Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 (1998) Un OVNI triangulaire a survolé les Ardennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: (1998) Un OVNI triangulaire a survolé les Ardennes   Mar 15 Sep 2009, 14:48

Un OVNI triangulaire a survolé les Ardennes

Page 1 (semaine du 13 au 19 août 98 inclu)



AFP : Jeudi 13 Août 1998 - 13h01 heure de Paris

CHARLEVILLE-MEZIERES (AFP) - Un objet volant non identifié (OVNI) de forme triangulaire se déplaçant à basse altitude au dessus de la région de Sedan et de Carignan (Ardennes) a été observé par au moins 150 personnes en début de semaine.

"Dans la nuit de lundi à mardi, il a d'abord été aperçu à haute altitude puis dans une phase descendante à la verticale de Charleville-Mézières avant d'effectuer des sortes de rondes de reconnaissance au-dessus d'une trentaine de localités du Sedanais", a indiqué jeudi Jean-Luc Lemaire, le responsable départemental du Centre d'études OVNI France.

"Notre association a jusqu'à présent reçu quelque 150 témoignages et nous disposons d'un court film tourné cette nuit là par deux jeunes vidéastes amateurs", a-t-il précisé. "L'appareil, gros triangle aux bords arrondis avec une pointe tournée dans le sens de la marche, possède deux points lumineux rouges à l'arrière et un gros blanc à l'avant. Ces lumières ne clignotent pas. Deux trainées de condensation sont visibles à l'arrière de l'OVNI volant à quelque 500 m d'altitude", a-t-il ajouté.


Jean-Luc Lemaire, du CEOF

"Nous disposons de peu d'éléments pour évaluer la vitesse de l'engin qui selon plusieurs témoignages avait un bruit sourd", a poursuivi M. Lemaire. "Il a été observé entre minuit et 02H00 du matin et certain témoins ont eu l'impression qu'il jouait à cache-cache", a assuré le responsable de l'association dont le siège national est à Marseille (Bouches-du-Rhône)."Il tournait lentement au dessus de zones habitées comme lors d'une mission d'espionnage puis s'éloignait avant de recommencer son manège au-dessus d'une autre localité", a-t-il ajouté. "Il a fini par disparaître derrière une colline et n'a pas été revu depuis", a indiqué M. Lemaire.

Selon lui, il ne peut pas s'agir d'un avion furtif, en raison du vol circulaire à basse altitude, ni d'une météorite car le vol a également été horizontal, ni d'une comète beaucoup plus haute et fixe dans le ciel, ni d'un hélicoptère ou d'un avion connu en raison d'un bruit sourd suffisamment étrange pour exciter la curiosité de nombreuses personnes.

"Il nous reste plusieurs hypothèses telles que l'illusion d'optique ou le vol d'un prototype militaire hors zone", a poursuivi M. Lemaire. "Le vol décrivait une trajectoire Ouest-Est et nous aimerions savoir si cet OVNI a été observé sur les côtes Ouest de la France où s'il a traversé l'Atlantique", a-t-il dit.


EXTRAITS DES JT's (en Real Audio!)

- Infos de midi sur France3

- JT de 20h00 sur TF1

- JT de 20h00 sur France 2
COMMENTAIRES DE L'UFOCOM

Nous avons reçu, le 10 août, un témoignage émanant d'une famille de Quaregnon (Belgique) et relatant l'observation d'un objet similaire, volant à vitesse lente, à une altitude de quelques mètres supérieure à celle du toit des maisons environnantes. Leur observation aurait été effectuée le 27 juin dernier.

Un membre de l'équipe "Sciences" de l'UFOCOM, Yves, a contacté le CEOF afin de pouvoir obtenir une copie de la vidéo de Charlevilles Mézière et ce, en vue d'évaluer les images. Une lettre allant en ce sens a été postée le 14 août.

Enquête en cours..

( Merci à Yves pour cette journée épuisante! Merci à Xavier pour la dépêche! Et bravo au CEOF Ardennes pour son dynamisme!).


Republicain Lorrain - Vendredi 14 aout 1998 -

CHARLEVILLES-MEZIERES - Un objet volant non identifie (OVNI) de forme triangulaire se deplacant a basse altitude au dessus de la region de Sedan et de Carignan (Ardennes) a ete observe par au moins 150 personnes en debut de
semaine, a explique hier Jean-Luc Lemaire, le responsable departemental du Centre d'etudes OVNI France.
"Dans la nuit de lundi a mardi, il a d'abord ete apercu a haute altitude puis dans une phase descendante a la verticale de Charlevilles-Mezieres avant d'effectuer des sortes de rondes de reconnaissance au-dessus d'une trentaine de localités du Sedanais", a-t-il indiqué.
"Notre association a jusqu'a présent reçu quelques 150 temoignages et nous disposons d'un court film tourne cette nuit la par deux jeunes videastes amateurs. L'appareil, gros triangle aux bords arrondis avec une pointe tournee dans le sens de la marche, possede deux points lumineux rouges a l'arriere et un gros point blanc a l'avant. Ces lumieres ne clignotent pas.
Deux trainees de condensation sont visibles a l'arriere de l'OVNI volant a quelquen 500 m d'altitude", a-t-il ajoute.

