Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
realphil
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 47
Nombre de messages : 57
Inscription : 03/01/2008
Localisation : lp
Emploi : Technicien Auto
Passions : parapente
Règlement : Règlement

MessageSujet: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Mer 07 Jan 2009, 17:18

Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash part 1 (1976)







Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash part 2 (1976)





D'autre info ici : http://ovnis-ufo.org/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Mer 07 Jan 2009, 22:42

Merci pour cette vidéo! Assez décevant la dernière phrase très ironique de Pierre Belmard. Sinon histoire très intérressante et assez bien raconter manque des détails mais c'est un bon résumer!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Jeu 08 Jan 2009, 15:50

Ou ces témoignages sont sincères ou ils ne sont pas.
S'ils ne le sont pas, on peut se demander quel est le mobile des faussaires. Mentir comme ça à cet âge ne relève plus du canular mais de la psychiatrie.
La probabilité est plus grande que ces jeunes adultes soient sincères.
Mais alors leurs témoignages convergents sont plus importants que celui des élèves de l'école primaire de Harare au Zimbabwe.
En effet ils ont été enlevés, ce qui n'a pas heureusement été le cas des enfants, et totalement contre leur gré, même si l'ovni semble avoir attendu que l'un des hommes fasse des signaux lumineux pour s'approcher et commettre le forfait. La question est: serait-il venu les enlever puis les humilier gratuitement, car cette mise à nu ne peut être justifiée par aucune recherche scientifique depuis le temps qu'ils connaissent notre planète et ses habitants, sans ce faisceau lumineux dirigé vers lui?
S'il dispose de capteurs susceptibles de repérer le signal de la torche, l'ovni et ses occupants n'ont pas pu ne pas comprendre qu'en regagnant la berge en urgence, les hommes refusaient ensuite un contact rapproché. Cependant, le phénomène ovni a décidé de passer outre et de ne pas respecter la liberté de leurs hôtes terriens.
En échange de cette violence (un tel enlèvement avec actes de torture (?) est un crime dans notre législation française, relevant de la Cour d'assises et passible de la réclusion criminelle à perpétuité), ils n'ont rien donné à leur victimes sinon des cauchemars récurrents. Ce comportement n'est pas « moral ».

J'aimerais bien voir la deuxième partie de cette émission de NT1, d'autant que Pierre Bellemare a la réputation de choisir avec discernement ce qu'il offre au public!
Revenir en haut Aller en bas
videodraft
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 68
Inscription : 03/06/2008
Localisation : ...
Emploi : ...
Passions : ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Jeu 08 Jan 2009, 17:40


Portrait-robot des kidnappeurs du cas Allagash en 1976 par Jim Weiner


Portrait-robot d'un chupacabra en 1995 par un témoin. Notez l'aspect trapu avec la tête enfoncée entre de larges épaules.

Pourquoi n’y-a-t-il pas de poils sur le portrait-robot de 1976? Un des campeurs raconte que ces êtres avaient comme un habit lisse qui les recouvraient entièrement. Voilà pourquoi l’image familière que nous avons de l’extraterrestre est imberbe. C’est parce que cette image est parvenue jusqu’à nous à travers le récit de ces abductions puis enfin à travers l’industrie du cinéma qui s’est largement inspiré de ces portraits-robots.
Nos chirurgiens eux-même n’ont-ils pas des protections qui les recouvrent entièrement?
Tout les cas crédibles relatent des créatures avec une combinaison les recouvrant entièrement:
Cas du 10 Mai 1978 en Pologne avec Jan Wolsky.
Cas du 29 aout 1967 à Cussac avec deux enfants.
Cas du 1er Juillet 1965 avec Maurice Masse en France.
Maurice Masse ajoute: "Ils n’avaient presque pas de cou tant leurs têtes étaient rentrées dans leurs épaules
Je vous invite à regarder le portrait-robot du chupacabra ci-dessus...
Voici ci dessous le portrait-robot de dos dans la rencontre avec le vieux paysan polonais Jan Wolsky.

aspect trapu

Cas du 21 Août 1955 aux USA, kelly-hopkinsville:

aspect trapu avec tête entre de larges épaules

Cas du 24 octobre 1974 en Angleterre:

The National Archives of United Kingdom-PDF File DEFE24-1925 p24
Ce dernier portrait-robot a été réalisé après séance d'hypnose car les témoins avaient été victimes d'une abduction.

C'est pour le moins troublant et le cas Allagash nous fournit une explication supplémentaire sur le mode opératoire de ces créatures. Lors de la remise des corps sur le rivage par les créatures, l'un des témoins se souvient du soin apporté pour placer les corps dans des positions assises et détendues. L'une des créatures avait apparemment du mal à réaliser cette opération sur l'un des plus lourd des campeurs. Il y a donc un effort réel de leur part pour minimiser l'impact traumatique de ces abductions.


Dernière édition par videodraft le Jeu 08 Jan 2009, 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
videodraft
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 68
Inscription : 03/06/2008
Localisation : ...
Emploi : ...
Passions : ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Jeu 08 Jan 2009, 17:51

Code:
Code:
Code:
Code:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
realphil
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 47
Nombre de messages : 57
Inscription : 03/01/2008
Localisation : lp
Emploi : Technicien Auto
Passions : parapente
Règlement : Règlement

MessageSujet: Crédible ou pas ?   Sam 10 Jan 2009, 13:10

J'aimerais avoir votre avis sur ce cas. Crédible ou pas ? Si c'est vrai l'avis de Léon est pertinent, n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
videodraft
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 68
Inscription : 03/06/2008
Localisation : ...
Emploi : ...
Passions : ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Sam 10 Jan 2009, 17:39

Observez bien ce détail incongru:


C'est une cagoule balaclava.


