Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Observations d'ovnis et pannes de courant inexpliquées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Observations d'ovnis et pannes de courant inexpliquées   Ven 04 Déc 2009, 21:59

Ovnis et pannes de courant inexpliquées

Les observations d'OVNIS coïncident souvent avec des problèmes de courant électrique. L'un des cas les plus célèbres s'est produit en 1965, 30 millions d'américain étant privés de courant pendant des heures. Le terme  Black-out est également parfois utilisé par des auteurs ufologues français comme équivalent de "dissimulation" ou "censure" concernant la question OVNI. ( Patrick Gross)


Ovni observé au dessus de New York lors de la panne d'électricité de novembre

Les interférences électromagnétiques concernent les voitures ayant calé, les pannes de courant ou black-out, les interférences radio/télé, les problèmes de communication et de navigation aérienne. Une liste de plus de trente incidents d'avion a été compilée par Dr Richard F. Haines, scientifique à la NASA. L'incident de Téhéran, qui eut lieu en Iran dans la nuit du 18 au 19 septembre 1976, est le cas le plus célèbre du genre.

Une affaire de ce genre s'est aussi déroulée en France, le 3 septembre 1985 vers 22h, à Lyon. Ce soir-là, de nombreux témoins aperçoivent une boule de la grosseur d'une balle de football tomber silencieusement et verticalement dans les eaux du port Édouard-Herriot, en plein centre ville. La boule lumineuse est entourée d'un halo fluorescent vert. À cet instant précis, tous les éclairages de la voiture de surveillance de la patrouille de police se mettent à clignoter devant tous les témoins. Ensuite, durant une minute, une lueur jaune-blanchâtre d'un diamètre d'environ 30 mètres est vue dans le fond de l'eau par les personnes présentes sur les lieux. Cette chute est également aperçue par d'autres témoins situés en dehors de la ville de Lyon. Une radioactivité peu importante a été détectée lors des premiers sondages de surface. L'enquête de gendarmerie n'a pas permis d'identifier le phénomène.



Pannes de courant régionales

On a longtemps suspecté que les OVNIS aient les possibilités de causer la coupure du courant dans une ville, un état, ou plusieurs états en exerçant un champ de force suffisant pour surcharger les circuits des installations de service publiques et privées. "Peu de choses sont plus dérangeantes que d'être plongé dans l'obscurité sans avertissement; c'est dangereux pour des masses de personnes. Cela paralyse des villes, bloque des routes, arrête des trains, laisse les ascenseurs coincés entre les étages. En général cela cause le chaos avec la vie moderne que nous avons." (65) Vous pourriez penser que les compagnies d'électricité auraient une fiabilité suffisante dans leurs systèmes de technologie de pointe pour qu'une panne massive du type de celle qui a jeté dans l'obscurité New York et la Nouvelle Angleterre en 1965 ne se produise jamais mais cela s'est produit. Bien que, comme nous l'avons mentionné plus haut, on ait su que l'activité d'OVNIS a été associée à des perturbations des boussoles, des circuits d'allumage, des radios, etc, il était inconcevable que cela puisse également interférer avec la génération et la distribution du courant électrique. Un tel lien a également été signalé en novembre 1953, quand un objet rouge incandescent est passé au-dessus d'une région résidentielle de New Haven, dans le Connecticut, provoquant l'affaiblissement des lumières extérieures des deux côtés du trajet de l'objet et leur rétablissement quand il est sorti de la vue.

Des pannes de courant ont été également rapportées en association avec des OVNIS au Brésil en 1957 et en 1959 à Rome, Italie, en 1958; et au Mexique en 1965. De même, à Uberlandia, où les opérateurs de la centrale électrique ont promptement fermé les circuits quand l'OVNI les a apparemment fait s'ouvrir. Cela n'a eu aucun effet et ils n'ont pas pu rétablir le courant avant que l'OVNI ne soit parti.

"Le paroxysme de toutes les pannes de courant a été jusqu'ici la couverture stygienne qui est tombée sur plus de 30 millions de personnes dans le nord-est des Etats-Unis en début de soirée le 9 novembre 1965." (66) Les services de relais qui étaient censés transférer automatiquement la charge en cas de panne dans un secteur vers une source alternative ont mal fonctionné. Les communications militaires se fondant sur l'électricité publique sans réseaux de réserve alternatifs ont également été en panne, mais les communications étaient encore fonctionnelles pour faire une annonce publique rapide de ce qu'il n'y avait aucune urgence militaire. Bien que cela ait été globalement terminé le matin suivant, l'explication officielle au sujet d'un petit défaut de fonctionnement du à une installation de production hydroélectrique canadienne n'a jamais expliqué la perte de millions de dollars lié à la dégradation des dispositifs électroniques quand la panne s'est produite.

