Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Astro actualité divers. A compléter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Astro actualité divers. A compléter.   Sam 23 Aoû 2008, 05:07

Bonjour a tous,

Se poste est dédié à l'actualité astronomique. N'hésitez pas a poster des sujets d'actualité concernant bien sur tout les phénomènes astronomique du moment. Merci et bonne lecture.
Si vous avez des questions merci de les poster dans la rubrique
foire au question en clinquant sue le lien ci-dessous pour ne pas encombrer se post merci.


http://www.forum-ovni-ufologie.com/materiel-d-observation-et-de-mesure-f40/foire-aux-questions-materiel-pointer-un-objet-etc-t3904.htm



hreh


Dernière édition par Ovni77280 le Mer 24 Sep 2008, 16:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Jupiter voit rouge... 3 fois !   Sam 23 Aoû 2008, 05:15

Jupiter voit rouge... 3 fois !

La Grande Tache rouge est un classique parmi les classiques. Tout d'abord parce que pour de nombreux amateurs, elle fait partie des inimitables premières émotions, avec la Lune ou les anneaux de Saturne. Observée sans relâche depuis plus de 300 ans, la Grande Tache rouge est en faite un anticyclone large comme trois fois la Terre. En 1998, deux "ovales blancs", des perturbations de l'atmosphère jovienne, fusionnèrent en un seul puis se mélangèrent à un troisième en 2000, pour virer au rouge fin 2005. La nouvelle formation, également un anticyclone mais "seulement" de la taille de notre planète, hérita alors du surnom de Red Spot Jr. (tache rouge Junior). Récemment, le télescope géant Keck II ( 10 M de diamètre ) et l'observatoire spatial Hubble ont mis en évidence un troisième tache rouge! Pour certains astronomes, ce regain d'activité montre que Jupiter est en train de subir un changement climatique majeur! pour Michael Wong, de l'université de Berkeley (Californie), le petit dernier pourrait bien rencontrer la Grande Tache rouge en aôut prochain s'il continu sur sa trajectoire actuelle. "Le petit ovale sera alors soit absorbé soit rejeté par la Grande Tache rouge", à commenté Wong. Les astronomes ont à nouveau souligné l'apport indispensable des observations accomplies par les amateurs pour le suivi des taches rouges de Jupiter.




Dernière édition par Ovni77280 le Dim 07 Sep 2008, 23:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: La plus petite exoplanète.   Sam 23 Aoû 2008, 05:32

La plus petite exoplanète.

Le filet se resserre autour de la planète jumelle de la Terre: une exoplanète de trois masses terrestres seulement vient d'être découverte par l'équipe de Davide Bennett, de l'université de Notre Dame, dans l'indiana. Cette nouvelle planète, nommée MOA-2007-BLG-192L, a été détectée par micro-lentille gravitationnelle (la luminosité d'une source d'arrière-plan est amplifiée par un objet situé sur la ligne de visée). Il s'agit d'une planète de roche et de glaces, qui gravite autour de son étoile à la même distance que Vénus du Soleil. La température y est cependant plus basse que sur Pluton, car l'étoile en question, une naine brune de 0,6 masse solaire, n'est pas assez massive pour abriter des réactions nucléaires: elle est donc très peux lumineuse. La découverte d'une planète rocheuse autour d'une étoile de faible masse est encourageante, car cette configuration facilite une étude détaillée, notamment de la composition de son atmosphère.



Dernière édition par Ovni77280 le Mar 02 Sep 2008, 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: La plus jeune supernova de la galaxie.   Sam 23 Aoû 2008, 05:58

La plus jeune supernova de la galaxie.

La supernova Cassiopée A, connu pour ses vestiges chatoyants, l'était aussi comme étant la plus récente explosion d'étoiles survenue dans notre galaxie, en 1980. Elle vient de perdre ce titre: Stephen Reynolds, de l'université de Californie du Nord à Raleigh, a découvert une supernova datant des années 1870. Connu sous le nom de G1.9+0,3, le vestige de cette explosion a été identifié en ondes radio dans le centre galactique en 1984. De nouvelles observations en rayons X ont révélé que la coquille de gaz rougeoyante créée par l'onde de choc dans le milieu interstellaire s'est agrandie de 16 pour cent depuis lors. En supposant la vitesse d'expansion constante, cela implique que l'explosion s'est produite il y a environ 140 ans seulement. Cette découverte comble un "chaînon manquant" de l'histoire des supernovae galactiques. la comparaison avec d'autres galaxies suggère que près de trois étoiles devraient exploser dans la Voie lactée chaque siècle. Une dizaine de vestiges plus jeunes que Cassiopée A devraient ainsi y exister. Leur absence trahit-elle un écart statistique, ou ces supernovae sont-elles encore cachées ?



