Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Ven 24 Oct 2008, 21:01


Bonjour a tous.
Beaucoup de monde ici(pas tous),vois dans la bible
Des récits d’ascensions.
L’histoire d’Élie en est un excellent exemple.
Je propose que dans se topique, nous
essayons d’y recenser le maximum
de personnage ayant fait un voyage dans l’espace ou le ciel.
La bible ne doit pas forcément être
L’unique référence .
Bien sur le nom du personnage ne suffit pas.
Une description de son voyage est recommandé.
Les interprétations sont personnel selon que l’on est croyant ou pas,
Selon que l’on voit ceux-ci comme des poèmes ou des contes.

(L’ascension) Le voyage d’Élie:




Voici ce qui arriva lorsque Yahvé enleva Élie au ciel dans le tourbillon:
Élie et Élisée partirent de Gilgal, et Élie dit à Élisée:
"Reste donc ici, car Yahvé ne m'envoie qu'à Béthel
" mais Élisée répondit: "Aussi vrai que Yahvé est vivant
et que tu vis toi-même, je ne te quitterai pas !
" et ils descendirent à Béthel.
Les frères prophètes qui résident à Jéricho s'approchèrent
d'Élisée et lui dirent:
"Sais-tu qu'aujourd'hui Yahvé va emporter ton maître par-dessus ta tête ?"
Il dit: "Moi aussi je sais ; silence !"
Élie lui dit: "Reste donc ici, car Yahvé ne m'envoie qu'au Jourdain";
mais il répondit: "Aussi vrai que Yahvé est vivant et que tu vis toi-même,
je ne te quitterai pas !" et ils s'en allèrent tous deux.
50 frères prophètes vinrent et s'arrêtèrent à distance,
au loin, pendant que tous deux se tenaient au bord du Jourdain.
Alors Élie prit son manteau, le roula et frappa les eaux,
qui se divisèrent d'un côté et de l'autre,
et tous deux traversèrent à pied sec.
Dès qu'ils eurent passé, Élie dit à Élisée:
"Demande: Que puis-je faire pour toi avant d'être enlevé d'auprès de toi ?"
Et Élisée répondit: "Que me revienne une double part de ton esprit !"
Élie reprit: "Tu demandes une chose difficile:
si tu me vois pendant que je serai enlevé d'auprès de toi,
cela t'arrivera; sinon, cela n'arrivera pas."
Or, comme ils marchaient en conversant,
voici qu'un char de feu et des chevaux de feu se mirent entre eux deux,
et Élie monta au ciel dans le tourbillon.
Élisée voyait et il criait: "Mon père ! Mon père !
Char d'Israël et son attelage !" puis il ne le vit plus et,
saisissant ses vêtements, il les déchira en deux.
Il ramassa le manteau d'Élie, qui avait glissé,
et revint se tenir sur la rive du Jourdain. (II Rois II,1).


Dernière édition par Himotep le Ven 24 Oct 2008, 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Ven 24 Oct 2008, 21:10

Dans l’apocalypse d’Abraham (texte apocryphe).



Et cela arriva au couché du soleil.
Il y eu de la fumée , comme la fumée d’un four.
C’est ainsi qu’il me porta jusqu’à la limite des
Flammes de feu.
Puis nous montâmes ,comme (portées)
par des vents nombreux,
Jusqu’au ciel qui était fixe au
dessus du firmament.
Je vois en l’air,sur cette hauteur
que nous gravissons,une puissante lumière ,
Que l’on ne saurais décrire et dans cette
Lumière un feu puissant et dedans
Une troupe. De puissantes figures
Qui crient des paroles que je connaissait pas.

Le livre d’Hénoc.


(écrit a la première personne)
Voici maintenant la vision que j'eus :
Voici : Je me voyais environne de nuages et
de brouillards épais; je contemplais
avec inquiétude le mouvement
des astres et celui des éclairs,
tandis que des vents formidables soulevaient mes ailes
, et accéléraient ma course.
Je fus enlevé ainsi jusqu'au ciel et j'arrivai bientôt
a son mur bâti avec de pierres de cristal.
Des flammes mobiles en enveloppaient les contours.
Je commençai a être saisi d'effroi.
Cependant je m'enfonçai au milieu de ces flammes.
Et je pénétrai dans une vaste habitation
dont le pave était en pierres de cristal.
Les murs comme le pave, étaient également en cristal,
aussi bien que les fondements.
Son toit était forme d'étoiles errantes
et d'éclairs de lumière, et l'on voyait,
au milieu des chérubins de feu dans un ciel orageux.
Des flammes vibraient autour de ces murailles,
et la porte était de feu.
Quand je suis entre dans cette habitation,
elle était a la fois brûlante comme le feu,
et froide comme la glace; et il n'y avait la ,
trace ni de bonheur , ni de vie. Alors,
une terreur soudaine s'empara de moi ;
je tressaillis d'effroi.
Tout tremblant, je tombai la face contre terre,
et j'eus une vision.
Voici ; Il y avait une autre habitation
plus spacieuse que la première, dont toutes
les portes étaient ouvertes devant moi,
au milieu d'une flamme vibrante.
Telle était sa gloire, sa magnificence, sa grandeur,
qu'il m'est impossible de vous dépeindre,
ni la splendeur qui l'environne, ni sa vaste étendue.
Le pave était de feu ; au-dessus,
brillaient des éclairs et des étoiles errantes,
et le comble était tout entier d'un feu étincelant.
Je l'examinai avec attention, et je vis qu'il y avait un trône élevé ;
Dont l'aspect ressemblait a la grêle,
tandis que son contour était comme l'orbe éclatant du soleil
; et il en sortait des voix de chérubins.
De ce trône puissant s'échappaient
des torrents de flammes,
Qu'il était impossible d'envisager.
Et il y avait quelqu'un assis sur ce trône de gloire,
Dont le vêtement était plus blanc que la neige.
Et aucun ange n'était capable de regarder en face l
e Glorieux et le Magnifique, ni de s'approcher de lui ;
aucun mortel ne pouvait le contempler.
Un feu brillant brûlait autour de lui.
Il s'élevait aussi devant lui, un feu d'une grande étendue ;
en sorte qu'aucun de ceux qui l'entouraient
ne pouvaient en approcher, et des myriades
de myriades étaient devant lui.
Il n'avait besoin ni de conseils, ni d'assistance,
et les saints qui formaient sa coure,
ne le quittait ni jour ni nuit.
Je m'approchai autant que je pus,
voilant ma face, et plein de frayeur.
Alors, le Seigneur lui-même daigna de sa propre bouche
m'appeler par mon nom : approche, dit-il,
approche de plus près,
et viens entendre ma sainte parole.
Et il me prit, et il me fit pencher jusqu'a la porte.
Et moi, je tenais mes yeux baisses vers la terre.
http://www.croixsens.net/livres/henoc.php
L’ascension d’Isaïe



