Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fanny
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Féminin Nombre de messages : 66
Inscription : 03/09/2007
Localisation : france
Emploi : en activité
Règlement : Règlement

MessageSujet: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Sam 14 Juin 2008, 22:05

Bonsoir à toutes et tous,

Je vous livre ici trois expériences vécues, dont j’ai déjà eu l’occasion de parler à quelques uns d’entre-vous sur le chat.

1981 : fin juillet – Sphère lumineuse blanche perturbant le fonctionnement d’une voiture (entre Perpignan et Narbonne)

Nom ou pseudo : Fanny
Ville : sur l’autoroute, entre Perpignan et Narbonne
Département : Pyrénées Orientales - 66
Région : Languedoc Roussillon

Date de l'observation : fin juillet 1981
Heure de début de l'observation : entre 4h30 et 5h du matin
Durée de l'observation : 1 à 2 mn

Nombre de témoins : 2
Type de "phénomène": Sphère lumineuse blanche, de la taille d’un ballon


Je circulais sur l’autoroute avec ma sœur. Le ciel était entièrement dégagé et bien étoilé. J’ai aperçu dans mon rétroviseur central, se dirigeant vers nous, une lumière que j’ai d’abord pris pour le phare d’une moto. En fait, il s’agissait d’une boule lumineuse blanche qui est passée rapidement, à 1 m environ au dessus de mon véhicule, et a poursuivi sa trajectoire au dessus de la voie de circulation avant de disparaître. Le temps que ma sœur me questionne sur la nature de cet étrange objet, mes phares se sont éteints, de même que l’éclairage du tableau de bord, alors que le moteur tournait toujours. Nous nous sommes retrouvées dans le noir complet. J’ai ralenti au maximum et j’ai roulé ainsi jusqu’à la station que je distinguais au loin. J’ai sollicité l’aide du pompiste, le priant de contrôler mon véhicule. Il n’a rien remarqué de particulier et m’a demandé de remettre le contact. Je me suis exécutée et toutes les lumières sont réapparues, comme s’il ne s’était rien passé. Le temps de me remettre de mes émotions, le jour a commencé à se lever et j’ai pu poursuivre mon voyage. Ma voiture n’a plus jamais présenté de problème d’alimentation électrique.

1982 : février – Déplacement d’une formation de 5 points lumineux (Metz)

Nom ou pseudo : Fanny
Ville : Metz
Département : Moselle - 57
Région : Lorraine

Date de l'observation : février 1982
Heure de début de l'observation : vers 5h30
Durée de l'observation : moins d’une minute

Nombre de témoins : 1
Type de "phénomène": Formation de 5 points lumineux


Le ciel était totalement dégagé et couvert d’étoiles. Je grattais le pare-brise givré de ma voiture, quand j’ai aperçu une formation de cinq points lumineux alignés perpendiculairement. Ils avaient la taille et la couleur d’une étoile et se déplaçaient d’est en ouest, très haut dans le ciel, à la vitesse des longs courriers en altitude de croisière. Mon attention n’aurait pas été perturbée si le point central n’avait pas été pris d’une soudaine accélération. Il s’est détaché du reste de la formation, a décrit une grande ellipse dans le ciel à une vitesse vertigineuse avant de retrouver sa position centrale au sein du groupe qui a poursuivi son déplacement.
Arrivée à mon travail, j’ai fait appeler par une collègue le bureau du quotidien local pour demander si d’autres témoins avaient rapporté la même observation. A priori, j’avais été la seule à voir ce phénomène.

2007 : 23 mars – Passage d’une sphère mate gris métal (Fuerteventura)

Nom ou pseudo : Fanny
Ville : Morro Jable
Département : Fuerteventura
Région : Iles Canaries

Date de l'observation : 23 mars 2007
Heure de début de l'observation : vers 11h00
Durée de l'observation : environ 15 secondes

Nombre de témoins : 1
Type de "phénomène": Sphère mate gris métal


Je me reposais avec mon amie au bord de la piscine, le regard dans le vague, lorsqu’une sphère mate gris métal, d’un diamètre d’environ ¼ de pleine lune a traversé le ciel à grande vitesse du sud ouest au nord est, passant au travers des quelques cumulus présents dans le ciel.
L’observation ayant duré environ 15 secondes, je n’ai pas eu le temps de montrer la sphère à mon amie.

