Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 (Lune) Le 02 septembre « J'ai vu une boule de lumière » Saconin-et-Breuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (Lune) Le 02 septembre « J'ai vu une boule de lumière » Saconin-et-Breuil   Mar 22 Sep 2009, 21:28

Bonsoir GIL,

Concernant la topographie du terrain, le théâtre de ce cas d’observation est bien le Soissonnais et non pas les Alpes :



- Altitude des « "veilleurs" » : 151 mètres
- Altitude du « "véhicule du témoin" » : entre 131 et 145 mètres
- Entre « "veilleurs" et "le témoin" » le plateau calcaire du Soissonnais ne comporte pas de barrière de relief, le point le plus élevé culminant à 158 mètres.

Ce qui rend bruyant un hélicoptère n’est tant pas son bruit de turbine sur laquelle des progrès ont certes été réalisés par l’augmentation de la longueur de ses aubes et le martelage des traces d’outils par des billes de verre/céramique ("shot-peening" = grenaillage avec un jet de billes de verre/céramique) éliminant ainsi ces amorces de cassure (= criques).
La surface d’éjection des gaz augmentée, ils sont éjectés avec une vitesse moindre et comme le bruit est fonction de la puissance 8 de la vitesse d’éjection, celui-ci est ainsi diminué. Mais, attention, ce n’est pas cette turbine qui sustente et propulse l’engin, elle ne fait que transformer du kérosène en énergie mécanique (ainsi qu’hydraulique et électrique) afin de mouvoir les pales des rotors.

Ce qui rend bruyant un hélicoptère est le claquement des pales dû au passage de chaque pale du rotor principal dans la perturbation provoquée par la pale précédente auquel s’ajoute le bruit strident du rotor de queue. Ces claquements du rotor principal et la stridence du rotor de queue constituent des sons bien audibles.
De plus le concept de propulsion par "propfan", auquel vous pensez peut-être, est inapplicable au rotor principal d’un hélicoptère pour sa sustentation/propulsion (l’expliquer serait un peu long et hors sujet).

Les hélicoptères sont et demeurent des engins bruyants ce d’autant que leur trafic est constitué pour moitié par des missions de services de l’Etat, dont les contraintes (notamment pour les militaires), en termes d’environnement sonore, sont moins restrictives que celles imposées aux activités commerciales.

Outre la présence (à proximité immédiate de « la déchetterie de végétaux de Missy ») d’une ligne à haute tension d’axe NO<>SE imposant, de nuit, au pilote d’un hélicoptère la plus grande prudence quant à son altitude d’évolution et ses changements de cap, l’argument de la trajectoire d’un hypothétique hélicoptère qui « pouvait provenir du nord (ou NE) et pas nécessairement de l'aérodrome, et bifurquer par la suite » ne change rien à l’affaire, notamment concernant la couleur jaune de son projecteur et la section ovale de son faisceau qui aurait été dirigé vers le rétroviseur de l’automobile pendant « trois minutes » le long de son itinéraire et serait « parti vers Dommiers », sans que quiconque n’en ait eu la moindre perception auditive (témoin, mari, "veilleurs").

Or la mécanique céleste étant ce qu’elle est, aussi bien devant un écran d’ordinateur que sur le plateau Soissonnais, sans que quiconque ne puisse se tromper la Lune était réellement bien là le 30 août 2009 à 0h30 GMT+2, silencieuse, « jaune » car bas sur l’horizon (5°24’ au-dessus), « ovale » dans sa phase gibbeuse (coeff. : 0,729), à l’azimut 218°49’ c'est-à-dire en direction de « Dommiers ».

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GIL
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 53
Nombre de messages : 33
Inscription : 19/06/2008
Localisation : CHELLES
Emploi : FONCTIONNAIRE
Passions : DIVERS
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (Lune) Le 02 septembre « J'ai vu une boule de lumière » Saconin-et-Breuil   Jeu 24 Sep 2009, 11:45

Bonjour,
"dirigé vers le rétroviseur de l’automobile pendant « trois minutes » le long de son itinéraire" absurde? Ok, et la lune dirigé "pendant 3mn" dans le rétro du témoin? Ovale pendant 3mn?
"Lune était réellement bien là le 30 août 2009 à 0h30 GMT+2"
et oui, elle était bien là, elle était bien visible par le témoin, bien avant le début de son observation ...bien avant votre trait "bleu" , et vous avez raison, c'est "le Soissonnais et non pas les Alpes", donc elle ne pouvait pas ne pas avoir vu la LUNE précédemment, pas de montagne lui cachant la lune en venant de Missy... elle ne pouvait pas ne pas avoir déjà vu la lune au moins une fois dans sa vie, dans son rétroviseur (à moins qu'elle vienne d'une autre planète ) mais je suis prêt malgré tout à vous suivre si une reconstitution par le SAROS confirme votre hypothèse.Vous savez ou me contacter...
PS: pour le reste, je conseillerai le secteur de veillées à des amis qui font de l'astro. Superbe, pas de bruit de voiture (à qq km d'une nationale) ou autre, d'avion, d'hélico, pas de passage de satellite, d'étoile filante, etc..le paradis pour l'astronomie (enfin c'est ce que j'ai cru comprendre suite à cette veillée )
PS2: vous connaissez le système N.O.T.A.R. pour les hélicos?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (Lune) Le 02 septembre « J'ai vu une boule de lumière » Saconin-et-Breuil   Jeu 24 Sep 2009, 19:09

