Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Ufologie: quand les crédules et les naifs s'en mêlent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Ufologie: quand les crédules et les naifs s'en mêlent   Lun 30 Nov 2009, 19:59

Ufologie: quand les crédules s'en mêlent

La grande crédulité de nombreux internautes ternie l'image de la recherche sur le sujet. Des individus voulant à tous prix savoir la vérité sur les ovnis en viennent à gober tout ce qu'ils trouvent sur internet au détriment de la raison. Leur quête de la vérité se transforme alors en un abrutissement profond de l'esprit et les exposent à l'enrôlement dans une secte ou dans un mouvement dangereux. Profiter de la crédulité humaine va à l'encontre de l'enseignement et de l'éducation c'est pourtant ce qui arrive et les mythomanes du net s'en servent bien souvent.


Des gens sans scrupules vendent du rêve et du délire à des personnes naïves.

Le phénomène a déjà été assez ridiculisé pour qu'on en remette une couche avec des histoires à dormir debout genre l'arrivée des aliens en 2012! Que les naïfs arrêtent de faire de l'ombre aux spécialiste et témoins sincères et la situation avancera. C'est le plus grand service qu'ils peuvent rendre à l'ufologie. Il vaut mieux ne rien savoir plutôt que d'avoir la connaissance des toutes les bêtises du monde. Les reptiliens ne gouvernent pas le monde mais une partie du grand public est aliénée par les médias et les vendeurs de rêves. Pour s'en affranchir, il faut introduire la pensée par soi-même et l'analyse critique de l'information. Les exploiteurs de la crédulité populaire sont de loin les plus dangereux. Les militaires et les organismes qui cachent des informations sur les ovnis en classifiant des documents sous le "top secret défense",sont des enfants de cœur en comparaison. Il arrive des fois que ce qui est présenté comme un remède soit pire que le mal, c'est à cause de la trop grande crédulité de certains qui se déconnectent de la réalité et deviennent néfastes à toute recherche posée. Si vous croyez que les aliens vont atterrir en 2012, que le projet blue bleam est réel ou encore que les illuminatis dirigent le monde, vous avez un gros problème avec les délires d'internet.

Dés qu'un zigoto annonce la fin du monde, la venue des extraterrestres, un contact, une événement majeur, la toile d'internet s'affole, les crédules accourent de partout pour ingurgiter la nouvelle, fantasmer pendant des jours et faire augmenter l'audience du site source. C'est une drogue, ils ne peuvent s'en passer c'est plus fort qu'eux. Dans ce genre de situation, le désir, la détresse psychologique prend inévitablement le pas sur la raison.

L'esprit de savoir naît du doute. Cesse de croire et instruis-toi (Gide (André), Les Nouvelles Nourritures) "Il n'est pas du devoir du Parlement européen de se prononcer sur les ovnis. Celui-ci doit, par contre, intervenir au plus tôt pour veiller à l'exactitude des informations offertes au public. Si des mesures ne sont pas prises de bonne heure, le siècle prochain pourrait très bien ne pas être totalement marqué du sceau de la science et signaler par contre le début d'un nouveau moyen-âge de style hollywoodien. Le véritable danger n'est pas représenté par les extra-terrestres, mais bien par les humains mal informés et trop inventifs, ainsi que par les hommes politiques qui ne se rendent pas compte des problèmes pouvant découler de la perte de contrôle d'une opinion publique qui devient la proie d'idéologies mystiques et parascientifiques."(Tulio Regge le 2 Décembre 1993 (A3-0389/93) "A la question préférez-vous un sceptique borné à un illuminé crédule, je répondrai ni l'un ni l'autre mais une personne avec du bon sens et un esprit critique."

Moins les gens tomberont dans les arnaques des mythomanes et des vendeurs de magazines, plus on se concentrera sur les faits réel et sérieux qui eux méritent une couverture médiatique digne de ce nom. Le constat est certes négatif mais il convient de ne pas tout mettre dans le même panier. Sur ce blog vous avez accès à de nombreuses affaires d'observations d'ovnis qui n'ont rien à voir avec ces fumisteries. Malheureusement les gens ont tendance à tout rejeter tout en bloc même les événements historiques irréfutables.

Si vous débutez en ufologie vous êtes une victime potentielle de ceux qui annoncent n'importe quoi sur le web. Il vous faut être sur vos gardes et toujours différencier le sérieux de ce qu'il ne l'est pas. Si vous avez la tête sur les épaules, il n'y a pas à s'inquiéter outre mesure. Cependant, pour vous aider dans cette tâche difficile, vous pouvez compter sur l'expérience de personnes aux compétences multiples qui s'évertuent à trier et analyser les informations que vous trouverez sur le forum mais aussi sur ce dossier. Une chose est certaine vous retrouverez les mêmes procédés et type d'informations dans les semaines et années à venir. Il est donc important de savoir les identifier.

Des dossiers pour être complet sur la question:

Les théories Conspirationnistes en ufologie et leurs conséquences
Le milieu ufologique et ses travers
La véritable place et fonction des Canulars en ufologie



Les Stupidités d'ERIC JULIEN

Ses amis extraterrestres et un crop circles lui annoncent une catastrophe planétaire pour le 25 mai 2006.
 
Je tiens quand même a parler un peu de cette histoire, pour une première raison: vous devez savoir que les ufologues ne croient pas ce genre de salades. Je vois que les ufologues sont simplement attristés que les salades continuent. Je vois qu'ils sont attristés de ce que ces salades donnent une image détestable de l'ufologie, qu'elles donnent un argument facile à des gens qui se disent "sceptiques" (comme si ceux qui ne sont pas d'accord avec eux étaient dépourvus de cette qualité) pour se moquer d'une thèse qui n'a rien de ridicule, celle que certains rapport d'observations d'OVNIS s'expliquent mieux par des visites extraterrestres que par n'importe quoi d'autre. La plupart des ufologues qui pensent cela, comme moi-même, savent très bien que d'autres vont sans le moindre scrupule les rendre "redevables" des salades de tous les Eric Julien passés et à venir. Patrick Gross ufologie.net




Il y a quelques années, un quidam qui se fait appeler Eric Julien - mais ce n'est même pas son vrai nom - faisait circuler un texte qu'il qualifiait de "La plus importante découverte scientifique de tous les temps", pas moins.

Le texte était, dans mon opinion, une laborieuse et décousue variation autour de l'idée que le temps aurait trois dimensions. Il y avait là nombre de bêtises, de détournement de propos, mais également indéniablement une bonne partie d'apparence presque respectable, quoique hautement spéculative.

Cela s'expliquait très simplement: des ufologues ont vu que "Eric Julien" avait simplement détourné quelques papiers de physiciens Russes qui abordaient de manière hypothétique et spéculative certaines idées à propos de la nature physique du temps, et Eric Julien tentait de convaincre son monde qu'il tenait tout cela de son génie propre avec quelque aide de ses contacts extraterrestres semble-t-il.