Quel intérêt d'inventer un détail pareil lorsque vous souhaitez faire un canular concernant des extraterrestres? AUCUN INTERET car cela représente un détail INCONGRU et incompatible avec l'idée d'un canular qui se voudrait crédible.
Ce cas est authentique.
Notez bien la date du cas Allagash: Le 26 Août 1976

Ce détail très particulier de la cagoule balaclava corrobore quelques RR3:

Le 10 Mai 1978 en Pologne avec Jan Wolsky (lien):


Insistons surl'aspect trapu et les pieds palmés corroborant les observations des chupacabras.

Le 24 octobre 1974 en Angleterre (lien):

portrait-robot déclassifié cette année.

Le témoin, sous hypnose, ajoute que la créature avait des yeux roses avec un vêtement d'une seule pièce formant comme une balaclava sur leur tête : “one piece suits and forms a “balaclava” over their heads, with pink eyes.

Les yeux roses et l'aspect trapu corrobore les chupacabra.

Il est impossible que ces témoins puissent fournir, à une époque où le web n'existait pas, tout ces détails corroborant:

1974 Angleterre: aspect trapu et cagoule balaclava
1976 USA: cagoule balaclava
1978 pologne: aspect trapu et cagoule balaclava


Je suis toujours aussi stupéfait d'observer qu'aucun ufologue n'ait réalisé un travail de recoupement concernant les témoignages de RR3.
Nous sommes dans le domaine de la preuve testimoniale et il me semble assez logique de relever toutes ces coincidences afin de montrer la cohérence du phénomène et la sincérité des témoins. Lorsqu'un élément incongru se corrobore sur deux témoignages, nous pouvons appeler cela une troublante coincidence. Mais lorsque cet élément se corrobore sur trois témoignages ou plus, alors nous ne sommes vraiment plus très loin de la preuve.


Dernière édition par videodraft le Sam 10 Jan 2009, 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sklarhast
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Masculin Age : 50
Nombre de messages : 49
Inscription : 24/11/2007
Localisation : Saint Herblain
Emploi : maraîchage
Passions : Nature
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Sam 10 Jan 2009, 20:00

Ce portrait ne correspond pas vraiment aux créatures de l'incident de Varginha qui présentent des traits physionomiques bien à part. Faut-il en conclure que plusieurs espèces s'intéressent à notre planète pour des raisons divergentes? 
En tout cas l'espèce de Varginha n'a jamais été impliqué dans des rapts d'être humains. 
Je suis aussi pas tout à fait convaincu que le portrait robot de ces créatures poilues que tu établis correspondent à la nébuleuse de tous les représentants des petits gris.
De toute façon il semble aussi qu'il y ait en plus d'êtres humains à l'aspect tout à fait normal dans les "soucoupes volantes" et autres engins exotiques - donc engageant à nos yeux - des chimères génétiques à l'aspect repoussant semblant issus de tripatouillages hasardeux du génome humain (asexué, aspect fœtal, disproportion de la tête et du corps).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
videodraft
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 68
Inscription : 03/06/2008
Localisation : ...
Emploi : ...
Passions : ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Sam 10 Jan 2009, 20:57

Il faut bien avoir à l’esprit que chaque témoignage est subjectif. Un même évènement peut être perçu différemment par deux personnes au même moment. Un dessin est une représentation et ne correspond jamais de manière absolue à la réalité d’une expérience. Quand il y a un crime, les témoins fournissent des portraits-robots très différents et en même temps très ressemblant. Il faut donc s’attarder sur des détails morphologiques bien précis (trapu, cagoule balaclava, yeux rouges, pieds palmés…) pour corroborer entre eux les portraits-robots.
Il se peut fort bien que la créature de Varginha, après son crash d'ovni, soit recouverte de cette tenue moulante. Ses yeux rouges et ses grands pieds corroborent le chupacabra.
Je sais très bien qu'il est difficile d'accepter l'idée que des extraterrestres puissent être poilus. Pourtant, tous les témoins sont formels:

Cas de Danielle Poher en 1954 France: “deux petits êtres poilus”

Cas de Elianne Berthaux le 4 Octobre 1954 France: “longs poils, de couleur brun-roux”

Cas du 5 Octobre 1954 en France: “couvert de poils sombres, et, détail frappant, des yeux énormes.”

Cas de Mr Narcy le 5 Octobre 1954 France: “On aurait juré un orang-outang d’un mètre 20 de haut. Il n’avait pas de vêtement mais il était couvert de poils”

Cas de Albert Geraud le 18 Octobre 1954 France: “petit être de 1 m 20 de haut recouvert de poils de la tête aux pieds, avec de gros yeux”

Cas du 20 Octobre 1954 par Marie C., victime d’une fausse-couche: “tailles variant entre 1m et 1m20 et que leur corps est entièrement recouvert de poils roux”

Cas du 24 Octobre 1954, Janine Seon: “un homme tout poilu avec des yeux comme ceux des boeufs”

Cas du 10 Décembre 1954 au Venezuela: “ils avaient beaucoup de poils sur le corps”

Cas du 16 Décembre 1954 au Venezuela: “une petite créature velue de forme humaine”

Cas du 12 Octobre 1973 Mme Heitfeld aux USA: “une créature ressemblant à un singe apparut dans la lueur.”

etc.

Le "chupacabra" est le nom donné par les habitants de l'île de Porto-Rico à cette créature extraterrestre. Les témoins ont observés ses yeux rouges luminescents.
Voici ci dessous la description des créatures par Kelly Cahill en 1993 où la forme des “jambes” ou “pattes” corrobore le portrait-robot du “chupacabra” réalisé par Madelyne tolentino deux ans plus tard à Porto-Rico. Les yeux rouges lumineux et la lévitation étant une caractéristique des “chupacabras”.

