Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Militaire: Témoignage d'un général Hernan Gabrielli Rojas, Chili

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Militaire: Témoignage d'un général Hernan Gabrielli Rojas, Chili   Mer 08 Oct 2008, 15:27

Général Hernan Gabrielli Rojas, Chili:

Des pilotes, des chercheurs institutionnels et surtout du personnel militaire ont parlé de la réalité derrière certains rapports d'observations d'OVNIS, au sujet de l'une des causes du phénomène des OVNIS, et au sujet de l'information dissimulée par un grand nombre d'autorités et de services, civil ou militaires, dans de nombreux pays. Pendant plus de 50 ans, des personnes courageuses ont parlé, souvent à leur risque. Cette section de mon site est une collecte des informations que ces personnes ont révélées. Leurs affirmations ne sont pas toujours soutenues par des preuves, il est généralement impossible d'obtenir de telles preuves, mais c'est un fait que ces personnes ont fait connaître ces histoires.

LE GENERAL EN RETRAITE DISCUTE DE SA RENCONTRE AVEC UN OVNI GEANT, CHILI:

Le 26 Février 2001, en raison de tous les nouveaux articles qui ont émergé en vue de la déclassification de documents tenus par les services secrets de la défense des Etats-Unis (DIA) dans lesquels des observations d'OVNIS au Chili sont mentionnées, le directeur des communications de l'Armée de l'Air Chilienne a invité Cristian Riffo, directeur d'Ovnivision-Chile à tenir une réunion afin d'analyser le contenu des documents qui ont été publiés et dans lesquels des militaires de la FACh (Forces Aériennes Chiliennes) sont mentionnés.

Au cours de la réunion, les chercheurs ont remis une lettre adressée à Patricio Rios, commandant en chef de la FACh, dans laquelle ils demandent une réponse aux questions soulevées par le sujet. Jointe à la lettre, une liste de cas dans lesquels les pilotes Chiliens de l'Armée de l'Air sont impliqués. Dans cette liste figure un cas de la plus haute importance duquel Hernan Gabrielli Rojas, le chef d'Etat Major actuel de la FACh, fut un témoin direct.

Dans une interview avec le site Terra.cl en fin 2002, le Général maintenant retraité a raconté qu'il avait fait la rencontre d'un OVNI colossal alors qu'il était engagé dans un vol d'entraînement dans les cieux du Nord du Chili en 1978.

Selon l'ancien militaire, l'objet était de la taille de 10 ou 15 porte-avions, et sa présence a été détectée par les radars à bord de chasseurs à réaction F-5 aussi bien que par ceux de l'aéroport de Cerro Moreno à Antofagasta.

L'interview:

- Que vous rappelez-vous au sujet de votre contact avec l'OVNI?

Plus de 20 ans se sont écoulés (cela avait eu lieu en 1978). J'étais Capitaine et je pilotais en mission avec deux chasseurs F-5. Il était midi et je volais avec capitaine Danilo Catalán - nous étions les deux instructeurs de ce vol. Nous accompagnant, il y avait Fernando Gomez, un technicien en avionique, et un autre stagiaire. Le F-5 est équipé d'un radar, et une ligne est apparue allant d'un côté à l'autre - en d'autres termes, une trace dans tout le côté inférieur de l'écran. Une trace pour un navire de surface, un croiseur, est d'approximativement un centimètre de long, mais cette ligne est allée d'un côté [de l'écran] à l'autre. J'ai supposé que l'écran de radar avait des problèmes, et je l'ai dit à Danilo Catalán, mais son radar avait également "le problème." J'ai alors informé le radar au sol à Antofagasta et ils ont également détecté la ligne. Nous étions occupés à ces détails quand nous avons regardé vers l'est: nous volions du Nord au Sud à proximité de Mejillones, et nous avons vu un objet en forme de cigare déformé. Déformé, comme une banane plantain. Elle baignait dans de la fumée.

- Quelle était la taille de l'objet?

Il était grand et devait avoir été environ 15 à 20 milles de distance. Il s'est déplacé dans la même direction que nous. Nous n'avions aucun missile, canon ou quoi que ce soit. Comme vous pouvez imaginer, le peur était plus ou moins considérable. Nous pouvions voir une grande chose entourée de fumée, et de laquelle une vapeur s'échappait. Toute cette situation doit avoir duré environ cinq minutes. Nous avons approché l'OVNI mais il était immobile. Il ni ne s'est approché ni retiré - il a simplement navigué en parallèle avec nous. Il était tout à fait impressionnant, parce qu'il était vraiment quelque chose d'étrange, et quelque chose pourrait être vu dissimulé derrière la fumée.

