Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Ovni: L'utilisation commerciale de l'ufologie et des extraterrestres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Ovni: L'utilisation commerciale de l'ufologie et des extraterrestres   Lun 30 Nov 2009, 19:58

L'utilisation commerciale de l'ufologie

Il faut de tout pour faire un monde mais force est de constater que même si elle peut paraitre amusante et inoffensive, l'utilisation commerciale de l'ufologie fait très mauvais genre et renforce l'image d'une discipline loufoque.



Il est classique qu'un sujet porteur et populaire soit exploité commercialement. Cela a malheureusement eu pour conséquence de faire croire que tous les témoignages étaient inventés dans le but de vendre des livres et que l'histoire des ovnis était un coup monté. On trouve un peu partout des magazines à sensation, des parc, des gadgets en tous genre et des gens qui publient des livres avec des faits inventés. Pire sur de nombreux sites américains on constate qu'il y a bien plus de pages consacrées aux dont et au merchandising qu'a l'information ufologique qui est souvent sans intérêt. D'autre part, il est un fait que plus il y a de théories et plus il y a de publications et de ventes. Ainsi on peut trouver là une des cause de la multiplication des hypothèses pour expliquer le phénomène ovni. Cependant ce qu'il faut comprendre c'est que cette utilisation commerciale des ovnis est "extérieure" au phénomène. Il n'y a donc pas de raison de discréditer et de repousser ce sujet en prenant appui sur ces dérives et amusements.

Voici un très bon commentaire de Patrick Gross Ufologie.net:

"Les théories sur les OVNI seraient le fond de commerce des racketteurs qui s'attaquent à des gens crédules."

Le meilleur moyen pour discréditer une idée est de suggérer que celui qui l'a lancée l'a fait pour gagner de l'argent. Mais le fait que quelqu'un ait gagné de l'argent en rendant public un phénomène OVNI ne discrédite pas pour autant ledit phénomène. Et si nous devions rejeter toutes les inventions ou les découvertes qui ont enrichi ceux qui sont à leur origine, nous progresserions de moins en moins vite étant donné que l'argent prend une place prépondérante au fur et à mesure que l'humanité se modernise. Il y a effectivement des gens qui profite de l'intérêt porté au phénomène ovni pour se faire passer pour porteur de quelque message venu d'en haut et par un glissement habile voudrons vous convaincre de vous délester de vos ressources à leur profit, mais enfin soyons sérieux, si vous marchez dans ce genre d'entreprise, vous avez sans doute des problèmes plus urgent pour vous que le débat sur la réalité des OVNIS. Pour régler définitivement cette question, ma propre politique est que dès lors qu'une information sur le sujet des OVNIS est payante, je m'en passe.



"Nous pouvons crier que l’affaire de Roswell n’a rien à voir avec le film de l’autopsie, ni avec le commerce des ‘’gris’’ gonflables en plastique" (interview de joe mesnard suite à un documentaire de FR3)

La manière dont l’affaire de Roswell a été évoquée est scandaleusement malhonnête : elle a été réduite à deux éléments dérisoires, sans aucun lien avec l’énigme : d’une part, le sinistre « film de l’autopsie », artificiellement introduit sur la scène, il y a 12 ans, sans doute pour détourner l’attention du rapport du GAO ; d’autre part, le lamentable commerce des humanoïdes gonflables en plastique vert, qui s’est effectivement développé à Roswell (et ailleurs). L’affaire de Roswell, ce n’est pas ça, et ça n’a rien à voir, ni avec ce film totalement suspect, ni avec ce merchandising niveau CM2. C’est un dossier hautement complexe, riche de très nombreux témoignages tels que ceux qu’on peut lire dans le récent ouvrage de Carey et Schmitt, dans ceux qui l’ont précédé, et dans de nombreux articles publiés par les deux grandes revues ufologiques américaines. C’est une enquête colossale, étalée sur vingt-cinq ans, et qui est le fruit des efforts de nombreux chercheurs. De cela, il n’a pas été question un seul instant. Je trouve cela scandaleux. Et là, on peut vraiment se poser la question des motivations !


Le Mystery Park d’Interlaken

Et si la vérité était ailleurs?

