Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Articles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Articles   Lun 29 Sep 2008, 20:26

Articles
Une sélection d'articles de journaux sur les aspects de l'Ufologie.
Une bonne source d'information pour parfaire vos connaissances sur les OVNI!


--------------------------------------------------------------------------------

Aventures dans le West Island
Journal deMontréal, 30 octobre 99
Le 1er octobre dernier, l'Association québécoise d'ufologie a reçu un appel en provenance d'une dame habitant le West Island concernant une observation d'ovni qu'elle, son mari et leur enfant de 12 ans ont vu le 3 septembre vers 21 H 45.
«Nous nous sommes déplacés pour rencontrer les témoins le 6 octobre dernier. Ils nous ont alors raconté qu'en revenant de Sainte-Anne-de-Bellevue, ils ont vu un feu derrière un poste électrique. La fumée avait une odeur chimique et toute la station était illuminée ainsi que l'extrémité du champ derrière cette station», de nous dire Gilles Milot, le président et enquêteur de l'AQU.

«Ce qui semblait étrange. Les pompiers étaient sur place et ont répondu qu'il s'agissait d'un feu de broussaille. Mais les témoins pensèrent que c'était pas mal de lumières pour un simple feu de broussaille. Suite à ce feu, les témoins ont pris une autre direction, soit la rue Cardinal-Léger au boulevard Perrot. À ce moment, le conducteur de la voiture, a vu du coin de l'œil un flash de lumière blanche», conti-nue Milot.

Lac Saint-Louis
Il en a avisé sa femme et son fils et leur demanda de regarder par la fenêtre arrière pour voir de quoi il s'agissait. C'est alors qu'ils virent à environ 75 degrés au-dessus du lac Saint-Louis un engin de forme triangulaire de la grosseur d'un avion commercial. L'ovni pivota pratiquement sur lui-même tout en prenant de l'altitude, ceci sans qu'aucun son ne soit perçu.

Il se déplaçait lentement, beaucoup trop pour un avion. Les témoins ont vu l'ovni pendant quelques secondes et il a disparu derrière les arbres. Un dessin de l'ovni a été produit (voir ci-bas). Il est à remarquer les feux arrières qui, selon les témoins, ressemblaient à ceux des avions à réaction de l'armée de l'air mais n'émettant aucune flamme et ne dépassant pas l'arrière de l'ovni.

«Après avoir discuté surtout avec la mère, de bien étranges révélations nous furent communiquées toutes plus invraisemblables les unes que les autres, ce qui nous amena à nous questionner sur la pertinence de notre présence en, ces lieux. Cependant, plus la discussion s'étirait, plus il fallait nous rendre à l'évidence qu'il y avait une certaine crédibilité à ces déclarations, elle nous donnait les noms et les numéros de téléphone pour corroborer ses dires», d'expliquer Gilles Milot.

Donc, tout commença en mars 1987 lorsque l'épouse, son mari et un autre témoin avaient vu au-dessus du lac Saint-Louis, vers 22 heures, des lumières vertes stationnaires à l'intérieur d'un brouillard à environ 2 km de leur point d'observation en direction du barrage de Beauharnois.

«Questionnés à savoir si ces lumières avaient quelque chose à voir avec le barrage, les témoins répondirent qu'ils étaient convaincus que non car elles étaient beaucoup plus rapprochées. Aucune réponse logique ne leur fut donnée soit par Environnement Canada ou Transport Canada. Une semaine plus tard, elle était couchée dans son lit lorsqu'elle vit, du coin de l'œil, comme des mouches blanches qui virevoltaient en tous sens», explique encore Gilles Milot, l'enquêteur.

Présence
«Il était à ce moment-là 3 H 36 selon le témoin. À cet instant, elle sentit une présence et vit une entité blanche qui se tenait derrière le lit, celle-ci possédait de grands yeux noirs très ronds. La femme était alors paralysée mais complètement réveillée. Fait étrange, son mari n'était plus à ses côtés et elle ne savait pas où il était. L'entité communiqua avec elle et lui fit sentir qu'il n'y avait pas de danger, elle le voyait mieux à cet instant. Il portait un genre de jump-suit de couleur très foncée bleu ou noir, son visage était d'un blanc bleu.»



--------------------------------------------------------------------------------

Un ovni à Piedmont?
Journal deMontréal, 5 septembre 98
Les quatre témoins sont Mélanie, 22 ans, Martin 21 ans, Natacha 19 ans et la mère de Mélanie et Natacha, Joyce, 46 ans. «L'observation a débuté vers 20h 30 lorsque Joyce, assise dans son salon, a aperçu du coin de l'œil au travers la fenêtre, une lumière très brillante au-dessus du mont Gabriel à environ 10 km de la maison des témoins», raconte l'enquêteur Gilles Milot, de l'AQU.
Intrigué par cette lumière inhabituelle, elle appela ses deux filles et l'ami de Natacha qui se trouvaient sur les lieux. «Les témoins ont tous observé grâce à des jumelles cet ovni et ont dit qu'il était de forme ovale avec deux lumières blanches aux extrémités et une rouge au centre. Cependant, plus l'ovni se rapprochait, plus il semblait changer de forme, possiblement causé par le changement de perspective de vision.»

Selon l'enquêteur qui a longuement interrogé les témoins, l'ovni s'approchait à une vitesse similaire à celle d'un avion, mais aucun son ne fut perçu. La trajectoire de l'ovni (sud-ouest au nord-est) l'a amené à une distance d'environ 500 pieds de la maison à 300 pieds d'altitude. L'objet a alors montré une configuration de forme triangulaire et Joyce, se rendant à l'avant de la maison, a pu observer l'ovni avec plus de précision alors qu'il survolait une montagne derrière laquelle il a disparu.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Articles   Lun 29 Sep 2008, 20:26

«Selon les témoins, l'observation a duré 10 minutes. Le ciel était dégagé et la température était de 20 degrés.»

L'enquête a permis de démontrer qu'il n'y avait aucun avion dans les parages durant cette période et aucun événement dans la région n'aurait pu être la cause de ce phénomène. «Cependant, nous demandons à toutes les personnes qui auraient observé cet ovni de nous contacter au 865-0546», de dire Milot, dont l'Association sans but lucratif se dévoue pour la recherche sur des événements à caractères ufologiques.


--------------------------------------------------------------------------------

Un Québécois prétend posséder un morceau de soucoupe volante
Journal deMontréal, 5 septembre 98
Récemment, un autre enquêteur québécois, Christian R. Page, qui se spécialise dans les trucs inexpliqués, a rencontré un Montréalais qui affirme posséder un morceau de soucoupe volante.
L'objet fait environ 2 cm sur 2 cm et ressemble à un morceau de carbone argenté. «On dirait un petit caillou recouvert d'une peinture d'aluminium», de dire l'enquêteur.

«À priori, l'objet ne semble pas être du métal. Avec la pointe d'un canif, j'en ai gratté la surface. L'objet ne parait pas non plus être peint ou recouvert de quoi que ce soit. En le manipulant, j'ai pu remarquer que, sur l'une de ses faces, il présente 5 ou 6 petits orifices, comme s'il avait été piqué avec une aiguille ou par un objet très pointu.»

D'après le récit de son propriétaire, l'objet proviendrait d'une soucoupe volante qui se serait écrasée au Nouveau-Mexique dans les années 40 mais d'aucun lien avec l'écrasement de Roswell. Cet objet lui aurait été remis il y a quelques mois par un certain Dr Wolf, au passé nébuleux, qui dit posséder une formation en neurologie et en physique théorique et qui soutient avoir travaillé pour les services secrets américains.

