Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 (1948) Le combat aérien du lt. George Gorman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: (1948) Le combat aérien du lt. George Gorman   Dim 20 Sep 2009, 15:03

Le combat aérien du lt. George Gorman en 1948:
Un des premiers "classiques" de l'histoire du phénomène OVNI fait intervenir le lieutenant George F. Gorman de la Garde Nationale du Dakota du Nord, qui a dit qu'il a effectué un duel aérien de 27 minutes avec un OVNI dans les cieux au-dessus de Fargo.
LE CAS:

Date: 1er octobre 1948

Lieu: Fargo, North Dakota, Etats-Unis

Gorman, alors directeur d'une compagnie de construction de Fargo, et pilote au sein de la Garde Nationale de l'Air, a raconté cette histoire aux enquêteurs de l'Armée de l'Air US:

Dans la nuit du 1er octobre 1948, il participait à un vol transnational avec son escadrille. Lors du retour vers l'aéroport de Hector dans Fargo, il a choisi de pratiquer un peu le vol de nuit, il est ainsi est resté en l'air après que les autres avions se soient posés. Il faisait voler son F-51 au-dessus du stade de football éclairé et autour de la ville de Fargo et se disposait à se poser vers environ 21:00. La tour de contrôle lui a dégagé la piste, l'informant de la proximité d'un avion de tourisme Piper Cub, le seul autre avion dans les environs, dont il pouvait d'ailleurs voir les feux de positions environ 500 pieds au-dessous de lui. Ce qui a semblé être le feu de position arrière d'un autre avion apparut alors à sa droite, mais la tour insista alors sur le fait qu'aucun autre avion ne volait dans le secteur.

Gorman informa alors la tour qu'il allait étudier l'autre avion et dirigé son F-51 vers le haut, vers la lumière mobile. Il s'en est rapproché à environ 1000 yards et a jeté un coup d'oeil vers l'objet.

"Cela avait environ six à huit pouces de diamètre, complètement blanc et net. Il clignotait sans relâche. Alors que je m'approchais, la lumière est soudainement devenue régulière et a reculé vers ma gauche en effectuant un virage très serré. J'ai pensé qu'il allait passer vers la tour. J'ai plongé après lui et j'ai utilisé toute ma puissance mais je n'ai pas pu rattraper la chose. Elle a commencé à gagner l'altitude et a encore fait un virage sec vers ma gauche, j'ai mis mon F-51 en virage serré et ai essayé de lui couper la route plus loin. A ce moment nous étions à environ 7.000 pieds.

Soudainement il a fait un nouveau virage serré et nous nous sommes retrouvés dirigés directement l'un vers l'autre. Au moment même où nous étions sur le point de nous heurter, je pense que j'ai paniqué. Je me suis mis en piqué et la lumière est passée au-dessus de mon cockpit à environ 500 pieds. Puis, elle a fait un cercle à ma gauche à près de 1000 pieds au-dessus de moi, et je lui ai encore donné la chasse."

Gorman a indiqué qu'il a coupé brusquement vers la lumière, qui une fois de plus venait droit vers lui. Quand la collision a encore semblé imminente, l'objet a filé directement vers le haut a angle droit, disparaissant au-dessus de lui. Gorman à de nouveau essayé de la poursuivre lui mais son avion est entré en perte de puissance à environ 14.000 pieds, et il n'a plus revu l'objet. Il était alors 21:27.

Gorman a été tellement secoué par la rencontre qu'il a eu des difficultés à reprendre le contrôle de son avion, bien qu'il ait été un pilote vétéran et un instructeur de vol pendant la deuxième guerre mondiale. Il n'a noté aucun bruit, odeur, ou traînée d'échappement de l'objet pendant le 'duel', et aucun dérèglement de ses instruments. Parfois pendant la chasse, il avait poussé le F-51 à sa pleine puissance, atteignant parfois 400 MpH. Il a décrit l'objet comme rond et légèrement aplati.

Dans la tour de contrôle de l'aéroport, les contrôleurs Lloyd D. Jensen et H. E. Johnson ont également vu une lumière étrange proche du terrain d'aviation:

"Après être passée à l'est de l'aéroport elle a semblé prendre la direction du nord-ouest,"

déclara Johnson.