J’ignore si ces observations sont le fruit du hasard ou ont été voulues, mais mon intime conviction est désormais que nous ne sommes pas seuls dans l’univers.

Je vous remercie de votre attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Dim 15 Juin 2008, 01:34

Bonsoir fanny,

Me permettez-vous d’apporter quelques commentaires à votre message ?

Citation :
Ma première observation a eu lieu fin juillet 1981 […etc.]
Ce que vous rapportez de cette observation présente une similitude avec beaucoup d’autres témoignages qui, outre l’aspect visuel, décrivent des dysfonctionnements de tout ou partie des éléments assujettis à une alimentation électrique (ainsi que la réception des ondes radio) dans un véhicule automobile. Ce que nous avons étudié de ceux-ci permet, en l’état actuel de nos connaissances, d’entrevoir fondamentalement 2 explications possibles :
- boule de plasma naturel, ou foudre en boule, phénomène mal connu mais dont nous savons qu’il génère un champ électromagnétique – ions en déplacement – perturbant bien évidemment des appareillages électriques à proximité.
- sonde artificielle utilisant un mode de propulsion par principe magnétohydrodynamique (MHD) gaz à écoulement externe nécessitant une ionisation de l’air entourant l’objet – d’où la luminosité qui dans le cas d’une lumière blanche provient d’une double excitation des atomes d’azote et d’une double excitation des atomes d’oxygène de l’air – et la production d’un champ magnétique intense …perturbant bien évidemment des appareillages électriques à proximité.

Voir pour ceux que cela intéresserait la > Note technique
Effets physiques des OVNI sur des véhicules automobiles
Horizon d'ensemble théorique et introductif sur les bases d'un contexte électromagnétique <


>>> Je suis assez dubitatif quant à du plasma de foudre en boule se déplaçant à faible altitude suivant l’axe d’une autoroute et... notre technologie terrestre ne nous permet pas encore, pas plus qu'en 1981, de réaliser un engin se propulsant par MHD-gaz à écoulement externe en rase-mottes au-dessus d'automobiles circulant sur une autoroute.

Citation :
J’ai vécu ma seconde expérience à Metz, un matin de février 1982, vers 5h30. [… etc.]
Il n’est guère possible d’émettre grand-chose à son sujet.
Quand bien même indiqueriez-vous la disposition des 5 points lumineux, la ou les dimensions apparentes de la projection géométrique représentée par l’ensemble observé, une (des) explication(s) rationnelle(s), objective(s) serai(en)t du domaine de l’imagination fertile.
Avec les éléments fournis, qu’émettre de plus sinon que vous rapportez un phénomène aérien non identifié (PAN) comme beaucoup d’autres personnes en attestent de similaires ?

Citation :
[…] ma troisième observation […] s’est déroulée le 23 mars 2007, vers 11h00, […], à Fuerteventura, […] lorsqu’une sphère mate gris métal, d’un diamètre d’environ ¼ de pleine lune a traversé le ciel à grande vitesse du sud ouest au nord est, passant au travers des quelques cumulus présents dans le ciel.
Le diamètre apparent de l’objet observé était donc égal au quart de celui de la Lune, soit environ 875 km (3 500 km / 4) vus depuis la Terre à environ 400 000 km.
Connaissant l’altitude à laquelle il évoluait, nous pourrions déterminer son diamètre réel à l'aide d'une simple régle de trois :




L’information transmise est que l’objet a été observé « passant au travers des quelques cumulus présents dans le ciel » et nous savons que la base de ce type de nuages se situe à une altitude inférieure à 2 km.
Nous allons donc devoir faire quelques calculs d’ordre de grandeur, "faux mais pas idiots" :
- si l’altitude de la base des nuages était de 500 mètres, le diamètre de l’objet était d’environ 1,1 m.
- si l’altitude de la base des nuages était de 1 000 mètres, le diamètre apparent de l’objet était d’environ 2,2 m
- si l’altitude de la base des nuages était de 1 500 mètres, le diamètre apparent de l’objet était d’environ 3,3 m
- si l’altitude de la base des nuages était de 2 000 mètres, le diamètre apparent de l’objet était d’environ 4,4 m

Sans même être dans le secret de nos laboratoires de recherche aéronautique, on peut douter que notre technologie actuelle soit en mesure de réaliser un engin d’un diamètre de l’ordre du mètre évoluant à une altitude de l’ordre du km, c’est-à-dire en atmosphère dense, et traversant en une quinzaine de secondes une grande portion du ciel sans émettre de bruit et un bang … que vous ne rapportez pas !