Au cœur des Alpes suisses, dans un cadre verdoyant, Mystery Park a ouvert ses portes ce printemps. Après 100 jours d’exploitation, près de 200000 personnes se sont déjà déplacées à Interlaken pour découvrir les «grands mystères de civilisations disparues». A leur origine, des êtres venus d’un autre monde…


Le Mystery Park ou les énigmes de l’Antiquité à quelques pas d’Interlaken

Fin mai de cette année, un nouveau parc d’attraction a vu le jour dans l’Oberland bernois. Construit sur le terrain de l’ancien aérodrome militaire d’Interlaken, ce parc à thèmes est le fruit de l’imagination de l’écrivain Erich von Däniken, un ancien du Collège St-Michel de Fribourg!

Sept pavillons différents présentent les plus «grands mystères de ce monde»: un voyage initiatique pour grands et petits avides d’histoires à sensation. Quelques minutes à peine de la gare en bus et voilà qu’apparaît Mystery Park. Spectaculaire, l’architecture, œuvre d’un bureau de la place, est conçue sur une surface de plus de 100000 m2. Faciles d’accès tant pour les handicapés que pour les personnes à mobilité réduite, les pavillons sont disposés en forme d’étoile autour du centre, reliés entre eux par un couloir en verre dans lequel est diffusée une agréable musique d’ambiance.



Intégrant les dernières technologies en matière d’économie d’énergie, les bâtiments ont été conçus dans un vrai souci écologique. D’autre part, un système de climatisation permet d’obtenir des températures équilibrées et de laisser le parc ouvert toute l’année et cela indépendamment des aléas météorologiques.

Enigmes d’aujourd’hui

A l’entrée, une hôtesse remet aux visiteurs des oreillettes, transmettant dès l’approche d’un pavillon, dans la langue choisie, les explications sur les thématiques présentées.

Les pavillons, didactiques mais pas interactifs, présentent chacun un mystère représenté à l’aide de moyens multimédias modernes. A un rythme cadencé d’une dizaine de minutes et à grand renfort d’effets spéciaux de sons et de lumières, on expose, aux spectateurs souvent incrédules, les mystères insolubles de notre temps.

En Egypte, la pyramide de Gizeh reste-t-elle drapée d’un épais mystère. Comment les Egyptiens ont-ils pu empiler plus de deux millions de blocs de calcaire pesant plus de 6 millions de tonnes? Comment ont-elles été construites et pourquoi ce gigantisme? Questions qui sont restées, jusqu’à nos jours, sans réponse.
A 450 km au sud de Lima, la capitale péruvienne, il y a Nazca. Des lignes droites s’étendent sur des kilomètres. Long de plus de 1500 mètres pour 70 de large, traceraient-elles les contours de pistes d’atterrissage pour engins extraterrestres? Et ces gigantesques géoglyphes dessinés à même le sol, que signifient-ils? A ce jour, aucune explication n’a pu être donnée.



En présentant des énigmes non résolues de civilisations disparues, les concepteurs du parc, à l’aide de leur société de production, propriété de Mystery Park, mettent en scène tant leurs mystères que leurs hypothèses. D’autres attractions, que les habitués des parcs de divertissement ne trouveront guère originales, telles que le sous-marin Nautilus ou encore la navette spatiale Fun qui simulent des voyages dans les océans ou dans les cieux, permettent de se divertir à bon compte. Le Spacebeam permettra, pour ceux qui le souhaitent, d’envoyer un message électronique dans l’espace pour d’inconnus destinataires. Une copie à des amis ou des connaissances terrestres est fortement recommandée…

Flanqué d’une tour d’une quarantaine de mètres en son centre, le parc abrite aussi la Fondation Erich von Däniken. Ressemblant étrangement à une tour de contrôle, elle permet au visiteur, outre la possibilité d’admirer la vue, de s’intéresser aux décorations, plus ou moins sérieuses, qui lui ont été remises, mais surtout à l’étalage des traductions de son best-seller. Le culte de la personnalité n’est pas loin!

Nourriture terrestre

Hormis les nombreux lieux (cafétérias, self-services, aires de pique-nique) où il est possible de se restaurer, une librairie a également été mise en place, avec pour auteur vedette le «gourou» du lieu: Erich von Däniken. On n’échappe pas non plus à la myriade de boutiques qui vendent des produits en lien avec les thèmes des pavillons.