Kelly Cahill en Australie en Août 1993 et premier chupacabra à Porto-Rico en décembre 1994.
Il est techniquement impossible que Kelly Cahill puisse livrer autant de détails corroborants.
Il faut donc conclure que cette description est authentique et que ces créatures ont la faculté d'avoir les yeux rouges luminescents:
Cas du 19 octobre 1954 où Mr et Mme Vasseur observent les yeux lumineux “orange” de la créature

Cas du 10 Juin 1960 aux USA: “Dans cette tête brillaient deux yeux jaune-orange.”

Cas en 1964 aux USA: “je me souviens de cette impression d’être hypnotisée par les yeux brillants de la « chose » Ses yeux jetaient des lueurs oranges”

Cas en Eté 1973 aux USA: 118 témoignages: “créatures avec avec des yeux lumineux”

Cas du 6 Février 1974 aux USA: “avec de longs bras « aux yeux rougeoyants comme des braises ».”

Cas du 2 Mai 1976 en France, Dominique Menuge: “deux gros yeux rouges (diamètre 10 cm) ressemblant aux feux de signalisation routière.”

Cas de Novembre 1976 en Angleterre où Mme Joyce Bowles et Ted Pratt observent “Une énorme créature aux yeux roses était en train de les fixer par le pare-brise. “C’étaient des yeux horribles, lumineux comme le soleil“,

Cas du 30 Août 1977 en Italie: “deux lumières oranges (à la place des yeux) se mirent à clignoter.”

Cas du 23 juillet 1982 au Canada où les témoins observent une créature avec des gros yeux incandescents orange

J'estime cependant la forte probabilité de deux sortes d'E.T:
trapu et non-trapu

description d'un abducté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Dim 11 Jan 2009, 10:45

Il y a contradiction entre le fait d'émettre activement de la lumière et de la capter en même temps: on ne placerait pas un détecteur infrarouge au milieu d'un radiateur car il serait toujours saturé.
Or si les yeux des ET étaient équipés d'un réflecteur comme nos animaux nocturnes, dont typiquement les chats, ils émettraient une -faible- lueur de la couleur de la lumière qui pénètre dans la « chambre noire » constituée par la sclérotique et pas de la lumière rouge encore moins éblouissante.
Les émetteurs actifs de lumière rouge signalés par les témoins ne sont donc pas des yeux, tout simplement. L'analyse du fonctionnement des ocelles des araignées et de ceux composés des insectes et les appareils photographiques d'autrefois dont l'objectif était un trou d'épingle nous démontre qu'on peut obtenir une excellente image de l'environnement extérieur avec un capteur constitué de millions de dispositifs quasi-microscopiques. (La femme de recoil avait « rêvé » (cf. le forum privé) d'un ET portant tout autour de la « tête » une myriade de « pores noirs » qui pourraient bien être des capteurs de ce type.) Chaque capteur étant tapissé de quelques milliers de pixels de surface formant des catégories sensibles à différentes longueurs d'onde (des rayons gamma aux infrarouges) et à la polarisation de la lumière, une bonne informatique utilisant ces données éparses peut synthétiser une « vision » à la fois parfaite (synthèse d'ouverture), « tous azimuts » et de l'ensemble du rayonnement électromagnétique environnant. (À l'exception des ondes radars et radio qui peuvent être repérées par des antennes microscopique et localisées par des comparaisons de phase.)
Tout ceci équipe un être « artégénique » (fabriqué en « usine »), bien entendu, pas un être biologique modelé par la sélection naturelle. Et dont le pelage est artificiel pour déconcerter les témoins et lui faire croire qu'il a affaire à un être biologique comme lui, primitif par cet aspect de nudité poilue comme l'est un singe, pas trop dangereux du fait de sa petite taille, mais sans caractère sexuel apparent évidemment. Or toute espèce supérieure se perpétue par reproduction sexuée...
Comme il s'agit d'un « déguisement » pour des « mises-en-scène » on comprend qu'il existe des phénomènes de mode pour l'aspect des ET que les ufologues assimilent à tort à des « vagues » de « races » distinctes (Je dirais d'ailleurs plutôt « espèces » pour ma part, que « races » puisqu'elles seraient censées provenir de planètes différentes).
Je pense que si ma théorie n'est pas prouvée (comme bien d'autres théories qui stimulent néanmoins la recherche et la réflexion de la communauté scientifique, en constituent même la vie), elle explique tout et démonte les contradictions des observations.
Revenir en haut Aller en bas
videodraft
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 68
Inscription : 03/06/2008
Localisation : ...
Emploi : ...
Passions : ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Dim 11 Jan 2009, 14:45

Les ET sont probablement amphibiens et ont évolués en milieu aquatique.
N'oublions pas que l'évolution débute en milieu aquatique et qu'il est très probable et logique qu'une espèce intelligente puisse émerger dans cet environnement.

Phosphorescence des yeux et du corps (meduses, etc)
Pelage court (phoque)
Pieds et mains palmés
Communication télépathique (il reste à definir la nature du signal mais le dauphin est un exemple de communication aquatique...)

Par ailleurs, quelques RR3 crédibles relatent des créatures près de marécages et un cas mentionne une créature émergeant de l'eau allant vers les témoins.

Cette hypothèse me semble assez légitime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Dim 11 Jan 2009, 16:15

Les méduses n'ont pas d'yeux, ce sont des animaux très primitifs comme les éponges, plus simples même que les vers qui ont une motricité coordonée.
Elles ne sont pas à confondre avec les mollusques céphalopodes, pieuvres, seiches, calmars qui sont au contraire les plus évolués des invertébrés et possèdent des yeux presqu'aussi perfectionnés que ceux des vertébrés, étant notamment munis de réflecteurs, mais pas phosphorescents, bien entendu!

