Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Un robot fonctionnant avec un véritable cerveau vivant de rat!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Un robot fonctionnant avec un véritable cerveau vivant de rat!   Jeu 14 Aoû 2008, 20:27

Un robot fonctionnant avec un véritable cerveau vivant de rat!

PARIS (AFP) - Un robot fonctionnant avec un véritable petit cerveau vivant composé de neurones de rat, capable "d'apprendre" des comportements comme éviter un mur, a été mis au point à l'Université de Reading (Angleterre) par des émules de Frankenstein.
(Publicité)

"Nous lui avons déjà donné un certain apprentissage par répétition, puisqu'il reproduit certaines actions", a déclaré à l'AFP le responsable de l'équipe multidisciplinaire, Kevin Warwick. "Mais nous voulons maintenant lui apprendre" des comportements, a-t-il dit.

Le cerveau biologique du robot, baptisé Gordon, a été créé à partir de neurones prélevés sur un rat. Ils ont été placés dans une solution, séparés puis mis sur un lit d'une soixantaine d'électrodes.

"Dans les 24 heures, a souligné le chercheur, des connexions ont poussé entre eux", formant un réseau comme dans un cerveau normal. Et "en une semaine il s'est produit des impulsions électriques spontanées et ce qui paraissait être une activité de cerveau ordinaire".

"Nous avons utilisé cette réaction pour relier le cerveau au robot avec des électrodes. Désormais, le cerveau contrôle le robot, et celui-ci apprend, par répétition", explique le scientifique.

Ces recherches, qui pourraient faciliter à terme l'étude de traitements pour lutter contre les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson...), permettent de suivre les réactions des neurones.

Lorsque le robot, qui ressemble à Wall.E, le héros du dernier film des studios Pixar, heurte un mur, le cerveau reçoit une stimulation et il apprend par habitude à contourner l'obstacle. "Maintenant, nous étudions comment lui apprendre : en augmentant le voltage sur différents électrodes", en utilisant des produits chimiques pour favoriser ou stopper les transmissions entre neurones, détaille Kevin Warwick.

Mais déjà, "s'il est à un certain endroit et que nous voulons le faire aller à droite, nous pouvons envoyer une stimulation électrique" pour lui en donner l'ordre, ajoute-t-il.

"Nous voulons comprendre comment les souvenirs sont archivés dans un cerveau biologique, par rapport à un cerveau d'ordinateur", a-t-il poursuivi.

"A l'heure actuelle, nous estimons qu'il y a de 50.000 à 100.000 neurones en activité" dans le cerveau de Gordon, a noté le chercheur. Un rat en possède au plus un million, et un Homme quelque 100 milliards.

Et comme dans le cas de l'Homme, si le cerveau de Gordon n'est pas stimulé régulièrement, "il se laisse aller". Alors qu'avec "des stimulations, les connexions se renforcent, il semble devenir plus alerte", fait remarquer Kevin Warwick.

"Nos travaux ont ainsi un rapport avec Alzheimer en ce qui concerne le stockage de la mémoire et comment on peut le renforcer", par exemple en augmentant les stimuli élctriques, note-t-il.

En effet, le cerveau de Gordon "est une version simplifiée de ce qui se passe dans le cerveau humain. Mais là, on peut regarder, et contrôler, les éléments essentiels comme nous le voulons", contrairement à ce qui peut se faire in vivo chez l'Homme.

L'équipe de l'Université de Reading dispose de plusieurs cerveaux en activité. "Et c'est drôle, fait remarquer le chercheur, il y a des différences entre eux : il y en a un un peu violent, un peu actif. Un autre ne fera pas ce qu'on lui demande, il s'écrasera contre les murs. Chacun a sa personnalité !"

Quatre ou cinq autres groupes de scientifiques travaillent sur de tels cerveaux biologiques dans le monde, mais "en termes d'apprentissage par expérience et habitude, je ne l'ai jamais vu auparavant", a noté Kevin Warwick.

