Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 (1973) L'enlèvement de Pascagoula, Mississippi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: (1973) L'enlèvement de Pascagoula, Mississippi   Mar 02 Oct 2007, 12:07

L'enlèvement de Pascagoula, Mississippi (1973)

Enlevés par des extra-terrestres Une expérience terrifiante

D'octobre 1973 à mars 1974, on enregistra un nombre anormalement élevé de rencontres d'ovnis. Pas un jour ne s'écoulait sans que les journaux et la télévision n'aient à couvrir une observation d'OVNIS. Cette vague visita principalement les États-Unis, le Nord-Ouest de l'Europe, l'Italie et l'Espagne. Une des rencontres les plus intéressantes d'extra-terrestres eut lieu aux États-Unis, à Pascagoula, dans l'État du Mississippi. C'est une petite ville de trente mille habitants, située au sud du fleuve Pascagoula, sur la côte du golfe du Mexique, à environ 160 km à l'est de La Nouvelle-Orléans.


Charles Hickson et Calvin Parker

Le 10 octobre 1973, quinze personnes différentes, y compris deux policiers ont rapporté qu'ils ont vu un grand OVNI argenté volant lentement au-dessus d'un chantier de logements à St. Tammany, Nouvelle-Orléans, Louisiane. C'était juste une observation d'OVNI de plus, sauf que le jour suivant un autre événement susciterait un émoi à l'échelle du pays, quatre-vingt-dix miles à l'est.

Il y a deux témoins :

M.Charlie E. Hickson, 45 ans, contremaître de quarante-cinq ans à l'époque (1973) . Il a été élevé dans une ferme, a obtenu son diplôme de lycéen et est allé au Collège. Il s'est intéressé au métier de charpentier et puis à l'ébénisterie. Il a passé 8 ans ou probablement plus en tant qu'assembleur dans la construction navale, travaillant par la suite en tant que contremaître. Il est également un soudeur certifié. Il était marié et avait trois enfants.

M.Calvin R. Parker, dix-huit ans,lui aussi de la ville de Gautier, employés au chantier naval Walker. Ils auraient été enlevés par des extra-terrestres, le 11 octobre 1973, près de la zone de chantier naval de Shaupeter



Les évènements:

Il était à peu près 19:00, la nuit était très sombre. Ils étaient en train de pêcher près de la jetée du chantier naval abandonné de Shupeter, le long du fleuve Pascagoulade à l'extrémité Ouest du Sud du Mississippi.

Les deux hommes avaient l'intention d'essayer leur nouvel équipement de pêche, mais avaient pris peu de poissons et étaient sur le point de rechercher un meilleur emplacement.

C'est alors que leur attention fut d'abord attirée par un "fort bruit de glissement" (un genre de sifflement) derrière eux. Ils se sont tournés pour voir la source de ce bruit, et furent stupéfaits et terrifiés en voyant un objet gris en forme de ballon de rugby ou d'oeuf, avec un dôme, environné d'une brume luminescente bleue, flottant vers eux (Il préciseront plus tard que cet « engin spatial » avait des lumières bleues très brillantes et qu'elles clignotaient).

Ils ont estimé que l'objet faisait de 30 à 40 pieds de long, 8 à 10 pieds de haut, "la taille d'un gros camion" mais "sans aucun rivets ni boulons" comme s'il était fait d'une seule pièce. Il avait deux fenêtres et deux lumières bleues sur l'avant.

Il planait à peine à quelques pieds au dessus du sol (environ à 60 cm du sol) , et à 40 pieds de la rive, au dessus d'une décharge couverte de carcasses de voitures.

Alors qu'ils regardaient, une trappe ou une porte est apparue, et une lumière brillante s'est déversée dehors. Un instant plus tard trois entités étranges ont flotté juste au-dessus de l'eau droit vers les deux hommes.




L'ovni, tel qu'il est apparu aux deux témoins.

Le témoin déclara peu après : « Quelque chose s'ouvrit. Pourtant, il n'y avait pas de porte...


Charlie Hickson, un des protagonistes de la terrifiante expérience de Pascagoula, aux États-Unis.

Trois créatures s'avancèrent vers moi en flottant. Je ne comprenais rien à ce qui se passait. J'étais terrifié. »

Ces êtres étranges étaient grands (environ 1,50 m) et pâles «comme des fantômes». Leur peau était grise et toute ridée. Ils n'avaient pas de mains, mais des sortes de « pinces de crabes ». Dans son premier récit, Hickson déclara que les extra-terrestres avaient peut-être des fentes à l'emplacement des yeux, mais qu'il ne vit rien de précis. Par contre, il distingua de petites oreilles en forme de cône, un petit nez pointu et un trou à la place de la bouche. Ils s'approchèrent des deux pêcheurs en flottant juste au-dessus du sol, sans bouger les jambes. L'une des créatures émettait une sorte de bourdonnement.





Les trois créatures aperçues par les témoins. Elles étaient « pâles » comme des fantômes.