A Cache-cache

"Nous disposons de peu d'elements pour evaluer la vitesse de l'engin qui selon plusieurs temoignages avait un bruit sourd", a poursuivi M. Lemaire.
"Il a ete observe entre minuit et 2 H du matin et certain temoins ont eu l'impression qu'il jouait a cache-cache", a assure le reponsable de
l'association dont le siege national est a MArseille (Bouches-du-Rhone). "Il tournait lentement au dessus de zones habitees comme lors d'une mission d'espionnage puis s'eloignait avant de recommencer son manege au-dessus d'une autre localite", a-t-il ajoute. "Il a fini par disparaitre derriere une colline et n'a pas ete revu depuis", a indique M. Lemaire.
Selon lui, il ne peut pas s'agir d'un avion furtif, en raison du vol circulaire a basse altitude, ni d'une meteorite car le vol a egalement ete horizontal, ni d'une comete beaucoup plus haute et fixe dans le ciel, ni d'un helicoptere ou d'un avion connu en raison d'un bruit sourd sufisament etrange pour exciter la curiosite de nombreuses personnes.
"Il nous reste plusieurs hypotheses telles que l'illusion d'optique ou le vol d'un prototype militaire hors zone."

(Transmis par Frédéric, UFOCOM)


VENDREDI 14 août 98, 15h42 : Yves, un membre de l'équipe "Sciences" de l'UFOCOM, contacte le CCA de Reims!

Yves nous fait parvenir ce message (désolé pour les accents manquants):

Thierry,

Entre deux lectures de documents, j'ai reussi a joindre le centre de controle aerien de Reims, qui a en charge l'espace aerien du Nord-Est de la France.
J'ai ete aiguille (c'est le mot qui convient!) vers une personne charmante qui m'a indique, comme je le pensais, que les controleurs civils ne pouvaient voir des echos inattendus, leur materiel n'etant pas "etudie" pour fonctionner de cette facon.

Le controle aerien fonctionne par emission et reception de signaux a partir d'un poste de radio d'un type un peu particulier, qui equipe tous les appareils civils (tourisme et ligne) et qui s'appelle un transpondeur.

Si le transpondeur est active, tout appareil est identifiable, par ses coordonnes, et par ses parametres de vol (vitesses vert. et horiz.). Les appareils militaires sont supposes voler dans les zones chargees de l'Europe du Nord avec des transpondeurs permettant de les identifier comme militaires. Mais, m'a precise le controleur, si le transpondeur ne fonctionne pas (panne ou arret volontaire), il leur est impossible de "voir" l'appareil. En d'autres termes, le controle civil ne voit que les appareils qui veulent etre vus. Je doute que l'engin observe lundi dernier (s'il s'agit bien d'un engin) ait souhaite etre repere par le controle civil. En tout cas, eux n'ont rien vu d'anormal!
Yves, UFOCOM SCI

Réponse de Thierry, coord. gén. de l'UFOCOM :

Bonjour Yves,

[...]
Toutefois, un commentaire sur la réaction du CCTA de Reims : leur radar voit tout mais les transpondeurs identifient. Ce qui n'est pas identifiable, chez les civils, est appelé un "ange". Si un avion sans signalement ni signature traverse la zone couverte par leur radar, ils le voient! En effet, il vaut mieux car il faut malgré tout protéger les couloirs du trafic civil des encombrements intempestifs (style "panne de transpondeur", Baron Noir ou autres...) qui pourraient causer des collisions. Nous avons eu le cas en Belgique, lors de la Vague. Notre aéroport de Bruxelles-National avait enregistré des "anges" au comportement bizarre. Le professeur Meessen les avaient repérés en examinant attentivement les données radar.
[...]

Amicalement,
Thierry
SAMEDI 15 août 98, 16h57 (GMT): Dépêche AFP!

(transmise par Robert Fischer)

ã AFP Général - Samedi 15 Août 1998 - 16:57 GMT

Divers-OVNI

Traces et bruits suspects d'un objet volant en Haute-Marne.

CHAUMONT, 15 août (AFP). Des traces suspectes dans un verger et des bruits entendus par plusieurs personnes, lundi et vendredi à Prauthoy, un village au sud de Langres (Haute-Marne), laissent penser aux habitants qu'un objet volant s'est posé sur leur commune, a-t-on appris samedi auprès du maire.

"Lundi, à 23H00, nous avons été plusieurs à entendre un bruit important, long, moins fracassant qu'un bruit d'avion", a indiqué le maire Philippe Badet. Pour lui, il s'agissait "d'un objet volant, mais pas d'un avion". Une vingtaine de personnes ont vu des lueurs, a-t-il ajouté.

Un voisin a vu "deux lumières rouges et une blanche dans le ciel, qui ne bougeaient pas de place".