Dernière édition par Ovni77280 le Mar 02 Sep 2008, 17:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: La voie-Lactée n'a en fait que deux bras spiraux.   Mar 02 Sep 2008, 17:40

La voie-Lactée n'a en fait que deux bras spiraux.

Le Voie-Lactée vient de perdre deux bras! Les astrophysiciens pensaient jusqu'à aujourd'hui qu'elle en possédait quatre principaux. Mais une étude très précise montre que notre Voie-Lactée ressemblerait en faite à une galaxie barrée: une longue barre centrale d'étoiles autour de laquelle s'enroulent deux bras majeurs. C'est en s'appuyant sur des millions de clichés rapportés par le télescope américain Spitzer, capable de voir dans l'infrarouge, et donc de sonder les zones les plus poussiéreuses de notre galaxie, que l'équipe de Robert Benjamin, de l'université du Wisconsin, a évalué les densités d'astres dans chaque bras. La conclusion, que les astrophysiciens ont présentée au dernier congrès annuel de la Société astronomique américaine, à Saint-Louis, est formelle: si les bras de Persée et du Centaure abritent bien des multitudes d'étoiles de tous âges, ceux de la règles et du Sagittaire renferment essentiellement du gaz et des poches d'étoiles en formation... et doivent être relégués au rang de bras mineurs. Qu'ils se consolent, ils ont malgré tout fait illusion pendant plus de cinquante ans!

Télescope Spitzer:


La forme de notre Galaxie:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   Mer 17 Sep 2008, 18:26

Comète en miettes

Le télescope spatial Hubble permet aux astrophysiciens de vivre en direct le spectacle rare d'une comète se désintégrant. Après avoir frôlé la Terre (à 10 million de kilomètres) à la mi-mai, "Schwassmann-Wachmann 3" doit faire le tour du soleil le 07/06 avant de poursuivre sa route. si elle survit a la rencontre... Il ne reste plus du noyau initial que 33 gros fragments qui, eux-mêmes, s'effritent en dizaines de morceaux de la taille d'une maison, enfin bref des miettes spatiales.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Sur la piste des rayons gamma   Mer 17 Sep 2008, 18:34

Sur la piste des rayons gamma


En Namibie, un observatoire Franco-Allemend traque les phénomènes les plus violents de l'Univers.
A 2000 mètres d'altitude, dans l'une des régions les plus séches de la planète, quatre télescopes de 12 m de diamètre attendent partiemment que survienne un événement de quelques milliardièmes de seconde. Un flash de lumière bleue qui marque l'entrée dans la haute atmosphère d'une particule (photon ou autre) à très haute énergie. c'est la signature d'un rayon gamma : 1 000 milliard de fois plus énergétique que la lumière visible. L'origine du phénomène reste mystérieuse.
L'observatoire franco-allemend Hess s'efforce de reconstituer la direction de ces rayons. Ses astrophysiciens viennent d'identifier une de leurs sources : un accélérateur de particules cosmiques qui aurait été créé par l'explosion d'une étoile massive (supernova), il y a 10 000 ans.
Un technicien s'assure que les 1 500 miroirs qui équipent les quatres télescopes de l'observatoire Hess ne perdent rien de leur pouvoir réfléchissant (ou réflectance). Les chauve-souris les endommagent fréquemment et il faut immédiatement remplacer la pièce défectueuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   Mer 17 Sep 2008, 18:42

ASTROPHYSIQUE
Des trous noirs très verts :)
Si votre voiture avait un trou noir à la place du moteur, elle roulerait 1,6 millard de kilomètres en ne consommant que 4,5 L d'essence. Des physiciens de la NASA ont pu établir cette comparaison en calculant le bilan énergétique de ces corps célestes et en observant comment la matière qu'ils aspirent (le carburant) émet d'énormes jets de gaz brûlants (l'énergie).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Participation excellente
Participation excellente
avatar



Féminin Age : 35
Nombre de messages : 252
Inscription : 21/08/2008
Localisation : belgique
Emploi : employée
Passions : le dessin , la décoration, ufologie, ancienne civilisation, la science
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   Mer 17 Sep 2008, 18:46

