Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil

Partagez | .
 

 "Cheveux d'ange"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 41
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: "Cheveux d'ange"   Jeu 03 Déc 2009, 16:47

Extrait du livre: Les dossiers des O.V.N.I- Henry Durrant


[img][/img]
[img][/img]
[img][/img]
[img][/img]
[img][/img]
[img][/img]
[img][/img]
[img][/img]
[img][/img]
[img][/img]

ps: Désolée pour la qualité,
Je n'ai pas de scanner ce ne sont que des photos.

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronis31
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 67
Nombre de messages : 202
Inscription : 03/09/2009
Localisation : Haute Garonne
Emploi : Retraité du monde industriel
Passions : Ufologie, Moto (maxi-scoot), CB DX, Tir, Aéromodélisme etc...etc...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Ven 04 Déc 2009, 09:07

Bonjour Brunehaut,

Ne soit pas désolée, les documents sont parfaitement exploitables et extrêmement intéressants.

Merci encore

Cordialement
Ronis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 41
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Dim 21 Fév 2010, 14:12

CHEVEUX D'ANGE

Autre charnière entre les traces éphémères et les évidences persistantes, les «cheveux d'ange» ou «fils de la Vierge» n'ont pas, eux, provoqué de dégâts mais seulement bien des discussions: nous nous efforcerons de vous documenter sur la question avec le maximum d'objectivité possible. Voici le témoignage le plus connu en France sur ce genre de phénomène (Jimmy Guieu, op. cit 1, p. 86-87) :
« Le 27 octobre 1952, vers 16 heures, Mme Dore, domiciliée Route de Toulouse (près Gaillac, Tarn), fut intriguée d'entendre ses poules caqueter de façon étrange. Instinctivement, elle leva la tête, pensant qu'une buse ou un autre oiseau de proie survolait sa ferme et avait déclenché une terreur panique dans sa basse-cour.
«Des «objets» insolites s'agitaient dans le ciel.
«M. Dore fils, son beau-père M. Corbières et sa femme étaient accourus, ainsi que des voisins.
«Les engins scintillant au soleil venaient du sud-ouest, tounoyaient lentement sur eux-mêmes, groupés deux par deux. Les témoins en virent d'abord quatre. Volant bas, ils tanguaient avec lenteur et étaient animés d'un mouvement de rotation. Puis une douzaine d'autres engins semblables se joignirent aux premiers. Au milieu de ces derniers «objets» évoluait une sorte de long cylindre volant, blanchâtre, qui laissait échapper un panache de «fumée» blanche. De l'ensemble de l'escadrille — et notamment du «panache» de fumée— se détachaient des parcelles d'une matière bizarre ressemblant à la laine de verre. Mais au contact des doigts —car plusieurs personnes touchèrent cette «matière» — ce «coton» se désagrégeait, devenait gélatineux et disparaissait complètement. Dix minutes plus tard cette étrange formation survola Gaillac avant de s'éloigner en direction du Lot-et-Garonne.

« Parmi les très nombreux témoins figuraient deux sous-officiers de gendarmerie qui «touchèrent» les mystérieux filaments brillants tombés des soucoupes volantes. Certains s'étaient accrochés aux fils télégraphiques ou aux branches d'arbres.
« L'atmosphère, d'une pureté idéale, facilitait l'observation. Les moindres détails pouvaient être vus. Les engins, de forme parfaitement circulaire, avaient une partie renflée au centre, comme la coiffe d'un canotier. »
Les «cheveux d'ange» ou «fils de la vierge» ont donné naissance, par leurs manifestations, à une théorie: celle des fils d'araignées migratrices. Dans la si intéressante revue Lumières dans la Nuit (L.D.L.N.) vol. XII, n° 99, p. F-G-H, M. F. Lagarde publie à ce sujet un excellent article de synthèse, et nous le remercions vivement ici d'avoir bien voulu nous accorder l'autorisation de le reproduire, pour une meilleure documentation de nos lecteurs:
« Une des manifestations spectaculaires de nos O.V.N.I., qui ne cesse d'intriguer les observateurs, est la chute de filaments blancs, dits fondants, que l'on observe au passage de certains de ces engins. Ils tombent parfois en masse considérable, s'accrochant aux arbres, aux toits, aux fils télégraphiques, aux clôtures, ou se répandent sur les vêtements ou sur le sol. Des questions se posent à la fois sur leur nature et sur le processus de leur apparition.
«Lus cas sont nombreux, hors de contestation, et nous en rappelons quelques-uns parmi ceux qui sont parvenus à notre connaissance:

«17 octobre 1952 à Oloron (Pyr.-AtI.)
«27 octobre 1952 à Gaillac (Tarn)
«1 5 avril 1953 à Ongaonga (Nouvelle-Zélande)
« Mi-mai 1953 à Bouffioulx (Belgique)
«16 novembre 1953 à San Fernando (Californie)
«20 septembre 1954 à Saint-Père-du-Retz (Loire-AtI.)
«1 3 octobre 1954 à Graulhet (Tarn)
«14 octobre 1954 à Méral (Mayenne)
«18 octobre 1954 à Vienne (Isère)
«26 octobre 1954 à Prato (Italie)
«28 octobre 1954 à Florence (Italie)
«7 novembre 1965 entre Auch et Toulouse

