu'aux îles de Novaya Zemlya, où l'on photographia un mystérieux avion dès 1931 '.
(manant de différentes parties du monde, il existe de nombreux autres récits d'aéroplanes-fantômes, datant de 1920 et 1930, ce qui laisse à penser que l'opération scandinave aurait pu se produire à nouveau en Europe et en Amérique du Nord.
Ivan T. Sanderson essaya récemment de relier les différents récits de vaisseaux et de sous-marins fantômes afin de démontrer la théorie selon laquelle il existe une forme quelconque de civilisation sous les mers 2.

Ray Palmer défend depuis des années l'idée qu'il existe un trou dans le pôle Nord d'où les OVNI seraient originaires. Mais d'autres personnes considérèrent toute l'affaire comme l'oeuvre de l'Allemagne ou de l'Union soviétique, bien qu'aucun de ces pays n'ait eu les moyens de lancer et d'entretenir les vols ahurissants de 1934. La seule donnée fondamentale que l'on puisse vraiment établir à partir de ces récits est que ces avions-fantômes décollèrent du nord du Cercle polaire arctique, puis y retournèrent.

Autres avions-fantômes des années trente
Dans nos précédents articles, nous avons discuté d'aéroplanes typiquement fantômes attribués à l'Angleterre et aux USA. Dans son article « Au-dessus de la ligne de démarcation » (Over the Borderline) publié dans le magazine Unknow (sept. 1939), Fortean Russell cite de nom¬breux cas d'OVNI enregistrés en 1938.
« En juillet 1938, écrivit-il, un aéroplane inconnu passa au-dessus de Croydon, à Londres; son bruit s'atténua lorsqu'il se dirigea vers l'est. Rien ne prouve, d'après le Daily Herald, que ce qui passa cette nuit-là était un aéroplane, mais le bruit était similaire. Exactement une année plus tôt (cf. Daily Telegraph), des avions inconnus émirent d'étranges bruits dans l'obscurité, au-dessus d'Hendon, à Londres ».
Toute l'année 1930, la Scandinavie connut une longue succession d'apparitions d'OVNI. Examinons cet article tiré du journal Vastermanland Lans News, du 10 octobre 1936: « Un étrange phénomène lumi¬neux a été observé au-dessus d'un herbage dans la région de Kanikebo, près de la communauté de Moklinta. A plusieurs reprises, ces dernières semaines, des personnes ont observé une lumière rougeâtre, parfois pres¬que aveuglante, le soir entre 20 heures et 21 heures. La lumière monte lentement et augmente peu à peu en étendue et en force jusqu'à devenir une boule claire, brillante de la grandeur d'une soucoupe de café. Par¬fois, elle s'éteint lentement, n'expirant totalement que pour s'élever à nouveau un peu plus loin. Un technicien va examiner la région en avion. »
Un mois plus tard, le même journal publia le récit suivant:
« 10 novembre 1936, à Vasteras. Aucune cause n'a pu être attribuée aux mystérieux engins lumineux de Moklinta. Certains des habitants sont convaincus que le phénomène est dû à des os enterrés dans les envi¬rons depuis plus de mille ans! »
La Norvège partagea également cet affolement du mois de novembre 1936. En effet, le 21 novembre 1936, à Harstad, des rapports concernant une mystérieuse lumière parvinrent de plusieurs endroits différents. Lors de la dernière observation, en haute Norvège, nombreux furent ceux qui reçurent des signaux-radio; on avança l'idée que ces signaux étaient en fait un code militaire soviétique.
D'inquiétants messages-radio
De mystérieux messages-radio avaient déjà accompagné la vague d avions-fantômes des années trente. Le journal Hudiksvalls News rapporte, le ler janvier 1934 :
« Les auditeurs d'Umeä ont entendu dans leurs haut-parleurs des conversations donnant des informations sur les mystérieux engins volants, ce qui prouve la modernité des méthodes de « l'Intelligence Service ». Les conversations sont diffusées sur la longueur d'ondes du programme radio d'Umeä. Cette radio-pirate a été entendue par d'autres personnes à Norrbyskar, Hedesunda, Nordmaling et Halsingtuna, ce înois-là, sur des bandes de 230-275 m. » Dans certains cas, les speakers-antômes parlaient un suédois décousu.

