Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 2008: Le 12/05 vers 22h00 - Deux lumieres de la taille d'une etoile elles bougeaient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 2008: Le 12/05 vers 22h00 - Deux lumieres de la taille d'une etoile elles bougeaient   Mar 10 Juin 2008, 00:06

Bonsoir

tu as du apercevoir une étoile variable à émulsion


Dernière édition par Claude 007 le Mar 10 Juin 2008, 04:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
marie
Participation appréciable
Participation appréciable




Féminin Age : 52
Nombre de messages : 22
Inscription : 21/07/2007
Localisation : belgique
Emploi : employée
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2008: Le 12/05 vers 22h00 - Deux lumieres de la taille d'une etoile elles bougeaient   Mar 10 Juin 2008, 02:55

Bonjour à tous... j'ai suivi de près le "débat" nystagmus/ pas nystagmus : comme j'ai fait part du fait que cette observation me rappelait une partie de la mienne , je voudrais préciser que lors de celle-ci, les "étoiles" se déplaçaient sur une grande portion de ciel....et on pouvait suivre leur évolution par rapport aux autres étoiles...

Il me semble comprendre que ce ne soit donc pas le cas dans le témoignage de Yohan 59...

Quant au phénomène du nystagmus nocturne si bien décrit par Jean : j'ai eu maintes occasions de l'expérimenter (comme bcp de monde d'ailleurs)... et c'est vrai que cela peut être très surprenant ... très "confusant" ... il me semble qu'un élément de référence est que lors de ce phénomène, l'étoile ne quitte pas le champ visuel (je veux dire qu'on n'est pas amené à tourner la tête pour le suivre... et même qu'au contraire, quand on bouge légèrement, l'étoile reprend sa place initiale... )... mais je peux me tromper...

marie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2008: Le 12/05 vers 22h00 - Deux lumieres de la taille d'une etoile elles bougeaient   Mar 10 Juin 2008, 03:37

Bonjour marie,

Merci d’avoir suivi de près le fil des échanges de ce sujet et d’y apporter une contribution en relatant votre expérience. Wink

Cordialement,

Jean
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 2008: Le 12/05 vers 22h00 - Deux lumieres de la taille d'une etoile elles bougeaient   Mar 10 Juin 2008, 15:43

Cher Jean,
Il me semble au contraire que j'ai bien assimilé votre explication à ce que je savais de la vision.
Jour et nuit, le regard reste fixe un fraction de seconde puis se déplace brusquement vers une autre position fixe et ainsi de suite. Pendant le brusque déplacement, la perception est floue donc le cerveau l'inhibe car ce flou lui est non seulement inutile mais nuisible à une bonne perception. Il faut que ce "flou" dure évidemment le moins longtemps possible d'où la brusquerie des saccades. Nous ne nous rendons pas compte de cette interruption car notre aire visuelle utilise sa mémoire immédiate pour nous donner l'illusion de la continuité.
De la même façon l'aire visuelle masque à la conscience le défaut de perception, dans la journée, des couleurs à la périphérie de notre champ de vision: comme le cristallin est une loupe unique, des phénomènes d'irisations parasites dues à la différence d'indice de réfraction pour les différentes longueurs d'ondes lumineuses nous feraient voir les objets "en fausses couleurs" de l'arc-en-ciel.
(Ces décompositions de lumière par effet de prisme des lentilles convexes sont compensés dans les objectifs des appareils photos et des caméras par le choix judicieux de plusieurs lentilles à indices de réfraction différents: crown-glass et flint-glass.)
C'est pourquoi à la périphérie de la rétine, l'évolution a conservé les cellules en bâtonnets qui ne voient qu'en nuances de gris. D'autant plus que ces cellules reçoivent moins de lumière que la fovéa qui se trouve au point focal de la loupe qu'est le cristallin. Bien entendu nous n'avons pas la sensation que les objets sont devenus gris quand ils se trouvent en périphérie de notre champ de vision grâce donc à la mémoire immédiate qui est associée à l'aire visuelle du cerveau. Cette mémoire "colorie" les données grises avec le souvenir des couleurs qui ont été perçues par les cellules en cônes de la fovéa.
La nuit la fovéa perçoit moins bien une étoile FAIBLE, à la limite de la sensibilité de la rétine, que les zone de cellules en bâtonnets voisines. Si bien que quand l'œil a sa saccade habituelle, la perception de l'étoile est soudain AUGMENTÉE. Comme d'habitude c'est l'inverse, les cellules de l'aire visuelle sont "trompées" et interprètent le signal plus fort comme une "éclosion" de lumière. Mais comme dans le même temps la lumière a disparu de la zone de la fovéa, cette éclosion de lumière est interprété sur le fond noir et neutre du ciel nocturne comme un déplacement de l'étoile. Là-dessus se greffe "l'effet cinéma" celui qui pour dissimuler" justement le mouvement par saccades de nos yeux, "invente" un mouvement continu et sans heurt entre les deux "images" fixes de la même étoile celle qui s'est formée sur la fovéa et celle qui s'est formée sur la zone de rétine voisine garnie de bâtonnets plus sensibles.
Cet effet cependant n'a pas lieu si l'œil a un repère proche qui reste fixe lui comme une étoile brillante. Il faut pour qu'il se manifeste qu'il n'y ait dans la petite zone perçue par la fovéa et son proche alentour que des étoiles très faibles, à la limite de la perception.
Jean, j'attendais ainsi que vous précisiez que ce qu'à vu Marie, une étoile qui se déplace au milieu d'étoiles restées fixes ne peut en aucun cas être dû au nystagmus.
De même j'attendais qu'il soit précisé que l'illusion optique dû au nystagmus se traduisait par un mouvement rapide -aussi bref que la saccade de l'œil, soit soit une fraction de seconde- et de ce fait de très courte ampleur, au mieux quelques degrés d'angle...
Revenir en haut Aller en bas
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2008: Le 12/05 vers 22h00 - Deux lumieres de la taille d'une etoile elles bougeaient   Mar 10 Juin 2008, 18:01

