Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil

Partagez | .
 

 Un satellite à propulseur plasmique pour l’Australie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre.B
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 4125
Inscription : 30/08/2008
Localisation : vendée,france
Emploi : electrotechnicien
Passions : lecture, musique, sciences et technologie,espace,photo
Règlement : Règlement

MessageSujet: Un satellite à propulseur plasmique pour l’Australie   Sam 20 Juin 2009, 13:49

Un satellite à propulseur plasmique pour l’Australie

Un nouveau type de propulseur plasmique (à double couche hélicon) inventé par une physicienne de l'Université Nationale Australienne (ANU) il y a quelques années sera testé dans un prototype de satellite qui devrait être lancé dans l'espace au cours des quatre prochaines années. Ce propulseur est le premier propulseur de ce type et ce sera la première fois qu'un engin spatial utilisera ce type de propulseur.

Le projet financé par la compagnie européenne EADS-Astrium sera une collaboration entre l'ANU, l'Université de Surrey et EADS-Astrium. Le propulseur sera basé sur le propulseur à double couche hélicon (HDLT pour Helicon Double-Layer Thruster) développé à l'ANU. Le principe du propulseur repose sur l'accélération électrostatique d'un plasma par une double couche électrique.



Source: BE Australie numéro 64 (19/06/2009) - Ambassade de France en Australie / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /59575.htm
Illustration: HDLT en labo: ANU News
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thefly
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 50
Nombre de messages : 573
Inscription : 04/04/2008
Localisation : normandie
Emploi : géomètre
Passions : tout et rien
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un satellite à propulseur plasmique pour l’Australie   Sam 20 Juin 2009, 14:07

Salut Pierre,
Merci pour l'info, mais je ne sais absolument pas ce que c'est qu'un propulseur qui repose sur l'accélération électrostatique d'un plasma par une double couche électrique.
alors j'ai fait qlqes recherches sur le net et voici ce que j'ai trouvé (pour ceux que cela interesse)...je dormirai mon bete ce soir!!!


L'ESA étudie un nouveau type de propulseur spatial à plasma

L'ESA a confirmé le principe d'un nouveau propulseur spatial qui pourrait fournir une poussée beaucoup plus importante que celle autorisée par les technologies électriques de propulsion d'aujourd'hui. Le concept est ingénieux, inspiré des aurores boréales et australes dont les embrasements signalent une activité solaire accrue.

"Pour l’essentiel, le concept exploite un phénomène naturel que nous voyons dans l'espace", explique le Dr. Roger Walker de l'équipe des concepts avancés de l'ESA. "Quand le vent solaire , un "plasma" de gaz ionisé projeté par le Soleil heurte le champ magnétique de la Terre , il crée une frontière qui se compose de deux couches de plasma. Chaque couche a des propriétés électriques différentes et quelques particules du vent solaire accélèrent et passent à travers cette frontière. Elles entrent en collision avec l'atmosphère terrestre et cela génère le phénomène des aurores".

Une double couche de plasma est l'équivalent électrostatique d'une chute d'eau Comme les molécules d'eau acquièrent de l'énergie lorsqu'elles tombent d’une hauteur à une autre, les particules électriquement chargées acquièrent de l'énergie lorsque qu'elles passent par des couches dont les propriétés électriques sont différentes.

Les chercheurs Christine Charles et Rod Boswell de l'Université Nationale australienne de Canberra ont produit les premières doubles couches de plasma dans leur laboratoire en 2003 et ont réalisé que leurs propriétés accélératrices pouvaient permettre d’élaborer des propulseurs d’un type nouveau pour les vaisseaux spatiaux. Cela a conduit les chercheurs à développer un prototype appelé propulseur à double couche Helicon.



La nouvelle étude de l’ESA réalisée en association avec l’Ecole Polytechnique de Paris confirme les résultats australiens en prouvant que dans des conditions soigneusement contrôlées la double couche pouvait se former et rester stable, permettant l'accélération continue des particules chargées dans un faisceau. L'étude a également confirmé que des doubles couches stables pourraient être produites avec différents mélanges de gaz propulseur.

Pour produire la double couche, le Dr. Pascal Chabert du Laboratoire de Physique et Technologie des Plasmas (LPTP) et ses collaborateurs ont réalisé un tube entouré par une antenne radio. Du gaz argon est continûment pompé dans le tube et l'antenne émet des ondes radio hélicoïdales de 13 MHz. Ceci ionise l'argon et produit un plasma. Un champ magnétique divergent à l'extrémité du tube force ensuite le plasma à quitter le tuyau et à se dilater. Cela permet la formation de deux plasmas différents, en amont dans le tube et en aval au-delà du tube. La double couche est ainsi produite à leur frontière et provoque l’accélération du plasma d'argon depuis le tube en un faisceau supersonique, ce qui génère la poussée.

Les calculs suggèrent qu'un propulseur "helicon" prenne un peu plus d'espace que le propulseur électrique principal de la mission SMART-1 de l'ESA. Cependant il pourrait potentiellement délivrer bien davantage de poussée à une puissance plus élevée, jusqu'à 100 kilowatts pour une consommation en carburant identique.

Les prochaines étapes pour l'ESA sont maintenant d’élaborer une simulation précise sur ordinateur du comportement du plasma dans le propulseur et autour de celui-ci et d’utiliser les résultats du laboratoire pour vérifier son exactitude, de sorte que les performances réelles dans l’espace puissent être entièrement évaluées et que de plus grands propulseurs expérimentaux d’une puissance plus élevée puissent être testés.

Source: ESA

http://www.techno-science.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kernel33
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 42
Nombre de messages : 211
Inscription : 05/06/2008
Localisation : Vignoble Nantais
Emploi : gérant de société
Passions : deco rugby ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un satellite à propulseur plasmique pour l’Australie   Ven 26 Nov 2010, 14:37

Laughing Tous à vos néons et on décolle !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nomade27
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 64
Nombre de messages : 730
Inscription : 10/11/2010
Localisation : Haute Normandie
Emploi : salarié
Passions : Musique, sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un satellite à propulseur plasmique pour l’Australie   Ven 26 Nov 2010, 15:50

Très intéressant cette nouvelle technologie, à suivre!
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un satellite à propulseur plasmique pour l’Australie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Sciences: aéronautique, technologies de pointe, découvertes-