Vendredi, des traces suspectes ont été découvertes dans un verger. Ces traces d'herbe sèche forment deux lignes parallèles de 25 mètres de long environ et 70 cm de large, et sont distantes d'environ 8 à 9 m l'une de l'autre, avec un triangle au milieu, selon le témoignage du maire.

Les pompiers et les gendarmes de Langres et de Chaumont ont pris des photos sur place. Des prélèvements de terre ont été effectués. L'ensemble des résultats est négatif, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Une équipe de recherche et d'identification radio-active a procédé à des relevés de radio-activité, qui se sont aussi avérés négatifs.

En début de semaine, un objet volant non identifié avait été observé par au moins 150 personnes dans la région de Sedan et de Carignan (Ardennes), selon le responsable départemental du Centre d'études OVNI France.

hg/nm
SAMEDI 15 août 98, 22h49: Réaction d'un pilote privé

Ceci est la copie d'un mail qui a été adressé à l'UFOCOM, dans la foulée de ce qui est écrit ci-dessus, par un pilote "privé" de Reims (France), monsieur Benjamin V. Il confirme la réponse donnée par le Centre de Contrôle Local de Reims à Yves en ce qui concerne la couverture radar "civile" de la région. Ce monsieur continue son enquête à ce sujet et a promis de nous tenir au courant. A suivre... :

Bonjour,

J'habite à Reims où se trouvent un CCR (Centre en Route de la Navigation Aérienne), contrôle civil et une base militaire.

Etant pilote privé, passionné de contrôle aérien militaire, et, pour avoir visité les locaux des 2 services, je confirme que le CCR de Reims ne peut pas voir les appareils qui n'ont pas de transpondeur branché, car les civils n'utilisent que des radars dits 'secondaires', qui donnent au contrôleur une image "informatique" de l'espace aérien, grâce aux infos transmises par le transpondeur. Il ne peut en aucun cas détecter un appareil qui aurait délibérément coupé le transpondeur. Il n'a donc pas à sa disposition une image réelle et brute de la situation.

Les militaires eux utilisent en plus un radar dit 'primaire' , qui donne une image non traitée par informatique. Un tel système (système radar tel qu'il a été conçu initialement ) est maintenant devenu inutilisable par les civils étant donné le nombre énorme d'avions dans un même secteur). Avec un primaire, on peut voir tout objet renvoyant les ondes du radar (du 747 à l'ulm). On peut aussi voir les zones de forte pluie ou de neige, car celles-ci renvoient un faible écho. Ils peuvent ainsi repérer tout appareil (non furtif) qui ne vole pas à très basse altitude pour passer sous la couverture radar.

Le CLA de Reims (contrôle local d'aérodrome) était fermé lundi soir, les vols militaires n'étant effectués à partir de cette base que le mardi et le jeudi soir. Le radar était donc sans doute éteint.

Je vais me renseigner auprès d'amis contrôleurs pour savoir si les bases de Cambrai-Epinoy, Nancy-Essey, Toul et St Dizier ont eu quelque chose.

De toute façon, les stations radar des CDC (Centres de Contrôle et de Détection) de Dracchenbrönn (indicatif Riesling, contrôle du NE France) et de Doullens (indicatif Mazout, contrôle du N France) couvrent la zone et sont ouvertes H24 pour détecter toute intrusion dans le territoire national. Les bases belges sont également en mesure de couvrir la zone, ainsi que les AWACS de l'OTAN, opérant depuis Geilenkirchen. Je ne sais pas si les AWACS Français étaient en opération lundi soir.

Avec le nombres de bases militaires du nord est France, du BENELUX et de l'Allemagne, et, étant donnée la portée des radars militaires, je doute que tous les scopes primaires capables de suivre la chose aient été tous éteints.

Pour information et contrairement à ce qui est dit dans la page (voir plus haut), si le transpondeur équipe bien tous les avions de ligne et les militaires (qui eux peuvent le couper pour des raisons évidentes), il n'est en aucun cas obligatoire pour les avions de tourisme (en France, la législation diffère peut être encore au sein de la CEE). Seules quelques zones à forte densité sont réservées aux seuls appareils équipés, pour des raisons évidentes de sécurité.

Benjamin V.


Dimanche 16 août 98: RAS
Quelques réflexions sur le vif...

Hormis quelques nouvelles des Etats-Unis faisant mention d'OVNI triangulaires ici et là sur leur territoire, rien à signaler. Les américains sont au courant de ce qui se passe en France. Nous avons contacté le CAUS et les newsgroups "alt.paranet.ufo", "alt.ufo.reports" et dérivés en ont été averti par des participants européens.

L'Allemagne, l'Espagne, l'Italie et l'Angleterre semblent avoir diffusé l'info dans les média nationaux. Curieusement, rien sur les télévisions belges francophones!

Récemment, nous avons enquêté sur des crops-circles en Belgique et j'y avais consacré un article, sur base du rapport d'Alain (enquêteur UFOCOM, cellule "renseignements"). L'affaire s'était révélée être un canular monté par une télé néerlandophone de Belgique. Je terminais cet article en souhaitant que la prochaine "Vague" ne se déroule pas chez nous par crainte de problèmes communautaires! Et bien voilà, c'est en France que cela se passe... (humour!!).