Boules de feu au-dessus de Syracuse - La Connexion avec les Pannes de Courant

Des pilotes d'avions ont rapporté que des OVNIS avaient été pourchassés à travers la Pennsylvanie à environ 16:30, et les ingénieurs de l'électronique et de la construction qui conduisaient ont vu des OVNIS se déplacer dans le secteur de l'aéroport de Syracuse vers environ 17:30, juste avant la grande panne de courant. Un instructeur de vol vétéran qui avait volé au-dessus de Syracuse sur un vol d'entraînement a vu un globe rougeoyant au-dessus des lignes de haute tension menant à l'installation de production des chutes du Niagara. Des centaines d'autres ont vu l'objet incandescent dans le ciel la nuit de la grande panne de courant.

Cela avait eu lieu le 9 novembre. Le 2 décembre, environ 700.000 personnes dans le Texas, le Nouveau Mexique, et le Mexique ont également eu leur panne de courant. On a dit que cela était venu d'une panne normale à El Paso; puis le 5 Décembre, trois nuits plus tard. 40.000 maisons plus les installations militaires dans la région du Texas ont été également privés d'électricité - surcharge! Des zones de test de missiles (White Sands), Fort Bliss, la base aérienne de Holloman, et les nombreux aéroports ont tous été en panne (sans la protection d'une alimentation de secours), et c'était à ce moment que l'appel téléphonique du Président Johnson depuis la Maison Blanche à Washington, D.C a été coupé. En réponse à sa demande d'une explication, le Président Johnson a dit que ses appels passaient par un système de câble qui fut détruit avec la montée subite de la puissance provoquée par l'explosion du régulateur d'El Paso l'a frappé, et que les batteries de secours n'ont pas fonctionné. Un incident le 18 avril 1962, impliquant un OVNI qui avait été dépisté de New York, passant par le Kansas à Eureka, Utah, a été bien documenté. Le porte-parole de l'Armée de l'Air a admis que l'objet avait atterri. Pendant les 42 minutes où il était au sol la centrale électrique n'avait plus de courant, mais il s'est rétablie quand l'OVNI est parti. L'objet a été poursuivi par des intercepteurs à réaction appelés de Phoenix et du terrain de Stead à Reno jusqu'à ce qu'il ait explosé sur la chaîne de Mesquite au Nevada en une lueur brillante qui avait été visible sur plus de cinq états. (67) Guide de Maîtrise des Désastres de l'Officier du Feu

Le grand Black-out du Nord-Est


Le 9 novembre 1965, le Nord-Est des USA et du Canada furent brutalement plongés dans le noir. Le pire black-out jamais arrivé est connu maintenant historiquement comme le "Grand Black-out du Nord-Est".


Times Square Durant le Blackout de 1965

A 7:25 : Au moment où ils sortent des bureaux, 30 millions d'habitants aux Etats-Unis dans la région nord-est du pays, de New-York au Maine, ainsi que plusieurs autres millions au Canada se trouvent brusquement privés d'électricité, provoquant une véritable catastrophe pendant une dizaine d'heures. Tout s'est éteint au moment même où l'ombre de la nuit jetait son voile sur les régions touchées et où le scintillement des lumière progressait avec elle. Des villes entières sombrent dans l'obscurité et l'insécurité. Des centaines d'américains restent bloqués dans les rames de métro, d'autres dans les ascenseurs arrêtés en pleine course. Dehors, fort heureusement, la Lune brille. Télévision, lampes, appareils de transmissions et appareils de radars ne fonctionnent plus. Contrairement à ce qui sera avancé, les bases militaires elles-mêmes sont atteintes par le phénomène. Seul le faisceau des phares de voitures jette sur les zones d'ombre une lumière hésitante ; dans la nuit les avions n'ont pour points de repère que ces files processionnaires de voitures, dont certaines balisent les aérodromes. La défaillance de courant, de part et d'autre du Niagara, se propage en 4 mn jusqu'à Buffalo, Rochester, Rome, Syracuse, Utica, Hamilton, Kingston et Toronto, c'est-à-dire les villes riveraines ou voisines du lac Ontario. Puis c'est le tour des villes de la vallée du Mohawk et de la vallée de Hudson, Saratoga, Troy, Schenectady, Albany. La panne s'étend à travers la Pennsylvanie, l'Etat de New York, le Massachussets, le Connecticut, le New Hampshire, le Vermont, le Maine et l'Ontario. La panne se propage dans 9 états en 10 mn avant d'atteindre New York. Avec Boston, Augusta, Portland, New Haven, Providence, Hartford et tant d'autres, la presque totalité de la Nouvelle-Angleterre est plongée dans l'obscurité, tout comme plusieurs grandes villes penssylvaniennes.