En dépit du fait que leurs «programmes pédagogiques et d’apprentissage innovateurs» soient destinés au grand public, il semblerait qu’un effort particulier soit fait pour capter l’attention des plus jeunes. Un dossier didactique, destiné aux enseignants, a même été préparé afin de leur faciliter la tâche. A en croire Sylvio Veilenmann, responsable des relations publiques, plus d’une septantaine de classes sont venues visiter le site en un seul mois. Sans nul doute, le parc attirera encore de nombreuses courses d’école. Amalgamant culture et mystère, science et paranormal, le visiteur ne peut ressortir que passablement confus. Confusion probablement propice à la remise en question de son savoir sur des réalités qui ne lui sont guère familières. Au parc des mystères, tout est fait pour que le public s’approche d’une certaine vérité. Et si elle était ailleurs?

Les mystères de Mystery Park

Erich von Däniken, 68 ans, inconnu de la majorité des francophones, est l’auteur de plusieurs best-sellers de science-fiction dont Les Chariots des dieux. Traduits dans une trentaine de langues, plus de 60 millions d’ouvrages ont été vendus à ce jour. Contesté, voire traité de charlatan par certains pour ses prises de position, il est à l’origine du projet Mystery Park.



Sa fondation, du même nom que lui, est sise dans la tour surplombant le parc. Depuis plus de trois décennies, il tente de convaincre, à qui veut bien l’entendre, que certains des plus célèbres monuments, dont la raison d’aujourd’hui peine à expliquer l’existence, ont été construits par des créatures d’un autre monde. Soumis à la controverse, ce passionné d’archéologie et d’espace clame haut et fort qu’il y a des milliers d’années, des extraterrestres sont venus à la rencontre de nos ancêtres et que ces derniers les auraient pris pour des dieux. Des êtres qui leur auraient légué certaines de leurs connaissances constituant aujourd’hui le cœur des énigmes archéologiques.

En suggérant que des êtres extraterrestres sont à leur origine, Erich von Däniken nie le génie propre à ces civilisations au grand dam de la communauté scientifique. Bien qu’aucune réponse ne soit donnée expliquant les mystères présentés dans le parc, les spectateurs se voient invités à considérer l’explication extraterrestre comme une réponse possible.

Erich von Däniken et Sylvio Veilenmann, en charge des relations publiques, se défendent de faire de Mystery Park un «parc à ovnis». Selon les concepteurs, les seuls buts poursuivis seraient de permettre aux visiteurs de mettre en doute leurs certitudes, mais aussi et surtout de se divertir. Plus surprenants encore sont les partenariats de sponsoring conclus avec d’importantes entreprises privées et même les CFF.

Un nouveau parc d’attraction

Situé à deux heures de route de Bulle, Mystery Park a été inauguré en grande pompe en la présence de plusieurs centaines de journalistes venant des quatre coins du monde. Bâti sur l’ancien aérodrome militaire d’Interlaken, il a coûté la bagatelle de 86 millions de francs pour deux ans de travaux. Actuellement plus de 120 personnes y travaillent. Le nouveau centre de loisirs compte drainer plus de 500000 visiteurs par an. «Plus besoin de se lancer dans une croisière autour du monde pour voir ces curiosités», s’exclame Erich von Däniken, initiateur du projet. Il suffira de venir voir leurs reproductions dans l’Oberland bernois! Propos étonnants pour un voyageur invétéré…

Crise financière

Ouvert le 24 mai 2003, le Mystery Park rencontre des difficulté, et en 2006 il échappe temporairement à la faillite grâce à un sursis concordataire.[1]

Toutefois, l'aventure du Mystery Park a pris fin le 19 novembre 2006. Le parc d'attractions d'Interlaken met la clé sous le paillasson après avoir tenté de sortir de la crise financière. La région de l'Oberland bernois lui cherche déjà une nouvelle affectation. Le 31 mars 2009, Erich von Däniken annonce la réouverture estivale de son parc. Dès le 15 mai 2009, jusqu'au mois de septembre 2009, le Mystery Park sera effectivement à nouveau exploité sous sa forme initiale. Il s'agit d'un test, en vue d'une nouvelle exploitation future, vraisemblablement sous une autre forme.

http://www.lagruyere.ch/archives/2003/03.09.04/magazine.htm

Tourisme extra-terrestre

La petite ville de Roswell est aujourd'hui la destination d'un tourisme ufologique relativement important que lui a apporté sa notoriété internationale. L'ensemble de la communauté locale a donc adopté les extra-terrestres de manière très volontaire, et ils font maintenant partie du paysage local.