Sans maîtrise du feu pas de métallurgie, pas de civilisation technique. or la vie aquatique exclut la maîtrise du feu.

Il est possible que les ET veulent nous égarer sur leur vraie nature en mimant des créatures extraterrestres qui existent réellement sur d'autres planètes. En tout cas, ils semblent tout faire pour qu'on ignore leur vraie nature.
Si ça se trouve ils envoient des artégènes en forme d'humains comme vous et moi sur des planètes où la civilisation n'a pas, comme la nôtre atteint le stade supérieur! Et cela terrorise peut-être les habitants de ces régions, une pareil étrangeté...
Revenir en haut Aller en bas
videodraft
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 68
Inscription : 03/06/2008
Localisation : ...
Emploi : ...
Passions : ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Dim 11 Jan 2009, 20:07

Nous sommes évidemment dans le domaine de la spéculation et l'exemple de la méduse illustre juste que la phosphorescence (observée par les témoins) peut être un chemin possible dans la voie complexe de l'évolution.
Etre amphibien suppose aussi la possibilité d'évoluer sur la terre ferme et de pouvoir maîtriser le feu...
Bref, je ne suis pas contre l'hypothèse des robots qui reste une hypothèse séduisante et cohérente avec l'idée d'une civilisation évoluée ayant réglé les problèmes liés au vieillissement biologique. Par ailleurs, l'intelligence artificielle est une voie possible et envisageable sur le chemin de l'évolution.
Cependant, en l'état actuel des choses, il me semble impossible d'affirmer que ces créatures puissent être des robots.
L'exobiologie peut nous fournir par défaut une explication rationnelle aux éléments morphologiques observés par les témoins depuis 1954 à travers le monde et dont la cohérence nous démontre la réalité du phénomène RR3:
Petite taille
Gros yeux avec capacité phosphorescente rouge
Epine dorsale phosphorescente illuminant le corps
Antennes auditives
Menton "en avant" avec machoire prognate avec deux crocs sur la mandibule.
Corps poilu et longs poils sur les joues
Grands pieds palmés en forme de V
Mains avec quatres longs doigts griffues
Capacité de lévitation
Sautille et marche en se dandinant
Capacité de faire des sauts spectaculaire
Haute vitesse de déplacement et agilité
Tête enfoncée entre de larges épaules (aspect trapu)
Créature qui peut se vêtir d'une tenue moulante ou d'une longue robe.

Cette description peut sembler spéculative. Elle se fonde pourtant sur une analyse minutieuse et raisonnée d'une centaine de cas crédible. Elle est très proche de la réalité. Il faut saisir le phénomène dans son ensemble.

Mais nous nous égarons encore une fois cher Alain02. Tentons de revenir sur le cas Allagash. Que pensez vous de cette fameuse cagoule balaclava?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sklarhast
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Masculin Age : 50
Nombre de messages : 49
Inscription : 24/11/2007
Localisation : Saint Herblain
Emploi : maraîchage
Passions : Nature
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Dim 11 Jan 2009, 21:03

Texte tiré du site ufologie.net dans la rubrique vague 1954. Le comportement de ces êtres velus apparaissent bien fantasques et irresponsables comme l'illustre ce cas bien enquêté.

20 OCTOBRE 1954, GAVRES, MORBIHAN:

Gérard Champetier, du groupe "Lumière Dans La Nuit," a enquêté sur ce cas jusqu'en 1981. Voici une synthèse de son compte-rendu. Le témoin a demandé à ce que son nom ne soit pas diffusé, je le note donc sous la forme [Mme Marie C.] 

Le 20 octobre 1954, vers 18:00, à Gâvres dans le Morbihan, [Mme Marie C.], 23 ans, est en train de fermer ses volets lorsqu'elle voit une lumière rouge orange venir stationner au-dessus de la route toute proche. De cette lumière émane alors un faisceau lumineux très puissant dirigé verticalement vers le bas juste sur la chaussée de la route. 

Cinq petits êtres de forme humanoïde apparaissent alors en bas de ce faisceau et se dirigent vers le domicile de [Mme Marie C.]. La porte de sa maison s'ouvre et les humanoïdes entrent dans la maison. [Mme Marie C.] dira qu'ils ont des tailles variant entre 1m et 1m20 et que leur corps est entièrement recouvert de poils roux à l'exception de leur tête qui est doté d'une sorte de nez "comme celui des cochons." 

Les humanoïdes se déplacent l'un derrière l'autre et tous les cinq font ensemble trois tours autour de [Mme Marie C.] qui reste abasourdie et se met à crier. Ils filent ensuite vers le faisceau de lumière où ils étaient apparus à l'origine et y disparaissent, le faisceau lui-même disparaît et [Mme Marie C.] entend un sifflement aigu qui en provient. Au moment ou ce sifflement se fait entendre, une bouteille que [Mme Marie C.] tenait à la main se brise en deux au niveau de son goulot, il sera plus tard constaté que le coupure est aussi nette que si elle avait été réalisée avec une scie. 

Le mari de [Mme Marie C.] se trouvait pendant ce temps en train de faire des courses à l'épicerie voisine à tout juste une trentaine de mètres de distance, et quand il a entendu son épouse hurler, il a couru vers son domicile mais n'a rien pu voir d'autre si ce n'est son épouse presque évanouie et très choquée. 

[M. C.] appela tout de suite un médecin, et celui-ci décida d'expédier [Mme Marie C.] à l'hôpital de d'Hennebant, où elle fit une fausse couche, alors quelle était enceinte d'un bébé de deux mois. 

[Mme Marie C.], depuis l'incident, est devenue extrêmement angoissée par la hantise de rencontrer à nouveau les cinq humanoïdes, et a développé une maladie cardiaque. L'enquêteur a également appris que la mère de [Mme Marie C.] avait observé un disque volant d'aspect métallique au-dessus de l'église de Ploemeur près de Lorient, en 1948.