Bonjour,

En tout cas c'est sympa de mettre une explication a chaque image.Je m'interresses un peu à l'astronomie et il y a des trucs que je ne me souvenais plu et grace à tes explications , ça m'aide à m'en souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   Mer 17 Sep 2008, 18:51

inconnu a écrit:
Bonjour,

En tout cas c'est sympa de mettre une explication a chaque image.Je m'interresses un peu à l'astronomie et il y a des trucs que je ne me souvenais plu et grace à tes explications , ça m'aide à m'en souvenir.
Merci inconnu pour ton intérêt à mes topic ça me fais très plaisir. Amitié...
hreh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Découverte de la 2ème étoile la plus lumineuse de la Galaxie   Jeu 18 Sep 2008, 09:32

Découverte de la 2ème étoile la plus lumineuse de la Galaxie


Aux jeux Olympiques de la Voie lactée (Anciennement, la Voie lactée ne désignait que la bande blanchâtre traversant le ciel nocturne. Il existe plusieurs...), la médaille d'or de l'étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme...) connue la plus lumineuse est actuellement décernée à une étoile massive (Le mot massif peut être employé comme :) appelée Eta Carina. Une nouvelle venue, qui se voit attribuer la médaille d'argent, vient d'être découverte au sein d'un impétueux nuage de poussières de notre galaxie. Cette image du télescope spatial Spitzer (Le télescope spatial Spitzer est le plus gros télescope infrarouge lancé par la NASA. Ces longueurs d'ondes ne pouvant...) montre la nouvelle promue, entourée d'un cercle (Le terme de cercle a plusieurs sens dérivés de son sens géométrique initial.) dans la vignette, dans la région centrale de notre Voie Lactée.




Cliquer sur le lien pour l'agrandir (2400 x 3000 pixels ; 2,1 Mo)

http://photojournal.jpl.nasa.gov/figures/PIA10955_fig1.jpg

Surnommée l'étoile de la "nébuleuse de la Pivoine", cette boule de gaz (Au niveau microscopique, on décrit un gaz comme un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi...) flamboyante rayonne autant de lumière (La lumière désigne les ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des...) que 3,2 millions de Soleils. La championne, Eta Carina, produit l'équivalent en lumière de 4,7 millions de Soleils ; mais les astronomes estiment que ces évaluations sont encore incertaines, et qu'il est possible que l'étoile de la nébuleuse de la Pivoine soit encore plus lumineuse qu'eta Carina.

Mais alors, pourquoi ne la voyons-nous pas ? A cause de la poussière. Cette étoile est située dans une région très poussiéreuse fortement encombrée d'étoiles. En fait, il pourrait exister d'autres superbes étoiles très lumineuses toujours profondément cachées dans cette foule stellaire. Les yeux infrarouges de Spitzer lui ont permis de percer cette poussière et d'évaluer la luminosité (La luminosité désigne la caractéristique de ce qui émet ou réfléchit la lumière.) absolue des étoiles de la nébuleuse de la Pivoine. Cette nébuleuse, qui entoure son étoile, est le nuage rougeâtre de poussière à l'intérieur et à l'extérieur du cercle blanc.



Cliquer sur le lien pour l'agrandir (8000 x 4500 ([(lien)]) pixels ; 5,8 Mo)

http://photojournal.jpl.nasa.gov/jpeg/PIA10955.jpg

hreh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Sombre Téthys   Jeu 18 Sep 2008, 09:45

Sombre Téthys

La sonde Cassini a pris cette photo de Téthys le 4 juin dernier, depuis une distance de 1,2 million de kilomètres. Sur le satellite glacé de Saturne, de 1062 km de diamètre, on distingue clairement une bande sombre dans la région équatoriale. Si son origine reste mystérieuse, les astronomes avancent toutefois une hypothèse. Sur les photos de Callisto et de Ganymède, prises par la sonde Galileo, des dépôts de glace qui brillent sur les pentes des cratères situés aux pôles rendent ceux-ci plus lumineux. Le même phénomène est-il à l'oeuvre sur Téthys ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Un plutoïde vient de recevoir un nom   Jeu 18 Sep 2008, 09:49