"L'objet étrange semblait être à environ 2.000 pieds et a semblé voyager à une vitesse tout à fait excessive comparée à celle du Piper Cub qui était à l'Est du terrain à ce moment. Aucun contour défini n'a pu être identifié. Les deux objets [l'OVNI et le Piper Cub] étaient visibles simultanément."

Jensen dit que par ses jumelles il a aperçu

"un objet ou une lumière voyageant à une vitesse très élevé, apparemment sur un cap Sud-Ouest. Le F-51 [l'avion de Gorman] était à une certaine distance à son arrière et l'objet voyageait assez rapidement pour augmenter la distance entre lui-même et le chasseur. L'objet apparaissait simplement comme une lumière ronde, parfaitement formée, sans flou sur ses bords ou halo lumineux. Ses bords étaient en fait nets et clairs. On n'a observé aucune autre forme. La caractéristique la plus frappante était la vitesse élevé à laquelle elle voyagait."

Le pilote du Piper Cub, Le Dr A. E. Cannon, et son passager, Einar Nielson, furent également témoins de la lumière en mouvement pendant qu'ils étaient en communication par radio avec la tour:

"Alors que nous nous tournions autour du terrain de football à NDAC à 1.600 pieds, la tour de Fargo nous a indiqué qu'il y avait un F-51 en l'air et quelques moments plus tard nous a demandé quel était le troisième avion qu'ils détectaient. Nous avions déjà vu le F-51, et quand nous arrivâmes au-dessus du côté Nord du terrain de Hector, allant à l'ouest, une lumière, apparemment un avion, est passée au-dessus de nous vers le Nord, se déplaçant très vite vers l'Ouest. Nous avons d'abord pensé que c'était le F-51, mais nous avons alors vu les feux du F-51 plus haut. Nous avons atterri sur la piste 3, avons roulé au sol vers le bâtiment administratif, et sommes allés jusqu'à la tour et avons écouté les appels du F-51, qui ont semblait essayer de rattraper l'avion ou la lumière qui se dirigeait alors vers le Sud-Ouest au-dessus de la ville. L'objet se déplaçait très vite, beaucoup plus rapidement que le F-51. Nous avons essayé d'obtenir une meilleure vue avec des jumelles, mais ne pouvions pas les suivre correctement."

Dans son rapport au Major D. C. Jones, commandant du 17ème escadron de chasse à l'aéroport de Hector, Gorman a écrit qu'il était convaincu qu'il y avait une intelligence aux commandes de l'OVNI:

"Je suis également convaincu que l'objet était soumis aux lois de l'inertie parce que ses accélérations étaient rapides mais non immédiates, et bien qu'il ait pu tourner assez brutalement et à des vitesses considérables, il suivait tout de même toujours des courbes normales."

L'objet pouvait nettement surpasser le F-51 et pouvait atteindre une altitude beaucoup plus élevée et plus rapidement, il pouvait maintenir une distance constante par rapport au F-51.

"Quand j'ai essayé de virer comme l'objet, j'ai temporairement perdu connaissance en raison de la vitesse excessive,"

ajoute Gorman.

"Je suis en très bonne forme physique, et je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de pilotes qui auraient pu résister aux virages serrés effectués par la lumière en restant conscient."

ETUDES:

Le Capitaine Edward J. Ruppelt, qui dirigeait le Projet Blue Book de l'US Air Force au début des années 1950, a plus tard estimé que Gorman a pourchassé un ballon lumineux (un avion rattraperait rapidement un ballon, créant l'illusion de passages frontaux), cependant, les vitesses de fuites élevées rapportées par rapport au F-51 créent un problème avec cette réponse. Le Dr James E. McDonald, physicien atmosphérique de l'Université de l'Arizona, indique en 1970:

"Bien que l'explication par un ballon soit devenue l'explication officielle, il y a un certain nombre de faits explicites dans le rapport du dossier Blue Book qui rendent complètement impossible ce genre d'explication."

Le Dr Donald H. Menzel, un astronome de l'Université de Harvard a reconnu quelques problèmes quant à l'hypothèse du ballon par rapport aux témoignages, et décida qu'il y avait deux objets responsables de l'"illusion", un ballon et la planète Jupiter. Selon lui Gorman voyait parfois probablement un ballon illuminé, et à d'autres moments "un mirage de la planète Jupiter."
CONCLUSION:

Comme souvent, des faits précis rapportés par de multiples témoins sont interprétés à l'aide d'explications "ad hoc" qui omettent de tenir compte des faits. Il est clair que ni un "mirage de la planète Jupiter" ni un "ballon lumineux" ne se meuvent comme les occupants du Piper et les observateurs de la tour de contrôle le rapportent.