Sur toutes les régions touchées, l'angoisse s'installe. Le danger semble partout, invisible, sur les 250 000 km carrés de territoires touchés. Par la suite, un témoin devait raconter : Ce n'était plus le même monde. J'avais l'impression qu'il y avait des fantômes parmi nous. Jusqu'au lendemain à l'aube, des milliers de témoins observent d'étranges lueurs qui passent dans le ciel, dans le silence le plus total. Des "boules de feu" sont aperçues au-dessus de lignes à haute-tension, et des objets, bleus ou orangés, vus en divers points du ciel qui définissent les limites de la zone d'obscurité. Dans les semaines qui suivent, aucune explication satisfaisante ne peut être donnée au public. La presse, les personnalités civiles et militaires tentent d'expliquer, sans y parvenir.

Les faits sont bien connus. A 17:16, l'énergie électrique fut coupée. 30 millions de personnes aux USA et dans la province de l'Ontario furent touchés par cette interruption.



En Ontario, le black-out fut confiné dans la partie Est de la province. Windsor, Ottowa et Sudbury furent les seules à échapper à la coupure. Dans les trois heures qui suivirent, la puissance fut restaurée dans toute la province.

Des OVNIS ont été signalés dans la zone stratégique des installations hydroélectriques au moment du black-out. Le nombre impressionnant de témoignages crédibles a donné à réfléchir à certains scientifiques sur le rôle de ces OVNIS sur la coupure électrique.

Parmi les chercheurs, il y a le Dr James E. MCDonald, un physicien de l'Université d'Arizona, l'ancien directeur du NICAP, Donald E. Keyhoe, et l'astronome J. Allen Hynek, directeur actuel du "Center for UFO Studies".

CE QUI S'EST OFFICIELLEMENT PASSE:

Tout de suite après la coupure, la commission Fédérale Américaine de l'Energie et la Commission sur l'Energie Hydroélectrique de l'Ontario ont lancé une enquête sur la cause de tout ceci. Au début, il fut rapporté que le trouble avait commencé par une coupure mécanique dans une ligne a haute tension entre Buffalo et les Chutes du Niagara.


Le salon de crème glacée de Bucka pendant la panne d'électricité. (Photo : Paul Hosefros/New York Times)


NAISSANCE DANS L'OBSCURITÉ. Brenda Delora

D'après le "Toronto Globe and Mail":

"Le rapport est apparu faux. Alors une autre sous-station, a coté de Syracuse, a était désignée comme étant la cause de la coupure, mais les réparateurs l'ont trouvé en parfait état".

CE QUI S'EST VRAIMENT PASSE:

Six jours après le black-out, les ingénieurs hydrauliciens de l'Ontario ont pisté le trouble jusqu'à la station Sir Adam Beck No2, a Queenston, au Nord des chutes du Niagara.

Il semble que juste avant le black-out, l'énergie est tombée de Sir Adam Beck NO.2 et ensuite a suivi le bord à travers les Cornouailles et jusqu'à New York. En termes imagés, l'énergie a chuté dans le sens des aiguilles d'une montre autour du bassin de l'Ontario.

A 17h16, un relais de retour d'une des six lignes joignant Sir Adam Beck au reste du pays a mystérieusement grillé, un peu comme un fusible de maison.

En rapides successions, la coupure a sauté sur les cinq autres lignes, causant une surcharge qui grilla le coupe circuit de ces lignes. Une véritable vague d'électricité, 1.1 millions de kilowatts, déferla dans la direction opposée, dans l'état de New york. Inexplicablement, les relais des lignes de New York n'ont pas réussi à isoler et contenir la surcharge. En quelques secondes, toutes les installations électriques interconnectées se sont coupées.

