Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 La théorie du grand rebond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La théorie du grand rebond   Sam 30 Mai 2009, 15:50

Merci à mon époux, fichier donner pas lui pour nous tous, la recherche se fait en famille. rire

Amitiés


ou http://img16.imageshack.us/img16/7547/bigbang1.png


ou http://img23.imageshack.us/img23/8538/bigbangk.png
Revenir en haut Aller en bas
thefly
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 51
Nombre de messages : 573
Inscription : 04/04/2008
Localisation : normandie
Emploi : géomètre
Passions : tout et rien
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La théorie du grand rebond   Sam 30 Mai 2009, 16:06

En effet n'oublions pas que le big bang n'est qu'une theorie,
d'ailleurs de plus en plus mise a mal, mais difficilement "deboulonnable".
Alors pourquoi pas celle ci !!! une de plus.


Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althea
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Féminin Age : 38
Nombre de messages : 519
Inscription : 13/02/2009
Localisation : Nord
Emploi : Professeur
Passions : Astronomie, fantasy, country
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La théorie du grand rebond   Sam 06 Juin 2009, 11:12

Article très intéressant Very Happy

Donc pour résumer, les avantages de cette théorie :

- Plus de problème de singularité, ce concept mathématique qui désigne des points de l'espace temps où toutes les lois de la physique cessent d'être valides. L'univers, dans sa phase de contraction, n'atteint en effet jamais la dimension zéro et la densité infinie puisqu'il reboudit avant.

- On s'affranchit de l'inflation : Le problème de l'homogénéité se résout dans la phase de contraction. Si elle est suffisamment lente pour que les effets gravitationnels demeurent négligeables, le gaz se dilue par diffusion. Avant même l'étape du reboud, donc, l'univers est déjà homogénéisé, ce qui explique qu'il ait les mêmes caractéristiques dans l'univers "d'après".

Rendez-vous dans moins de deux ans pour confronter la théorie aux mesures de Planck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althea
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Féminin Age : 38
Nombre de messages : 519
Inscription : 13/02/2009
Localisation : Nord
Emploi : Professeur
Passions : Astronomie, fantasy, country
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La théorie du grand rebond   Ven 03 Juil 2009, 19:46

Notre univers a-t-il connu plusieurs Big Bang ?

Et si notre univers était bien plus âgé qu'on le pensait ? S'il se trouvait dans un cycle sans fin et connaissait tous les mille milliards d'années un nouveau big bang ? Alors, selon une étude parue aujourd'hui dans la revue Science, le problème de la constante cosmologique serait résolu...




Un univers dans une boucle infinie ?

Si l'on en croit Paul Steinhardt et Neil Turok, respectivement des universités de Princeton dans le New Jersey et de Cambridge en Angleterre, l'univers que nous connaissons aujourd'hui est au coeur d'une boucle de mille milliards d'années, faisant partie d'un cycle au cours duquel se succèdent Big Bang et Big Crunch. « Depuis les années 60, on pense que le big bang est le point de départ car les lois physiques s'y trouvent mises à mal », explique Turok. Mais, selon lui, les équations de la théorie des cordes permettent au temps d'exister avant le big bang…

Si ce modèle cyclique développé par Paul Steinhardt et Neil Turok est si intéressant, c'est surtout parce qu'il apporte une solution originale au problème de la constante cosmologique.

Le paradoxe de la constante cosmologique

Considérant que l'univers était statique, Albert Einstein avait introduit dans ses équations la constante cosmologique afin de contrebalancer l'expansion de l'univers. Ainsi, deux forces opposées auraient agi sur l'expansion originelle issue du big bang : d'une part la gravitation, tendant à la freiner, d'autre part la constante cosmologique agissant comme une force répulsive.

En 1996, la communauté scientifique découvrait que l'expansion de l'univers s'accélérait. La constante cosmologique, décrivant une force de répulsion, était apparue comme la meilleure explication à cette accélération. Cependant, sa valeur mesurée en cosmologie était 10120 fois inférieure à celle prévue par la physique des particules.

Pourquoi un tel écart ? Dans les années 80, des chercheurs avaient émis l'hypothèse que la constante cosmologique avait pu décroître au cours du temps, partant de la valeur prévue par la physique des particules et atteignant celle qu'on lui connaît aujourd'hui. Mais des travaux complémentaires avaient montré que, dans ce cas, la constante aurait dû diminuer pendant une durée nettement supérieure à 14 milliards d'années. Tout simplement inconcevable, compte tenu de l'âge de notre univers, estimé à environ 14 milliards d'années !




La constante cosmologique a été introduite par Albert Einstein

Une « constante » qui diminue de plus en plus lentement !

Paul Steinhardt et Neil Turok émettent l'hypothèse que l'univers est emprisonné dans une boucle infinie et que, à chaque nouveau Big Bang, les compteurs de matière et de radiation sont remis à zéro tandis que la valeur de la constante cosmologique demeure. Celle-ci diminue au cours des cycles en subissant des transitions quantiques successives.

Les calculs des physiciens montrent que plus la valeur de la constante est grande, plus ces transitions sont rapides, tandis que plus elle diminue, plus elle varie lentement. On serait ainsi dans une période où la constante cosmologique est très faible et met un temps extrêmement long à se modifier.

Bien sûr, les avis sur ce modèle cyclique sont partagés. Mais les auteurs de l'article paru aujourd'hui dans la revue Science pensent que leur concept est vérifiable. D'une part, elle prédit que le big bang a émis des ondes gravitationnelles dans l'espace. D'autre part, la diminution de l'énergie du vide fait appel à un nouveau type de particules fondamentales nommées axions, qui doivent pouvoir être détectées.

De prime abord, une telle explication au paradoxe de la constante cosmologique peut sembler un peu extrême. Mais, comme le fait remarquer Sean Caroll de l'université de Chicago, la plupart des solutions moins extrêmes ont déjà été envisagées puis rejetées…

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/notre-univers-a-t-il-connu-plusieurs-big-bang_8836/


PS : Je précise que l'article date de mai 2006.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La théorie du grand rebond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La théorie du grand rebond
» Pour ou contre la théorie du grand rebond?
» Le grand Harun Yahya
» Théorie des 5 éléments chinois
» Grand coléoptère noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Astronomie et Astrophysique-