Ascension d'Isaïe :


Apocalypse judéo-chrétienne
d'inspiration gnostique de la fin du Ier ou du
début du IIe siècle.
Elle se compose de deux parties,
dont une première version de la première,
écrite en hébreu, était l'oeuvre d'un juif.
Cette première partie décrit le martyre du prophète Isaïe,
scié en deux au
moyen d'une scie à bois sur l'ordre du roi Manassé,
fils d'Ezéchias .
Le prophète est, pendant son martyre,
ravi en extase jusqu'au septième ciel,
où il retrouve d'autres prophètes et des patriarches.
Dans la seconde partie, qui est exclusivement chrétienne,
Isaïe est mené, au
septième ciel, auprès du Très-Haut et
il assiste à l'ordre que donne ce dernier à son
divin Fils de descendre à travers
les six autres cieux jusqu'aux enfers.
Le Fils du Très-Haut prend successivement
la forme animale des gardiens de
chacun de ces cieux afin de ne pas être reconnu d'eux.
Arrivé sur Terre, c'est d'un homme qu'il prend
finalement l'apparence, naissant
miraculeusement du sein d'une vierge mariée à Joseph,
à peu près tel que cela est
raconté dans l'Évangile selon Luc,
sauf que la grossesse de la vierge Marie ne dure
que deux mois et qu'elle n'accouche pas,
mais aperçoit un jour près d'elle un petit
enfant déjà capable de marcher.
Cet enfant passe ses premières années en Galilée,
puis accomplit, devenu
adulte, des prodiges au cours de sa vie publique.
Alors le Prince de ce monde, c'est à dire le Dieu des juifs,
ameute contre lui
les enfants d'Israël, qui le font mettre à mort
et suspendre à un poteau "sans savoir
qui il est".
Mais cela a pour effet de faire perdre
au Prince de ce monde une partie de
son pouvoir. Le Fils de Dieu descend alors aux enfers;
il y reste trois jours, puis
remonte à travers les cieux, accompagné
de beaucoup de justes et recevant, cette
fois, l'hommage des archanges gardiens de chaque planète.
Arrivé au Ciel supérieur, ses compagnons
et lui reçoivent leurs vêtements de
lumière, et l'on prédit son retour sur Terre
"au jour de la consommation des mondes".
Cette oeuvre, dont des versions complètes
n'existent qu'en grec et en
éthiopien, paraît avoir inspiré, entre autres,
Satornil et son disciple Cerdon.
La substance de sa deuxième partie
sera reprise dans "La Vision d'Isaïe" des
cathares .
[/size][/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Sam 25 Oct 2008, 19:24

Bonjour a tous.


L'ascension au ciel d'Indra



Selon les textes traditionnels, le Bouddha,
alors qu'il était âgé de 39 ans (vers - 519),
passe les trois mois de la saison des pluies
dans le ciel d'Indra, où il prêche à sa mère
défunte la doctrine bouddhique.
Il revient sur terre
le jour de la pleine lune du mois d'Âçvina
(septembre-octobre).
Pour le bouddhisme tibétain,
les tantras sont la transcription de cette prédication
du Bouddha durant son séjour au ciel d'Indra.


http://stehly.chez-alice.fr/biograph1.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon.D
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 68
Nombre de messages : 2141
Inscription : 21/10/2007
Localisation : charleroi
Emploi : pensionné
Passions : peche ,bricolage,poules naines .témoin vague belge
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Sam 25 Oct 2008, 19:38

Merci cher ami ,personnellement j'apprécie ton travail .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie.F
Modératrice
Modératrice
avatar



Féminin Age : 70
Nombre de messages : 337
Inscription : 08/05/2008
Localisation : Nérac (47 Lot-et-Garonne)
Emploi : Mère de Famille
Passions : Lecture, Broderie, Bricolage, Marche, etc...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Dim 26 Oct 2008, 18:51

Bonjour Himotep,

Très intéressant travail que tu as entrepris là, bien de questions se posent en effet sur les allées et venues sur la Terre de ceux que nous appelons les "dieux"...

Merci, bien amicalement.

Sirius.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Dim 26 Oct 2008, 19:22

le mythe d'étana:


C'est alors qu'entre en scène Etana, le roi de Kish.
Celui-ci désire ardemment un fils,
et fait pour cela une demande à Utu,
qui est aussi prié par l'aigle de lui venir en aide.
Faisant d'une pierre deux coups,
il dit à Etana que la solution est d'obtenir
une "plante d'enfantement", qui se trouve au Ciel,
où résident les dieux.
Pour se rendre dans ce lieu inaccessible aux mortels,
le dieu lui conseille de sortir l'aigle du trou,
de le soigner, et qu'alors celui-ci l'aiderait à la trouver.
Dans un premier temps, l'aigle ne veut pas l'aider,
et il ne cède qu'après qu'Etana l'ait longuement imploré.