Nombreux sont ceux qui pensent à une vague "à la belge". J'espère sincèrement que les conclusions de ces récentes observations ne seront pas similaires. Amis Français, vous avez le droit de poser des questions! Que cela soit un essai militaire (aux aspects exotiques) ou un réel OVNI (Objet Volant Non Identifié), il vaut mieux le savoir. Marquer votre intérêt RAISONNABLE et SEREIN quant à ce problème. Ne tombez pas dans le panneau de certaines sectes bizarroïdes ou des aliénés de la dive soucoupe! Ne rejoignez pas les singes hurleurs qui vous expliquent ceci ou cela : assumez votre curiosité et essayez de comprendre par vous même! Si vous n'êtes pas convaincu de telle ou telle chose : faites la démarche vous même! Posez des questions à ceux qui devraient ou seraient susceptibles d'en savoir plus. La science est un outil incontournable, elle symbolise notre cerveau. Mais n'oubliez pas nos yeux et nos oreilles : l'armée et l'état. Ce que fait l'UFOCOM, vous pouvez le faire individuellement! Quiconque sait écrire peut poser des questions. Si on ne vous répond pas, ce n'est pas grave.

Je crois qu'il est temps pour la communauté européenne de se doter d'un organisme "professionnel" disposant de moyens suffisant pour gérer et étudier les dossiers OVNI. Ceci dit, je ne pense pas que les armées conspirent contre leur propre population. Qu'elles conspirent POUR, ça, c'est une autre histoire.

Je tiens à prévenir mes "collègues" de l'ufologie qu'ils vont aussi avoir droit à des dizaines de témoignages bidons et de gags. Diffuser immédiatement les images est peut-être une mauvaise chose. En effet, concrètement, les témoignages venant après cette diffusion ne pourront bénéficier du même taux de crédibilité. C'est dommage mais pas dramatique.

Par contre, si on n'en parlait pas du tout, les témoins isolés ne se déclareraient pas par peur du ridicule. Donc : soyons ouverts mais aussi attentifs et prudents.

Thierry


LUNDI 17 août 98 : nos correspondants rapportent

Un de nos correspondants nous appelle vers 18h30 pour nous signaler que la RTBF Radio a relaté, dans son JP, qu'une dame de Florenville en Belgique a observé le triangle ardennais à la même date du lundi 10 août. Ce témoin aurait saisi la gendarmerie belge. Nous espérons en savoir plus...

Quelques news de Jérôme (UFOCOM):

- Samedi 15 août 1998, Journal de 13 h de TF1 : Dans les Ardennes, un jeune garçon qui était parti à la pêche (avec son père je crois) a été brûlé au 1er dégré en tombant dans la rivière. On pense que ces brulûres sont dues à du "phosphore blanc" issu d'un obus (mais d'après ce que j'ai compris, on n'a pas retrouvé d'obus).
- Lundi 17 août 1998, 9 h 00, Emission sur Europe 1 sur les OVNI : Invité, Pierre Lagrange. Des témoins d'observations téléphonent entre autres à propos des Ardennes. J'apprend au cours de cette émission qu'une autre observation, similaire à celles de Lundi soir, a été faite Vendredi 14 août 1998 dans la Haute-Marne.
LUNDI 17 août 98, 19h00 (heure de Paris) : entretiens avec Mr. Lemaire du CEOF

En début de soirée, j'ai reçu un appel téléphonique de Mr. Lemaire du CEOF Ardennes. Nous avons conclu un accord de collaboration technique. Je ne peux que me réjouir. Mr Lemaire nous fera parvenir les documents vidéos (copie de 1ère génération pour la vidéo de Charleville) et notre équipe "ADV" les examinera. Nous rédigerons un rapport qui sera fourni au CEOF avec l'autorisation de l'exploiter. Bien entendu, nous le diffuserons sur notre site également. Cet accord est entièrement bilatéral ! Je dois également souligner qu'il n'a à aucun moment été question d'argent! C'est assez rare que pour l'écrire! Tout le monde ne s'appelle pas Santilli... Il y a encore des gens honnêtes.

Dans la foulée, Mr Lemaire me fait part de son déplacement, ce jour, à Prauthoy, afin d'y examiner les traces mentionnées par la dépêche AFP du samedi 15 août (voir ci-dessus). D'après lui, ces traces n'auraient rien à voir avec les récentes observations. Il a toutefois prélevés des échantillons de terre à des fins d'analyses. Une partie de ceux-ci nous sera envoyée. Pour ma part, je suis surpris par la rapidité avec laquelle la gendarmerie française a réussi à faire analyser des échantillons prélevés un lundi, en période estivale, et conclure le samedi suivant. Un chercheur du CNRS, biologiste, me confiait qu'il fallait parfois des semaines pour faire ce genre d'analyse. Mais bon... Si la gendarmerie a été saisie, alors il y aura un suivi automatique vers le SEPRA.

