Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Le générateur et le disque de Searl Antigravitation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Le générateur et le disque de Searl Antigravitation   Ven 16 Jan 2009, 22:34

Le générateur et le disque de Searl

Antigravitation












John Searl John SEARL :
né le 2 mai 1932 à Wantage en Angleterre

Cette page compile différentes informations que j'ai glané sur le web
ou dans différentes petites revues ( Electric Space Craft Journal n°1
et entretient avec John Searl dans ESJ n° et New Energy technologie n°
) sur le générateur inventé par J.R.R Searl (le SEG )
Il s'agit
probablement d'une des plus importantes inventions de ce siècle et les
retombées de cette découverte pourraient tout simplement révolutionner
notre monde.
En effet le générateur inventé par J.Searl permet
d'obtenir une source de très très haute tension à fort courant à partir
d'un savant jeux d'aimants permanents.



Une des conséquences du fonctionnement de ce générateur et qu'il peut léviter.
Certaine sources prétendent que Searl c'est inspiré d'une série de 2
rêves consécutifs qu'il a commencé à faire à l'âge de 4 1/2 ans et ce
pendant 6 années pour mettre au point son premier générateur.
Ce
générateur devait être lancé au départ par un moteur extérieur, mais
lorsqu'il atteint une sorte de "régime de croisière" , il s'auto
entretient et passe dans un mode de sur-générateur.
Cet engin n'a pas besoin d'embarquer de carburant fossile pour fonctionner.

Le principe du générateur ...

Vous trouverez dans les lignes suivantes quelques informations sur le
principe de fonctionnement du générateur qui utilise des aimants
permanents composites.
En 1946 Searl découvre que si l'on soumet,
lors de sa fabrication, un aimant permanent a un champ
électromagnétique alternatif de 1 a 3 Mhz de quelques mA qui et
lui-même superposé à une tension continue, il acquière alors des
propriétés étonnantes.



Searl a utilisé cette technique pour influencer 2 aimants en forme de beignets et 1 aimant cylindrique en forme de barre.
Searl mis alors au point le petit jeux d'aimants suivant qui sert de
concept de base pour le fonctionnement de son générateur.
Il place les aimants dans la configuration suivante ( fig 3 )



Si l'on déplace l'aimant A vers le haut ( fig 4.1 ) jusqu'a le faire
passer au dessus du haut de la barre aimantée ( fig 4.2 ), il accélère
alors très rapidement en passant de l'autre coté de la barre .
En faisant cela le petit aimant à poussé l'aimant B qui passe alors lui aussi de l'autre coté de la barre ( fig 4.3 ).
L'aimant B tente de monter jusqu'au somment de la barre aimantée mais finit par revenir au centre de la barre ( fig 4.4).
Les deux aimants sont en quelque sorte synchrone Les aimants A et B finissent par trouver un point d'équilibre ( fig 4.5 ).
Searl a eu ensuite l'idée de remplacer la barre aimantée par un aimant annulaire en forme de beignet ( fig 5 ).
Il suffisait alors de placer les autres petits aimants sur le pourtour du beignet .
Si un des petits aimants et mis en mouvement par une force extérieure,
il repousse alors, son voisin selon le même principe que décrit ci
dessus.



On obtient alors un effet qui se propage d'un aimant l'un à l'autre et
finalement tous les petits aimants se mettent en mouvement autour de
l'aimant central.
Searl à aussi découvert qu'il fallait un nombre minimum d'aimants satellites pour le processus se manifeste.
Lorsque le phénomène se produit, les aimants se mettent en mouvement
spontanément et prennent de la vitesse jusqu'a ce qu'un point
d'équilibre arrive .
Searl à aussi découvert que lorsque ce
dispositif fonctionne, il produit des effets électrostatiques dans la
direction radiale du SEG et qui prend effet entre le beignet et les
aimants satellite.



Une tension positive apparaît sur l'aimant stationnaire et les aimants satellites sont chargés négativement.
Il apparaît aussi que la distance qui existe entre les aimants
satellites est crée par les interactions des différents aimants entre
eux et par la force centrifuge qu'ils acquièrent.
Cet effet empêche tous contacts et friction entre les aimants satellites et l'anneau.
Si l'on ajoute une structure en forme de C comportant des
électroaimants de ce dispositif on peut alors récolter de
l'électricité. ( fig 7 )



Cela forme donc la base d'un petit générateur , le SEG est né !!!
Voici une version plus élaborée basée sur ce principe.
Le générateur est composé de 3 anneaux et de 3 jeux de d'aimants de forme cylindrique.



Dans ce modèle il y a 13 aimants dans la première boucle centrale, 23 dans la boucle intermédiaire et 33 dans la dernière.



Voici le trajet d'un point P situé sur un aimant qui tournerait autour de l'anneau central du générateur.