Un plutoïde vient de recevoir un nom

2005 FY9, un des plus gros objets de la ceinture de Kuiper (un anneau de petits corps gelés au-delà de l'orbite de Neptune), vient de recevoir un nom officiel : Makemake. Ce nom est hérité d'un dieu du peuple rapa nui, originaire de l'île de Pacques. Découvert en 2005, Makemake est d'un diamètre compris entre 1200 et 1800km. Il a été classé dans la catégorie des plutoïdes, où il rejoint Pluton et Eris.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Un couple d'astéroïdes passe près de la Terre   Jeu 18 Sep 2008, 09:52

Un couple d'astéroïdes passe près de la Terre

Un couple d'astéroïdes est passé à 2 millions de kilomètres de la Terre ce lundi 14 juillet. Cela représente six fois la distance entre la Terre de la Lune. Les deux corps célestes, en orbite l'un autour de l'autre, sont estimés à 600 et 200 mètres de diamètre et pourraient provenir d'un même astéroïde cassé par la chaleur du Soleil. Ils avaient été découverts en tant qu'objet unique par le programme Linear du MIT en janvier dernier, puis ont été observés sous la forme de deux objets distincts par le radiotélescope d'Arecibo sur l'île de Porto Rico, les 6 et 7 juillet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Une bouffée d'oxygène pour le Soleil   Jeu 18 Sep 2008, 10:11

Une bouffée d'oxygène pour le Soleil


L'abondance de l'oxygène dans le Soleil ((pourcentage en masse)) a été, pendant les 40 dernières années, très controversée, avec des hauts et des bas. Une équipe de chercheurs de l'Observatoire de Paris(Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville...), en collaboration avec des astronomes étrangers, ont re-dérivé l'abondance de l'oxygène de la photosphère (La photosphère est la couche de gaz qui constitue la surface visible du Soleil.) solaire. Ils se sont servis pour cela des meilleurs spectres disponibles du Soleil, et aussi d'un modèle réaliste à 3D, de l'hydrodynamique de l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) solaire, alors que les modèles traditionnels sont à 1D. Le modèle permet de dériver la structure en température (La température d'un système est une fonction croissante du degré d'agitation thermique des particules, c'est-à-dire de...) 3D, et le champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) de vitesses à la surface des couches où sont formées les raies spectrales. L'abondance d'oxygène qu'ils trouvent est en bien meilleur accord avec les mesures d'héliosismologie (L'héliosismologie est la discipline de l'astrophysique qui étudie les mouvements sismiques du Soleil.) que ne le sont les travaux d'Asplund et al. (2004), mais l'abondance de l'oxygène est encore un peu trop basse pour sortir le Soleil de la "crise".
Etant si proche et si brillant par rapport aux autres étoiles, on pourrait penser que le Soleil n'a plus de secrets pour nous. Naïvement, on pourrait croire que la composition chimique du Soleil est bien connue, au moins pour les éléments présents dans le spectre solaire, ou dans les météorites. Mais ce n'est pas le cas: pour plusieurs éléments il y a encore débat (Cet article ou cette section doit être recyclé. Sa qualité devrait être largement améliorée en le réorganisant et en le...) sur leur abondance solaire. Parmi eux, l'oxygène est l'exemple le plus important, et en conséquence un des éléments les plus étudiés.
Après l'hydrogène (Table complète - Table étendue) et l'hélium(Table complète - Table étendue), l'oxygène est l'élément le plus abondant dans l'univers (On nomme univers l'ensemble de tout ce qui existe, comprenant la totalité des êtres et des choses (celle-ci comprenant...), et son abondance a été très étudiée, dans la Galaxie et bien au delà. Dans ces travaux, l'abondance de l'oxygène solaire est un étalon naturel. Cette abondance a de plus des répercussions importantes en physique (La physique (du grec φυσικη) est étymologiquement la science de la nature. Son champ...) solaire et stellaire. Par exemple, l'oxygène est l'élément qui contribue le plus à l'opacité de l'enveloppe convective du Soleil. L'oxygène a ainsi un impact direct sur la structure interne et l'évolution du Soleil, et des étoiles semblables. Pour autant, la détermination spectroscopique de l'abondance de l'oxygène dans la photosphère solaire n'est pas une tâche aisée: peu de raies atomiques sont disponibles dans le spectre solaire, et la plupart d'entre-elles sont mélangées à des raies d'autres éléments. Par ailleurs, l'abondance météoritique de l'oxygène ne peut pas être utilisée, car l'oxygène est un élément trop volatil, qui s'est condensé incomplètement dans le refroidissement de la proto-nébuleuse solaire. Beaucoup d'effort a été consacré à la détermination spectroscopique de l'abondance photosphérique de l'oxygène, sans que l'on ait atteint une convergence (Le terme de convergence est utilisé dans de nombreux domaines :) sur une valeur définitive.



