Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 La panique comme véritable raison du secret ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Fandru
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 62
Nombre de messages : 143
Inscription : 22/06/2007
Localisation : Champagne
Emploi : Profession libérale
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Sam 20 Oct 2007, 12:33

oui, tout à fait d’accord avec vous.
Le bouquin de Lagrange quoique très intéressant, ne m’a pas convaincu complètement, mais je trouve sa position très intéressante et il pose assez bien le problème, il me semble, lorsqu'il explique qu'il faudrait presque repartir de zéro, établir des protocoles d'observation et d'analyses en fonction de ce que nous savons aujourd'hui des 50 années passées. Malheureusement, il suffit de regarder ce qui se passe sur le net pour voir que c'est sans doute un rêve irréalisable . L'ufologie est devenue une sorte d' eldorado où se retrouvent raraqueurs, pseudo scientifiques, amateurs illuminés, mystiques en attente de LA révélation, et quelques rares, trop rares esprits désintéressés et simplement curieux qui essaient de faire la part des choses dans cette masse données souvent contradictoires.
Difficile de convaincre les scientifiques de s’avancer à visage découvert pour s’y intéresser de plus près. Dommage, si je n’ai plus aucune certitude quand à ce qui se cache derrière le phénomène ovni, je n’en reste pas moins persuadé qu’il s’agit sans doute d’un des mystères les plus fascinants auquel l’Humanité ait été confrontée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Sam 20 Oct 2007, 12:43

Bonjour,

Il est difficile de remettre en cause le crash de roswell il y a tellement d'elements pour le crash d'un ovni.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Kossoff
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Masculin Age : 63
Nombre de messages : 301
Inscription : 08/10/2007
Localisation : Belgique
Emploi : Pensionné
Passions : Ufologie, guitare, musiques, écriture...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Sam 20 Oct 2007, 15:07

Mon humble avis sur le crash de Roswell, c'est qu'il ne s'est rien passé (hormis la chute d'un ballon d'espionnage ou autre), il y a tellement d'élements à l'encontre d'un crash d' ovni .8)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kossoff
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Masculin Age : 63
Nombre de messages : 301
Inscription : 08/10/2007
Localisation : Belgique
Emploi : Pensionné
Passions : Ufologie, guitare, musiques, écriture...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Sam 20 Oct 2007, 18:31

Sous-entends-tu en savoir plus? Alors, nous t'écoutons: " ROSWELL, MON AMOUR" par Cosmos!

alien lol!
a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 74
Nombre de messages : 1560
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Sam 20 Oct 2007, 19:04

:flower:








...............[g]"ROSWELL COMME SI VOUS Y ETIEZ"[/g]......


[g]"La vérité est si précieuse, qu'il faut la protéger
avec une garde rapprochée de mensonges".
....................................Winston Churchill.[/g]

................................................................

Etude sur les témoignages militaires et civils.

-A la mémoire de Leonard Springfield et Jesse.A.Marcel.
Piece jointe: Affidavit de Glenn Dennis/W.Haut.
Ref:
"E.T./La vérité sur Roswell"
de Richard.D.Nolane.Edition plein-Sud.
"Extra-terrestres,secret d'état."
de Cdt.J.G.Greslé.Chez Ramsay.
.................................................................

.............................................................


............................................................
[g]Richard D Nolane à Graulhet[/g].

Cette fameuse affaire de Roswell,
tout le monde de l'Ufologie en a parlé...
Qu'en est-il exactement.....?

.....................
Le 8 juillet 1947,le journal local de Roswell,
le "Roswell Daily Record" lancait par l'AFP,
une nouvelle à caractére mondiale :
.
[g]-"L'Armée Americaine avait recuperé une "soucoupe volante".....[/g]

Pour ou contre.....?
Qu'en savez vous ?
Mais oui,vous avez tous raison,
il s'est bien passé quelque chose a Roswell.!!!!

.................................................................

.......................
[g]I. DEROULEMENT DES FAITS :
.........................



"Le festival d'Alburquerque"
...........................[/g]


[g]Nous sommes le 1°Juillet 1947.[/g]
Une formation de 13 disques pérégrinent
au dessus de la ville d'Albuquerque.
Tous les radars des bases de la région sont en alerte.
Ils suivent les acrobaties de ces ovni
qui semblent faire une démonstration....



[g]Le mercredi 2 juillet 1947:[/g]
Il fait un temps lourd et orageux.....!!
Un ovni est observé depuis un bon moment,
par tous les radars des quatre bases présentes sur la zone.
(Sandia,Kirtland,Roswell et White sand.)
..................................................
Il ne faut pas oublier que le Nouveau-Mexique est devenu
en 1947, la zone la plus secréte et la plus sensible des USA.
En effet,c'est l'état "Atomique" par excellence,
avec ces bases que l'histoire nous apprendra à connaitre..!!
-Los Alamos avec son "Manhattan Project".
-White Sands,centre d'essai
-Alamogordo.
-Roswell et sa base secréte de bombardiers B-29,
équipés des premieres bombes nucleaires au monde.!!!
.........................................................!
L'orage est sec et trés violent,comme toujours
dans cette région,il éclate en fin de soirée...!!
Premiers témoins:
Il est 21h50,quand le couple d'épiciers de Roswell,
Dan Wilmot et sa femme,prennent le frais sur leur terrasse,
ils observent un grand objet brillant,traversant le ciel nocturne
à grande vitesse en "vrombissant"
.
(L'ovni est de forme ovale,ressemblant
à deux soucoupes accolées bord à bord.).
La direction prise par l'ovni,est grossiérement
celle du ranch "Foster"
appartenant à W.W. Mac Brazel (à 120km).
Mac Brazel et ses voisin les Proctor,
entendent une trés violente explosion
au milieu des éclairs de l'orage déchainé...!!.....

URL=http://imageshack.us][/URL]


[g]Exemple d'echos radar,tels que les suivent
les operateurs de la Défense.[/g]


[g]Le jeudi 3 juillet au matin:[/g]
..................................
Mac Brazel et le fils de ses voisins,part à cheval
inspecter le ranch pour évaluer les dégats
éventuellement provoqués par la tempéte.
Ils découvrent alors un spectacle stupéfiant:
Sur une trés grande surface,le sol est recouvert
de débris d'apparence métallique.
Brazel ramassera quelques débris d'une légéreté extraordinaire.
Il montrera ces débris à ses voisins Proctor.
Il découvre alors un morceau circulaire de 3 métre de diametre.
Il le cache dans un abri prés d'une petite maison sans confort.


[g]Les époux Brazel.[/g]

[g]Vendredi 4 -Samedi 5 juillet.[/g]
...............................
Jour de la féte nationale..!!
Il semblerait que Brazel se soit rendu à Corona y voir des amis.
Il redemande aux Proctor,ses voisins,de venir voir les débris.
Apres discussion,il pense à prévenir les autorités.
N'ayant pas de téléphone,il décide alors
à se rendre le lundi à Roswell
pour y signaler sa découverte au sherif.




[g]Le Dimanche 6 juillet 1947.[/g]
.............................

Mac Brazel,le 6 juillet 1947,va voir à Roswell-city
le sherif George A.Wilcox et son adjoint B.A.Clark.
Le bureau du shérif jouxte lugubrement, celui de la prison.