La progression du nombre d'aimants est de ce type X1 , X2=X1 +10, X3=X2+10.
D'après les dire de Searl cette progression est importante ainsi que
les proportions et le poids de tous les éléments dois être respectée
pour que le générateur fonctionne ( the square law )
Cette photo montre la première partie d'un générateur de Searl répliqué par un inconnu ( source web inconnue)



Les aimants et les boucles sont fabriqués par un assemblage en sandwich de 4 matériaux différents :
pour un aimant en forme de cylindre, la composition est la suivante
- le cœur est un aimant permanent composite
- un diélectrique l'entoure
- une couche d'acier ceinture le diélectrique
- un métal amagnétique ( Al,Cu ou Ti ) entoure le tout .




Voici un aimant de type Searl. ( source web inconnue)
Pour une boucle de confinement le sandwich est fait dans l'autre sens
- un métal amagnétique ( Al,Cu ou Ti )
- de l'acier
- un diélectrique composite
- un aimant permanent composite


Cette planche montre comment sont associées deux séries de boucles/aimants du générateur Searl.
( source ESJ n°12 traduction moumra)
Cette combinaison d'éléments produirait une séparation des charges électriques dans le dispositif.
La surface externe de l'aimant deviendrait négative tandis que le centre serait positif.
Des pôles magnétiques multiples sont imprimés sur les anneaux et les
rouleaux pour former les roulements magnétiques sans friction.
Ceux-ci arrangent également la charge statique dans les faisceaux
d'opposition de charge qui font tourner les rouleaux autour de la
circonférence de l'anneau.



Voici le rôle de chacun des éléments
La différence de potentiel pourrait alors atteindre plusieurs millions
de volts lorsque le générateur fonctionne a plein régime.
La
structure du SEG utilise de nombreux générateurs homopolaire ( les
rollers aimantés ) qui stockent l'énergie magnétique et produisent des
courants induits.
La couche diélectrique permet de stocker l'énergie produite et de transporter les charges électrostatiques.
Un des secrets du générateur résiderait dans le choix de l'utilisation
de différents matériaux pour constituer les aimants composites.


L'utilisation d'un élément rare tel le neodymium aurait été utilisé pour réaliser les aimants composites .

Voici l'analyse spectrale d'un aimant fabriqué par Searl
On pourra voir que les éléments suivants ont été mélangés pour réaliser cet aimant composite.
- Al = Aluminium
- Si = Silicon
- S =Sulphur
- Ti =Titanium
- Nd = Neodymium
- Fe = Iron
Vous trouverez ci dessous la procédure technique utilisée pour "couler" fabriquer les aimants composites de type Searl.
Le mélange est injecté dans la chambre spéciale ci dessous.
Il existe des pré-requis de pression, chaleur et temps de confinement pour réaliser les aimants composites.
Pression 200-400 bars
Température 150 a 200 °C
Temps de confinement > a 20 minutes

La chambre de composition des aimants.
Après avoir fabriqué les aimants, il faudra leurs faire subir une traitement particulier qui est une magnétisation commutée.
Pour ce faire, on utilisera deux sources de tensions différentes qui alimentent des bobines d'induction.
Les deux selfs entourent le substrat à traiter.
Il y a une source de tension continue et une source de tension alternative.
Ces sources n'alimentent pas les selfs en permanence mais de façon commutée par le biais de deux interrupteurs synchronisés.
Les bobines d'inductions sont constituées d'à peu prés 200 tours d'un
gros fil de cuivre isolé pour la bobine dédiée à la tension alternative
et de 5 à 10 tours pour la bobine dédiée à la tension continue.


Des selfs sont utilisées pour magnétiser le substrat
La "self continu" entoure en premier le substrat à magnétiser, la "self alternative" entoure la "self continu"
Searl utilisait les valeurs suivantes pour alimenter les bobines d'induction.

Valeurs de tensions, courants
Courant continu = 150 à 180 A
Courant alternatif ? F = 1 - 3 Mhz

Générateurs utilisés par Searl
Source continue = Westinghouse 415 V, 3 phases redressée
Source alternative = Gêné Marconi TF 867 0,4 µ V - 4 V Z=75 ohms o/p de 2 à 4 V

Ci-dessous le petit générateur de Godin et de Rochtcchin...

Le générateur et le disque de Searl ...



Les images suivantes montrent quelques disques de Searl en plein vol.
Le disque de Searl permet de canaliser la puissance électrique fournie
par le générateur SEG afin de faire léviter un disque .


J'ai réalisé ce film d'un disque de Searl en vol a partir de 5 photos...
Ci-dessous la manchette d'un journal anglais qui montre un disque de Searl en vol.


Plans réalisés par des équipes de réplicateurs du disque de Searl dans les années 70.
( le vaisseau Ezekiel source web inconnue)


Vous trouverez ci dessous deux vues en coupe d'un disque de Searl.


Ces vues permettent de comprendre comment le générateur peut être utilisé dans un but propulsif .
La cabine qui abrite les passagers et les organes de commande se trouve au centre du générateur.
La cabine est de ce fait au centre des différents champs générés par le générateur.



