Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Publications d'archives Ovni dans le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Publications d'archives Ovni dans le monde   Jeu 01 Jan 2009, 19:39

Publications d'archives dans le monde

Depuis la publication de archives du Geipan un effet "domino" semble se produire. En effet à leur tour les ministères de la défense britanique et italien publient des archives des rapports d'observation sur internet. Il s'agit début d'autres pays devraient suivre dans les années à venir. Pour ce qui est des Usa il n'y a rien à espérer d'eux ...

France: Le CNES dévoile ses archives

Le 22 mars 2007marque l'ouverture sur le Net des archives du CNES sur les soucoupes volantes. Trente ans de témoignages et d'observations.




Soixante-dix ans après le premier cas d'ovni officiellement recensé en France, le Centre National d'Etudes Spatiales, le CNES, va donc ouvrir un site dédié aux PAN, les phénomènes aérospatiaux non identifiés. « Dans un premier temps, ce site permettra de découvrir plus de 3 000 documents écrits », précise Jacques Patenet qui conduit le projet. « 80% sont des procès-verbaux de gendarmerie, le reste étant des résultats d'enquêtes et d'expertises d'échantillons que nous avons rédigés. »

Au CNES, Jacques Patenet est responsable du GEIPAN, le Groupe d'Etude et d'Information sur les Phénomènes Aérospatiaux Non-identifiés. « Avant de mettre les documents administratifs en ligne », précise-t-il « nous avons du établir un cadre juridique et supprimer notamment toutes les informations relatives à la vie privée des témoins. »

Les autres difficultés étaient d'ordre plus technique. Il a fallu en effet numériser plus de 100 000 documents dont certains étaient très anciens. Il a fallu aussi développer une banque de données et sécuriser l'accès.

La fin des rumeurs

Attendu depuis plusieurs années par les amateurs d'ufologie et des scientifiques, ce site ne permettra pas apparemment de découvrir des scoops. « Beaucoup de passionnés se font des illusions sur le contenu de ces archives mais nous ne pensons pas que les ufologues y trouveront des cas inédits. Les exemples les plus célèbres sont déjà connus », tient-on à préciser au CNES. Ces archives permettront néanmoins d'avoir accès aux données brutes sur lesquelles le GEIPAN a fait ses enquêtes. Dans 55% des cas, le témoin a aperçu une météorite, un morceau de fusée. 30% des cas sont inexploitables et 15 % sont de vrais PAN qui résistent à l'analyse.

Cette publication mettra peut-être un terme aux rumeurs et différends qui opposent le CNES aux ufologues. « On nous a reproché de cacher des informations car pendant près de vingt ans nous n'avons rien diffusé. La
raison est qu'il n'y avait pas la volonté de faire l'effort nécessaire pour les diffuser. Suite à la réorganisation du GEIPAN, nous avons mis en place un comité de pilotage et le président du CNES a décidé qu'il fallait travailler dans une meilleure transparence », explique Jacques Patenet.

Les propos de Jean-Jacques Velasco, responsable du SEPRA, ancêtre du GEIPAN jusqu'en 2004, ont entretenu la confusion. En avril de la même année, il prétend dans son livre "Ovnis, l'évidence", publié aux éditions Carnot, que des extra-terrestres surveillent nos installations nucléaires. Une opinion loin d'être partagée par les scientifiques. Un rapport concluant l'étude officielle des ovnis par l'Armée de l'Air américaine, de 1948 à 1969, révélait l'absence d'intérêts scientifique et militaire.

Le phénomène des objets volants non-identifiés qui avait passionné le grand public et des experts dans les années 70, connaît aujourd'hui un certain désintérêt. Cela n'empêche pas le GEIPAN de vouloir améliorer la collecte des données « en élargissant l'assiette potentielle de témoins et en sensibilisant notamment les astronomes amateurs et les pilotes civils et militaires ».

Car après cette première version, le GEIPAN prévoit de consigner sur son site d'archives les nouveaux cas d'observation. A terme, il devrait aussi publier photos, vidéos, et documents sonores.

Les archives du Geipan sont ici:

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/

Source : http://www.news.fr/actualite/societe/0,380...39368045,00.htm

L’angleterre va publier ses X-Files


Nicholas Pope (1965) Ancien Spécialiste OVNI du Ministère de la Défense

Les enquêtes sur les observations d’OVNIs réalisées par une branche secrète du MoD vont être prochainement révélées et les officiels britanniques sont déjà submergés de requêtes.

Sans prévenir, l’OVNI de couleur orange fonçait dans leur direction. L’équipage du bombardier RAF Vulcan décroche violemment et envoi par radio qu’il est en train d’être poursuivi au dessus de l’atlantique par un gros objet inconnu. L’incident a été classifié comme observation d’OVNI et les détails ont été classifiés.

Maintenant, 30 ans après, cette rencontre extraordinaire figure parmi les milliers de cas similaires anciennement secrets contenus dans les ‘X-Files‘ du gouvernement que celui-ci s’apprète à rendre public.

