Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Frenchfilou
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 48
Nombre de messages : 104
Inscription : 11/01/2008
Localisation : sainte julie, ain
Emploi : electricien
Passions : 4x4, moto, ovnis, première observation en 1979
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Dim 20 Avr 2008, 23:19

Bonsoir Astrid, en ce qui concerne la pensée induite, j'y crois dûr comme fer.
Le 5 novembre 1990, j'ai du être le seul de mon village à voir l'engin traverser le ciel malgré sa grande taille et sa luminosité.
Les mécaniciens du garage voisin étaient dehors mais n'ont rien remarqué et moi, au contraire, quelque chose m'a dit de regarder dans la bonne direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astrid77
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Féminin Age : 63
Nombre de messages : 1350
Inscription : 13/04/2008
Localisation : dammartin en goele
Emploi : Lecteur-Correcteur à domicile
Passions : Lecture, Ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Lun 21 Avr 2008, 16:23

Serions-nous choisis pour les voir ?
Je lance le débat.
Amitiées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmotsetlaplume.e-monsite.com/
Frenchfilou
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 48
Nombre de messages : 104
Inscription : 11/01/2008
Localisation : sainte julie, ain
Emploi : electricien
Passions : 4x4, moto, ovnis, première observation en 1979
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Lun 21 Avr 2008, 17:38

Je n'oserai pas affirmer qu'il y aurait des "élus" choisis par les E-T de peur du ridicule, et dans quel but ?
Par contre j'affirme que quelque chose m'a dit de regarder le ciel ce soir là.
D'ailleurs monsieur Franck Marie qui a écrit un livre sur le 5 novembre 1990 a lui même rapporté la similitude des témoignages dans lesquels les témoins ont regardé le ciel pour une raison indéterminée, ou parce qu'ils ont étés "appelés à le faire", enfin c'est formulé de plusieurs façons...
J'ai noté dans ce forum des cas identiques.
La sérénité, la majestiosité ont été ressentis plutôt que l'effroi ou le malaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 27
Nombre de messages : 77
Inscription : 15/02/2008
Localisation : Havre
Emploi : Lycée
Passions : Foot
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Mar 22 Avr 2008, 23:42

A votre avis le fait de ressentir une sorte de respect et de sérénité à la vue de ces engins est il réellement du à une pensée induite par des E.T (Télépathie? Machine qui contrôle la pensée?) ou ce que cela pourrait être une simple réaction à la vue d'objet extraordinaire, que l'on a pas l'habitude de voir et qui sont la preuve d'une avance technologique importante? (Une technonologie très avancé peut être ressentie comme une sorte de magie par exemple)
Je demande parce que j'ai jamais fait d'observation et je voudrais savoir si il y'a réellement un sentiment de pensée induite très fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frenchfilou
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 48
Nombre de messages : 104
Inscription : 11/01/2008
Localisation : sainte julie, ain
Emploi : electricien
Passions : 4x4, moto, ovnis, première observation en 1979
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Mer 23 Avr 2008, 08:18

En ce qui concerne le fait qu'on m'ait comme tapé sur l'épaule pour me dire qu'il y avait quelque chose dans le ciel, je dirait OUI, ma pensée a été induite, mais en ce qui concerne la sérénité, le respect, je pense plutot que c'est le fait de voir un objet de grande taille se déplacer sans bruit, et qu'il passe lentement.
C'est inhabituel car beaucoup de choses nous agressent dans notre environnement.
Une mongolfière déclenche la même fascination (sans la surprise).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astrid77
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Féminin Age : 63
Nombre de messages : 1350
Inscription : 13/04/2008
Localisation : dammartin en goele
Emploi : Lecteur-Correcteur à domicile
Passions : Lecture, Ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Mer 23 Avr 2008, 12:31

Je m'avance, peut-être, mais il y a surement une sorte de connexion sous forme d'ondes, pourquoi pas téléphatiques, qui fait que l'on est, ou appelés à les voir, ou susceptible de les voir.
C'est un sujet très complêxe qui demande réflexion.Quant à l'impression de respect, c'est le sentiment de se trouver en présence d'une technologie inconnue de nous, qui mérite sa place dans nos pensées, et surtout dans nos recherches futures.
Amitiées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmotsetlaplume.e-monsite.com/
Aka
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 27
Nombre de messages : 77
Inscription : 15/02/2008
Localisation : Havre
Emploi : Lycée
Passions : Foot
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Mer 23 Avr 2008, 12:33

