Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 En 1977, le 30/09 à 21 heures compagnie de Joigny (Champlost Yonne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: En 1977, le 30/09 à 21 heures compagnie de Joigny (Champlost Yonne)   Mar 10 Juin 2008, 14:43

RAPPORTS DES OBERVATIONS DANS L'YONNE DE SEPTEMBRE 1977:

Ce document a été reproduit dans la littérature ufologique grand public depuis longtemps disponible.

Groupement: Yonne
Compagnie: Joigny

Le vendredi 30 septembre 1977, à 21 heures, sommes avisés par la brigade de gendarmerie de S[-] (Yonne) que des phénomènes lumineux se produisent dans le ciel au-dessus de la plaine s'étendant entre les localités des hameaux de Chatton et Vaudupuits, et du bourg de Champlost (Yonne).

Les militaires de S[-], les MDL C[-] S[-] et gendarme M[-] ont été appelés à Avrolles (Yonne) à 20 h 35 et confirment les constatations des témoins ayant saisi la gendarmerie à ce sujet.

Depuis notre véhicule, nous rendons compte à notre commandant de compagnie, qui nous rejoint sur les lieux.

Sur place, au lieu dit "Les Girouds", commune de Champlost (Yonne), une quinzaine de personnes environs scrutent l'univers.

A partir de 21 h 10, constatons depuis notre point d'observation que des ensembles lumineux évoluent dans l'atmosphère terrestre à des vitesses vertigineuses. Les enquêteurs en dénombrent sept.

Ces objets volants non identifiés (OVNIS) sont, pour certains, en forme de losange dont les angles sont éclairés par plusieurs feux, émettant une lumière blanchâtre incandescente.

Quelques-uns présentent en leur milieu une forte lumière rouge-orangée, nettement visible, envoyant des éclats.

D'autres, circulaires, donnent l'impression d'être enjolivés sur leur périphérie d'une rampe concentrique comportant un bon nombre de lumières. Celles-ci sont de couleur blanche ou jaunâtre. Ils se perdent dans l'infini.

Aucun ne change de forme ou de couleur.

Ces OVNIS circulent en effectuant des mouvements très désordonnés, ascendants ou descendants, rotatifs et spiroïdaux, à des vitesses fulgurantes. Ils se stabilisent, redémarrent brutalement... ils disparaissent ou réapparaissent subitement au cours de leurs évolutions.

Durant toute l'observation faite par les militaires de la gendarmerie, il n'est entendu aucun bruit de moteur ou de réacteur provenant de ces OVNIS et nous ne remarquons aucun sillage de leur passage.

Ces OVNIS ne proviennent pas particulièrement d'une seule direction, de la même façon qu'ils disparaissent vers n'importe quel point. Leurs trajectoires s'entrecroisent à des altitudes variant de la perte de vue à l'approche évoquée plus haut et détaillée si après. Ils ne se heurtent pas.

A 20 h 25, les enquêteurs et l'assistance sont surpris par la progression d'un OVNI, qui inscrit à vive allure un large virage dans le ciel au-dessus de la plaine de Champlost / Mercy / Brienon avant de s'approcher en direction de notre endroit d'observation.

L'assistance émue, après s'être exclamée, se tait.

Une grosse boule lumineuse rougeoyante apparaît. Elle s'arrête, puis avance à nouveau à une vitesse réduite et horizontalement sur une distance d'environ six centimètres. A ce moment, son altitude est évaluée à 60 mètres du sol.

Ces vagues données ne permettent absolument pas de calculer sérieusement les dimensions, même approximatives, de cette "lumière."

L'OVNI est examiné par le Maréchal des Logis-Chef T[-] à l'aide de la paire de jumelle de dotation: il n'observe qu'une sphère rouge-orangée, ceinturée d'un halo clair et étroit, sans remarquer une quelconque activité sur ou autour de celle-ci.

L'engin mystérieux stoppe au niveau de la corne d'une peupleraie et s'efface dans l'obscurité. Sa manoeuvre ralentie a duré quelques minutes.