Les déterminations de l'abondance solaire de l'oxygène sont montrées en Figure 1. Après une phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en...) de "concordance" , l'abondance de l'oxygène a subi une chute sévère dans le dix dernières années. Cela a conduit Ayres et al. (2006) à remarquer, en plaisantant, que cette tendance aboutirait à ce que le Soleil n'ait plus d'oxgène vers 2015. Plaisanterie mise à part, une basse abondance de l'oxygène es incompatible avec la structure interne du Soleil déduite des observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide...) d'héliosismologie.

Dans un effort pour contribuer à la controverse entre un abondance "haute" ou "basse" de l'oxygène , une équipe de chercheurs de l'Observatoire de Paris en collaboration avec d'autres ont redéterminé l'abondance photosphérique de l'oxygène solaire, indépendamment des déterminations antérieures. Pour ce faire, ils ont utilisé les meilleurs spectres solaires actuellement disponibles et employé un modèle hydrodynamique 3D de l'atmosphère solaire , calculé avec le code CO5BOLD. En contraste avec un modèle d'atmosphère traditionnel 1D, une simulation 3D, donne une description physique ab initio du transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu...) convectif, et en conséquence, un modèle cohérent de la structure 3D en température et en champ de vitesses des couches superficielles solaires dans lesquelles les raies spectrales sont formées. Dans la Figure 2, le modèle CO5BOLD (moyenné horizontalement), ligne continue, est comparé à celui (3D) d'Asplund et al. (2004) , tirés, et au modèle semi-empirique (1D) d'Holweger-Müller (cercles). Le résultat de la présente analyse est une abondance de l'oxygène entre 8.73 et 8.79, encadrant la la valeur obtenue par Holweger (2001), et un peu supérieure à la valeur d'Asplund et al. (2004). Dans la Figure 1, l'astérisque verte est la valeur de Holweger (2001), La bleue la valeur d' Asplund et al. (2004) et le point (Graphie) rouge, à contre-courant, la présente détermination.



L'analyse détaillée révèle que la baisse de l'abondance de l'oxygène solaire d'environ 8.9 à celle d Holweger 8.73 est due à l'amélioration des données atomiques et la prise en compte des écarts à l'équilibre thermodynamique (On peut définir la thermodynamique de deux façons simples : la science de la chaleur et des machines thermiques ou...) local. La décroissance supplémentaire donnée (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose,...) par Asplund et al. (2004) était attribuée à l'emploi d'un modèle hydrodynamiqe 3D du modèle solaire. Le présent travail ne confirme pas cette assertion (Dans la langue française, le mot assertion (n,f) représente une vérité absolue : il définit une proposition...). Pour les auteurs, l'abondance 3D est légèrement supérieure à celle obtenue par le modèle 1D correspondant. Les principales différences entre la présente analyse et celle d'Asplund et al. (2004) sont:

- les mesures de largeurs équivalentes des raies, qui sont supérieures dans la présente analyse
- les hypothèses dans le calcul des écarts à l'ETL, qui sont plus faibles ici
- une différence entre les deux modèles 3D (voir Figure 2).

L'abondance solaire recommandée pour l'oxygène solaire est 8.76 , impliquant une métallicité dans l'intervalle Z = 0.014 - 0.016, dépendant du choix de l'abondance pour d'autre éléments comme le carbone (Table complète - Table étendue) et l'azot (Table complète - Table étendue). Les auteurs considèrent Z = 0.015 comme la valeur la plus probable, à comparer à celle d'Asplund et al. (2004) Z = 0.012 . Ces métallicités solaires obtenues par spectroscopie sont à confronter avec celles obtenues à partir de l'héliosismologie, telle que Z = 0.172 d'Antia & Basu (2006), ou Z = 0.016 de Basu & Antia (2008). La conclusion est que le présent résultat est en meilleur accord avec ceux de l'héliosismologie que ceux d' Asplund et al. (2004), mais que l'abondance solaire est encore un peu trop basse pour résoudre entièrement la "crise de l'oxygène".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Lagune sans étoiles   Jeu 18 Sep 2008, 10:16