Quant à utiliser des neurones humains pour Gordon: "il y a clairement des obstacles éthiques. C'est plus une question éthique que technique", répond-il.

http://fr.news.yahoo.com/afp/20080813/tsc-sciences-cerveau-robotique-c2ff8aa.html

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Norther
Très bonne participation
Très bonne participation




Masculin Age : 25
Nombre de messages : 160
Inscription : 07/08/2008
Localisation : Bretagne
Emploi : Etudiant
Passions : Certes beaucoup
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un robot fonctionnant avec un véritable cerveau vivant de rat!   Jeu 14 Aoû 2008, 20:53

J'ai vu ça ce soir sur TF1! C'est très impressionant! De plus le robots auront des humeurs différentes, je trouve ça pas mal. Le fait est que ça fait quand même peur car un robot qui réfléchit et qui possède ses propres humeurs peut devenir instable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris.A
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 4541
Inscription : 03/08/2007
Localisation : tarn et garonne
Emploi : monteur telecom
Passions : internet
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un robot fonctionnant avec un véritable cerveau vivant de rat!   Jeu 14 Aoû 2008, 21:02

Nous voilà à l'aube du cyborg et si on veut planter dans un décor avancé et pseudo cataclysmes suite à des ratés de contrôle, on peu ce croire dans Terminator!!! Laughing

Je rigole mais la question ce pose, suis je loin de la vérité?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un robot fonctionnant avec un véritable cerveau vivant de rat!   Jeu 14 Aoû 2008, 21:46

Citation :
Quant à utiliser des neurones humains pour
Gordon: "il y a clairement des obstacles éthiques. C'est plus une
question éthique que technique", répond-il.

Prochaine étape, une chimère ? (http://www.ircm.qc.ca/bioethique/obsgenetique/zoom/zoom_06/z_no27_06/z_no27_06_01.html)

Une petite recherche sur Kevin Warwick renvoie également vers ce lien : http://cyberkor100org.canalblog.com/archives/2007/09/index.html

Ci-dessous, un copier-coller de cet article très intéressant. Je cite :

"Kevin Warwick est un scientifique loufoque (pataphysicien peut être), mais tout à fait pertinent dans les projets qu’il propose. Il s’est fait remarquer dans les comités scientifiques en déclarant, à la suite de Ray Kurzwel (célèbre théoricien du transhumanisme dont nous pourrons reparler), que la machine allait bientôt acquérir une conscience, puis s’attaquer à l’homme qu’elle surpasse déjà de tous points de vue. Comme Stelarc et Marcel Li Antunez Roca, le scientifique prescrit donc une fusion de l’homme et la machine capable de pouvoir faire face au danger potentiel des robots intelligents.

Depuis 1998, il travaille sur la création de micro-puces à introduire dans le corps. Officiellement, ses travaux servent à la médecine neurologique qui pourrait, grâce aux réussites du professeur, aider les personnes tétraplégiques ou atteintes de la maladie de Parkinson a recouvrer le contrôle de leur corps. Mais derrière cette volonté de favoriser une médecine biotechnologique, il y a le désir plus expérimental (et scandaleux) de pouvoir créer et devenir le premier cyborg. C’est à dire devenir un corps amplifié mi homme, mi robot capable de réaliser des prouesses : la télépathie, la transmission d’émotions par ondes cérébrales, la possibilité de transformer le cerveau humain en encyclopédie vivante via un nouveau Web qui connecterait chaque individu, etc.

Le premier projet de Warwick était appelé Cyborg 1.0, le scientifique s’était fait introduire une puce silicium dans le bras afin d’être détecté, localisé et reconnu par les installations technologiques de son laboratoire. A chaque fois qu’il circulait dans l’établissement, les lumières s’allumaient, les portes s’ouvraient et les appareils électroniques étaient mis en fonction dès qu’il approchait de tous ces dispositifs. Le folklore scientifique veut que Kevin Warwick ait été littéralement bouleversé par le retrait de l’implant, il aurait connu une petite dépression qui ressemblait fortement à celle qu’il nous arrive de contracter lorsque l’on perd un être cher (comme s’il s’était attaché sentimentalement à son ordinateur).