Brazel courageusement, apporte au sherif les debris étranges
qu'il a trouvé sur le terrain qu'il exploite prés de Roswell...
Le sherif decide aussitôt de prevenir
la base aerienne de l'U.S.Army....
Il contacte donc le Major Jesse Marcel,
Directeur de la sécurité de cette base nucleaire,
(Ce qui est une sacrée responsabilité!!)
et il lui signale la récuperation de debris trés bizarres...!!
Mais le téléphone sonne encore, c'est justement
l'animateur F.Joyce, qui est de permanence
à la radio locale KGFL.Il demande au sherif
s'il n'y a pas un événement important à signaler.
Le sherif passe alors le téléphone à M.Brazel,
qui raconte son histoire de debris inconnus
récupérés sur son terrain.

[g]Nota:C'est alors le début de ce qui va devenir,
l'événement le plus marquant et révélateur
de toute l'ufologie mondiale.[/g]
..............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 74
Nombre de messages : 1560
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Sam 20 Oct 2007, 19:13

:flower:

Le Major Jesse Marcel, dés qu'il est prévenu par le sherif,
rend compte à son chef directe, le Colonel W.Blanchard,
patron de la base de Roswell. Il rejoint le sherif
et rencontre M.Brazel. Il récupére les "débris inconnus"
et décide de les apporter à son chef,
croyant avoir alors affaire à une nouvelle arme sovietique.
Le colonel W.Blanchard rendra aussitot compte à Washington,
à son chef direct, le general Ramey.
Le Major Jesse Marcel et le Captain Cavitt son adjoint,
decident de se rendre de suite, sur le ranch de Brazel,
afin de constater "de visu", l'étendue des dégats...
Pendant ce temps, les fameux débris récupérés par J.Marcel,
sont placés sous scellés, dans un sac...
Ils partent aussitot par avion pour la base de FORT-WORTH...

Ils seront, par la suite, redirigés par avion,
sur le Pentagone de Washington...
Le major Marcel et le Captain Cavitt arrivent très tard
sur le ranch de M.Brazel. Ils décident donc,
de passer la nuit dans une petite maison
située prés de l'endroit où s'étalent les débris.

Qui parle de ballon?.......



.............................................................

[g]-Lundi 7 juillet.[/g]
...................
De très bonne heure, Brazel, Marcel et Cavitt,sont sur le site.
Les débris sont etalés sur 1200 m. de longueur
et sur 300 m de large, avec une sorte
de dépression centrale sur 150 m...
Le Major Marcel procéde immédiatement,
à une mesure de radioactivité avec son compteur Geiger :
- Pas de radio-activité constaté.
Les deux hommes passent toute la matinée
et l'apres midi, à ramasser patiemment les débris.
Ayant rempli deux voitures,ils décident de rentrer à la base.
Marcel va alors prevenir Brazel,de la visite de soldats
le lendemain, pour ramasser le reste des débris.




le lieu du crash...avec des réserves :





[g]-Mardi 8 juillet.[/g]
..................

A deux heure du matin, Marcel passe rapidement
chez lui Il réveille sa femme et son fils
pour leur montrer les étranges débris
découverts sur le ranch de Brazel.

A six heure, le Major Marcel, le Capitaine Cavitt
et le Colonel Blanchard boivent ensemble, un café.
La décision est alors prise d'avancer en urgence,
la REM (réunion d'etat-major) prévue pour 09 h 00 à 07 h 30.
Plusieurs décisions importantes sont prises :
1)- La police militaire est envoyée sur le ranch,
pour interdire la route du site à quiconque.
2)- Nouveau CR à Washington.
3)- Le Colonel Blanchard decide alors, de faire faire
une reco-aerienne sur le ranch.
................
Nota:
Il serait donc possible que la découverte de "l'engin crashé"
se soit faite lors de ce fameux vol de reconnaissance....!
.........
- Marcel part lui, en avion rendre compte à Fort Worth.
[g]- Il est décidé à ce moment là,
de faire un communiqué au média.[/g]
Entre temps, une equipe photo arrive par avion,
directement du Pentagone.
- Vers 11 h 00 du matin :
Le Lieutenant W.Haut, sur ordre du Col.Blanchard,
informe les deux stations de radio
et les deux redactions de journaux
de la ville de Roswell de la decouverte
d'un "disque volant" par les militaires.
.............
[g]Remarque:
A aucun moment,ces officiers trés expérimentés de l'US Army
ne parlent d'un quelconque ballon..!![/g]
..........................................................

Voila le deroulement des faits, reconstitué méticuleusement,
à partir des temoignages (sous serments) des survivants,
du major J.Marcel et de l'enquête de Stanton Friedman.





..................................


.......................
[g]II. ANALYSE :[/g]
.......................
En 1949, un sondage a ete effectué sur la nature
de ces "aeronefs inconnus" qui survolaient
le territoire des USA. :
[g]90% des americains se moquaient de la vie extraterrestre
et les 10% restant pensaient à des engins sovietiques.[/g]
Votre étonnement est compréhensible,
mais, je voudrais que nous nous posions
les vrais questions :
[g]-Pourquoi le Colonel Blanchard,
envoit-il le Lt Haut avertir presse et radio ?[/g]
C'est cette question qui est à la base de l'affaire de Roswell.
Nous sommes en 2006 et nous devons nous replonger
dans le contexte de cette fameuse [g]"guerre froide"[/g],
afin de bien saisir la reaction des differents acteurs en 1947.
Je répéte donc, que cette notion de "Soucoupe extra terrestres"
n'etait "absolument pas" primordiale
à cette époque d'après guerre (1947!!!).
Nous pouvons encore le constater à notre époque actuelle.!!!
C'est uniquement à partir de cette réflexion primordiale,
que l'on peut comprendre "l'affaire Roswell".
Le danger qui pouvait menacer les USA à cette époque,
n'est absolument pas les ET....!
Ce que craignent en premier les "capitalistes americains"
de l'époque, ce sont les "communistes soviétiques".!!!!
Les deux blocs se structurent et prennent forme.
Cela veut dire, que les USA qui ont déja fait exploser
au moins trois bombes atomiques,
croient être vraiment devenus eux, les maitres du monde.
Ils sont donc tres attentifs aux progrès des soviétiques,
à leurs actions d'espionnages.
Ces Soviétiques, qui eux seuls, commencent à vouloir
contester cette fameuse puissance americaine.
L'on peut alors mieux comprendre
que tous les engins bizarres
qui survolent les USA à cette époque, sont,a priori,
des engins sovietiques pour les militaires americains.
..............
L'US.Army, si fière de posséder de par son aviation
et ses bombes atomiques, une suprématie mondiale,
surveille son territoire, ses bases secrètes,
et surtout la première de toutes,
cette base de bombardiers de Roswell à capacité nucléaire.
L'U.S.Army est ridiculisée par les performances
de ces "engins secrets"
qu'elle suppose être,d'origine sovietique.
Cette fameuse et puissante armée de l'air
est incapable de les intercepter et de les abattre.
C'est ce detail qui va faire basculer "l'affaire"
et qui restera a la base de toutes désinformations
pendant ces si longues années de "guerre froide".
...............
[g]RETOUR AUX EVENEMENTS:[/g]
........................
Donc, lorsque M.Brazel, apporte au sherif ces débris
trouvés sur son ranch,(à 120 km de Roswell)
personne ne songe[g] à une soucoupe d'origine ET.[/g]
La réaction du Colonel commandant la base de Roswell,
peut alors très bien se comprendre ainsi :
-Face à ses officiers expérimentés,et à ses responsables
du renseignement,il va discuter
de la provenance possible de ces débris.
Ses officiers, sont peu au courant
des capacités technologiques des sovietiques.
Ils vont supposer alors, que c'est sûrement un engin russe,
et ils sont donc très fiers d'être les premiers
à pouvoir annoncer à la face du monde,
que la glorieuse U.S.Army a enfin réussi à récuperer
un de ces engins "mystérieux", qui narguent
ses chasseurs à réaction depuis si longtemps.
Cette réaction expliquera parfaitement la suite de l'affaire :
Le colonel Blanchard, ayant rendu compte à Washington,
et ayant par avion, expédié ces debris,
décide alors d'annoncer par voies de presse,
à l'ensemble du pays,
que l'armée de l'air des USA, a "enfin" récupéré,
une de ces fameuses "soucoupes volantes".