Les évolutions des OVNIS cessent progressivement et le dernier est vu à 21 h 45, heure à partir de laquelle le ciel a retrouvé sa tranquillité.

Ce vendredi soir 30 septembre 1977, le ciel est clair et sans nuages. Il y a un clair de lune et la température est de l'ordre de 9 à 10 degrés environ.

Aucun de tous les témoins ayant vu et examiné les phénomènes ne ressent quelque chose pendant la durée "du spectacle" ou après, (énervement, excitation, éblouissement, maux de tête, brûlures, insomnies, allergies ou tous autres effets psychosomatiques.)

Sauf l'allégation d'une seule femme, les propriétaires d'animaux ne notent aucun changement dans le comportement des chats, chiens...

Nous-mêmes, sur les lieux, n'avons pas remarqué d'agitation particulière parmi les bovins se trouvant sous la zone sensible et à notre proximité.

Aucun dérèglement d'appareil ou de véhicules n'a été signalé (horloge, montre, téléviseur, coupure d'électricité, arrêt de moteur...)

[-], gardien de la police municipale de la ville de S[-] (Yonne), prend des vues des phénomènes avec son appareil photographique personnel, chargé d'un film dont la sensibilité est de 600 ASA, mais cette opération n'a produit aucune impression sur la bande pelliculaire.

Le gendarme [-] ayant emporté sa caméra (double 8) filme l'une des scènes, mais ce matériel est équipé d'une bobine destinées à être utilisé de jour; le résultat est négatif dans le tirage.

Le gendarme [-] photographie également les mouvements lumineux à l'aide d'un film couleur, mais nous ne pensons pas que cela aboutisse à un bon résultat, car la sensibilité de la pellicule est trop faible (50 ASA).

Le guet aérien commandé durant trois jours après ces constatations n'a donné aucun résultat.

Toutes les personnes entendues sur les pièces jointes, à quelques détails près, confirment les faits constatés. Certaines disent avoir entendu des bruits sourds de moteur lors de l'observation. Il peut s'agir d'extrapolations ou bien réellement du passage d'un avion.

Nous établissons formellement que ces phénomènes lumineux célestes ne présentent aucune similitude avec des aéronefs connus. Effectivement, leurs modes de propulsion, leurs trajectoires, leurs arrêts ou démarrage subits ne permettent absolument pas de comparaisons avec les moyens de transport aérien habituels.

Nous mentionnons que ces OVNIS ont également été vus depuis Sens (Vosges), dont la brigade de gendarmerie a établi le P.V. N. 1403, Joigny (Yonne), Migonne/Cheny (Yonne), Mont-Saint-Sulpice (Yonne), et Saint-Florentin (Yonne), agglomérations situées autour de la zone décrite plus haut. Les principaux témoins ont été entendus.

A l'issue de nos constatations, notre commandant de compagnie, puis le Maréchal des Logis-Chef [-], ont rendu compte des faits au commandant de groupement de gendarmerie à Auxerre.

Ce jour, 4 octobre, entendons au bureau de la brigade, ce même jour:

S. G[-], adjoint au commandement de la brigade de gendarmerie de [-]

"Le 30 septembre 1977, à 20 h 30, j'ai été avisé téléphoniquement par L. J., agent de la police municipale, que des OVNIS évoluaient au-dessus d'Avrolles (Yonne). L[-] m'a précisé qu'il venait lui-même d'être averti de ces faits par le nommé [-], demeurant à Champlost, [-], à la limite des deux cantons.

Je me suis rendu sur place avec le gendarme M[-].

"A notre arrivée, nous avons constaté que des objets volants, que nous ne pouvions par comparer à des aéronefs, se déplaçaient silencieusement dans tous les sens. Nous en avons dénombré six ou sept. Ils étaient éclairés par quatre lumières de couleur blanche, formant ainsi des losanges. Au centre de chacun d'eux, une lumière rouge orangée plus importante clignotait. D'après leur position, ils devaient évoluer au-dessus de Champlost, Chatton et Bligny pour repartir finalement vers le nord. Leur itinéraire n'était pas régulier et variait souvent. Certains pouvaient être à 1000 ou 1500 mètres d'altitude, d'autres plus bas, sans pouvoir estimer même approximativement leur niveau."