Etana s'envole donc vers le Ciel sur le dos de l'aigle.
Après un long vol, il ne voit plus la Terre,
et s'approche du Ciel. Mais l'altitude l'effraie,
et il prie l'aigle de stopper l'ascension.
Il tombe alors du dos de l'aigle,
qui réussit à le rattraper avant qu'il ne touche le sol.

La suite de la tablette est brisée et la fin
nous est donc inconnue. Cependant,
la Liste royale sumérienne indique
que Etana a eut un fils comme successeur,
ce qui semble indiquer que la fin de ce mythe
doit être heureuse pour son héros.

tres interressant:
http://www.objetvolant.com/html/modules.php?name=Forums&file=viewtopic&t=7149&highlight=etana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Sam 01 Nov 2008, 00:12

Bonjour a tous.

la disparition de Romulus.

Romulus disparut tout à coup,
sans qu’il restât aucune partie de son corps
ni de ses vêtements. On a donc conjecturé
que les sénateurs s’étaient jetés sur lui
dans le temple de Vulcain,
qu’ils l’avaient mis en pièces,
et que chacun avait emporté sous sa robe
une partie de son corps.
D’autres ont dit que cette disparition
n’eut lieu ni dans le temple de Vulcain,
ni en présence des sénateurs seuls ;
mais que Romulus,
tenant ce jour-là une assemblée du peuple hors de la ville,
près du marais de la Chèvre, il se fit tout à coup
dans l’air une révolution extraordinaire,
et il survint une tempête si affreuse,
qu’il serait impossible de la décrire.
La lumière du soleil fut totalement éclipsée ;
une nuit horrible couvrit les airs ;
on n’entendait de toutes parts que de grands éclats de tonnerre,
que des vents impétueux qui soufflaient avec violence.
Le peuple effrayé se dispersa ;
mais les sénateurs se rapprochèrent les uns des autres.
Dès que l’orage fut passé, et que le jour eut repris sa lumière,
le peuple revint au lieu de l’assemblée.
Son premier soin fut de demander et de chercher le roi,
qui ne paraissait pas : mais les sénateurs,
arrêtant ses perquisitions, lui ordonnent d’honorer Romulus,
qui vient d’être enlevé parmi les dieux.

http://ugo.bratelli.free.fr/Plutarque/PlutarqueRomulus.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SebastienP
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 187
Inscription : 18/02/2008
Localisation : allemagne
Emploi : Technicien
Passions : Photo Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Sam 01 Nov 2008, 21:23

Sujet qui était nécessaire. Merci Himotep.
Dans la langue allemande, l'Ascension du Christ, ou celle de Marie(l'Assomption qui viendrait du latin enlever, prendre) se traduisent tous deux par "Himmelfahrt". Fahrt étant l'idée d'un transport véhiculé, au contraire de Gang, sans véhicule.
Himmel voulant dire le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Dim 02 Nov 2008, 16:11

Bonjours a tous.



Merci sebastien pour cette traduction.


le voyage d'arjuna.






Et sur ce chariot divin, semblable au soleil, marchant à merveille, l'avisé descendant Kuru vola joyeusement vers le haut.
Alors qu'il devenait invisible pour les mortels qui marchaient sur terre,
il vit de merveilleux chariots aériens par milliers.
Aucun soleil, ni lune, ni feu ne brillait là,
mais ils brillaient d'une lumière propre acquise par leurs mérites.
Ces lumières qui sont vues comme les étoiles
ressemblent à des flammes d'huile en raison de la distance, mais elles sont très grandes.
Le Pandava le vit brillantes et belles, brillant de leur propres foyers avec un feu à eux.
Elles sont les prophètes royaux parfaits, les héros abattus à la guerre, qui,
ayant gagné le paradis de par leurs austérités,
se rassemblent par centaines de groupes.
Ainsi des milliers de Gandharvas
avec une lueur semblable à celle du soleil ou du feu,
et des Guhyakas et prophètes et les hôtes des Apsaras.

Regardant ces mondes auto-lumineux, Phalguna,
étonné, interrogea Matali d'une manière amicale,
et l'autre lui dit, "Ceux-ci sont des hommes d'actes saints, enflammés de leurs propres foyers, que vous voyez, mon seigneur,
semblables aux étoiles depuis la terre ici-bas." Alors il vit restant au portail l'éléphant blanc victorieux,
doté de quatre défenses, s'élevant comme le Kailasa pointu. Conduisant sur la route des Siddhas,
ce plus excellent Kuru Pandava brilla en avant comme le vieux et grand roi Mandhatar.
Le prince à l'oeil de lotus passa par les mondes des rois,
puis regarda Amaravatl, la cité de Indra.

http://rr0.org/science/crypto/archeo/enquete/dossier/Vimanas/

http://anjalika.over-blog.com/article-4429264.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Dim 02 Nov 2008, 18:05

les hopis et les kachinas.

Je vais te raconter à quoi il ressemble.
Si on coupe une calebasse en deux‚
on obtient une forme qui a l’aspect d’une coupe ou soucoupe ;
si on assemble deux de ces parties‚
on obtient la forme du vaisseau que l’on utilisa jadis
pour se rendre sur ces planètes.
Quand on est assis à l’intérieur‚
on peut se déplacer
dans toutes les directions et on ne tombe pas‚
quelle que soit la vitesse.
Comme il a cette forme‚ nous l’appelons Inioma.

Chez les Hopis‚ on sait que quelques-uns des nôtres ont volé
dans ces vaisseaux et que ces vaisseaux
ont également été utilisés dans d’autres pays
‚ car les Atlantes sont venus chez nous dans ces vaisseaux.


http://www.anunna.net/antonparks/atlantis2.html#7

http://ile-mysterieuse.over-blog.org/article-21516492.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Dim 09 Nov 2008, 21:04

Bochica en colombie.

Quand l’humanité était plongée dans le désordre,
un ancien vénérable possédant
une longue barbe et des cheveux blancs,
vêtu d’une tunique et garni d’un bâton d’or,
fit son apparition à l’Est de la savane de Bogota
(Lande de Chingaza Bochica).
Celui-ci prêchait et enseignait les bonnes mœurs
aux habitants, et leur a dicté quelques préceptes moraux.