L'enlèvement:

Les trois êtres ont approché les hommes à une vitesse étourdissante, deux d'entre eux ont saisi Hickson et il a ressenti une sensation cuisante dans son bras gauche.

« Ils furent sur nous avant que nous ayons pu réagir », raconta Hickson.

Quand ils ont mis leurs bras sous les deux côtés de son corps pour le soutenir il s'est senti paralysé et engourdi. Il a perdu toute sensation, y compris celle du poids, et s'est rapidement évanoui, alors que les deux le portaient à l'intérieur du vaisseau. Avant de s'évanouir, il avait pu voir la troisième créature saisissant Parker, et l'adolescent s'évanouissant lorsqu'un des extra-terrestres le toucha.

Hickson a été transporté, flottant, et glissant sans mouvement vers l'engin spatial.On l'emmena dans une pièce brillamment éclairée à l'intérieur de l'OVNI: pourtant, la lumière ne semblait venir de nulle part. Il ne pouvait toujours pas se déplacer, bien qu'il soit resté conscient. La troisième créature emmena Parker dans une autre pièce.



Les entités ont placé Hickson dans une position étendue de 45 degrés ("position allongée"), toujours "flottant" en l'air,suspendu dans le vide. Il était totalement paralysé.Seuls ses yeux étaient encore mobiles.

Un instrument qui a ressemblait à un "gros oeil" est sorti d'une paroi, a flotté en l'air jusqu'à 20 centimètres devant le visage de Hickson et a balayé son corps dans les deux sens avec grande précision, comme s'il le scannait ou le photographiait. Les êtres ont retourné son corps d'un côté à l'autre plusieurs fois, comme pour s'assurer que cet "oeil" "photographie" son corps entièrement. L'"oeil" a ensuite disparu à nouveau dans le mur, où il n'était plus visible.

A ce moment Hickson ne pouvait pas voir que les êtres qu'il pensait être derrière lui, il ne pouvait pas faire fonctionner sa bouche. Il a été laissé, flottant, alors que les êtres partaient de la salle, probablement pour examiner Parker.

Cet épisode duré quelque chose comme 15 et 40 minutes, Hickson n'est pas du tout sûr de la durée. Il a été totalement convaincu que les êtres sont allés dans une autre pièce examiner Parker. Puis les êtres sont à nouveau entrés dans son champ de vision.

Quelques instants plus tard, deux d'entre eux ont traîné Hickson en le soutenant (toujours en flottant), hors de l'objet, avec ses pieds traînant sur le sol, à l'endroit où ils l'avaient enlevé sur la berge du fleuve et l'ont laissé tomber négligemment sur le sol: ses jambes se sont dérobées et il est tombé, incapable de se tenir debout. Il a recherché des yeux Parker, et l'a vu qui se tenait immobile avec ses bras tendus comme s'il était en état de choc.

Parker qui avait perdu et repris conscience à plusieurs reprises, se rappelait avoir été emmener vers le vaisseau, avoir entendu un bruit de sifflement et un déclic, voyant alors la lumière de l'intérieur juste avant qu'il ait été ramené en flottant au dehors. Il a été laissé, debout, sur la berge, ne pouvant pas se déplacer, et regardant vers le fleuve.

Hickson a rampé vers Parker, qui pleurait et semblait très choqué, mais alors il s'est rendu compte qu'il pouvait se tenir debout. Hickson a encore entendu le bruit sifflant ou soufflant ("zipping sound"), s'est tourné et a encore vu les lumières clignotantes bleues qui ont attiré son attention au début. Il a vu l'objet filer vers le haut et disparaître à environ 50 pieds "en moins d'une seconde."

Puisque Calvin Parker resta la plupart du temps sans connaissance, le récit de ce qui se passa vient donc presque uniquement de Charlie Hickson. Lors du premier interrogatoire, il déclara que l'ovni faisait à peu près 3 m de large sur 2,50 m de haut : « II disparut du sol, affirma-t-il, en moins d'une seconde. Les occupants ressemblaient à des robots. Ils agissaient comme s'ils avaient une mission précise à accomplir. Ils n'essayèrent pas de communiquer avec nous. Maintenant, je sais qu'ils n'avaient pas l'intention de nous faire du mal mais, sur le moment, j'ai vraiment eu peur qu'ils nous enlèvent. Ils ne nous voulaient pas de mal, j'insiste, car c'est important. »

Hickson et Parker se sont reposés dans une voiture pendant les 45 minutes suivantes, calmant leurs nerfs fortement éprouvés, essayant de décider quoi faire après. Hickson a bu du whiskey pendant cette conversation dans la voiture. Quand les deux hommes ont commencé à retrouver leur calme, ils étaient incertains quant à ce qu'ils devraient faire. Peu disposé à rapporter leur expérience traumatisante, ils se sont tout de même sentis obligés d'en parler à quelqu'un: ils étaient vraiment convaincus que le gouvernement pourrait vouloir apprendre, ou devait apprendre, ce qu'ils ont considéré comme une invasion extra-terrestre en bonne et due forme de notre planète. Parker a suggéré qu'ils contactent les militaires. Ainsi en dépit de la crainte du ridicule, Hickson a localisé un téléphone payant et a appelé la base aérienne de Keesler à Biloxi, 30 miles à l'ouest de Pascagoula. Un sergent de cette base lui a dit que l'Air Force ne s'occupe pas de rapports OVNIS, et leur a conseillé de signaler leur problème au bureau de leur shérif local. Effrayé par la réaction qu'ils pourraient obtenir de la part des forces de l'ordre, ils ont choisi à la place de se rendre en voiture à leur journal local le Mississippi Press Register.