"Nous avons été rejoints par les militaires de la B.T. [Brigade Territoriale] de Brienon, territorialement compétente, soit le MDL-Chef T. et le gendarme V. Avant leur arrivée, nous avons remarqué, par deux fois, qu'un autre OVNI situé à haute altitude, (puisque nous ne voyons qu'une lueur vive blanche) se déplaçait à grande vitesse en direction de Brienon et venant du secteur de Chatton. Il s'est stabilisé au sud de la zone observée. Au passage d'un aéronef que nous avons tous identifié grâce à son bruit et aux feux rouges et verts situés en bouts d'aile, l'OVNI s'est lancé à sa poursuite. Il l'a suivi un court laps de temps, puis il s'est dirigé à grande vitesse au-dessus de Brienon / Armençon. A un moment donné, l'un des OVNIS, éclairé par quatre lumières blanches, et une rouge centrale clignotante, est descendu à basse altitude. Il a dérivé de Chatton sur Avrolles en passant par Brienon, puis a repris la direction de Brienon.

"Le MDL-Chef T[-] a observé, à l'aide de sa paire de jumelles de dotation, la trajectoire, puis l'OVNI lui-même; cet objet. à l'issue d'un grand virage, s'est stabilisé brutalement, puis a continué son trajet horizontalement, à très basse altitude, puis a disparu dans l'atmosphère sans déplacement apparent.

"Nous avons été rejoints par les nommés L. et C. de Saint-Florentin. Ils ont déclaré avoir vu un objet lumineux de couleur orangée alors qu'ils circulaient en automobile entre Brienon / Armençon et Avrolles.

"Les OVNIS ont définitivement disparu à partir de 21 h 45.

Le 4 octobre 1977, à 20 heures.

Ce jour, 4 octobre 1977, à 15 h 20, nous entendons à son domicile:

J.-J. C[-] H[-], 52 ans.

"Le lundi 26 septembre 1977, je rentrais de Saint-Florentin (Yonne) en automobile, accompagné par mon fils E."

"A partir d'Avrolles, tout en roulant, nous avons vu sur la droite de la route et en direction de Champlost puis Bligny, un gros point lumineux blanc et trois ou quatre points plus petits, clignotants, orange, qui paraissaient faire la rotation, tout en s'éloignant parfois, autour du gros point."

"Au passage d'un avion, ces OVNIS se sont dirigés vers celui-ci, puis sont revenus vers le point blanc."

"La trajectoire des petits éléments était désordonnée, et leur vitesse de gravitation très rapide."

"Entre-temps, je m'étais arrêté à l'entrée de Brienon pour observer."

"Nous n'avons absolument rien entendu, ce qui ajoute à la curiosité du phénomène, car il ne peut s'agir d'un avion ou autre moyen aérien connu."

"A l'aide de votre gabarit de goniométrie de poche, j'évalue l'importance des boules lumineuses aux cotations 3 à 1, soit de 3 mm à 15 mm."

"Les plus petits OVNIS étaient couronnés de clignotants ou de simples éclats très scintillants."

"Le plus gros était, sans exagérer, éblouissant, de couleur blanche, bien délimité, sans halo."

"Les conditions atmosphériques étaient satisfaisantes malgré la présence à l'horizon de quelques nuages noirs, derrière lesquels d'ailleurs tous ces phénomènes se sont estompés. Plus précisément, le gros point blanc est parti dans cette direction. Les petits points lumineux ont disparu dans l'atmosphère sans déplacement."

"Mon épouse trouvant le temps long, et pour cause, nous observions, était venue à notre rencontre avec notre fils A., et elle aussi a observé les mêmes phénomènes. Toutes ses constatations son concordantes avec les miennes et la preuve vient de vous en être donnée verbalement par elle-même."

"Je ne me souviens pas de la température du moment."