Même si les experts ont localisé l'origine de ce black-out, ils restent déconcertés par la cause du mauvais fonctionnement du relais et l'échec des systèmes de protection pour contenir la surcharge.



L'ingénieur de supervision du système hydrologique d'Ontario, Jim Harris, dit "C'est incroyable ! J'aimerais dire que c'est impossible si je n'avais pas vu moi-même ! "

Le mystère s'est épaissi quand il a été découvert que le relais n'était pas défectueux, mais avait simplement réagi à une soudaine charge "d'énergie" d'origine inconnue.

Comme établit dans le rapport final de la Commission Fédéral sur l'Energie, "la cause précise de cette coupure n'est pas connue."

UN SCIENTIFIQUE ENQUETE:

Le scientifique James E. McDonald avait déclaré que des champs magnétiques accompagnant les OVNIS pourraient créer de soudaines surcharges électriques dans les lignes de transmission que survole l'appareil. En théorie, ces surcharges électriques peuvent produire des black-out de grandes dimensions.



http://www.nicap.org/outage_main.htm

LA DECLARATION DE MCDONALD:

Comme soumis au comité de Chambre de la Science et à l'astronautique le 29 Juillet 1968, lors du colloque sur les objets volants non identifiés, au bâtiment de Rayburn, Washington, C.C, par James E. MDONALD:

"Il y a ensuite des exemples divers dans lesquels les systèmes importants de distribution d'énergie électrique sont tombé en panne lors de l'observation des phénomènes aériens se rattachant à l'un ou à l'autre phénomène ovni. J'ai personnellement vérifié plusieurs de ces exemples et je suis certain du fait que la coïncidence de l'observation d'OVNIS et de panne de courant électrique s'est au bien produite. La question d'un lien causal et son interprétation, reste a débattre. Même pendant le grand Black-Out du Nord Est, le 9 Novembre 1965, il y eut de nombreuses observations d'OVNIS, j'en ai personnellement vérifié certaines. Je me suis enquis auprès de la Commission Fédérale de l'Energie pour obtenir les données qui pourraient élucider dont la question de base de savoir si ce sont des coincidences, mais les données disponibles sont insatisfaisantes pour permettre de faire toutes les conclusions définitives. Dans d'autres régions du monde, il y a également eu des rapports des pannes de courant coïncidant avec des observations d'ovni. Là encore, l'évidence est tout à fait peu claire quant aux relations causales."

Avec le "Grand black-out", pourtant, la théorie de McDonald a reçu un soutien considérable à la lumière de nouvelles preuves confirmant l'importance de l'activité ufologique durant cette fatidique journée.

Le journal de Syracuse a été submergé d'appels rapportant plus d'une centaine d'observations dans la zone de Syracuse.

Un des premiers appels vint de l'adjoint du commissaire de l'aviation, Robert C. Walsh, qui volait au-dessus de Syracuse au moment du black-out. En dépit de l'obscurité, il put faire un atterrissage sur l'aéroport de Hancock. Se tenant sur la piste avec d'autres officiels de l'aéroport, il nota soudainement une énorme boule de lumière dériver au-dessus. "Elle semblait être à une hauteur de 30 mètres et faisait 15 mètres de diamètre. Elle resta quelques secondes puis a disparu soudainement. Un moment plus tard, ses compagnons virent un appareil identique monter au-dessus de la zone aérienne avant de "disparaître " mystérieusement. Cet appareil se déplaçait vers le haut et a vitesse modérée, nettement sous le contrôle d'une forme intelligente.

Au même moment, le mystérieux appareil fut aussi observé en l'air. Weldon Ross, un ancien instructeur de vol et son élève, James Brooking, qui approchaient de l'aéroport sombre, virent en dessous un second objet ardent. L'appareil géant, avec un diamètre estimé a 30 mètres, sembla se positionner directement au-dessus de la sous-station de Clay, une installation stratégique qui joint les chutes du Niagara et New York.

Il s'agit précisément de cette même sous station que l'équipe d'enquête avait au début soupçonné comme étant l'origine du black-out!

Lors de leurs recherches méthodiques sur un lien possible avec le black-out et les OVNIS les journalistes du "Herald" trouvèrent une preuve encore plus explosive. Sept jours après le black-out, en première page, le journal diffusa des photographies d'un mystérieux objet rouge prisent par M. William Stillwell, un sexagénaire de St Paul. Il décrivit ce qu'il avait observé avec un télescope "Power 117".

