Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Les visiteurs du moyen âge: Les démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Les visiteurs du moyen âge: Les démons   Jeu 04 Oct 2007, 19:55

Les visiteurs du moyen âge: Les démons
Bonjour,

je pense que ceci pourrait intéresser quelques-un.

Ce sont des propos tenus par l'auteur, et je pense qu'il n'y a pas de fumée sans feu (non pas de St-Martin).....


"Le 13 août 1491, Facius Cardan, père du mathématicien Jérôme Cardan, notait cette aventure :

"Lorsque j'eu complété les rites habituels, à environ la vingtième heure du jour, sept hommes m'apparurent, portant des vêtements de soie ressemblant à des toges grecques, et des chaussures étincelantes. Ils arboraient également des armures et sous ces armures l'on voyait des sous-vêtements pourpres d'une gloire et d'une beauté extraordinaires.

Deux d'entre eux paraissaient être d'un rang plus noble que les autres. Celui qui avait l'air de commander avait un visage de couleur rouge sombre. Ils déclarèrent qu'ils avaient 40 ans, mais aucun d'eux ne paraissait en avoir plus de 30.

J'ai demandé qui ils étaient, et ils répondirent qu'ils étaient des hommes en quelque sorte composés d'air, et sujets comme nous à la naissance et à la mort.

Leur vie était plus longue que la nôtre et pouvait atteindre jusqu'à trois siècles. Interrogés sur l'immortalité de l'âme, ils répondirent que rien ne survit. Interrogés pour savoir pourquoi ils ne révélaient pas aux hommes les trésors de leur savoir, ils répondirent qu'une loi particulière leur imposait les plus graves pénalités au cas où ils révéleraient leur savoir aux hommes. Ils demeurèrent avec mon père pendant 3 heures. Celui qui paraissait être leur chef nia que Dieu ait fait le monde de toute éternité. Au contraire, ajouta-t-il, le monde était créé à chaque instant, de sorte que si Dieu se décourageait, le monde périrait immédiatement.

"Les visiteurs de Facius Cardan semblent avoir été les derniers d'une série qui apparaît pendant tout le moyen-âge. Ils ont ceci de particulier que l'on peut communiquer avec eux, qu'ils ne prétendent d'aucune manière être des anges, qu'ils n'apportent aucune révélation ; au contraire, leur attitude participe plutôt de notre rationalisme moderne. Les visiteurs de Facius Cardan nient même l'existence d'une âme immortelle, et soutiennent une sorte de théorie de la création continue de l'univers.

Les alchimistes et les mystiques du Moyen-Age ont bien évidemment cherché à relier ces visiteurs aux divers esprits dont parlent la Bible et la Kabbale, mais il s'agit visiblement d'une élaboration mythologique. En fait, il y eut apparemment des contacts avec des êtres "fabriqués", "faits à partir de l'air", dirent les visiteurs de Cardan. Ces visiteurs insistent sur les châtiments qu'ils encouraient s'ils dévoilaient certains secrets.

"Toute cette tradition durera jusqu'aux XVIIIe siècle, date à laquelle, nous le verront, certains secrets seront dévoilés.

"Dans d'autres régions, ces êtres sont signalés plus tardivement qu'en Europe : à la fin du XVIIIe siècle pour le Japon et les Indiens d'Amérique du Nord. A cette époque, les Indiens de Californie décrivent des êtres humanoïdes, lumineux, qui paralysent les gens à l'aide d'un petit tube. La légende indienne précise que les gens qui ont été paralysés ont eu l'impression d'avoir été bombardés avec des aiguilles de cactus. En Ecosse, en Irlande, de telles apparitions sont mentionnées depuis un temps immémorial et jusqu'au XIXe siècle, quelquefois au XXe.