Lagune sans étoiles

Ce splendide nuage cosmique est une étape incontournable des séances d’observation de la constellation du Sagittaire. Au 18e siècle, la brillante nébuleuse devint la 8eme entrée du célèbre catalogue de Charles Messier, soit M8. Les astronomes d’aujourd’hui voient la nébuleuse de la lagune comme une nursery stellaire très active distante de quelque 5000 années-lumière dans la direction du centre de notre Galaxie, la Voie lactée. De saisissants détails sont visibles sur cette remarquable image dont les étoiles ont été numériquement soustraites, ce qui permet de révéler toute la gamme de filamentsd'ydrogènebrillant et de nuages de poussière qui la peuplent ainsi que la lumineuse et turbulente région du sablier, non loin du centre de l’image. Cette image composite a été réalisée sous des cieux particulièrement sombres près de Sydney, en Australie. À la distance estimée de la nébuleuse de la Lagune, l’image couvre un champ d’environ 50 années-lumière de long.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Participation excellente
Participation excellente
avatar



Féminin Age : 35
Nombre de messages : 252
Inscription : 21/08/2008
Localisation : belgique
Emploi : employée
Passions : le dessin , la décoration, ufologie, ancienne civilisation, la science
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   Jeu 18 Sep 2008, 11:26

Bonjour,

Très belles infos .

J'ai une question,d'ou vient l'origine pour obtenir ces couleurs magnifiques? hjy-t
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   Jeu 18 Sep 2008, 20:03

inconnu a écrit:
Bonjour,

Très belles infos .

J'ai une question,d'ou vient l'origine pour obtenir ces couleurs magnifiques? hjy-t
Bonjour inconnu.

Les nébuleuses à émission, dont l'exemple le plus connu est dans Orion sont formées principalement d'hydrogène, qui est excité et ionisé par la lumière ultraviolette des étoiles présentes dans la région. Au moment de la recombinaison entre noyaux et électrons, le gaz émet une lumière de longueur d'onde caractéristiques, dont la plus forte est appelée H alpha, qui donne une couleur rouge typique à certains corps stellaires. Mais l'oeil humain est sensible aux radiations de l'oxygène doublement ionisé, de couleur verte, ce qui explique pourquoi, visuellement, ces nébuleuses apparaissent de couleur verdâtre au télescope.

hreh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   Jeu 18 Sep 2008, 20:13

Une puissante "usine à étoiles" aux confins de l'univers

Des astronomes ont découvert une fabuleuse fabrique d'étoiles, une galaxie dans l'univers notre Voie lactée (Anciennement, la Voie lactée ne désignait que la bande blanchâtre traversant le ciel nocturne. Il existe plusieurs...) ne produit environ qu'une dizaine d'étoiles nouvelles chaque année



Cliquer sur le lien pour l'agrandir

http://photojournal.jpl.nasa.gov/figures/PIA10932_fig1.jpg

La galaxie, surnommée "Baby boom" qui a été observée à l'aide de plusieurs télescopes dont l'observatoire spatial Spitzer, se situe à 12,3 milliards d'années-lumière de notre système. Les scientifiques pensent qu'elle résulte de la collision (On appelle collision le choc entre deux objets.) de plusieurs galaxies. Lorsque ces dernières entrent en contact, les gaz (Au niveau microscopique, on décrit un gaz comme un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi...) interstellaires sont intensément comprimés ce qui déclenche la naissance de nombreuses nouvelles étoiles.

Sur le cliché ci-dessus, composite de plusieurs longueurs d'onde (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés...), les taches de couleur rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) représentent les lieux de naissance des étoiles, qui, en échauffant les poussières environnantes provoquent d'intenses émission dans l'infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la...). Les taches de couleur verte représentent le rayonnement (Le rayonnement est un transfert d'énergie sous forme d'ondes ou de particules, qui peut se produire par rayonnement...) émis par les gaz en lumière visible (La lumière visible, appelée aussi spectre visible ou spectre optique est la partie du spectre électromagnétique qui est...). Les teintes jaunes et orangées dénotent la lumière infrarouge (proche) émise depuis les régions externes de la galaxie. Les points bleus sur la gauche montrent une galaxie plus proche dont la production en étoiles nouvelles est beaucoup plus faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Participation excellente
Participation excellente
avatar



Féminin Age : 35
Nombre de messages : 252
Inscription : 21/08/2008
Localisation : belgique
Emploi : employée
Passions : le dessin , la décoration, ufologie, ancienne civilisation, la science
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   Jeu 18 Sep 2008, 20:37