Parker, qui conduisait, est sorti en expliquant à Hickson qu'il y avait une horloge dans le bâtiment et qu'il voulait savoir quelle heure il était. Trouvant le bureau du journal fermé, ils ont décidé de raconter leur histoire bizarre au shérif, après tout. Ils ont appelé le bureau du Shérif du comté de Jackson, dirigé par Fred Diamond, où son adjoint le Capitaine Ryder, qui a pris l'appel, les a invités à venir lui parler en personne car il se rendait compte en raison de la tonalité alarmée de leurs voix que quelque chose d'important s'était produit. Ils ont été interrogés exhaustivement.
Cette citation est un extrait d'une interview accordée au Mississippi Press, une semaine après l'incident. Tout de suite après leur rencontre avec les extra-terrestres, Hickson et Parker s'étaient rendus aux bureaux du journal, mais ils avaient trouvé porte close. Ils se rendirent alors chez le shérif pour faire une déposition. Richard W. Heiden envoya le compte rendu au magazine Flying Saucer Review (la « Revue des soucoupes volantes »).

Le shérif Fred Diamond et le capitaine Glenn Ryder firent subir aux deux témoins un interrogatoire serré, mais sans résultat. A aucun moment ils ne se coupèrent [contredirent]. Ce qui fit dire à Ryder : « S'ils me mentent, alors ils devraient être à Hollywood. » On procéda à des enregistrements, puis Diamond et Ryder quittèrent la pièce, laissant seuls les deux témoins qui ne se doutaient pas que le magnétophone enregistrait toujours. Ils parlèrent avec une grande agitation de leur expérience. Calvin Parker était tellement bouleversé qu'il se mit à prier quand Hickson s'en alla. Après cette expérience, le shérif fut convaincu qu'ils étaient sincères.

Le lendemain matin, vendredi 12 octobre, le détective Tom Huntley conduisit Hickson et Parker à la base aérienne Kessler à Biloxi, Mississippi, où on leur fit subir un examen radiologique. On ne releva aucune trace de contamination. Ils racontèrent de nouveau l'incident au chef des renseignements de la base. Ce dernier se comporta « comme s'il avait déjà entendu tout cela auparavant ».

Le dimanche 14 octobre, les témoins furent interrogés à Pascagoula par le docteur J. Allen Hynek, de l'université Northwestern d'Evanston, dans l'Illinois, un ancien expert-conseil auprès de l'Air Force américaine, ainsi que par le docteur James Harder, de Berkeley. Ce dernier hypnotisa chacun des deux témoins séparément. Tous deux revécurent la terreur du moment avec une telle intensité que le docteur Harder fit le commentaire suivant : « Ce qu'ils racontent est authentique. Il est pratiquement impossible de simuler une telle peur sous hypnose. »



Le docteur J. Allen Hynek, spécialiste des ovnis, qui a Interrogé les témoins de cette terrible manifestation d'êtres inconnus.



Le docteur Harder, qui a longuement enquêté sur cette affaire.

Le docteur Hynek resta plus réservé. Il déclara seulement : « II est certain que ces hommes ont subi une expérience traumatisante. »

Le 30 octobre, Hickson, sans Parker, qui souffrait d'une dépression nerveuse, fut soumis au détecteur de mensonge à La Nouvelle-Orléans. Scott Glasgow, l'opérateur, après deux heures et demie de tests intensifs, déclara que Hickson disait la vérité. Ce commentaire est étrange de sa part, car toute personne qui conduit ces tests devrait savoir qu'ils ne suffisent pas à établir formellement si un sujet dit ou non la vérité.

Dans son livre Les Ovnis expliqués, Philip J. Klass prétend que sa propre enquête prouva que Scott Glasgow n'était pas qualifié pour conduire de tels tests. Ainsi donc, bien que les journaux aient donné une grande publicité au fait que le récit de Hickson ait résisté au détecteur de mensonge, on ne peut s'en servir comme preuve définitive.

http://www.ufologie.net/htm/pascagoulaf.htm

Merci de poser vos questions pour débattre ici de ce cas. Wink

bonne lecture

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

(1973) L'enlèvement de Pascagoula, Mississippi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Base de données: les cas d'observations d'ovni classés par type :: Les affaires importantes dans l'histoire de l'ufologie :: VII/ Les RR4-