Cela fait des décennies que des gens servent des boniments relatifs à des confidences particulières que leur feraient leurs amis extraterrestres, et cela contribue naturellement grandement à faire ricaner toutes sortes de gens dès qu'il est question d'OVNIS. Ce n'est pas près de changer, évidemment.

On apprenait ensuite par un article de la journaliste Marie-Thérèse de Brosses quelques-unes des tribulations rocambolesques d'Eric Julien, et on pouvait lire ses protestations vides de sens, assurant que de "nombreux lecteurs" lui ont "fait part de leur indignation" ou lui ont "confié avoir été écoeurés par le comportement" de ses "accusateurs" à propos du "jeu de massacre auquel ces derniers se sont livrés" de ces "attaques", "logorrhées accusatrices de Marie-Thérèse de Brosses" et la soi-disant "imposture journalistique de "la diva" de l'ufologie française." Et il explique que cette réponse est donnée avec "le recul de l'enquêteur impartial", c'est à dire lui-même. Passons!

    * Voir l'article de Marie-Thèrèse de Brosses ici: http://www.nseo.com/message2.htm

Ensuite, Eric Julien s'est joint à un groupe "d'exopolitique" qui est en fait un effort assez désolant d'un américain, Michael Salla, résidant à Hawaii, pour faire "apparaître la vérité."

En peu de mots: Michal Salla plaide que des gens ayant eu des fonctions officielles ont vu ou lu ou appris que les extraterrestres nous visitent, ce qui n'a rien pour me choquer, mais ont vu ou lu ou entendu que "le gouvernement", c'est à dire le gouvernement Américain, le sait très bien, ce dont je ne suis pas sûr du tout mais qui ne me choque guère non plus. Il entend réunir ces gens autour de sa personne et "faire pression" pour que "le gouv'nement dise la Vérité aux Gens".

Bien entendu, comme n'importe quel autre ufologue, je ne me contente pas de croire n'importe quoi, et quand un "Dr. Michael Salla" raconte quelque chose, je préfère ne pas y croire et chercher à vérifier par moi-même ce que cela peut bien valoir.

Or il se trouve que Michael Salla a une très curieuse approche de la question.

Quand des ufologues d'esprit ouvert, mais comme moi guère crédules, lui ont fait remarquer que tel ou tel des "témoins" que Salla entend rassembler pour faire "éclater la vérité" était connu pour avoir prétendu à des titres qu'il n'y jamais eu, Salla a exposé sa logique, en substance: si quelqu'un prétend avoir eu un certain poste haut placé qui lui a permis d'obtenir des informations sensées êtres secrètes sur quelque activité extraterrestre, et s'il s'avère que des vérification montrent qu'il a menti à propos de ses titres, ce n'est pas grave. au contraire, c'est normal puisque "le gouvernement" intrigue pour décrédibiliser ces gens, par exemple en faisant disparaître les diplômes de ces gens, ce qui explique pourquoi ces gens disent avoir ces diplômes tandis que les ufologues qui veulent le vérifier trouvent qu'ils ne les ont pas eu.

Autrement dit, il s'agit de croire ce que n'importe qui racontera. S'ils mentent, c'est "la faute au gouv'nement."

Evidemment, la méthode ne lui a pas valu d'éloges, et les ufologues qui l'avaient confronté sur ce point, même ceux qui pensent que le gouvernement américain cacherait quelque chose à propos des OVNIS, ont classé le Dr. Michael Salla à la place qu'il mérite: encore un personnage qui dépourvu de rigueur, qui au mieux se trompe lui-même et au pire veut tromper son monde.



Cela n'a alors pas été une grande surprise de découvrir qu'Eric Julien s'était joint au groupe de "témoins" de Michel Salla. Ayant montré son refus d'exercer le moindre sens critique, Salla présentait alors Eric Julien comme son grand ami, un homme crédible, scientifique, apparamment en contact avec les extraterrestres etc.

Comme cela avait été le cas avec les témoins présentés par Stephen Greer et son "Disclosure Project", nous nous retrouvons maintenant avec un très pompeux "Exopolitical Intitute" donnant de belles conférences où des gens aussi divers (ou aussi peu divers sous d'autres aspects) qu'un ancien ministre Canadien et un Eric Julien nous assurent de leur vérité sur les extraterrestres. Vous pensez bien que les quelques malheureux qui se sont joint à cette initiative en toute sincérité vont déchanter, et que la "vérité", s'ils en disposent, paraîtra de la même couleur douteuse que les inventions farfelues des autres participants. Cela a toujours été comme cela et il n'y a pas la moindre raison que les choses se passent mieux dans l'avenir.

Maintenant, en avril 2006, le nouvel exploit d'"Eric Julien" est d'annoncer que ses contacts avec les extraterrestres et son "étude" de "crop circles" montrent qu'une comète va ravager la Terre.

Eric Julien a profité d'un couriel de moqueries anonyme contre un ufologue français adressé à toutes sortes de gens soit ufologues expérimentés soit amateurs hantant les forums Internet ou la crédulité règne, pour récupérer toute une liste d'adresses électronique et envoyer ainsi sa thèse sous forme d'un document électronique, avec en entête le logo de "l'Exopolitics Institute" de Michael Salla, au moment même ou Michael Salla, aussi crédule puisse-t-il être, se prend de doutes au sujet d'Eric Julien et se rend compte, trop tard, que les affirmations de ce dernier ne vont peut-être guère contribuer au succès de son "Exopolitics Institute". De fait, Salla vient de publier une lettre ouverte dans laquelle il se distancie de la nouvelle Thèse d'Eric Julien, tout en assurant qu'il est toujours son ami et une personne sincère.

J'ai reçu donc reçu aussi le nouveau texte d'Eric Julien, avec des "amitiés" d'Eric Julien dont je n'ai que faire.

http://www.ufologie.net/htm/ej01f.htm


L'échéance 2012 : " Douce illusion"

Cet article sera volontairement une polémique, voir "polemikos"-tique.



Mon intention n'est pas d'entretenir de la controverse mais d'expliquer ; qu'il y a " calendrier Maya" et calendrier " Mayonaise". Que les chantres et autres poètes du "nouvel âge" entretiennent, peut-être, une douce illusion, celle de promettre des changements profonds, positifs ou négatifs selon les écoles, en décembre 2012.
Ceci sans nier du tout, un intérêt certain à la valeur de ce calendrier ou de changements réels dans un avenir plus ou moins proche.Mais il me semble salubre et salutaire de donner quelques éléments.

