Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Anomalie de Pioneer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Anomalie de Pioneer   Mar 24 Fév 2009, 16:54

La sonde Pioneer 10, lancée en 1972 tout comme Pioneer 11 lancée en 1973 se trouvent maintenant aux confins du système solaire, comme on dit.
Leurs trajectoires ne respectent pas les lois de la gravitation de Newton. Doit-on pour autant créer une nouvelle cosmologie pour rendre compte de cette anomalie?
En fait trois équipes françaises (ONERA, Géosciences Azur et CNRS) travaillant sur les données du Jet Propulsion Laboratory qui a lancé les deux sondes, ont découvert que le ''freinage'' inattendu était de... moins de 1 millionième de millimètre par seconde: c'est de l'ordre de grandeur de la taille d'un atome!!! et qu'il subissait des variations d'intensité correspondant aux mouvements diurne (rotation de la planète sur elle-même) et annuel (rotation autour du soleil) de la Terre.
Vu l'extraordinaire petitesse de cette décélération par rapport à ce que prévoit le calcul, des effets de physique relativistes (dilatation-contraction du temps liées aux accélération/décélération de notre planète circulant entre aphélie et périhélie sur son orbite) et/où des variations de l'influence (infime lui aussi) du champ de gravité terrestre -à très grande distance donc- pourraient expliquer ce qui est constaté.
Bref l'anomalie de trajectoire des Pioneer 10 et 11 resterait explicable dans le cadre des la cosmologie officielle, contrairement à ce que certains s'étaient empressés de déclarer!
Revenir en haut Aller en bas
Jdeuxf
Participation excellente
Participation excellente




Masculin Age : 41
Nombre de messages : 269
Inscription : 23/11/2008
Localisation : Bonneval
Emploi : non communiqué
Passions : lecture, information
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Anomalie de Pioneer   Mer 25 Fév 2009, 20:53

De toutes manières, un ou plusieurs scientifiques avaient modélisé les différents aspects de la sonde (entre autres l'émission de chaleur résiduelle du réacteur et d'autres choses) et avaient cherché à évaluer l'impact que ces différents phénomènes pouvaient avoir sur la course de l'engin. Ils avaient trouvé que la décélération mesuré rentrait dans l'ordre de grandeur de l'impulsion imprimée par ces différents facteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anomalie de Pioneer   Jeu 26 Fév 2009, 09:36

Bonjour Jdeuxf,
Je ne connais pas l'équipe scientifique qui a établi ce que vous annoncez. mais je ne vois pas comment les infimes variations de vitesse de Pioneer 10 seraient corrélées à la rotation journalière et annuelle de la Terre avec des effets de dilatation-rétractation de la sonde.
Cette équipe n'avait semble-t-il qu'une explication "ad hoc" comme on dit, pour faire parler d'eux en étant les premiers à dire quelque chose qui justifie cette anomalie.
Pour expliquer l'incroyable anomalie de l'expérience de Michelson et Morley établissant formellement que la vitesse de la lumière dans le vide était toujours la même quelle que soit la direction dont elle venait et nonobstant le déplacement de la Terre dans l'espace, des "explications" furent fournies avant que Lorentz-Poincaré-Einstein donnent la "solution". Comme ces explications étaient fausses, elles furent si oubliées qu'on a ...oublié qu'elles avaient été hâtivement avancées par de vains amateurs de gloire...
Revenir en haut Aller en bas
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Anomalie de Pioneer   Jeu 26 Fév 2009, 13:23

Bonjour Alain02,

Peut-on être aussi catégorique que vous vous empressez de l’être ?
En toute cordialité, vous pouvez en être assuré, je ne le pense pas … Wink

Voici le "papier", publié le 14 janvier 2009, auquel vous vous référez probablement :

http://arxiv.org/PS_cache/arxiv/pdf/0809/0809.2682v2.pdf

Les travaux ont uniquement concerné Pioneer 10, à partir de données concernant cette sonde entre 1986 et 1998 fournies par le Jet Propulsion Laboratory.