Il leur appris à ensemencer les terres,
fabriquer des maisons, tisser le coton et l’agave,
produire des marmites en terre cuite,
la manière de calculer le temps et déterminer
des dates pour les récoltes.

La légende indique qu’à un moment donné,
quand la savane de Bogota fut inondée
par Chibchacun (Dieu des eaux ), Bochica
invita les grands caciques(http://fr.wikipedia.org/wiki/Cacique) à l’accompagner
dans la Région de Tequendama.

Sur place, il monta sur un arc-en-ciel
et avec sa canne, il frappa les roches laissant
s’échapper les eaux.
http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.galeriedave.fr/images/legendes/bochica1.jpg&imgrefurl=http://www.galeriedave.fr/fr/legendes.htm&h=167&w=200&sz=16&hl=fr&start=16&um=1&usg=___jVtdoIYGgSuGB0ImQJxbphLLqQ=&tbnid=-Z9Oywhj9jNIBM:&tbnh=87&tbnw=104&prev=/images%3Fq%3Dbochica%26um%3D1%26hl%3Dfr%26rlz%3D1T4HPEA_fr___FR241%26sa%3DX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Dim 16 Nov 2008, 20:15

Bonsoir a tous.

Salomon:
Dans le kébra nagast : http://fr.wikipedia.org/wiki/Kebra_Negast ,
est relaté le récit des voyages de Salomon a bord d’une
voiture céleste.
Le roi et tout ceux qui lui obéissaient volaient a bord d’une voiture céleste ,
sans effort , sans sueur et parcouraient en un jours le chemin qui aurait
pris trois mois a pied.
Dans beaucoup d’endroit du moyen orient des montagnes sont appelées
Le trône de Salomon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Lun 24 Nov 2008, 21:54

Bonjours a tous.

simon le magicien(http://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_le_Magicien

On prétend que Simon mourut en l'an 64, d'une chute faite en voulant s'élever dans les airs sur un char de feu,
afin de contrefaire l'ascension de Jésus-Christ. Arnobe dit seulement qu'il se cassa la jambe,
mais que de honte il se tua en se jetant par la fenêtre de la maison qu'il habitait.
Les Actes de Pierre (apocryphe du IIe siècle):
Simon s’envola vers le ciel ; mais il en retomba et mourut



http://pagesperso-orange.fr/compilhistoire/gnosticisme.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Dim 25 Jan 2009, 14:35

Bonjour a tous.

Le roi bran.

Les traditions celtiques rapportent qu'au temps de Belisama (pareil à la flamme)
en qui l'on reconnait aisément Vénus
- comète entrant dans notre atmosphère- le roi Bran, navigateur des régions mystérieuses,
voguait vers l'occident à bord d'un char ailé
qui ne touchait pas les eaux.
{Livre, Livre des maîtres du monde (Le), Robert Charroux, Ed. Robert Laffont}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Ven 06 Fév 2009, 21:47

Bonjour a tous.
quelques citations dans la bible

samuel.
" La fumée sortait de ses narines (celle de Yahvé), un feu dévorant

sortait de sa bouche, d'ardentes braises en jaillissaient.

Il inclina les cieux et descendit. Une sombre nuée était sous ses pieds.

Il monta sur un chérubin, il vola. Il plana sur les ailes du vent,

il s'entoura de ténèbres comme d'une tente.

De l'éclat qui l'entourait ont jailli grêles et braises de feu..." (II Samuel 22)

zacharie:
« Levant les yeux, je vis un rouleau qui volait. L'Ange me dit :

que vois-tu ? - "Un rouleau qui vole, réponds-je;

il a vingt coudées de long et dix de large * » . (Zacharie -5)

Jean:
Je vis alors un grand trône blanc et Celui qui siégeait dessus (Dieu).

Ciel et terre fuirent sa face si bien qu'on n'en trouva plus la place.

Je vis alors un ciel nouveau et une terre nouvelle puisque le premier ciel et la première terre s'en étaient allés...
Seulement, il n'y avait plus de mers désormais."

http://site.voila.fr/futura/22ezechiel.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Ven 20 Mar 2009, 23:17

Bonsoir a tous .

Plus de détail sur le cas Zacharie.
Zacharie chapitre 5.

5:1 Je levai de nouveau les yeux et je regardai, et voici, il y avait un rouleau qui volait.

5:2 Il me dit: Que vois-tu? Je répondis: Je vois un rouleau qui vole; il a vingt coudées de longueur, et dix coudées de largeur.

5:3 Et il me dit: C'est la malédiction qui se répand sur tout le pays;
car selon elle tout voleur sera chassé d'ici,
et selon elle tout parjure sera chassé d'ici.

5:4 Je la répands, dit l'Éternel des armées, afin qu'elle entre dans la maison du voleur et de celui qui jure faussement en mon nom,
afin qu'elle y établisse sa demeure, et qu'elle la consume avec le bois et les pierres.

5:5 L'ange qui parlait avec moi s'avança, et il me dit: Lève les yeux, et regarde ce qui sort là.

5:6 Je répondis: Qu'est-ce? Et il dit: C'est l'épha qui sort. Il ajouta: C'est leur iniquité dans tout le pays.

5:7 Et voici, une masse de plomb s'éleva, et il y avait une femme assise au milieu de l'épha.
Epha: (Poids et mesures bibliques). L'épha et le bath mesurent 22 litres environ et servaient à mesurer des matières sèches et des liquides.
Le bath est exclusivement réservé à la mesure de liquides. Les valeurs sont approximatives. Dans le Proche Orient ancien,
les normes variaient en fonction des régions et des villes. On ne peut affirmer qu'Israël possédait un système de poids et de mesures unifié.


5:8 Il dit: C'est l'iniquité. Et il la repoussa dans l'épha, et il jeta sur l'ouverture la masse de plomb.