Signalons d'abord, que tout ceci est bien neuf. On ne retrouve trace de cette date chez aucun auteur ésotériste ancien. Comme par exemple, Jean Phaure, auteur pourtant d'un excellent livre aux éditions Dervy : " Le cycle de l' humanité Adamique, introduction à l'étude de la cyclologie traditionnelle et de la fin des temps", ( 1973 ).Livre qui étudie pourtant cette perspective de la fin de notre cycle aux travers de nombreuses traditions spirituelles sur tout le globe terrestre. Pareillement chez un auteur comme Paul Le Cour, pourtant célèbre pour son ouvrage pilier " l' ère du verseau" ,chez ce même éditeur, où même chez son "ami-ennemi" : René Guénon.Grand amateur lui aussi de cyclologie.
Nous trouverons facilement des dates comme 2033, 2160 ou 2 442 voir 2 450.Mais aucune trace, même microscopique, de ce fameux 2012.Etrange !

Même Maurice Châtelain, pourtant avide ( parfois " à vide" ) de dates et de calendriers de tous acabits, " zappe" cette date, pourtant aujourd'hui si populaire.
Il donne ainsi un calendrier astronomique des mayas allant de 3 144 avant Jésus-Christ à 2020 après Jésus-Christ.Un grand cycle de 260 Katuns ou 5 164 années solaires.

On se demande vraiment depuis quand, pourquoi et où, ce calendrier " Maya" et cette date de 2012 ont tant d'emphase ?

Le prolixe Guy Tarade, respect à lui, en parlait déjà en 1969 dans son livre " soucoupes volantes et civilisations d'outre-espace" au chapitre 16 : " Accident cosmique et calendrier maya".Même si finalement c'est 1975 qui devait être la date fatidique !! Et le problème est justement ici.
J'ai de bonnes raisons de penser que 2012 n'est peut-être pas une date erronée dans l'absolu, mais je me méfie comme de la peste des prophètes et autres devins.

Depuis l' apogée d'internet, les prophètes de malheurs se multiplient comme les pissenlits au soleil printanier.

Eilen Lakes avait prédit la fin du monde en août 1999, lors de la fameuse éclipse totale, rejoignant le couturier Paco Rabanne.Qui a passé du coup pour un fameux " rabat banane " !! Car la station Mir n'est pas du tout,mais pas du tout tombé sur Paris.Pardi ! Pari raté pour ce paria de la voyance.D'autres à coup de Nostradamus ont fait trembler inutilement les chaumières en septembre 99 ou en septembre 2000.Dates pourtant de passages de diverses comètes.Mais le monde a continué à tourner.

Plus fort et plus sérieux, le fameux " Y2K", des pasteurs dont le célèbre Gary North, qui avait perdu le " nord" semble-t-il , prédisait de grandes catastrophes suite à un " bug" informatique généralisé sur toute la planète. A l'époque, j'ai lu un peu de tout. Ceci allait du retour de Jésus-Christ à l'arrivée de méchantes hordes extraterrestres armées jusqu'aux dents, qui allaient, oh les vilains, profiter du chaos général pour prendre possession de la planète terre.Aujourd'hui, nous le savons, les prophètes du Y2K ont fait un fameux " flop".

En mai 2003, un autre mythe de l' Ufologie allait s'effondrer, celui du retour de la planète Nibiru. Finalement Ni-vu, ni-connue. Aucune trace de cette fameuse 10 ième planète popuralisée par Zecharia Sitchin et qui avait trouvé écho jusque chez Nancy, la "canal officiel " des gris de Zeta Reti-cul-cul -i !!!
Enfin, ceci m'avait donné l'occasion de lire un excellent roman " The tenth planet, final assault" ( 2000) de Dean Wesley Smith.

Je m'étonne toujours de voir, combien les ufologues ont la mémoire courte et la capacité de pardonner autant de "flops" consécutifs et de remettre sans cesse les mêmes couverts.

Ma grande crainte est donc que 2012 relève de cette même dynamique, celle d'un mythe né et entretenu par divers auteurs.Rendez-vous pour en juger le 22 décembre 2012.

http://psiland.free.fr/sud_radio/20071215_1.htm

En vrac: apocalypse 2012 et conspiration, docteur en ufologie

Rédigé par JC le 13 août 2008 — Publié dans 2012, Insolite, OVNI

Annoncées par des individus à l’imagination trop fertile (et certainement désireux de remplir leur bourse), les soi-disant catastrophes prévues pour l’an 2012 continuent de faire couler beaucoup d’encre sur le papier, et d’octets sur Internet. Aujourd’hui même sur le site de Paris Match, il est réconfortant de voir qu’on consacre quelques articles pour dénoncer les propos hautement illusoires qu’on peut lire un peu partout sur le Web (y compris dans les commentaires de mon humble blog ;-) ).

Voyez par exemple cet entretien avec le philosophe Pierre-André Taguieff (Pierre-André Taguieff : «Le Web favorise la diffusion massive des pires délires»). Ses propos sont si délectables que je ne peux résister à la tentation d’en citer quelques passages, notamment l’extrait suivant qui tente d’expliquer le lien entre la fin du calendrier maya et un imaginaire complot mondial:

«Notons d’abord que, dans la culture ésotérico-complotiste contemporaine, tout mène à tout. Ensuite que la dénonciation d’un complot pour étouffer ce qui est présenté comme une vérité ou une prophétie permet de dramatiser les enjeux de la «révélation». Le raisonnement est simple : s’il y a complot pour empêcher la diffusion de la prophétie d’apocalypse, c’est bien la preuve que celle-ci est aussi sérieuse que troublante. En outre, si le complot est mondial, s’il est donc un mégacomplot, c’est que des puissances occultes se sont concertées pour dissimuler la terrible mauvaise nouvelle d’une «fin du monde» ou de la «fin d’un monde» (le nôtre) dont la date est proche. On suggère par là que les «maîtres du monde» veulent cacher scandaleusement aux humains ordinaires une information qui les concerne pourtant au premier chef, mais qui risquerait de provoquer un affolement général. La pseudo-explication par le mégacomplot renforce ainsi l’impression qu’il s’agit d’une affaire extrêmement sérieuse.»

Question: est-il possible de sortir de cette pensée circulaire infernale? Pierre-André Taguieff se prononce ensuite sur les causes possibles des croyances aux conspirations:

«La croyance au complot donne l’illusion d’expliquer ou de pouvoir expliquer certains événements paraissant incompréhensibles ou inintelligibles. C’est là sa fonction principale. La grande «utilité» de la «théorie du complot» est de répondre à une demande sociale.»