Merci ,pour tes expliquations . Wink hreh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   Ven 19 Sep 2008, 12:08

La variation de la taille apparente de Mars


Mars a-t-elle toujours le même aspect dans le ciel terrestre ? Non. La Terre et Mars tournant toutes deux autour du Soleil mais sur des orbites et à des vitesses différentes, la taille apparentede Mars vue de la Terre change continuellement. On voit ici les changements de taille apparente successifs de Mars observée à trente reprises avec le même grossissement depuis Enschede aux Pays-Bas entre 2007 et 2008. Lorsque la Terre et Mars se trouvent d’un côté opposé du Soleil l’une par rapport à l’autre, Mars nous semble relativement petite. Et à l’inverse, lorsque Mars et la Terre sont proches, la planète rouge nous apparaît beaucoup plus brillante. La fois où Mars nous est apparue la plus grande ces temps derniers était lors de l’opposition de 2003. L’orbite de Mars étant plus éloignée du Soleil que celle de la Terre, la planète rouge ne présente jamais de phases au regard des terriens. On peut également observer sur ces images la calotte polaire arctique de Mars, une alternance de terrains sombres et clairs, des nuages ainsi que, sur les 5 premières images de la série, une tempête de poussière affectant toute la planète. La prochaine opposition de Mars, donc lorsque Mars et la Terre seront au plus proche, aura lieu début 2010.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   Ven 19 Sep 2008, 12:18

Grosse incertitude sur l'âge des étoiles d'un amas ouvert

Imaginez-vous vivre à la maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à la demeure d'une famille, voire de plusieurs sans être...) avec trois types d'horloges, chacun donnant une heure (L'heure est une unité de mesure :) très différente des autres. Les astronomes ont trouvé un équivalent cosmique de ce système d'horloges non synchronisées dans le vieil amas ouvert d'étoiles NGC 6791. Selon les chercheurs, cette étrangeté pourrait sérieusement remettre en cause la manière dont les astronomes estiment l'âge des amas d'étoiles.


Naines blanches dans l'amas ouvert NGC 6791.

Cliquer sur le lien pour l'agrandir

http://imgsrc.hubblesite.org/hu/db/2008/25/images/a/formats/web_print.jpg

En étudiant grâce au télescope spatial Hubble (Le télescope spatial (L'utilisation d'un télescope sur Terre est limitée par les turbulences de l'atmosphère, qui dégradent considérablement...) Hubble (Le télescope spatial Hubble (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600...) (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600...) les plus faibles étoiles de l'amas, les astronomes ont découvert trois groupes d'âges différents. Deux sont des populations d'étoiles naines blanches, vestiges stellaires à court d'énèrgie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la...). L'un (cercles rouges) semble être âgé de 6 milliards d'années, l'autre (cercles bleus) semble être âgé de 4 milliards d'années. Et ces âges sont de plus en parfait désaccord avec ceux des étoiles normales de l'amas, qui sont, elles, âgées de 8 milliards d'années.

"Ces écarts posent un problème car les étoiles dans un amas ouvert devraient avoir le même âge. Elles sont supposées s'être formées à la même époque, à l'intérieur d'une vaste nuage interstellaire (En astronomie, nuage interstellaire est le nom générique donné aux accumulations de gaz et de poussières dans notre...) de gaz et de poussières," commente l'astronome Luigi Bedin, qui travaille au Space Telescope science (La science (du latin scientia, connaissance) relève Historiquement de l'activité philosophique, et fut pendant...) Institute à Baltimore.

Une explication pourrait être que le groupe des étoiles semblant les plus jeunes soit en fait constitué d'étoiles binaires de même type. A cause de l'éloignement de l'amas, les astronomes prendraient ses paires pour des étoiles uniques, bien plus lumineuses. Et c'est cette forte luminosité (La luminosité désigne la caractéristique de ce qui émet ou réfléchit la lumière.) qui ferait paraître les étoiles plus jeunes. Il resterait toutefois encore à trouver une explication à la différence d'âge avec les étoiles normales de l'amas.