Il est tout aussi évident que des "ballons lumineux" ne se promènent pas au-dessus d'aéroports en pleine nuit, et qu'il n'existe pas de "mirages de la planète Jupiter".

George F. Gorman se retira de l'Armée de l'Air en 1969 avec le rang de lieutenant-colonel et s'installa alors dans le Texas.
REFERENCES:

* Rapport du renseignement aérien 100-203-79, 1949.
* Projet Blue Book.
* "Le rapport sur les objets volants non identifiés", Capitaine Edward J. Ruppelt, USAF ret., 1956.
http://www.ufologie.net/htm/gormanf.htm

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1948) Le combat aérien du lt. George Gorman   Mar 19 Juil 2011, 23:06

Combat aérien avec un ovni au dessus de Fargo Dakota du nord

Un combat aérien acharné entre un pilote de la Garde nationale aérienne du Dakota du Nord a eu lieu dans les cieux au dessus de Fargo le 1er octobre 1948.

Le pilote de la Garde Aérienne, George Gorman, était un aviateur chevronné. Ne connaissant pas les intentions du pilote de l’objet, Gorman, dans son Mustang P-51 décida de combattre l’objet.

Le combat acharné de 27-minutes entre le P-51 et l’OVNI a été observé par deux contrôleurs du trafic aérien dans une tour à l’aéroport de Hector à Fargo et le pilote d’un Piper Cub qui y ont assisté.

Gorman est né Juillet 7, 1923, de Norbert et Roberta Gorman. Il a grandi à Fargo, où son père était un agent de Cass County. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Gorman est devenu un instructeur B-25 pour les étudiants de l’aviation française.

Quand la guerre fut terminée, il est retourné à Fargo et a été employé en tant que gestionnaire d’une entreprise de construction.

la Garde nationale aérienne du Dakota du Nord,a été lancée le 16 janvier 1947. Les membres ont organisé le 178e Escadron d’appui à Fargo, et Gorman a rejoint l’escadrille en tant que sous-lieutenant.

Le 1er octobre 1948, Gorman volait à travers le pays avec d’autres membres de la Garde. Peu après 20h30, les autres pilotes atterrirent à Hector, mais Gorman a décida de voler un peu plus longtemps.

Alors qu’il était en l’air, il a été notifié par la tour de contrôle qu’un petit Piper Cub se trouvait dans la zone. Gorman reconnut qu’il pouvait voir le petit avion à environ 500 pieds au-dessous de lui.

Environ cinq minutes plus tard, il repéra un objet en forme de disque faiblement éclairé, qui faisait lentement le tour de la ville. Gorman contacta la tour, demandant s’il y avait un autre avion et se vit indiquer qu’il n’y avait que deux avions dans le ciel au dessus de Fargo. Gorman s’approcha de l’objet pour enquêter et il s’est soudainement illuminé puis accéléra.

L’objet s’était déplacé à « environ 250 miles par heure, » mais lorsque Gorman commença la chasse, il accéléra à « environ 600 miles par heure. »Le P-51 ne pouvait voyager qu’à 400 miles par heure, donc l’objet distança très vite Gorman. Il prit alors un virage à 180 degrés et vint directement sur lui. » Gorman « tenta de le percuter » mais comme il s’approchait, il a viré vers le haut et est passé au-dessus de lui.

Lorsque Gorman continua sa poursuite l’objet grimpa « à environ 14.000 pieds, » le P-51 dans sa chasse eut un décrochage de puissance, et Gorman s’évanouit temporairement. À ce moment, l’objet tourna dans une direction nord-ouest et disparut.

Observant cette action se trouvaient Lloyd D. Jensen and H.E. Johnson, deux contôleurs aériens dans la tour à Hector. Autre témoin occulaire : le Dr. Cannon, un physicien de Fargo, qui était le pilote du Piper Cub. Les deux contrôleurs aériens remarquèrent la vitesse élevée de l’objet et la facilité avec laquelle il a distancé le P-51.

Gorman était tellement secoué qu’il avait mal à manoeuvrer son avion et a dû faire plusieurs tentatives pour poser le P-51.