«En 1996, il a publié un ouvrage racontant les circonstances de son embauche par le MJ-12, un groupe secret chargé d'enquêter sur les éventuelles présences d'extraterrestre sur terre et qui aurait mis la main sur des débris récupérés par l'armée.»

Par un concours de circonstances, le Montréalais et le Dr Wolf se sont rencontrés récemment. «Pour l'instant, il m'est difficile de prêter foi à cette histoire de morceau de soucoupe volante. Primo, nous n'avons aucun rapport sur la nature de l'objet et, secundo, son origine semble des plus douteuses. Depuis les 20 dernières années, une foule de gens m'ont remis des objets qu'ils disaient d'origine extraterrestre. Hélas, ceux-ci se sont révélés n'être que des artefacts très banals», d'avouer Christian.

Théories
Au fil des ans, on a souvent eu droit à toutes sortes de théories comme la soi-disant analyse d'un humanoïde venu du ciel, l'affaire Roswell.

Quant au propriétaire de ce morceau de soucoupe volante, lui-même un ingénieur; il compte le soumettre prochainement à une enquête plus exhaustive. «D'ici là, l'affaire n'est rien d'autre qu'une anecdote de plus à verser au dossier des Ovnis», de conclure Christian Page.


--------------------------------------------------------------------------------

Un petit pays souhaite que l'ONU crée une agence d'étude des ovnis
Journal deMontréal, 5 avril 98
SAINT-MARIN (AFP)
La petite république de Saint-Marin pourrait demander à l'ONU la création d'une agence pour l'étude des phénomènes d'objets volants non identifiés (Ovni), a annoncé samedi le bureau d'État (ministère) chargé du tourisme de Saint-Marin.

Charte
Une «charte de Saint-Marin» demandant à Saint-Marin d'intervenir auprès de l'ONU pour la création de cette agence a été adoptée vendredi par les représentants de 16 pays réunis à Saint-Marin, république enclavée dans le nord de l'Italie, à l'issue du 6e symposium mondial sur les Ovni.

Cette agence aurait pour rôle, selon ses initiateurs, de vérifier, coordonner et divulguer les résultats des recherches sur les ovni et autres de ces phénomènes «extraterrestres».

Grenade
En 1978, l'île de Grenade s'était engagée à présenter un tel projet à l'ONU mais cette opération avait échoué à la suite du coup d'État survenu dans ce pays en 1979.

Plus vieille République du monde, le micro-État de Saint-Marin, d'une superficie de 60,5 km2 et comptant qu'à peine 25 000 habitants, est membre de l'ONU depuis mars 1992.


--------------------------------------------------------------------------------

Boule de feu dans le ciel de St-Isidore
Journal de Québec,03 octobre 97
La sûreté du Québec a reçu plusieurs appels de citoyens signalant la présence d'une boule de feu dans le ciel, vers 21:30, hier. La boule de feu suivie d'une traînée lumineuse a été aperçue dans le secteur de St-Isidore et de St-Étienne-de-Lauzon. Aucun dommage n'a été rapporté.

--------------------------------------------------------------------------------

Les fans d'ovnis fêtent à Roswell
La Presse, 6 juillet 97
Roswell, Nouveau-Mexique (AP)
Fans des extraterrestres ou simples curieux, ils étaient des centaines vendredi et hier dans le désert du Nouveau-Mexique, pour célébrer le 50e anniversaire de «l'incident de Roswell»: le crash supposé d'un ovni près d'une base de l'US Air Force.

Vendredi, les lieux ont été baptises «site sacré universel» et une plaque a été inaugurée en souvenir du célèbrissime événement «ufologique». On peut y lire: «nous ne savons pas qui ils étaient, nous ne savons pas pourquoi ils sont venus. Nous savons simplement qu'ils ont changé notre vision de l'univers».

Les premières révélations sur la chute d'un ovni à Roswell datent de juillet 1947, après un communiqué de l'armée américaine annonçant la découverte d'un «disque volant». Et, depuis des années, de nombreux témoins ont fait état du crash d'une soucoupe volante et affirment avoir vu des cadavres d'extraterrestres.

Vite démentie à l'époque, l'information l'a à nouveau été, récemment et photos à l'appui, par une armée accusée de continuer à occulter l'incident. La version officielle: la chute d'un ballon sonde et des «cadavres» qui en fait étaient des mannequins d'entraînement. Toujours est-il que le mythe de Roswell demeure.

Le propriétaire du ranch près duquel aurait eu lieu le crash, Miller Hub Corn, ne sait pas trop quoi en penser. Mais il a emmené des centaines de touristes visiter le site, moyennant finance. Et des dizaines d'amis des extraterrestres ont payé plus de 109 dollars pour pouvoirs camper sur place pendant le week-end.

En six jours de festivités, c'est vendredi, jour de fête nationale aux États-Unis, que la «Mecque des ufologues» a connu sa plus forte affluence. Selon les organisateurs, l'exposition, qui retrace les événements, a vu défiler 800 personnes par heure.

Pour Richard Saiser, 54 ans, vêtu d'un uniforme de la série de science-fiction Star Trek, «il serait très prétentieux de la part des humains que de s'imaginer qu'ils sont les seuls êtres vivants».


--------------------------------------------------------------------------------

L'extraterrestre de Claire a battu L'Écuyer
La Presse, 12 mars 1996
On a beau dire que les histoires d'extraterrestres, c'est de la bouillie pour les chats et que seuls les extra-crédules mordent, voilà que les résultats Nielsen de jeudi soir dernier nous en apprennent un bout sur la curiosité humaine.
L'émission de Claire Lamarche qui présentait un document sur l'autopsie d'un extraterrestre a attiré 1 137 000 personnes selon la maison de sondages Nielsen. L'Écuyer à la même heure a eu 751 000 fidèles.

L'épisode d'urgence ce dernier jeudi a attiré 1 851 000 spectateurs.


--------------------------------------------------------------------------------

Aventure «ovniaque» près de Louiseville
La Presse, 18 Octobre 1996
Louiseville (PC)
C'est avec émotion qu'Yves Angers, un citoyen de Saint-Samuel-de-Horton, a accepté de raconter aux médias l'expérience étrange qu'il a vécue le 15 octobre alors qu'il cir-culait sur l'autoroute 40 est, à la hauteur de Louiseville.

Mardi soir, vers 23 h 30, M. Angers voyageait avec sa compagne, Maryse Gervais, quand ils ont aperçu d'étranges lumières dans le ciel, à droite de l'autoroute. Mme Gervais n'a vu aucune forme, seulement des lumières: une bleue, une rouge et une blanche. Au début, elle pensait que c'était un avion ou un hélicoptère. Yves, lui, dit avoir vu un objet cylindrique, en forme de chapeau sans les rebords. Le bas de l'objet était vert-bleu, dit-il, tandis que le haut était d'un rouge-orangé plus brillant que les phares arrières d'une voiture qui freine en pleine noirceur. Sa compagne lui fait alors remarquer que l'objet, qui est stationnaire, n'a pas d'ailes. Le couple continue son chemin et découvre deux autres objets un plus loin, vers l'est. Ceux-ci semblent être un par-dessus l'autre, près du viaduc qui mène à Yamachiche.

L'objet le plus bas semble osciller tandis que celui qui est au-dessus, immobile, dégage une lumière blanche intense. Alors qu'ils se rapprochent des deux objet une voiture s'aventure dans la bretelle en direction de Yamachiche. « Je me suis dit que ce gars-là s'en allait dans la gueule du loup. Mais là où j'ai eu vraiment la trouille c'est quand un des objets nous a fixé dans l'auto. Il nous a envoyé un rayon de lumière. Ce n'était pas aveuglant, mais ça éclairait », raconte M. Angers.