5:9 Je levai les yeux et je regardai, et voici, deux femmes parurent. Le vent soufflait dans leurs ailes; elles avaient des ailes comme
celles de la cigogne.
Elles enlevèrent l'épha entre la terre et le ciel.

5:10 Je dis à l'ange qui parlait avec moi: Où emportent-elles l'épha?

5:11 Il me répondit: Elles vont lui bâtir une maison dans le pays de Schinear; et quand elle sera prête, il sera déposé là dans son lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Mer 25 Mar 2009, 22:10

Bonsoir a tous.

Horihime et Kengyu.

Tanabata est la fête japonaise des étoiles provenant des traditions Obon et de la fête des étoiles chinoises, Qi Xi. La fête a généralement lieu le 7 juillet ou le 7 août, et célèbre la rencontre de Orihime (Alpha Lyrae /Véga) et Hikoboshi (Alpha Aquilae/Altaïr).
La Voie lactée, une rivière d'étoiles qui traverse le ciel, sépare les deux amants, et il leur est permis de se rencontrer une fois l'an. Ce jour particulier est le septième jour du septième mois lunaire du calendrier luni-solaire. Il y a plusieurs déclinaisons de cette légende chinoise.

la légende:

Il était une fois un endroit qu'on appelait la voie lactée. La voie lactée séparait le monde en deux : d'un côté vivaient les hommes, de l'autre côté vivaient les dieux. A l'ouest, le monde des hommes; à l'est, le monde des dieux. Il n'y avait pas d´échanges entre les deux.

A l'est vivait un beau jeune homme appelé Kengyu. Il était vacher et passait son temps auprès de ses vaches. A l'ouest, dans le monde des dieux, vivaient des soeurs d'une grande beauté. Ces princesses tissaient toutes des étoffes superbes, mais celles de la plus jeune des soeurs, Orihimé, étaient d'une splendeur dépassant toute imagination. Kengyu et Orihimé vivaient ainsi de chaque côté de la vaste voie lactée.

Un jour où Kengyu promenait ses vaches, il traversa la voie lactée sans s'en rendre compte, et se retrouva de l'autre côté, à l'est. Au même moment, les princesses s'apprêtaient à se baigner dans la rivière; elles enlevèrent leur somptueux kimonos et entrèrent dans l'eau. Kengyu, ignorant qu'elles étaient des déesses, regarda les princesses prendre leur bain. Elles étaient toutes d'une grande beauté, mais le coeur de Kengyu fut chaviré par la plus jeune d'entre elles. Kengyu tomba amoureux de Orihimé au premier regard. Une des vaches, qui observait Kengyu, lui murmura :

"Kengyu, dérobe le kimono de cette jeune beauté!"

Kengyu obéit à la vache; il décrocha prestement le kimono de la branche à laquelle il était accroché et alla se cacher derrière un rocher. Les princesses ayant fini leur bain sortirent de la rivière et revêtirent leurs kimonos; mais seule la plus jeune des soeurs ne trouvait pas le sien. Elle dit à ses soeurs qui rentraient :

"Je vous rejoins dans un instant."

Mais sans kimono, elle ne pouvait pas voler et resta donc là, toute nue et tremblante.

Elle entendit alors une voix, derrière elle :

"C'est moi qui ai pris ton kimono... En échange, j'ai une faveur à te demander."

Orihimé se retourna et vit un jeune homme, qui lui tournait le dos.

"Epouse-moi.", lui dit-il.

"Je dois rentrer chez moi, de l'autre côté de la voie lactée.", répondit Orihimé.

Le jeune homme se tourna vers la princesse qui se tenait cachée derrière une roche.

"Epouse-moi.", dit-il encore une fois.

Orihimé, examinant Kengyu, sentit son coeur s'émouvoir. Il avait fière allure, et un si beau regard. Elle décida d'accèder à sa demande et de devenir sa femme. Mais elle pensa également, en elle-même :

"Une fois qu'il m'aura rendu mon kimono..."

Les années passèrent et Orihimé et Kengyu eurent deux enfants, une fille et un garçon. Orihimé ne rentra pas même une seule fois chez elle, à l'est de la voie lactée, chez les dieux. Ils vivaient heureux ensemble, avec leurs enfants.

Cependant, un jour la déesse du mont Konron apprit que Orihimé vivait chez les hommes, et avait même eu des enfants avec Kengyu. Cette nouvelle la mit très en colère; elle était jalouse de ce bonheur.

"Je ne permettrai pas cela; ramenez immédiatement Orihimé!" ordonna-t-elle. Elle envoya des serviteurs, qui ramenèrent de force la princesse dans le monde des dieux.

Kengyu et les enfants, restés seuls, étaient au désespoir et pleurèrent longtemps. Mais il ne sert à rien de rester à pleurer sans rien faire. Aussi un jour Kengyu prit-il une grande hotte, dans laquelle il installa les enfants, et la hotte sur le dos il partit vers l'est, au-delà de la voie lactée. Il marcha des jours et des jours, jusqu'à atteindre le bord de la voie lactée; mais chose étrange, là où aurait dû commencer la voie lactée, il n'y avait rien.

Où que Kengyu aille, la voie lactée se trouvait toujours plus loin. Afin de séparer Kengyu et Orihimé et de détruire leur amour, la déesse du mont Konron avait déplacé la voie lactée, pour qu'ils ne puissent pas se rencontrer. Kengyu et Orihimé versaient des larmes, de chaque côté de la voie lactée.

Kengyu est les enfants rentrèrent chez eux, lançant des regards pleins de tristesse vers la lointaine voie lactée. Ils continuaient de vivre dans la tristesse, quand un jour une vache qui les avait pris en pitié leur dit :

"Kengyu, quand je serais morte, fais une veste de mon cuir; si tu portes cette veste, tu pourras aller jusqu'à la voie lactée."