Nous pouvons concevoir que votre « intime conviction est désormais que nous ne sommes pas seuls dans l’univers. » … et vous n’êtes pas la seule à le penser ! Wink

Cordialement,

Jean

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanny
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Féminin Nombre de messages : 66
Inscription : 03/09/2007
Localisation : france
Emploi : en activité
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Dim 15 Juin 2008, 08:08

Bonjour Jean,

Je vous remercie pour votre analyse des faits que j’ai rapportés.

Après la première observation, j’avais également imaginé la foudre en boule, mais le descriptif de ce phénomène ne correspond pas du tout à ce que nous avons vu. Cette boule a évolué parallèlement à la voie de circulation pendant toute la durée de l’observation. Je ne peux préciser si elle était silencieuse ou non, car mon véhicule roulait.

Par contre, j'affirme que les PAN décrits dans les observations 2 et 3 étaient totalement silencieux.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Dim 15 Juin 2008, 10:22

Fanny, est-ce que le moteur de votre voiture, lors de votre première observation, fonctionnait à l'essence (bougies électriques) ou au gazole (diesel, sans bougies après démarrage) ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Dim 15 Juin 2008, 14:46

Bonjour Alain02,

Sans présager de la réponse de fanny concernant le carburant (essence ou diesel) utilisé pour sa voiture en 1981, les effets d’un rayonnement électromagnétique issu de la source ovni peuvent :
- dans le cas d’un moteur alimenté en essence, n’affecter que certains circuits électriques (éclairage par exemple) via notamment les relais, sans que le moteur ne cale (de nombreux témoignages en attestent)
- dans le cas d’un moteur alimenté en diesel, engendrer l’arrêt du moteur via électrovalve, comprenant un petit électro-aimant, pouvant fonctionner en émission ou en manque de courant et on peut assister alors à :
1) arrêt moteur car blocage de l'électrovalve fonctionnant en émission
2) pas d'arrêt moteur car électrovalve fonctionnant en manque

Cordialement,


Jean

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Dim 15 Juin 2008, 15:21

Il est quand même intéressant de connaître la réponse de Fanny.
Car plusieurs théories pourraient être mises en avant pour expliquer l'extinction spécifique des lumières et l'absence d'autres dommages apparents y compris sur les cellules humaines en particulier les cellules nerveuses dont les axones sont parcourus par des ondes électriques de dépolarisation.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Dim 15 Juin 2008, 16:04

Bonjour Alain02,

J’écris moi-même plus haut, je me cite :
@Jean Curnonix a écrit:
Sans présager de la réponse de fanny concernant le carburant (essence ou diesel) [… etc., etc.]
Sa réponse sera évidemment intéressante, ne serait-ce que parce que partie intégrante d’éléments factuels.

Parmi les témoignages d’observation d’ovni figurent ceux pour lesquels des phénomènes physiques sont rapportés sur l’environnement, mais sans effets physiologiques rapportés.
Parmi ceux-ci, figurent notamment les cas de panne sur certains organes des véhicules automobiles : éclairages, autoradio, moteur.

Si l’on s’en tient uniquement à la France, les statistiques basées sur les témoignages officiels d’observation font état de 20 cas de pannes de voitures survolées par un ovni à faible distance sur 735 rapports de conducteurs analysés statistiquement.
En ne considérant que les cas où la distance est inférieure à 150 mètres, c’est-à-dire très exactement 100 cas, alors les pannes affectant les voitures concernent 20% de ces types d’observation.

Le constat est que :
- dans 80% des cas, il n’y a pas eu de perturbation notée par le conducteur (notamment parce que l’observation s’est effectuée de jour, éclairage non utilisé, véhicule sans autoradio en fonctionnement par exemple) que le carburant alimentant le moteur soit essence ou diesel.
- dans 20% des cas, les organes utilisant l’alimentation électrique du véhicule ont été en tout ou partie affectés, depuis la simple perturbation (baisse de l’intensité lumineuse de l’éclairage, autoradio parasité, raté du moteur, baisse de puissance) jusqu’à la panne totale d’un, de plusieurs ou de tous ces organes, que le carburant alimentant le moteur soit essence ou diesel.