Il y'avait donc une sensation physique qui t'as poussé à regardé le ciel? C'est interessant car j'avais en général entendu que le regard était aimenté vers le ciel sur un objet et ce n'est pas tout à fait la même chose
Merci pour ta réponse

J'édite par rapport au message d'Astrid car on a posté presque en même temps et je l'avais pas vu
Quand tu dis "susceptible de les voir" est ce qu'il y'a des cas ou plusieurs personnes regardent le ciel et certaines voient l'objet et d'autres non?
Sinon la connexion sous forme d'onde me parait tout à fait cohérente mais en effet c'est un sujet compliqué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astrid77
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Féminin Age : 63
Nombre de messages : 1350
Inscription : 13/04/2008
Localisation : dammartin en goele
Emploi : Lecteur-Correcteur à domicile
Passions : Lecture, Ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Mer 23 Avr 2008, 15:13

Ayant dans le passé fait quelques enquêtes, j'ai constaté, en effet, et celà m'a interpellé, que quelquefois lors d'observations faites par plusieurs personnes, certaines voient un objet, d'autre une forme etc...
Cette constatation est très proche d'une sorte de connexion établie entre les témoins et l'ovni, mais n'allons pas extrapoler et restons prudents dans cette constatation.
Amitiées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmotsetlaplume.e-monsite.com/
Frenchfilou
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 48
Nombre de messages : 104
Inscription : 11/01/2008
Localisation : sainte julie, ain
Emploi : electricien
Passions : 4x4, moto, ovnis, première observation en 1979
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Mer 23 Avr 2008, 17:11

Je corrige si tu le veux bien Aka, il n'y a pas de sensation physique, j'ai eu envie de regarder le ciel, je n'ai pas ressenti de picotements ou quoi que ce soit, c'est uniquement mental.
Je n'ai pas entendu de voix intérieure non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 27
Nombre de messages : 77
Inscription : 15/02/2008
Localisation : Havre
Emploi : Lycée
Passions : Foot
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Mer 23 Avr 2008, 18:37

Ok merci pour la précision
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Jeu 24 Avr 2008, 18:02