La vache rendit l'âme à l'instant. Kengyu, qui comprit que la vache était morte pour qu'il puisse rencontrer Orihimé, pleura de reconnaissance. Utilisant le cuir de la vache, il fit immédiatement une veste, la mit et portant sur son dos les enfants dans la hotte, partit vers la voie lactée.

Lorsque Kengyu et les enfants arrivèrent au bord de la voie lactée, les étoiles brillaient de tous leurs feux et le paysage était superbe. Kengyu, tout à la joie de retrouver sa femme, était aux anges, les enfants criaient "Maman!".

A ce spectacle, la déesse du mont Konron entra dans une terrible colère, et sépara la voie lactée en deux avec une épingle à cheveux, de façon à ce que Kengyu et les enfants ne puissent pas rejoindre Orihimé.

De ce fait, la voie lactée enfla, enfla tellement qu'elle déborda. Kengyu et les enfants manquèrent de peu d'être emportés par les flots et de se noyer. Cependant, cela ne les fit pas renoncer.

"Papa, si nous puisons l'eau et vidons la voie lactée... nous pourrons la traverser et aller rejoindre Maman!"

Kengyu, ainsi que le proposaient les enfants, commença à puiser l'eau et écoper la voie lactée, puiser et écoper indéfiniment. Lorsque le père fut fatigué, sa fille le remplaça, lorsque sa soeur fut fatiguée, le frère la remplaça, à tour de rôle ils puisèrent et écopèrent sans relâche.

La déesse du mont Konron, voyant ceci, leur dit :

"Arrêtez de puiser l'eau de la voie lactée! A partir d'aujourd'hui, les enfants vivront à l'est, avec leur mère, dans le monde des dieux. Quant à toi, Kengyu, tu pourras rencontrer Orihimé le septième jour du septième mois de l'année. Une fois par an, une seule. Qu'il en soit ainsi!"

Kengyu s'inclina devant la volonté de la déesse du mont Konron et la
remercia.

Depuis ce jour, chaque année, le sept juillet Kengyu et Orihimé se rencontrent au sommet de la voie lactée, et chaque année ont lieu des retrouvailles émouvantes.

De nos jours encore, l'été la voie lactée brille de tous ses feux, longue voie blanche dans le ciel. De chaque côté, brille une grosse étoile : Kengyu et Orihimé; à côté de Kengyu, brillent deux étoiles plus petites, ce sont les enfants.

http://japanswap.canalblog.com/archives/2007/08/24/5984786.html
http://www.contes.biz/conte-802-Tanabata_:_les_amours_malheureuses_de_Kengyu_et_Orihime.html
http://users.skynet.be/sky42184/jap_Tanabata.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Dim 29 Mar 2009, 22:34

Bonsoir a tous.
Légende du temple d'hangkor vat.

Kétoméléa:

Le roi Tévavong-Aschar n'avait aucun enfant.
Il ordonna à la reine d'observer les préceptes
bouddhiques afin d'obtenir un fils.
Elle accepta et prépara le rituel de demande d'un fils.
Au bout de sept jours, la reine rêva qu'Indra,
le suprême roi des dieux, descendait du ciel,
venait toucher son ventre et lui offrait
une guirlande de fleurs. Ensuite, il était retourné
à sa résidence céleste. A son réveil, elle apprit
à son auguste époux ce rêve. Le grand monarque
fit venir un devin pour l'interpréter. Ayant réfléchi, il dit :
- La reine va avoir un fils comblé d'une puissance
qui vaincra tous les ennemis de toutes les directions.
Peu de temps après, la reine fut enceinte.
Quand la grossesse fut à terme, elle donna
naissance à un fils d'une grande beauté.
Le roi, l'excellent père, lui donna le nom de Kétoméaléa,
c'est-à-dire « Lumineuse-Guirlande-de-Fleurs »,
en raison du songe de la reine.
Quand Kétoméaléa eut grandi et atteint l'âge
de six ans, Indra ordonna au dieu Méatolei
de prendre le char divin Pichayon pour aller
le chercher et le conduire au Ciel des « Trente-Trois ».
Kétoméaléa, en effet, dans l'existence antérieure,
avait été le fils d'Indra :
celui-ci l'avait envoyé renaitre en être humain
afin qu'il protégeât la religion boud¬dhique
et qu'il prit soin du royaume dans la gloire,
la prospérité et la paix.
A la tombée de la nuit, le dieu Méatolei monta
sur le char divin Pichayon, descendit du ciel,
entra dans le palais et prit avec soin dans
ses bras Kétoméaléa. Puis il le déposa
dans le char divin Pichayon qui s'envola.
Il l'emmena devant Indra au Ciel des « Trente-Trois ».
Le matin, le roi Tévavong-Aschar et la reine
se réveillèrent et ne virent pas leur fils.
Ils furent très affligés, ils firent venir un devin
pour faire des calculs magiques. Celui-ci prédit :
- En ce qui concerne l'auguste enfant qui a disparu,
il suffit que le peuple, les mandarins,
les brahmanes de tout le royaume observent
les préceptes bouddhiques pendant sept jours ;
alors on retrouvera l'auguste enfant dans le palais.

la legende complete ici:
http://www.khmer-network.com/content/view/35/28/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Mer 17 Mar 2010, 14:10

Bonjour a tous.
Tchang Tao-ling:
La renommée du Kun Lun chez les Taoïstes vient de ce que le maitre céleste Tchang Tao-Ling (34-156, fondateur du taoïsme religieux) était allé y chercher deux épées qui chassaient les mauvais esprits. C’est dans cette montagne qu'il aurait bu la drogue d’immortalité (découverte un de ses aïeux) avant de monter au Ciel sur un dragon de cinq couleurs.
Le Kun Lun s'appelle également "Hsien Shan", la "montagne des immortels". Chez les Taoïstes elle symbolise en effet le séjour de l’immortalité, un peu comme notre paradis terrestre.
Protégée par la rivière Ruoshi (qui engloutit tout) et par une montagne de feu, elle est gardée par des animaux fantastiques.
Et on dit que Lao-tseu s’y serait retiré, après avoir quitté la Chine.
http://www.webzinemaker.com/admi/exec/print.php3?ident=philo-&rubr=4&id=166834