« Maryse s'est mise à crier, poursuit-il. Elle a pris mon bras et elle s'est cachée la tête dans mon manteau. Elle a dit : Ils vont nous enlever ! »

Selon M. Angers, c'est alors que l'objet a fait un 360 degrés… et la lumière s'est éteinte...



--------------------------------------------------------------------------------

OVNI au Cap-de-la-Madeleine.
Le Nouvelliste, 18 Novembre 1995
Cap-de-la-Madeleine (MF)
En fin de soirée hier, les policiers de la Sécurité publique de Cap-de-la-Madeleine ont reçu quelques appels de personnes qui avaient aperçu un objet volant non identifé dans le secteur du boulevard Pie-XII non loin de la rivière St-Maurice.

Selon les témoins oculaires, l'objet était beaucoup plus bas que n'aurait pu l'être une étoile filante. L'objet, duquel s'échappait une légère lueur orangée, laissait derrière lui une espèce de fumée blanchâtre.

L'objet mystérieux filait lentement du nord au sud à quelque 300 pieds du sol. Un automobiliste et ses trois passagers, qui ont vu le phénomène, ont arrêté des piétons pour leur demander s'ils avaient entendu du bruit, ce qui n'était pas le cas.



--------------------------------------------------------------------------------

DES LUEURS PLUTÖT SUSPECTES AU SOMMET DU MONT ST-HILAIRE
Les policiers les voyaient aussi...
Journal de Montréal, du dimanche 24 avril 1994, page 28.
Plusieurs lecteurs ont appelé Le Journal de Montréal vers 22h, hier soir, pour rapporter la présence inhabituelle de lumières au sommet du mont Saint-Hilaire.
Vérification faite auprès des policiers de l'endroit, il y avait effectivement trois lumières -- "Je m'étire le cou et je les vois", a dit un policier -- au sommet de la montagne.

Il semble qu'elles n'étaient pas stationnaires, qu'elles clignotaient à l'occasion et qu'elles étaient situées sur les terrains du Centre de recherche de l'université McGill.

"Probablement des jeunes qui s'amusent " , a soumis un policier.

Le garde-chasse de l'université McGill a indiqué, hier soir, au Journal de Montréal qu'il n'avait pas l'intention de monter jusqu'en haut de la montagne pour voir de quoi il retournait.

"L'accès est actuellement difficile et il ne s'agit manifestement pas d'un signal de détresse", a expliqué Marc-André Langlois.

"La même chose est arrivée il y a quelques années. Des jeunes avaient monté des génératrices et nous avaient fait un très beau spectacle de lumières" a-t-il dit en rigolant.

La centrale téléphonique des policiers de Mont-Saint-Hilaire a été inondée d'appels, hier soir. Lors de l'autre événement similaire, voilà cinq ou six ans, les trois services de police de la région du mont Saint-Hilaire avaient reçu plus de 500 appels en quelques heures.


--------------------------------------------------------------------------------
PAS D'OVNIS SUR LE MONT SAINT-HILAIRE !
Journal de Montréal du mardi 26 avril 1994, page 16.
Les policiers de Mont-Saint-Hilaire en ont marre. En effet, depuis dimanche, le téléphone ne dérougit pas, les gens voulant en savoir plus long sur l'apparition d'ovnis sur la montagne, entre samedi 21h et 1h dimanche. Hier, le policier François Langlois, de la police locale, a expliqué au Journal de Montréal que des farceurs équipés de phares et de lumières, de même que d'une génératrice, s'étaient rendus sur le mont, samedi soir, pour créer l'illusion que des ovnis venaient d'y atterrir.
Forts des allégations des Glenn et compagnie , les citoyens de la région ont cru que les prophéties des "zézotéristes" venaient de se réaliser. Les visiteurs ont laissé une immense pancarte sur laquelle était inscrit le nom d'une station radiophonique montréalaise, CKMF pour ne pas la nommer, dont le concours du plus important canular n'est malheureusement pas terminé.



--------------------------------------------------------------------------------

L'ÉCRASEMENT D'UN "OVNI" PROVOQUE UNE COMMOTION
par Dominic Hardy
Journal de Montréal du lundi 9 août 1993 en page 16
Québec -- Un appel adressé à la Sureté du Québec, poste de Chicoutimi, a déclenché tout un branle-bas de combat, hier, à Saint-Gédéon, quand un citoyen a affirmé avoir vu s'écraser un ovni en flammes dans les eaux du lac St-Jean.
Les citoyens du village de Saint-Gédéon ont eu du mal à trouver ou à retrouver le sommeil quand, dans la soirée de samedi et pendant la nuit d'hier, les policiers de la SQ ont cru, eux, qu'une montgolfière s'était abattue dans les eaux du lac, selon le sergent Laurent Blais, du poste de Chicoutimi.

On a alors lancé une opération de recherche et de sauvetage comprenant six policiers, un avion cargo Hercules C-130 et au moins un hélicoptère de la base de Bagotville.

Un résidant du village de Saint-Gédéon, Richard Desjardins, affirme pour sa part que trois hélicoptères militaires ont survolé la région la région à basse altitude, en compagnie du Hercule.

"Tout le village se demandait ce qui se passait. Ça faisait un bruit d'enfer. Le Hercule est passé très bas au-dessus de la maison. Ça faisait comme un tremblement de terre " , a raconté M. Desjardins, qui habite en plein milieu du village.

Plusieurs citoyens qui ignoraient ce qui se passait se sont inquiétés de voir une si grande partie du lac éclairée par les aéronefs militaires. Selon le sergent Blais, le poste de Chicoutimi a reçu des centaines d'appels de citoyens angoissés. "Certains nous demandaient même si c'était la guerre ", a dit M. Blais.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Articles   Lun 29 Sep 2008, 20:26

Le pot aux roses a finalement été découvert quand un individu s'est présenté et a avoué que tout cela n'était qu'une erreur. Le plaisantin avait en fait confectionné une mini-montgolfière avec un sac de plastique servant à protèger les vêtements et auquel il avait intégré des chandelles. L'aéronef de fortune a alors été emporté par le vent à un kilomètre du rivage pour ensuite prendre feu et s'écraser dans le lac.

L'enquête se poursuit, et des accusations pourraient être portées contre l'homme, dont l'identité et le lieu de résidence n'ont pas été révélés.



--------------------------------------------------------------------------------

Les OVNI du 5 novembre : des morceaux d'une fusée russe
Est Républicain, 10 novembre 1990
Les phénomènes lumineux observés la soirée du 5 novembre en France et dans plusieurs pays voisins, sont élucidés. Il s'agit de morceaux d'une fusée soviétique lors de sa rentrée dans l'atmosphère, a affirmé le Service d'expertise des phénomènes de rentrée atmosphérique (SEPRA), du Centre national d'études spatiales (CNES).
Le CNES indique qu'à partir des données fournies par le US Space Com américain qui suit tous les objets flottant dans l'espace, il ne peut s'agir que des morceaux d'une fusée qui avait lancé un satellite de télécommunications soviétique le 3 octobre. Ces morceaux sont rentrés dans les couches denses de l'atmosphère à 19h, heure française, selon une trajectoire allant de Pau à Strasbourg. "Les conditions météorologiques particulièrement nettes ce soir-là ont favorisé l'observation de ce phénomène de rentrée", souligne le communiqué du CNES.