Julie Shuster, director of the International UFO Museum

Sur l'avenue principale de la ville de Roswell vous pouvez visiter the International UFO Museum qui est un musée et un centre de recherche spécialisé en soucoupe-volante, OVNI et extra-terrestres.



On retrouve de nombreuses boutiques de souvenirs dédiées aux extra-terrestres au centre-ville de Roswell, ainsi que plusieurs commerces de chaînes nationales comme McDonald's et Wal-Mart ont un thème extra-terrestre.





Chaque année, pour la célébration de l'indépendance du 4 juillet, la ville de Roswell organise le UFO Festival avec des débats entre des partisans proéminents de l'hypothèse extraterrestre.



Donc les habitants de Roswell ont intérêt s’ils veulent conserver leur notoriété de tourisme extraterrestre à entretenir le mystère ( à l’image du Loch Ness et de son monstre Nessie ).



Roswell offre aussi des opportunités pour le développement artistique et des loisirs. Il y a un Orchestre symphonique, un théâtre, un zoo, de très nombreuses célébrations .... et bien sûr un musée! Une visite au UFO Museum à Roswell pourrait être une expérience inoubliable pour ceux qui ont des yeux pour voir et des oreilles pour entendre. Le musée est ouvert sept jours par semaine et l'entrée est gratuite.


http://www.roswellufomuseum.com/

Un futur parc d'attractions dédié aux soucoupes à Roswell

Le 29 mai 2007 - 13:45 | Presse Canadienne



Véritable lieu de culte pour ufomans, la petite ville de Roswell, dans le désert du Nouveau-Mexique, entrée dans l'histoire grâce au prétendu crash d'un objet volant non identifié (ovni) en 1947, espère attirer toutes sortes de visiteurs avec son futur parc d'attractions dédié aux soucoupes volantes et aux extraterrestres.

Le site envisagé, d'une trentaine d'hectares, comprendra notamment une montagne russe "indoor", où, frisson ultime, les touristes pourront se faire kidnapper par des être venus d'ailleurs...

"Personne ne sera blessé et tout le monde sera de retour, sous sa forme initiale, du moins nous l'espérons", a assuré le concepteur du projet, Bryan Temmer.

Une salle consacrée à l'exploration scientifique de l'univers est également prévue dans ce parc unique en son genre, qui "ne sera pas seulement centré sur l'incident de Roswell et la question de savoir si c'est vraiment arrivé", a expliqué Temmer.

Le futur parc, baptisé Alien Apex Resort, pourrait ouvrir ses portes dès 2010. Il sera entièrement construit et géré par une entreprise privée. L'appel d'offres pour la construction débutera le mois prochain.

La construction du parc devrait coûter "plusieurs centaines de millions de dollars", selon les estimations de Zach Montgomery, planificateur urbain à Roswell.

Cette bourgade du sud-est du Nouveau-Mexique est devenue célèbre du jour au lendemain, en 1947, après le supposé crash d'un ovni dans un ranch des environs. L'armée américaine a révélé ultérieurement qu'il s'agissait plutôt d'un ballon-sonde météorologique.

Le concepteur du projet est un fanatique des parcs d'attractions et des romans de science-fiction. Il a présenté son projet à la mairie de Roswell il y a deux ans et touche aujourd'hui à son but. "Je savais qu'il n'y avait qu'un seul endroit au monde, et probablement dans l'univers, où cette idée pouvait se concrétiser", a-t-il résumé.

Les commerçants locaux voient bien sûr d'un très bon oeil l'arrivée du parc. Reste qu'à l'exception d'un musée et de boutiques à souvenirs, la ville a encore peu à offrir aux centaines de milliers de touristes attendus dans ce bout de désert



"Le principal reproche que nous font les touristes lors de notre festival annuel consacré aux ovnis, c'est qu'il n'y a pas assez de choses à faire", admet Zach Montgomery. Tout devrait changer avec les extraterrestres.