Son école - telle qu'elle est connue à l'époque de son petit-fils - s'apparente à une secte en rébellion contre la religion officielle et le pouvoir politique trop préoccupés par leurs impôts ; elle est d'essence mystique puisque ses membres se revendiquent comme des élus. Il faut y voir davantage une tentative de préservation des traditions authentiques plutôt qu'un mouvement révolutionnaire : le sage ne se compromettant pas dans la corruption et l'exploitation du peuple.

plusieurs ouvrages dont Le Talisman de la puissante alliance. Il meurt - ou plutôt devient en quelque sorte immortel - en 156, à 123 ans, [7] sur le mont Qingcheng . Selon certains il s'envole accompagné de sa famille et de quelques disciples.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Zhang_Daoling
mont kunlun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 42
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Mer 17 Mar 2010, 17:38

Bonjour Claude,

En complément, voici un ouvrage que je conseille.

Lao Tseu et le taoïsme de Max Kaltenmark


_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
achim
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 67
Nombre de messages : 459
Inscription : 04/01/2010
Localisation : Loir & Cher
Emploi : ****
Passions : musique & arts, épistémologie, mystères
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Mer 17 Mar 2010, 17:39

Bonjour Claude.T

Dans le livre d'Enoch, celui-ci, dans le palais céleste de cristal (!), a une vision de Dieu alors qu'il se prosterne, le visage au sol. Or, j'ai rapproché ce fait de l'abduction du soldat José Antonio Da Silva, présumé enlevé à Bebedouro en 1969. Da Silva se retrouve dans une grande salle devant des nains barbus ; il subit de leur part divers rites initiatiques. Soudain, il voit lui apparaître (et à LUI SEUL !) un homme ayant l'aspect du Christ (dans l'imagerie Saint-Sulpicienne classique), qui lui délivre un message que Da Silva ne voudra jamais révéler.
Il semble que l'apparition gigogne soit un très vieux thème !!

Cordialement

ACHIM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Ven 23 Avr 2010, 05:08

Bonjour Claude, je me permet d'intervenir brièvement dans ton sujet pour poser une question; que peut-on penser du passage de la Bible qui dit:.........Des peuples viendront de loin, en grand nombre, des points les plus reculés de l'univers pour habiter auprès de ton saint Nom..............Tobie ch.13, verset 11 ? Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Ven 23 Avr 2010, 16:29

Bonjour joseph 57 .
Que penser de se passage?
Et bien on peut penser qu'il dit juste se qui est écrit sans changer un iota .
La la difficulté viendrait de savoir se qu'est le saint nom?Le saint nom serait il quelque
d'ajouté au texte?
Ou bien l'interpréter chacun a sa façon .
Voila le problème avec les textes des religions ,sont ils poèmes , fait réel ,
légendes ou encore interprétations d'un évènement classique extrapolé a la sauce mystique?
En tout cas merci pour se passage joseph 57 et si vous en trouvé d'autre n'hésitait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Ven 23 Avr 2010, 19:03

Merci pour ton point de vue Claude, je ne manquerais pas de mette d'autres passages de la Bible qui me semblent corespondre à ton sujet puisque tu m'y invites.Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 42
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?   Ven 21 Mai 2010, 16:06

Isra et Miraj

L'isrâ' (en arabe إسراء « voyage nocturne », venant du verbe سرى [sara'a], « voyager la nuit ») est, pour les musulmans le voyage nocturne que leur prophète Mahomet aurait fait de La Mecque à Jérusalem puis au paradis et aux enfers. Il est suivi par le mi`râj (معراج, « échelle, ascension ») quand Mahomet serait monté aux cieux puis descendu aux enfers en compagnie de l'ange Gabriel sur une monture appelée Bouraq (بُرَاق « éclair ») après être allé sur le mur du temple à Jérusalem.



Origines

Ce voyage nocturne est très brièvement évoqué dans le verset 1 de la sourate XVII du même nom :
« Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur Mahomet, de la mosquée al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa1 dont Nous avons béni l’alentours, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant »
— traduction de Muhammad Hamidullah, texte intégral sur Wikisource

Ce voyage est commémoré, chaque année, au soir du vingt-septième jour du rajab, lors de la « nuit de l'ascension » (Lailat al-Miraj).
Les détails de ce voyage sont rapportés par des hadiths.

Description du voyage

Mahomet fit ce voyage nocturne bien avant l’hégire. Il le fit éveillé et non en rêve. De La Mecque à Jérusalem, il prit pour monture le Bouraq, une créature décrit comme surnaturelle. Arrivé sur les lieux, il attacha sa monture devant la porte de la mosquée1 où il entra accomplir deux rak’a, génuflexions, inclinaisons dans une prière dite de salut.
Ensuite, il fit une ascension (le mi`raj) à travers les cieux en compagnie de l'archange Gabriel. Il parvint au ciel inférieur où il rencontra Adam, au second, il rencontra Jésus (Issa) et Jean le Baptiste (Yahya). Au troisième il vit Joseph fils de Jacob (Yusuf), au quatrième, Hénoch (Idris), au cinquième, Aaron (Haroun), au sixième, Moïse (Moussa) et enfin, au septième ciel, c'est au tour d'Abraham (Ibrahim). Il atteignit ensuite un niveau où il entendit un bruit de plumes, celles qui inscrivent ce qui est prédestiné pour tout ce qui existe. Puis il parvint jusqu'au lotus des confins, Sidrat al-Muntaha, frontière du septième ciel où Gabriel apparut dans sa vraie forme avec ses six cents ailes. Il vit un rebord vert faisant barrage le long de l’horizon. Le prophète aperçut la Maison peuplé (bayt al mamour) à laquelle s’adossait Ibrahim (le patriarche Abraham), celui qui fut le constructeur de la Maison terrestre c'est-à-dire la Kaaba. Dans la Maison peuplée, il entre chaque jour soixante-dix mille anges2 pour adorer Allah pour ne plus y retourner et ce jusqu’au jour de la résurrection. Mahomet eut aussi l'occasion de voir le paradis et l’enfer. C’est au cours de cette nuit que Dieu lui prescrivit cinquante prières obligatoires qui furent finalement allégées à cinq par miséricorde et indulgence pour les adorateurs de Dieu. Mahomet descendit ensuite avec les prophètes à la mosquée Al-Aqsa où il dirigea une prière en tant qu'imam à laquelle ils se joignirent. Enfin, il sortit de la mosquée Al-Aqsa et chevaucha à nouveau le Bouraq pour retourner à la Mecque durant cette même nuit.
La date de cette nuit au cours de laquelle a eu lieu le voyage nocturne et l’ascension n’a pas été spécifiée précisément dans les hadiths authentiques, que ce soit au cours du mois de Rajab ou un autre. Et tout ce qui a été rapporté concernant la date précise de cette nuit ne remonte pas authentiquement à Mahomet, d’après les savants du hadith.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Isra_et_Miraj