L'arrogant New York Times, dès 1930, accusait le Japon, l'Allemagne et l'Union soviétique de menacer la paix mondiale. Le 20 novembre 1934, ce journal transmit une dépêche en provenance d'Helsingfors (Finlande), signalant que le « fantôme volant » avait ravivé les rumeurs qui couraient à propos de l'armement naval soviétique sur la Côte Arctique. Il commenta également « le même profond mystère entourant les messages-radio, supposés être de nature militaire, dans l'Arctique ». Ces messages furent expliqués par les experts de la radio finlandaise, déclara le journal. Ils localisèrent les stations émettrices sur la Côte Baltique allemande, près de Koenigsberg, et supposèrent que ces signaux étaient en relation avec des expériences militaires germaniques. A ce court article fut jointe l'histoire suivante :
« Berlevaag, Finnmark, en Norvège, le 19 novembre. Le mystère des aéroplanes et des vaisseaux en mer s'obscurcissait quand, soudain, on rapporta que la nuit précédente, deux bateaux de guerre (qui n'étaient pas norvégiens) avaient été observés se déplaçant des îles les plus éloignées de l'océan Arctique vers le nord ».

Quelques éléments de géographie politique
L'époque et le dossier historique justifiaient tous deux le fait qu'on ait pu croire que l'Allemagne et l'Union soviétique pouvaient être à l'ori gine de ces mystérieux engins volants. Des années auparavant, en 1921, le New York Times avait publié des articles enflammés à propos d'un « aéroplane bolchevique » qui avait été observé au-dessus de Paris.
L'Office français de météorologie avait expédié une note à la presse disant : « Un aéroplane, volant à une hauteur élevée, est passé au-dessus de Paris vers 9 h 45, le 5 mars, effectuant un demi-cercle autour de la ville du sud-ouest à l'ouest-nord-ouest. L'avion laissa derrière lui une traînée de fumée qui à certains moments ressemblait à un ruban et à d'autres à un nuage de plumes. »
Le 24 novembre 1936, il y eut une véritable levée de boucliers dans la presse allemande lorsque le journal Der Angriff annonça en première page, avec cartes à l'appui, que l'Union soviétique avait installé seize terrains militaires sur la péninsule de Kola, loin au nord du Cercle polaire arctique, dans un pays perdu.
Le journal précise que trois cents avions militaires stationnaient à cet endroit et seraient susceptibles d'envahir la Scandinavie.
En 1937, nos amis les fantômes volants s'avérèrent fort actifs du nord (le la Norvège à l'Autriche. Le mardi 11 février 1937, l'équipage du bateau de pêche Fram partit de Kvalsik, en Norvège, à 21 heures. Juste en dehors de cette ville se trouve un cap avec de hautes collines qui le séparent du continent. Alors que le Fram contournait ce cap, les marins découvrirent un grand aéroplane flottant sur l'eau. Pensant que l'avion était en détresse, le capitaine changea de route et se dirigea vers lui. Des lumières rouges et vertes brillaient sur l'engin; mais, tandis que le bateau approchait, les lumières s'éteignirent soudain. Puis l'avion s'enveloppa rapidement d'un nuage de fumée, et disparut!
Le lendemain, à midi, selon le Berliner Borzen Zeitung et le National Zeitung, un mystérieux aéroplane tourna au-dessus de Vienne, en Autriche, à haute altitude; on supposa qu'il provenait de Tchécoslovaquie ou de Russie. Quelques jours plus tard, le même avion (apparemment) survola la forteresse de Boden, en Suède. Il la survola à nouveau en avril. En mai, le gouvernement suédois apprit qu'un avion-fantôme hantait Umeà. Un député nommé Lindbergs demanda qu'une nouvelle enquête fût ouverte. Toutefois, le ministre de la Défense souligna que d'importantes enquêtes avaient déjà été effectuées, que l'on avait mis en oeuvre des appareils d'enregistrement et des projecteurs spéciaux, mais que les résultats avaient été négatifs (voilà des faits qui nous sont familiers).
En septembre 1937, des aéroplanes inconnus bourdonnèrent à plusieurs reprises autour d'une installation navale suédoise à Karlskrona. Le ministre de la Défense expliqua qu'il ne pouvait pas donner de réponse à ce mystère et qu'il confirmait simplement qu'a un engin étranger avait survolé la zone militaire de Karlskrona ». Comme d'habitude, l'avion ne portait pas d'insignes de reconnaissance. Le 24 octobre 1937, près de Mylingslyksten à proximité de Hammerfest, en Norvège, l'équi¬page (six hommes) d'un bateau de pêche signala qu'il avait vu un très grand aéroplane flottant sur l'eau. Comme les marins approchaient, l'avion s'éclaira soudain de feux brillants et repartit en passant si près de leur bateau qu'ils crurent qu'ils allaient se heurter.