Bonsoir GIL,

Le concept NO TAil Rotor diminue effectivement le bruit – puisque plus de bruit de rotor de queue – mais il est peu répandu, notamment pour les hélicoptères des missions de services dévolues à l’Etat, dont les contraintes, en termes d’environnement sonore, sont moins restrictives que celles imposées aux activités commerciales.
En outre, le claquement des pales du rotor principal est toujours bien présent qui porte dans le silence de la nuit, à minuit et demi.

La distance Terre-Lune étant en moyenne de 385 000 km, notre satellite naturel était beaucoup plus éloigné de l’itinéraire du témoin qu’un hypothétique hélicoptère (en première approche, un astre est considéré se situer à l’infini).
De ce fait, malgré le déplacement du véhicule sur son itinéraire, l’azimut auquel se trouvait la Lune est resté constant, égal à 218°49’, et l’image de celle-ci était donc observable sur la surface d’un miroir de rétroviseur d’automobile sur les portions repérées en bleu de cet itinéraire :



La surprise de l’automobiliste, car elle fut surprise (cf. : « J'avais les jambes flageolantes ») provint de ce qu’elle vit tout d’un coup, sur la petite surface rectangulaire de son rétroviseur, devant elle, l’image d’une source de lumière puissante.
Les circonstances une fois encore exceptionnelles, à ce moment-là bien précis, dues à la position du véhicule, à celle de la Lune, très exactement à 5° 24' au-dessus de l’horizon à l’azimut 218° 49', font que soudainement elle reçoit alors dans les yeux des rayons lumineux d’une magnitude apparente d’environ -10, qui ne lui semblent pas en direction de la Lune … puisque celle-ci est alors dans son dos, derrière son épaule gauche.
Avant cela, en amont, elle a par ailleurs pu avoir la Lune dans son champ visuel, sans particulièrement y porter attention, dans un cadre connu ne créant pas de surprise, ce que confirme son « Je me suis demandée pourquoi je ne l'avais pas vu avant » qui explique d’autant, et à la fois, surprise et méprise.


Dans sa phase gibbeuse, la Lune nous a présenté un disque d’apparence « ovale », non pas seulement pendant 3 mn, mais jusqu’à son coucher du 30 août 2009 à 1h17mn GMT+2, 3/4 d'heure plus tard :



Bas sur l’horizon, 5° 24’, la Lune nous apparaît « jaune » en raison de la grande épaisseur d’atmosphère traversée qui joue le rôle de filtre ne laissant passer que les longueurs d'onde les plus grandes.

Entre la Lune dont nous avons la preuve qu’elle était bien là, silencieuse, « jaune » car bas sur l’horizon (5°24’ au-dessus), « ovale » dans sa phase gibbeuse le 30 août 2009, à l’azimut 218°49’ c'est-à-dire en direction de « Dommiers » et un hypothétique hélicoptère muni d’un dispositif anti-couple NOTAR – hypothèse supplémentaire qui complexifie les choses – muni d’un projecteur de couleur jaune – hypothèse supplémentaire qui complexifie les choses – au faisceau d’une section ovale – hypothèse supplémentaire qui complexifie les choses –, dirigé vers le rétroviseur de l’automobile pendant « trois minutes » le long de son itinéraire, avec la présence à proximité immédiate d’une ligne à haute tension d’axe NO<>SE , engin dont le bruit du rotor principal n’a pas été perçu dans le silence de la nuit avec un vent de secteur Ouest-Sud-Ouest … la consistance de la première hypothèse envisageable est bien supérieure qui induit la probable méprise due à l’observation de l’image de la Lune dans un rétroviseur de l’automobile.

Pour expliquer autrement ce cas – par exemple une méprise autre, due à la présence d’un hélicoptère – il est nécessaire de l’étayer par des arguments à la consistance forte, réalisant une démonstration invalidant l’explication probable apportée dont les caractéristiques se révèlent en cohérence avec celles décrivant l’observation rapportée.

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Lune) Le 02 septembre « J'ai vu une boule de lumière » Saconin-et-Breuil   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Lune) Le 02 septembre « J'ai vu une boule de lumière » Saconin-et-Breuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» (Lune) Le 02 septembre « J'ai vu une boule de lumière » Saconin-et-Breuil
» lune du 8 septembre 2006
» soleil du 24 septembre et lune en cadeau !
» Nouvelle lune du 24 septembre 2014
» Eclipse de lune du 7 septembre 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Les témoignages et méprises-