Et à propos du rôle d’Internet dans la propagation des théories du complot ou des rumeurs d’apocalypse, le philosophe estime:

«S’il ne faut pas diaboliser Internet, dont l’utilité n’est plus à démontrer, il faut bien constater que ce média favorise la diffusion massive des pires délires, qui empoisonnent l’esprit public. Mais Internet n’est pas seul en cause : il fait couple avec la production systématique d’ouvrages destinés à devenir des best-sellers en jouant cyniquement sur les passions les plus basses et les rumeurs les plus folles.»

Mouais… Il existe certainement des facteurs sociaux expliquant l’attrait d’une éventuelle fin du monde imminente. Cependant, mon petit doigt me dit qu’à l’échelle individuelle, certains types de personnalité peuvent être plus facilement séduits par la perspective d’une fin globale. (Peut-être les gens un peu trop préoccupés par leur propre fin individuelle.) M’entendez-vous?

Toujours chez Paris Match, vous pouvez également lire 2012, année de l’apocalypse sur le Web et Eric Taladoire : «Pas plus d’apocalypse en 2012 que pour l’an 2000».

Second sujet glané sur le site australien The Age. Il est de notoriété publique qu’il n’existe pas de formation officielle reconnue pour devenir ufologue. Pourtant, il est possible de soutenir des thèses de doctorat qui se rapportent aux ovnis. Ainsi, Martin Plowman serait devenu le premier Australien avec un doctorat de philosophie sur l’ufologie.

Dans le cadre de ses études, le doctorant a étudié les abductions et s’est rendu en Amérique latine pour rencontrer des témoins ayant observé des ovnis, sans oublier un séjour dans l’incontournable ville de Roswell. Ce commentaire de Martin Plowman donne l’angle de son étude:

«J’ai réalisé que cela [l'ufologie] était un monde complet en lui-même. Il possède ses règles, ses idées et son histoire, et cela n’a pas été très étudié [...]»

Un «monde complet» qui, malheureusement, présente de trop nombreuses analogies avec le premier sujet ci-dessus… ;-)

Finalement, Alastair Lawson - un reporter de la BBC qui participait à une chasse au yéti dans l’État de Meghalaya (Inde) - a récupéré quelques poils censés appartenir au «mande barung» (homme de la forêt, dessin ci-contre), hypothétique créature mi-homme mi-singe de 3 mètres de hauteur qui aurait été observée à plusieurs reprises dans cette région. Ces poils ont été trouvés, il y a quelques années, dans une forêt où des témoins auraient vu une étrange créature rôder pendant une période de trois jours consécutifs. Voir cette vidéo de la BBC qui explique l’origine de ces poils.

De retour au Royaume-Uni, le reporter a fait analyser cette mystérieuse pilosité. Ian Redmond, un scientifique reconnu, a d’abord étudié ces poils au microscope, sans pouvoir tirer de fermes conclusions si ce n’est qu’ils ne semblent pas provenir de la fourrure d’animaux qui sont connus pour parcourir les forêts de l’État de Meghalaya. Une seule certitude, cependant: ces poils ont la pointe cassée (d’ailleurs, je me demande combien de temps il faudra pour que les publicitaires exploitent cela dans le cadre d’une campagne de shampooing ;-) ).

Plus sérieusement, ces poils ont été envoyés dans un laboratoire pour une analyse de l’ADN. Dans un article publié hier sur ThisIsGloucestershire, Ian Redmond disait qu’il espérait obtenir les résultats ADN d’ici deux semaines. Une histoire à suivre.

Et moins sérieusement, les Américains Mathew Whitton et Rick Dyer ont annoncé hier qu’ils possédaient le corps d’un improbable bigfoot (canular de Patterson ci-contre), un grand primate qu’ils prétendent avoir trouvé dans une forêt du nord de l’État de Georgie. Voyez cette magnifique photo de la bestiole allongée dans le fond d’un congélateur.

Vendredi prochain, 15 août 2008, ils comptent dévoiler les preuves que ce corps est bel et bien celui d’un bigfoot lors d’une conférence de presse à Palo Alto, Californie. La paire de chasseurs de bigfoot dit avoir les résultats d’une analyse d’ADN. Drôle de hasard, cette «découverte» est moussée par Tom Biscardi (président de Searching for Bigfoot, Inc.) qui vend depuis peu le film Bigfoot Lives sur DVD. Mais vous l’aviez déjà compris (poil de yéti). Dans la vidéo suivante, Tom Biscardi raconte l’histoire du bigfoot congelé sur Fox News (13 août 2008).

http://www.blogparanormal.com/ovni/en-vrac-apocalypse-2012-et-conspiration-docteur-en-ufologie-poils-de-yeti-et-corps-de-bigfoot/

Les délires d'un dénommé Antoll Ma sur dailymotion

Si vous-vous baladez sur dailymotion vous risquez de tomber sur les délires d'une personne peu recommandable. Ce monsieur sous le pseudo Antoll Ma passe son temps à dire des bêtises et à essayer de constituer une secte. Il faut le combattre et le dénoncer avec énergie. Le pire dans tout cela c'est qu'il se prend pour Jesus.


Attention danger

Voici une vidéo qui présente ses actions sous une forme humoristique:



Stupidité: LE PROJET SERPO

Une "source anonyme" qui se prétend un agent de services secrets US raconte sur l'Internet qu'une mission spatial humaine a visitéla planète Serpo des extraterrestres Eben.
   
"Régulièrement, des farceurs plus ou moins doués et facétieux présentent des révélations extraordinaires en rapport avec les OVNIS, les extraterrestres. Le mécanisme est devenu classique: un site web apparaît, dans lequel l'auteur prétend avoir reçu des révélations extraordinaires de sources "bien placées" et bien entendu parfaitement anonymes et invérifiables."

La suite est que les ufologues aguerris ne plongent pas dans ces sornettes. Ce ne sont pas des crédules. Mais les lecteurs peu avisés, de peu d'expérience, et désireux de croire à tout sans aucune raison donnent beaucoup d'écho à ce genre de farces."



Le gag de cette fin 2005 est un tel nouveau site de révélations, "projet Serpo", apparu à www.serpo.org

Inévitablement, des amateurs ont commencé les discussions, avec le prémisse "et si c'était vrai", suivi de "c'est convaincant" et autres "il n'y a aucune contradiction."

En réalité, ce n'est pas convaincant du tout, cela relève du mauvais récit de science-fiction, et les contradictions et indices d'invention abondent. Voici pour le "projet Serpo":

ANONYMOUS: "If one reads the "Yellow Book" [the true and correct history of Mankind as relayed by the ETEs] and reads between the lines, one would come away with the thought and clear impression that the Ebens had something to do with Jesus Christ or, possibly, Jesus was one of them."

Soit "Si vous lisez le "Livre Jaune" [la vraie et correcte histoire de l'Humanité telle que relayée par les extraterrestres) et que vous lisez entre les lignes, vous pourriez en déduire l'idée et l'impression nette que les Eben ont quelque chose à voir avec Jésus Christ, ou que, c'est possible, Jésus en était un."