A SUIVRE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 74
Nombre de messages : 1560
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Sam 20 Oct 2007, 19:25

:flower:























.....................

[g]Voila donc l'explication de base de l'affaire ROSWELL.....!!![/g]
.......................
[g]III. RETOURNEMENT :[/g]
.......................
Que va-t-il alors se passer?
Dans un premier temps, le Pentagone va s'interroger
sur la nature de ces débris.
Devant la super-technologie constatée, les experts,
convaincus de l'origine inconnue de ces débris
vont convaincre les militaires de l'intérêt
de s'accaparer de cette surprenante technologie.....!!!
Personne ne sait ce qu'est l'engin réellement.
Les debris temoignent d'une réalisation trop avancée
pour l'epoque.
(Plus tard,la découverte des corps prés de l'engin,
confirmera absolument l'origine ET.)
L'on va donc dementir en urgence
l'histoire de la soucoupe.Ceci afin que les USA
puissent récupérer (en toute discrétions) cette super-technologie.
........
[g]L'histoire du ballon commence alors......[/g]
.....................................


En 1947 :

Schéma d'utilisation :

[g]Débunking:[/g]
Le Major J.Marcel sera obligé de reconnaitre son erreur
devant les medias de l'époque, convoqués alors pour le "démenti",
dés la premiére annonce faite par le Colonel Blanchard.
Nota:
[g]L'on apprendra,mais beaucoup plus tard, que toutes les archives
de la base de Roswell, malgré leur importance stratégique,
ont disparues bizarrement.[/g]
Ces archives qui auraient pu alors confirmer,
les differentes missions avec leur pilotes,
les achats de caisses ou méme de cercueils
et autres etranges manipulations.

.......................
[g]IV. LA SOUCOUPE :[/g]
.......................
Nous savons que Brazel a recuperé differents debris:
Qu'il en avait caché un gros morceau tout rond
de 3 m de diamétre, dans une cabane.
Que les militaires récupéreront par la suite.
Le reste, ce sont ces especes de morceaux d'alu souples,
et des sortes de tiges trés solides mais légéres
comme du balsa (bois pour faire des maquettes).
Par contre, il existe d' autres témoignages
"soi-disant douteux", qui déclarent un "Crash"
encore plus au nord, dans une sorte de ravine,
et celui la, avec leurs fameux occupants.!!!
Certains de ces témoignages sont tres précis,
issus d'infirmiers et de conducteurs,
car ils "dévoilent" la récuperation des corps
et de l'engin proprement dit par une deuxiéme équipe.
Ces témoignages, sont vraisemblablement,
ceux de l'équipe medicale de récupération,
qui est une équipe dont le Major J.Marcel et le Cap.Cavitt
ne connaitront l'existence que beaucoup plus tard.
Nota:
Il ne faut surtout pas oublier un témoignage par lettre
écrite par un médecin ayant pratiqué
un examen sur un corps d'alien.
Cette lettre fut envoyée en 1979
(Donc bien antérieure au fameux film de 1993.)
au chercheur Leonard Stringfield
qui en respectera l'anonymat demandé.
(Voir dessin ci-joint, d'un corps d'alien)
.......................
[g]V. LA CLEF DE TOUTE L'HISTOIRE :[/g]
.......................
Mais.....!!Car il y a un MAIS..
Les militaires n'ont peut-être pas récuperé
une "vraie" soucoupe volante comme nous la concevons :
1)- Vu la qualité des debris...
2)- Vu la facilité pour transporter ces débris
(Pas de gros engins de levage wraekers,
de transport ou de grues..!)
3)- Vu la difficulté de transporter dans les soutes étroites
des bombardiers ou transporteurs de l'époque...
(ce n'était pas encore des Hercules C-130..!!)
Nous pouvons donc en déduire, si nous réfléchissons,
que l' US Army, n'a en réalité récupéré,
qu'une sorte de "Navette ou de Chaloupe de sauvetage".
Comme une sorte de "cabine de survie".



Nota:
Exactement comme "essayent" de le faire de nos jours,
la NASA et les Russes. Ceci afin de posséder
un moyen de sauvetage urgent, pour récupérer
des astronautes en détresse sur orbite terrestre.
Le pourquoi de cette navette à cette époque,
reste à definir.....
Accident, ou action volontaire ayant mal tourné ?
La question restera posée.
.............................................................
Il n'en demeure pas moins que le système
de guidage "tactile" (Détail rapporté par un témoin)
et les occupants (Au nombre de 4),
furent très certainement récupérés.
Cette réalité du crash, entrainant cette volonté de secret
allant jusqu'à nier l'existence et la realité de ce fameux ovni
par toutes les commissions scientifiques et militaires possibles.....!!
.......................
[g]VI. BILAN :[/g]
.......................
[g]Voila le bilan de tout ce que l'on peut dire
de solide et de concret sur ce fameux crash,
avec les témoignages (sous serments!)
des différents acteurs militaires et civils,
récupérés patiemment par les chercheurs US
les plus sérieux et les plus compétents.[/g]
............................
.......................
[g]VII. QUESTION :[/g]
.......................
- Quelle etait donc la position de l'ensemble
de la population americaine
face à l'hypothese ET, en 1947....?
Dans un premier temps :
[g]A. En un :[/g]
1)- En 1947, le nouveau Mexique est une region
classée "sensible".
2)-C'est à Los Alamos, Ouest de Santa-Fé,
que le "Manhattan Project" a mis au point
la première bombe atomique (juillet 45..).
3)- C'est à Roswell, que s'installe
le 509° Groupe de bombardement avec ses B-29 :
4)- La seule unité au monde de bombardement
strategique nucleaire en 1947.
5)- C'est egalement à White-Sands que l'on expérimente
les V2 allemands, et, que l'on prepare
la futur conquête spatiale !
Bref, c'est donc une région
où l'Armée de l'air des USA,
ne supporte aucune intrusion.
Cela explique donc bien la réaction première
des militaires americains :
[g]Penser avoir "recuperé" une arme secrète russe.!![/g]
.............