--------------------------------------------------------------------------------

Qui a vu les OVNI ?
Est Républicain, 9 novembre 1990
Afin de pouvoir dresser un "véritable portrait-robot" du phénomène insolite observé lundi dans le ciel nocturne de France et de plusieurs pays limitrophes, SOS OVNI a mis en place une écoute permanente. Des dizaines de témoignages ont déjà été reçus par l'organisation, qui prie toute personne susceptible de lui apporter son témoignage de bien vouloir laisser ses coordonnées par Minitel (3615 SOS OVNI) ou de téléphoner au (16) 1-42-20-18-19.


--------------------------------------------------------------------------------

Appel à témoins pour l'OVNI
Est Républicain, 8 novembre 1990
Afin de mieux cerner la nature des phénomènes lumineux insolites observés lundi dans le ciel nocturne de France et de plusieurs pays limitrophes, la "Banque internationale de données ufologiques" invite les témoins à lui adresser une "description précise et détaillée des faits". Cette banque de données a été créée en 1986 par le secrétariat aux recherches et études spéciales existant lui-même depuis une vingtaine d'années.
(Banque internationale de données ufologiques, BP 10, 92323 Châtillon Cedex).



--------------------------------------------------------------------------------

Quand le ciel... nous tombe sur la tête
Est Républicain, 7 novembre 1990
Faites votre choix ! Explication rationnelle : les phénomènes lumineux observés lundi soir ont été provoqués par l'explosion d'une météorite. Explication plus fantaisiste : des OVNI...
De Londres à Gênes, en passant par la Suisse, la Bavière et la France, les témoins ont tous vu, lundi soir, des choses étranges dans le ciel : des lumières orange, jaune et verte, disposées en triangle ; une espèce de grande structure métallique lumineuse ; des lumières avec des faisceaux à l'arrière ; une soucoupe volante en losange ; ou encore un objet volant non identifié triangulaire clignotant.

Même l'armée de l'air a confirmé qu'une "source lumineuse" avait été repéré par un appareil militaire près d'Orléans, dans le Loiret.

Côté civil, on avance que la piste de l'explosion d'une météorite est la seule "plausible".

Étoiles filantes

Pendant des siècles, les météorites ont été la seule et unique matière extraterrestre dont disposaient les scientifiques, jusqu'aux échantillons lunaires ramenés en 1969 par Apollo.

Ernst Chladni en 1794 et Jean-Baptiste Biot en 1803 ont démontré les premiers l'origine extraterrestre de ces pierres mystérieuses tombées du ciel, qui apparaissaient soudain dans un pré ou un jardin à la suite de phénomènes lumineux et d'explosions intenses.

Elles peuvent être de taille très variable et ne sont jamais totalement désintégrées à leur arrivée sur Terre. L'une des plus impressionnantes est le "Canyon diablo" qui provoqua, il y a 40.000 ans environ, la formation d'un cratère de 1,2 km de diamètre en Arizona. Les spécialistes estiment que cette météorite géante mesurait environ 25 mètres. Ce qui correspond à une masse de 65.000 tonnes.

Les petits hommes verts

Pour démontrer que l'hypothèse de la météorite est la bonne, le porte-parole de l'observatoire de Munich a affirmé hier que le trajet exact et le lieu de l'explosion du météorite devraient pouvoir être déterminés dans quelques jours grâce aux quelques 25 caméras installées dans le sud de l'Allemagne et spécialement destinées à surveiller les météorites.

En attandant, le fantasme des petits hommes verts peut encore faire son chemin.

Le CNES enquête

Le service d'expertise des phénomènes de rentrée atmosphérique (SEPRA) du Centre national d'études spatiales (CNES) souhaite obtenir le maximum de témoignages afin d'évaluer la nature des phénomènes lumineux observés lundi soir.

Au stade actuel des premières investigations, "il n'est pas possible de se prononcer" sur l'origine exacte de cet événement. Des vérifications seront effectuées par l'intermédiaire de la NASA sur les rentrées éventuelles de satellites dans l'atmosphère ainsi que les retombées naturelles ou autres objets divers, comme les ballons lancés par le CNES ou météorologiques.

Et dans la région

Pas de panique en Franche-Comté : Le syndrome de la "Guerre des mondes" n'a plus cours. Spielberg est passé par là ! En revanche, les centaines de témoins ont tous la nette sensation d'avoir assisté à un phénomène qui sort de l'ordinaire. Dans les brigades de gendarmerie, les appels se multiplient, quant au standard de l'Observatoire de Besançon, il est littéralement saturé. Avec une patiente infinie, les spécialistes notent les témoignages. Tous semblent concorder: les étoiles filantes rougâtres se déplaçant silencieusement d'Ouest en Est. Au centre une grande lueur blanche.

"Pour l'instant, les descriptions sont sérieuses", remaarque Jacques Clairmidi, un astronome, "d'ici quelques temps, les gens vont parler de petits bonhommes derrière les hublots".

Au niveau franc-comtois, aucune enquête digne de ce nom ne sera menée. "Nous nous contentons de collecter les données pour les transmettre au centre de Toulouse. Là-bas, une équipe travaille en liaison avec les chercheurs américains". Malgré tout, les Bisontins ont déjà une petite idée : "L'hypothèse la plus plausible reste la désintégration d'un satellite ou de morceaux d'une fusée. Il existe une véritable poubelle entre 100 et 400 kilomètres de la Terre. Lorsqu'un objet descend trop bas, il se consume en effectuant un quart de tour du globe".

Dans ses déclarations, un pilote de chasse de la région confirme cette version.

D'ores et déjà, une polémique s'installe entre les scientifiques et les témoins visuels. Une famille qui a assisté à la scène, à Fraisans, dans le Jura, conteste formellement : "L'explosion d'un satellite ? Impossible ! Les points étaient disposé géométriquement. On aurait dit un triangle".

Et d'en déduiree : "C'est certainement quelque chose de militaire, avec tout ce qui se passe dans le Golfe".

Le mythe des soucoupes volantes est bel et bien mort !



--------------------------------------------------------------------------------

Soucoupe volante aperçue à Mont-Joli?...
Péninsulaire-Mont-Joli, 14 mars 1968
Le jeudi 7 mars à 21h30, un objet non identifié était aperçu dans le ciel de Mont-Joli, Plus spécialement par les habitants de la partie est de la ville qui, malgré le froid, étaient sortis en grand nombre de leur demeure pour l'observer.
Alerté par Gilles Dufour, M. Raymond Beaulieu du Studio Lepage, arrivait peu après sur les lieux pour tenter de le photographier, ce qu'il réussi parfaitement.

Selon les témoins, l'objet en question se trouvait à haute altitude si bien qu'il est mal aisé d'en donné une description minutieuse et précise ou d'en détailler exactement les formes et les dimensions. Toutefois selon les photographies réalisées par M. R. Beaulieu et que nous avons pu examiner, la "chose" paraît constituée de 5 éléments lumineux de forme sphérique et pleine, semblables à des boules. S'il est difficile de préciser comment ils sont reliés entre eux, il semble d'autre part que ces éléments s'articulent ou se déplacent. En effet deux photos prises à quelques intervalles, ont permis de constater que les 5 sphères avaient changé de place au sein de la formation qui elle, tout le temps qu'on put l'observer, est restée parfaitement immobile...