Les cas, dont un grand nombre provient d’une branche du renseignement peu connue du ministère de la défense dédiée aux enquêtes sur les OVNIs, seront publiés par le MoD pour contrer ce que les officiels nomment “le labyrinthe de rumeurs et de spéculations mal informées” qui entourent Whitehall et son implication alléguée dans le domaine des OVNIs.

L’ouverture au public des archives du MoD donnera accès à des travaux jusqu’alors classifiés de la branche DI55 du MoD, dont la mission consiste à investiguer les rapports d’observations d’OVNIs et dont l’existence était jusqu’à récemment niée par le gouvernement. La publication d’environ 7000 rapports d’investigation d’observations d’OVNIs - chaque incident rapporté au cours des 30 dernières années - débutera au printemps prochain.

La décision de cette ouverture au public du catalogue de cas d’OVNIs de Whitehall a été prise le mois dernier après que le Directorate of Air Space Policy, l’agence gouvernementale responsable du filtrage des rapports sensibles a donné sa permission pour la plus grande déclassification de documents de toute l’histoire du MoD. Maintenant le gouvernement craint les conséquences de demandes trop élevées et le type de crash qui a touché le site du CNES en mars 2007 lorsque celui-ci publiait ses dossiers OVNI. Il est à supposer que les experts en technologies informatiques du gouvernement ont prévu un plan pour éviter que ce scénario se répète lorsque les dossiers OVNI britanniques seront rendus public.

Parmi le premier groupe de cas publiés se trouveront les dossiers officiels du gouvernement concernant le célèbre incident de Rendelsham, aussi appelé le “Roswell britannique” après qu’une soucoupe volante se serait écrasée dans le désert du Nouveau-Mexique il y a 60 ans. Lors d’une nuit brumeuse en 1980, plusieurs témoins ont rapporté avoir observé un OVNI atterrir dans la forêt de Rendelsham, dans le Suffolk. Les rapports font état de marquages similaires aux hiéroglyphes égyptiens et de créatures extraterrestres émergeant du vaisseau. Bien qu’un homme ait par la suite confirmé avoir monté un canular, les dossiers révélés par le MoD permettent d’éclaircir le point controversé concernant le fait que des radiations ont été détectées sur le site après l’observation.

Un autre cas étudié par la branche DI55 du renseignement - la version britannique des Men In Black - fait état d’une série de rapports envoyés à RAF Scampton dans le Lincolnshire par l’équipage d’un bombardier Vulcan en exercice au dessus de la baie de Biscay le matin du 26 Mai 1977. Selon les documents qu’a pu voir l’Observer, cinq hommes d’équipage, parmi lesquels le capitaine, le co-pilote et les navigateurs, ont observé “un objet” approcher de leur avion à 43 000 pieds au dessus de l’Atlantique. Le mystérieux engin a semblé tourner et suivre leur trajet pendant une distance de 4 miles.

Initialement, l’équipage a rapporté que l’objet ressemblait à des lumières d’atterrissage “avec un long faisceau de lumière au-devant” mais lorsqu’il a tourné vers eux les lumières se sont soudain éteintes laissant un halo orange diffus avec un point vert fluorescent dans le coin inférieur gauche. Puis, selon les signaux renvoyés à Scampton, l’équipage a remarqué un mystérieux objet “partant du milieu du halo vers l’ouest… grimpant à très haute vitesse à un angle de 45 degrés.”

Le navigateur du Vulcan a enregistré des interférences sur ses écrans radars provenant de la direction de l’OVNI qui ont continuées pendant 45 minutes alors que l’avion regagnait la Grande-Bretagne. Après le retour de l’équipage, le film issu de la caméra radar de l’avion a été examinée par les experts de la RAF. Ils ont trouvé une “réponse forte” depuis la direction de l’observation. L’OVNI a été enregistré comme “une ombre allongée” d’un objet “de grande taille” voyageant à une altitude similaire à celle du Vulcan. Un rapport envoyé au MoD le même jour mentionne que l’équipage “a été incapable d’offrir une explication logique de l’observation“.

Bien que la révélation complète des dossiers OVNI britannique soit annoncée, il est probable que des questions subsisteront. Est-ce bien la totalité des informations qui sera révélée au public? Malgré l’enquête du DI55 sur l’observation du Vulcan, il n’y a aucun détail dans le dossier indiquant ce qui a été trouvé et ce qu’est devenu le film du radar.

Selon certains experts, ces révélations visent plutôt à accréditer les théories selon lesquelles ces incidents impliquant des OVNIs sont, plutôt que des visites extraterrestres, des activités militaires comme des lancements de missiles, des tests de prototypes secrets ou d’autres activités ayant eu lieu durant la guerre froide.

Selon David Clarke, conférencier en journalisme à la Sheffield Hallam University et auteur de Flying Saucerers: A Social History of UFOlogy : “Il se passait définitivement quelque chose, mais ces dossiers montrent vraiment que le gouvernement ne savait pas non plus. Ces publications seront une source de déception pour certains, d’embaras pour d’autres.”