Il contacta alors son commandant, le Major DC Jones. La major reçut une déclaration signée par Gorman et transmit l’incident au service de renseignement de l’US Air Force. Le 4 octobre, une unité de renseignement dirigée par le Major Paul Kubala est arrivé à Fargo et a interrogé Gorman, Cannon et les deux contrôleurs.

Gorman signé une autre déclaration sous serment le 23 octobre, en déclarant: «Je suis convaincu qu’il y avait une pensée précise derrière ses manœuvres.

«Je suis encore convaincu que l’objet était régi par les lois de l’inertie, car son accélération était rapide mais pas immédiate et bien qu’il ait été capable de tourner assez serré à une vitesse considérable, il a continué à suivre une courbe naturelle.

« Quand j’ai essayé de tourner avec l’objet je me suis temporairement évanoui en raison d’une vitesse excessive … Je ne crois pas qu’il existe de nombreux pilotes qui pourraient résister au virage et la vitesse effectués par l’objet et rester conscients.

« L’objet était non seulement capable de dépasser mon avion avec rapidité, mais a été capable d’atteindre une montée bien plus forte et capable de maintenir un taux constant de montée bien au-delà de mon avion. »

L’Air Force a conclu que l’objet était un ballon météo avec une bougie dedans qui avait déjà été libérés de l’aérodrome. Gorman a découvert plus tard par l’observateur météorologique George Sanderson que « le temps et l’altitude ne cadrait pas, et que la direction du vent était fausse. » Avec cette preuve, Gorman a insisté que n’était pas un ballon météo.

Le commandement le l’armée de l’air avertit alors Gorman de ne plus divulguer d’information ou il passerait en cour martiale.

Gorman garda le silence. Il a été transféré à la base aérienne de Langley en Virginie et a ensuite été stationnés à la base aérienne d’Aviano à Lonigo, Italie, pendant cinq ans. Après son retour aux Etats-Unis, Gorman était en poste à Washington, DC; Lincoln, au Nebraska, Hampton, NH; Abilene, au Texas, et enfin New Braunfels, Texas.

Il se retira de la Force aérienne avec le grade de lieutenant-colonel. Après sa retraite, Gorman est devenu entrepreneur en construction à New Braunfels.

Gorman n’a jamais parlé publiquement de son expérience avec l’OVNI, même s’il a été contacté par un journaliste du magazine Life qui a écrit une histoire sur les ovnis pour une édition d’avril 1952.

Il a révélé à des amis que, jusqu’à sa mort le 31 Juillet, 1982, «il n’a jamais été convaincu qu’il avait fait un duel avec un ballon allumé pendant 27 minutes. »

L’ image ci-dessus est une illustration

Remerciements à UFO Casebook and Inforum.com

KEN PFEIFER MUFON NEW JERSEY

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1948) Le combat aérien du lt. George Gorman   Mar 19 Juil 2011, 23:07

Eriksmoen: North Dakota National Guard pilot, UFO in dogfight over Fargo

An aerial dogfight between a pilot of the North Dakota Air National Guard and a UFO took place in the skies over Fargo on Oct. 1, 1948.
By: Curtis Eriksmoen, INFORUM


From left, controller H.E. Johnson, pilot Lt. George Gorman and controller Lloyd D. Jensen look in the direction of a UFO that was seen from the air traffic control tower. Forum file photo