--------------------------------------------------------------------------------

Soucoupes volantes (Trois-Pistoles, Gaspésie)
Le Courrier de Trois-Pistoles, 15 juillet 1967
... M. Paulo Lévesque, employé aux Pétroles Irving, nous a donné une description assez précise de ce qu'il a vu avec sa femme, dimanche soir dernier vers 10 heures du soir. Selon son témoignage, un disque de forme ovale et de couleur blanchâtre aurait passé sur la ville, d'ouest en est, à une vitesse étonnante. Une autre personne a également vu un objet semblable peu de temps avant, à la Rivière Trois-Pistoles.
Un autre témoignage nous a été donné, cette fois-ci par un électronicien bien connu de la population. M. Morency a vu sur le bord de la grève, il y a de cela deux mois, deux objets correspondants à la description habituelle. A l'aide de jumelles, il a pu se rendre compte que la lumière émise de ce qu'on appelle "soucoupes volantes" variait d'intensité. Un rayonnement intense, tirant sur le jaune et le vert, serait la caractéristique du véhicule. Un policier appelé sur les lieux a également constaté le fait, alors qu'une soucoupe avait disparu complètement et que l'autre filait au-dessus du fleuve à une vitesse foudroyante...



--------------------------------------------------------------------------------

Soucoupe volante à Saint-Tharcisius
L'Avant-Poste Gaspésien, 8 Juin 1967
La région de Bas-Du-Fleuve semble avoir été choisie comme site d'expériences où d'endroit d'exploration ces derniers mois, alors que plusieurs objets non identifés ont été aperçus à différents endroits.
Pendant que "l'Avant Poste Gaspésien" essayait de contacter des personnes qui avaient dit avoir aperçu distinctement une soucoupe volante durant le mois d'avril dernier, on annonçait que d'autres personnes avaient elles aussi vu un objet semblable dans la région de St-Donat et de Ste-Angèle dimanche soir dernier.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Articles   Lun 29 Sep 2008, 20:27

A Saint-Tharcisius (Gaspésie)

Benoît Michaud, 21 ans, qui revenait chez lui vers deux heure du matin, le 17 avril dernier avec ses deux frères Gilles et Jean-Marie, 26 et 19 ans, a donné une description de l'aventure qui les a fort impressionnés.

Rendus à environ un quart de mille de leur demeure, les frères Michaud ont aperçu dans le ciel, à ce qui paraissait être à quelques centaines de pieds du sol, un objet lumineux qu'ils ont tout d'abord pris pour une comète. Il ne leur a fallu cependant que quelques secondes pour se rendre compte que l'objet d'une assez bonne dimension était comme suspendu à un endroit qu'ils estimaient être entre leur demeure et celle du voisin.

Ils ont arrêté la voiture et ont vu la "soucoupe" d'un blanc transparent descendre vers le sol quelques minutes et remonter ensuite un peu, pour s'éloigner en s'élevant lentement vers le nord-ouest. "Lorsque l'objet a commencé à s'éloigner a dit M. Michaud, il est devenu rougeâtre."

Se rendant à la maison en vitesse, les trois frères ont eu le temps de réveiller leur mêre, Madame J. Bte Michaud, qui a affirmé avoir vu l'objet rouge avec un cercle blanchâtre se déplacer avec une grande vitesse, au loin.

Un objet identique ou à peu près a été de nouveau aperçu, mais cette fois d'assez loin, les 24 et 25 avril. Selon la description donnée par les témoins qui ont pu observer l'objet pendant près de dix minutes, la "soucoupe" semblait avoir environ 20 pieds de diamètre et était comme lumineuse ou d'une blancheur opaque. Le dessus de l'objet avait le forme d'un dôme tandis que le dessous avait une ligne légèrement ovale.

Pourquoi n'avons-nous pas rapporté l'incident ? "Nous étions certains, a dit M. Michaud, que le publique nous prendrait pour des détraqués ou encore dirait que nous avions inventé l'affaire de toutes pièces."

La description donnée de l'objet concorde exactement avec le dessin qu'un résident du Texas avait fait parvenir aux autorités américaines, après qu'il eut déclaré avoir aperçu, sans aucun doute possible, un de ces objets qu'on a jamais pu identifier positivement.



--------------------------------------------------------------------------------

M. et Mme. A. Landry ont vu la soucoupe volante
L'Écho du Bas Saint-Laurent , 8 juin 1967
Un objet mystérieux et non identifié a été aperçu par deux personnes de Ste-Angèle (Gaspésie), tôt dans la nuit du vendredi, 2 juin.
Cet objet étrange a fait son apparition vers 2h30 dans la nuit de jeudi à vendredi, alors que Monsieur et Madame Landry regagnaient leur domicile, situé à Chemin Rivière-Métis-Sud, entre Ste-Angèle et St-Donat, après avoir passé la soirée à Luceville.

M. et MME. Landry ont décrit l'objet comme pouvant être une soucoupe volante, mesurant environ 40 pieds de diamètre sur 25 pieds de hauteur, qui projetait des rayons lumineux très violents.

C'est M. Landry qui, le premier, a aperçu un objet rouge lumineux qui se "balançait" dans le ciel. Il n'a alors rien dit à sa femme, qui conduisait l'automobile, de peur de l'affoler.

S'apercevant que la soucoupe suivait l'automobile, de loin d'abord, puis en se rapprochant ensuite, M. Landry a demandé à son épouse si elle voyait un objet étrange dans le ciel. Mme Landry a répondu oui "sur le coup, j'ai été saisi" dit M. Landry.

"Cette soucoupe nous a suivis durant environ 25 minutes, toujours en se rapprochant. Elle était toute rouge comme le soleil qui se couche, et ça faisait mal aux yeux de la regarder."

A un certain moment, la soucoupe a coupé le chemin devant l'automobile de M. et Mme. Landry, juste avant d'arriver à une intersection, et elle s'est dirigée vers un champ avoisinant, près de la croisée de chemins. La soucoupe s'est immobilisée durant quelques minutes à environ 3 pieds du sol, sur une terre appartenant à M. Jos Langlois.

M. et Mme. Landry, qui commençaient à avoir des craintes et des doutes sur cet objet brillant, roulaient à environ cinq milles à l'heure.

"Quand j'ai vu la soucoupe arrêtée, à environ 180 pieds de notre automobile, j'ai pensé que c'était fini pour nous et j'ai eu peur", à dit Mme Landry.

Prise de panique et sous l'effet du choc, Mme. Landry a appuyé sur l'accélérateur, dans le but de s'éloigner de l'engin. Cet alors que la soucoupe s'est envolée au-dessus des arbres, vers le sud, par la montagne, à une vitesse incroyable.

"Elle s'est déplacée à une vitesse d'au moins 200 milles à l'heure," dit M. Landry, encore étonné de ce qu'il a vu.

Les deux témoins n'ont pas eu l'idée d'arrêter pour examiner l'appareil. "On ne savait pas ce qui pouvait nous arriver" dirent-ils.

M. et Mme. Landry n'ont entendus aucun bruit venant de la "soucoupe volante", le silencieux de leur Chevrolet 57 étant défectueux.

Selon eux, le tour de la soucoupe, vu de près, lorsqu'elle était en marche, était rouge lumineux presque phosphorescent. "Au centre, ça ressemblait à un gros globe qui projetait des rayons violents, de toutes les couleurs." De loin, la soucoupe paraissait rouge.

A la suite de cette aventure, les nerfs de Mme Landry ont été affectés; elle a dû avoir recours au médecin. Elle se remet de cette aventure qu'elle n'est pas prête d'oublier.

Informé par le médecin visité par Mme Landry, le chef de la police municipale de Mont-Joli, Monsieur Albert Bell, a entrepris un examen minutieux du terrain où s'est immobilisée la soucoupe. Ces recherches n'ont révélé rien qui pourrait fournir un indice quelconque et faciliter l'identification de cet objet volant.

