Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Un caoutchouc auto-réparable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: L’océan mondial est-il d’origine extraterrestre ?   Lun 22 Juin 2009, 11:09

L’océan mondial est-il d’origine extraterrestre ?

Version imprimable de cet article Version imprimable
envoyer l'article par courriel title= Envoyer par courriel

lundi 17 mars 2008 par Jsf
Une nouvelle méthode d’analyse des isotopes du chlore au niveau des dorsales océaniques suggère que les océans se sont formés quelques millions d’années après la formation de la Terre, à partir de matériaux extraterrestres. Ce nouvel outil devrait apporter à l’avenir d’autres résultats sur la dynamique du manteau terrestre.

Au niveau des dorsales, le basalte remonte du manteau terrestre et s’étale, à l’échelle des temps géologiques, pour former le plancher de l’océan. Le chlore emprisonné dans ces basaltes raconte une histoire très ancienne, que commence à décrypter une équipe internationale, dont des géologues de l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) et du Laboratoire de Planétologie et Géodynamique de l’Université de Nantes.

Ces chercheurs ont analysé 22 échantillons de basalte provenant des dorsales du Pacifique, de l’Atlantique et l’océan Indien et se sont intéressés au rapport isotopique du chlore 37 et du chlore 35 (plus précisément 37Cl/35Cl). Ce paramètre, selon les auteurs de l’étude, représente une sorte de signature de l’origine du chlore et devrait permettre d’en reconstituer le cycle. Depuis la formation de la Terre, cet élément volatil et facilement soluble s’est réparti dans les couches les plus externes de la planète, c’est-à-dire le manteau et les océans. Logiquement, le chlore doit suivre un mouvement cyclique. Du fond du manteau, il remonte vers la surface dans les laves éjectées par les volcans mais aussi au niveau des dorsales océaniques. Dans les zones de subduction, où le plancher océanique plonge sous une autre plaque, le chlore retourne dans l’épaisseur du manteau.

Lorsque la lave surgit des profondeurs de la dorsale (à environ 1.200°C), elle se refroidit brutalement, créant ces laves en coussin. Une couche superficielle se solidifie sans avoir le temps de cristalliser, formant une roche vitreuse. C’est à ce niveau que les géochimistes ont effectué leurs prélèvements pour doser les isotopes du chlore. © Oceanexplorer.noaa.gov, prêt aimable (pour l’Insu) de l’exploration Ring of Fire 2002, NOAA-OE

Des compositions isotopiques trop différentes entre la mer et le manteau

D’autres éléments (comme le carbone, l’hydrogène ou l’azote) se promènent ainsi entre la surface et l’intérieur de la Terre à l’échelle des millions d’années. Mais, si l’on devine ces rouages, on ignore leurs vitesses et les quantités de matière ainsi brassées. Le rapport isotopique du chlore semble constituer un bon traceur si l’on est capable de le mesurer précisément. Ce dosage est la spécialité de Magali Bonaficie (IPGP et Caltech, California Institute of Technology), qui en avait fait son sujet de thèse.

Grâce à cette méthode, les géologues ont observé la contamination progressive du plancher océanique par le chlore d’origine marine depuis le moment où la roche est sortie au niveau de la dorsale. Mais surtout, les résultats, qui viennent d’être publiés dans Science, révèlent une anomalie : le rapport isotopique entre chlores 35 et 37 diffère entre le manteau et l’océan (le premier est inférieur au second).

Cette différence a de lourdes implications. Elle indique que les échanges de chlore entre la surface et le manteau sont limités. En conséquence, la composition isotopique de l’océan mondial s’explique difficilement par des échanges avec le manteau. Il semble plus probable, selon les chercheurs, que les océans aient été formés par du matériel d’origine extraterrestre quelques centaines de millions d’années après la formation de la Terre.

Commentaire : D’où peut venir toute cette eau ?

Plus généralement, cette méthode d’analyse des isotopes du chlore devrait servir à bien d’autres études. Grâce à elle, par exemple, les géochimistes disposent désormais d’un moyen pour mieux quantifier les flux verticaux de matière entre la surface et le manteau.