« Cette liste n'est pas bien entendu limitative, elle n'est là que pour apporter la confirmation de nos allégations, en même temps que celle de l'universalité du phénomène.
« Nous aurions pu remonter dans le temps avec le truculent Charles Fort dans son ouvrage Le Livre des Damnés et relever le nombre assez important de constatations analogues, mais nous n'avons pas trouvé la relation qui les relie avec les O.V.N.I., nous n'en parlerons pas.
«On a tenté à plusieurs reprises de conserver ces filaments aux fins d'analyse mais la plupart de ces tentatives se sont soldées par un échec, car ces filaments paraissent se sublimer avant qu'on ait eu le temps de faire ces analyses.
« Nous ne saurions mieux faire qu'en citant A. Michel dans son ouvrage A propos de soucoupes volantes, page 238 de la troisième édition.
« Nous vîmes d'abord, rapporte M. Lelandais, moniteur à l'aéroclub de cette ville, des formes blanches qui semblaient mener dans les nues une espèce de ballet, montant, descendant, remontant, changeant de forme, mais se rapprochant peu à peu du sol.

«Une demi-heure après environ, ce fut comme une sorte de pluie de toiles d'araignées, qui arriva, serrée comme un voile sur le terrain d'aviation. Il en tombait à poignées sur le terrain, sur le hangar, sur les avions, et nous nous sommes mis à les ramasser à pleines mains. Nous avions l'impression de tenir des fils de caoutchouc, très fins, très doux au toucher, qui s'aggloméraient pour aussitôt se sublimer dans les doigts sans laisser la moindre sensation, la moindre odeur, la moindre trace. Nous avons eu l'impression que c'était la chaleur de nos mains qui les faisait fondre.
« M. Lelandais en enferma dans une boîte en bakélite hermétique. Mais le lendemain bien qu'il eût pris la précaution de mettre la boîte au frais, celle-ci était vide. Cinq heures après l'arrivée au sol, il y en avait pourtant encore.»
« M. H. Mauras, maître-assistant à la Faculté des Sciences de Toulouse, a donné une explication à cette disparition ou pseudo sublimation. Allez, dit-il, un matin dans les champs, découvrez une toile d'araignée fraîchement tissée et pulvérisez sur elle de fines gouttes d'eau. La toile n'en paraîtra que plus blanche et plus brillante. Alors, essayez de la prendre entre vos doigts pour la regarder de plus près. Vous ne la verrez pas. En apparence, elle aura disparu.
« Le même processus se passe pour les filaments selon les conditions hygrométriques de l'atmosphère, écrit-il par ailleurs.
Si l'état hygrométrique est élevé, l'eau se condense, sur leur surface lisse, les rendant très brillants au soleil. Pendant leur longue chute, dans une atmosphère de plus en plus chaude, l'eau s'évapore et rend les filaments de moins en moins brillants. Vus sous un certain angle par rapport au soleil, ils peuvent même devenir invisibles. Ceux qui arrivent au sol encore humides sont visqueux. Au contact de la chaleur de la main, l'eau finit de s'évaporer et la matière, collée à la peau, faisant corps avec elle, disparaît aux yeux par sa ténuité.

« C'est une explication très habile dont il faudrait, pour pouvoir discuter, avoir eu en main, comme M. Mauras, les filaments en question, ce qui n'est pas notre cas.
« Mais M. H. Mauras ne s'en tient pas là, et dans un très long article intitulé «Sur la chute des filaments après le passage d'O.V.N.I. » il nous fait l'exposé des examens et analyses auxquels il a pu se livrer. Cet article dont nous vous dirons l'essentiel figure dans le n° 497 de juin (1967) du Bulletin mensuel de la Société d'Astronomie Populaire de Toulouse, 9, rue Ozenne, 31000 Toulouse (H.-G.).
«II a été amené à s'occuper des filaments tombés le 7 novembre 1965 entre Auch et Revel, Toulouse et sa banlieue, dans des conditions identiques à celles de Graulhet. Disposant de quelques milligrammes de matière, je pris le parti de les analyser, écrit-il.

«Approchés d'une flamme ils disparaissent immédiatement sans brûler, sans fumée. Fait important : ils sont fortement attirés par l'électricité statique. La pyrolyse sous vide indique une température de décomposition voisine de 280°C et laisse un résidu noirâtre charbonneux. Pour M. H. Mauras, il s'agit incontestablement d'une matière organique.
« Un filament qui paraît élémentaire à l'oeil nu est en réalité (vu au microscope en lumière polarisée) constitué d'un grand nombre de fils parallèles agglutinés les uns aux autres.
« Des examens auxquels se livre M. H. Mauras il conclut à l'identité entre les filaments recueillis et les fils d'arachnides.
« Il se livre ensuite à des analyses comparatives au moyen d'un chronographe Aerograph 90 F 4 à détecteur à catharomètre puis d'un Aerograph 204 à programmation de température et à détecteur à ionisation de flamme. Le lecteur intéressé voudra bien se reporter à l'article précité pour le détail.
« Sa conviction est nettement établie : les filaments tombés sont bien des fils d'araignées.
« Les conclusions de ces très intéressantes expériences de
M. Mauras rejoignent les nôtres et celles de la grande majorité des observateurs qui se penchent sur ce problème.
« Les chutes de filaments après le passage d'O.V.N.l. ont été observées en automne. Nous ouvrirons ici une parenthèse en faisant remarquer que ces engins se déplacent très vite, et que certains peuvent en quelques heures changer de saison d'un continent à l'autre (voir mi-mai en Belgique), et que les fils peuvent voyager longtemps dans l'atmosphère.
«Au moment de l'éclosion des oeufs, toutes les petites araignées laissent des fils sur leur trajet et ces fils innombrables sont emportés par le vent.