Bouraq

Le Bouraq ou Burak est, selon la tradition islamique, un coursier fantastique venu du paradis, dont la fonction est d'être la monture des prophètes. Selon l'histoire la plus connue, au VIIe siècle, le Bouraq fut amené par l'archange Gabriel pour porter le prophète de l'islam, Mahomet, de La Mecque à Jérusalem, puis de Jérusalem au ciel avant de lui faire effectuer le voyage de retour au cours de l'épisode dit Isra et Miraj (signifiant respectivement en arabe : « voyage nocturne » et « échelle, ascension », qui est le titre d'un des chapitres du Coran). Le Bouraq a aussi porté Ibrahim (Abraham) lorsqu'il rendit visite à son fils Ismaïl (Ismaël), à la Mecque. Il est un sujet d'iconographie fréquent dans l'art musulman, où il est généralement représenté avec une tête de femme, des ailes, et une queue de paon.

Étymologie

Le mot « Bouraq » est issu de l'arabe براق (burāq), qui signifie éclair.

Sahih al-Bukhari

Des descriptions plus détaillée de cet épisode dans les premiers versets des miracles d’Al-Isrâ’ et Al-Mi`râj. Un extrait d'une traduction du Sahih al-Bukhari décrit le Bouraq comme tel : « Un animal blanc et long, plus grand qu'un âne mais plus petit qu'une mule, qui pose son pied aussi loin que le regard peut porter. »3.

Autres mentions

Un récit du voyage nocturne rapporté par Omm Hâni’ donne un autre éclairage sur le Bouraq : « Le Prophète dormait chez nous la nuit où le miracle d’al-Isrâ’ eut lieu. Je constatai son absence cette nuit là et je ne pus fermer l’œil de peur qu’un malheur ne lui soit arrivé. [A son retour], le Prophète m’expliqua : Gabriel vint me voir, il me prit par la main et nous sortîmes de la maison, puis devant la porte, je trouvai une monture entre la mule et l’âne. Il me fit monter dessus et nous partîmes. » Il s'agissait selon les interprétation des textes d'une grande bête blanche, plus grande que l'âne mais plus petite que le mulet. Il pouvait poser ses sabots à l'extrême limite où se portait le regard. Il avait de longues oreilles. Chaque fois qu'il faisait face à une montagne, il étendait les jambes. Il avait deux ailes sur les cuisses, qui donnaient la force de ses jambes.
Le Bouraq aurait résisté quand le Prophète s'avança pour le monter. L'Archange Gabriel posa alors sa main sur sa crinière et dit : « N'as-tu pas honte, ô Buraq ? Par Allah, personne ne vous a monté dans toute la création de plus cher à Allah que lui. » En entendant cela, le Bouraq eut tellement honte qu'il sua jusqu'à devenir trempé, et il se tint immobile pour que le Prophète le monte4.
Hamza Rhzaouni a écrit deux articles sur le Bouraq. Selon Ibn Al Qayim, « Le Prophète fit le voyage nocturne corps et âme, de la Mecque au temple sacré de Jérusalem, en chevauchant Al Bouraq en compagnie de Jibril (Gabriel). Il descendit à Jérusalem et dirigea la prière avec les prophètes, tandis que le Bouraq se trouvait attaché à la porte de la mosquée. » Puis il traversa les sept cieux et son coursier fut l'aile de Jibril jusqu'au lotus de l'extrême limite, endroit où Jibril resta en arrière.

Abraham

Le Bouraq a également été mentionné comme la monture d'Abraham, lorsqu'il rendit visite à sa femme Agar et à son fils Ismaël. Selon la tradition, Abraham vivait avec une femme en Syrie, mais le Bouraq le transporta en une matinée à La Mecque pour voir sa famille, et le ramena en une soirée auprès de sa femme syrienne5.

Interprétations et symbolique

Selon les érudit, le Bouraq est « le premier des quadrupèdes que Dieu ressuscitera au dernier jour : les anges poseront sur lui une selle de rubis éblouissants. Ils lui mettront en bouche un mors d'émeraude très pure, et le conduiront au tombeau du prophète. Dieu ressuscitera alors Mahomet, qui montera Al Burak et s'élèvera ainsi jusque dans les cieux6 »
Selon le dictionnaire des symboles, le Bouraq est un symbole de triomphe et de gloire, qui permet l'accession des élus au Paradis divin7

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouraq

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?
» (1970) Les extra-terrestres dans l'histoire de Jacques Bergier
» Miséricorde Divine dans l' histoire du Salut
» Ougarit, Une Empreinte Dans L'histoire De L'humanité
» Religions dans l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Ovni :: Archéo-ufologie: Cas d'observation d'ovni dans l'histoire :: Mythes, Légendes et histoire des religions-