"L'objet tournait, encore, encore et encore. Il vint de la direction de DeWitt et disparut dans un angle mort puis il revint".

Il a vu l'objet lumineux pendant deux heures avant qu'il ne parte au loin. Alors que les équipes d'enquêteurs continuaient s'arracher les cheveux sur le mystère de la coupure de courant, la presse rendit compte d'un lien possible avec les OVNIS.


Couverture du magazine Life en 1965


Dans un éditorial, le "Indianapolis Star" écrivit:

"La réponse est assez évidente, des OVNIS ! C'est un sujet que les enquêteurs n'ont pas exploré."

En support a la possibilité ovni, de nombreuses autres observations se sont fait connaître. Dans la ville de New York, après 20 minutes de black-out, des témoins dans le building de Time-Life, virent un halo singulier dans le ciel sombre de Manhattan. D'après Donald Keyhoe:

"Il semblait venir d'un objet survolant la ville. C'était 20 minutes après que les lumières se soient éteintes. Plusieurs photos furent prises par un photographe du magazine TIME, une d'elles fut publiée dans le numéro du 19 novembre."

Bien que clairement visible sur la photographie, les éditeurs de Time refusèrent de faire le lien entre leur photo et l'objet. Omission délibérée ou omission journalistique? Sans doute bien plus grave, une tentative de détourner délibérément l'intérêt du public, fut publié sous forme de l'allusion suivante:

"Quelques New-Yorkais, déclarants qu'ils avaient vu un satellite passer au-dessus au moment ou les lumières s'étaient coupées, argumentèrent que les Russes l'avaient fait".

Mais l'auteur et ufologue Frank Edwards n'est pas d'accord avec les explications de satellite soviétique ou d'OVNIS:

"La forme fuselée aurait pu être un ovni, mais ce n'est sûrement pas ca. Ce n'était rien de plus qu'un fantôme optique, le résultat de réflexions entres les éléments lenticulaires dans l'espace aérien."

Tout en discutant sur la validité de la photo du Time, Edwards supporte avec force le contentieux sur le fait que les OVNIS soient impliqués dans le black-out. En fait, tout en conduisant sa propre enquête sur la cause de ce black-out, il découvrit que les autorités américaines étaient déjà au courant de la présence ovni, en fait 45 minutes avant la coupure de courant.

L'effrayante révélation vint de deux pilotes commerciaux, Jerry Whitaker et George Croninger, qui volaient au-dessus de Tidioute, Pennsylvanie, quand ils virent deux "objets lumineux" en forme de disque.

Encore plus surprenant fut l'observation de deux jets militaires chassants les mystérieux appareils.

Quelques instants plus tard, un des disques mit le "turbo" et distança rapidement ses poursuivants. Alors qu'ils regardaient la disparition rapide de l'ovni, les pilotes étonnaient perdirent de vue l'autre objet, qui fut présumé être parti de la même manière.

La plus spectaculaire révélation, toutefois, vint un jour avant la diffusion de l'explication "officielle" , quand le commentateur de NBC, Franck McGee annonça qu'un pilote privé avait vu un "objet rond et lumineux à côté des chutes du Niagara". Le matin suivant, un article bien documenté apparut dans le journal "New York American Journal" blâmant les OVNIS pour le désastreux black-out.

Toutefois, la connexion ovni fut brutalement interrompue dans les médias quand l'explication du "relais cassé" fut diffusée. En dépit d'une montagne de preuves, la Commission Fédérale sur l'Energie avait choisi de mettre de coté la connexion ovni. Cette omission fut finalement confirmée par le Dr James E. McDonald qui, comme scientifique respecté, fut autorisé à interviewer certains officiels du FPC.

"Ils admettent qu'ils ont les rapports sur Syracuse et les Chutes du Niagara, ainsi que tous les autres de cette nuit la. Mais ils ne veulent pas discuter de la possibilité ovni. Peu importe ce qu'ils croient, je pense qu'ils sont convaincus que les faits ne doivent pas être livrés au public, et c'est pourquoi ils sont d'accord pour l'histoire du " relais cassé ". Il est évident qu'ils couvrent le tout."

Sous ces circonstances, il semble qu'il y a une forte possibilité pour que les autorités canadiennes soient aussi impliquées dans le cover-up. Les enquêteurs de l'Ontario ont été au courant des rapports ufologiques.