«Les O.V.N.I. arrivant dans les couches d'air renfermant ces fils en suspension les attirent; ils se plaquent sur la coque et donnent aux engins des apparences de contours mal définis et déformés, ces allures informes si souvent remarquées jusqu'au moment où, par un processus ignoré, ils s'en débarrassent à grand bruit.
« Il paraît indiscutable que ces engins ont une charge importante d'électricité statique, seul élément qui paraît devoir attirer ces filaments épars dans les couches d'air traversées. Il faut même qu'elle soit extrêmement importante puisqu'ils n'arrivent pas à s'en débarrasser par une évolution rapide dont ils ont le secret. Il est vrai qu'il n'y a pas non plus frottement d'air d'après certaine théorie, il faudra aussi qu'elle explique pourquoi ces filaments se plaquent sur la coque pour qu'elle soit valable.

«Le problème n'est pas épuisé pour autant. Personne, ou presque, n'ignore que les voitures automobiles, les avions et même les personnes se chargent d'électricité statique. Nous aimerions d'ailleurs savoir pourquoi certaines personnes de nos connaissances se comportent en véritables condensateurs alors que d'autres y sont insensibles ou presque. Mais la question qui nous intrigue est bien celle-ci : nous savons que la circulation des avions est aussi intense en automne qu'au printemps, qu'ils doivent circuler dans les mêmes couches d'air que les O.V.N.I. et nous n'avons jamais entendu dire qu'ils soient revenus chargés de toiles d'araignées.
« Sans doute le frottement de l'air est plus puissant que l'attirance de l'électricité statique qu'ils développent, ce serait là une explication valable.
«Il reste alors le phénomène des O.V.N.I. à analyser et il doit déboucher nécessairement sur un moyen de propulsion, où peut-être une forme d'électricité n'est pas absente. Ce bruit d'explosion qui accompagne l'éparpillement immédiat des filaments paraît se rattacher à un changement de polarité brusque ou à un phénomène d'ultrason : il semble bien, qu'au-delà de la nature de ces filaments qui nous paraît être résolue, une voie est ouverte aux chercheurs dans deux directions, et c'était, nous semble-t-il, un des intérêts de cet article de le mettre en évidence. »
Cet article a été suivi d'un complément, extrêmement intéressant lui aussi, « A propos des fils de la Vierge », signé par M. R. Eraud, et paru dans L.D.L.N., vol. XIII, n° 105, p. 24. Le voici :
«Dans cet excellent article où vous donniez une explication séduisante de ce phénomène, il subsiste encore quelques mystères. Voyons les critères en jeu :

«10 L'appareil n'est pas crédité, si mes souvenirs sont exacts, d'une allure qualifiée ordinairement de vertigineuse.
«2° L'amas blanchâtre semble flotter.
« 3° On entend une forte détonation.
«40 Cette détonation précède la chute de paquets fibreux.
«Vous citez le fait que les fils viennent se plaquer contre la coque de l'engin, et se trouveraient pris ainsi dans le champ de force tlu moyen de propulsion (Théorie Plantier); ceci ne semble pas évident, il se pourrait en effet que ces fils se plaquent autour du champ de force ; on comprendrait mieux alors que cette masse flotte.
«A partir de cette idée, je vous soumets le processus suivant qui pourrait peut-être expliquer ces divers critères.
« Fig. 1. — L'engin est emprisonné dans son champ de force, lui-même enveloppé par les fils d'arachnides.
« Fig. 2. — Le pilote veut se débarrasser de cette carapace gênante. Il diminue la vitesse, puis coupe brièvement le champ de force. Il se produit alors les faits suivants :
«a) L'espèce de cocon n'est plus maintenu et se disloque.
«b) L'engin se trouvant soudain en contact avec l'air émet immédiatement une onde de choc comme c'est le cas pour un avion à réaction (et produit le fameux double bang).
« Fig. 3. — Le pilote engendre de nouveau le champ de force, et l'appareil poursuit sa route, sans avoir eu le temps de perdre sa vitesse, laissant derrière lui cette masse disloquée, freinée brutalement par la résistance de l'air.
« Pouvez-vous critiquer cette hypothèse ?
N.D.L.R. — Non, M. Eraud, nous ne la critiquerons pas. Elle est fort possible et très ingénieuse. La position de ces fils rappelle la ceinture terrestre de Van Allen. Elle peut déboucher sur une connaissance des moyens de propulsion, précisément; et cela nous paraît intéressant. »

Pour notre part, notre instinct de vieux chasseur d'information nous disait qu'il manquait un élément à la théorie des fils d'arachnides. Nous avons alors écrit à la Société d'Astronomie Populaire de Toulouse, afin d'obtenir le Bulletin n° 497 cité. Car nous avions remarqué la phrase : « Des examens auxquels se livre M. H. Mauras il conclut à l'identité entre les filaments recueillis et les fils d'arachnides» Or, le texte paru dans L.D.L.N. ne comporte pas d'analyse témoin, qui nous eût donné une base de comparaison avec de véritables fils de véritables araignées véritablement migratrices et reconnues comme telles: comment conclure alors à une identité?