Le 4 octobre 1977, à 15 h 50.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici


Dernière édition par Benzemas le Mar 10 Juin 2008, 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: En 1977, le 30/09 à 21 heures compagnie de Joigny (Champlost Yonne)   Mar 10 Juin 2008, 14:43

Ce jour, 3 octobre 1977 à 12 h, entendons à son domicile:

D. E[-], 58 ans, officier supérieur en retraite.

"Le 29 septembre 1977, vers minuit, j'ai quitté le domicile d'un ami demeurant au Mont-Saint-Sulpice (Yonne)."

"Au bout du village, en direction d'Ormoy (Yonne), mon attention a été attirée par deux lumières mates au-dessus de la plaine, en direction de Brienon, qui s'écartaient l'une de l'autre et montaient et descendaient dans le ciel."

"Ce phénomène, à mon avis, se situait entre 500 et 1000 mètres d'altitude; je l'ai observé quelques instants."

"J'ai redémarré, espérant le revoir au carrefour du mont à Brienon, situé à environ 200 mètres... il avait disparu."

Ce jour, 3 octobre 1977 à 8 heures, entendons:

L. J[-], 45 ans, agent de police municipale.

"Il était 20 h 30, vendredi 30 septembre 1977, lorsque nous recevions un appel téléphonique de M. M[-], demeurant au lieu dit "L[-] G[-]", commune de Champlost, mais situé sur la limite de la commune d'Avrolles / Saint-Florentin. Il nous indiquait que sa famille et lui étaient en train de regarder dans le ciel de curieux engins lumineux, se déplaçant anormalement et entrecoupant leur courses."

"Pensant aux fameux OVNIS dont on parle tant, sans trop y croire, nous nous sommes rendus chez M[-] accompagnés des gendarmes de la brigade de Saint-Florentin."

"Dans le ciel, nous avons pu observer, arrivant de la direction de Chatton, un gros point lumineux blanc et silencieux se dirigeant vers Saint-Florentin. Il se déplaçait rapidement avant de se stabiliser deux à trois minutes, puis il virait en direction de Sens. Au cours de ses manoeuvres ou de son arrêt, aucun bruit n'a été perçu."

"Le fait peut-être le plus troublant aura été sans doute celui qui s'est produit lors du passage d'une avion. L'OVNI, boule blanche, était alors très bas au loin vers Chatton. Dès l'approche d'un avion, l'objet avançait dans sa direction et se stabilisait. La lumière s'éteignait et ne se rallumait que lorsque l'avion avait traversé la route de l'OVNI. C'était alors un jaillissement soudain de lumière blanche, suivi d'un redémarrage rapide de l'engin, comme lancé à la poursuite de l'avion. Cela s'est produit lors de nouveaux passages d'avions reconnaissables à leur bruit et aux lumières vertes et rouges alternées utilisées pour leur signalisation aérienne.

"Observé à la jumelle par les gendarmes, l'objet avait la forme d'une grosse orange entourée d'un halo blanc."

"Pendant que nous étions attentifs à ces déplacements étrangers, nous avons vu une sorte de losange illuminé à ses quatre coins d'un éclat blanc. Au centre, était une grosse source lumineuse rouge orangée. Ce losange, et les trois autres que nous avons vus ensuite, se déplaçaient vite en émettant des clignotements très rapides et serrés, comparables aux éclats multicolores des enseignes de baraques foraines."

"Les engins, après avoir décrit un arc de cercle dans le sens Chailley/Champlost/Brienon, venaient à la rencontre d'un des points lumineux en stationnement et disparaissaient dans la nuit."

"Il faut remarquer que si les avions volaient à une que l'on peut évaluer à 3000 mètres environ, les OVNIS (losanges et sources lumineuses) évoluaient beaucoup plus bas, mais sans tenir une altitude stable. Ils s'élevaient à grande vitesse, sans bruit et très haut, et revenaient parfois très bas, mais trop loin de nous."

"L'un de ces losanges ayant baissé de hauteur de vol, et ce, plus près des témoins, il fut possible d'observer une vague couronne de lumière qui disparut dans l'horizon caché par les arbres."