D'autres témoins

Dans la même nuit, une dame du troisième rang de Luceville, dont nous ne connaissons pas l'identité, a vu le même objet lumineux, à la hauteur de sa maison.

Par ailleurs, un objet volant, qui ressemblait à une "grosse orange", a été aperçu par plusieurs personnes à trois reprises, à Rimouski, tôt dans la matinée de dimanche.

Un homme de Trois-Pistoles a également vu ce qui pourrait être une "soucoupe volante", dans la même période de temps.



--------------------------------------------------------------------------------

Un jeune homme du Cap-de-la-Madeleine réussit à photographier une soucoupe
Le Nouvelliste, 8 juin 1967
Cap-de-la-madeleine - Pour la première fois, dans notre région, une photo d'une soucoupe volante a pu être prise. Un jeune homme du Cap-de-la-Madeleine a en effet photographié, mercredi soir, un appareil de ce genre, qui est passé au-dessus de la cité madelinoise.
L'objet mystérieux a été vu vers 19h15 mercredi, alors que le jeune homme était allé faire une randonnée avec sa nouvelle voiture. L'objet a été vu d'un chemin de terre, entre le boulevard de Grandmont et la rue des vétérans, au Cap-de-la-Madeleine.

L'observateur a eu le temps de prendre deux photos avant que la soucoupe disparaisse, soit pendant environ une vingtaine de secondes. Il était seul au moment où il a vu l'engin, mais un voisin a dit avoir entendu un sifflement vers cette heure-là.

Pour ajouter plus de véracité à cette histoire, disons que certaines gens, à St-Angèle-de-Prémont, ont également aperçu un objet non identifié du genre de celui que notre madelinois a pu constater sur une pellicule.

D'après notre informateur, la soucoupe était de la grosseur d'une demeure familiale, du genre d'un cottage ordinaire...



--------------------------------------------------------------------------------

Quatre personnes croient avoir aperçu une soucoupe volante
Le Nouvelliste, 22 avril 1967
Shawinigan (M.S.P.) -Une "soucoupe volante" aurait survolé à basse altitude le rang St-Félix, près de Mont-Carmel. L'objet volant non identifié a été aperçu par Gérard Lamothe, domicilié au 465 de la 122e rue, à Shawinigan-sud, qui se déplaçait en automobile sur la route de Trois-Rivières en direction de sa résidence en compagnie de trois autres personnes.
L'épouse de Monsieur Lamothe, sa fille âgée de 14 ans, et Madame Willie Rheault, sa belle-soeur, ont également vu l'objet d'aspect circulaire qui volait d'ouest en est à l'altitude moyenne de 200 ou 300 pieds parallèlement au rang St-Félix, venant de l'aéroport de Trois-Rivières.

Monsieur Lamothe a dit que l'appareil, qui portait deux feux blancs aveuglants d'environ 18 pouces de diamètre chacun à l'avant, s'est arrêté à peut-être un demi mille de la route.

Les projecteurs en question se sont alors éteints à deux ou trois reprises avant que l'objet volant ne tourne sur son axe et s'en retourne en direction de l'ouest, plus rapidement qu'il n'était venu.

Les quatre témoins ont pu apercevoir à ce moment un feu rouge et un feu vert distants verticalement d'environ six pieds.

M. Lamothe a déclaré avoir entendu aucun bruit de tout le temps que l'appareil s'est trouvé dans son champ de vision.

Il a en outre soutenu que l'objet en question n'était pas doté d'ailes. Les autorités de l'aéroport de Trois-Rivières n'ont pu être rejointes pour éventuellement corroborer ou expliquer ces informations.



--------------------------------------------------------------------------------

A Orsainville, douze personnes auraient vu une soucoupe volante
Journal de Montréal, 15 avril 1967
Québec (DNC) - Au moins douze personnes ont assisté, tard jeudi soir dernier, à Orsainville, en banlieue de Québec, à un phénomène qui, comme beaucoup d'autres du genre, demeure inexplicable pour le moment.
Ces gens ont pu observer pendant environ une demi-heure un énorme disque rouge de forme allongée, luminescent, et dont la taille a atteint, à certains moments, celle de la moitié d'une maison familiale. L'objet est demeuré longtemps stationnaire dans le ciel sombre à une altitude qu'on a évaluée à 500 ou 600 pieds. Puis il s'est brusquement mis à bouger et il a filé tel un météore et a disparu.

A Laurier et à Lévis

Au cours des derniers jours, plusieurs apparitions de la sorte ont été signalées dans la région de Québec en pleine nuit. Près de Laurier Station, (à 25 milles de Québec) un camionneur a vu en pleine nuit un objet du genre soucoupe volante dans le ciel, le 31 mars dernier. Le même soir, deux citoyens de Lévis affirmaient avoir vu un étrange objet volant au-dessus de la ville de Québec.

Rien d'officiel

Hier, un représentant de notre journal est entré en communication avec la police d'Orsainville qui nous a déclaré n'être pas au courant de cette affaire et n'avoir reçu aucun rapport concernant l'apparition de soucoupes volantes à Orsainville.



--------------------------------------------------------------------------------

Objet mystérieux vu dans le ciel, au-dessus de Lévis...
Le soleil, 6 avril 1967
Un objet mystérieux volant à très vive allure a été vu, vers 1h15 la nuit dernière, dans le ciel de Lévis. La personne qui nous a fourni cette information quelques minutes plus tard affirme qu'elle a vu cet objet qui volait en courbe à basse altitude de l'ouest à l'est. Bien que ce fut la nuit, l'objet lui est apparu, comme en plein jour, de couleur bleu métallique avec une traînée rouge et jaune qui le suivait. Notre informateur dit qu'il a communiqué avec l'aéroport de L'Ancienne-Lorette où le préposé lui a laissé entendre que deux autres personnes l'avaient appelé à ce sujet, quelques minutes auparavant. L'aéroport signala qu'à cette heure, aucun avion n'était dans les parages.


--------------------------------------------------------------------------------

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Articles   Lun 29 Sep 2008, 20:27

Un mystérieux objet sillonne notre ciel...
La Presse, 6 avril 1967
Un objet non identifié a été aperçu, hier soir, dans le ciel au-dessus de Montréal, Ottawa, Toronto et Woodstock.
Un membre de l'équipe de la tour de contrôle à l'aéroport international de Dorval a précisé que l'objet mystérieux a été vu à 7h30 hier soir, se déplaçant dans le sens est-ouest. Il projetait un éclat vif blanc avec une teinte verdâtre à ses contours.

A l'aéroport d'Uplands, près d'Ottawa, on a également aperçu un objet similaire trois minutes plus tard, soit à 7h33. Il a été décrit comme étant un objet enflammé bleu et blanc pourvu d'une longue queue et se déplaçant du sud-est au nord-ouest.

A Dorval l'incident a provoqué une vive consternation mais de courte durée.

"Un avion privé se trouvait au-dessus de l'aéroport, peu avant, et nous croyions que c'était cet avion qui s'écrasait," a déclaré un porte-parole de la tour de contrôle.

Les employés des aéroports qui ont vu cette boule de feu sont convaincus qu'il s'agit d'une météorite.