Je constate que le cas de rencontre rapprochée du 24 octobre 1974 en Angleterre dont tu donnes le lien, donc 20 ans très exactement après ce cas-ci mentionne des extra-terrestres dont le portrait-robot correspond de manière troublante à ceux décrits par Mme Marie C avec leur nez de cochon, mis à part qu’ils soient cette fois affublés d’une sorte de pelisse.



Dernière édition par Sklarhast le Dim 11 Jan 2009, 21:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
videodraft
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 68
Inscription : 03/06/2008
Localisation : ...
Emploi : ...
Passions : ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Dim 11 Jan 2009, 21:34

C'est un cas très crédible évoqué sur ce fil dans mon précédent post:
"Cas du 20 Octobre 1954 par Marie C., victime d’une fausse-couche: “tailles variant entre 1m et 1m20 et que leur corps est entièrement recouvert de poils roux”
Nous sommes en 1954 dans une vague d'observation sans précédent. Les créatures semblent intéressées par Marie C. qui est enceinte. Il est 18h le 20 Octobre 1954.

Quatre jour plus tard, voici un cas très crédible corroborant la description de Marie.C.

24 Octobre 1954: Janine Seon


JOURNAL “LA DEPECHE-LIBERTE”

A SAINTE-CATHERINE-SUR-RIVERIE

Janine SEON (10 ans) a vu dimanche une benne-volante (à vitres) et un martien rouge aux yeux de boeuf!
RIVE-DE-GIER. — De plus en plus se multiplie le nombre de personnes ayant ou prétendant avoir vu des engins interplanétaires. Celles-ci s’empressent de le proclamer dès l’événement. Cependant, dans les campagnes, il semble que l’on soit moins prolixe, on se méfie et on hésite à ébruiter la nouvelle. C’est ainsi que dimanche dernier, 24 octobre, vers 17 h. 30, une fillette de dix ans, Janine Séon, domiciliée dans une ferme, au lieudit “Les Egots”, commune de Sainte-Catherine (Rhône), rentrait précipitamment chez ses parents, après avoir vu et entendu parler … l’occupant d’un cigare volant.

La nouvelle, que l’on avait pris soin de ne pas ébruiter, nous parvenait seulement hier, et grâce à l’amabilité de M. Pierre Bonjour, aviateur, que ces histoires passionnent - nous le comprenons - nous gagnions, vers 12 heures, ce coquet village avant d’escalader un chemin rocailleux qui devait nous conduire à la ferme habitée par la petite Janine.

Dominant les rares fermes du coin, un coteau boisé surmonté d’une haute croix: la Croix du Chatelard. C’est là que la fillette vit atterrir et s’envoler le mystérieux engin et son non moins mystérieux occupant…

LA PETITE ETAIT TOUTE “REVOLUTIONNEE!”…
A la ferme, nous ne trouvons qu’une dame jeune et sympathique, la tante de la petite Janine, cette dernière étant à l’école du village. C’est elle qui devait la première nous conter le retour de l’enfant, dimanche soir, après cette vision qui l’avait bouleversée.

“Janine arrive en courant et nous comprîmes qu’il venait de se passer quelque chose de pas ordinaire. Elle était toute pâle et ne parvenait pas à s’expliquer. Elle était toute “révolutionnée”!…

“Alors, nous l’avons mise au lit après l’avoir purgée, et le lendemain, nous ne l’avons pas envoyée à l’école.”

UN HOMME TOUT POILU AVEC DES YEUX COMME CEUX DES BOEUFS…”
Nous frappons ensuite à l’école où l’institutrice, Mlle Lombardin, nous accueille très aimablement. La petite Janine déjeune en compagnie de l’institutrice et de deux autres élèves qui, comme elle, habitent trop loin de l’école pour rentrer à la ferme durant midi.

Nous essayons, en nous rapportant aux déclarations de la tante de l’enfant, de changer la version et de tromper Janine. Pas une seule fois nous n’avons réussi à la prendre en défaut. Ces déclarations faites posément, concordent en tous points avec celles qu’elle a déjà faites à ses parents.

“J’étais dans mon champ, occupée à faire “tourner” mes vaches, lorsque je vis dans le ciel, une “affaire” toute blanche, de forme ovale, qui descendait. Le coteau la masque à ma vue et je me dirigeais vers elle.”

Et l’enfant nous raconta ensuite qu’elle vit un appareil ressemblant à une benne, quoique plus grand, avec des vitres. Elle se rapprochait de celui-ci lorsque, soudain, un homme qui était appuyé à un fagottier [sic, fagotier] et qu’elle n’avait pas vu jusqu’ici, s’approcha comme pour l’empêcher d’aller vers l’appareil.

Cet homme était vêtu de rouge, mais ses vêtements avaient l’apparence du fer. Il marchait les jambes raides - Janine nous mime la démarche de l’homme - et gesticulait. Il avait de grands cheveux et un visage poilu. Il était légèrement plus grand qu’elle et on peut penser qu’il mesurait 1 m 40 environ.

“Ce qui m’a fait peur, ce sont ses grands yeux qui étaient… comme ceux des boeufs! Il m’a parlé d’une voix grave, mais je n’ai pas compris. Alors il m’a montré quelque chose de vert qu’il tenait à plat dans sa main, s’est approché encore de moi, m’a touché l’épaule et il est remonté dans son appareil. Il a ouvert une porte qui se trouvait en bout du cigare, l’appareil a tourné sur lui-même puis est monté tout droit dans le ciel.