Le deuxième projet de 2002, tout aussi spectaculaire, s’appelait Cyborg 2.0. Pour ce travail, Kevin Warwick s’est aussi fait introduire une microélectrode dans les fibres nerveuses qui longent son bras, cette opération devait lui permettre de télécommander une main robotique à distance. L’influx nerveux allant du cerveau à la main était enregistré sur ordinateur puis renvoyé électriquement à la main cybernétique qui pouvait ainsi réagir et reproduire le mouvement des doigts du professeur. Le signal électronique chargé de traduire les messages nerveux du cerveau était tellement précis que Warwick était en mesure de saisir un œuf
avec sa main robot sans le briser. Vous l’aurez compris ce type d’invention
serait très profitable pour les maladies neurologiques que nous avons cité
précédemment, mais aussi aux personnes amputés qui se feraient greffés un bras électronique manipulable grâce aux ondes nerveuses.









Une variation de ce projet a été réalisée, cette fois le scientifique britannique voulait savoir s’il était possible d’échanger des sensations entre les êtres humains grâce au même dispositif que l’expérience précédente : c'est-à-dire l'installation une microélectrode sous la peau transmettant les signaux neuraux du cerveau à un ordinateur qui en enregistre le code et retransmet cette composition neurale par ondes radio, non plus à une
main robotisée, mais à un autre être humain. Cette expérience a été réalisée avec sa femme, elle fut un franc succès, Warwick pouvait parfaitement éprouver les sensations de son épouse et vice versa. Un travail approfondi pourrait permettre d’enregistrer et, pourquoi pas, de décupler la subtilité des émotions et des sentiments, créant ainsi une forme de drogue numérique capable de reproduire l’orgasme sexuel ou n’importe quelle sensation de bien être. D’un point de vue médical, le professeur espère bien que grâce à cette technologie, il soit bientôt possible de prendre un vaccin ou des médicaments sans absorption
buccale ou intraveineuse.



Des expériences sont encore en chantier : le Cyborg 3.0 et le Cyborg 4.0. Cette fois les implants seraient réalisés directement dans le cerveau, ce qui est évidemment beaucoup plus dangereux et beaucoup moins accepté par la communauté scientifique. Cette expérience pourrait évidemment révolutionner la linguistique humaine, les cyborgs communiqueraient par télépathie. Le corps, et plus particulièrement le cerveau deviendraient une espèce d’organisme wifi, wimax, adsl,
adsl2 ou re-adsl (j’suis trop dans l’high-tech) connecté aux autres humains
mais aussi aux nombreuses installations électroniques qui composent le monde informatique. Et Kevin Warwick admet lui-même, dans une interview donnée à Laurent Courau, que les implants présentent néanmoins un danger potentiel :


« Le problème avec les
implants, c’est que nous ne serons pas reliés à un seul et unique ordinateur. Notre système nerveux sera connecté à un réseau particulièrement puissant et très intelligent. Il est même probable que nous deviendrons les points nodaux d’un réseau intelligent qui prendra les décisions à notre place – et je ne crois pas que ce soit très positif. »



Citation extraite de http://www.laspirale.org/pages/afficheArticle.php3?id=48〈=fr


Laurent Courau, Mutation
pop et crash culture : une anthologie de la spirale.org
, Collection
Essai, Editions du Rouergue, 2004.