[g]B. En deux :[/g]
Un autre élément qui démontre l'esprit
de la population des USA, concernant
les fameuses soucoupes volantes
suite à l'observation de K.Arnold en juin 1947.
Voici un sondage Gallup du 14 août 1947:
(environ 1 mois apres l'annonce de Roswell) :
[g]QUESTION : Nature des soucoupes volantes ? ...........
.Ne sait pas.................................:33%
.Illusions...................................:29%
.Mystification:..............................:10%
.Armes secrètes americaines:.................:15%
.Appareils meteo:............................:3%
.Armes russes:...............................:1%
.Autres explications:........................:9%
La notion d'invasion "extra terrestres",
n'est donc pas "AU DEPART" un élément
de réflexion pour l'ensemble des Americains.[/g]
..........


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 74
Nombre de messages : 1560
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Sam 20 Oct 2007, 19:30

:flower:


..........

[g]C. En trois :[/g]
Il y a aussi cette idée de deux crashs possibles.
Il nous faut bien comprendre deux choses :
1)-Les débris qui ont été trouvés par Brazel, sur son ranch,
semblent correspondrent à une sorte de "freinage"
sur 1200m (voire la trace du sillon).
A part la récupération d'un gros morceau rond caché par Brazel.
2)-Pas de témoignages pour un "engin",
ni de la part de Brazel,
ni de la part du major Marcel.
(Donc,la récupération des corps a été effectuée
par une autre équipe, suite aux survols en avion
ordonnés par le colonel Blanchard.)






3)-Le témoignage d'un infirmier de l'équipe
de récuperation confirme bien cette idée.
4)-L'employé des "Pompes funébres" également.
5)-Sans parler du témoignage de l'infirmière de l'hopital.



-La "navette" proprement dite, aurait alors,
rebondi plus loin avec ses occupants...!
-Un témoignage d'une équipe d'archéologues,
travaillant dans la zone du crash de la navette,
pourrait étre pris aussi, en considération.
Il nous restera encore cette étrange histoire
du "film sur l'autopsie" des corps(Aucun témoignage à l'époque)
et de leur transport "en caisses" pour analyse.....!!!


[g]MAIS CECI EST UNE AUTRE HISTOIRE.[/g]
.....................................

Piéce jointe;
[g]Affidavit de Glenn Dennis.[/g]

.............................

Mon nom est Glenn Dennis
(2) Mon adresse est: [retenu]
(3) Je suis employé à: ____ ( ) à la retraite,
(4) En juillet 1947, j'étais entrepreneur de pompes funèbres, travaille pour la Maison Funèbre Ballard à Roswell, qui avait un contrat pour fournir des services mortuaires au Terrain Aérien de l'Armée de Roswell. Un après-midi, autour de 13:15 ou 13:30, j'ai reçu un appel de l'officier mortuaire de la base qui me demanda quel était le plus petit cercueil fermé hermétiquement que j'avais en stock. Il dit, "Nous avons besoin de savoir çà au cas où quelque chose arrive dans le futur." Il demanda combien de temps cela prendrait d'en avoir un, et je lui assurais que je pourrais lui en avoir un le jour suivant. Il dit qu'il rappellerait s'ils en avaient besoin.
(5) 45 minutes à 1 heure plus tard environ, il rappela et me demanda de décrire la préparation de corps qui étaient restés dehors dans le désert pendant une période de temps. Avant que je puisse répondre, il dit qu'il voulait spécifiquement savoir quel effet les procédures de préparation auraient sur la composition chimique du corps, le sang et les tissus. Je lui expliquais que nos composés chimiques étaient principalement des solutions fortes de formol et d'eau, et que la procédure altèrerait probablement la composition chimique du corps. J'offris de venir à la base pour aider à tout problème qu'ils puissent avoir, mais il réitéra que l'information était pour un usage futur. Je suggérais que s'il avait une telle situation je m'efforcerais de geler le corps dans de la glace pour stockage et transport.
(6) Approximativement 1 h ou 1 h 15 plus tard, je reçus un appel pour transporter un homme en service qui avait une éraflure à la tête et peut-être un nez fracturé. Je lui donnais les premiers soins et le conduisis jusqu'à la base. J'arrivais là-bas vers 17:00.
(7) Bien que je fus un civil, j'avais habituellement un accès libre sur la base parce qu'ils me connaissaient. Je conduisis l'ambulance alentour vers l'arrière de l'infirmerie de la base et la garais à côté d'une autre ambulance. La porte était ouverte et à l'intérieur je vis des débris. Il y avait plusieurs morceaux qui ressemblaient au fond d'un canoe, d'environ 3 pieds de longueur. Cela ressemblait à de l'acier inoxidable avec une teinte pourpre, comme s'il avait été exposé à une haute température. Il y avait des inscrïptions à l'apparence étrange sur le matériel ressemblant à des hiéroglyphes égyptiens. Egalement il y avait 2 policiers militaires présents.
(8) J'ai déposé l'aviateur et je suis allé au salon du personnel pour boire un Coca. J'avais eu l'intention de retrouver une infirmière, un 2ème lieutenant, qui avait été commissionnée environ trois mois avant après être sortie de l'université. Elle avait 23 ans alors (j'en avais 22). Je l'ai vue sortir d'une des salles d'examen avec un tissu sur sa bouche. Elle a dit, "mince alors, pars d'ici ou tu va avoir de sacrés ennuis." Elle est partie par une autre porte où un capitaine set tenait. Il m'a demandé qui j'étais et ce que je faisais ici. Je le lui ai dit, et il m'a ordonné de rester là. J'ai dit, "on dirait qu'il y a eu un accident chez vous; voulez-vous que je me tienne prêt?" Il m'a dit de rester exactement là. Alors deux policiers militaires [MPs] sont arrivés et ont commencé à m'escorter hors de l'infirmerie. Ils ont dit qu'ils ont eu des ordres pour me suivre jusqu'en dehors à la maison funèbre.
(9) Nous avions marché environ 10 ou 15 pieds quand j'ai entendu une voix dire, "nous n'en avons pas fini avec ce fils de p.... Ramenez-le." Il y avait un autre capitaine, un rouquin avec un regard mauvais que je n'avais jamais vu, qui a dit, "vous n'avez rien vu, il n'y a aucun accident ici, et si vous dites quoi que ce soit vous pourriez avoir des tas d'ennuis." J'ai dit, "hé monsieur, je suis un civil et vous ne pouvez rien me faire du tout." Il a dit, "si nous le pouvons; quelqu'un retrouvera vos os dans le désert." Il y avait un sergent noir avec un carnet dans sa main qui a dit, "il ferait de la bonne paté pour nos chiens." Le capitaine a dit, "jetez-moi ce fils de p... dehors." Les MPs m'ont suivi jusqu'à la maison funéraire.
(10) Le lendemain, j'ai essayé d'appeler l'infirmière pour voir ce qui se passait. A environ 11:00 du matin, elle a appelé la maison funéraire et a dit, "je dois vous parler." Nous étions d'accord pour nous retrouver au mess des officiers. Elle était très bouleversée. Elle a dit, "avant que je te parle, tu dois me jurer sur ce que tu as de plus sacré que tu ne mentionnera jamais mon nom, parce que je pourrais avoir beaucoup d'ennuis." J'ai été d'accord.
(11) Elle a dit qu'elle était allée chercher des approvisionnements dans une pièce où deux médecins exécutaient une autopsie préliminaire. Les médecins ont dit qu'ils avaient besoin d'elle pour prendre des notes pendant le processus. Elle a dit qu'elle n'avait jamais senti quoi que ce soit de si horrible dans sa vie, et que ce qu'elle a vu était le plus horrible qu'elle avait jamais vu. Elle a dit, "c'était quelque chose que personne n'a jamais vue." Pendant qu'elle parlait, j'ai été inquiet de ce qu'elle pourrait tomber en syncope.
(12) Elle m'a dessiné un schéma des corps, y compris un bras avec une main qui avait seulement quatre doigts; les médecins ont noté que sur l'extrémité des doigts il y avait de petits tampons ressemblant à des ventouses. Elle a dit que la tête était d'une façon disproportionnée trop grande pour le corps; les yeux étaient placés profondément; les crânes étaient mous; le nez était concave avec seulement deux orifices; la bouche était une fente fine, et les médecins ont dit qu'il y avait là un cartilage épais au lieu de dents. Les oreilles étaient seulement de petits orifices avec des ailerons. Ils n'avaient aucun poil, et la peau était noire -- peut-être en raison de l'exposition au soleil. Elle m'a donné les dessins.
(13) Il y avait trois corps; deux étaient très abimés et démembrés, comme détruits par des prédateurs; l'un était assez intact. Ils avaient trois et demi à quatre pieds de haut. Elle m'a dit que les médecins ont dit: "ce n'est pas quelque chose que nous avons jamais pu voir avant; il n'y a rien de pareil dans les manuels médicaux." Elle a dit qu'elle et les médecins sont devenus malades. Ils ont dû arrêter la climatisation et avaient peur que l'odeur traverse par l'hôpital. Ils ont dû déplacer l'opération vers un hangar d'avion.
(14) Je l'ai ramenée aux casernes des officiers. Le jour suivant j'ai appelé l'hôpital pour voir comment elle allait, et ils ont dit qu'elle n'était pas disponible. J'ai essayé de la joindre pendant plusieurs jours, et un finalement j'au eu une des infirmières qui a dit le lieutenant avait été transféré ailleurs dans une autre unité. Environ 10 jours à deux semaines plus tard, j'ai reçu une lettre d'elle avec un numéro de boîte postale. Elle a indiqué que nous pourrions discuter de l'incident par courrier à l'avenir. J'ai répondu par lettre et environ pendant deux semaines plus tard la lettre est revenue marquée "retour à l'expéditeur -- DECEDE." Plus tard, une des infirmières à la base a indiqué que la rumeur disait qu'elle et cinq autres infirmières avaient été en mission d'entraînement et avaient été tuées dans un accident d'avion.
(15) Le shériff George Wilcox et mon père étaient des amis très proches. Le shériff est allé à la maison de ma famille le matin après les événements à la base et a dit à mon père, "Je ne sais pas dans quel genre de problèmes s'est mis Glenn, mais tu diras à ton fils qu'il ne sait rien et n'a rien vu à la base." Il ajouta, "Ils veulent ton nom et celui de ta femme, et ils veulent vos adresses et celles de vos enfants." Mon père se rendit immédiatement en voiture à la maison funéraire et me demanda dans quel genre d'ennuis je m'étais mis. Il relata la conversation au shériff Wilcox, et ainsi je lui ai parlé au sujet des événements de la veille. Il est la seule personne à qui j'ai raconté cette histoire jusque récemment.
(16) J'avais rangé à l'abri les croquis que l'infirmière m'a donné ce jour. Récemment, sur demande d'un chercheur, j'ai essayé de localiser mes dossiers personnels à la maison funéraire, mais ils avaient tous été détruits.
(17) Je n'ai pas été payé et l'on ne m'a rien promis pour faire cette déclaration, qui est la vérité au mieux de mes souvenirs.
Signé: Glenn Dennis
Date: 8-7-91
Témoin de la signature: Walter G. Haut.