Ils confirment l’anomalie précédemment constatée, outre le fait qu’ ils concernent surtout de petites variations cycliques de cette anomalie, quotidiennes et annuelles.
Ils montrent que celles-ci sont fonction de l’angle constitué par le segment de droite Soleil-Pioneer 10 avec le segment de droite Soleil-Terre, mais les auteurs précisent bien que les résultats de cette étude sur Pioneer 10 (lire "5. Conclusion", pages 9 et 10) :
- ne permettent pas d’expliquer l’origine de l’anomalie :
« However, the results of the paper cannot be considered as pointing to a particular possible explanation of the anomaly. »
- constituent des précisions pouvant aider à départager les explications proposées telle qu’une modélisation imparfaite de la couronne solaire :
« At the present stage of the data analysis, similar effects could for example be obtained through a mismodeling of the solar corona model. »

Rappelons, pour le prendre en compte dans une réflexion posée et digne de ce nom sur l’"anomalie Pioneer" constatée par effet Doppler, que Pioneer 11 présente une direction presque diamétralement opposée à celle de Pioneer 10.

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anomalie de Pioneer   Jeu 26 Fév 2009, 15:37

Bonjour Jean;
Je m'attendais à ce que vous réagissiez au "quart de tou"r Very Happy à ma petite pique contre la théorie cosmogonique que nous appellerons "Sakharov-Petit" si vous voulez et à laquelle vous semblez plus attaché que jamais!
Il n'empêche que l'incroyable petitesse des variations observées permet d'augurer qu'une explication faisant intervenir des effets relativistes infimes comme la variation de la dilatation relative du temps selon que l'on s'éloigne ou s'approche d'un astre aussi important que le soleil, Jupiter ou même la Terre sera bientôt proposée par les théoriciens officiels...
N'oublions pas que de tels effets doivent être pris en compte pour une localisation GPS au centimètre près.
Revenir en haut Aller en bas
Maranatha
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 71
Inscription : 13/12/2008
Localisation : Digne les bains
Emploi : sans
Passions : sport en général
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Anomalie de Pioneer   Jeu 26 Fév 2009, 16:08

Bonjour Alain02,

Avez-vous un contentieux avec Jean-Pierre PETIT???

Si oui, allez sur son site débattre avec lui d'égal à égal...

Si non, évitez de le "casser" sans arrêt (on sait que les absents ont toujours tort).

Merci pour lui et sans rancune.
Cordialement vôtre.
Maranatha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anomalie de Pioneer   Jeu 26 Fév 2009, 19:32

Je n'ai pas de contentieux avec Jean-Pierre Petit, mais à la différence de Jean Curnonix pour qui j'ai beaucoup d'estime sans le connaître, je pense que les ovnis ont une technique de propulsion qui n'a jamais besoin d'avoir recours à l'effet magnéto-hydrodynamique pour pénétrer dans l'atmosphère dense où dépasser la vitesse de la lumière, comme le permet la physique quantique, dans notre espace-temps habituel.
Par ailleurs, je pense que les écrits dits de "Ummo" sont une immense farce et que la conception de l'espace bi-feuillet de Sakaharov, reprise par JP Petit, en acceptant, comme la Relativité, l'infiniment petit, et en ignorant la physique quantique, est de ce fait, dès l'abord, erronée et incomplète.

"Sinon, évitez de le "casser" sans arrêt": cher Maranatha, je dois vous dire tout de suite que votre verbe à l'impératif, me disant donc ce que je dois faire, ne pourra avoir d'autre résultat que le contraire de ce qu'il ordonne. Je suis en effet prêt à payer n'importe quel prix pour conserver ma liberté de penser et de dire.
Donc si mes écrits vous déplaisent, le mieux est d'éviter de les lire. Mon "avatar" est assez reconnaissable.
Relativement au phénomène ovni, je n'envoie de contribution qu'à ce présent site, qui est le meilleur. D'autre part, peu me chaut que M. Petit connaisse ou non mes objections à sa théorie. Je sais seulement qu'à l'image des frères Bogdanov, il fait sourire dans certains milieux. Au mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre31
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 66
Nombre de messages : 713
Inscription : 21/02/2009
Localisation : Toulouse
Emploi : Ingénieur
Passions : voyages
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Anomalie de Pioneer   Jeu 26 Fév 2009, 20:09

Alain02 a écrit:
Je n'ai pas de contentieux avec Jean-Pierre Petit, mais à la différence de Jean Curnonix pour qui j'ai beaucoup d'estime sans le connaître, je pense que les ovnis ont une technique de propulsion qui n'a jamais besoin d'avoir recours à l'effet magnéto-hydrodynamique pour pénétrer dans l'atmosphère dense où dépasser la vitesse de la lumière, comme le permet la physique quantique, dans notre espace-temps habituel.

Entièrement d'accord. J'ai toujours pensé que la MHD était une hypothèse "ad hoc" pour tenter d'expliquer les vitesses supersoniques sans bang des OVNIS (par suppression de l'onde de choc) ou bien la réduction de l'échauffement d'un corps à vitesse hypersonique.