Source d’espoir pour la médecine et l’évolution de la robotique, cet avenir promis par les recherches scientifiques a aussi des raisons d’inquiéter. Génératrices de rêves, de peurs, d’angoisses et de bonheurs artificiels en tout genre, les techniques humaines promettent encore bien des étonnements."
Revenir en haut Aller en bas
Kysma
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 173
Inscription : 14/05/2008
Localisation : nord
Emploi : eduk
Passions : histoire, philo, geopolitik
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un robot fonctionnant avec un véritable cerveau vivant de rat!   Ven 15 Aoû 2008, 04:34

Un savant fou en sorte!
Je sais pas si l'on doit être émerveillé ou terrifié!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémy.F
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 797
Inscription : 03/12/2007
Localisation : Grenoble
Emploi : Etudiant
Passions : divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un robot fonctionnant avec un véritable cerveau vivant de rat!   Ven 15 Aoû 2008, 17:21

Ce type de science me fait peur car un jour, nous augmenterons à vitesse grand V niveau progrès technologique et nous aurons le choix entre la "bonne" technologie et la "mauvaise". La science de ce scientifique est très dangereuse. C'est cette science qui un jour nous ferait disparaître, la mauvaise science donc.
Les machines finiraient par être plus intelligentes que les êtres humains, et finiraient pas tous contrôler, en se servant d'eux (insconciemment évidemment) et ils seraient dépendants de ces machines qui nous feraient foncer droit dans le mur.

Après, il y a la bonne science qui permettrait l'épanouissement de l'être humain sans dépendance à la machine. Pour la téléphatie par exemple. Pourquoi aurions-nous besoin de machines pour développer les capacités extra-sensorielle ? Il me semble que certaines personnes ont réussis à les développer toutes seules.

Voilà ce que je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seb.cmaca
Membre Confirmé
Membre Confirmé




Masculin Age : 38
Nombre de messages : 7
Inscription : 04/08/2008
Localisation : 60
Emploi : ouvrier
Passions : tout
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un robot fonctionnant avec un véritable cerveau vivant de rat!   Ven 15 Aoû 2008, 21:33

salut

je pense que là d'après la lecture de ce sujet, c'est plutôt effrayant,
juste une supposition, si la personne perd le contrôle sur les réactions de son robot , on ne sait pas jusqu'où ça peut aller......affraid affraid
en supposant que la personne en a qu'un...hjy-t :^ùl: affraid :trjtne:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un robot fonctionnant avec un véritable cerveau vivant de rat!   Dim 26 Oct 2008, 17:24

Il y a, à mon sens, beaucoup de "flou artistique" dans le document envoyé par l'invité. Une bonne part des informations doivent provenir de ce Warwick lui-même, lequel en a, clairement, énormément "rajouté" quand il n'a pas purement et simplement menti. Qu'il ait éprouvé les sentiments de sa femme avec communication par implants dans le bras de chacune est tout simplement impossible: il faudrait une réseau de milliers sinon de millions de fibres microscopiques se glissant entre les neurones concernés pour enregistrer leur état. Ces fibres devraient ensuite être connectées à un super ordinateur pour que celui-ci, déduisant le "vécu" du sujet émetteur grâce à un programme unique, lié à sa personne, puisse ensuite transcrire des données fonctionnant avec le récepteur, en l'occurrence ici, sa complice. C'est aussi vraisemblable que cet autre illuminé qui prétendait avoir réussi à cloner un être humain. Encore moins facile à réaliser dans un futur de dizaines d'années par des milliers de scientifiques collaborant.

En revanche, je partage les vues que la machine aura dans beaucoup de domaines des capacités supérieures à celles de l'être humain: elle le bat déjà à tous les jeux de stratégies -dames, reversi et bien sûr échecs- mais aussi aux jeux de "probabilités et psychologie" comme le bridge et le poker.
Mais pour longtemps et peut-être définitivement, le réseau d'intelligence artégénique (les machines seront connectables en permanence entre elles selon les nécessités de chacune) aura besoin pour ne pas tourner en rond ou à vide, des cerveaux biologiques des humains même si ceux-ci dans un siècle ou deux sont eux-mêmes "cyborguisés".