Vue transparente du disque de Searl
On reconnaît sans peine le générateur avec ces 3 séries d'anneaux et les séries d'aimants.
Des pointes sont disposées sur le pourtour du disque.
Elles permettent de diffuser les ions produits par le générateur par effet de pointe.
Ces pics permettent ainsi une meilleure ionisation autour de la coque de la nef.
Par cette voie, l'air est rendu conducteur d'électricité autour du vaisseau.


La structure interne d'un disque de Searl ( source ESJ n°12 traduction moumra)
La coque de la nef est composée d' un sandwich de fibre de verre ( diélectrique) et d'aluminium ( conducteur ) .
Cette coque a probablement un effet capacitif.
Comme on peut le voir sur le schéma ci dessous, les 3 anneaux de
confinement du générateur sont connectés électriquement à la coque
externe de la nef.
Il est probable que ces points de jonction permettent à une partie de l'énergie produite de s'écouler au travers de la coque.
Si la coque est un condensateur, elle agit alors comme une zone de
stockage de l'énergie électrique produite par le SEG géant.


Vue en coupe d'un disque de Searl ( source ESJ n°12 traduction moumra)
On peut aussi constater que les anneaux de confinement et les rouleaux
ne sont pas en contact.
Cela permet d'atteindre de très hautes vitesses de rotation des rouleaux sans aucune friction.
Il n'y a donc pas d'énergie perdue par frictions mécaniques.
Le rapport de la taille du diamètre et de la hauteur d'un rouleau aimanté et de 1:4 à 1:6
Un rouleau aimanté est composé d'un empilement de plusieurs aimants
composites dont la structure interne a été décrite plus haut.
C'est l'aimantation mutuelle des petits aimants entre eux qui permet la constitution d'un empilement.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici


Dernière édition par Benjamin le Ven 16 Jan 2009, 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le générateur et le disque de Searl Antigravitation   Ven 16 Jan 2009, 22:34

De plus un champ magnétique serait placé perpendiculairement à la
périphérie du disque de façon à capturer les charges négatives dans
cette région en les piégeant dans une sorte de mouvement de vortex.




Photos d'époque de l'équipe de volontaires du disque de Searl au travail (années 70)
Dans les années 70 quelques équipes ont assembler des disques de Searl de grande taille .
Ont ils vraiment réussi, ces disques ont ils volés ?
Je ne saurais le dire vraiment, mais rien n'empêche de rêver.
Voici quelques photos d'époque pour la bonne bouche.











Sources:

Voici quelques sources à propos du SEG disponibles sur les liens suivants:




- Voir le site de John SEARL
http://searleffect.com/
Searl a écrit ce livre qui explique de nombreuses choses sur le fonctionnement de son générateur et de son disque .
- Voir le site de Jean Louis Naudin Page sur un nouveau SEG
http://jnaudin.free.fr/html/lfreplog1.htm

- Voir le site de Electric Space Craft Journal
Les articles sur Searl sont disponibles dans les numéros N° 1 de mars 1991 et N° 12 de juillet 1994
abonnements et back issues sur l'adresse suivante:
ESJ 73 Sunligth Drive Leicester , NC 28748 USA
( mandat postaux internationaux fortement déconseillés ;-(
http://www.electricspacecraft.com/

- Voir le site de New Energy Technologie

Un article sur le SEG et une réplication de ce générateur par SM Godin
et VV Rochtchin dans NET de Sept/Oct 2001 dans NET de septembre/octobre
2001
Faraday Lab LTD prof A.V.Frolov
abonnement possible ( mandat postaux internationaux accèptés ;- )
http://www.fraraday.ru/
Rapports SEG 1 et 2 de Gunnar Sandberg
Ecole d'ingénierie et des sciences appliquées de l'université du sussex.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Fabrigas
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 51
Nombre de messages : 184
Inscription : 05/01/2009
Localisation : rhône
Emploi : privé
Passions : privé
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le générateur et le disque de Searl Antigravitation   Mar 28 Avr 2009, 19:30

Ça fait plusieurs fois que je lis ce topic depuis mon inscription mais je constate que personne n'y a participé alors que ce qui y est décrit est quand même d'une grande importance. Je reste très surpris que ces travaux ne soient pas repris par des firmes à gros moyens financiers. Il y a quand même des trucs à mettre en application, construire un disque avec des technologies de pointe, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon.D
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 68
Nombre de messages : 2141
Inscription : 21/10/2007
Localisation : charleroi
Emploi : pensionné
Passions : peche ,bricolage,poules naines .témoin vague belge
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le générateur et le disque de Searl Antigravitation   Mer 29 Avr 2009, 00:06

A mon avis ce n'est pas concluant et rentable pour le cout total de fabrication .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le générateur et le disque de Searl Antigravitation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le générateur et le disque de Searl Antigravitation
» Gravitation artificielle . Effet Thomas Searl .
» ald ou exonération du ticket modérateur?
» Je cherche un(e) modérateur(trice)?
» Le Disque Céleste de Nebra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Sciences: aéronautique, technologies de pointe, découvertes-