A Astrid:
Imaginons que notre civilisation soit seule dans l'univers et qu'elle arrive à franchir le cap très critique que nous connaissons actuellement, qui est le plus grave de l'histoire de la vie sur Terre avec les grandes extinctions du permien et du jurassique où, là aussi, la vie a failli tout bonnement disparaître.
En effet, actuellement, la population humaine est pratiquement quatre fois trop importante pour la taille et les ressources de la planète! Ce qui ôte tout espoir aux trois quarts de celle-ci d'atteindre un jour le niveau de consommation et de gaspillage des ressources que connaissent les pays développés. Cette déflagration démographique est le problème numéro 1, celui duquel découle le problème de la combustion effrénée des carburants fossiles dont l'incidence climatique est et sera catastrophique.
Imaginons, cependant, que tout à coup ces problèmes soient réglés! Parce que la majorité des d'humains acceptent de n'avoir pas de descendant d'une part et d'autre part qu'un système équitable permet aux gens âgés sans enfant du tiers-monde de bénéficier de moyens d'existence décents. Imaginons qu'ainsi on redescende à deux milliards d'habitants en quelques décennies malgré la folie nataliste de la plupart des religions. C'est évidemment d'un improbable "miracle" dont je parle. Encore cela ne suffit-il pas! Il faut aussi que l'on puisse utiliser une source d'énergie mobile, sans danger et inépuisable! Mais imaginons, comme dans un récit de science-fiction, qu'elle soit disponible dans les secrets de la mécanique quantique revisitée et que nos savants parviennent à la récupérer.
Dans quelles directions se feront les recherches scientifiques de l'humanité en sursis allongé ? Si l'on suppose construite une théorie de physique ultime dont les équations justifient les observations et expériences des composants ultimes de la matière et du vaste univers, alors il n'y aura plus de "chercheurs" en physique. Les recherches et réalisations essentielles s'opéreront donc dans les domaines du traitement automatique de l'information (ordinateurs et robots) et dans la biochimie (étude des mécanismes liant les gènes de l'ADN aux fonctions biologiques des organes du corps. Ce dernier travail ne pouvant s'effectuer d'ailleurs qu'avec des ordinateurs, sans doute "quantiques" afin d'être des milliers, sinon des millions de fois plus puissants que ceux d'aujourd'hui.
Soyons assurés que nous manipulerons un jour le génome humain pour améliorer l'espèce humaine, malgré les réticences éthiques actuelles! En constatant préalablement à quel point auront été améliorés les animaux d'élevage, cela paraîtra une évidente nécessité aux yeux de tous les contemporains.
La reproduction "naturelle" sera regardée comme une "barbarie" envers les femmes. Celles qui auront encore le besoin "instinctif" d'être enceintes se verront proposer des psychotropes pour "être normales". Les embryons grandiront confortablement dans des matrices artificielles, sous la surveillance constante d'ordinateurs. Dans son célèbre roman, "Le meilleur des mondes" Aldous Huxley imaginait que certains des embryons des matrices artificielles étaient mis en contact avec de l'alcool pour rester d'une intelligence inférieure et devenir ainsi les serviteurs de l'élite. Cela ne se produira pas si le schéma que j'envisage comme inévitable a le temps de se réaliser.
Car les serviteurs et travailleurs seront les robots issus des dernières avancées de l'informatique.
Ces machines n'auront rien à voir avec les espèces de "golems" de métal des films de science fiction des années cinquante. Les robots de 2100 (ou après) seront spécialisés et disposeront de logiciels de fonctionnement dédiés, adaptables et évolutifs. Ceux qui travailleront aux champs auront l'air de machines agricoles, ceux qui éduqueront, surveilleront et distrairons les enfants auront, au choix, l'allure d'ours en peluche, de poupées ou ... de robots de science-fiction! Ceux qui seront au service personnel des adultes pourront avoir, à la demande du propriétaire, le comportement et l'aspect d'une superbe personne, sosie éventuellement d'une célébrité de l'époque, copie conforme donc, y compris dans son apparence anatomique intime d'un être humain, mais d'une docilité parfaite et d'une disponibilité permanente...
Comme l'évaluation scientifique permet d'affirmer que cela pourra se faire un jour, alors cela se fera, soyons-en sûrs!
Une fois que toutes ces réalisations seront au point, les progrès de la connaissance, que nous sommes les seuls dans l'histoire de l'humanité de connaître aussi exponentiels, deviendront beaucoup plus rares. Les esprits novateurs, les chercheurs, auront de moins en moins de choses "à se mettre sous la dent" surtout que la vie sera beaucoup plus longue qu'aujourd'hui! Mêmes les écrivains auront de la peine à traiter des thèmes nouveaux quand des dizaines de milliers de livres supplémentaires auront été écrits dans la langue universelle où traduits et disponibles gratuitement pour tous. Cette société engourdie dans le farniente, gavée et saturée de tout, retrouvera le sentiment de monotonie d'autrefois, quand rien ne changeait au rythme lent des jours durant des vies entières, du moins quand il n'y avait ni guerre, ni épidémie, ni famine.
Car ce qui menacera cette civilisation en apparence "édénique", c'est un mal insidieux mais irrémédiable. C'est l'ennui, l'écœurement de tout!
Il est envisageable que beaucoup d'êtres humains se lasseront de cette monotonie et, ayant perdu génétiquement l'instinct de reproduction, ne voient pas l'intérêt de continuer de faire "produire" des êtres biologiques par les matrices robotisées après leur propre disparition volontaire.
En revanche,il est vraisemblable que les "super robots" de l'avenir, eux, ne connaissent pas l'ennui (S'il n'a pas été programmé dans leur logiciel, c'est évident!). Après la disparition progressive des humains, il leur restera, pour "s'occuper" à gérer les animaux de la planète et à s'élancer vers les étoiles, sachant que ni le vide spatial, ni les radiations, ni les durées de leurs explorations ne leur fera "peur". D'autant plus que la peur leur sera inconnue puisque il aura paru superflu évidemment, aux "programmeurs" initiaux, de "l'implanter" dans leurs programmes de fonctionnement: la peur ne ferait que perturber inutilement la machine dans les moments critiques!