Il est des témoignages de conducteurs de véhicule mû par un moteur diesel, dont l’éclairage est tombé en panne, mais pas le moteur qui continuait à fonctionner normalement, d’autres pour lesquels le moteur s’arrêta de fonctionner en raison d’une électrovalve actionnée par manque de courant.


Lorsque l’on étudie les ovnis dans leurs déplacements intra-atmosphériques, l’une des hypothèses du mode de propulsion qui prévaut est la magnétohydrodynamique (MHD).
Pour ce faire, il est nécessaire d’ioniser l’atmosphère environnant l’engin, afin de le rendre conducteur – notamment à l’aide d’impulsions de micro-ondes vers 3 GHz – et de générer un champ magnétique.

La note technique, dont j’ai transmis le lien plus haut pour y accéder, résulte d’une étude sur les effets physiques des ovnis sur les véhicules automobiles, commandée par le GEPAN dans le début des années 1980, mais hélas inachevée en raison de ce que l’on pourra qualifier de politique interne.

Cordialement,

Jean

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Dim 15 Juin 2008, 16:27

A Jean Cumonix,

Je viens de lire l'étude dont vous donnez l'adresse IP.
J'aimerais savoir qui a écrit ce texte et quelles expérimentations ont été tentées pour vérifier que ces effets se manifestent réellement comme ils sont décrits. Le propos bien qu'exprimé de manière parfois obscur est assez convaincant. Cependant le recours systématique à des particules ou quasi-particules n'est peut-être pas la meilleure représentation mentale que l'on puisse se faire des phénomènes étudiés.

Je pense en effet (en limite de mes capacités je le reconnais) que la théorie quantique n'aboutit pas plus que la théorie des cordes par ce qu'elle a trop recours aux particules et quasi-particules pour décrire des effets diffus, furtifs, inobservables directement du fait de l'inexplicable principe d'incertitude d'Heisenberg (quand je dis inexplicable je veux dire que l'on n'a pas réussi à en construire un "modèle mental" acceptable. Dans ce cas-là, "recouvrir" la difficulté par une équation ou créer des quasi-particules ad hoc est pour moi un aveu d'échec, en quelque sorte, des théoriciens.)
Par ailleurs le recours, même comme schéma mental, à la pure géométrie pour "expliquer" la réalité, ce que fait la Relativité générale, échoue aussi du fait à mon sens qu'elle ne traite pas le fait, établi définitivement par l'existence des constantes de Planck que rien n'est infinitésimal, ni l'espace, ni le temps, mais la "réalité" procède de sauts discrets (discontinus)de valeurs. Dans un univers comprenant une "dimension" au moins infinitésimale, la quantité d'information relative à cette dimension serait infinie, ce qui empêcherait son changement d'état et donc l'existence du temps. (Naturellement l'infini des mathématiciens est exclu lui aussi de l'univers matériel)
Revenir en haut Aller en bas
Mitch13
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 56
Nombre de messages : 554
Inscription : 07/01/2008
Localisation : france sud
Emploi : cadre
Passions : plongée, peinture, ufologie, aviation, pêche, nature, boules...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Dim 15 Juin 2008, 16:59

A spjeremy

@spjeremy a écrit:
wHAOOOOOOOOOOOO un ovni !!!!!!!!!!!!!!!!

Ce genre d'intervention stupide au travers d'un débat sérieux est à proscrire.

Prenez cela pour un avertissement.

Mitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Dim 15 Juin 2008, 18:11

Bonsoir Alain02,

J’ai transmis le lien ( http://www.cvni.net/abc/rip2/r4/index.html ) vers cette note technique intitulée "Effets physiques des OVNI sur des véhicules automobiles - Horizon d'ensemble théorique et introductif sur les bases d'un contexte électromagnétique" en raison de votre questionnement :

Alain02 a écrit:
Fanny, est-ce que le moteur de votre voiture, lors de votre première observation, fonctionnait à l'essence (bougies électriques) ou au gazole (diesel, sans bougies après démarrage) ?
En filigrane vous y faites, et vous avez raison, un distinguo entre moteur à combustion interne à allumage commandé (= essence) et moteur à combustion interne dont l'allumage n'est pas commandé mais spontané, par phénomène d'auto-inflammation (= diesel).