J'encourage vivement les témoins à confier leur observations à la gendarmerie afin que celles-ci soient répercutées vers le SEPRA. Mais je leur demande aussi, dans la foulée, qu' ils contactent également un groupe d'enquête "privé" comme le CEOF, le GUIDE, l'UFOCOM, ou autre... ne fût-ce qu'à titre informatif.

Mr Lemaire reçoit des centaines d'appels! Et il doit tout vérifier!! Un boulot énorme... Il pourrait y avoir des choses intéressantes... A suivre...

Thierry

N.B. : Que ceux qui nous écrivent nous pardonnent si nous ne parvenons pas à répondre immédiatement. ;-)


MARDI 18 août 98, matinée : Un article dans un journal belge confirme le témoignage de Florenville!

"La Dernière Heure les Sports"
Edition pour Mons - Centre - Charleroi du 18 août 1998

Ovni apreçu chez nous
Une habitante de Forenville se joint aux témoins recencés en France



FLORENVILLE. Mme Nicolas, 1'épouse du garagiste de la rue de France, a 1'habitude, surtout a cette époque de 1'année, de regarder le ciel étoilé.

L'autre soir - elle ne peut prédser la date, mais c'était entre 23 h et une heure le matin -, elle a aperoçu, se déplaçant A très basse altitude, une sorte de triangle aux bords arrondis. A quelle hauteur exacternent ? -Je ne peux le préciser, dit-elle. J'étais occupée à regarder les étoiles. Le ciel était clair et l'objet se déplaçait très nettement plus bas. dans le noir, c'est difficile de se faire une opinion.

C'était peut-être un ovni, mais cela ne ma pas impressionnée plus que cela puisque je n'en ai pas parlé autour de moi. Cest le lendemain, voire le surlendemain après que j'aie vu au journal de TF1, un reportage consacrè à un objet volant non identifé dans fa région de Sedan - Charleville-Maizière, j'ai effectué le rapprochement.

Depuis lors Mme Nicolas a poursuivi ses observations, mais "a-t-on deux fois la chance d'observer un tel phénomène ?" -, interroge-t-elle dubitative.

Selon Jean-Luc Lemaire, le responsable départemental du Centre français d'étude des ovnis au moins 150 personnes ont observé 1'objet entre minuit et 2 h près de Charleville-Maizières et une trentaine dans la région de Sedan.

"L'appareil, gros triangle aux bords arrondis avec une pointe tournée dans le sens de la marche possèdait deux points lumineux rouges à l'arrière et un gros blanc a l'avant. Il volait à quelque 500 m d'altitude.'

Selon M. Lemaire, son association dispose d'un court film tourné cette nuit-là par de jeunes vidéastes amateurs.

Appel à témoins :

De son côté, le Centre Européen d'études des phénomès aériens (Ceepa) lance un appel aux éventuels témoins belges de 1'observation d'un objet volant non-identifié dans le sud du pays, la nuit de lundi à mardi derniers. Le Ceepa demande de prendre contact avec lui à son siège social où un numéro de téléphone est disponible 24 heures sur 24 (065/56.75.69) ou auprès de son secrétariat-général au 065/79.18.31, qui est numéro d'une ligne téléphonique et fax.

H.B.
* * *

Transmis par Xavier (UFOCOM)

Note de l'UFOCOM aux éventuels témoins belges et français : Communiquez également votre témoignage aux autorités! Nous pouvons également traiter les cas belges dans la région de Bruxelles, le Hainaut et le Namurois.
Date : mardi 18 août 1998 2:39
Objet : trace de Prauthoy

Dans la nuit du 17 au 18, Jean-Louis Lagneau, enquêteur du GEIPIS, m'envoit ce petit message :

Avec Joël Mesnard de LDLN, je viens de me rendre à PRAUTHOY village sur la N74 entre Langres et Dijon. Dans la nuit du 10 au 11 août 1998 de nombreux habitant du village ont entendus un bruit énorme d'une durée de 1minute à 1 minute 30 secondes (le maire fait partis des témoins) , en résumé:

* 15 témoins du phénomène sonore
* 5 témoins d'un phénomène lumineux ("boule" simple, triangle) dont un témoin qui a dit au maire:"j'ai pensé que c'était un avion qui allait s'écraser dans ton jardin!"
* une trace de 24 mètres de long sur 9 mètres de large d'axe à axe et deux bandes parallèle de 70 cm de large. herbes désséchées, pas d'odeur de produits, pas de vie d'insecte sur la trace mais présente dans et autour de la trace ou l'herbe est normale, pas d'écrasement du sol, pas de radio activité, pas de déviation magnétique,pas de traces sur les arbres aux alentours.

Sur les lieux, Gendarmerie de Prauthoy, colonel de gendarmerie, représentant du sdis (on parle du colonel des sapeurs pompiers il faut que je vérifie ce détail auprés de mes collègues), le Sepra au courant doit se déplacer, photos prises par les gendarmes depuis l'echelle des pompiers de langres.Interdiction de pénetrer sur le terrain sans l'autorisation des gendarmes depuis le 17 août 17h00. Sinon l'enquête est en cours et le maire doit nous fournir les resultats du carrotage qui est prévu mardi 18 août, et les photos si il peut les obtenir. Pour info le maire est un ancien ingénieur des mines qui avait de trés hautes responsabilités dans le domaine.