C'est en imaginant que ce scénario a pu déjà se réaliser sur d'autres planètes que la Terre que j'envisage que des "supers robots", humanoïdes mais, volontairement sans doute, pas trop semblables à nous, nous visitent. Équipés d'appareils qui "scannent" et "télécommandent", au moins partiellement, notre cerveau, recouverts d'une enveloppe mimant la "peau", parfois (les "Vénusiens") coiffés d'une perruque, ils nous paraissent parfaitement "biologiques".
Je vois deux bonnes raisons à ce mimétisme de la machine avec le "biologique", avant de nous aborder. La première est de nous rassurer quelque peu par sa ressemblance même imparfaite avec nous. La deuxième est de prévenir le "racisme" spontané que nous pourrions éprouver à l'égard de "machines", même "pensante"s et nous rendrait trop hostiles et rétifs.
Ce ne sont pas "nos grands frères". Car ils n'ont rien de commun avec nous. Et s'ils respectent une certaine éthique: ne pas faire de "mal" sans raison, je suis persuadé que les ET "robots" n'ont pas de "sentiments" au sens où nous l'entendons. Ni peur, ni haine, ni affection. Rien que du respect pour la "première vie", née toute seule de la chimie naturelle et l'évolution. Étape indispensable à l'apparition de la "deuxième vie": la leur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Jeu 24 Avr 2008, 20:32

Et bien moi je crois tout simplement que certaines personnes sont plus intuitives que d'autres et sentent quand il se passe quelque chose d'inhabituel dans leur environnement : c'est pourquoi elles lèvent les yeux.
Ne vous est-il jamais arrivé de regarder soudain dans une direction et de découvrir quelqu'un en train de vous lorgner ? Cela arrive à tout le monde et comment le sent-on ?
Nul besoin d'activateur d'une partie du cerveau par un quelconque rayon.

Ensuite, je dis que les termes employés par Astrid pour décrire ce qu'elle a vu ne sont que le reflet exact de la pensée et de notre vocabulaire restreint pour décrirer ce que l'on ne connait pas.
Elle a vu quelque chose d'inconnu, beau, silencieux et impressionnant.
A l'inverse quand on voit un avion ou un hélicoptère on voit quelque chose de tarabiscoté, moche, bruyant et polluant. On ne peut pas dire que c'est élégant.
Seul le Concorde était élégant, majestueux (quand je l'ai vu décoller c'est ce que j'ai pensé) et c'était notre seul engin volant impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Frenchfilou
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 48
Nombre de messages : 104
Inscription : 11/01/2008
Localisation : sainte julie, ain
Emploi : electricien
Passions : 4x4, moto, ovnis, première observation en 1979
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Jeu 24 Avr 2008, 20:55

Bonsoir Odyssée, j'ai abordé souvent les sujets dont tu viens de parler.
J'ai interrogé des témoins de phénomènes pour faire la différence entre une invitation à regarder en l'air, et une intuition comme lorsque quelqu'un te regarde et que tu le devines.
A mon avis, la sensation est différente (j'ai vécu les deux).
En ce qui concerne l'impression de sérénité pendant l'observation d'un objet volumineux, silencieux, agréable à regarder, contre l'état de stress en regardant un objet bruyant et agressif, je suis d'accord, l'influence est grande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GzU
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 30
Nombre de messages : 437
Inscription : 10/11/2007
Localisation : Toulouse
Emploi : informaticien, musicien La Compagnie Cuanol
Passions : jeux vidéos internet sorties musique tout types
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Ven 25 Avr 2008, 01:51