“Il ne faisait pas plus de bruit qu’une machine à coudre. Arrivé à une certaine hauteur, il m’a semblé voir comme des flammes sortie de l’appareil, j’ai vu des couleurs bleues, rouges et vertes, et puis plus rien…”

LES CHIENS SE SONT SAUVES
Lorsque la petite Janine se dirigea vers l’appareil, ses deux chiens la suivirent, mais arrivés à proximité du cigare, ils se sauvèrent sans même aboyer. Pourtant habituellement ils le font lorsqu’ils voient des chasseurs.

Une autre fillette qui se trouvait par là, mais qui ne pouvait voir l’appareil, devait affirmer avoir aperçu les vaches et les chiens, dans le champ d’un voisin.

L’INSTITUTRICE CROIT EN LA VERACITE DES DIRES DE JANINE
Quel crédit peut-on accorder au récit de la petite Janine? N’est-il pas le fruit d’une imagination fertile? Celle-ci n’a-t-elle pas inventé cette histoire de toute pièce pour se donner une certaine importance?

Mlle Lombardin, l’institutrice de Janine, questionnée, est persuadée que la fillette a dit la vérité.

“Jamais, nous dit-elle, Janine n’a inventé des histoires. C’est une élève très positive, qui apprend bien - elle est sixième en classe - et dont nous n’avons qu’à nous féliciter. Ce n’est pas elle qui aurait été inventer pareille histoire et, personnellement, je crois en la véracité de son récit…”

… Et nous avons quitté Sainte-Catherine, laissant la petite Janine à ses devoirs d’écolière…

H. MEILLAND.

Nous sommes en 1954 et ces créatures sont sans doute en phase de découverte et moins prudentes.

Ajoutons ici que les cheveux longs observés par Janine corroborent la description de Madelyne Tolentino sur le chupacabra et le dessin d'un enfant dans le cas de l'observation de masse au Zimbabwe en 1994:


portrait-robot schématique par un enfant au Zimbabwe


portrait-robot schématique par Madelyne Tolentino


Portrait-robot de la créature dessiné par un professionnel avec l’aide de Madelyne tolentino


Dernière édition par videodraft le Dim 11 Jan 2009, 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
videodraft
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 68
Inscription : 03/06/2008
Localisation : ...
Emploi : ...
Passions : ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Dim 11 Jan 2009, 22:26

"Je constate que le cas de rencontre rapprochée du 24 octobre 1974 en Angleterre dont tu donnes le lien, donc 20 ans très exactement après ce cas-ci mentionne des extra-terrestres dont le portrait-robot correspond de manière troublante à ceux décrits par Mme Marie C avec leur nez de cochon, mis à part qu’ils soient cette fois affublés d’une sorte de pelisse."

BRAVO Sklarhast, ta remarque est extrêmement pertinente et c'est ainsi qu'on fera émerger la Vérité.
Il se trouve que cette étrange pelisse corrobore un cas hautement crédible:

9 Octobre 1954

JOURNAL “LE REPUBLICAIN LORRAIN”

Les “soucoupes volantes” continuent de faire parler d’elles
Trois enfants de Pournoy-la-Chétive affirment avoir vu un engin bizarre et un curieux petit homme qui leur adressa la parole.

Trois enfants de Pournoy-la-Chétive viennent d’affirmer avoir vu dans la soirée de vendredi un engin bizarre descendre du ciel et un étrange petit homme en sortir, et leur adresser la parole. Telle est la nouvelle qui se répandait dans les villages de la Seille.

Il ne s’agissait pas d’une plaisanterie de mauvais goût. Les enfants, en effet ont aperçu effectivement quelque chose d’anormal et furent témoins d’un événement particulier qui les a “frappés de telle façon qu’ils ont perdu l’appétit et qu’ils ont rentrés chez eux tremblant de peur et affolés. Mais il est impossible de savoir s’il s’agit d’un fait réel ou de la défiguration involontaire d’une scène authentique et naturelle, par des imaginations impressionnés à la suite de nombreux récits. Gilbert Calba 11 ans; Daniel Hirsch 9 ans; et son petit frère Jean-Pierre, 5 ans, étaient allés, vendredi soir, faire une partie de patins sur la route départementale n° 41, à l’entrée du village sinistré. Il était 19 h 30 et la nuit tombait. Soudain, à proximité du cimetière, les enfants assistèrent au phénomène. Voici la scène telle que l’ont racontée Gilbert et Daniel, 2 excellents élèves de M. Martignon, l’instituteur de Coin-Sur-Seille :

“Dans le ciel, nous avons vu quelque chose de lumineux. Il s’agissait d’un engin rond de 2 m 50 environ de diamètre, qui a atterri un peu devant nous. L’appareil avait des rayures noires, jaunes et blanches et reposait sur 3 pieds. Nous avons attendu 1 mn ou 2 et un homme en est sorti. Il avait une lampe allumée dans une main, une lampe qui lançait des rayons, et dans l’autre main, un objet lumineux en forme de croix. L’homme avait de gros yeux, un visage poilu était tout petit, 1 m 20 peut-être. Il était vêtu d’une robe noire, comme un prêtre. Il nous fixa dans les yeux. On avait peur, mais nous pouvions pas bouger. Il a dit quelque chose dans une langue que n’avons pas comprise. Quand il a éteint sa lampe, nous nous sommes sauvés. Après nous avons vu dans le ciel quelque chose de lumineux qui s’en allait très vite.”

Et Gilbert Calba ajouta: “C’est pas pour me faire remarquer que je dis cela, mais je vous jure que je l’ai vu…” Un autre habitant de Pournoy, Robert Maguin, 15 ans, a aperçu, lui aussi, semble t-il, l’engin mystérieux, dans le ciel. Telle est cette curieuse relation qui laisse perplexe.