- Que s'est-il passé ensuite?

L'objet a alors disparu vers l'île de Pâques à une vitesse impressionnante. Le ciel s'est dégagé et les lignes sur le radar ont disparu. Cependant, il y avait eu là un objet volant physiquement. Ce n'était pas une blague, laissez moi vous le dire. Ce fut ma seule expérience des OVNIS.
 


Another interview was conducted by Alejandro Guillier; transcription by Rodrigo Cuadra Salazar - August 31, 2003.

FORMER AIR FORCE COMMANDER DISCUSSES UFOs


Alejandro Guillier (journaliste): Les OVNIS, et bien... Il n'y a rien de mieux que de demander à un pilote de combat son expérience, s'il a vu quelque chose, mais il se trouve que j'ai entendu parlé d'un pilote militaire à Antofagasta qui vers la fin des années soixante dix, 1978, était en vol et avait rencontré une chose très étrange. Il s'avère également que ce pilote est devenu un général, le général à la retraite Hernan Gabrielli, et nous allons lui parler à propos de son expérience plutôt intéressante. Bonjour général, comment allez-vous?

Hernan Gabrielli Rojas (Ancien Général): Bonjour à vous, Alejandro.

Alejandro Guillier: Ceci s'est produit en 78, selon une version, mais quelle est l'histoire au sujet de votre rencontre avec un OVNI alors que vous pilotiez un avion de combat?

Hernan Gabrielli: Nous étions deux F-5, des avions d'entraînement, et nous revenions à la base après exécution de notre mission, à Cerro Moreno, à midi. De Mejillones à Antofagasta, à une altitude d'environ 35.000 pieds - 40.000 pieds. J'ai soudainement détecté un défaut de radar et j'ai vu une ligne qui a courait d'un côté à l'autre sur l'écran, et mon élève, Danilo Catalán, a également détecté la même chose, et assez curieusement il y avait le radar au sol, qui avait un grand écran, qui a également indiqué un défaut de radar. A ce moment-là nous avons regardé vers là et nous avons vu cet OVNI.

Alejandro Guillier: Quel était-il exactement? Qu'êtes-vous parvenu à voir? Peut-il être décrit?

Hernan Gabrielli: Il a été visualisé comme une très grande forme en banane couverte de fumée, en d'autres termes, très grande en pleine vue. Nous étions entre 15 ou 20 milles de distance. Il était énormément grand et entouré par une fumée et s'est déplacé exactement dans la même direction et à la même vitesse que nos avions.

Alejandro Guillier: ...et vous avez essayé de l'examiner.

Hernan Gabrielli: Nous l'avons approché soigneusement et... mais telles étaient les bonnes instructions. Nous revenions de Attaque 1, qui est une tactique de combat impliquant des caméras-canons, mais pas d'armement, aucun canon, missiles ou toute autre chose. Ainsi nous l'avons approché avec prudence. Malheureusement l'UFO n'est pas parti en une seule minute, donc nous sommes arrivés sur lui en un instant.

Alejandro Guillier: Mais j'avais compris que vous aviez du monter.

Hernan Gabrielli: Non...

Alejandro Guillier: Pour l'approcher; quelle était votre position, en montant...

Hernan Gabrielli: Non... nous étions à la même altitude, entre 30.000 et 35.000 pieds.

Alejandro Gabrielli: Mais les F-5 sont des avions rapides. Quand vous êtes arrivés près de lui il s'est éloigné, donc...


_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Militaire: Témoignage d'un général Hernan Gabrielli Rojas, Chili   Mer 08 Oct 2008, 15:27

Hernan Gabrielli: Naturellement. C'est un chasseur qui couvre 10 miles nautiques par minute, en d'autres termes, 20 kilomètres une minute. C'est la vitesse normale pour cet avion.

Alejandro Guillier: Et cet objet que vous avez vu, à quel point a-t-il disparu? A quelle vitesse?