Eh bien, dans le texte in extenso de l'étude publiée par le Bulle¬tin de la S.A.P.T., on trouve justement cette analyse comparative et fort bien faite. Donc, dans les cas analysés par M. H. Mauras, il s'agit bien de fils d'arachnides, et c'est un phénomène local puisque des témoignages et analyses, provenant d'autres pays du monde et à d'autres époques, donnent des résultats différents. Le complément de M. R. Eraud, ainsi que l'une des conséquences du postulat Plantier, expliquent fort bien ces différences d'analyse, de matières diverses mais toutes prises dans le champ magnétique supposé de l'O. V. N.I.
Par parenthèse, nous engageons vivement le lecteur que les choses du ciel intéressent, à prendre connaissance du Bulletin extrêmement intéressant de la Société d'Astronomie Populaire de Toulouse (S.A.P.T.). Signalons aussi qu'elle est peut-être la seule société d'astronomie au monde qui comporte une Commis¬sion O.V.N.I.
Voici maintenant le récit tracé par Saulla dello Strologo, dans son livre Quello che i governo ci nascondono sui dischi votanti (G. de Vecchi éditeur, Milan 1970, p. 107 à 109), d'un incident italien:

L'une des plus sensationnelles [observations] s'était produite le 27 octobre 1954 à Florence. Dans l'après-midi, la « Fiorentina » disputait un match d'entraînement sur le stade. Peu après 14heures, dans le ciel de la ville, apparurent quelques corps lumineux de forme arrondie ou ovale, aux contours estompés qui, après quelques évolutions en zigzag, disparurent à une vitesse vertigineuse. Presque tous les spectateurs ainsi que les joueurs virent ces «choses », prises d'abord pour des ballons publicitaires (mais quelle vitesse !) ou pour des phénomènes atmosphériques. Puis, l'intérêt pour la partie baissa chez les spectateurs lorsque commença de tomber une espèce de neige très légère, faite de petits filaments, semblables à de la ouate effilochée et très lumineuse aux rayons du soleil.

Les gens cherchaient à en prendre, en s'amusant, mais cette ouate se dissolvait instantanément. Pourtant un jeune élève ingénieur se douta que ces filaments recelaient un mystère. Il réussit à en entortiller autour d'un petit bâton, puis il l'enferma dans un pot et porta le tout à l'Institut de Chimie de l'Université pour le faire analyser.
Étrangement, l'analyse resta enveloppée de mystère. Il en filtra seulement que la «neige» était composée principalement de bore, de silicium, de calcium et de magnésium, et que c'était donc une substance à structure macromoléculaire.
Les journalistes Piero Pasolini et Mila Romagnoli, dans le n° 3 de la revue Citta Nuova du 10février 1970, publièrent une enquête précise sur l'événement, en interviewant les personnes présentes sur le stade de Florence ce jour-là. Avant tout, ils interrogèrent Alfredo Jacopozzi, l'élève ingénieur qui recueillit autour d'un bâton ces filaments de ouate.

«Je m'en souviens très bien, déclara Jacopozzi, j'avais des jumelles et je pouvais observer ces étranges objets volants, en forme de chapeau : convexes dessus et concaves dessous. Ils apparaissaient par paires, à l'improviste, et disparaissaient brusquement. C'était comme si j'assistais à un spectacle de prestidigitation. Après leur passage, des flocons de ouate commencèrent à tomber; pour donner une idée de leur consistance, imaginez-vous du sucre filé dispersé en l'air. L'idée me vint de recueillir de cette toile d'araignée blanche, et de la porter au professeur Cozzi.
D'autres témoins oculaires décrivirent l'apparition et, parmi eux, le portier Costagliola :
«J'ai vu des globes de fumée, mais d'une fumée .lumineuse, avec des contours estompés. Ils ressemblaient à des ballons entourés d'un halo, volant à une vitesse vertigineuse. »

On peut encore trouver de nombreux autres témoignages donnant des analyses bien différentes des «cheveux d'ange». Nous ne pensons pas qu'il y ait contradiction entre les hypothèses diverses qui se sont fait jour ou qui pourraient encore se manifester. En effet, celle de M. Eraud, fondée sur le postulat Plantier, peut aussi bien se vérifier avec des fils et toiles d'araignées qu'avec d'autres matériaux. C'est une possibilité qui n'est pas en contradiction avec d'autres, comme celle des résidus d'un carburant quelconque, ou celle encore que signale Plantier lui-même:
« Il s'agirait de la trace laissée derrière elles par les particules positives se combinant chimiquement, peut-être au cours de leur genèse, avec les particules voisines ou les constituants de l'air, notamment la vapeur d'eau. Cela implique que les particules seraient énormes et les fils extrêmement tendus, d'où l'aspect d'ouate. La brillance de cette ouate et surtout son hydrophilie exceptionnelle, feraient penser à de mystérieux sels se sublimant au contact du sol par suite de la perte de leur ionisation, cause de leur fugitive stabilité. »