Dans la marge, à gauche du texte de la note technique, le Plan permet d’accéder à :

5. Moteurs à combustion interne
5.4.2 Électro-valves de régulation : deux sous-cas typiques modernes

J’ai donc transmis cette note pour informer les participants que même mue par un moteur diesel à allumage non commandé (pas d’étincelle de bougie d’allumage), une automobile peut présenter un arrêt du moteur en raison des effets électromagnétiques, notamment dont la source est l’ovni, sur l’électrovalve de régulation du débit de carburant.

Cordialement,

Jean

P.S. : Alain02 >>> pour assouvir votre saine curiosité http://www.cvni.net/abc/rip2/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanny
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Féminin Nombre de messages : 66
Inscription : 03/09/2007
Localisation : france
Emploi : en activité
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Dim 15 Juin 2008, 20:19

Bonsoir,

Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mon témoignage.

Je circulais à bord d’un véhicule Renault 4 GTL essence.

Alain02, voici une autre information qui va sans doute vous intéresser. Ma sœur avait 15 ans au moment de l’observation. Depuis, nous avons rarement parlé de cette expérience vécue ensemble. L’ayant questionnée récemment, j’ai eu la surprise de constater qu’elle se souvenait très bien de la boule lumineuse. Par contre, la panne électrique semble avoir été totalement effacée de sa mémoire. Je dispose aujourd’hui seulement d’un témoin indirect, mon époux, qui n’avait pas pu nous accompagner pour cause de changement de travail. Je lui ai rapporté les faits dès mon arrivée à domicile et il a contrôlé le véhicule qui n’a plus jamais présenté le moindre problème.

Bien cordialement à tous,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Lun 16 Juin 2008, 00:22

Bonsoir fanny,

@fanny a écrit:
Par contre, la panne électrique semble avoir été totalement effacée de sa mémoire.
Ce qui n’est pas le cas de la vôtre disposant de la pratique de la conduite automobile de nuit à la lumière … d’un éclairage, et charge d’âmes accrue de par la panne rencontrée, alors que votre sœur de 15 ans n’avait ni cette expérience d’un volant en main ni cette responsabilité subitement accrue. De plus est-il possible que votre sœur sommeillait à vos côtés alors que vous étiez vous concentrée sur la conduite de votre véhicule. Vingt-sept ans plus tard il est concevable que vous ayez toutes deux mémorisé des détails différents.

Cordialement,

Jean

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Lun 16 Juin 2008, 12:31

Puisque, Fanny, vous conduisiez une voiture à essence, on ne peut invoquer ni un gigantesque champ magnétique induisant une force contre-électromotrice et des courants de Foucault capables d'annihiler le passage du courant électrique dans les ampoules des phares et du tableau de bord, ni un fort champ électrique pour justifier l'extinction de tous les dispositifs produisant de la lumière dans le véhicule. Un champ électrique puissant, comparable à celui de la foudre, produirait suffisamment de fuites électriques vers la masse dans la bobine d'allumage (qui est un transformateur)) et les câbles à haute tension pour empêcher la formation d'étincelles dans les bougies.
Bref un champ magnétique ou un champ électrique auraient entraîné en premier l'arrêt du moteur (comme cela été allégué sur le pont de Brooklynn, pour toutes les voitures qui circulaient, y compris apparemment celle du secrétaire général de l'ONU de l'époque, Pérès de Cuellar, une fameuse nuit de New-York.)
La batterie n'a pas non plus été déchargée instantanément ce qui a été allégué dans d'autres témoignages.
Le fait qu'après être arrivées chez le pompiste, votre voiture a fonctionné normalement permet de supposer que ce n'est pas l'installation électrique dans son ensemble de la voiture qui a été touchée mais spécifiquement ses ampoules électriques qui sans être détériorées ont cessé d'émettre momentanément de la lumière.
Dans la physique que nous connaissons, une ampoule électrique cesse de briller si elle ne reçoit pas d'électricité (ou si le courant a un ampérage et une tension très insuffisants). Cela signifierait, si c'était la cause de leur dysfonctionnement passager, que les responsables de ce dysfonctionnement auraient la capacité d'influencer, sous les tôles du véhicule qui font cage de Faraday (!), la seule partie du câblage dévolue à l'éclairage.
Cela suppose en premier des capacités de "scannage" "à distance" et pénétrant ce conducteur électrique assez opaque aux rayons X que constituent la carrosserie et tout l'équipement qui se trouve sous le capot et en second d'avoir un système immatériel d'action à distance!!! Inutile de dire que nous humains, n'avons pas (que moi en tout cas je n'ai pas), la moindre idée sur la manière dont fonctionnerait un tel système, en utilisant les possibilités de la physique connues, ou à découvrir...