An aerial dogfight between a pilot of the North Dakota Air National Guard and a UFO took place in the skies over Fargo on Oct. 1, 1948.
The Air Guard pilot, George Gorman, was a seasoned flier. Not knowing the intention of the pilot of the object, Gorman, in his P-51 Mustang, decided to engage the object. The 27-minute dogfight between the P-51 and the UFO was witnessed by two air traffic controllers in a tower at Hector Airport in Fargo and the pilot of a Piper Cub who witnessed it.
Gorman was born July 7, 1923, to Norbert and Roberta Gorman. He grew up in Fargo, where his father was a Cass County agent. During World War II, Gorman became a B-25 instructor for French aviation students. When the war was over, he returned to Fargo and was employed as the manager of a construction company.
The North Dakota Air National Guard was started on Jan. 16, 1947. Members organized the 178th Fighter Squadron in Fargo, and Gorman joined the squadron as a second lieutenant.
On Oct. 1, 1948, Gorman was flying cross-country with other Guard members. Shortly after 8:30 p.m., the other pilots landed at Hector, but Gorman decided to get in some extra flying time. While in the air, he was notified by the control tower that a small Piper Cub was in the area. Gorman acknowledged he could see the smaller plane about 500 feet below him.
About five minutes later, he spotted a dimly lit disk-shaped object slowly circling the city. Gorman contacted the tower asking about another plane and was told there were only two planes in the air over Fargo. Gorman approached the object to investigate and it suddenly brightened and accelerated.
The object had been traveling “about 250 miles per hour,” but as Gorman began the chase, it speeded up to “about 600 miles per hour.” The P-51 could only travel 400 mph, so the object quickly outdistanced Gorman. It then made a “180-degree turn and came straight at him.” Gorman “attempted to crash into it,” but as they neared, it veered upward and passed over him. When Gorman continued his pursuit, the object climbed “to about 14,000 feet,” the P-51 in its chase went into a power stall, and Gorman temporarily passed out. At this point, the object turned in a northwest direction and disappeared.
Observing this action were Lloyd D. Jensen and H.E. Johnson, two air traffic controllers in the tower at Hector. Another eyewitness was Dr. Cannon, a Fargo physician, who was the pilot of the Piper Cub. Both controllers noted the object’s rapid rate of speed and how it easily outdistanced the
P-51.
Gorman was so shaken up he had difficulty maneuvering his plane and had to make several approaches to land the
P-51. He then contacted his commanding officer, Maj. D.C. Jones. The major received a signed statement from Gorman and referred the incident to U.S. Air Force intelligence. On Oct. 4, an intelligence unit headed by Maj. Paul Kubala arrived in Fargo and questioned Gorman, Cannon and the two controllers.
Gorman signed another sworn statement on Oct. 23, stating: “I am convinced that there was definite thought behind its maneuvers. I am further convinced that the object was governed by the laws of inertia because its acceleration was rapid but not immediate and although it was able to turn fairly tight at considerable speed, it still followed a natural curve. When I attempted to turn with the object I blacked out temporarily due to excessive speed… I do not believe that there are many if any pilots who could withstand the turn and speed effected by the object and remain conscious. The object was not only able to out turn and out speed my aircraft, but was able to attain a far steeper climb and able to maintain a constant rate of climb far in excess of my aircraft.”
The Air Force concluded that the object was a weather balloon with a candle in it that had earlier been released from the airfield. Gorman later found out from weather observer George Sanderson that “the time and altitudes didn’t fit, and the wind direction was wrong.” With this evidence, Gorman insisted that it was not a weather balloon. The Air Material Command then warned Gorman not to divulge any more information or he would be subject to a court-martial.
Gorman maintained his silence. He was transferred to Langley Air Force Base in Virginia and was then stationed at the Aviano Air Base in Lonigo, Italy, for five years. After returning to the U.S., Gorman was stationed in Washington, D.C.; Lincoln, Neb.; Hampton, N.H.; Abilene, Texas; and finally New Braunfels, Texas. He retired from the Air Force with the rank of lieutenant colonel. After retiring, Gorman was a building contractor in New Braunfels.
Gorman never talked publicly about his experience with the UFO, even though he was contacted by a Life magazine reporter who was writing a story on UFOs for an April 1952 edition. He did reveal to friends that, until his death on July 31, 1982, “he was never convinced that he had been dueling with a lighted balloon for 27 minutes.”

http://www.ufoevolution.com/forums/showthread.php?t=7449
http://www.paranormalobserver.com/?p=402

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1948) Le combat aérien du lt. George Gorman   Mar 19 Juil 2011, 23:18


_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1948) Le combat aérien du lt. George Gorman   Mar 19 Juil 2011, 23:20

The Gorman Dogfight
Date: October 1, 1948
Location: Fargo, North Dakota, United States

On the evening of October 1st, 1948, Lieutenant Gorman was returning from a cross-country flight with his squadron of North Dakota Air National Guard, when he saw an unidentified light source. He closed to within about l,000 yards to take a good look, later saying, “It was about six to eight inches in diameter, clear white, and completely round without fuzz at the edges." For 27 hair-raising minutes, Gorman pursued the light through a series of intricate maneuvers.

An F-51 Mustang, like the one flown by Lt. Gorman.