Phénomène naturel ou intentionnel?
En février 1969, M. Ake Franzen, le chercheur de Stockholm qui fit connaître et traduisit la plupart des récits utilisés dans cette étude, téléphona au Dr Tage O. Eriksson de l'Institut de recherches pour la Défense nationale (citée p. 554 du rapport Condon 1) pour s'entretenir avec lui de la vague de 1934. Le Dr Eriksson l'invita cordialement à venir dans son bureau. « La conversation ne fut pas aussi infructueuse que je l'aurais supposé », déclara M. Franzen. « Il a dit que tous les articles des journaux de l'époque (1934) étaient de pure imagination et manifestaient une hystérie collective. L'explication que donna le Dr Eriksson du phénomène fut qu'il s'agissait de ballons d'air chaud!
Il me parla du major Porat et du général Virgin (deux des officiers cités dans les comptes rendus de 1934) et il affirma que les journaux avaient déformé leurs dépositions. Je lui ai demandé s'il existait quelques dossiers officiels des rapports de 1934; il me répondit que non. Il a été d'accord avec le rapport du Dr Condon sur les OVNI; il a ajouté que l'été dernier, aux USA, il avait rencontré deux membres du comité Condon et que ces personnes lui avaient semblé être tout à fait compé tentes. »
Je regrette de devoir contredire le Dr Eriksson : les rapports de 1934 apportent la certitude que certains OVNI (les avions-fantômes par exem ple) sont des objets d'un genre tout à fait extraordinaire. J'ai passé de longues heures, fatigantes, dans la bibliothèque du Congrès et dans celle, publique, de New York, afin de déterminer si ces avions étaient le fruit d'une illusion collective. En fait, cela semble très peu probable.

Stabilité du phénomène dans le temps et l'espace
Tout récemment, il y a eu de nouvelles vagues d'OVNI dans les mêmes régions de Scandinavie, ainsi que de nouveaux rapports sur des vaisseaux-fantômes et d'étranges sous-marins au large des côtes de Norvège et de Suède.
Je me vois ici contraint de résumer un bon nombre de rapports, et de n'en présenter que quelques aspects. J'ai notamment passé sous silence le fait qu'environ 25 % des observations d'avions-fantômes s'étaient produites à 18 heures. Je ne pouvais pas non plus m'attarder sur les rapports concernant les boules de feu et les météores qui nous parvinrent au cours de nos recherches. Il se peut que des enquêtes plus complètes, en Scandinavie, éclairent la situation d'un jour nouveau.

Source: "Les pouvoirs inconnus de l'homme- Les apparitions",chapitre III, Avions-fantômes en Scandinavie, John A.Keel.

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durrmeyer Christian
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Masculin Age : 59
Nombre de messages : 2043
Inscription : 04/10/2008
Localisation : meurthe et moselle(54) france
Emploi : invalide
Passions : lecture, ciné, aprentissage informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Avions-fantômes en Scandinavie, 1934-1935   Sam 09 Jan 2010, 18:57

Beau bouquin des éditions TCHOU et LAFFONT de 1978,çà fait plaisir Brunehaut maitrise bien mieux que moi les subtilités de l'informatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 42
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Avions-fantômes en Scandinavie, 1934-1935   Mar 12 Jan 2010, 15:18

Bonjour Christian,

C'est très facile pour moi maintenant car avec ma nouvelle imprimante multifonction rire et le logiciel paperport inclus dans le colis, je peux en 1 clic transformer les scans en fichier word.

ps: Avant je prenais des photos. Rolling Eyes

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Avions-fantômes en Scandinavie, 1934-1935

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Avions-fantômes en Scandinavie, 1934-1935
» Les fusées fantômes en Scandinavie
» Les Avions fantômes
» AVIONS FANTOMES EN SCANDINAVIE
» Les équipages de 5 avions de ligne rapportent avoir vu des OVNIs (Mexique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Archives sur le phénomène Ovni :: Les archives ufologiques importantes :: Espace de Partage-