(source)

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/oceanographie-1/d/locean-mondial-est-il-dorigine-extraterrestre_14960/

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Stéphane 14
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 48
Nombre de messages : 673
Inscription : 25/01/2009
Localisation : basse-normandie/Berjou
Emploi : ouvrier dans l'industrie
Passions : Peinture, les oiseaux exotiques et l'ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Trou noir artificiel.   Lun 19 Oct 2009, 00:05

Bonsoir à tous,

Source: http://www.nature.com/news/2009/091015/full/news.2009.1007.html
Geoff Brumfiel présente dans la revue Nature les travaux de deux scientifiques chinois : "Le 'trou noir' artificiel qui aspire les micro-ondes". La comparaison avec les trous noirs naturels - puisqu'il en ressort de la chaleur - n'est cependant pas du goût de tout le monde.

"Des physiciens ont créé un trou noir de poche. Leur dispositif, qui mesure seulement 22 cms de diamètre, peut avaler des ondes lumineuses courtes et les convertir en chaleur.

C'est la plus récente utilisation des 'métamatériaux', qui peuvent courber la lumière de façon inhabituelle. Les scientifiques avaient déjà utilisé ces métamatériaux pour concevoir des 'tapis d'invisibilité' et des lentilles ultra-claires. Ce trou noir a été réalisé par Qiang Chen et Tie Jun Cui de l'Université du Sud-Ouest à Nanjing, en Chine.
Les trous noirs sont habituellement trop massifs pour être domestiqués. Par exemple, la masse de celui qui se trouve au centre de la Voie Lactée représente environ 3,6 millions de fois celle du Soleil, et déforme l'espace environnant. Il capte et retient la lumière qui passe à proximité.

Le nouveau meta-trou noir courbe également la lumière, mais de manière très différente. Au lieu du principe de gravité, leur trou noir utilise une série de 'résonateurs' métalliques, disposés en 60 cercles concentriques. Les résonateurs affectent les champs électrique et magnétique de l'onde lumineuse, la forçant à se courber vers le centre du trou.
Elle effectue une spirale qui la rapproche du 'coeur' du système, jusqu'au moment de parvenir au 20 dernières couches internes. Celles-ci sont constituées d'un autre ensemble de résonateurs qui convertissent la lumière en chaleur. Le résultat : ce qui est entré ne peut ressortir. Tie Jun Cui explique : "La lumière est totalement absorbée dans le coeur".



John Pendry, physicien théoriste à l'Imperial College de Londres, s'est déclaré "très impressionné". Il pense que ce trou noir est le dernier exemple en date de nombreux dispositifs étranges qu'on peut construire avec des métamatériaux. Mais il ajoute que l'analogie avec un trou noir n'est pas adéquate.



La gravité énorme des vrais trous noirs les amène à émettre un rayonnement connu sous le nom de
radiation Hawking : "Le système optique dont il est question dans cet article n'a pas de source d'énergie interne et ne peut donc émettre la radiation Hawking".

Cependant, Cui estime que cette découverte devrait avoir des applications intéressantes. D'ici la fin de l'année, son équipe espère mettre au point une version qui pourra aspirer des fréquences lumineuses. Si tout fonctionne, les capteurs solaires pourraient en bénéficier.
Quoiqu'il en soit, les techniques d'invisibilité progressent très rapidement depuis quelques années. Il devrait un jour être possible de concevoir des machines volantes discoïdales, capables de changer d'aspect, et totalement furtives en cas de nécessité, disposant de la lumière comme source d'énergie inépuisable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-parrot.net/blog/perrucheetco/
Pierre.B
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 4166
Inscription : 30/08/2008
Localisation : vendée,france
Emploi : electrotechnicien
Passions : lecture, musique, sciences et technologie,espace,photo
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un caoutchouc auto-réparable   Lun 19 Oct 2009, 00:22

Bonsoir Stéphane,

Merci pour l'article.