Alain02 a écrit:
A Astrid:
Imaginons que notre civilisation soit seule dans l'univers et qu'elle arrive à franchir le cap très critique que nous connaissons actuellement, qui est le plus grave de l'histoire de la vie sur Terre avec les grandes extinctions du permien et du jurassique où, là aussi, la vie a failli tout bonnement disparaître.
En effet, actuellement, la population humaine est pratiquement quatre fois trop importante pour la taille et les ressources de la planète! Ce qui ôte tout espoir aux trois quarts de celle-ci d'atteindre un jour le niveau de consommation et de gaspillage des ressources que connaissent les pays développés. Cette déflagration démographique est le problème numéro 1, celui duquel découle le problème de la combustion effrénée des carburants fossiles dont l'incidence climatique est et sera catastrophique.
Imaginons, cependant, que tout à coup ces problèmes soient réglés! Parce que la majorité des d'humains acceptent de n'avoir pas de descendant d'une part et d'autre part qu'un système équitable permet aux gens âgés sans enfant du tiers-monde de bénéficier de moyens d'existence décents. Imaginons qu'ainsi on redescende à deux milliards d'habitants en quelques décennies malgré la folie nataliste de la plupart des religions. C'est évidemment d'un improbable "miracle" dont je parle. Encore cela ne suffit-il pas! Il faut aussi que l'on puisse utiliser une source d'énergie mobile, sans danger et inépuisable! Mais imaginons, comme dans un récit de science-fiction, qu'elle soit disponible dans les secrets de la mécanique quantique revisitée et que nos savants parviennent à la récupérer.
Dans quelles directions se feront les recherches scientifiques de l'humanité en sursis allongé ? Si l'on suppose construite une théorie de physique ultime dont les équations justifient les observations et expériences des composants ultimes de la matière et du vaste univers, alors il n'y aura plus de "chercheurs" en physique. Les recherches et réalisations essentielles s'opéreront donc dans les domaines du traitement automatique de l'information (ordinateurs et robots) et dans la biochimie (étude des mécanismes liant les gènes de l'ADN aux fonctions biologiques des organes du corps. Ce dernier travail ne pouvant s'effectuer d'ailleurs qu'avec des ordinateurs, sans doute "quantiques" afin d'être des milliers, sinon des millions de fois plus puissants que ceux d'aujourd'hui.
Soyons assurés que nous manipulerons un jour le génome humain pour améliorer l'espèce humaine, malgré les réticences éthiques actuelles! En constatant préalablement à quel point auront été améliorés les animaux d'élevage, cela paraîtra une évidente nécessité aux yeux de tous les contemporains.
La reproduction "naturelle" sera regardée comme une "barbarie" envers les femmes. Celles qui auront encore le besoin "instinctif" d'être enceintes se verront proposer des psychotropes pour "être normales". Les embryons grandiront confortablement dans des matrices artificielles, sous la surveillance constante d'ordinateurs. Dans son célèbre roman, "Le meilleur des mondes" Aldous Huxley imaginait que certains des embryons des matrices artificielles étaient mis en contact avec de l'alcool pour rester d'une intelligence inférieure et devenir ainsi les serviteurs de l'élite. Cela ne se produira pas si le schéma que j'envisage comme inévitable a le temps de se réaliser.
Car les serviteurs et travailleurs seront les robots issus des dernières avancées de l'informatique.
Ces machines n'auront rien à voir avec les espèces de "golems" de métal des films de science fiction des années cinquante. Les robots de 2100 (ou après) seront spécialisés et disposeront de logiciels de fonctionnement dédiés, adaptables et évolutifs. Ceux qui travailleront aux champs auront l'air de machines agricoles, ceux qui éduqueront, surveilleront et distrairons les enfants auront, au choix, l'allure d'ours en peluche, de poupées ou ... de robots de science-fiction! Ceux qui seront au service personnel des adultes pourront avoir, à la demande du propriétaire, le comportement et l'aspect d'une superbe personne, sosie éventuellement d'une célébrité de l'époque, copie conforme donc, y compris dans son apparence anatomique intime d'un être humain, mais d'une docilité parfaite et d'une disponibilité permanente...
Comme l'évaluation scientifique permet d'affirmer que cela pourra se faire un jour, alors cela se fera, soyons-en sûrs!
Une fois que toutes ces réalisations seront au point, les progrès de la connaissance, que nous sommes les seuls dans l'histoire de l'humanité de connaître aussi exponentiels, deviendront beaucoup plus rares. Les esprits novateurs, les chercheurs, auront de moins en moins de choses "à se mettre sous la dent" surtout que la vie sera beaucoup plus longue qu'aujourd'hui! Mêmes les écrivains auront de la peine à traiter des thèmes nouveaux quand des dizaines de milliers de livres supplémentaires auront été écrits dans la langue universelle où traduits et disponibles gratuitement pour tous. Cette société engourdie dans le farniente, gavée et saturée de tout, retrouvera le sentiment de monotonie d'autrefois, quand rien ne changeait au rythme lent des jours durant des vies entières, du moins quand il n'y avait ni guerre, ni épidémie, ni famine.
Car ce qui menacera cette civilisation en apparence "édénique", c'est un mal insidieux mais irrémédiable. C'est l'ennui, l'écœurement de tout!
Il est envisageable que beaucoup d'êtres humains se lasseront de cette monotonie et, ayant perdu génétiquement l'instinct de reproduction, ne voient pas l'intérêt de continuer de faire "produire" des êtres biologiques par les matrices robotisées après leur propre disparition volontaire.
En revanche,il est vraisemblable que les "super robots" de l'avenir, eux, ne connaissent pas l'ennui (S'il n'a pas été programmé dans leur logiciel, c'est évident!). Après la disparition progressive des humains, il leur restera, pour "s'occuper" à gérer les animaux de la planète et à s'élancer vers les étoiles, sachant que ni le vide spatial, ni les radiations, ni les durées de leurs explorations ne leur fera "peur". D'autant plus que la peur leur sera inconnue puisque il aura paru superflu évidemment, aux "programmeurs" initiaux, de "l'implanter" dans leurs programmes de fonctionnement: la peur ne ferait que perturber inutilement la machine dans les moments critiques!