Un des ufologues américains réputés, Donald Keyhoe, dit:

"Pour détourner l'attention sur l'explication ufologique, l'histoire du "relais cassé" a été inventée. Comme cela a pu être inventé par le Canada, le Premier ministre a du être convaincu qu'il était mieux pour les deux pays de ne pas dire la vérité."

CONCLUSION:


Lueur observée à New York lors de la panne d'électricité de novembre

Nous avons là un quantité d'observations d'OVNIS depuis le sol, avec photographies, depuis les airs, avec des témoins fiables nombreux.

Nous avons également un effet physique sans précédent!

Et enfin nous avons une des conspirations les plus choquantes jamais perpétrées pour cacher des observations d'OVNIS de grande ampleur et au conséquences impressionnantes.

OVNI et Secret Défense

Par Christel Seval

En 1954, l’installation de Fort Meade, siège NSA, qui plus tard mettra en œuvre le réseau mondial d’écoute électronique Echelon, est survolée.

En 1963 et 1964, les satellites mis en orbite par les États-Unis tombent systématiquement en panne, et, étrangement, se remettent à fonctionner spontanément.

Novembre 1965 : une gigantesque panne d’électricité affecte New York et le sud Canadien. Un disque lumineux est aperçu au-dessus de la station de distribution électrique de Clay, point d’interconnexion de plusieurs réseaux haute tension. Décembre : une panne identique touche plusieurs États, le Nouveau Mexique, le Texas. Les bases militaires Holloman, White Sands et Fort Bliss sont privées de courant. C’est le scénario que les responsables de la Défense craignaient le plus : des actions agressives paralysant à la fois l’économie de la Nation et les capacités des forces militaires.

En 1967 la base de Malmstrom, Montana qui abrite 120 missiles intercontinentaux du Strategic Air Command, est survolée par des ovnis. Le 16 mars, par une nuit glaciale, des lumières zigzaguent dans la nuit à des vitesses incroyables. L’officier de tir est alerté. Puis une soucoupe rougeoyante s’avance, survole la grille d’entrée au grand dam des gardes. En quelques secondes, ce sont huit silos de missiles qui sont déclarés hors service. Puis dix. Un commando chargé de s’approcher de l’ovni stationnaire a été légèrement blessé et est évacué. Plusieurs commandos partis inspecter les silos signalent des ovnis à leur tour. Dans une autre unité de silos plus au nord-est, un ovni évolue aux alentours de la zone interdite. Dix missiles sont à leur tour mis hors service. Il faudra plus d’une journée avant que les missiles ne soient déclarés à nouveau opérationnels. L’enquête technique conclura qu’il n’y a aucune explication rationnelle à la défaillance simultanée des 20 missiles ICBM.

En novembre 1975, les ovnis retournent sur la base de Malmstrom dans le Montana. 7 ovnis lents, qui déjouent les intercepteurs lancés contre eux, reproduisent le scénario de 1967 et déprogramment les ogives nucléaires.

http://www.politiquedevie.net/ExtraTerrestres/Ufologieetstrategiemilitaro-industrielleChristelSeval.htm

D'autres affaires avec panne d'électricité et Ovni

Le 9 janvier 1954, un OVNI parcourt, pendant deux heures, le ciel de l’Est de la France. Alors qu’il survole la région de Champlitte (Haute-Saône), une panne générale d’électricité se produit. La lumière revient après la disparition de l’OVNI.

En 1957, le passage d’un grand OVNI. Provoque une panne générale à Tamaros (USA). Le courant revient quand l’OVNI s’éloigne.

Le 22 juillet 1958, Rome est à son tour plongée dans l’obscurité quand passe un OVNI … et la lumière revient quand il a disparu.

Même phénomène le 6 décembre 1958, vers 23 heures, à Bari (Italie) survolée, à faible altitude, par un OVNI.

Le 17 août 1959, au Brésil, dans l’état de Minas Gerais, plusieurs OVNI. Survolent, à basse altitude, les stations de distribution du secteur électrique. Elles tombent en panne au fur et à mesure.

A Uberlandia Le personnel, alerté par téléphone quelques minutes avant l’arrivée des OVNI., essaie de prévenir la panne, en tentant de refermer les sectionneurs qui avaient commencé, à s’ouvrir. Ils ne peuvent y parvenir, la présence d’un seul OVNI. Rendant vaines les mesures habituelles pour maintenir le courant. Ce dernier ne peut être rétabli qu’après le départ de l’engin mystérieux ?