" Au XIXe siècle, on trouve la trace d'un personnage étrange appelé SPRINGHEEL Jack, lumineux dans la nuit, capable de sauter ou de voler, et qui essaie d'entrer en communication avec les hommes. La première apparition date de novembre 1837 - celle dont les témoins sont les plus sûrs et les plus précis - et du 20 février 1838, la dernière à lieu en 1877. Cette fois-ci, l'étrange visiteur a l'imprudence d'apparaître près d'un champ de manoeuvres d' ALdershot. Deux sentinelles tirent, le visiteur riposte par une projection de flammes bleues qui répandent une odeur d'ozone. Les deux sentinelles s'évanouissent. On ne reverra plus l'apparition.
"Il s'agit peut-être de survivances. En effet, la densité du phénomène est très inférieure à celle du Moyen-âge où l'on constate pratiquement chaque année des apparitions d'étrangers lumineux.

"Dans tous les récits, ces étrangers sont inséparables de l'idée de feu : la notion d'énergie n'est pas encore inventée. Cependant, lorsqu'on les interroge, ils répondent invariablement qu'ils ne sont ni des salamandres, ni des créatures du feu, mais des humains d'une autre espèce.

"Il est tentant de leur attribuer l'étrange série d'incendies qui, durant la grande peste de Londres, détruisit soudain toutes les maisons qui avaient été contaminées et ces maisons-là seulement, empêchant ainsi l'épidémie de se propager et de détruire toute la population d'Angleterre. Ce serait un cas intéressant d'intervention bienveillante.

"Il est également frappant que ces visiteurs soient associés non seulement avec le feu, mais également avec des pouvoirs plus ou moins liés au feu, en particulier le pouvoir de transmutation des métaux......

...../.....


Tout le Moyen-âge est parcouru de légendes, et même de solides croyances, sur la possibilité de signer des pactes avec ces visiteurs. Malheureusement, il nous est très difficile de comprendre la mentalité médiévale.

"L'idée rationaliste, chère à M. Homais, du Moyen-Age période de ténèbres, est une caricature dont il faut se débarrasser. Le Moyen-Age fut une période de progès rapides, plus rapides peut-être que les nôtres, mais qui allaient dans d'autres directions.

"Nous en avons perdu la notion, mais elle serait nécessaire pour se replacer dans l'esprit d'un homme de l'an 1000 ou de l'an 1200 et comprendre son attitude envers les visiteurs qu'il considérait comme faisant normalement partie du monde où il vivait.

"Il faut remarquer que ces hommes du Moyen-Age, qui croyaient à ces visiteurs, étaient des esprits essentiellement rationalistes, sans liens avec la sorcellerie ou l'Inquisition, qui sont de tous autres phénomènes.

"Il n'est pas exclu que des contacts aient eu lieu, et de l'information échangée, entre ces visiteurs et des hommes comme Roger Bacon, Jérôme Cardan ou Léonard de Vinci.

"En tout cas, le Moyen-Age admet pratiquement sans discussion qu'il est possible de prendre contact avec des créatures revêtues d'armures lumineuses qu'on appelle démons. Le terme de démon ne comporte pas les conotations péjoratives de mal, de diabolique qu'il y a dans notre langage. Il rappelle plutôt le sens des démons de Socrate, qui discutaient avec lui et lui suggéraient des idées.

"Jérôme Cardan, qui semble avoir beaucoup réfléchi à l'existence des démons et affirme même en avoir rencontré, écrit à leur sujet : "De même que l'intelligence d'un homme est supérieure à celle d'un chien, de même celle d'un démon est supérieure à celle d'un homme."

"John Dee décrira en détail leur langage et leur alphabet. Pour étudier cet alphabet, il achète, en 1562, un manuscrit du traité de cryptographie de Trithème, qui n'avait pas encore été publié officiellement. Et il mis 10 jours à recopier ce manuscrit de sa propre main.

Les démons tels qu'ils sont décrits au Moyen-Age ne proposent pas de pactes de puissance et n'ont rien à voir avec Dieu ou avec le Diable. Ils paraissent surtout s'intéresser aux progès que font les hommes en philosophie naturelle, et encouragent l'idée qu'il est possible par l'expérimentation de connaître les secrets de l'univers. Ils ne se manifestent qu'à des hommes extrêmement bien informés et plus ou moins protégés contre les accusations de magie noire. Le phénomène de ces visites paraît donc n'avoir aucun rapport avec la sorcellerie, encore moins avec la magie diabolique.