Une autre possibilité envisageable est que les conditions "quantiques" d'émission de la lumière aient été modifiées. Je m'explique: pour que le filament de tungstène de l'ampoule émette des photons, il faut que des électrons (les plus périphériques) des atomes qui constituent le métal, soient "excités" par le passage du courant électrique. L'image que l'on donne pour permettre à l'esprit d'appréhender le processus, est que les électrons qu'on représente (à tort, mais toujours pour "imager") comme des petites boules, s'éloignent brusquement en un seul "saut" du noyau central, disposant ainsi d'une énergie "potentielle", un peu comme de l'eau qui, tombée sous forme de pluie au sommet d'un relief, dispose d'une énergie potentielle avant de redescendre vers la mer. Cette énergie potentielle peut être récupérée dans les turbines des barrages électriques pour être transformée en énergie cinétique puis en électricité en faisant tourner des alternateurs.
En retombant vers le noyau de charge électrique opposée (mais sans le toucher, lois de la mécanique quantique obligent), l'électron restitue cette énergie sous la forme d'un photon qui s'échappe dans une direction imprévisible, en ligne droite, à la fameuse vitesse limite dans le vide de 300 000 km/s.
Les ET pourraient intervenir sur le "vide quantique" par des particules ou un rayonnement inconnu afin modifier localement (le "scan actif " est toujours indispensable pur une action "locale" précise...) les lois qui président à l'émission d'un photon par un électron excité.
Évidemment, "s'ils" parvenaient à modifier à distance la résistivité du tungstène pour en faire un supra conducteur, ses électrons n'auraient pas été "excités" mais la batterie aurait été en court-circuit et aurait "grillé" instantanément au figuré et peut-être au propre.
Si un "champ" de modification des lois de la physique quantique touchait un être vivant, il est probable que les réactions chimiques qui caractérisent la vie en soient suffisamment affectées pour entraîner une défaillance violente sinon létale du sujet. Donc, les ET ont agi "avec soin" pour ne pas vous blesser (Vous n'avez pas mentionné de malaise ultérieur, nausée, insomnie).
A travers votre expérience, Fanny, ils ont adressé un "message" sous forme d'énigme à la communauté des physiciens. Malheureusement, bien peu auront "l'énoncé du problème" sous les yeux... S'ils ne sont pas inscrits sur ce forum!

Sur le fait que votre sœur ait "oublié" cet arrêt momentané des éclairages de la voiture, plusieurs explications sont possibles. Il est possible comme le propose Jean Cumonix qu'elle dormait lors de la panne et n'ait pas réalisé la dangerosité et la bizarrerie de la situation. Cependant j'imagine qu'elle se serait réveillée à l'arrivée à la station-service avec l'arrêt du moteur et du véhicule.
Il est envisageable également, qu'en sus de provoquer la panne, les ET surveillaient le fonctionnement de vos cerveaux, à votre sœur et à vous, par un "scan" à distance. Et qu'ils aient estimé que sa réaction serait inappropriée (peur panique pouvant provoquer un accident, séquelles d'angoisse grave etc.) et qu'ils aient manipulé son psychisme (Attention cette hypothèse est en elle-même déstabilisante pour certains esprits!) pour qu'elle n'ait ni réaction ni souvenir de la panne de lumière, juste la vision du passage de la boule lumineuse. Ce dernier souvenir lui aurait été laissé afin d'accréditer votre témoignage dont ils souhaitaient que vous le diffusiez.