Ce "Livre Jaune" est une vieille "tarte à la crème" du conspirationnisme. Ramassis de pseudo occultisme, il cumule tout et n'importe quoi, des "soucoupes volantes nazi" aux "illuminati de Bavière" aux "royaumes souterrain de Shamballah." Une montagne d'âneries collectées sans rime ni raison et proclamées factuelles. Que le mystérieux "ANONYME" qui "informe" sur ce projet Serpo s'y réfère en dit déjà long sur le sérieux de la chose.

"Projet Serpo" raconte que 12 militaires américains ont été invités par les "Eben", des extraterrestres, à venir visiter leur planète, Serpo. La source anonyme raconte:

ANONYMOUS: "Ebens were vulnerable to extreme cold. In case the Eben's turned hostile, the liquid nitrogen could be used to neutralize Ebens during an escape attempt. The Team Members were instructed to spray the substance directly into the face of an Eben. Ebe #1 was found to be vulnerable to this."

Soit: "Les Ebens étaient vulnérable au froid extrême. Au cas où les Eben deviendraient hostile, l'azote liquide pourrait être employé pour neutraliser les Ebens lors d'une tentative d'évasion. Les membres de l'équipe ont été chargés de pulvériser cette substance directement dans le visage des Eben. L'ET #1 s'était avéré vulnérable à ceci."

Vous ne rêvez pas: si les Ebens se révèlent hostiles, les astronautes les neutraliseront en leur envoyant de l'azote liquide dans la figure, parce qu'ils sont vulnérable au froid extrême. Poursuivons:

ANONYMOUS: "As with weapons, each Team Member had a handgun and rifle."

Soit: "Comme armement, chaque Membre de l'Equipe avait un fusil et un revolver."

Il faut geler les Eben en utilisant une bouteille d'azote liquide, mais bien sûr, chacun emmène un fusil et un revolver en plus.

A un moment le "hoaxer" a du réaliser la bourde, donc plus loin, il tente de se justifier, maladroitement:

"Regarding the weapons: There was a lengthy discussion about weapons. At the end, the Ebens didn't really care. So our Team Members decided to take some just in case. Not for a fight, God knows, as our Team was vastly outnumbered, but for the safety aspects of it."

Soit: "Concernant les armes: il y avait eu une longue discussion au sujet des armes. A la fin, les Ebens ne se sont pas vraiment inquiété. Donc nos membres d'équipe ont décidé de en prendre juste au cas où. Pas pour un combat, mon dieu, puisque notre équipe était énormément surpassée en nombre, mais pour des questions de sécurité."

Donc les armes à feu ne servent à rien, parce qu'il y a bien trop d'Eben pour envisager une bataille. Mais les asperger d'azote liquide, ça ne serait pas un problème.

ANONYMOUS: "This water was the freshest, containing only the unknown chemicals. It tasted good and the Ebens drank and used it. Our team still boiled it because during culture tests, unknown types of bacteria were detected."

soit: "Cette eau était la plus fraîche, contenant seulement des produits chimiques inconnus. Elle avait bon goût et les Ebens l'ont bu et utilisé. Notre équipe la faisait toujours bouillir parce que pendant les essais de culture, des types inconnus de bactéries ont été détectés."

Vous ne rêvez pas: ils boivent de l'eau d'un puits naturel, qui contient "seulement des produits chimiques inconnus", mais bien sûr il la font bouillir à cause des microbes. En réalité, aucun astronaute ne boirait de l'eau d'une mare d'une autre planète sans savoir exactement quels "produits chimiques" elle contient.

Les astronautes humains ont appris à piloter des vaisseaux Eben capturés. Le pilotage était facile, dit "anonyme".

ANONYMOUS: "There were four pilots on the team. These four spent many weeks at the Nevada complex learning to fly the recovered Eben alien craft. It wasn't hard to fly, once one could understand the operation of the controls. I'm sure many of the UFO sightings back in 1964/'65 around the West could be attributed to these test flights by our Team Members."

Soit: "Il y avait quatre pilotes dans l'équipe. Ces quatre ont passé de nombreuses semaines au complexe du Nevada pour piloter l'engin extraterrestres récupéré des Eben. Il n'était pas difficile de voler, une fois qu'on avait compris comment marchaient les commandes. Je suis sûr que plusieurs des observations d'OVNIS dans l'Ouest dans les années 1964/65 pourraient être attribué à ces vols d'essai par nos membres d'équipe."

Eh hop: les OVNIS vus sur la côte ouest aux USA en 1964-65, ce sont nos pilotes qui essaient des vaisseaux Eben. Encore des pilotes qui volent en dehors des zones d'essais, bien sûr. Des vols très secrets en somme.

ANONYMOUS: "However, we had a major problem. Trying to coordinate a date, time and location for an Eben landing on Earth. Even though we could basically understand some Eben and the Ebens could understand some English, we could not understand their time and date system and they could not understand ours. We sent them our Earth's rotation schedule, revolution, date system, etc. For some reason, the Eben's never understood this."

Soit: "Cependant, nous avons eu un problème important. En essayant de coordonner une date, une heure et un endroit pour un atterrissage Eben sur terre. Quoique nous pourrions fondamentalement comprendre certains Eben et que les Ebens pouvaient comprendre l'anglais, nous ne pouvions pas comprendre que leur système de date et heure et ils ne pouvaient pas comprendre le nôtre. Nous leur avons envoyé le programme de la rotation de la notre terre, sa révolution, notre système de date, etc... Pour une certaine raison, les Eben n'ont jamais compris ceci."

Les Ebens ne sont pas capable de comprendre comment nous mesurons le temps. Les jours par rapport aux rotations de la terre etc, ils n'y comprennent rien. Ils ont un autre système, et les humains n'y ont rien compris non plus. Impossible de prévoir la date et l'heure avec les Eben pour qu'ils atterrissent chez nous. Pourtant:

"The Ebens sent back a message indicating they would return to Earth on a particular number date and location that we chose. The date was April 24, 1964 and the location was in the southern sector of White Sands Missile Range, New Mexico."

Soit: "Les Eben ont renvoyé un message indiquant qu'ils reviendraient sur terre à une date numérique et un endroit particuliers que nous avons choisis. La date était le 24 avril 1964 et l'endroit était dans le secteur sud de la zone de tests de missile de White Sands, Nouveau Mexique."

Vous ne rêvez pas: ils ne comprennent rien à nos dates, mais ils envoient un message pour donner la date de leur arrivée.

Et quand arrivent-ils? le 24 avril 1964. Ca ne vous dit rien? Moi si!