C'est en imaginant que ce scénario a pu déjà se réaliser sur d'autres planètes que la Terre que j'envisage que des "supers robots", humanoïdes mais, volontairement sans doute, pas trop semblables à nous, nous visitent. Équipés d'appareils qui "scannent" et "télécommandent", au moins partiellement, notre cerveau, recouverts d'une enveloppe mimant la "peau", parfois (les "Vénusiens") coiffés d'une perruque, ils nous paraissent parfaitement "biologiques".
Je vois deux bonnes raisons à ce mimétisme de la machine avec le "biologique", avant de nous aborder. La première est de nous rassurer quelque peu par sa ressemblance même imparfaite avec nous. La deuxième est de prévenir le "racisme" spontané que nous pourrions éprouver à l'égard de "machines", même "pensante"s et nous rendrait trop hostiles et rétifs.
Ce ne sont pas "nos grands frères". Car ils n'ont rien de commun avec nous. Et s'ils respectent une certaine éthique: ne pas faire de "mal" sans raison, je suis persuadé que les ET "robots" n'ont pas de "sentiments" au sens où nous l'entendons. Ni peur, ni haine, ni affection. Rien que du respect pour la "première vie", née toute seule de la chimie naturelle et l'évolution. Étape indispensable à l'apparition de la "deuxième vie": la leur.

Joli résumé de notre avenir, cependant, je suis partagé concernant les robots, qu'ils se mettent eux-même a penser et a créer des choses...dans ce cas là, adieu à la race humaine et leur utilitée.On pourrait dans ce cas pensé qu'il y a eu une catastrophe naturelle ou une épidémie de virus qui est exterminé notre espèce; vu comment nos gouvernement préfère investir dans de l'armement, je pene que ça se terminerai plus a l'irobot.D'ici là je pense que nous attenions cette avancé technologique, l'homme aura déja colonisé d'autre planète ou ce sera déja auto-détruit.
Vu comment l'argent et le sexe domine le monde, je pense que la loi d'un quota d'enfant a ne pas dépasser créera une révolution. c'est difficile de controlé tout ça...ils pourrait créer un virus qui rendrait stérile, celà terminerai dans ce cas 'le fils des hommes"
Content de vous lire et d'être passé ici fhd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jamendo.com/fr/album/28044
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Ven 25 Avr 2008, 15:04