Avec cette dernière hypothèse, nous franchissons le pas entre les évidences éphémères et les témoignages persistants ; car nous abordons maintenant le terrain des trouvailles, des découvertes, plus directement liées aux manifestations d'O.V.N.I. Mais, comme auparavant, ces évidences ne peuvent être considérées, individuellement, comme autant de pièces à conviction; du fait que leurs liaisons au problème O.V.N.I. ne sont manifestées que par des témoignages humains, on peut toujours mettre en doute leurs origines alléguées. Pourtant, si l'on refuse l'hypothèse d'une manifestation d'O.V.N.I., d'un atterrissage comme explication plausible, on retombe alors devant autant de faits mystérieux; et, jusqu'à présent, les explications que l'on a voulu en donner sont toutes plus farfelues et moins sérieuses les unes que les autres. Voici quelques-uns des rapports concernant ces évidences, très brièvement résumés, chacun représentant un type de fait dont on connaît déjà des centaines.


Lire la suite: http://www.forum-ovni-ufologie.com/bibliotheque-ufologique-f11/1973-les-dossiers-des-ovni-par-henry-durrant-t8807.htm#ixzz0gAwmLO3T

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Dim 21 Fév 2010, 15:48

Bonjour Brunehaut,

Merci pour ses documents très intéressants.

Amicalement

Corinne.R
Revenir en haut Aller en bas
Polyèdre57
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 4730
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Jeu 25 Juil 2013, 18:07

Un article paru récemment sur le site Acseipica.blogspot.fr (Action Citoyenne pour le Suivi, l'Etude et l'Information sur les Programmes d'Interventions Climatiques et Atmosphériques), OUF ! rire  

Filaments tombés du ciel, résultat des analyses.

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=zMm1Qe5Tj8ZE.kNy8_nWQYD
Anna
Coordinatrice d'enquête
Coordinatrice d'enquête
avatar



Féminin Age : 55
Nombre de messages : 1174
Inscription : 11/05/2009
Localisation : Aude
Emploi : ...
Passions : entomologie, arts, écriture... Star Trek...et plein d'autres choses... :-)
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Jeu 25 Juil 2013, 18:39

Merci Polyèdre.
La lecture de l'ancien article posté par Brunehaut et le tien me laissent perplexe...
S'agit-il vraiment du même phénomène ? Je n'en ai pas l'impression... iloç_u

_______________________________________
Le Dryas : En avant toute !!!yesssssss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://octopattes.fr
Polyèdre57
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 4730
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Jeu 25 Juil 2013, 18:48

En effet, il existe des pistes diverses et variées autour de ces "cheveux d'ange", pour évoquer la piste Ovnienne, rien de tel que ce volet d'une série on ne peux plus sérieuse sur le sujet... Wink 


Le passage sur les "cheveux d'ange" débute aux environs de la 27ème minute... Laughing 

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=zMm1Qe5Tj8ZE.kNy8_nWQYD
JeremieM
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Féminin Age : 35
Nombre de messages : 21
Inscription : 02/01/2013
Localisation : Paris
Emploi : Professeur
Passions : Psychologie, astronomie, voile.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Ven 16 Aoû 2013, 16:19

Merci beaucoup Polyèdre57 !
Cette vidéo est tout simplement passionnante.
fhd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyèdre57
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 4730
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Mer 20 Nov 2013, 17:29

C'est d'actualité ici chez nous en France et la question est prise très au sérieux...

La grande menace : Résultats d'analyses français des "Fils de la Vierge"

Le Criirad est chargé également d'analyser ces échantillons...

A tel point qu'en parallèle, on évoque ceci à l'Assemblée Nationale...

Phénomènes de « chemtrails » et géo-ingéniérie

Il faudra bien un jour crever l'abcès et faire toute la lumière sur ces substances...

Sources: 2012un-nouveau-paradigme.com Ledauphine.com et Questions.assemblee-nationale.fr

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=zMm1Qe5Tj8ZE.kNy8_nWQYD
Polyèdre57
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 4730
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Dim 30 Nov 2014, 10:36

Parmi les évènements récents, nous trouvons celui-ci.

Il existe également cette autre hypothèse, peu mise en avant et pourtant elle aurait un lien avec les évènements actuels concernant le survol de nos centrales à production d'électricité...

La "soft bomb", "à court-circuit", "bombe molle" ou plus simplement "bombe graphique" visant à disperser des milliers de micro-filaments sur les villes pour créer une paralysie temporaire du réseau électrique, autant dire un black-out...


Pour aller plus loin...

Fibres de carbone, graphite, particules de fer, coke, anthracite, goudron et silice dans une moindre proportion constituent le mélange utilisé.

Sources: ovni / Gssa.ch

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=zMm1Qe5Tj8ZE.kNy8_nWQYD
Alain2002
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 144
Inscription : 07/04/2014
Localisation : Caen
Emploi : Retraité
Passions : Savoir le vrai
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Dim 30 Nov 2014, 16:37

Bonjour Polyèdre,

J'ai cru entendre que des filaments sont tombés sur le Portugal en 1857. Il ne s'agit donc pas d'une arme contemporaine visant à provoquer des courts-circuits sur les fils électriques aériens en cuivre nu (de moins en moins utilisés, en tout cas en France, pour les dangers d'électrocution qu'ils représentent).
Les VET ne sont pas non plus de bons candidats comme origine : s'ils perdaient de la matière, à l'image de nos fusées ou moteurs thermiques, ils risqueraient rapidement "la panne sèche".