--------------------------------------------------------------------------------

Une autre soucoupe volante à Stoneham
L'Action, 3 Mars 1967
(Par Guy Baillargeon) -Les soucoupes volantes ont décidément un faible pour la région immédiate de Québec. Les citoyens de Charlesbourg, Monsieur Jean-Claude Bergeron, du 546 de la 80e rue, nous a rapporté, ce matin, qu'il avait été témoin d'un phénomène inusité, vers 9h45, hier soir, alors qu'il circulait en direction sud-nord, sur la route 54, non loin du motel Roland, à la hauteur de Stoneham.
Encore tout bouleversé, monsieur Bergeron nous a raconté qu'il avait aperçu un objet qui dégageait une lumière éblouissante à environ 1200 à 1500 pieds dans les airs.

Selon notre informateur, l'engin avançait lentement en direction de Chicoutimi environ 1000 pieds de la route. Il a cru voir comme un dôme au-dessus de la soucoupe, mais ne pouvait pas très bien discerner en raison de la forte lueur qui provenait du dessous de la soucoupe.

Cette lumière rouge feu était tellement forte, selon monsieur Bergeron, qu'il pouvait facilement discerner les contours des proches montagnes qui l'entouraient. Le camionneur a tenté de suivre l'objet en accélérant, mais l'objet a disparu à une grande vitesse. Il croit que la soucoupe a été visible pendant environ 30 secondes.

"J'ai porté mon camion à une vitesse de 85 milles à l'heure, a-t-il dit, mais l'objet en forme de ballon à disparu en laissant de la fumée blanche derrière moi".

Monsieur Bergeron dit qu'à l'endroit où il a vu la soucoupe, la route est très droite et qu'il n'y a aucune maison. Il a décrit l'objet comme étant un gros ballon d'enfant mais n'a pu fixer les mesures de la soucoupe.



--------------------------------------------------------------------------------

Un industriel et ses fils auraient vu une soucoupe volante
L'Action, 23 Février 1967
(Par Guy Baillargeon) -Le 27 janvier au soir, un industriel de 52 ans de Beauport et ses deux fils, âgé de 15 et 17 ans, ont vu une soucoupe volante à moins de 200 pieds d'eux, dans un champ, à l'arrière de leur domicile au nord de Beauport; c'est du moins ce qui ressort du témoignage d'un proche parent à qui la chose à été contée dans ses moindres détails.
Selon notre informateur, l'objet est apparu après le souper familial, vers les 6h15. La mère de famille qui vaquait à ses besognes coutumières a été attirée par la vue d'un objet qui, au premier abord, ressemblait à un avion. La petite famille regarda un instant cet objet qui était à environ 2000 pieds de leur maison, puis le père et ses deux fils décidèrent de se rendre sur les lieux.

Armé de deux paires de raquettes et d'une paire de ski, le trio se dirigea vers l'engin. A mesure qu'il approchait, il pouvait discerner les formes de l'objet.

Ils purent s'approcher à environ deux cents pieds de l'engin. Vu de face, il pouvait avoir trente pieds de large et une hauteur d'environ dix-huit pieds. L'objet était de forme ovale et de couleur aluminium gris sale.

Quatre hublots

Selon les trois hommes, on pouvait discerner quatre hublots de forme carrée d'où jaillissait une lumière qui sans être éblouissante était incandescente, très forte. A droite de l'engin, et ce qui semblait être au bout de la soucoupe, une lumière rouge.

Le père et ses fils tentèrent encore de s'approcher, mais l'engin s'envola en moins de temps qu'il ne faut pour le dire en direction de l'île d'Orléans. Au départ, les trois hommes ont senti comme une vibration qui les envahissait et un léger vrombissement qui se répercutait sur eux. A ce même instant, la soucoupe a été comme enroulée d'un filet de lumière rouge. En quelques secondes seulement, l'objet n'était plus qu'une minuscule étoile qui s'est perdue dans le ciel.

Fait important à noter, à l'endroit même où avait atterri la soucoupe, l'herbe était brûlée. Abasourdi et croyant devenir fou, le trio a regagné la maison familiale. La mère à par la suite rapporté que le départ des trois hommes avait duré exactement 22 minutes.

Pas de publicité

Toujours selon notre informateur, le père de famille a avoué ne pas avoir fermé l'oeil de la nuit. Il ne voulait cependant pas raconter ce qu'il avait vu à la presse de peur de passer pour fou. "Les soucoupes volantes, tout le monde en voit", aurait-il dit. Les deux fils se sont montrés très emballés de la chose, mais ont préféré se taire prouvant ainsi qu'ils ne recherchaient pas la publicité.

Tous trois, ont raconté leur aventure plusieurs fois sans changer un mot de leur version. Selon leurs dires, au départ de l'engin, le rouge qui entourait l'objet est devenu de plus en plus orangé. La précipitation de neige qui recouvrait à ce moment les champs de Beauport était d'environ 50 pouces. A l'endroit où se trouvait la soucoupe, on pouvait voir de l'herbe brûlée.

Une semblable version avait été donnée en 1948 alors qu'un citoyen du Lac Beauport avait déclaré avoir vu une soucoupe volante. L'herbe où avait atterri l'engin avait également été brûlée...



--------------------------------------------------------------------------------

Une immense météorite s'écrase dans un terrain à Saint-Eustache
Journal de Montréal, 19 septembre 1966
" Monsieur le journaliste, je viens de voir un avion en flammes s'écraser, près de Chambly." "Monsieur le journaliste, une soucoupe volante s'est posée sur la terre près de chez-nous, à Laval." "Monsieur le journaliste, une boule de feu est tombée sur la terre de mon voisin, à l'arrière de la rue Louise, à Saint-Francois." Des appels du même genre ont inondé les salles de rédaction, tant des journaux que des postes de radio, samedi soir, vers 8h30.
Que se passait-il au juste?

Une enquête de plusieurs journalistes a permis de conclure qu'il s'agissait d'une immense météorite qui est tombée dans un terrain à St-Eustache.

Ce phénomène naturel a été confirmé par l'observatoire à l'aéroport de Dorval, qui a précisé qu'il n'y avait rien de mystérieux dans tout ça.

Plusieurs astronomes ont déclaré que la période actuelle est fertile en météorites et étoiles filantes.

Quelques minutes plus tôt à Toronto, les résidents de la ville reine ont remarqué le même phénomène, et là encore on a crié à l'invasion par les soucoupes volantes.

Ce ne fut pas le cas et il faudra donc donner raison aux savants de l'aéronautique américain qui prétendent qu'il n'y a pas de soucoupes volantes. Car les autres planètes ne sont pas habitées...



--------------------------------------------------------------------------------

Une soucoupe volante a été vue
The Gazette, 27 juillet 1966
Saint-Bruno, 27 juillet 1966 - Les résidents de Saint-Bruno seront probablement très intéressés d'apprendre ce qui est arrivé à U. Beanlae, chauffeur de taxi et à sa femme aux petites heures du matin, lundi passé. "Je suis sûre d'avoir vu une soucoupe qui essayait d'atterrir", a-t-il déclaré. "Un objet luisant en forme de toupie descendait lentement en tourbillonnant, à la hauteur des fils de téléphone. Il mesurait douze pieds de long et cinq pieds de diamètre. Les bouts se terminaient en pointe," a-t-il dit.
Monsieur Beanlae déclare que quand il a dirigé ses phares sur l'objet, celui-ci est remonté vivement dans les airs...



--------------------------------------------------------------------------------

Un objet se serait désintégré dans la région de Cowansville
La Voix de l'Est, 29 avril 1966
Cowansville - Trois hommes, placés en des points différents, ont affirmé avoir vu un objet en flammes se désintégrer au-dessus d'un champ, à seulement quelques centaines de pieds d'eux, aux environs de 8h15 lundi soir, en bordure de la route reliant Brôme ouest et Sutton, à Sutton-nord.
Les trois témoins sont M M. Howard Jones, de Gilmore Conner; John Manuel et J. Grieg, de Sutton-nord, dont les dires se recoupent avec exactitude.