"Le Moyen-Age ne se pose guère de questions sur le lieu d'origine de ces démons. Certains les font venir de quelque pays inconnu de la terre. D'autres avancent des idées très voisines de ce que nous appelons maintenant, selon les termes de la science-fiction, des "univers-parallèles", c'est-à-dire des univers inconnus qui coexistent avec le nôtre. Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, on trouve cette hypothèse dans des textes du Moyen-Age, bien avant que les mathématiciens n'aient parlé d'une quatrième dimension. Enfin, à plusieurs reprises, on rencontre l'hypothèse de visiteurs interplanétaires.

"C.S. Lewis, dans les notes de sa trilogie, donne diverses références de textes du Moyen-Age à propos d'êtres lumineux et de rapports de ces êtres avec les planètes.

"Un réexament du Moyen-Age sous l'aspect des visites extra-terrestres n'a pas été envisagé jusqu'à maintenant. On trouve cependant un assez grand nombre de documents qui peuvent être interprétés dans ce sens.

"Remarquons qu'en pleine Renaissance Kepler considère comme tout à fait naturel de se faire transporter dans la lune par un démon bienveillant qui veut l'aider dans ses recherches. C'est le sujet de son roman de science-fiction, Le Somnium, qu'il regardait comme son oeuvre fondamentale.

"Nous avons remarqué l'intérêt que portent ces démons lumineux à la philosophie naturelle et pour l'expérimentation qui est au Moyen-Age une notion tout à fait neuve.

"A propos de cette notion d'expérimentation, citons le portrait que fait Roger Bacon de son maître parisien, Pierre de Mariscourt, qui prétendait avoir rencontré les démons :

"C'est un solitaire qui redoute la foule et les discussions et se dérobe à la gloire ; il a horreur des querelles de mots et a une grande aversion pour la métaphysique ; pendant que l'on discute brillamment sur l'universel, il passe sa vie dans son laboratoire à fondre les métaux, à manipuler les corps, à inventer des instruments utiles à la guerre, l'agriculture, aux métiers artisanaux. Il n'est pourtant pas ignorant, il possède des ouvrages grecs, arabes, hébreux, chaldéens ; il cultive l'alchimie, la médecine ; il apprend à se servir de ces mains autant que de son intelligence."

"C'est cette nouvelle mentalité que les "démons" cherchent à étudier. C'est avec des gens de cette sorte, et uniquement avec eux qu'ils cherchent à établir un contact. Il ne s'agit pas de pacte, mais visiblement de mission d'étude.

On ne parlera jamais de ces visites dans les procès de sorcellerie.

"Depuis quand ces démons poursuivent-ils leur enquête? Depuis très longtemps, certainement bien avant Jésus-Christ. Chez les gnostiques comme Irénée, comme chez les Kabbalistes, les messagers de Dieu ont trois attributs :
- la double face ;
- le vêtement de lumière ;
- la couronne du roi de gloire.

"Ce dernier attribut est un phénomène lié à ce qu'on appelle dans l'Ancien Testament la Gloire du Seigneur, rayonnement qui nimbait l'arche de l'Alliance et que les non-initiés n'avaient pas le droit de voir.

"Ce rayonnement, comme l'auréole lumineuse qui entoure le Messager, est lié dans l'esprit des initiés à une source de rayonnement et d'énergie d'origine extra-terrestre, que Claros, au IIIe siècle, décrit ainsi : ""Il existe, résidant bien au-dessus de l'enveloppe supra-céleste, un feu illimité, toujours en mouvement, éternité sans bornes. Les bienheureux ne peuvent le connaître, à moins que Lui, Souverain Père, quand il en aura jugé ainsi dans son Conseil, ne le donne lui-même à voir".