D'autre part, on sait maintenant que des bactéries survivent dans des conditions qui paraissent extrêmement peu propices à la vie. Généralement, cependant, leur métabolisme est alors très lent sauf si des circonstances particulièrement favorables en matière de nourriture et d'oxygénation leur permet un soudain développement, un peu à la manière des plantes du désert après une bonne pluie.
Par ailleurs, on sait que la vie a commencé sous forme d'unicellulaires se reproduisant par mitose.
L'évolution vers les pluricellulaires s'est faite par un semi-échec de cette mitose : restant collés les unes aux autres au lieu de se séparer, les bactéries issues d'une division inachevée auraient constitué des filaments. Cela a peut-être constitué paradoxalement un avantage en terme de compétition pour la vie ; et donc a été préservé en attendant l'étape suivante, la formation de rubans puis celle de "sacs" comme en témoigne aujourd'hui l'hydre d'eau douce, puis d'annélidés par empilement de sacs, puis de cordés, puis de vertébrés.
Des bactéries vivent, au ralenti, dans l'atmosphère, malgré les UV destructeurs, sans doute collées à d'infimes poussières lesquelles peuvent rester des années sans retomber sur le sol.
On peut imaginer que dans certaines circonstances exceptionnellement favorables, peut être à la suite de tempêtes même lointaines ayant amené à plusieurs milliers de mètres d'altitude des poussières portant des substances nourricières, ces bactéries prolifèrent et que leur mitoses, alors, restent inachevées. Si ces filaments peuvent condenser, et c'est probable, l'humidité de l'air, alors ils deviennent brillants à l'image de l'herbe couverte de rosée ou de gelée blanche.
Si des courants d'air descendant, les rabattants, soufflent, ce qui est souvent le cas quand des masses d'air chaud se sont élevées dans un orage, les filaments se retrouvent au sol. Par une effet de foehn, il fait très beau, l'air est très transparent sous un rabattant.
Les ovnis évoluant en altitude pourraient en effet attirer ces filaments s'ils sont porteurs d'une forte charge électrostatique et s'en débarrasser comme il a été dit en annulant brutalement ce champ.

Ces filaments sont appelés "cheveux d'ange", j'espère que ma théorie n'est pas trop ... tirée par les cheveux !    Laughing

Cordialement, Alain2002
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nycolas
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 43
Nombre de messages : 612
Inscription : 30/12/2009
Localisation : Saint-Etienne
Emploi : Ecrivain
Passions : Ecriture...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Dim 30 Nov 2014, 20:06

Je recommande de voir cette vidéo suggérée plus haut par Polyèdre :

http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-la-grande-menace-resultats-d-analyses-francais-des-fils-de-la-vierge-121193600.html

Vidéo située sous l'article qui mentionne :

Citation :
"Un rapport sur les "filaments aéroportés" daté d'octobre, émanant d'un "Centre indépendant d'investigations et d'expertises en chimie organique", affirme ainsi que des fils analysés fin 2012 contiennent des composés toxiques qui "pourraient résulter de la recombinaison de substances rejetées en haute altitude dans l'atmosphère par les réacteurs d'aviation".

La vidéo montre la différence entre les fils d'araignée bien connus, et ces filaments qui ne brûlent pas et ont une texture très différente. Il n'est pas question de tomber dans le conspirationnisme autour des chemtrails mais de comprendre ce que sont ces fils imprégnés de substances pouvant provenir de tuyères d'avions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seilenos.canalblog.com/
Alain2002
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 144
Inscription : 07/04/2014
Localisation : Caen
Emploi : Retraité
Passions : Savoir le vrai
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Lun 01 Déc 2014, 12:06

Bonjour,

Je n'ai pas pu me connecter sur les sites mentionnés ci-dessus.
Si j'ai bien lu, il existerait deux sortes de filaments. Ceux qui "s'évaporent" au contact de la chaleur de la main et d'autres qui persistent au point de pouvoir être analysés très ultérieurement et qui contiendraient des minéraux, lesquels ne peuvent pas être naturellement présents dans l'atmosphère.

Ce sont pour les premiers que je forme l'hypothèse de bactéries dont la présence individuelle est avérée dans l'air y compris en altitude. Celles-ci d'ailleurs ne semblent pas présenter de danger pur l'homme. Il serait souhaitable de les déposer sur des boites de Pétri après les avoir conservés au froid, comme pour un flocon de neige.
Cette histoire de filaments m'a rappelé qu'il y a plus de vingt ans, à dix heures du matin environ, j'avais pu contempler ainsi que toutes les personnes présentes, au sommet des pistes de ski de Chamrousse ou des Arcs (je ne me souviens plus de la station), au-dessus de nous, sur le ciel bleu foncé qu'on voit en altitude, un "ballet" de fins filaments comme "argentés" très brillants. Ils restaient en l'air sans descendre jusqu'à nous. C'était très joli. Certains parlaient en effet de "cheveux d'anges". Les filaments étaient invisibles au bas des pistes. Le phénomène a diminué régulièrement d'intensité jusqu'à disparaître aux alentours de midi. 