ANONYMOUS: "Each Team Member had to endure extreme psychological and physical training. In one training test, each Team Member was locked inside a 5' x 7' box buried seven feet underground for five days, with just food and water, no contact with anyone else and in total darkness."

Soit: "Chaque membre d'équipe a dû supporter un entraînement psychologique et physique extrême. Dans un des tests de la formation, chaque membre de l'équipe a été enfermé à l'intérieur d'une boîte de 5 pieds sur 7 enterrée à sept pieds de profondeur pendant cinq jours, avec juste de l'eau et de la nourriture, aucun contact avec n'importe qui d'autre et dans l'obscurité totale."

Pour l'entraînement, les astronautes sont enterrés pendant 5 jours dans une boîte sous 7 pieds de terre. Apparemment, les caissons d'isolement n'existent pas, on utilise des trous dans la terre à la place.

Ici, le "hoaxer", qui n'est pas très futé, fait une belle maladresse de formulation, avec Serpo qui est une planète qui n'a pas de grande planète:

"...– in the case of Planet Serpo – one had to vary the exact gravitational pull placed on Serpo by the two suns. Serpo did not have large planets, like Jupiter ..."

...– dans le cas de la Planète Serpo – on devait prendre en compte la poussée gravitationnelle exacte appliquée à Serpo par les deux étoiles. Serpo n'avait pas de planètes géantes, comme Jupiter ..."

ANONYMOUS: "... Regarding the Web site. I know we have some hurdles to overcome. Maybe that would/wouldn't be a good first step. But we have several different options. If Plan A doesn't work, maybe Plan B might. We have discussed everything from an international press conference to a National Press Club news conference. ..."

Soit: "Concernant le site web. Je sais que nous avons quelques obstacles à surmonter. Peut-être que ce ne serait pas une bonne première étape. Mais nous avons plusieurs différentes options. Si le plan A ne fonctionne pas, peut-être que le plan B fonctionnera. Nous avons tout discuté d'une conférence de presse internationale, à une conférence au National Press Club..."

Après avoir donné des pages de bla bla top secret, il dit qu'il doit demander l'autorisation de parler à ses collègues. Ensuite, après que ses pages soient sur un site web, il se dit qu'il pourrait lui-même créer un site web. Et il dit que lui et ses collègues ont bien réfléchi à comment diffuser l'information!

Le "détail qui tue": une conférence au National Press Club. voilà qui trahit le "hoaxer" amateur. Ce gars là a suivi la conférence du Disclosure Project au National Press Club. Voilà d'où vient l'inspiration et la motivation.

ANONYMOUS: "One of the principal home-based scientists (astronomer) contracted to assist us was Dr. Carl Edward Sagan. Initially, he was the biggest skeptic of the group. But as information was slowly analyzed, Dr. Sagan came back to the middle."

Soit: "Un des principaux scientifiques maison (astronome) qui a été engagé pour nous aider était le Dr. Carl Edward Sagan. Au début, il était le plus sceptique du groupe. Mais au fur et à mesure que l'information était lentement analysée, le Dr. Sagan est revenu au milieu."

Le "détail qui tue": Carl Sagan était devenu sceptique à propos des OVNIS, comme chacun peut le savoir. Le "hoaxer" le présente donc comme sceptique sur cette affaire Serpo mais convaincu "tandis que l'information était lentement analysée". Scénario ridicule. Quand on a des extraterrestres sous la main, on n'a pas besoin de "longues analyses" pour convaincre "le plus sceptique du groupe".

La touche finale; enfin du quantitatif:

Un premier point: "Anonyme" indique que 12 militaires ont été choisis comprenant 2 femmes, et sont allés sur la planète Serpo. Il indique que 8 d'entre eux sont revenus, tandis que 2 sont décédés, et 4 ont choisi de rester sur la planète Sepro. Or 8+2+4, cela fait 14, et non 12! Le commentateur affirme que c'est là une erreur de frappe...

ANONYMOUS: "The Ebens did weigh the equipment taken by our team. The weight limit was 4.5 tons or 9,000 lbs. As for food, the team took C-Rations, military style. They carefully planned for 10 years."

Soit: "Les Ebens ont pesé l'équipement emmené par notre équipe [pour aller visiter la planète des Eben]. La limite de poids était 4,5 tonnes soit 9.000 livres. Quant à la nourriture, l'équipe a pris des Rations C, modèle militaire. Ils ont soigneusement prévu 10 années de nourritures."

Les rations C, c'est une boîte par jour par personne. Poids d'une boîte: 7 livres soit un peu plus de 3 kg. Ils sont 12, donc par jour 36 kilos. Par an, 13 tonnes.

Pour 10 ans, 130 tonnes.

Cqfd!

Il faut vraiment être tombé de la dernière pluie pour ne pas voir que tout ce machin là n'est un gag amateur de plus.

      8 décembre 2005.

http://www.ufologie.net/htm/serpof.htm


Une petite recherche pour vous montrer l'ampleur du désastre:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/blue+beam

http://secretebase.free.fr/complots/techno/bluebeam/bluebeam.htm

Quand les webufologues ont découvert l'Atlantide sur Google Earth.


Depuis que Google a offert l'application "Google Earth", comme on pouvait s'y attendre, un bon nombre de gens ont trouvé des "anomalies" de toutes sortes dans toutes sortes d'endroits.


       
Un des récentes telles "anomalies" a été trouvée au début de 2009 et a été présentée sur plusieurs forums du web, puis quelques "sites OVNI", puis dans le magazine sensationnaliste "Top Secret" d'avril-mai 2009, comme étant les ruines de l'Atlantide, visible à 31° 20 ' 53.76 " N 24° 20 ' 44.21 " O dans l'Océan Atlantique:

Ces prétendues "ruines de l'Atlantide" ont été rapidement expliqué autrement par des ufologues, elles ont également été expliqué par la personne responsable de Google Earth, mais peu de gens ont su cela, peu de gens ont fait le moindre effort de vérification, et d'autres ont naturellement assuré que l'explication est en fait une "conspiration pour cacher la vérité" et depuis cette pseudo-découverte a été propagée également sur des listes de discussions de langue française, par des amateurs et également par des ufologues incompétents, parfois avec la vieille, ennuyeuse et idiote sornette que les "soucoupes volantes viennent de l'Atlantide", ainsi j'ai pris soin de montrer ce qu'il en est vraiment.

Steve Miller, directeur de produit pour Google Earth, a expliqué cela par l'intermédiaire du site web du New York Times, voir (en Anglais):

    * "Google Explains Watery Mystery of ‘Atlantis’", article de Jenna Wortham, site web du New York Times, 25 février 2009, à http://bits.blogs.nytimes.com/2009/02/25/google-explains-watery-mystery-of-atlantis.