Hernan Gabrielli: Inimaginable, en d'autres termes, des milliers de miles nautiques par minute, parce qu'il a disparu vers l'ouest soudainement et l'écran était dégagé. En d'autres termes, chacun des trois écrans de radar, le radar au sol, le mien et celui de Danilo, fonctionnait normalement; ce n'était pas simplement une expérience visuelle mais physique également, matérielle, qui s'est matérialisée sur l'écran. Maintenant, si vous me demandez ce que c'était, d'où cela venait, ne me le demandez pas. Je n'en ai pas la plus petite idée.

Alejandro Guillier: Maintenant... est-ce que ce type d'observations est fréquent parmi les pilotes militaires chiliens?

Hernan Gabrielli: Non, ce n'est pas fréquent.

Alejandro Guillier: Et est-ce qu'un autre officiel a déclaré qu'il avait été en vol et avait vu des choses étranges?

Hernan Gabrielli: Voyez-vous, à ce moment-là il y avait également une autre observation par un officiel près de Calama, mais aucun... c'était l'époque du chasseur vampire.

Alejandro Guillier: Qu'est ce que c'est que ça?

Hernan Gabrielli: Les vampires étaient des avion en bois, et le chasseur s'est élevé à un certain nombre de pieds et pouvait voir de en dessous que cet OVNI ne... ne se déplaçait pas. Cependant, pendant que le pilote s'élevait, il a dit que l'objet ou l'OVNI était d'une taille telle que...

Alejandro Guillier: ...qu'il ne s'est pas déplacé et qu'il n'a jamais pu l'atteindre.

Hernan Gabrielli: Il ne l'ont jamais atteint. Ils ont envoyé plus tard une paire de chasseurs, puis un F-5 et rien, vraiment...

Alejandro Guillier: Et ils n'arrivaient plus à prendre de l'altitude.

Hernan Gabrielli: Non, ils ne pouvaient plus continuer leur ascension.

Alejandro Guillier: Il a atteint son attitude maximale et ensuite...

Hernan Gabrielli: Quelques 50.000 pieds, et il a du faire demi-tour.

Alejandro Gabrielli: Et est-ce que par les descriptions dont vous vous rappeler, général, y avait-il une similitude avec votre observation à Antofagasta?

Hernan Gabrielli: Non, parce que celui-ci avait eu une autre forme, il a eu une forme... en d'autres termes, tel que vu vers le haut depuis par en-dessous, les pilotes volant à ce moment ont dit il était triangulaire.

Alejandro Guillier: Triangulaire... ce ne pourrait pas avoir été un avion américain, un de ces avions espion.

Hernan Gabrielli: Je ne le pense pas. C'était en 1978. Le dernier cri était le SR-71, qui est un avion espion des Etats-Unis, mais il vole à Mach 3, donc il y a un déplacement. Cette chose ne s'est pas déplacée.

Alejandro Guillier: C'est juste, cette chose a était suspendue dans le ciel. Et bien, j'imagine que après cela vous avez atterri et avez du avaler une lampée de whiskey, j'imagine.

Hernan Gabrielli: Non, non. Il y avait des remarques, en d'autres termes, chaque vol de combat ou de formation a sa propre histoire, ainsi c'était juste une autre anecdote.

Alejandro Guillier: Maintenant, pourquoi est-ce que la FACH [l'Armée de l'Air Chilienne] gère tout ceci dans un tel secret, parce qu'en fait il en a été question devant le congrès, devant les parlementaires, et chacun était resté dans un silencieux de mort... ces choses n'existent pas. Tout ceci crée encore plus d'inquiétude, parce qu'on se dit: "bon, il doit y avoir quelque chose de terrible que la FACH, les sénateurs et les députés ne veulent pas discuter," et dans ce cas-ci ils étaient tous muets.

Hernan Gabrielli: Voyez-vous, ce n'est pas qu'il y a une réticence à parler, mais puisque c'est une information presque intangible, elle ne peut pas être manipulée, elle ne peut pas être traitée. Pour vous dire la vérité, le commandant de la base est mis au courant et ensuite la page est tournée et activités normales reprennent.

Alejandro Guillier: Voilà. Bien, la semaine dernière à Calama, un avion de ligne de la LAN volait au cours du week-end avec les joueurs de l'équipe des Wanderers pour le grand match contre Cobrelola et le pilote a été forcé de faire un virage spectaculaire, plongeant pour éviter une collision. Censément il n'y avait aucun avion là. Ce serait également l'équivalent d'un OVNI.