.............................................................

[g]Affidavit de "Pappy"(Olivier Wendel Henderson:[/g]
Pilote d'avion de transport.



[g]Traduction:[/g]


...............................................................

La prochaine fois,mon cher Kossof,tu éviteras de mettre la parole des autres en doute.!
En esperant que tu auras la patience de lire cette étude.lol!



A+COSMOS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kossoff
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Masculin Age : 63
Nombre de messages : 301
Inscription : 08/10/2007
Localisation : Belgique
Emploi : Pensionné
Passions : Ufologie, guitare, musiques, écriture...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Sam 20 Oct 2007, 19:52

Je vais lire cette étude, mais cela m'étonnerait que je change d'avis . Quant à vous, à l'avenir, le fait d'être scientifique ne vous autorise pas à me railler simplement parce que je ne partage pas votre avis. Avez-vous toujours raison??? Quelle tare!
J'ai étudié Roswell et pour moi " il n'y a pas eu de crash d'ET". J e ne disais rien de plus. alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kossoff
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Masculin Age : 63
Nombre de messages : 301
Inscription : 08/10/2007
Localisation : Belgique
Emploi : Pensionné
Passions : Ufologie, guitare, musiques, écriture...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Sam 20 Oct 2007, 20:01

Et dites-moi, si on ne peut plus donner son avis et être en désaccord avec quelqu'un, pourquoi encore débattre? Fermons tout et clé sous le paillasson! Je me tire. gg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aarhon
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 41
Nombre de messages : 248
Inscription : 09/07/2007
Localisation : Avignon
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Sam 20 Oct 2007, 20:10

Kossoff

au vu des éléments apportés par cosmos, le dossier que Benzemas a mis en ligne, sont a l'origine d'éléments concret. On ne s'acharne pas contre vous, nous nous moquons de nous mais la je me pose des questions sur votre avis concernant l'affaire de roswell...

1) Vous prétendez avoir la parfaite connaissance des faits pour apporter une réponse logique et naturelle mais vous n'en dites rien.

2) Vous refusez de voir la réalité des choses alors que tout indique une manipulation des militaires et des média. quelque chose s'est bien écrasé a Roswell en 1947 et c'est pas un ballon sonde Suspect.

3) vous dites : J'ai étudié Roswell et pour moi " il n'y a pas eu de crash d'ET". J e ne disais rien de plus. Est-ce un avis objectif de quelqu'un qui prétend étudier le sujet de façon concensieuse et "professionnel" ? c le style de réponse d'un sceptique qui refuse l'évidence...

Vous avez la vérité dans un tiroir ? alors ouvrez le qu'on puisse le lire et en discuter

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kossoff
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Masculin Age : 63
Nombre de messages : 301
Inscription : 08/10/2007
Localisation : Belgique
Emploi : Pensionné
Passions : Ufologie, guitare, musiques, écriture...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Sam 20 Oct 2007, 21:09

Aarhon,
Relisez-moi: j'ai seulement dit: " qu'à mon humble avis...." Donc, je me demande où vous voyez là de la prétention de ma part d'avoir la connaissance parfaite des faits!!!
Par contre, Cosmos me railla aussitôt sur le terme "humble" ..etc...qui n'invitait pas au débat où il n'était déjà pas à sa place (ici on parle de "la panique...").
Je m'intéresse aux ovnis depuis 40 ans: difficile d'être classé sceptique après 40 ans!
Je me demande comment vous en êtes encore à croire à ce mythe de Roswell, de cette soucoupe qui se crashe près d'une base militaire (et quelle base!) et qui a autant de versions que de témoins...enfin, je m'arrête. Vous pouvez me déconnecter. Sinon, le site est très bien et complet. C'est dommage! Bye bye! :BR14:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aarhon
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 41
Nombre de messages : 248
Inscription : 09/07/2007
Localisation : Avignon
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Dim 21 Oct 2007, 01:59

@Kossoff a écrit:
Je vais lire cette étude, mais cela m'étonnerait que je change d'avis . Quant à vous, à l'avenir, le fait d'être scientifique ne vous autorise pas à me railler simplement parce que je ne partage pas votre avis. Avez-vous toujours raison??? Quelle tare!
J'ai étudié Roswell et pour moi " il n'y a pas eu de crash d'ET". J e ne disais rien de plus. alien

et vous dites que nous ne somme pas ouvert au débat ?