Tout simplement, quelques données censées montrer le fond océanique venaient de satellites, mais la carte a été fusionnée avec d'autres données, relevées par un bateau. Le bateau a quadrillé la zone, pris des mesures par lignes, des mesures plus précises que les précédentes, et légèrement différentes. Google a fusionné les deux sortes de cartes de mesure, et c'est ainsi que l'artefact est apparue, donnant l'impression que l'Atlantide apparaissait!

Un ufologue britannique diligent a vite identifié le document même qui exposait cette opération de mesures maritimes:

    * "The Geology of the Madeira Abyssal Plain", Rapport de Recherches N.250, par l'Institute of Oceanographic Sciences en 1987 pour le Ministère Britannique de l'Environment.

Disponible à:

http://eprints.soton.ac.uk/15118/01/250.PDF

La carte 3a à la page 54 shows montre la carte des déplacements du navire lors de l'opération de détection des profondeurs exactement au-dessus de cette zone durant une importante opération pour déterminer si les fonds marins de cette zone pourraient servir à stocker des déchets nucléaires.

Elle prouve que les passes du bateau recouvrent, et exactement au même endroit, les sillons visibles sur Google Earth.

Un autre ufologue, aux USA, a pris soin d'utiliser cette carte et de la mettre à l'échelle et l'orientation de l'image Google Earth, il y a montré ainsi cette superposition.



Comme la carte des trajets du bateau ne montre pas seulement les passages où il a effectué des mesures, cette carte est un peu confuse, avec beaucoup de lignes par endroits, plus que celles de la prétendue "Atlantide". Mais la correspondance est claire.

J'ai fais cela également:

En France, quelqu'un a aussi fourni l'explication correcte, en mai 2005, qu'il a obtenue de son fils qui se trouve dans les Canaries et a su ce qu'était vraiment l'anomalie.

Affaire classée!

Excepté pour certains lunatiques jusqu'au-boutistes des listes de discussions naturellement. Ne les laissez pas vous duper. Certains, toujours les mêmes quelques (*), n'admettent jamais que quoi que ce soit ait une explication simple, et ne réalisent pas combien ils se rendent ridicule par leur affirmations insensées et leur incapacité à comprendre ou raisonner.

(*) Après que j'aie indiqué l'explication, un d'eux a émis cet argument fortement intellectuel: "PFFFFFFFFFFFF!", et uns autres a démontré qu'il n'a rien compris en arguant que "les sonars ne creusent pas des tranchées sur le fonds marins"!

http://www.ufologie.net/htm/atlantisongoogleearthf.htm

La faim des crédules

Il en faut peu.. Il suffit qu’un ou deux sites d’”actualités” plus que douteux comme Allnewsweb ou l’agence de presse de Moldavie publie quelques lignes vaseuses - suggérant que la France s’apprète à annoncer officiellement la présence des extraterrestres sur terre - pour qu’une bonne partie du web ufologique se prenne au jeu et fasse chauffer les claviers.



Ca arrive à tout le monde de relayer une info pourrie, mais la moindre des choses est quand même d’avoir un tant soit peu l’esprit critique, surtout face à des sites qui ressemblent plus à des parodies ou des vitrines de sectes qu’autre chose (une recherche en quelques clics suffit souvent à y voir plus clair)

Bref, à cause de la crédulité de certains, on se retrouve dans des situations ridicules où le GEIPAN se voit dans l’obligation de publier un démenti officiel. La “divulgation” ? Si vous voulez mon avis c’est avant tout un gros buzz, une Arlésienne qui sert à vendre des conférences et du papier.

http://www.ufofu.org/blog/

LA FOIRE AUX ILLUMINES

Esotérisme, théorie du complot, extrémisme



Pierre-André Taguieff
Fayard, Mille et une nuits, novembre 2005, 612 pages

Pierre-André Taguieff analyse le succès grandissant, notamment en Occident, des « théories ésotérico-complotistes » développées par le cinéma, les jeux vidéo ou la littérature depuis les années 1980, théories largement issues des délires « paranoïdes » de l'extrême-droite dénonçant les manipulations de groupes occultes.

« Les dieux et les bons anges se sont enfuis, mais les démons se portent bien »

Directeur de recherche au CNRS (Cevipof), enseignant à l"Institut d’Etudes Politiques de Paris, philosophe et politologue, Pierre-André Taguieff s’est attaché à établir une synthèse érudite, parfois répétitive, sur la construction dans les sociétés occidentales du mythe moderne et protéiforme du complot qui déborde désormais le cadre politique de l’extrême-droite. Abordant le sujet d’un point de vue anthropologique, soucieux de préciser la genèse et la définition délicate des termes abordés (complot, conspiration, ésotérisme, puissances occultes…), l’auteur nous renvoie dès l’introduction aux sources du phénomène étudié, en « Allemagne », avec l’ordre franc-maçon des « Illuminés de Bavière » créé par Adam Weishaupt en 1776 (dissous en 1785) et violemment attaqué par les contre-révolutionnaires (comme l’abbé Barruel en 1797) pour avoir été à l’origine de la chute de la monarchie et de l’Eglise en France, après la Révolution. Aujourd’hui, la société (très) secrète des « Illuminati » est accusée de vouloir établir un « gouvernement mondial » (comme l’affirmait en 1991 le célèbre évangéliste américain Pat Robertson, à la suite des thèses défendues en particulier par W. G. Carr, dans un pamphlet vendu à l’époque à plus de 500 000 exemplaires).

En Russie et en Occident, l’Eglise traditionaliste et l’extrême-droite (des nationalistes aux néo-nazis) ont longtemps occupé le champ de la dénonciation du contrôle des nations et du monde par des forces cachées, souvent assimilées aux juifs et aux francs-maçons. Le « bazar de l’ésotérisme » pour reprendre l’excellente l’expression de l’auteur s’est encore compliqué : depuis les années 1970, des amateurs ou « contre-experts » en la matière défendent l’idée de nouvelles menaces, notamment extra-terrestres après la vague de l’ufologie. Une partie de l’extrême-gauche ou des altermondialistes par ailleurs semble reprendre les thèmes conspirationnistes lorsqu’elle dénonce les forces de l’argent dans l’ordre (ou le désordre) du monde.