Jean-Louis
Mercredi 19 août 98

17h31 : L'UFOCOM reçoit un scanning d'un article paru dans le CENTRE-PRESSE, journal de la Vienne. Ce fichier a été transmis par Francis Gatti. Merci à lui.

Un OVNI triangulaire a survolé les Ardennes

Page 2 (semaine du 20 août)
Jeudi 20 août 98

Journal télévisé de la RTBF (télévision belge francophone) à 19h30 : Reportage sur les observations d'OVNI. Un correspondant ayant vu le document rapporte :

"Des interviews des responsables du CEEPA (Centre Européen d'Etude des Phénomènes Aériens, à Quaregnon - Belgique) ainsi que de Michgel Bougard, président de la SOBEPS, furent réalisées.

Pascale Degens et Christian Daubioul, respectivement secrétaire générale et président du CEEPA se sont montrés très enthousiastes quant à l'étrangeté des observations récentes. Mr Bougard, quant à lui, s'est montré plus prudent et plus circonspect. Le CEEPA a lancé un appel à témoins."

J'ai malheureusement loupé ce JT et cette séquence n'a pas été rediffusée dans la dernière édition de 23h30.

Thierry

Témoignage reçu de Mr R. V., de Tilff (entité d'Esneux), près de Liège (Belgique), 20h48 :

[...] Dans la nuit du 09 au 10 Août 1998 , vers 03 h 30', j'ai vu ou cru voir un ovni. Etant boulanger je sors de temps en temps à l'extérieur pour prendre l'air et observer le ciel , ce qui est une de mes passions .
Vers 22 h 00 j'étais déjà sorti et j'avais regardé après les vedettes de la soirée , les étoiles filantes. Mon attention avais été attirée par une planète qui se levait à l'est , celle-ci était très brillante. J'ai supposer que c'était jupiter ???.
A 03 h 30 lorsque j'ai de nouveau regardé , j'ai été attiré par cette même lueur mais cette fois plus vers le sud et pas dans l'éliptique ( normalement si c'était une planète elle aurait dû être plus bas sur l'horizon ). Comme je regardais cette lueur , j'ai eu l'impression qu'elle bougeait.

En effet cette lueur bougeait bien , elle a avancé et puis viré vers la gauche et j'ai eu l'impression qu'elle remontait vers le ciel. Puis plus rien .Cette lueur était très haut dans le ciel ( il me semble ) mais malgré cela j'ai eu l'impression qu'il y avait bruit de souffle.

J'ai écouté la radio le lendemain , mais rien n'a été signalé. J'ai tenté de contacter la sobeps mais je n'ai plus le numéro de téléphone et à belgacom, on ne l'a pas trouvé .

C'est ce soir 20 Août au journal télévisé de la RTBF que j'ai vu un reportage sur des observations. Et je me suis remis en chasse d'un site internet.

Je parle sobeps car pendant quelque année , vers les années 1968 , j'en ai été membre .

Je vous remercie de m'avoir lu et je reste à votre disposition

Courrier électronique, 22h14 :

Je reçois un mail de Mr Jacques Antoine, enquêteur belge chevronné, qui me transmets, avec beaucoup de gentillesse, des scannings de différents articles publiés dans des journaux belges régionaux. Cliquez sur l'image pour obtenir une version lisible. Mr Antoine me confirme également le reportage de la RTBF.

"L'Ardennais"
12 août 1998


"L'Ardennais"
13 août 98


"L'Avenir du Luxembourg"
18 août 98
Vendredi 21 août 1998

09h00, réception de la vidéo transmise par Mr Lemaire du CEOF :

Comme promis, Mr Lemaire m'a envoyée une cassette vidéo contenant une copie de première génération (directement de la cassette caméra). J'ai donc revisionné plusieurs fois la séquence. La qualité de l'image semble un peu meilleure que celle montrée par les stations de TV françaises mais je pense qu'il sera difficile de faire parler cet enregistrement sur le plan graphique. Trop de mouvements du caméraman, faible définition dûe au manque de sensibilité de la caméra (il aurait fallu descendre jusqu'à 2 lux, voire plus sensible encore...), "bruits" générés par la copie, etc.

Voici une capture sur image arrêtée

La cassette vidéo VHS sera toutefois transmise à Alain (équipe ADV) afin qu'il puisse digitaliser la séquence et la travailler autant qu'il est possible de le faire. Cela demandera sans doute un peu de temps. Nos conclusions seront transmises au CEOF pour "info". La digitalisation de la séquence sera diffusée sur notre site également.