"Il n'est pas interdit d'interpréter ce rayonnement et les vêtements de lumière des démons selon les termes de notre mythologie du XXe siècle. D'imaginer que la "double face" est un scaphandre spatial, que le "vêtement de lumière" est une barrière de forces produisant une radiation lumineuse par fluorescence ou excitation. Mais il ne faut pas oublier que nous remplaçon ici une mythologie par une autre. Il est plus prudent de se contenter de dire qu'il s'agit d'un phénomène nouveau.

"Après avoir fait des apparitions au début de l'ère chrétienne, les démons lumineux surgissent avec les premières manifestations de la franc-maçonnerie, dès le XIIIe et le XIVe siècles. C'est à cause d'eux que les franc-maçons se font appeler "fils de lumière" et qu'ils compteront ensuite les années non pas à partir de la naissance du Christ, mais d'une année de lumière que l'on obtient en ajoutant 4000 à l'année chrétienne (????)

"Commencent à s'attacher à eux des aspects plus ou moins interplanétaires. En 1823, le Dr G. Oliver, historien écrira : "L'ancienne tradition maçonnique -et j'ai de bonnes raisons pour être de cette opinion - dit que notre science secrète existait avant la création de ce globe terrestre et qu'elle était largement répandue à travers d'autres systèmes solaires."


des rabbins, avec qui ils discutent lontemps de la Kabbale, des pouvoirs de Dieu, de la connaissance et de l'exploration du temps, ect. Ils affirment connaître les gardiens du ciel, mais n'en font pas partie aux-mêmes. On les voit apparaître également auprès des moines et des saints de l'Islam. Ils sont décrits toujours de la même façon, leur attitude intellectuelle est toujours rationaliste. Ils parlent de géométrie et d'une sagesse rationnelle à laquelle Dieu lui-même est soumis.

"On en saurait davantage sur eux si les archives des Templiers et des Ismaéliens nous étaient parvenues. On est néanmoins certain que, comme
les Templiers, les Ismaéliens avaient pour mission de garder l'entrée d'une Terre sainte qui n'est en aucune façon la Palestine. Une terre Sainte qui n'est pas localisable dans notre temps et dans notre espace, qui relève d'une géographie sacrée différente de la nôtre (??????)

"Mythologie ancienne,... mythologie moderne...... parler non plus de Terre sainte, mais d'une porte s'ouvrant sur d'autres dimensions que celles connues

"Pour un homme du Moyen-Age qu'il ait été chrétien, musulman ou juif; il était aussi naturel de discuter avec une créature de lumière que de recevoir la visite d'un voyageur venu d'un pays lointain. Si ces créatures inspiraient de la curiosité et parfois de la convoitise des connaissances qu'elles détiennent, elles n'inspirent jamais la peur ou l'horreur. A partir d'un certain niveau de culture, il semble qu'un chrétien, un musulman ou un juif, ait tout naturellement cru à l'existence d'un Centre où le haut savoir était conservé et d'où par exemple la visite d'ambassadeurs venant du royaume du Prêtre Jean a provoqué de la curiosité, mais pas de la surprise.. Au Moyen-Age, l'existence de ce Centre et d'un Roi du monde gouvernant à partir de ce Centre était généralement admise et il était tout-à-fait naturel que ce roi envoyât des messagers.....

"Du temps de ces démons lumineux nous reste un manuscrit.... le fameux manuscrits Voynich.......

J'espère que cela vous a intéressée pour la suite et pour d'autres énigmes sasséees et ressassés voir :

Les Extra-Terrestres dans l'Histoire de Jacques Bergier édition j'ai lu

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

Les visiteurs du moyen âge: Les démons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les visiteurs du moyen âge: Les démons
» Qu'est-ce qui marque le passage du Moyen Age aux temps modernes ?
» Statistiques cumul de neige moyen
» Des Ovnis au Moyen-Age
» Terre Plate et Moyen Age

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Ovni :: Archéo-ufologie: Cas d'observation d'ovni dans l'histoire-