Que les réacteurs émettent, comme tout moteur thermique de fines particules de carbone imbrûlées, je peux le concevoir. Quoi que cela représente une perte de l'énergie que contient virtuellement le carburant et que les motoristes essaient avec succès de toujours mieux brûler le précieux kérosène embarqué.
Mais qu'il se forme des filaments à la sortie des réacteurs, dans le chaos de gaz brûlants et dont la vitesse est de plusieurs centaines de mètres par seconde, me paraît impossible.
La forme "filament" n'est pas quelconque, topologiquement parlant. Elle n'est obtenue que par le vivant : colonies bactériennes, fils d'araignées ou de vers à soie, fibres végétales, poils et cheveux. Certains cristaux, dont la fameuse amiante sont fibreux, mais ils se forment très lentement sous terre, à basse température. Et les fibres sont courtes.
Si ces filaments sont "persistants", ils devraient pouvoir être officiellement présentés à la communauté scientifique qui n'a besoin que d'un infime prélèvement pour connaître leur composition avec les techniques modernes d'analyse. 
Jusqu'à ce que cette présentation ait lieu, on peut raisonnablement mettre leur existence en doute, imaginée par des conspirationnistes paranoïaques remettant en cause au nom d'une nostalgie d'un passé "édenique" parfaitement irréel toute la technologie moderne !

Cordialement, Alain2002
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nycolas
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 43
Nombre de messages : 612
Inscription : 30/12/2009
Localisation : Saint-Etienne
Emploi : Ecrivain
Passions : Ecriture...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Lun 01 Déc 2014, 15:25

Vous devriez voir la vidéo, avant de soulever le "conspirationnisme". On y voit ces filaments, on les voit prélever, et on voit diverses expériences qui sont pratiquées avec.

On y parle également, justement, des expériences en laboratoire qui ont été faites dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seilenos.canalblog.com/
Alain2002
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 144
Inscription : 07/04/2014
Localisation : Caen
Emploi : Retraité
Passions : Savoir le vrai
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Lun 01 Déc 2014, 18:07

Bonsoir Nycolas,

Nous sommes bien placés, je crois, sur ce forum, pour savoir qu'une vidéo n'est jamais une preuve !
Vous dites que des analyses ont été faites sur ces filaments. 
Quel est le laboratoire qui les a effectuées ? Pourquoi ne publie-t-il pas ses résultats dans la presse scientifique et en ouvrant ses portes à des experts indépendants ou en confiant des échantillons à un ou deux laboratoires officiels ?
Vous me reprochez de ne pas avoir visionné la vidéo, mais vous, avez-vous lu les arguments que j'ai développé contre la génération spontanée de filaments par un réacteur d'avion ?

Cordialement, Alain2002
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nycolas
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 43
Nombre de messages : 612
Inscription : 30/12/2009
Localisation : Saint-Etienne
Emploi : Ecrivain
Passions : Ecriture...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Lun 01 Déc 2014, 21:30

Oui. Mais comme vous n'avez pas vu la vidéo, ces arguments ne répondent pas à ce qui y est montré. On tourne en rond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seilenos.canalblog.com/
Boizéclou
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 415
Inscription : 30/08/2013
Localisation : Nulle part ailleurs que dans le Cosmos
Emploi : Actif
Passions : Alternatives
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Mer 03 Déc 2014, 09:16

@Polyèdre57 a écrit:
C'est d'actualité ici chez nous en France et la question est prise très au sérieux...

La grande menace : Résultats d'analyses français des "Fils de la Vierge"

Pour ceux qui souhaitent prendre connaissance de ce qui semblent être les résultats d'analyse en question, il suffit de consulter deux rapports analytiques, intitulés tous deux "Filaments aéroportés _ Des phtalates tombent du ciel !", l'un daté du 10 octobre 2013  et mis en ligne le 30-10-2013, et l'autre daté du 09-03-2014 et mis en ligne le 07-03-2014 (sic _ interversion des dates due à une erreur d'inattention ?), sur le site du laboratoire en question, site dont voici l'adresse URL :


http://www.labo-analytika.com/


Dernière édition par Boizéclou le Mer 03 Déc 2014, 09:26, édité 1 fois (Raison : Complément d'information.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wacapou
Analyste Observations
Analyste Observations
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 4394
Inscription : 07/08/2012
Localisation : Nantes
Emploi : retraité
Passions : informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Mer 03 Déc 2014, 14:38

Phtalates ...
Dans la famille on trouve les alkylphénols utilisés utilisés dans les lubrifiants et les carburants où ils jouent le rôle d'antioxydants.
La plaie de tous les carburants ou lubrifiants stockés trop longtemps est la formation de "gommes" qui viennent boucher les injecteurs.
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Mer 03 Déc 2014, 16:37

Bonjour Alain2002,

Voici, ici directement intégrée, la vidéo que vous n’avez pu atteindre et que Nycolas souhaiterait que vous puissiez visionner :


Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freefighter
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 75
Inscription : 25/11/2014
Localisation : terre
Emploi : perso
Passions : la connaissance
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Mer 03 Déc 2014, 19:19

Bonsoir,
Les analyses ont l'air d'être intéressantes et la présence de ces résidus bien réelle !!

Le truc qui me turlupine un peu, c'est que le gars (le chercheur Italien !) parle d'une relation entre filaments et avions "inconnus"....
J'avoue ne pas trop avoir suivis ces histoires de Cheimtrails, me disant que les traînées n'étaient que de la condensation et surtout que toute la théorie conspiro sur "on nous empoisonne sciemment" n'était qu'une énième thèse conspiro du même genre que le 11/09....