"Il faut souligner que ces personnes, toutes de bonne foi, ont repéré les engins alors qu'ils volaient dans l'axe Evry-le-Château/Le Fays/Chailley/Champlost, c'est à dire en suivant l'ancienne route dite "des Romains" et en semblant éviter le survol de la ville de Saint-Florentin."

"Tous les engins faisant soit demi-tour au niveau de "la Ferme Rouge", le long de la route d'Avrolles / Brienon, soit en arrivant de la direction de Challey, ont disparu dans le ciel de la plaine de Chatton / Champlost."

"A 21 h 45, tout a disparu, mais le mystère reste entier."

Fait le 3 octobre 1977, à 8 h 45.

Ce jour, 6 octobre 1977, à 17 h 30, au bureau de notre brigade, nous entendons:

G. M[-], 52 ans, agent d'exploitation PTT.

"Le 26 septembre 1977, vers 20 h 15, 20 h 30, je suis sorti de mon domicile pour aller promener le chien. Il faisait presque nuit. A la même heure, vers 20 h 30, j'ai aperçu dans le ciel des lueurs qui ne m'ont pas surpris du fait que je les ai vues l'an dernier. C'était à la même époque.

"J'ai regardé ces choses une demi-heure environ. Il y en avait six ou sept.

"Je précise que ces objets éclairés se trouvaient environ au-dessus d'Avrolles (Yonne). Je dis "objets" du fait que ceux-ci se déplaçaient lentement et sans aucun bruit. Ils se stabilisaient assez souvent, et en se déplaçant, ils ont formé une boucle. Tous étaient éclairés. Ils avaient une dimension de 15 à 20 centimètres de diamètre du fait qu'ils étaient ronds.

"Lorsque je suis rentré chez moi, ces objets se trouvaient toujours dans le ciel. Parmi eux, il y en avait un qui avait la forme d'un losange; les quatre pointes étaient éclairées de couleur blanche et une lumière rouge et non clignotante se trouvait au centre."

"Je n'ai pas pu évaluer la distance à laquelle ils se trouvaient, du fait que je n'ai pas de jumelles."

"Je ne vois rien d'autre à ajouter."

Ce jour, 6 octobre 1977, à 18 heures, au bureau de notre brigade, entendons:

M. R[-], 47 ans, agent SNCF.

"Le 26 septembre 1977, vers 20 h 30, je suis sorti de mon domicile afin de rentrer mon cyclomoteur."

"A cette même heure, j'ai aperçu des objets éclairés de couleur rouge se trouvant dans le ciel aux environs de la Forêt d'Othe. Il y en avait quatre, deux par deux. Je ne puis évaluer la distance, à l'oeil nu. Par moment, ils s'éteignaient. J'ai pu les voir pendant trois quarts d'heure environ. Ils n'ont absolument pas changé de couleur. Ils ne faisaient aucun bruit et se déplaçaient très lentement. Ils sont d'ailleurs restés un demi heure environ stabilisés à la même place."

"Ils étaient tous ronds et d'un diamètre de 15 cm environ. C'est la première fois que je vois de tels objets."

"En aucun sens, il ne peut s'agir d'avions."

"Lorsque je suis rentré à la maison, il n'en restait que deux. Les deux autres avaient disparu je ne sais où. Je ne vois rien d'autre à préciser."

Le 6 octobre 1977, à 18 h 30.

http://ufologie.net/foiafr/yonne77f.htm

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

En 1977, le 30/09 à 21 heures compagnie de Joigny (Champlost Yonne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» En 1977, le 30/09 à 21 heures compagnie de Joigny (Champlost Yonne)
» MALVILLE 1977 : 60 000 MANIFESTANTS & 1 MORT
» Avez-vous des heures de PPRE dans votre emploi du temps ?
» 4 heures/semaine en 4ème : je ne vais arriver à rien !
» (1977) hans-georg schmid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Base de données: les cas d'observations d'ovni classés par type :: Les affaires importantes dans l'histoire de l'ufologie :: VIII/ Observations en France et rapports de Gendarmerie-