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergei
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 23
Nombre de messages : 131
Inscription : 15/09/2007
Localisation : France
Emploi : Collègien
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Dim 21 Oct 2007, 08:55

Euh messieurs faudrait peut-être arreter de vous sauter à la gorge, vous pouvez tirer une croix et recomençer un débat constructif. C'est déjà mieux, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Dim 21 Oct 2007, 10:24

@Kossoff a écrit:
Mon humble avis sur le crash de Roswell, c'est qu'il ne s'est rien passé (hormis la chute d'un ballon d'espionnage ou autre), il y a tellement d'élements à l'encontre d'un crash d' ovni .8)

Bonjour,

Il n'y à pas 36 solutions au crash de Roswell. En il fait il y en a que deux:

Le crash d'un ballon sonde
Et celui d'un ovni

Or au vu du dossier le crash d'un ballon sonde est plus qu'improbable voir ridicule.

Les officiers sur le terrains connaissaient ces ballons. ils ne pouvaient donc pas se permettre de faire une déclaration selon laquelle ils ont trouvé une "soucoupe" si ce n'était pas effectivement le cas.

Après si il s'agit d'une tentative de désinformation pour protéger leur ballon encore secret, force est de constater que leur tactique est le plus grand fiasco militaire de tout les temps et que c'est franchement idiot .Shocked

Un tel comportement ne peut être celui d'officiers de renseignement donc le crash d'un ovni et la solution au mystère Roswell.

Ps: et encore je n'ai pas évoqué les témoignages des protagonistes (jesse marcel walter haut)

Voilà

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Dim 21 Oct 2007, 10:27

@Kossoff a écrit:
Aarhon,
Relisez-moi: j'ai seulement dit: " qu'à mon humble avis...." Donc, je me demande où vous voyez là de la prétention de ma part d'avoir la connaissance parfaite des faits!!!
Par contre, Cosmos me railla aussitôt sur le terme "humble" ..etc...qui n'invitait pas au débat où il n'était déjà pas à sa place (ici on parle de "la panique...").
Je m'intéresse aux ovnis depuis 40 ans: difficile d'être classé sceptique après 40 ans!
Je me demande comment vous en êtes encore à croire à ce mythe de Roswell, de cette soucoupe qui se crashe près d'une base militaire (et quelle base!) et qui a autant de versions que de témoins...enfin, je m'arrête. Vous pouvez me déconnecter. Sinon, le site est très bien et complet. C'est dommage! Bye bye! :BR14:

Bonjour,

Excuser-moi d'avoir donné mon avis plus haut sans me justifier. Mais j'ai eu un problème de pc:no: .

J'ai posté des éléments de reponse ci dessus.

bonne continuation

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Dim 21 Oct 2007, 12:36

Bonjour


L’affaire Roswell a tout de même un gros problème dans son évolution historique

C'est-à-dire en 1947 naissance et ensuite plus rien jusqu’ en 1980.

Nous avions quelques dizaines (et encore) de témoins à l’époque, maintenant on en compte des centaines.

Vous ne trouvez pas cela étrange??

Moi oui
En 2050 ils seront des milliers.

Jesse marcel n'avait pas non plus le degré d'habiliter de sécurité que l'on veut bien lui attribué.
Il n'était pas au courant de tout ce qui ce passait et le projet Manhattan lui était tout aussi inconnu que les recherches en aéronautique.

Donc il fut peut-être aussi stupéfait des artefacts récupérer et qu'il c'était empresser de les montrés à sa famille.
Si moi ou vous avaient trouvé des morceaux de F-117 en 1980 cela aurai été pareil.

Walter Haut d'ailleurs c'est contredit par rapport à son "supposer" affidavit (le récent).
Le premier était moins bien sensationnel.

De plus la description ne colle pas avec la forme de l’objet, la première n'était pas une forme de soucoupe, mais d'aile volante (tien, tien ??), d'ailleurs Morre et Berlitz (l’escroc) ne parlait de soucoupe mais de forme triangulaire.

Et si des projets était si secret que ça, c'est que peut être que des pilotes d’engins testés n'étaient pas obligatoirement américain, mais peut-être japonais.

En fait nous étions à l’époque de l’après-guerre et il est fort possible que les américains aient utilisé des prisonniers japonais pour leur expérience secrète.

Les russes l'ont fait, les allemands pendant la guerre aussi et beaucoup d’autres nations travaillant dans la recherche de nouvelles technologies aéronautiques.

Les liens entre la guerre froide, les recherches en nouvelles technologies, les procédés de prolifération des renseignements et les tests de sciences humaines à grande échelle étaient monnaie courante (propagation de rumeurs) par l'armée américaine (étudier l'histoire des renseignements un petit peu), donc le dossier Roswell est peut-être le premier cas ou l'on a tester différentes "choses" à plusieurs échelons.


Quoiqu’il en soit ce dossier n’a apporter rien de bon à l’étude des OVNIs mis a part pour ceux qui y voient des éléments prolifique à leur porte monnaie et ceux qui ont tendance à ce cultiver au sein de la théorie de la conspiration.

Cordialement





Revenir en haut Aller en bas
Fandru
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 62
Nombre de messages : 143
Inscription : 22/06/2007
Localisation : Champagne
Emploi : Profession libérale
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Dim 21 Oct 2007, 22:08