Le 23 septembre 1965 marque le début d’une impressionnante série de pannes : à Cuernava (Mexique), au moment où un OVNI. Survole la ville, toutes les lumières s’éteignent. Elles ne se rallument qu’après la disparition de l’engin. Parmi les témoins : le Général Rafael Vega, commandant la subdivision militaire, Valentin Gonzalès, maire de la ville, et Emilio Riva Palacie, gouverneur de la province.

Le 2 décembre 1965, les quelques 700000 habitants du Texas, du Nouveau-Mexique et du Mexique sont privés de lumière. Cause officielle : mauvais fonctionnement d’un régulateur dans une centrale de El Paso ? Mais pourquoi a-t-il mal fonctionné ? Réponse « officieuse » ; un OVNI est passé par là. Ce qui est excessivement grave dans cette affaire, c’est que la panne priva d’électricité d’importantes installations militaires comme la base aérienne de Holloman, le champ de tir des White Sands, Fort Bliss, et de nombreux aéroports régionaux.

Le 5 décembre 1965, quarante mille foyers du sud-ouest du Texas sont frappés de la même cécité.

Le 9 janvier 1966, un OVNI apparaît au-dessus de Naples, principale base de l’O.T.A.N. en Méditerranée. Toutes les lumières s’éteignent, y compris celles de Capri. La panne dura quarante minutes et s’étendit de Naples à Brindisi. Deux chasseurs américains tentèrent en vain d’intercepter l’OVNI.

Le 25 août 1966, un officier de l’U.S. Air force, attaché à la base de missiles intercontinentaux du Dakota du Nord, près de Minot, est à son poste dans la salle radio antiatomique, bâtie en béton armé. Il est brutalement coupé de toute liaison. Alors qu’il cherche à trouvé l’explication de cette interruption inexplicable (car le système des télécommunications avec les bases de missiles est conçu de façon à ne jamais rester interrompu : en cas d’accidents sur l’un des appareils, ou de rupture sur une longueur d’ondes déterminée, d’autres appareils ou fréquences différentes se branchent automatiquement et immédiatement), un autre officier, qui se trouve sur la base, voit un OVNI. , haut dans le ciel, qui brille d’une étrange lumière rouge. Il semble se livrer à un curieux et rapide mouvement de « yo-yo ». Les radars de la base de situent à 30000 m d’altitude. Soudain, il pique presque jusqu’au sol, remonte aussi brusquement, et disparaît au-dessus des nuages. Pendant ces quelques minutes, la base a été complètement neutralisée et coupée de l’extérieur.

Le 12 Février 1972 A Saint-Pierreville (Ardèche), le soir Bernard Vialle est témoin avec d'autres : Nous venions de franchir le col, et commencions de descendre vers Saint-Pierreville, quand nous avons soudain aperçu une lueur éclatante jaillir du ravin, le long de la route, à environ 300 m en avant de nous. Surpris, et un peu effrayés, j'ai freiné. Il m'a fallu à peu près 200 m pour m'arrêter. Nous avons ouvert les portières, prêts à fuir, car pendant ces quelques secondes, une sphère lumineuse était apparue, s'élevant lentement du ravin. Elle semblait avoir une trentaine de mètres de diamètre. Il nous sembla qu'elle se dirigeait vers nous. On s'est sauvés, abandonnant la voiture. Mais nous nous sommes vite rendus compte que la chose ne nous poursuivait pas. A très faible altitude, elle s'était mise à survoler le flanc de la vallée, très lentement, s'immobilisant parfois. Elle éclairait le sol sur un rayon de 300 m. Une lumière de feu d'artifice. Un peu irréelle. C'était quelque chose de merveilleux et terrifiant tout à la fois. On était si captivés par le spectacle qu'on n'a pas vu le temps passer. On a réalisé soudain que nous étions là depuis plus de 1 h. "On ne peut pas rester comme ça", dit Jean-Claude. "Demain, quand nous raconterons ça, on passera pour des "illuminés". Il nous faut un témoin." Nous remontons en voiture, mais en prenant la route qui emprunte le versant opposé à celui qui est survolé par la "chose". En arrivant au hameau de Feouzet, nous découvrons à nouveau la vallée. L'énorme sphère lumineuse est encore là. Fascinés, nous la regardons là encore pendant de longues minutes. Puis nous fonçons réveiller l'adjoint au maire, Eugène Payot. Celui-ci raconte : Quand Bernard et Jean-Claude sont venus me réveiller, ils étaient si excités que j'ai eu bien du mal à comprendre ce qu'ils racontaient. Je me suis pourtant levé, et je suis sorti pour regarder. C'était plus beau que je ne pouvais l'imaginer, cette sorte de disque qui planait, immobile, au-dessus de la vallée. Je n'ai pas de mots pour le décrire. Nous ne pouvions en détacher nos yeux et nous luttions contre le sommeil pour l'observer le plus longtemps possible.