Super intéressant,
de plus la dernière phrase de l'article se rapproche de très près de certaine théorie sur les ovni au niveau de leur probable furtivité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane 14
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 48
Nombre de messages : 673
Inscription : 25/01/2009
Localisation : basse-normandie/Berjou
Emploi : ouvrier dans l'industrie
Passions : Peinture, les oiseaux exotiques et l'ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un caoutchouc auto-réparable   Lun 19 Oct 2009, 00:53

Perspective intéressante en effet,maintenant à savoir si cette technologie sera applicable,comment et à quelle fin ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-parrot.net/blog/perrucheetco/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Un caoutchouc auto-réparable   Mer 18 Nov 2009, 19:20

Le "caoutchouc réparable"

A priori peu spectaculaire, ce nouveau matériau peut évidemment intéresser des plasticiens, mais aussi d'autres métiers créatifs, l'habillement par exemple. Au-delà, les applications généralistes semblent nombreuses.

Sans colle et à température ambiante, il est possible d'assembler par simple pression deux morceaux de cette substance ayant les propriétés habituelles du caoutchouc.

Ce qui est mis en oeuvre est une organisation "supra-moléculaire" dans la lignée de différentes recherches sur les matériaux auto-réparables. En 2001 on était parvenu à rendre possible, dans une autre sorte de caoutchouc, le voisinage de micro-capsules de polymères epoxy et d'un catalyseur. Les capsules brisées libéraient leur contenu, il n'y avait plus qu'à ré-assembler. C'était une colle "dans la masse", pour ainsi dire.

Le défaut majeur de cette solution était qu'un tel matériau fracturé une seconde fois au même endroit était dépourvu de "colle". Des expériences avaient alors été réalisées en direction de la "microvascularisation", mais ne donnaient pas de bon résultats pour une température normale.

L'invention plus récente de Philippe Cordier et son équipe (CNRS-ESPCI, Paris, 2008) concerne une échelle beaucoup plus fine, celle des liaisons moléculaires non-covalentes (réversibles, ce sont des liaisons hydrogène) mises à nu par la fracture. Elles autorisent un ré-assemblage dans un délai raisonnable d'une semaine. L'auto-réparation, elle, dure quinze minutes (ou plus).

L'enjeu industriel est en réalité considérable. De plus la matière première est constituée d'huiles végétales et le "caoutchouc" obtenu est "réversible" par réchauffement.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici


Dernière édition par Benjamin.d le Dim 26 Déc 2010, 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un caoutchouc auto-réparable   Mer 18 Nov 2009, 19:21


_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
puccino
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Masculin Age : 33
Nombre de messages : 45
Inscription : 22/01/2009
Localisation : france
Emploi : boulanger
Passions : l'univers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un caoutchouc auto-réparable   Jeu 19 Nov 2009, 20:48

Oui Benjamin, j'ai vu un reportage la-dessus où un gars cassé un jouet en forme de nounours puis à collé les 2 morceaux qui en quelques secondes et se sont parfaitement reconstituer.
D'ailleurs il semble que de gros contrat sont déjà passé avec de grandes entreprises donc bientôt dans nos rayons.
Perso la Nanotechnologie me fait légèrement "flippé". aussi petit qu'un virus et franchement Dieux sait ce qu'il pourrait bien en faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néthéril
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 36
Nombre de messages : 29
Inscription : 29/07/2010
Localisation : Reims
Emploi : Fonctionnaire
Passions : Football, photo, informatique, modélisme.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un caoutchouc auto-réparable   Ven 30 Juil 2010, 20:52

Génial, si une telle chose peut se miniaturiser à la taille d'une cellule solaire, cela augmenterai grandement le rendement du photovoltaïque !

Si je ne me trompe pas le rendement d'une cellule photovoltaïque est à ce jour de 50%.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un caoutchouc auto-réparable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L’océan mondial est-il d’origine extraterrestre ?
» Auto-tracking video ou logiciel efficace
» initiation à l'auto-hypnose
» auto amorçage ????
» Réactivation boucle auto protection sur Véritas R8 Plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Sciences: aéronautique, technologies de pointe, découvertes :: Les découvertes scientifiques insolites-