oui, le site de benzemas est vraiment riche, c’est un sacré boulot, et son exposé sur le crash de Roswell très complet. Celui de cosmos était bien aussi, simplement il ne démontre rien, il ne fait que reprendre l’histoire « officielle », telle qu‘élaborée par Friedman & Co, près de trente ans après les faits (je vous dis pas la qualité des témoignages) et enrichie de strates successives par le travail de "chercheurs" dont la fiabilité et l'honnêteté restent à prouver. Au final, qu’avons nous de tangible ?
Des restes d’un artefact à l’évidence humain, papier aluminium, baguettes de balsa scotchées et caractères grecs (pas des hiéroglyphes, mais les lettres lambda, eta, omicron, delta…)
Des témoignages de seconde ou troisième main.
Beaucoup de supputations et d’hypothèses fumeuses et de conclusions… hum… spécieuses ? (désolé cosmos, mais se servir du fameux film de l’autopsie, un autre magnifique canular, comme preuve à postériori me semble un peu léger pour quelqu’un qui se prétend scientifique. L’adéquation entre le dessin fait par le mystérieux docteur et le corps filmé pendant l’autopsie ne montre qu’une chose. Que le producteur, Ray Santilli est assez malin pour s’être bien documenté et proposer quelque chose de crédible même aux ufologues)
La seule donnée vraiment intéressante dans tout ce fatras serait le témoignage de Glenn Dennis, unique protagoniste encore vivant. Serait ? Hélas oui, car il a menti. Aujourd’hui, même un type comme Randle, qui s’était servi du témoignage de Dennis pour écrire son propre bouquin, admet que ce n’est pas un témoin fiable. Difficile de faire la part du vrai et du faux dans son histoire mais il y a tout de même une chose qui a été établie avec certitude. Il a inventé l’histoire de l’infirmière, comme l’ont prouvé les enquêtes de Pflock et surtout de McCarthy dans Omni. Ce dernier a réussi à retrouver en quelques jours toutes les infirmières, soi-disant introuvables, susceptibles d’avoir été là ce jour-là, prouvant dans le même temps que Dennis avait menti et que Randle aussi avait affabulé, puisqu’il avait prétendu que les fiches des infirmières avaient toutes disparues des archives, détruites volontairement pour étouffer l’affaire. Ah, la belle théorie du complot : toujours très pratique pour boucher les trous des théories un peu foireuses. Et si efficace d’un point de vue romanesque. Randle, qui est un ufologue de renommée mondiale, a depuis fait machine arrière toute, essayant de conserver le peu de crédibilité qui lui restait en accusant son co-auteur, Schmitt, d’avoir tout bidonné. On m’accordera que l’histoire de l’infirmière n’est pas un détail secondaire, puisque c’est elle qui aurait vu les corps. Mis le nez dans son caca, Dennis a évidemment modifié son histoire. Mais quelle crédibilité lui accorder désormais ?
Encore une fois, je n’ai pas, ou plus aucune certitude, et je suis prêt à admettre qu’il s’est passé quelque chose à Roswell. Encore faudrait-il le prouver. À assertions extraordinaires, preuves extraordinaires, disait je ne sais plus qui. Pour le moment, je ne vois qu’une belle histoire racontée par des types plus ou moins talentueux et honnêtes. Je ne connais pas Greslé, Nolane, si. C’est un type très sympa et qui sait tout faire. En plus d’être écrivain, il est même traducteur (pas très bon) et scénariste de BD. Le problème est que ce n’est pas un enquêteur, un type de terrain qui paye de sa personne. Ses bouquins, il les écrit en compulsant les écrits de ceux qui sont passés avant lui. Et il n’est pas le seul à procéder ainsi. Vous-même, mon cher benzemas, qu’avez-vous fait d’autre ? Aucune attaque personnelle là-dedans, vous faites tout ça avec sincérité et un vrai dévouement, mais vous me permettrez de penser que c’est tout de même un peu l’histoire du serpent qui se mord la queue.
J’attends donc de voir, pourquoi pas, une technologie vraiment ébouriffante qui montrerait qu’il y a effectivement « intervention « extraterrestre. Pour le moment je ne vois qu’un immense barnum à Roswell même et dans le monde de l’ufologie où les plus malins essaient de gratter leur part de profit de ce marché assez juteux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 74
Nombre de messages : 1560
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Dim 21 Oct 2007, 23:50

:flower:

Bonjour Fanfru.


Dans ce résumé de Roswell,je fais une synthése des faits pour informer sur le forum.
Je donne les éléments que j'ai rassemblé.
J'ai la délicatesse de ne pas critiquer les débunkers.
Je propose méme des idées en fonction des éléments récupérés.

Fanfru a écris:

"Beaucoup de supputations et d’hypothèses fumeuses et de conclusions… hum… spécieuses ? (désolé cosmos, mais se servir du fameux film de l’autopsie, un autre magnifique canular, comme preuve à postériori me semble un peu léger pour quelqu’un qui se prétend scientifique. L’adéquation entre le dessin fait par le mystérieux docteur et le corps filmé pendant l’autopsie ne montre qu’une chose. Que le producteur, Ray Santilli est assez malin pour s’être bien documenté et proposer quelque chose de crédible même aux ufologues)"

Il est donc facile de critiquer sans construire.
Le dessin que tu contestes,si tu avais pu le lire, vient du Mufon et est donc, un document qui date de 1980.Rien à voir avec Santelli .
Je constate donc que tu ne fais que critiquer sans chercher à apporter d'éléments complémentaires.Tu aimes lire les productions des désinformateurs mandatés par la CIA (Pflock) et je reconnais bien là, la plume d'un sceptique,plus apte à détruire qu'a coopérer pour informer.
Je ne fais que rapporter des faits.Toi tu les contestes sans apporter de preuves.

C'est donc ton probléme.
Une petite angoisse face à l'HET?..:scratch:

Au plaisir.lol!



A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fandru
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 62
Nombre de messages : 143
Inscription : 22/06/2007
Localisation : Champagne
Emploi : Profession libérale
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Lun 22 Oct 2007, 11:22

Salut cosmos,
Désolé si j’ai mal interprété ton texte. C’est peut-être aussi qu’il n’était pas parfaitement clair. Tout comme le mien d’ailleurs, puis que tu ne sembles pas avoir compris que je voulais dire. La communication est parfois difficile. J’avais bien compris pour le dessin, ce que je voulais dire c’est que produire un dessin sur les indications d’une soi-disant infirmière qui n’existe pas ne fait pas avancer les choses. Et que Santilli a légitimé son film à l’aide de dessins qui ne le sont pas mais que beaucoup de gens acceptent comme une réalité indiscutable.

Je n’ai aucun complexe par rapport à l’hypothèse ET. Par moments je pourrais même me ranger dans le camp de ceux qui attendent LA révélation. Quand j’en rêve, et ça m’arrive souvent, c’est toujours sous forme d’une merveilleuse lumière dorée qui descend sur nous, pauvres humains. Malheureusement, il y a les faits, que j’observe depuis 1969/70. J’en ai lu, des articles et des bouquins. Et les faits, c’est que rien n’a changé et que le contact est toujours aussi imminent. Alors aujourd’hui, après avoir bien pesé le pour et le contre, me semble-t il, j’en suis venu à la conclusion que la solution est peut-être ailleurs, pas forcément moins extraordinaire, mais là où ne l’a pas encore cherchée.
Pour ce qui est des debunkers, Pflock et les autres, je ne les aime pas plus que toi. Je les trouve aussi excessifs et finalement peu pertinents que ceux qui voient des complots partout.

Mais leur travail est indispensable. Dans le cas Roswell, c’est grâce à eux, mais surtout McCarhy de Omni, qui n’est qu’un journaliste pas spécialisé dans l’ufologie (j’ai lu son article au moment de sa parution. Long et fastidieux, mais extraordinairement instructif), ils ont fait un super boulot. Désolé, l’infirmière n’existe pas et tout le témoignage de Dennis s’en trouve décrédibilisé. Même Randle a du en convenir, même s’il l’a fait d’une manière assez lâche en reportant la faute sur son coauteur qu’il accuse à présent d’avoir tout bidonné. Et lui, ce n’est pas un debunker. Ça, ce sont des faits. Dans toute la théorie Roswell, telle qu’on se la raconte aujourd’hui, des faits, il n’y en a pas, à part, je te l’accorde, les premières déclarations à la presse de l’armée. Pain béni que ce cafouillage pour les escrocs de tout poil.