Pourquoi se sont-ils manifestés de cette manière Là encore, deux hypothèses peuvent être proposées. La première, c'est qu'il voulait aider très indirectement les humains à progresser dans l'élaboration de la théorie physique générale, qui fait tant défaut actuellement, en "éclairant" d'un jour nouveau, si je puis dire, le mécanisme d'émission des photons par les électrons et donnant l'indice d'une possibilité d'inhiber le phénomène (Ce qui pourrait expliquer que certains ovnis paraissent noirs de nuit obscur et sans reflet). La seconde c'est qu'ils ont voulu faire passer un "test" à un être humain pour voir s'ils s'en "sortiraient" à conduire dans la nuit sans éclairage.
Dans ce cas vous avez réussi le test: bravo!
Revenir en haut Aller en bas
fanny
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Féminin Nombre de messages : 66
Inscription : 03/09/2007
Localisation : france
Emploi : en activité
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Lun 16 Juin 2008, 21:12

Bonsoir Jean,

Effectivement, je pensais que ma sœur somnolait à mes côtés, je n’avais donc pas allumé la radio. Ne souhaitant pas l’inquiéter, je suis restée silencieuse après le passage de la sphère. Quelle n’a pas été ma surprise lorsqu’elle m’a aussitôt questionnée sur la nature de cet étrange phénomène.


Bonsoir Alain02,

Je puis vous assurer que c’est un test terrible dont je me serais bien passée, car il m’a marquée à vie. Pour répondre à votre interrogation sur les effets physiques, nous n’avons connu aucun problème particulier de santé après cette rencontre lumineuse.


Bien cordialement,


Dernière édition par fanny le Lun 30 Juin 2008, 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Lun 16 Juin 2008, 23:56

Bonsoir fanny,

@fanny a écrit:
je pensais que ma sœur somnolait à mes côtés, je n’avais donc pas allumé la radio. Ne souhaitant pas l’inquiéter, je suis restée silencieuse après le passage de la sphère. Quelle n’a pas été ma surprise lorsqu’elle m’a aussitôt questionnée sur la nature de cet étrange phénomène.
Somnoler n’est pas dormir. Même si sa vigilance n’était pas du niveau de la vôtre alors que vous conduisiez, l’extinction de votre éclairage de route vous a probablement fait fortement ralentir, voire appuyer sur la pédale de frein, décélération ressentie comme anormale par votre sœur par rapport à la vitesse de croisière constante sur l’autoroute.

@fanny a écrit:
en 2005, j’ai présenté une perturbation aussi impressionnante que fort heureusement bénigne […]
Tout en compatissant à vos soucis de santé, je pense qu’il est nécessaire de se garder de faire des relations de cause à effet lorsque, hélas, d’autres personnes que vous ont connu, connaissent et connaîtront l’affection que vous avez rencontrée sans avoir jamais été survolées par une sphère lumineuse.

Pour avoir effectué cette observation, vous avez été, vous et votre sœur, "au bon endroit, au bon moment", expression que vous pouvez transformer en "au mauvais endroit, au mauvais moment" eu égard à la frayeur occasionnée par l’extinction de vos phares.affraid

Cordialement,

Jean

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanny
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Féminin Nombre de messages : 66
Inscription : 03/09/2007
Localisation : france
Emploi : en activité
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   Mer 27 Jan 2010, 23:16

Bonsoir,

Un voyage dans le sud il y a quelques mois m'a permis de repérer sur la Catalane, de jour, que mon observation avait eu lieu environ 1 à 2 km au sud de l'aire d'autoroute de La Palme.

Merci Jean d'avoir ressorti mon témoignage du placard.

Voilà une région pleine de surprises et que les sphères lumineuses semblent particulièrement apprécier.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)   

Revenir en haut Aller en bas
 

1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1981/1982/2007 Trois observations à (Metz, dans les Pyrénées Orientales et aux Iles Canaries)
» L'automne dans les Pyrénées Orientales
» Septembre 09 le Ginkgo biloba
» Brochure diabétique
» pain sans gluten

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Les témoignages d'observation d'ovni :: Observation ovni vos témoignages ovnis :: Les témoignages ovnis archivés :: Phénomènes inexpliqués (Pan D2)-