Premier témoin: M. Jones se rendait à Sutton en automobile lundi soir, lorsqu'il aperçut un objet en flammes "de 100 pieds de long" qui se déplaçait lentement du sud au nord, à l'inverse de lui, en se rapprochant de plus en plus du sol et rasant le faîte des arbres.

Soudain, M. Jones vit l'objet s'éparpiller en une multitude d'étincelles incandescentes, à moins de 200 pieds de lui. Il descendit de voiture rapidement mais ne vit plus rien, n'entendit rien.

Second témoin: M. Manuel se trouvait dans une chambre d'une maison dont plusieurs fenêtres s'ouvrent vers l'est. Tout à coup, il aperçut comme une explosion, des débris lumineux étant projetés dans tous les sens.

M. Manuel s'approcha rapidement de la fenêtre, croyant à prime abord voir un garage, situé à environ 500 pieds de chez lui, prendre feu brusquement. Mais il ne vit plus rien lui non plus, et n'entendit rien.

Il a toutefois déclaré après coup: "C'est la plus maudite affaire que j'ai jamais vu de ma vie."

Troisième témoin : M. Grieg était à fermer les portes de son garage, celui-là même que M. Manuel a cru voir exploser, lorsqu'il aperçut un objet en flammes voler en plusieurs éclats enflammés qui ont été projetés dans toutes les directions, au-dessus d'un champ situé à environ 300 pieds de l'endroit où il se trouvait. Il n'entendit aucun bruit, et tout retomba dans l'ordre. Il a toutefois avoué n'avoir jamais vu une chose pareille de sa vie auparavant.

Recherche : Notre reporter, accompagné de quatre autres personnes, s'est rendu sur les lieux dans l'espoir de découvrir quelques fragments révélateurs. Toutefois, après avoir parcouru le champ en tout sens ils n'ont relevé aucune trace pouvant s'apparenter au phénomène.



--------------------------------------------------------------------------------

Objet étrange dans le ciel
La Gatineau, 28 avril 1966
Vendredi soir dernier (22 avril 1966), soir du deuxième passage de bolide vert vers 7h25, un objet étrange a fait son apparition dans le ciel. Selon M. Antonio Saint-George, directeur à l'école des garçons de la paroisse du Christ-Roi, un objet qui ressemblait de loin à une étoile est apparu dans le ciel du côté de l'est, filant à une vitesse extraordinaire. A mesure que cet objet lumineux se rapprochait, sa luminosité devenait de plus en plus éclatante et il semblait de la grosseur d'une auto.
Filant vers le sud-ouest, la chose s'est comme éteinte à une hauteur qui paraissait d'environ 300 à 400 pieds. Durant tout le temps qu'il vit ce phénomène, M. Saint-George dit qu'il étincelait à la façon d'un morceau de fer chauffé à blanc dans un feu de forge, au moment où on le sortirait.

Cette masse avait ceci de remarquable qu'elle n'avait aucune forme particulière et que sa couleur n'était comparable à rien de connu, sinon les lampes de rues au mercure.

Environ cinq minutes plus tôt, M. Robert Lafrance, de Maniwaki, qui se trouve au Lions Den Lodge, lac Baskatong, (70 milles au nord de Valleyfield) en compagnie de Denis Laforest et André Carrière ont vu également tous les trois la même chose et leur témoignage est identique à la version de M. Saint-George.

Les trois garçons de ce dernier se trouvaient à un demi-mille de la maison, près de la rivière Gatineau, à cette heure-là et ils ont raconté, en arrivant, qu'ils avaient vu, e

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Articles   Ven 12 Déc 2008, 17:44

Bonjour a tous.OVNI

Témoignages de rencontres avec un Ovni

NOUVELOBS.COM | 23.06.2008 | 08:20
Voici les principaux témoignages de rencontre avec un Ovni (objet volant non identifié), de plusieurs pilotes militaires et civils, lors de leur rassemblement à Washington, le lundi 12 novembre, qui avait pour but de demander la réouverture d'une enquête sur ce phénomène:

James Penniston
, officier retraité de l'armée de l'Air américaine : "Rien dans mon entraînement ne m'avait préparé à cela". Il assure avoir vu et touché "un vaisseau triangulaire, illuminé de bleu et de jaune", qui était posé dans une forêt attenante à une base aérienne britannique à Woodbridge (GB) en 1980. L'Ovni "était chaud au toucher et avait une texture métallique. L'un des côtés était couvert de symboles dont le plus grand était un triangle", raconte-t-il. "La lumière s'est intensifiée (...) le vaisseau a décollé du sol sans bruit ni mouvement d'air et est parti incroyablement vite", devant plus de 80 personnes de la base. "Dans mon carnet, j'ai écrit 'vitesse: impossible'".

Fife Symington, ex-gouverneur d'Arizona, témoin d'un Ovni en 1997 : "Que le gouvernement américain arrête de perpétuer le mythe selon lequel il existe une explication conventionnelle à tous les phénomènes d'Ovni. Notre pays doit rouvrir l'enquête".

Rodrigo Bravo, un expert de l'armée de l'Air chilienne : "Malheureusement, le sujet des Ovni a été contaminé par de fausses informations, fournies aux médias par des personnes non qualifiées". Pourtant, "l'un de nos plus illustres cas, en 1988, a montré que les Ovni pouvaient être un danger pour les opérations aériennes: un B737 en approche finale à Puerto Montt (sud) s'est retrouvé face à une grande lumière blanche entourée de vert et de rouge qui fonçait sur lui, et le pilote a dû faire un virage serré à gauche pour éviter une collision".

Parviz Jafari, ex-pilote de chasse iranien : En 1976, il a tenté en vain d'attaquer à bord de son F-4 "un objet clignotant de lumières rouge, orange et bleu clair", au-dessus de Téhéran. Mais "dès que je m'approchais trop, mon armement était coincé et ma radio brouillée", se souvient-il.

Jean-Charles Duboc, ancien commandant de bord d'Air France : il assure avoir observé "un Ovni près de Paris, pendant un vol Nice-Londres, qui ressemblait à un énorme disque, d'environ 300 mètres de diamètre" et qui a laissé une signature radar. Mais "comme toutes les compagnies aériennes, Air France est soucieuse de son image. C'était très dur d'aborder le sujet".

John Callahan, découragé d'enquêter sur un Ovni repéré au-dessus de l'Alaska en 1987 : "Qui croit aux Ovni? C'est l'attitude systématique de la FAA", l'autorité américaine de l'aviation civile, assure un de ses anciens cadres, "Quand j'ai demandé au responsable de la CIA ce qu'il en pensait, il m'a dit 'C'est bien un Ovni, mais on ne peut pas le dire au public américain, il paniquerait'", raconte-t-il.

Nick Pope, ancien du ministère britannique de la Défense: Sur les 10.000 signalements reçus par le gouvernement britannique depuis 1950, "la plupart des Ovni se sont révélés être des avions, des satellites et des météorites, mais dans 5% des cas, aucune explication n'a pu être établie".

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20071113.OBS4472/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Articles   

Revenir en haut Aller en bas
 

Articles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 2009:articles dans les journaux locaux des objets observés dans le 02 !
» Les articles religieux
» [Littérature et Société] Cherche deux articles récents sur le même thème avec un parti pris différent
» Articles marrants ou à suivre
» Aide à la traduction d'articles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Archives sur le phénomène Ovni :: Les archives ufologiques importantes :: Espace de Partage-