Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 (1974) Landevennec des fougères vidées de leur chlorophylle (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: (1974) Landevennec des fougères vidées de leur chlorophylle (France)   Lun 14 Sep 2009, 02:24

Landevennec, 20 mai 1974

LDLN n° 386[1]
Home

Sept ans avant Trans-en-Provence, des fougères vidées de leur chlorophylle par un phénomène lumineux proche du sol.

L'une des affaires d'ovni les plus significatives, en France, est celle de Trans-en-Provence, qui date du 8 janvier 1981. Elle doit son intérêt exceptionnel au fait que la science a permis de mettre en évidence des transformations biochimiques importantes sur les plantes qui poussaient sur le site de l'atterrissage (en l'occurrence, de la luzerne). Cette affaire a été exposée dans les n° 207, puis 231/232 de Lumières dans la Nuit.

Elle est rapidement devenue un cas "classique" en ufologie, et en raison même de son importance, elle a fait l'objet d'un debunking forcené, les spécialistes en désinformation s'efforçant de la réduire à des causes banales : successivement aux effets secondaires de l'utilisation d'une bétonneuse, à un forage pétrolier clandestin, à des traces laissées par un Fenwick, et finalement... à une affabulation du témoin !

Aucune de ces élucubrations, évidemment, n'expliquait les constats établis par le Pr Bounias, concernant une profonde altération biochimique de la luzerne. On a longtemps cru que cet exemple était le premier du genre ; or il n'en est rien : voici un cas analogue, qui s'était produit un peu moins de 7 ans auparavant.
L'incident

Lundi 20 mai 1974, 19:00. M. Le Meur, boulanger, accompagné de son épouse et de leurs deux enfants, roule sur la petite route qui les mène à Landévennec (Finistère), sur la rive nord de la presqu'île de Crozon. Depuis quelques instants, une puissante lueur attire leur attention, devant, au niveau du sol...

A la sortie d'un virage, la source de lumière apparaît : il s'agit d'un "chapelet" de sept ou huit sphères, disposées horizontalement, à 1 m environ au-dessus de la route. Elles ont toutes un diamètre de 40 cm environ, le chapelet ayant donc environ 3 m de long. L'ensemble, qui se trouve à 25 m, tout au plus de la voiture, émet une très puissante lumière blanche.

Ne comprenant pas à quoi il a affaire, M. Le Meur fait plusieurs appels de phares. Pas de réponse ! Il fait demi-tour en toute hâte, et s'éloigne aussi vite qu'il peut. Il ne s'arrêtera qu'à la gendarmerie de Telgruc-sur-Mer, pour témoigner sans attendre.

Le mardi 21 mai, les gendarmes examinent le lieu de l'incident. Sur le bord de la route, et sur une surface de 2 à 3 m2, les fougères paraissent anormalement flétries. Les enquêteurs de la Gendarmerie prennent de nombreuses photos des lieux, et prélèvent plusieurs plants de fougère, avec les racines. Ils font de même, pour comparaison, à 5 m et à 8 m du centre de la zone affectée.

Les prélèvements sont aussitôt envoyés à un laboratoire privé, situé en région parisienne.
Le contexte

On peut estimer que ni le lieu, ni la date de l'incident, ne doivent rien au hasard : le lieu de la rencontre n'est qu'à à peine 15 km, à vol d'oiseau, de la rade de Brest et de l'Ile Longue (en fait une presqu'île), qui abrite les sous-marins nucléaires (la base aéronavale de Lanvéoc-Poulmic est plus proche encore : à 10 km).

Quant à la date, ou plus simplement, à l'année, elle correspond à un remarquable pic d'activité du phénomène ovni : nous sommes alors au plus fort d'une vague étalée sur plusieurs années, vague qui aboutira, en fin de compte, à la création du GEPAN en 1977, et à une période d'essor sans pareille pour l'ufologie en France.

On trouve [2] la mention d'une autre observation d'ovni en date du 20 mai : celle de Bertangles, dans la Somme.

Une autre apparition hors du commun se déroulera dans le Finistère 4 mois plus tard : c'est celle de Riec-sur-Bélon [3], mais la liste des observations en France, au cours de cette année 1974, est impressionnante, et contient quantité d'autres affaires tout aussi extraordinaires.
La chlorophylle a disparu!
Alain Launay Observation à Hawaï le 25 avril

Quelques jours après l'incident, deux échantillons, de 1 g chacun de fougère, sont analysés : passés en ébullition pendant 2 h avec un mélange d'éthanol et de chloroforme, filtrés à chaud, puis évaporés.

L'échantillon témoin (flacon marqué "vert") pèse 50 mg et contient de la chlorophylle et de la résine. L'autre ("marron"), prélevé sur les plantes qui ont dépéri, ne contient plus que 20 mg après l'opération. La chlorophylle a totalement disparu. M. Vernier, chimiste organicien, constate la présence d'un élément inconnu présentant un spot en chromatographie. Cet élément non identifié n'apparaît qu'en lumière ultraviolette. Le rapport conclut : disparition de la chlorophylle, vieillissement accéléré, traumatisme biochimique d'origine indéterminée.

Mis au courant de l'affaire, le député du Finistère en informe aussitôt le Ministère de la Défense.
... et le dossier aussi!

Si le traumatisme subi par les végétaux est inexplicable, l'aboutissement final du dossier est tout aussi obscur. Du Ministère de la Défense, il est transmis à celui de l'Industrie et de la Recherche, l'organisme le plus habilité à ce type de recherche. Le député du Finistère, proche du Ministre de la Défense Yvon Bourges, tente de le récupérer, en vain.

Un très bref article a été consacré à cette affaire dans le numéro 86 de Armor, le magazine de la Bretagne, un mensuel économique aujourd'hui disparu. 10 lignes seulement lui sont consacrées dans le livre de Jean-François Boedec, Fantastiques Rencontres au Bout du Monde, publié en 1982.

Cette affaire de Landévennec semble être le premier cas d'analyse biochimique mettant en évidence un traumatisme des végétaux sur un site d'apparition d'ovni.

http://rr0.org/data/1/9/7/4/05/20/LDLN_Landevennec/index.html

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

(1974) Landevennec des fougères vidées de leur chlorophylle (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vidéo abattoir en Angleterre à faire tourner !
» Vidéo documentaire "Les supernovae"
» Vidéo documentaire "Galaxies"
» Plaidoirie en vidéo !!
» Trois espèces de fougères.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Base de données: les cas d'observations d'ovni classés par type :: Les affaires importantes dans l'histoire de l'ufologie :: III/ Cas avec "effets" sur les témoins-