Les magazines à sensation

Depuis toujours le phénomène ovni est victime de profiteurs qui n'hésitent pas à tirer profit du sujet. Des gens qui profitent de la crédulité de certains ufomaniques peu regardant. Néanmoins il ne faut pas généraliser et croire que tout le monde fait cela. Il existe des livres utiles écrit pas des auteurs qui ne recherchent pas le profit et d'autres inutiles qui ne sont là que pour le commerce et la vente.

Stupidités

Critique d'une présentation par Jean-Pierre Troadec dans le magazine sensationnaliste "Top Secret".

"Top Secret" est un magazine publiant des articles de toutes sortes d'auteurs, à propos d'OVNIS, de paranormal, de théories de la conspiration, des mystères ésotériques et ainsi de suite, parés à la fois d'allusion à des "Vérités" avec un grand V dont nous aurions "tous besoin" et des "mise en garde" laissant lecteur le soin de se faire une opinion. Leur numéro 24 montre une illustration d'une immense soucoupe volante avec mitrailleuses et croix gammées, posée pour entretien au-dessus d'une piste de base aérienne. Un gros titre explique: "Les OVNIS du IIIe Reich - l'arme secrète des nazis est-elle à l'origine du phénomène OVNI?"



Ce n'est pas le cas, mais cela fait cinquante ans que cette théorie ressurgit régulièrement, chaque fois réfutée, chaque fois remise sur le tapis comme si de rien n'était. On la retrouve ici à la suite d'un article prétendant qu'il y a des habitants indigènes sur la Lune et un autre qui raconte que les OVNIS sont fabriqués par une mystérieuse super-intelligence terrestre qui veut sauver la planète d'un désastre écologique.
          
Je vous propose donc d'aller au-delà de l'illustration et du titre sensationnaliste de la couverture et de me suivre dans une visite guidée pas à pas des propos qui sont tenus dans l'article sur ces fameuses soucoupes volantes nazi, rédigé par le journaliste et ufologue Jean-Pierre Troadec. La critique est ici

Une conclusion dépourvue de contenu est offerte. L'auteur assure que les soucoupes volantes nazi sont "une histoire plus humaine qu'on imagine" mais ne sont - cette fois le conditionnel n'est plus de mise:

"...en aucun cas une fantasmagorie pure comme on l'a trop souvent dit."

Et bien si, les soucoupes volantes nazi sont une fantasmagorie pure, on ne le dira jamais assez. Ma critique montre comment des auteurs ignorants de l'histoire réelle de l'aviation et totalement crédules se laissent constamment berner par des histoires fausses trouvées à moindre effort sur l'Internet et des petits dessins et fausses images provenant de la propagande néo-nazi, pour présenter des séries de mensonges et bêtises déjà maintes fois réfutés mais représentés encore et encore sans aucun complexe, en jouant du terrorisme intellectuel et en dissimulant toutes les informations pourtant bien disponibles qui montrent pourquoi les soucoupes nazies sont une fantasmagorie.

La désinformation, c'est eux.

Utilisation, récupérations détournées

Bien souvent des marques utilisent le mot ovni dans leur appellation.

OVNI Magazine

OVNI Magazine se consacre à la littérature, à l’art et au cinéma. Chaque numéro comprend des entrevues de fond avec des écrivains et des artistes, des chroniques, des essais, des recensions, de la fiction et des textes en tous genres.


Bien qu'intitulé ovni ce magazine n'a strictement rien à voir avec le sujet.

On se demande comment on peut autoriser ce genre de chose?

Des pseudos sites ufologiques qui vendent n'importe quoi

On le constate surtout aux Usa mais aussi en France l'ufologie ou plutôt le soucoupisme devient un commerce. Et dire que ces sites disent informer...

Des liens pour que vous constatiez de vous même:

http://www.alienufobelievers.com/ufo-store.php
http://www.livinginthelightms.com/ufostore
http://www.roswellboutique.com/


Jeux olympiques d'été de 1984


Les Jeux olympiques d'été de 1984, Jeux de la XXIIIe Olympiade de l'ère moderne, ont été célébrés du 28 juillet au 12 août 1984 à Los Angeles, aux États-Unis. Durant la céremonie de cloture on pouvait voir ceci:



Ces Jeux olympiques de 1984 furent marqués par le boycott d'une quinzaine de pays du bloc communiste formant le rideau de fer, dont l'URSS, craignant pour leur sécurité mais également en réplique au boycott américain quatre ans plus tôt. Par ailleurs, pour la première fois, des jeux furent exclusivement financés par le secteur privé.