Pour sa part M. Delacour, le sympathique Maire de Pournoy, hésite à se prononcer: “Je vous dis franchement, je n’y crois pas trop aux soucoupes volantes… Je suis un peu comme saint Thomas… Mais après tout, il a pu y avoir quelque chose.”

Quant à M. Léonard, le dévoué secrétaire de Mairie, il ne vient que le Samedi et, dans la présente affaire, il se contente de douter… L’avenir apprendra peut-être si les 3 enfants ont été les jouets d’une imagination trop fertile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Lun 12 Jan 2009, 12:03

Bonjour videodraft,
Je n'ai pas grand chose à dire sur la cagoule pour pilote de deux roues dont vous parlez sinon que si j'avais à protéger un motard du froid qui est très renforcé par le vent apparent de sa vitesse de déplacement, j'étudierai un système d'isolation intégré à un casque de type intégral mais articulé. Je veillerai à sa légèreté et qu'il n'affaiblisse pas l'audition en utilisant des ouïes d'audition recouvertes de bonnettes contre le courant d'air et le sifflement. Je veillerai aussi à ce que mon casque isolant n'étouffe pas la parole ni ne gêne la circulation de l'air de la respiration tout en récupérant à l'inspiration une partie de l'humidité et de la chaleur évacuée à chaque expiration grâce à un échangeur rigide qui n'appuie pas sur les lèvres comme un baillon.
Je vous remercie de votre question car elle m'a amené à penser que si les ET qui sortent des VET sont des êtres biologiques, ils vivent en respectant un métabolisme immuable.
Comme nous-mêmes, qui avons besoin, et d'une nourriture organique constituée de cellules animales et végétales digestibles par des enzymes spécifiques, adaptées depuis des milliards d'années à l'hydrolyse à basse température de protéines, de sucres, de lipides qui ont été synthétisés sur notre planète par des espèces à ADN, et qui tirons de l'énergie en oxydant, grâce à d'autres enzymes mais toujours à basse température, selon un processus incroyablement complexe (le cycle de l'ATP-AMP), les éléments de base, protides et glucose, qui ont été produits eux-mêmes par des transformations chimiques (par exemple l'hydrolyse de l'amidon pour produire le glucose) sous l'effet d'enzymes, les ET biologiques, qui sont issus d'une longue chaîne de mutants dont le premier élément était un unicellulaire, doivent pour vivre stocker et utiliser de l'énergie.
À moins que l'évolution sur leur planète les ait équipés d'accumulateurs d'électricité (au lithium?), il est hautement probable que le maintien de leur métabolisme nécessite un gaz de leur atmosphère. Certains auteurs de science-fiction ont imaginé des êtres respirant du chlore mais l'oxygène étant beaucoup plus fréquent dans la nature (il est davantage synthétisé dans les étoiles que le chlore), il est plus probable que c'est l'oxygène qui est utilisé.
Le problème c'est qu'on ne voit pas les ET respirer! De toute façon, la proportion d'oxygène et la nature des gaz qui composent le reste de l'atmosphère doivent respecter des normes strictes pour qu'un organisme biologique adapté à un certain dosage puisse vivre.
Ainsi si la proportion de l'oxygène dans notre air; au lieu des 21% actuels, descendait disons à moins de 10%, nous perdrions connaissance, si au lieu d'être à l'état de traces le gaz carbonique dépassait les 5%, sa pression spécifique serait telle que nous ne pourrions plus évacuer le CO2 par nos poumons. Si le taux d'oxygène dépassait les 50% à la pression atmosphérique ordinaire, nous serions en hyperoxie qui entraînerait la perte de connaissance etc.
Je ne parle pas, pour souligner l'invraisemblance la vie hors scaphandre sur une planète étrangère, de la présence de monoxyde de carbone dans l'atmosphère ni de gaz cyanure, ni du risque de contamination par des virus, des bactéries ou toutes sortes d'unicellulaire.
Arriver sur une planète pour laquelle on n'a pas été adapté par des milliards d'années d'évolution et essayer de vivre à l'état de nature sur celle-ci c'est une utopie de SF. Pour une être biologique, car un artégène qui n'a besoin que d'énergie (électricité ou autre) pour fonctionner, c'est à dire pour « vivre », une fois que les programmes informatiques ont été chargés, la gravité de la planète, la pression, la température et la composition de l'atmosphère ne posent pas plus de problèmes que le vide spatial et ses redoutables particules de très haute énergie. (Problèmes qui ne se posent d'ailleurs que si l'artégène reste composé de fermions interagissant avec ces particules durant le « voyage »).
Compte-tenu de l'invraisemblable vitesse de nos processeurs (2 000 000 d'opérations par seconde!) et de la formidable puissance que pourraient avoir des « muscles » électrostatiques ou piézo-électriques associés à des effets d'antigravitation, on peut ne plus s'étonner des performances « sportives » que manifestent les ET s'ils sortent « d'usines ». S'ébaubit-on devant la « force » d'une pelleteuse?
Je suis étonné, videodraft, que vous mainteniez l'idée d'yeux phosphorescents alors que dans cette expression, l'adjectif est en contradiction avec le nom, comme quand Molière attirait le public en intitulant une de ses pièces « Le bourgeois gentilhomme ». Que peut-on espérer filmer de l'extérieur si on met le projecteur à l'intérieur de la caméra?
Revenir en haut Aller en bas
videodraft
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 68
Inscription : 03/06/2008
Localisation : ...
Emploi : ...
Passions : ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Lun 12 Jan 2009, 13:39

Oui, c'est vrai. "Les yeux Phosphorescent" est un peu spéculatif. Mais lumineux et "rougeoyants comme des braises" pour reprendre les termes des témoins, c'est certain.
J'entends bien, cher Alain02, la qualité de vos arguments concernant la camera obscura. Mais en matière d'exobiologie, n'est-on pas en droit d'attendre de ces créatures des facultés physiologiques qui dépassent notre entendement?
Je ne croyais pas au détail de la "lévitation" dans le rapport de Cussac. C'est d'ailleurs légitime de ne pas y croire car cela n'existe pas dans notre réalité. Mais trop de témoignages corroborant et sincères sont venus ébrécher mes certitudes. François et Anne-Marie, Janine, Madelyne, etc
Je crois que nous devons être à l'écoute de ces témoins et revaloriser leur parole. A la manière de Claude Lanzmann pour son documentaire "Shoah".
Ecoutons... ils ont tant à nous dire.