Certes, ça présente surement un intérêt pour les militaires terriens qui cherche des technologies pour aller vite et rester discret.

Mais je ne voie pas pourquoi une civilisation avancée qui aurait développé une technologie pour voyager très rapidement dans l'espace, voire qui aurait réussi à maîtriser la gravitation reviendrait à une technologie somme toute assez primitive pour rentrer dans notre atmosphère (primitive puisque la MHD est basée sur l'électomagnétisme de Maxwell qui a déjà tout de meme 100 ans). De plus cette techno ne leur servirait à rien dans le vide interstellaire.

Concernant Jean-Pierre Petit, j'aime bien sa série "Lanselme Lanturlu" qui vulgarise intelligemment des concepts complexes, mais son dada qui est la MHD et la connexion qu'il fait avec les OVNI me désole.

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astrid77
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Féminin Age : 63
Nombre de messages : 1350
Inscription : 13/04/2008
Localisation : dammartin en goele
Emploi : Lecteur-Correcteur à domicile
Passions : Lecture, Ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Anomalie de Pioneer   Jeu 26 Fév 2009, 20:59

Bonsoir à tous,
En lisant ce topic, je constate que la fameuse théorie Sakharof/Petit ne passe toujours pas. Sans prendre partie pour celle-ci, j'aimerais que vous alliez revoir mes témoignages (sans photos désolée) concernant ma 4ème observation.
A moins de contester mes dires, si vous avez une explication à me fournir, celle-ci serait la bienvenue.
Désolé, je sors du contexte concernant l'anomalie de Pioneer.
Amitiées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmotsetlaplume.e-monsite.com/
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Anomalie de Pioneer   Ven 27 Fév 2009, 13:19

Bonjour Alain02, bonjour toutes et tous,

Permettez-moi, si vous le voulez bien, de recentrer le fil de la discussion sur le présent sujet intitulé : « Anomalie de Pioneer »

Un amalgame est, dans celui-ci, malencontreusement réalisé entre :

- l'anomalie séculière, précédemment constatée par J. Anderson et al., relative à la décélération radiale anormale constante de Pioneer 10 et Pioneer 11
( >>> Lire leur papier publié le 19 avril 2001 :
http://fr.arxiv.org/PS_cache/gr-qc/pdf/0104/0104064v1.pdf )

et


- les petites variations cycliques quotidiennes et annuelles qui se superposent à cette anomalie séculière, également constatées par J. Anderson et al. (voir "C. Apparent annual/diurnal periodicities in the solution", page 40 de leur papier ci-dessus), objet, concernant uniquement Pioneer 10, des travaux de A. Levy et al. auxquels vous vous référez
( >>> Lire l’"Abstract" de :
http://arxiv.org/PS_cache/arxiv/pdf/0809/0809.2682v2.pdf
« A first output of this new analysis is the confirmation of the existence of the secular anomaly with an amplitude about 0.8 nm/s² compatible with that reported by Anderson et al. A second output is the study of periodic variations of the anomaly, which we characterize as functions of the azimuthal angle φ defined by the directions Sun-Earth Antenna and Sun-Pioneer. »)


Donc retenons qu’à la décélération radiale constante (« secular anomaly ») se superposent des anomalies périodiques (« annual/diurnal anomalies ») plus particulièrement étudiées par Levy et al., et dont les origines n’ont rien de commun avec celle(s) de la décélération radiale constante.

Je vous suggère de lire (au moins en diagonale) les 2 papiers dont j’ai fourni les URL ci-dessus et vous comprendrez mieux votre quiproquo … et l’empressement avec lequel vous avez trop vite vu une ou des explications qui n’en sont pas pour la décélération radiale constante observée.

Le modèle cosmologique bi-gravifique (on peut l’appeler aussi de la sorte Very Happy ) tient la route pour expliquer cette anomalie … et bien d’autres choses encore.
J’espère … un jour peut-être au cours de prochaines vacances, avoir le temps de l’expliciter dans un dossier à réaliser pour ce forum.
Nous verrons, par exemple, que dans ce modèle, qui offre la possibilité du voyage intragalactique, il n’y a pas besoin de propulsion pour effectuer un voyage interstellaire hors de notre univers observable "ici-maintenant" et ce à une vitesse apparente bien, bien, bien supérieure à notre vitesse de la lumière c, "ici-maintenant", qui n’est pas une "constante universelle" … "partout-toujours", même si Einstein en a fait une hypothèse qui est arbitrairement devenue une loi de notre paradigme actuel.