Ce que tu appelles des faits, ce sont des histoires racontées par des témoins (pire, des témoins qui ont entendu des témoins raconter, à l’exception, toujours, du fameux Glenn Denis, seul témoin de première main) trente ans après. Trente ans ! Même si on ne veut pas remettre en doute leur sincérité, on ne peut absolument pas les accepter comme des faits tangibles, une réalité incontournable.

À ces sujet, permets moi juste une anecdote personnelle. En 1970, j’ai assisté à ce que je pense encore aujourd’hui être un phénomène ovni. Une sarabande de lumières se déplaçant de façon extraordinaire dans le ciel crépusculaire. Ça se passait devant le réfectoire du lycée de Saintes (17), où j’étais étudiant. Il y avait presque tout le réfectoire qui regardait ça, éberlué, c’est à dire 100 ou 150 élèves. En tout cas, c’est ce dont je me souvenais. Il y a quelques mois, j’ai retrouvé le carnet où j’avais noté l’observation. En fait, il n’y avait qu’une petite quinzaine d’élèves devant le réfectoire, tous les autres étaient à l’intérieur, tranquillement en train de manger. Et je te parle là d’un souvenir important, qui a déclenché mon intérêt pour tous ces phénomènes. Mais rien que de très habituel en termes de témoignage humain. C’est toujours comme ça que ça se passe.
Alors libre à toi de te contenter de ce que tu appelles des faits. Pour ma part, je reste sur la seule ligne de conduite qui me semble acceptable. C’est à celui qui avance quelque chose de prouver ce qu’il avance. Pas à ses détracteurs de prouver qu’il ment.

Quand je disais que rien n’a changé depuis 50 ans, j’exagérais tout de même un peu. D’une part, les observations changent. Il y a belle lurette que l’on ne voit plus de longs cigares entourés de vaisseaux plus petits. Aujourd’hui, ce sont les boules, lumineuses ou pas, en groupes de parfois des centaines d’éléments. Ce qui me conforte dans mon idée que ce que l’on peut voir avec nos sens, et surtout notre psychisme d’êtres humains, n’a sans doute rien à voir avec ce qui se passe réellement.

Les expériences de Persinger à ce sujet sont d’ailleurs très intéressantes. Mais le fait le plus important me semble-t il, et là on revient dans le cœur du débat de ce forum, c’est que l’on a la preuve que les autorités militaires ont menti. On n’en doutait pas une seconde, mais ça fait du bien quand même que cela soit dit officiellement. Et le corollaire évident est qu’ils continuent sans doute à mentir. Mais pour quelles raisons, ou pour cacher quoi ? Bien malin qui pourrait le dire.

Entre les expériences de manipulation et de désinformation, les essais de divers produits toxiques sur des populations entières et de véritables secrets militaires, l’éventail des possibilités est large. L’hypothèse ET n’est qu’une de ces possibilités, et pas forcément la plus probable. Rien ne prouve en tout cas, qu’il y ait un complot d’envergure, pourquoi pas mondiale, pour épargner aux populations le traumatisme de coexister sans le savoir avec les petits gris. J’avais rencontré Jimmy Guieu dans les années 80 . Je dois avouer qu’il m’avait désarçonné, quand il m’avait regardé droit dans les yeux et affirmé avec le plus grand sérieux : « je sais de source sûre que des gris vivent en communauté dans les sous-sols de la base 51 ». Que répondre à ça ?

Wait and see.
Amitiés à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Lun 22 Oct 2007, 12:15

Bonjour à tous,

Pouvons-nous revenir au sujet du débat?

merci

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Lun 22 Oct 2007, 15:20


Bonjour

« je sais de source sûre que des gris vivent en communauté dans les sous-sols de la base 51 ». Que répondre à ça ?

Sacré Jimmy!!, dire qu'il est à l'origine de la théorie de la conspiration en France et en Europe.

Ce n'est pas le black out qu'il a gêné ce personnage.

En dehors de cet aspect, je suis assez tout de même en adéquation avec l’analyse de Fandru, je pense qu’il y a un gros souci de dissociassions entre les données que nous recevons et les analyses ou interprétation que l’homme « produit ».

cordialement

Revenir en haut Aller en bas
Rémy.F
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 797
Inscription : 03/12/2007
Localisation : Grenoble
Emploi : Etudiant
Passions : divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Mar 01 Jan 2008, 19:59

pour répondre au sujet, je pense que oui, si on ne dévoile rien, c'est parce qu'il y aurai des milliers de personnes qui deviendraient folles après avoir appris une telle nouvelle... certains se suicideraient aussi...
mais la vérité est inévitable... mais elle vient petit à petit, avec des révélations soit au compte-goutte, soit plus importante. je pense que c'est ce que cherche les E.T., ils doivent sûrement penser qu'une apparition brutal provoquerai une hystérie et une panique collective (ce qui est normal).
et oui, quand nous terriens observons les activités des abeilles, on ne manifeste pas notre présence brutalement, car la ruche risquerai sûrement de ne plus exister...

l'ufologie s'est déjà énormément développée en un siècle, au 20eme siècle en particulier, surtout à partir de 1950 environ. en très peu de temps, des millions de personnes ont dû ouvrir les yeux. et ces gens augmentent en nombre au fil du temps. à terme, le gouvernement se retrouvera en face d'une pression impossible à ignorer, jusqu'à la grande révélation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
au dela du reel
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 31
Nombre de messages : 24
Inscription : 22/11/2007
Localisation : nord
Emploi : etudiant
Passions : litterature...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Mer 02 Jan 2008, 13:43

les gens croyaient que la terre etait plate, quand ils ont eu la preuve qu'elle était ronde y a t'il eu une panique ?
je pense que le fait d'accepter qu'il y a d'autre especes dans l'univers est plus facile à accepter ?
je pense les seules qui sont en panique sont les gouvernements, les militaires et certains "scientifiques" en bref les multis national car ils ne savent pas comment agire face à ce phenomene.
puis si vraiment ils ont peur d'une panique leur machine de propagande se sera mis en branle et ont aurai des films du style de E.T tous gentille et non pas du independance day, des scientiques dans des debats serieux sur tf1 qui dirai "oui il y a des civilisations dans notre univers..." sans être ridiculiser.
a mon avis ils veulent surtout pas qu'ont sache car ces salauds perdrai leurs pouvoirs, leurs societe s'ecroulerons, l'economie aussi...
la premiere chose qu'ont se dira c'est qu'elle sont l'energie qu'ils utilisent...
il faut pas être dupe, ce qui contrôle le monde sont les multi national, les trusts et cela risque de tous perdre
comme les universson qui pourrai rendre le petrole obsolete...
cela n'a rien à voir avec la panique de la population, la population ils leurs font accepter tous même les massacres en irak, tibet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémy.F
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 797
Inscription : 03/12/2007
Localisation : Grenoble
Emploi : Etudiant
Passions : divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La panique comme véritable raison du secret ?   Mer 02 Jan 2008, 16:05

Je suis pas entièrement d'accord avec toi mais bon je vais pas lancer le débat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La panique comme véritable raison du secret ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Le phénomène Ovni (actualité et débat) :: Débat Ovni général-