Mais cette fameuse cagoule balaclava, citée par trois témoins différents, à deux années d'écart entre chacun des cas... hasard?

"La parfaite raison fuit toute extrémité,
Et veut que l'on soit sage avec sobriété"

Le Misanthrope
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sklarhast
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Masculin Age : 50
Nombre de messages : 49
Inscription : 24/11/2007
Localisation : Saint Herblain
Emploi : maraîchage
Passions : Nature
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Lun 12 Jan 2009, 22:09

Alain02 a écrit:

Je ne parle pas, pour souligner l'invraisemblance la vie hors scaphandre sur une planète étrangère, de la présence de monoxyde de carbone dans l'atmosphère ni de gaz cyanure, ni du risque de contamination par des virus, des bactéries ou toutes sortes d'unicellulaire.
Arriver sur une planète pour laquelle on n'a pas été adapté par des milliards d'années d'évolution et essayer de vivre à l'état de nature sur celle-ci c'est une utopie de SF. Pour une être biologique, car un artégène qui n'a besoin que d'énergie (électricité ou autre) pour fonctionner, c'est à dire pour « vivre », une fois que les programmes informatiques ont été chargés, la gravité de la planète, la pression, la température et la composition de l'atmosphère ne posent pas plus de problèmes que le vide spatial et ses redoutables particules de très haute énergie. (Problèmes qui ne se posent d'ailleurs que si l'artégène reste composé de fermions interagissant avec ces particules durant le « voyage »).
Tout à fait juste, mais on peut imaginer des combinaisons protectrices, des capsules oculaires, des systèmes miniaturisés pour filtrer l'air, des pommades faisant barrière visant à garantir de tout ce flot de vie microscopique indésirable, permettant ainsi la survie pendant des périodes de temps limitées.
D'ailleurs il me semble que des êtres vêtus de scaphandres ont également été associés au phénomène OVNI. 
Quant à leurs vaisseaux on peut imaginer qu'ils soient en mesure d'intercepter ces particules à très haute énergie. Ces défis techniques ne sont peut-être pas plus insurmontables que tous ceux liés aux voyages interstellaires. 
De plus il apparaît qu'il y ait parfois des humains à bord de certains de ces vaisseaux mais là se pose le problème de la promiscuité avec des espèces ayant des besoins biologiques différents avec comme corollaire la nécessité d'une stérilisation absolue des lieux . A se demander si un être humain dans ces conditions puisse avoir une flore intestinale !


Dernière édition par Sklarhast le Lun 12 Jan 2009, 23:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
videodraft
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 68
Inscription : 03/06/2008
Localisation : ...
Emploi : ...
Passions : ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Lun 12 Jan 2009, 22:22

Bonsoir,

"De plus il y a des humains à bord de ces vaisseaux".

Tu veux sans doute parler des personnes abductées. Auquel cas oui, les humains y sont bien présent.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sklarhast
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Masculin Age : 50
Nombre de messages : 49
Inscription : 24/11/2007
Localisation : Saint Herblain
Emploi : maraîchage
Passions : Nature
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)   Lun 12 Jan 2009, 22:40

@videodraft a écrit:
Bonsoir,

"De plus il y a des humains à bord de ces vaisseaux".

Tu veux sans doute parler des personnes abductées. Auquel cas oui, les humains y sont bien présent.

Cordialement
Et bien non justement, en effet de nombreux témoins de rencontres rapprochées du quatrième type rapportent la présence d'êtres humains normaux à bord de certains de ces vaisseaux type soucoupe, qui plus est peuvent diriger les opérations, d'ailleurs souvent vêtus de combinaisons moulantes, s'exprimant parfois avec la langue de l'abducté, ou s'exprimant par gestes sans la moindre émission de parole, ou émettant à l'occasion un baragouinage parfaitement incompréhensible, ou une langue à connotation étrangère. 
A côté de ces humains d'apparence tout à fait normale sont vus aussi souvent des êtres que les témoins qualifient d'encore humains mais cette fois avec une apparence profondément modifiée, souvent repoussante, sans doute la conséquence d'altération du génome et de clonage.
A propos des deux petits êtres de la rencontre rapprochée de Valensole (taille de 1 mètre, morphologie générale proche de la nôtre, mais tête engoncée dans les épaules, et proportionnellement plus grosse que la normale, toute petite bouche en forme de trou avec émission de gargouillement, sans doute en guise de langage) Maurice Masse était convaincu qu’ils étaient bien humains mais provenant d’une autre planète. A noter leur don pour la télépathie, des yeux semble-t-il rieurs et moqueurs et des regards pas méchants, tout au contraire selon Maurice Masse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Video - Les enquêtes impossibles - enlèvement extraterrestre - Allagash (1976)
» L'intégralité des 56 Enquêtes Impossibles de Pierre Bellemarre
» CRASH, EXTRATERRESTRE ET VIDÉO…
» Des dossiers secrets sur les Ovni livrés au public en Angleterre
» Décès de Budd Hopkins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Base de données: les cas d'observations d'ovni classés par type :: Les affaires importantes dans l'histoire de l'ufologie :: VII/ Les RR4-