Par contre, si les images risquent de ne pas être satisfaisantes au traitement, la bande son (conversation des deux jeunes témoins et bruit de fond) me parle plus. Cette partie de l'enregistrement a été coupée lors de sa retransmission par les télés françaises. Je peux comprendre le pourquoi assez facilement. Je dirais que l'échange de commentaires n'est pas des plus châtiés. Vu l'excitation des témoins et l'aspect "spontané" de la prise de vue, leur langage ne semble pas correspondre aux normes de la télévision française. ;-) A cause de ceci, vous êtres passé à côté du bruit de l' "OVNI"...

Nous corrigeons donc le tir :
Cliquez ici pour écouter la bande son de la vidéo montrée sur les télés françaises.

Personnellement, ça me donne l'impression d'être le bruit d'un réacteur lointain ou assourdi volontairement. On ne peut pas vraiment parler d'un souffle... ou d'un son "grave" véritable. Mais ce qui est certain, c'est qu'il y a bruit que j'ose à peine qualifier de "mécanique"...

A ce stade de l'affaire, il m'est difficile de faire un lien avec la Vague Belge tant les données sont différentes. Les caractéristiques de l'objet diffèrent également de celles des "triangles" belges qui étaient silencieux, lents, parfois stationnaires, évoluant parfois à très basse altitude (moins de 50 mètres), accélérant de manière inouïe et virant à angle droit si mes souvenirs sont bons.

Bref, comme je le disais auparavant, cette affaire a un degré d'étrangeté nettement moins élevé que celui de la Vague Belge.

Sur le vif, j'ai plutôt l'impression que l'OVNI serait un ANI (Avion Non Identifié). Mais je veux rester prudent et attendre les analyses ultérieures. Il est important que les militaires français nous donnent leur version ou appréciation des faits. Il me parait hautement improbable qu'aucun radar n'ait détecté quoi que ce soit. A la limite, je comprends que les contrôles civils peuvent avoir été abusés mais pas le système radar des militaires français. Ni même belge et allemand. Pour info, je vous conseille de lire l'excellent article paru dans le Space News InNet (http://www.sat-net.com/space-news/) : "Les radar secrets de l'ONERA"

De plus, il faut savoir qu'il existe des accords de coopération concernant la surveillance de l'espace européen.

Si cet objet n'est pas français, peut-il être russe ou américain et survoler ainsi le territoire français? Voilà la question que bon nombre de personnes se posent! Et tout le monde de répliquer : "Non, ce n'est pas possible! Si on les prenait sur le fait, il s'en suivrait un incident diplomatique majeur!". C'est aussi ce que je pensais jusqu'il y a quelques mois... Et bien nous étions dans l'erreur!

En effet, il existe un traité international, signé en 1992 en Suède, nommé "Open Skies"! Scoop! Ce traité prévoit le libre survol des pays signataires par des engins militaires mais non-armés! Ceci à des fins annoncées de transparence et de recherche de la paix. La première mouture de ce traité fut rédigée en 55 par Eishenower. L'idée fut reprise en 89 par Georges Bush mais ne fut concrétisée qu'en 92! J'entends déjà des personnes scander : "Des preuves! Des preuves!". Et bien je vous conseille, si vous comprenez l'anglais, de vous connecter sur le site de la Navy à : http://www.nawcwpns.navy.mil/~treaty/Open_Skies.html ou encore sur le site du 30th Space Wing de l'USAF à : http://www.vafb.af.mil/orgs/cct/opensky.htm ou encore sur celui de la "On-Site Inspection Agency" (OSIA - Agence d'Inspection sur Site) à : http://www.osia.mil/ops/mainpg/os.html . Quoi de plus officiel que les sites officiels (répétition désirée!) des très officiels militaires américains?

En résumé, il faut savoir que les USA peuvent survoler n'importe quelle zone du territoire français et prendre des clichés ou autres données. Mais cela vaut aussi pour les Français. Rien ne les empêche, pour peu qu'ils respectent le quota imposé par le traité, de survoler les zones sensibles américaines.

Qui a signé ce traité? Presque tout le monde sauf la Chine. La Russie, l'Ukraine, la Belarus, la France, la Belgique, l'Allemagne, l'Angleterre, les Etats Unis, le Canada, etc. sont de la partie. Je pense ne pas m'avancer de trop si je dis que l'hémisphère nord de la planète est, pour l'instant, "militairement" uni. La Chine, d'ici quelques années, devrait suivre... Il y a quelques années, elle avait signé un pacte de "coopération" pour la paix dans le pacifique avec : la Russie, le Japon, l'Australie, le Canada et les USA. Cette info avait été diffusée sur la chaîne d'info "Euronews". Mais je ne parviens plus à me rappeler la date (certainement après 92).

Dès lors, on peut s'interroger sur l'identité de l'ennemi potentiel. Alors que le gouvernement américain et tous les militaires nous disent que le champ de bataille se déplace dans les villes (attentats, guérillas urbaines et guerres civiles), on nous prépare un arsenal de défense globale au plan stratégique et non tactique (voir, par exemple, notre article sur le laser de puissance MIRACL )

Devons-nous nous attendre à une attaque aérienne Irakienne? Non, bien sûr. Quelle est la nation, non alignée (à l'écart de l'élan mondialiste actuel), qui pourrait nous causer de gros soucis? Voilà où cela peut mener ces histoires d'OVNI ;-) C'était les réflexions du moment.