Hernan Gabrielli: Sûrement. En d'autres termes, si les pilotes ont été obligés de faire une manoeuvre évasive, avec des passagers à bord, ce doit avoir été quelque chose... 

OBSERVATIONS AU CHILI, 2002:


L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Cuarta, Chili, le 30 Décembre 2002.

Vous deviez être ailleurs pour ne pas voir un OVNI dans les cieux Chiliens en 2002, disent les ufologues.

Selon les comptes rendus gérés par les chercheurs d'objets volants non identifiés du groupe Ovnivisión du Chili, les Chiliens qui n'ont pas vu de soucoupe vadrouillant dans le ciel doivent avoir été complètement déconnecté de l'actualité. "Selon nos rapports, en 1968, 40 observations ont été enregistrées dans le pays, et en 2002, ce nombre a été de 150," affirme Cristian Riffo.

En compagnie de Jorge Anfruns, Riffo a réalisé un décompte des cas les plus remarquables accompagnés avec des preuves concrètes par des témoins crédible que les Chiliens ont rapporté à leur organisation et les rapports faits par d'anciens fonctionnaires militaires révélant leur récit d'objets très étranges aperçus entre les nuages des cieux du nord, du centre et du sud.

Parmi les observations, ils ont parlé des lumières mystérieuses qui étaient présentes pendant les manoeuvres d'un Mirage Panther de l'Armée de l'Air Chilienne et du F-16 de leurs pairs Américains au FIDAE 2002, qui a eu lieu au terrain d'aviation de Los Cerrillos.

Le film enregistré a été pris par trois caméras différentes, de Claudia Cabezas, de son frère et d'un troisième témoin.

Une autre des observations remarquablesa été l'observation dans le ciel au-dessus de la ville de San Gregorio, à 120 kilomètres de Punta Arenas, d'une masse rectangulaire de plus de 70 mètres de diamètre qui a été enregistrée sur une caméra vidéo le 17 Février de 2002.

Un OVNI de un kilomètre de large
Mais sans aucun doute, l'observation la plus spectaculaire a été effectuée par l'ancien chef d'état major de la FaCH, le général (en retraite) alors capitaine Hernán Gabrielli Rojas, qui, en 1978, avec un autre pilote d'élite, Danilo Catalan, ont été témoin d'un vaisseau très étrange tandis qu'ils patrouillaient et inspectaient près de la frontière Nord.

C'était seulement après qu'il ait pris sa retraite que ce haut fonctionnaire a décidé de parler, indiquant qu'alors qu'il était en patrouille d'entraînement et en plein jour, ils ne pourraient pas croire leurs yeux: ils ont observé un colossal vaisseau volant, d'une taille équivalente à environ 10 à 15 fois la taille d'un porte-avions, quelque chose de long comme 15 blocs de batiments.

Ce ne sont pas juste leurs sens qui ont été témoin de l'appareil extraordinaire, mais également les radars d'acquisition rapide de leur avion de combat et du terrain d'aviation de Cerro Moreno.

L'enquêteur Jorge Anfruns a indiqué que les rapports de ce type et d'autres types d'OVNIS avaient augmenté plus de trois fois, ajoutant que les plus vus sont les objets discoïdes, dans 30 pour cent des observations; suivi de ceux de forme ovale dans 20 pour cent des cas, et les sphériques, 18 pour cent.

Au sujet de la secte des Raëliens, qui a annoncé le clonage d'un être humain, les enquêteurs d'Ovnivisión n'ont pas crédité cette information, signalant seulement que "il y a des gens qui ont l'intention d'utiliser le phénomène d'une manière sensationnaliste. Leurs affirmations sont impossibles à vérifier." 

http://ufologie.net/rec/hgrojasf.htm


_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

Militaire: Témoignage d'un général Hernan Gabrielli Rojas, Chili

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Militaire: Témoignage d'un général Hernan Gabrielli Rojas, Chili
» Ben LADEN est mort en 2001 selon le témoignage d'un insider du Top Gouvernement des USA
» Témoignage. Elzéar Blaze
» Militaire: Philip James Corso (lieutenant-colonel) (1915-1998)
» Ovni militaire, base, secret défense, sécurité nationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Déclarations-