Motel "Little A-Le-Inn" de Rachel


On se croirait dans le film "Bagdad Café", les chasseurs d'OVNI se retrouvent au "Little A'Le'Inn" (jeu de mot intraduisible, Alien = extraterrestre et 'Inn = hôtel) dont la devise est "Earthlings Always Welcom", bienvenue aux terriens.


 
En plein désert, Joe et Pat Travis préparent les fameux "Alien Burger" connus dans tout le Névada et proposent aux amateurs venus enquêter sur le site quelques chambres dans des caravanes.
 
On peu y étudier des photos et vidéos tournées sur la route 375, aujourd'hui rebaptisée "Extraterrestrial Higway". Ils disposent aussi d'une bibliothèque spécialisée sur tout ce qui touche aux OVNI, à la zone 51 et autre secrets d'Etats. Deux fois par ans ils accueillent les "UFO Friendship Camp-out", rencontres où des scientifiques, des témoins et autres victimes enlevées par des soucoupes volantes échangent leurs expériences et leurs informations dans le but d'y comprendre quelque chose.
 
Armés de caméscopes, de téléobjectifs puissants et de télescopes, les ufologues se sont même organisé pour surveiller "Dreamland" vingt-quatre heures sur vingt-quatre du sommet du "Tikeboo Peak", seul endroit accessible légalement d'où l'on puisse apercevoir les installations. Pourtant nuits après nuits, observations après observations, le mystère s'épaissi un peu plus... Et la renommé de Rachel grandi un peu plus !
 
Comment chasser l'UFO


Si vous êtes passionnés d'OVNI, le pélérinage à Rachel s'impose. Pour vous y rendre ce n'est pas très difficile.
 
Première étape : Las vegas. Suivant les périodes vous trouverez des billets aller-retour entre 2000 et 3000 F auprès des voyagistes suivant :
 
Look Voyage : Tél. 01.44.26.43.43. Nouvelle Frontière : Tél. 08.36.33.33.33.
Go Voyage : Tél. 01.01.42.66.18.18. Anyway : Tél. 01.40.28.00.74.
Fly : Tél. 01.47.20.20.62.
 
Ensuite par la route jusqu'à Rachel. De Las Vegas il faut compter 3 heures. Louez un véhicule. Prenez l'autoroute I-15, puis la route US-93 et enfin la 375. Attention ces régions étant en plein désert et très peu fréquentées, il est conseillé de faire le plein d'essence et d'eau ainsi que se renseigner sur les précautions à prendre avant de s'y aventurer.
 
Pour toutes informations : ET Expérience. Nevada Commission on Tourisme. Capitol Complex Carson City NV 89710-USA Tél. 00.1 (702) 687-4322.
 
Pour passer la nuit au Little A'Le'Inn. Il vaut mieux réserver à l'avance car les ufologues sont nombreux il n'y aura pas de place pour tout le monde : Little A'Le'Inn. HCR Box 45 - Hwy 375 Rachel, Nevada 89001 - USA. Tél. 00.1 (702) 729-2515.



Avis d'une touriste:

"Au cours de mes voyages je n'ai jamais rencontré ce type d'hautain qui a vraiment fait l'impossible pour qu'on se sente importun. Je dois dire quiconque considère d'aller dans cet hôtel horrible, s'il vous plaît, ne perdez pas votre temps et argent."
 
http://www.actionreporter.com/002.dossier/001.aera/page_reportage.html

Musiques

La culture populaire développée autour des ovnis et de leur implication extraterrestre dans l'esprit du public a inspiré nombre d'oeuvres musicales. Des formations musicales iront même jusqu'à se baptiser "UFO", "Flying Saucers" ou "Flying Saucer Attack".