Thierry
Samedi 22, Dimanche 23 et Lundi 24 août 98

Nous avons reçu un témoignage d'une personne habitant la région de Liège (en Belgique) qui, en compagnie de membres de sa famille, aurait fait l'observation suivante :

"[...] Face à moi se trouve, à plus ou moins 40 Km, Maastricht (Hollande). L'objet en question venait de là à une vitesse importante et suivant une trajectoire aléatoire ( il montait,il descendait et ainsi de suite ) la lumiere n'était pas diminuée par sa vitesse et encore moins par son trajet! Il s'est approché de nous à environ 1Km puis il est monté sur 100 metre et sur place en 2 secondes!!!!!!!! Il est redescendu et est reparti sur ma gauche en suivant une trajectoire encore une fois complètement "dingue". Je n'ai pas pu voir la forme de l'objet mais il était très lumineux et il n'y avait apparemment pas de lumière en son centre. Mais dans toute sa surface de contour régnait une très grande luminosité. L'objet devait faire plus ou moins 50 mètres de diamètre. [...]"

Mr Lemaire, responsable du CEOF pour la section "Ardennes", me signale par fax, le 22 août, que tous les détails issus des témoignages qu'il a reçus n'ont pas été transmis aux média et ce volontairement afin de préserver le caractère "objectif" des déclarations faites après le 13 août, date de diffusion de l'info par les télés nationales et les agences de presse.

Jean-Luc Lemaire m'informe également qu'il ne reçoit plus de témoignages, ou presque.

On peut donc estimer que le label "Vague" n'a pas lieu d'être si l'on s'arrête aux observations franco-belges. Par contre, les newsgroups en langue anglaise regorgent de témoignages rapportant des triangles volants au Chili, aux Etats Unis et en Allemagne. Il y en a pour tous les goûts. La seule constante : la forme triangulaire de l'objet. Il est objectivement impossible de prendre ces témoignages en compte.

Jusqu'ici, au vu des "caractéristiques" de l'objet ardennais, il me semble difficile de lui accorder, au risque de me répéter, un haut degré d'étrangeté.

Il est également amusant de constater que cette affaire vient peu après le rapport Sturrock et la diffusion du hors-série du magazine "VSD" intitulé "OVNI : les preuves scientifiques".

Il est tout aussi surprenant d'entendre, suite à cette affaire, le sociologue français Pierre Lagrange jeter des fleurs à l' association SOS OVNI dont le responsable, Perry Petrakis, oeuvre pour la revue "Facteur X" mais aussi pour leur propre publication "Phénomèna". Dans le dernier numéro de cette revue, on peut lire un portrait de Jean-Jacques Vélasco, directeur du SEPRA (CNES), où cet homme est présenté comme un marginal, un isolé. Je trouve cet écrit assez mal venu lorsque l'on sait que Mr Vélasco a perdu son fils il y a peu.

Enfin, Yves, de notre équipe "SCI" a contacté Mr Petrakis afin d'avoir sa position sur les événements ardennais. En bref, ce dernier et d'autres membre de SOS OVNI, pensent, à la vue de la vidéo présentée à la télévision française, que le phénomène observé pourrait être un avion. Il ne fournit cependant aucun autre renseignement. Il faudra donc se brancher sur le site minitel (payant) de l'association, ou acheter le prochain numéro de Phénoména, pour en savoir plus...

Thierry
Mardi 25 août 98

Robert Fischer (ufologue français, responsable du GUIDE), l'un de nos plus anciens correspondants, s'est rendu également sur les traces de Prauthoy (voir dépêche AFP en page 1). Il me communique que ces "traces" sont en fait des drains qui, à cause de la sécheresse du terrain, sont apparus en surface. Robert confirme donc, en cette matière, la conclusion de Mr Lemaire du CEOF qui nous disait que cette affaire n'était sans doute pas liée aux observations ardennaises.

Thierry
Mercredi 26 août 98

Sur une proposition de Mohamed (UFOCOM "SCI"), une étude statistique des témoignages recueillis par Jean-Luc Lemaire pourrait être envisagée. Bien entendu, cette étude, si elle devait avoir lieu, se ferait avec le concours du CEOF / section Ardennes qui possède l'entièreté du dossier testimonial.

Mr Lemaire m'a également fait parvenir deux articles de presse (Le Soir et L'Ardennais). Celui du Soir est sans ambiguïté. Le quotidien belge titre : "Un triangle plat à trois feux se déplace sans bruit. Après les Ardennes françaises, il inquiète la Belgique. Hallucination ou avion furtif?". Un drône de surveillance , employé dans l'ex-yougoslavie y est montré.

Thierry
http://www.ufocom.eu/UfocomS/charleville2.htm

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

(1998) Un OVNI triangulaire a survolé les Ardennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Base de données: les cas d'observations d'ovni classés par type :: Les affaires importantes dans l'histoire de l'ufologie :: I/ Cas "classiques" de l'ufologie-