Aujourd’hui, la culture de masse est devenue une soupe extravagante de différents mythes du complot. Des groupes secrets (les sectes maçonniques ou « judéo-maçonniques », la CIA ou NSA, les « Maîtres du monde », les extraterrestres ou Reptiliens, etc.) agissent dans l’ombre et manipulent la démocratie et les pouvoirs fantoches (les gouvernements, l’Eglise, l’ONU, les médias…). « La vérité est ailleurs » (« Trust no one »), leitmotiv des épisodes de la série télévisée américaine X-files que l’on retrouve aussi bien dans les aventures du héros de Dan Brown, Robert Langdon, (in Da Vinci Code paru en 2003 et Anges et démons en 2000) que dans le cinéma (y compris dans sa forme humoristique comme dans les deux films Men in black de Barry Sonnenfeld sortis en 1997 et 2002 et dénonçant un incroyable « complot cosmique »). La bande-dessinée n’est pas en reste (voir Le lièvre de Mars de Cothias et Parras aux éditions Glénat sur le thème de la menace des Reptiliens). Le savoir est du côté « invisible » des initiés. Pour y accéder et sortir du « visible » trompeur, il faut alors être guidé, franchir les degrés initiatiques et Taguieff ne se prive pas d’oser les comparaisons entre les intentions délirantes des promoteurs des Protocoles des Sages de Sion (fameux faux antisémite qu’il a étudié en 1992) et les auteurs modernes des fictions à grand succès qui se nourrissent aux mêmes sources même s’ils édulcorent les passages sulfureux (sur un prétendu danger juif notamment).

« Ne pas rire, ni pleurer, ni haïr mais comprendre »

Les références de l’auteur sont impressionnantes. Les notes en bas de page et la bibliographie accompagnées d’annexes utiles (larges extraits de textes issus de la « littérature » du complot) sont le fruit d’un travail patient et colossal de Pierre-André Taguieff qui connaît son sujet par cœur depuis ses premiers travaux sur le racisme et l’antisémitisme (il est l’auteur de La force du préjugé, paru aux éditions La Découverte en 1988). Son ambition n’est pas de fustiger « l’ésotérisme de pacotille » que peut constituer la « littérature de bas-étage » dont la référence actuelle serait les livres de l’américain Dan Brown mais plutôt de comprendre son succès, dans le monde entier. Selon lui, s’appuyant notamment sur les recherches du psychanalyste Erich Fromm, les sociétés occidentales produiraient nécessairement des croyances conspirationnistes. Ce serait un effet paradoxal de la « transparence démocratique ». Les citoyens, par le vertige de la liberté octroyée, n’auraient plus les simples assurances fournies par les institutions politiques ou religieuses d’un passé pas si lointain. « La liberté négative » produite alors expliquerait le souci de nombreux citoyens de trouver un sens aux péripéties et malheurs du temps. Face à une Histoire complexe, aux événements imprévisibles, face au Progrès qui n’a pas tenu toutes ses promesses, celles du XIXe siècle, certains accepteraient une simplification abusive des faits, développant un argumentaire manichéen extrême voire extrémiste et paranoïaque. L’hyper-rationalisation de l’Histoire par la fabrication de complots, même inquiétants, serait préférable à un monde privé de sens. Selon l’auteur, le mythe des complots s’inscrirait dans la longue sécularisation des institutions, y compris religieuse, propice à l’effervescence du « sacré » (sectes, New Age, horoscopes et astrologie, etc.). « Depuis que les hommes ne croient plus en Dieu, ce n’est pas qu’ils ne croient plus en rien, c’est qu’ils sont prêts à croire en tout » (G. K. Chesterton, p 417). Le réenchantement du monde, l’attirance pour des mystères plus ou moins rassurants seraient à l’œuvre pour le meilleur et pour le pire.

Et demain, « la revanche du diable » ?

La lecture du livre qui pratique à l’envi la redite ne permet pas de se former une solide opinion sur l’éventuelle « menace » posée par le phénomène actuel, à savoir la diffusion, dans la culture de masse, des thèmes conspirationnistes. Pourtant, le « soupçon » du chercheur est présent du début à la fin de l’ouvrage. Il semble pratiquer lui aussi la confusion des genres en associant dans un même chapitre les auteurs de fantastique ou d’heroic-fantasy comme J. R. R. Tolkien ou C. S. Lewis (auteurs respectivement du Seigneur des Anneaux et du Monde de Narnia) et les pires représentants de la pensée d’extrême-droite (tel J. U. Holey, co-auteur du Livre jaune paru en plusieurs volumes aux éditions Félix à partir de 1997). Certes, Pierre-André Taguieff écrit plusieurs fois que son intention n’est pas de fustiger ou de moquer une certaine fiction littéraire qui a droit de cité même celle qui se nourrirait des conclusions de pamphlets délirants. Pourtant, les longs développements consacrés à Dan Brown ne parviennent pas à dissimuler le mépris de Pierre-André Taguieff contre l’écrivain. Certes, il y a supercherie de la part du romancier lorsqu’il prétend que les « faits » sont attestés sur le « Prieuré de Sion » pour ne reprendre que cet exemple déjà célèbre (voir la préface du Da Vinci Code). Certes, la réalité et l’imaginaire ont ici tendance à se confondre et à proposer une histoire alternative. Les pseudo-guides censés décrypter les œuvres de Dan Brown les obscurcissent davantage qu’ils ne les éclairent. C’est cependant méconnaître le droit du romancier de tronquer la réalité, aussi mauvais soit-il sur le plan de l’écriture. C’est surtout ôter aux lecteurs toute capacité à l’examen critique. L’éducation des foules n’est pas celle de la fin du XVIIIe siècle. C’est sans doute à l’Ecole et en particulier aux Humanités de fournir aujourd’hui, dans l’esprit des Lumières, les instruments de la mise à distance. Les sondages ne suffisent pas à énoncer, tels des certitudes absolues, que les « thrillers ésotériques » seraient perçus par l’opinion comme étant en partie vrais. Le danger de la confusion est réel (il existe même) et doit à juste titre inquiéter. Les banalisations dans ce domaine doivent être dénoncées sans toutefois pratiquer les amalgames trop rapides. Le fantastique est un thème récurrent de la littérature et a précédé le « paradoxe démocratique ». Il faut donner raison à l’auteur de penser que l’idée du complot n’est plus l’apanage ad aeternam de la droite populiste et raciste dans des sociétés marquées de plus en plus par la ruse et le « machiavélisme » en politique. Il convient ainsi de rester vigilant et de combattre, par la recherche de la vérité, les délires politiques (comme ceux d’un complot juif à propos des attentats du 11-Septembre sur le World Trade Center). Pour l’heure, ce qu’il y aurait d’inquiétant, nous semble-t-il, ce serait aussi le (dys-)fonctionnement actuel de la machine éditoriale qui ne prendrait presque plus de précautions dans la présentation, par exemple, de livres publiés comme des révélations. Certaines pratiques commerciales (de la littérature au cinéma, en passant par la télévision) sont responsables de certaines dérives sensationnelles et doivent elles aussi être dénoncées vigoureusement.

Mourad Haddak

http://www.boojum-mag.net/f/index.php?sp=liv&livre_id=1005


_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

Ufologie: quand les crédules et les naifs s'en mêlent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Mises en garde, ovni canulars et spéculations :: Les dérives de l'ufologie-