Exemples de chansons associées aux ovnis

    * Myers, J. W.: "I Once Loved a Sailor," dont le refrain indique : Come take a trip in my airship/Come let us visit the stars/Come and we'll sail around Venus/Come take a spin round to Mars, i1898. Enregistrée en 1904 par Billy Murray, puis en 1928 dans une version mieux connue par l'influential hillbilly stringband Charlie Poole & the North Carolina Ramblers 1[1].
    * The Buchanan Brothers: "(You Got To Pray To The Lord) When You See Those Flying Saucers", 1947
    * Nervous Norvus (Jimmie Drake): "Transfusion", 1956
    * Turner, Jesse Lee: "The Little Space Girl", décembre 1958
    * The Kirby Stone Four (KSF): "You Came From Outer Space", 195x
    * Joe Meek & the Blue Men: "I Hear a New World - an Outer Space Music Fantasy", 1959
    * Nervous Norvus (Jimmie Drake): "The Lean Green Vegetable Fiend", tuther Side Of The Moon, 1962
    * Nervous Norvus (Jimmie Drake): Kibble Kobble (The Flying Saucer Song), 1962
    * Geoff Goddard: "Sky Men", octobre 1963
    * Pilzer, Christine: "Mon ptit homme spatial", 1967
    * Solarion: "OVNI", 1974
    * Frank Zappa: "Inca Roads", One Size Fits All, 1975
    * Blue Oyster Cult: "E.T.I. (Extra-Terrestrial Intelligence)", Agents of Fortune, 1976
    * Constant, Bernard: "Extra extra-terrestre"
    * Dalida: "Captain Sky (OVNI)", 1976
    * Meco: "Rencontre du troisième type" (disco), 1977
    * Carlos: "Je rêve des petits hommes verts", 1978
    * Les envahisseurs: "3ème génération", 1978
    * Super Souris: "Ovniprésent (Albatross)", 1979
    * Ringo: "Allô à l'ovni", 1980
    * Lenorman, G. (Delanoë, P.): "Frédéric et l'O.V.N.I.", 1980
    * Marcellin, Emmanuelle: "Monsieur Bizarre"
    * Joe Dolce Music Theatre: "Ain't No UFO Gonna Catch My Diesel", 1981
    * Dancephonic Orchestra: "Extraterrestrial... I know I am", 1982
    * Extra T's: "Extra Terrestre Boogie", 1982
    * Damien: "E. T. Petit copain de la nuit", 1982
    * Martial et les Petits Chanteurs d'Asnières: "E.T. je t'aime", 1982
    * Ici Paris: "Le Ver Interplanétaire", 1983
    * Turboust, Arnold: "Les envahisseurs", 1987
    * Dj Daddy K (Benny B): "Do You Speak Martien ?", 1990
    * Usaï, Silvio: "E.B.E", 1990?
    * Les Chipies: "Les Ovnis", 1993
    * Crain: "UFO Song", 1995?
    * Babylon Zoo: "Spaceman", The Boy With the X-Ray Eyes, 1996
    * The Rasmus: "Ufolaulu", Ice (EP), 1998
    * Travis: "Side", The Invisible Band, 2001
    * Tool: "Rosetta Stoned", 10,000 Days, 2005
    * Sneaky Sound System: "UFO", Sneaky Sound System, 2007

http://rr0.org/science/crypto/ufo/culture/musique/

Divers Films



Les Avions-Jouets       
                 
Bien entendu, le puissant attrait de l'opinion pour ces supposés visiteurs venus d'ailleurs dans leurs drôles de machines eut des répercussions dans le petit monde du jouet. Un peu partout de par le monde, les éditeurs de jouets produisirent des figurations plus ou moins inspirées des témoignages relatés abondamment par une certaine presse en mal de copie à sensation. Les appareils observés communément furent modélisés, mais aussi leurs énigmatiques pilotes.













Les jouets inspirés de l'espace étaient particulièrement recherchés dans les années 1950 et 1960, dans la foulée de l'intérêt suscité par l'industrie aérospatiale et les premiers développements dans le domaine. Cette soucoupe volante japonaise est propulsée et dirigée par ses roues pivotantes.
   
http://jlsfly.free.fr/ovni.htm

Divers










_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

Ovni: L'utilisation commerciale de l'ufologie et des extraterrestres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ovni: L'utilisation commerciale de l'ufologie et des extraterrestres
» Dossier: L'utilisation commerciale de l'ufologie, des ovnis et des aliens.
» Tananarive, Ovni ?
» 2010 une observation ovni prés de Cahors
» 2010: Le 01/12 vers 11h45 - ovni metallique brillant entre Clermont l'Herault et Bédarieux (34)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Mises en garde, ovni canulars et spéculations :: Les dérives de l'ufologie-