Type of Case/Report: MajorCase
Hynek Classification: CE1
Number of Witnesses: Multiple
Special Features/Characteristics: Pilot/Aircrew
More Articles on this Case
The Gorman/Fargo, ND Incident Case Directory
NICAP website / Francis Ridge

Full Report / Article
Source:
North Dakota Public Radio, Dec. 10. 2003 Original Source

Dakota Datebook
December 10, 2003

On this date in 1948, Lieutenant George F. Gorman wrote a letter stating, “...the Air Materiel Command has issued orders classifying the information as Secret. And this makes it a General Court Martial to release any more information. The Command has asked that my commanding officer and myself be court-martialed for releasing what information we did.”

The incident the young lieutenant was referring to has since become known as the Gorman Dogfight, one of the early “classics” in UFO history.

On the evening of October 1st, 1948, Lieutenant Gorman was returning from a cross-country flight with his squadron of North Dakota Air National Guard. When the pilots got to Hector airport in Fargo, Gorman decided to log some night-flying time, so he stayed up and circled his F-51 around the city. As he was preparing to land, the control tower advised him that a Piper Cub was in the air. Gorman saw the Piper 500 feet below, but then what appeared to be the taillight of another plane flashed by on the right. The tower insisted there weren’t any other planes in the sky, so Gorman told them he wanted to investigate and took off after the moving light.

He closed to within about l,000 yards to take a good look, later saying, “It was about six to eight inches in diameter, clear white, and completely round without fuzz at the edges.

It was blinking on and off. As I approached, however, the light suddenly became steady and pulled into a sharp left bank. I thought it was making a pass at the tower. I dived after it and brought my manifold pressure up to sixty inches, but I couldn't catch up with the thing. It started gaining altitude and again made a left bank,” he said. “I put my F-51 into a sharp turn and tried to cut the light off in its turn. By then we were at about 7,000 feet. Suddenly it made a sharp right turn and we headed straight at each other. Just when we were about to collide, I guess I got scared. I went into a dive, and the light passed over my canopy at about 500 feet.”

Gorman said he cut sharply toward the light, which was once more coming at him. When it again appeared they’d collide, the object shot straight up in a steep climb-out, disappearing overhead. Gorman again went after it, but his plane went into a power stall, and the object disappeared. The dogfight had lasted 27 minutes. Gorman was so shook up, he had a hard time landing his plane, even though he was a veteran pilot and flight instructor.

The official explanation the Air Force gave was that the light was merely a lit weather balloon. But Gorman’s story wouldn’t die. In April, 1952, LIFE Magazine did a story on UFOs, stating, The Air Force is now ready to concede that many saucer and fireball sightings still defy explanation; here LIFE offers some scientific evidence that there is a real case for interplanetary saucers.

The article went on to describe the Gorman Dogfight: For 27 hair-raising minutes, Gorman pursued the light through a series of intricate maneuvers. He said it was...going faster than his F-51 (300-400 mph). It made no sound and left no exhaust trail. After Gorman landed, the light having suddenly flashed away in the upper air, he found support for his story - the chief of the control tower had followed the fantastic “combat” with binoculars.

That’s right. Both men in the control tower saw the whole thing, and so did the two men in the Piper Cub. The Gorman Dogfight has now become one of the most noted UFO encounters in PROJECT BLUE BOOK, the Air Force’s official record – and denial – of such things.
Case ID: 704 edit: 704 FAIR USE NOTICE: This page may contain copyrighted material the use of which has not been specifically authorized by the copyright owner. This website distributes this material without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for scientific, research and educational purposes. We believe this constitutes a fair use of any such copyrighted material as provided for in 17 U.S.C § 107.

http://www.ufoevidence.org/cases/case704.htm

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (1948) Le combat aérien du lt. George Gorman   

Revenir en haut Aller en bas
 

(1948) Le combat aérien du lt. George Gorman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (1948) Le combat aérien du lt. George Gorman
» nousavons une demande d'aide d'un fils de Vétéran US, merci!!
» les chrétiens n'ont rien trouvés pour convertir les musulmans aux christianisme en éditant un faux coran (true furquan)
» carte du trafic aérien français
» LE MYSTERE DU MAL - LE COMBAT SPIRITUEL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Base de données: les cas d'observations d'ovni classés par type :: Les affaires importantes dans l'histoire de l'ufologie :: II/ Cas aeriens et détection radar-