Il n'y aura pas lieu de craindre une révolte des machines si celles-ci n'éprouvent pas ce sentiment irrationnel qu'on appelle la passion, parce que justement il est irrationnel et que les machines même capables d'auto programmation s'efforceront d'être toujours plus efficientes c'est-à-dire rationnelles. Les machines intellectuelles seront dangereuses si les ingénieurs veulent leur faire simuler des passions.
Ce qui sera à craindre, en revanche, ce sera encore et toujours l'homme. Car de même qu'un homme muni d'un fusil d'assaut est infiniment plus dangereux qu'un homme à mains nues, le cyborg, psychotique ou violent contrôlant une armée de robots, pourrait occasionner de gros dégâts avant d'être arrêté.
A moins que justement les greffons artégéniques de son cerveau prévienne toutes les crises de ce genre. A moins que le contrôle génétique élimine lors de l'élaboration de l'ADN du nouvel humain à naître, n'assemble que des gènes qui donneront un cerveau "parfait" dans un corps "parfait".

Bien entendu tout ce qui se profile là et qui est sans nul doute une constante de toute civilisation atteignant un certain stade scientifique et technique s'est trouvé sur le chemin des ET qui nous visitent. Il ne PEUT PAS en avoir été autrement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un robot fonctionnant avec un véritable cerveau vivant de rat!   Lun 27 Oct 2008, 17:35

Salut Booboo,

Citation :
C'est cette science qui un jour nous ferait disparaître, la mauvaise science donc
.

quoique tu veuilles, nous disparaîtrons.
A nous de trouver le moyen de pouvoir poursuivre nôtre chemin.
Et je me répète, le transfert du "Moi", de l' "Esprit", de l' "Ame" (enfin ce qui fait que nous sommes nous sur ce support biologique, efficace jusqu'à ce jour mais qui montre ses limites, appelé "Humain") sur un nouveau vecteur (biotechnologique, énergétique...) me semble inévitable.


Citation :
Après, il y a la bonne science qui permettrait l'épanouissement de l'être humain sans dépendance à la machine. Pour la téléphatie par exemple. Pourquoi aurions-nous besoin de machines pour développer les capacités extra-sensorielle ? Il me semble que certaines personnes ont réussis à les développer toutes seules.

ceci est plutôt du rêve de bobo Laughing ou la phase suivante dans un trés lointain futur (que certaines civilisations ET ont peut-être déjà atteint.)

Cordialement
jlj
Revenir en haut Aller en bas
Rémy.F
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 797
Inscription : 03/12/2007
Localisation : Grenoble
Emploi : Etudiant
Passions : divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Un robot fonctionnant avec un véritable cerveau vivant de rat!   Lun 27 Oct 2008, 18:20

Un rêve ? Ca m'étonnerait beaucoup.

Je penche plus pour un (lointain) futur. Développer ces facultés est une chose accessible à tous. Il faut seulement que nous nous y intéressions un peu plus (je n'invente pas je dis ce que des spécialistes disent).

Il est clair que ce n'est pas aujourd'hui que nous allons commencer ça. En fait, je crois que la période n'a jamais été aussi inadaptée pour la chose.
Tout ce que nous vivons aujourd'hui n'a vraiment aucun rapport avec ça. Je te rejoins donc quand tu dis que ce sera dans très longtemps.

Sinon, je suis conscient que tôt ou tard, nous disparaîtrons. Mais je voulais dire prématurément.
Par exemple aujourd'hui, nous avons largement les capacités de nous auto-détruire, mais ce serait vraiment une chose stupide, car l'espèce humaine peut vivre encore longtemps je pense. Officiellement, nous sommes apparus il y a 400 000 ans je crois ? (je ne sais plus la période exact).
Ce n'est pas bien long pour une race d'être vivant... Quand on pense que les dinosaures ont vécus beaucoup plus longtemps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un robot fonctionnant avec un véritable cerveau vivant de rat!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Sciences: aéronautique, technologies de pointe, découvertes :: Les découvertes scientifiques insolites-