Du coup je me pose pas mal de questions, en effet cette vidéo montre (et semble démontrer) que ces filaments particuliers ont des propriétés extrêmement toxiques, que ceux ci se déplacent dans le ciel....CEPENDANT, je ne vois rien qui démontre que cela viendrait d'avions, qui plus est d'avions "inconnus", en effet inconnus implique que aucun avion connu (je pense que quand on parle de connu ou inconnu, ce sont les lettres et chiffres lisibles sur la carlingue ! Comment sont ils lus d'ailleurs si c'est à haute altitude ?) ne serait donc à l'origine de ces fils...

Le fait qu'il soit stipulé que ce sont des avions inconnus qui en seraient à l'origine, implique que ce soit volontaire ! et on en arrive aussi à de la thèse conspiro, ce n'est pas dit clairement, mais on peux le sentir !

Bref entre une forte crédibilité de l'existence de ces filaments,des résultat des analyses et le flou sur la provenance de ceux ci ainsi que la thèse conspiro voilée.....
Je ne sais pas trop quoi en penser !

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nycolas
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 43
Nombre de messages : 612
Inscription : 30/12/2009
Localisation : Saint-Etienne
Emploi : Ecrivain
Passions : Ecriture...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Mer 03 Déc 2014, 19:51

Moi non plus je ne "crois" pas aux chemtrails, mais il faudrait peut-être s'abstenir de s'en référer à la croyance, ainsi que d'arrêter d'en appeler aux conspirationnistes pour faire comme eux : du prêt-à-penser. Vous avez déjà prouvé que vous pouvez faire nettement mieux à travers votre dossier sur l'indiscernabilité, mais je dis ça d'une manière tout à fait générale, pas pour prendre quelqu'un à parti. Le 11/09 est vendu comme une thèse conspirationniste : celle des musulmans contre la civilisation. Il s'agirait donc juste de choisir entre deux thèses conspirationnistes dont l'une est officielle et l'autre non ? Je ne crois pas.

Il faut se débarrasser de ce tabou pour penser librement, sinon c'est céder au terrorisme intellectuel, se fermer des voies de réflexion sous prétexte qu'elles seraient "impures". Ça c'est dit.


Maintenant, sur le sujet. Ce que j'ai retenu n'est pas cette histoire d'avions qui ne repose pas sur grand chose. Ce sont les faits et rien que les faits : ces filaments qui se comportent étrangement et dont l'origine est, en effet, inconnue. C'est de cet inconnu que procède en général le délire nommé conspirationnisme. C'est pour cela qu'il faut éclairer toutes les zones d'ombre.

Pour moi, les cheveux d'ange étaient, jusqu'à présent, des fils d'araignée. Il semblerait que je doive remettre cela en doute, ce qui ne veut pas dire que j'ai une autre explication valable.

Soit tout ça est pure invention, et il faut le démontrer. Soit cela repose sur des faits, et il faut les prendre sans a priori ni concepts de pollution intellectuelle comme le conspirationnisme qui relève surtout du combat de la propagande versus la contre-propagande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seilenos.canalblog.com/
freefighter
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 75
Inscription : 25/11/2014
Localisation : terre
Emploi : perso
Passions : la connaissance
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: "Cheveux d'ange"   Mer 03 Déc 2014, 20:23

Salut Nycolas,

Quand je parles des thèses conspiro je parle par exemple de la thèse comme quoi aucun avion se serait écrasé sur le pentagone, alors que les faits sont là......

(http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/09/08/vol-77-double-peine_1569418_3232.html)

Ainsi la thèse sur les cheimtrails comme quoi ce serait un empoisonnement prémédité ou un truc comme cela et à mes yeux aussi gros que d'affirmer qu'aucun avion s'est écrasé sur le pentagone...Or même si ds la petit docu plus haut les analyses chimiques sont convaincantes, le lien avec des avions "inconnus", cela sent le conspiro, c'est une interprétation de ma part, ais-je le droit de penser cela, sans que je sois taxé de céder à un terrorisme intellectuel ?

D'ailleurs tu schématise de façon très simpliste ce que tu penses avoir compris lorsque je te parle de conspirationnisme, et tu me parles de tabou, de se fermer des voies de réflexions.....De terrorisme intellectuel, moi je te parles aussi de faits qui démontrent que les thèses conspiro complètement folles et vides de faits, cela existe !!

officielle pas officielle, propagande vs contre propagande,  là n'est pas là question, il y a simplement des trucs trop gros à avaler et il y a des faits.....Au final je te citerais pour expliquer ce que je penses...


Citation :
Maintenant, sur le sujet. Ce que j'ai retenu n'est pas cette histoire d'avions qui ne repose pas sur grand chose. Ce sont les faits et rien que les faits : ces filaments qui se comportent étrangement et dont l'origine est, en effet, inconnue. C'est de cet inconnu que procède en général le délire nommé conspirationnisme. C'est pour cela qu'il faut éclairer toutes les zones d'ombre.

En fait je penses comme toi !

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

"Cheveux d'ange"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Archives sur le phénomène Ovni :: Les archives ufologiques importantes :: Espace de Partage-