Le13 février à 06:00 Eugène Payot : L'engin s'est éloigné vers l'Est. Sa luminosité s'est affaiblie petit à petit, puis il a disparu. Nous nous sommes quittés sans oser nous parler. Ainsi, pendant 5 h, l'ovni a exploré la vallée, tantôt immobile, tantôt évoluant très lentement et fouillant le sol de ses projecteurs. Et pendant ces 5 h, Saint-Pierreville a connu une panne d'électricité inexplicable. Les gendarmes et le maire me l'ont confirmé. Une panne curieuse, puisque, si les ampoules refusaient de s'allumer, les radiateurs électriques et l'horloge du clocher ont continué de fonctionner. Un technicien dira : Il s'agissait d'un phénomène électromagnétique, c'est pour cela que seuls les appareils en circuit fermé ont continué de fonctionner [1].


 Fin octobre 1975, un OVNI. Brillant, « avec une antenne sortant du haut », survole pendant deux heures une installation de missiles de l’U.S. Air Force, dans le Montana.

C’était comme si l’OVNI. Etait attiré par les missiles. Il stationnait juste au-dessus, ont raconté les membres du personnel de la base. Il était rond, avec d’éclatantes couleurs rouge, bleu et vert, il était de la grosseur d’un avion commercial. Il semblait s’arrêter et s’éloigner un peu, puis revenait. Aucun radar n’a enregistré l’engin.

Le 24 décembre 1978, un OVNI. A mis hors d’usage une petite centrale électrique, dans le massif montagneux du Grand Sasso, en Italie.

A l’aube de ce jeudi, deux employés de la centrale de Prati di Tivo voient toutes les aiguilles des cadrans de contrôle devenir « folles », y compris celles des appareils hors d’usage. Finalement, la centrale s’arrête de fonctionner. Peu après, les deux employés voient, dans le ciel, une sphère lumineuse, avec des ailerons rouges, se déplaçant silencieusement pendant plusieurs minutes avant de disparaître derrière les cimes.

Quelques instants plus tard, un autre témoin a vu le même appareil qu’il a photographié. Les instruments de mesure de la centrale électrique ont été mis hors d’usage. Quand à la remise en marche d’instruments jusqu’alors en panne. « Il y a aucune explication rationnelle, pas même la foudre », disent les enquêteurs.

Dans la nuit du 30 au 31 décembre 1978, c’est au tour du Venezuela de connaître une gigantesque panne de courant. La cause de cette panne n’a pu être déterminée. Selon la presse vénézuélienne, de nombreux témoignages d’observations d’engins, auraient été enregistrés après la coupure de courant.

Le 23 octobre 1979, l’éclairage public du village de Villacalabuey, dans la province espagnole de Léon (300 km au nord de Madrid) s’est éteint momentanément alors qui scintillaient dans le ciel des objets volants mystérieux. Des phares de tracteurs et les lampes de certaines demeures se sont également assombris, tandis que, selon les témoins, les OVNI lançaient de petits éclairs d’une grande intensité. Tout est redevenu normal quand les OVNI se sont « éteints »

http://ufologie.net/htm/blackout65f.htm
http://www.rr0.org/data/1/9/6/5/11/index.html
http://blackout.gmu.edu/archive/life_11_19_1965/life_11_19_65_toc.html
http://archives.radio-canada.ca/c_est_arrive_le/11/09/


_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

Observations d'ovnis et pannes de courant inexpliquées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Observations d'ovnis et pannes de courant inexpliquées
» Constat: les ovnis et les pannes de courant inexpliquées
» Dossier: Les Ovnis et les pannes de courant inexpliquées
» De nombreuses observations d'OVNIs sur la frontière Sino-Indienne inquiètent les autorités
» Etude des observations d'ovnis en forme de triangle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Base de données: les cas d'observations d'ovni classés par type :: Les affaires importantes dans l'histoire de l'ufologie :: III/ Cas avec "effets" sur les témoins-