NGC 6791 est un des plus vieux et plus vastes amas ouverts connus, contenant une dizaine de milliers d'étoiles. Il se situe à environ 13 300 années-lumière de distance, en direction de la constellation de la Lyre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   Ven 19 Sep 2008, 12:29

NGC 7331 et au-delà



La galaxie spirale NGC 7331 est souvent citée comme un bon analogue de notre propre Galaxie, la Voie lactée. Distante de quelque 50 millions d’années-lumière dans la constellation boréale de Pégase, NGC 7331 fut très tôt identifiée comme une "nébuleuse spatiale" et est en réalité une des plus brillantes parmi les galaxies qui n’ont pas eu les honneurs du célèbre catalogue établi par Charles Messier au 18e siècle. Le disque de cette galaxie étant incliné dans notre direction, de longues poses au télescope fournissent souvent des images offrant une saisissante impression de relief. Dans cette vue particulièrement bien cadrée, l’effet est encore amplifié par la présence des galaxies lointaines qui constituent l’arrière-plan de ce magnifique Univers-île. Ces galaxies n’ayant qu’un dixième de la taille apparente de NGC 7331, on peut en déduire grossièrement qu’elles se trouvent 10 fois plus éloignées de nous. Bien que semblant former un regroupement très serré, autour, l’alignement de ces galaxies avec NGC 7331 n’est que fortuit. Ce regroupement apparent de galaxies est également connu sous le nom de groupe de Deer Lick.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   Ven 19 Sep 2008, 12:32

Une galaxie "pouponnière" étonnamment précoce

Des astronomes ont découvert une très lointaine galaxie à sursaut d'étoiles. Elle produit 4000 étoiles par an contre 10 pour la Voie Lactée, et se trouve à 12,3 milliards d'années lumière. C'est-à-dire que nous la voyons aujourd'hui telle qu'elle était il y a 12,3 milliards d'années, quand l'univers était seulement âgé de 1,3 milliard d'années. C'est une période où les astronomes n'avaient encore jamais observé de galaxie en plein sursaut d'étoiles. En effet, le processus nécessite que la galaxie dispose de grandes quantités de gaz, incorporés au fil du temps, notamment lors d'interactions avec d'autres galaxies. Cette précocité est peut-être exceptionnelle. Dans le cas contraire, elle pourrait remettre en cause le modèle hiérarchique de formation des galaxies.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   Ven 19 Sep 2008, 12:37

Vols navette: tout le programme jusqu'en 2010

La Nasa vient de communiquer le calendrier des tout derniers vols de sa navette spatiale. En service depuis 1981, celle-ci devrait décoller pour un vol ultime le 31 mai 2010. Dix vols sont au programme. À l'exception de la prochaine mission, consacrée à la réparation du télescope spatial Hubble (HST), toutes concernent la Station Spatiale Internationale (ISS), que la Nasa souhaite achever au plus vite. L'expérience de recherche d'antimatière AMS (Alpha Magnetic Spectrometer), qui doit être installée sur la station, devrait faire l'objet d'un vol supplémentaire, mais il n'a pas encore été confirmé.
- 8 octobre 2008 (navette Atlantis) : mission d'entretien et de modernisation du HST.
- 10 novembre 2008 (Endeavour) : livraison à l'ISS de matériel et de pièces de rechange.
- 12 février 2009 (Discovery) : livraison des deux panneaux solaires américains.
- 15 mai 2009 (Endeavour) : livraison du module d'expérimentation japonais, Kibo, et remplacement de 6 batteries.
- 30 juillet 2009 (Atlantis) : livraison d'un module contenant du matériel scientifique et des emplacements de stockage.
- 15 octobre 2009 (Discovery) : livraison de divers éléments de rechange, dont deux gyroscopes, deux réservoirs d'azote ou encore un réservoir d'ammoniac.
- 10 décembre 2009 (Endeavour) : livraison du nœud 3 et de Cupola, un module d'observation doté de 7 hublots permettant d'observer les mouvements du bras robotique.
- 11 février 2010 (Atlantis) : livraison d'un module contenant du matériel scientifique, qui sera réparti dans les autres modules de la station.
- 8 avril 2010 (Discovery) : livraison de matériel divers et d'un module de recherche russe.
- 31 mai 2010 (Endeavour) : livraison de matériel de rechange vital, dont deux antennes de bande S et des pièces pour les boucliers anti-météorites.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Astro actualité divers. A compléter.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Astro actualité divers. A compléter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Astro actualité divers. A compléter.
» Faits divers & Autres actualités
» HSA et complément de service...
» Compléments alimentaires
» La grande messe du matériel astro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Astronomie et Astrophysique-