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anomalie de Pioneer   Sam 28 Fév 2009, 10:49

Le modèle Sakharov-Petit postule que l'univers est constitué de deux matières qui n'interfèrent que par la gravité et en se repoussant.
Ce paradigme redonne ainsi à la gravité la dualité que l'on constate dans l'électricité (pôle plus et moins) et le magnétisme (pôle nord et sud) et la vieille philosophie manichéenne ou du yin et du yang.
En revanche, les constituants de la matière opposée à la nôtre s'attirent entre eux, et se regroupent en ''amas'' (je choisis ce terme par qu'il est indéfini). L'amas semble ne pas être unique car alors il aurait la forme d'une sphère et pour effet de créer une sphère de vide encore plus grande au centre de notre univers. Cette sphère de vide serait telle qu'aucune particule massive (y compris proton, électron et même neutrinos qui ont une masse) ne la traverserait et aurait pour effet de ''repousser en périphérie'' les amas de ''nos'' galaxies.
Comme un tel trou unique n'existe pas cela signifie que des forces s'opposent dans cette matière ''opposée'' à la gravitation attractive qui y règne (mais repousse notre matière, donc). Je suppose que parmi ces forces, il y a l'inertie et un de ses manifestations qu'est la ''force'' centrifuge.
Toute la question est de savoir quelles sont les dimensions et les formes des amas de matière de cet univers opposé afin d'estimer son ''interpénétration'' avec notre univers.
Le plus logique ce serait qu'il existe des sphères de la taille de nos étoiles. Ces sphères pourraient fort demeurer invisibles parmi les étoiles de notre galaxie: les distances entre celles-ci sont si grandes que l'effet de la gravitation de Proxima du Centaure, une des étoiles pourtant parmi les plus proche du soleil, est parfaitement négligeable dans le système solaire et n'influe pas de façon mesurable sur la vitesse de Pioneer 10, même avec la fabuleuse précision que permet la comparaison par diffraction des fréquences des rayonnements électromagnétiques.
Naturellement ces sphères de matière ''opposée'' auraient tendance à maximiser leur distance avec nos étoiles. Par exemple si quatre de ces dernières forment un tétraèdre, l'amas de matière opposée serait au barycentre du tétraèdre, ceci afin de minimiser son interaction avec notre matière. Autrement dit, son effet sur la vitesse de Pionneer 10 serait aussi incommensurable que l'effet de Proxima du Centaure.
Si les amas de matière opposées se regroupent en l'équivalent de nos galaxies, le même phénomène de minimisation de l'interaction jouera et les ''galaxies'' opposées seront au moins aussi éloignées des nôtres que celles-ci le seront entre elles. Or l'effet de la galaxie d'Andromède sur la vitesse de Pioneer 10 est encore plus incommensurable, malgré sa masse, que celle de Proxima du Centaure.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Anomalie de Pioneer   Sam 28 Fév 2009, 17:31

Bonjour Alain02,

Je ne dispose hélas pas du temps nécessaire pour faire une réponse détaillée au message ci-dessus dont je vous remercie sincèrement.
Mon intention est de constituer un dossier présentant une solution concernant "Le puzzle du Phénomène OVNI" … mais il me faut, là aussi, trouver le temps pour le faire.
Vous y trouverez des réponses aux questions que vous soulevez.

Aussi me permettrais-je, afin de palier mon manque de disponibilité actuel, de vous suggérer la lecture d’un petit ouvrage que l’on trouve en format de poche pour 6,56 € :



Jean-Claude Pecker , astrophysicien, professeur honoraire au Collège de France (Chaire d'Astrophysique Théorique), et membre de l’Académie des Sciences, en a réalisé la préface.
Ceci devrait vous rassurer car on conçoit difficilement un « théoricien officiel », qui plus est membre de l’ex-Cercle Zététique, préfaçant un recueil d’âneries.

Dans ce petit ouvrage, vous trouverez de manière simple et vulgarisée des réponses à bon nombre des questions, telles que celles ci-dessus, qu’un amateur éclairé peut se poser.

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anomalie de Pioneer   

Revenir en haut Aller en bas
 

Anomalie de Pioneer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama se rend dans la mystérieuse base de la zone 51 parce qu’une « anomalie » progresse.
» Compilation anomalie alien - NASA
» L'anomalie du mont Ararat
» Anomalie martienne ?
» Variation des stocks sur GFC - Anomalie F.Roulement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Astronomie et Astrophysique-