Bonjour Alain02,

Là encore, large consensus avec le contenu de votre message, fruit de votre réflexion affûtée, sauf sur quelques détails sans grande importance et sauf à vouloir ratiociner.

Alain02 a écrit:
Jean, j'attendais ainsi que vous précisiez que ce qu'à vu Marie, une étoile qui se déplace au milieu d'étoiles restées fixes ne peut en aucun cas être dû au nystagmus.
Cela me semblait superflu concernant le micro-nystagmus, probablement à tort, pardon, dès lors que :
marie Mar 10 juin à 02:55 a écrit:
je voudrais préciser que lors de celle-ci, les "étoiles" se déplaçaient sur une grande portion de ciel....et on pouvait suivre leur évolution par rapport aux autres étoiles...
Bien que l’ordre de grandeur de l’arc apparent sous-tendant la « grande portion du ciel » ne soit pas estimé, le complément d’information apporté par l’expression « les "étoiles" se déplaçaient sur une grande portion de ciel » exclut a priori un phénomène d’illusion perceptive dû au micro-nystagmus physiologique nocturne.
Car, et voir réponse après la citation :
Alain02 a écrit:
De même j'attendais qu'il soit précisé que l'illusion optique dû au nystagmus se traduisait par un mouvement rapide -aussi bref que la saccade de l'œil, soit soit une fraction de seconde- et de ce fait de très courte ampleur, au mieux quelques degrés d'angle...
L’ordre de grandeur de l’écart erratique perçu est de la minute d’arc et donc engendre une perception de "bougé" tout azimut, autour de la position réelle de l’étoile, d’une amplitude de l’ordre de quelques minutes d’arc, et donc dans une courbe enveloppe de ce diamètre apparent.
[Nota : le micro-nystagmus n'engendre pas une illusion optique (oeil), mais un phénomène d'illusion visuelle (oeil + cerveau >>> le cerveau ne sait pas quelle image sélectionner >>> commande des muscles oculomoteurs)]

Je souhaiterais conclure (peut-être ?) ces échanges sur le micro-nystagmus en rappelant que mon intervention relatant ce phénomène, subtil et peu connu, n’avait d’autre but que celui d’évoquer la source possible de méprises engendrées par l’imperfection de nos fonctions de perception.

Cordialement,

Jean

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 2008: Le 12/05 vers 22h00 - Deux lumieres de la taille d'une etoile elles bougeaient   Mar 10 Juin 2008, 18:25

Je ne voudrais pas ratiociner non plus, mais il me semble que l'illusion, qu'on la qualifie d'optique ou de visuelle, est toujours une erreur d'interprétation des "données" envoyées par l'œil à l'aire visuelle, bref c'est TOUJOURS le cerveau qui se trompe à partir d'un message qui est, certes, finalement assez "médiocre" malgré ce que nous ressentons au niveau de la conscience...
Revenir en haut Aller en bas
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2008: Le 12/05 vers 22h00 - Deux lumieres de la taille d'une etoile elles bougeaient   Mar 10 Juin 2008, 18:47

Bonsoir Alain02,

Au-delà de l’évocation de convergence et de consensus, le bénéfice à retirer des échanges de ce fil pour l’ensemble des participants à ce forum est de retenir qu’il existe, pour ceux qui ne le savaient pas, des phénomènes d’illusion, parfois subtile, pouvant engendrer une méprise lors d’une observation.

Cordialement,

Jean
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2008: Le 12/05 vers 22h00 - Deux lumieres de la taille d'une etoile elles bougeaient   

Revenir en haut Aller en bas
 

2008: Le 12/05 vers 22h00 - Deux lumieres de la taille d'une etoile elles bougeaient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» 2008: Le 12/05 vers 22h00 - Deux lumieres de la taille d'une etoile elles bougeaient
» 2008: Le 30/08 vers 22h00 - étoile qui bouge en zig zag à St-Côme - (Canada)
» 2008: En Août vers 00h30 - dirigeable illuminé de nuit?
» 2008: le 5/07 vers 1h30- Bretignolle sur mer (85)
» 1980: Vers 22h00 - observation d'un objet lumineux dans le ciel de banlieue parisienne (disque ou sphere)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Les témoignages d'observation d'ovni :: Observation ovni vos témoignages ovnis :: Les témoignages ovnis archivés :: Phénomènes probablement identifiés (Pan B) -