Le théoriciens du complot qui pensent que les divers gouvernements du monde cachent des secrets au sujet de la réalité des extraterrestres verront ce nouvel effort du MoD comme une opération de désinformation et continueront leur campagne pour la vérité, alors qu’officiellement la vérité sera désormais accessible à tous.

Selon l’ufologue Joe McGonable : “Il y aura toujours un noyau dur de personnes qui penseront que ces dossiers ont été préparés avant d’être rendus publics et qu’il existe un département secret au sein de l’armée qui a des dossiers différents, qui eux n’ont pas été rendus publics.”

Les OVNIs restent le principal sujet de demandes de Freedom of Information et la publication prochaine va certainement générer une réponse massive du public lorsque ces dossiers seront placés dans les archives nationales. Clarke, qui a rempli des centaines de demandes FoI, a récemment découvert que le gouvernement projetait de détruire 24 dossiers crées par le DI55 à cause d’une contamination par l’amiante.

Non seulement les dossiers OVNI étaient pollués, mais un total de 63 000 dossiers représentant entre 6 et 12 millions de pages - classifiées secret pour la plupart - étaient destinées au même sort. Ayant admis à Clarke avoir connaissance du problème, le MoD a opté pour la mise en place d’un projet de 3 millions de Livres ayant pour but de scanner les pages avant leur destruction. La copie des 24 dossiers contaminés appartenant au DI55 a été complétée l’année dernière, seuls les noms des officiels présents dans ces documents seront supprimés.

Bien que le gouvernement reste réticent à discuter de ses enquêtes et travaux sur les OVNIs, il est de notoriété publique que le DI55 a été sur la trace des OVNIs depuis les années 60. Les experts admettent qu’ils travaillent en collaboration avec le MI5, le MI6 et le GCHQ pour la collecte et l’analyse de menaces potentielles sur le pays.

La décision du gouvernement britannique d’ouvrir ses dossiers OVNI pourrait conduire le gouvernement US à suivre la même ligne. Un groupe d’anciens pilotes et d’officiels du gouvernement ont récemment demandé au Pentagone de re-ouvrir les enquêtes officielles sur les observations d’OVNIs.

Les archives sont disponibles ici:

http://ufos.nationalarchives.gov.uk/


article : Mark Townsend

source : Guardian Unlimited

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici


Dernière édition par Benjamin le Jeu 01 Jan 2009, 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Publications d'archives Ovni dans le monde   Jeu 01 Jan 2009, 19:39

Le ministère de la défense italienne publie ses archives







La France, pionnière mondiale en ce qui concerne la recherche officielle sur le phénomène Ovni avec une large ouverture sur l'information du public fait des émules. En effet, nous apprenons que le Ministère de la Défense Italienne met en ligne sur le net, toute les informations qu'il détiendrait sur les observations officiellement enregistrées par cette administration. Quelques pays ont déjà franchi le pas, la Grande Bretagne en Europe et quelques autres pays sur le continent Américain. Le dossier "ovni" devient donc de plus en plus populaire dans le monde, il est reconnu officiellement par de nombreux pays et nous pouvons espérer qu'un jour, un programme commun de recherche sera mis en place. L'initiative de la Fédération Airplane, visant à créer une collaboration à l'échelon Européenne était donc un objectif utile, il devrait donc être repris et intensifié afin d'en obtenir des résultats.



Le site Italien démontre par la pauvreté de l'information mise en ligne, que ce dossier n'était pas l'un des objectifs essentiels du Ministère de la défense, mais nous pouvons toutefois espérer qu'il sera dans l'avenir complété par des informations encore aujourd'hui inconnues. Saluons toutefois cette excellente décision qui conforte les recherches menées par les ufologues privés depuis plus de 50 ans. Rappelons qu'ils ont rassemblés la quasi totalité de la "matière première" nécessaire à une première analyse du phénomène, prouvant ainsi, que contrairement à ce que certains ont affirmés par ignorance, qu'ils ne sont pas aussi " farfelus" que cela !.



Le lien du site du Ministère de la Défense Italienne :

http://www.aeronautica.difesa.it/SitoAM/Default.asp?idnot=21625&idsez=205&idarg=&idente=67



Extrait du site :



Su delega dello Stato Maggiore Difesa (S.M.D.) raccoglie, controlla e monitorizza le segnalazioni inerenti gli oggetti volanti non identificati (O.V.N.I.), la cui statistica curata dal Reparto è disponibile su questo sito con riferimenti che decorrono dall’anno 2001 come di seguito riportato



- Avvistamenti Anno 2001;
- Avvistamenti Anno 2002;
- Avvistamenti Anno 2003;
- Avvistamenti Anno 2004;
- Avvistamenti Anno 2005;
- Avvistamenti Anno 2006;
- Avvistamenti Anno 2007.



Info transmisse par Gérard Lebat



http://www.les-repas-ufologiques.com/

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

Publications d'archives Ovni dans le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: ovni - définition informations et histoire-