Gzu, quand on mesure l'archaïsme du principe des fusées, leur sensibilité au moindre dysfonctionnement et la dangerosité des réservoirs à paroi si fragile, on peut être assuré d'une chose: ce n'est pas demain qu'un équipage ira sur Mars... et en reviendra sain et sauf!.
En revanche, ce qui bloque la révolution robotique, ce n'est pas le matériel qui est déjà suffisant, il suffit d'empiler les microprocesseurs pour obtenir une puissance de calcul vertigineuse, c'est une barrière psychologique, humaine. Comme telle elle peut "sauter" du jour au lendemain. Elle sévit autant au Japon, qui a toujours "misé" sur la robotique, qu'aux USA. Cette barrière c'est l'amour de la langue maternelle et le "patriotisme linguistique".
En effet, ce qui caractérisera les "cerveaux" des nouveaux robots, c'est leur capacité à manipuler non seulement les nombres et les mots, mais aussi les concepts. Pour cela il faut que les idées qu'ils enregistreront soient codées sous formes de phrases intrinsèquement signifiantes. Il faudra donc "alimenter" les processeurs des robots grâce à un langage dont la grammaire et le vocabulaire sont rigoureusement logiques et implicites. Cela signifie par exemple que si un mot d'une phrase est un verbe au conditionnel passé, il devra porter dans une forme prédéterminée autour du radical, les "marques" de ces particularités par exemple sous forme de suffixes: u pour le conditionnel, i pour le passé et s pour caractériser le verbe. A partir de tout radical, on pourra construire nom, adjectif, verbe et adverbe et leurs antonymes, dérivés etc. en veillant à ce qu'il n'y ait jamais d'homophonies comme il y en a tant en français comme "ma", "mas", "mât", "m'a", "m'as" par exemple.
Aucune langue naturelle, "ethnique" ne possède ces caractéristiques. Ni le japonais ni surtout l'anglais, la moins cohérente des langues européennes du fait de son origine "saxo-latine". Seules des langues à élaboration planifiée comme au premier chef pour le nombres de ses locuteurs,l'espéranto, peuvent y prétendre. Cependant un examen minutieux et sévère montre qu'y subsistent quelques illogismes. Néanmoins, avec quelques "retouches", cette langue véritable qu'est l'espéranto pourrait servir de base à la nouvelle langue "média" entre l'homme et la machine.
A partir d'elle, on pourrait développer un programme, long et complexe vers les langues "naturelles" pour dispenser les esprits paresseux d'apprendre cette langue nouvelle pourtant facile. De l'autre côté, il suffirait de développer une "arborescence" pour rattacher, chaque mot de la langue média avec un substrat de significations.
Bien entendu, la communication sera bien meilleure si l'on parle le nouveau langage (évolutif) avec les machines et non sa langue maternelle. La facilité d'apprentissage de cette langue sans exceptions, super logique, pourrait l'amener à devenir langue internationale universelle. Ce qui fera grincer des dents...

Je n'ai pas dit que la population du monde va décroître suite à des mesures autoritaires qui n'ont aucune chance d'aboutir dans les pays à élections libres. Je dis que la planète ne pourra pas nourrir, en viande et en poisson, six milliards et demi d'êtres humains comme elle en nourrit actuellement les deux milliards les plus riches. Même en sacrifiant les forêts humides et en sacrifiant donc la biodiversité, ce qui entraînerait une dégradation supplémentaire du climat d'ailleurs. Quant à l'eau, qui est déjà en quantité insuffisante dans certaines régions, qui est une des causes négligée par les politiques de la pérennité du conflit israélo-arabe (Israël ne peut pas se retirer du plateau du Golan syrien riche en sources, car alors ce pays développé ne satisferait plus les besoins en eau de sa population de manière sûre), cette eau douce sera peut-être la cause directe de nouveaux conflits armés.
Mais si, malgré tout, la population humaine mondiale ne décroît pas en 40 ans, par miracle faute d'autres causes vraisemblables, à deux milliards d'habitants, alors elle a beaucoup moins que 50% de chances de ne pas être décimée d'ici 2100. Si la déflagration démographique continue ainsi, on va "droit dans le mur", irrémédiablement... sauf découverte sensationnelle de l'énergie des VET ou intervention très improbable des ET!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Ven 25 Avr 2008, 18:28

Beaux comme les chroniques martiennes de Ray Bradbury....
avec la prudence et la sagesse qui s'imposent pour éviter que "nos" délires ne s'emballent....
Tu t'essayerais à la littérature que tu ne ferais pas mieux...
Mais, soit ! Si la moitié de ces charmantes nouvelles sont réelles... quelle pied ! et quelle chance...!

Pieds sur terre...tête au Ciel ...et gare au poteau...!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Dim 27 Avr 2008, 09:33

Bonjour Frenchfilou,
Si tu le pense comme ça, libre à toi, j'ai aussi expérimenté les deux situations et je n'ai vu aucune différence, par ailleurs, je connais de nombreuses personnes qui ont aussi vu des ovni et qui n'ont pas été appelées à regarder en l'air par miracle mais seulement elles ont regardé au bon moment dans la bonne direction, par hasard, je le crois fermement. Et n'ont ressenti aucune admiration pour ce qu'elles avaient vu mais que des questionnements ne sachant pas ce que c'est.

Une grande partie de la population ne voit jamais rien et donc ne croit rien (le jour ou l'on voit on croit, ou du moins on se pose des questions et l'on ne se moque plus).

Les gens regardent souvent par terre ou devant eux et pensent surtout à gagner de l'argent, au travail ou a acheter je ne sais quoi, ce qui fait que leur cerveau n'est pas intuitif, leur cerveau est robotisé. Travailler plus pour gagner plus pour dépenser plus : voilà ce qui préoccupe la majorité de la population.

Et je me permets d'ajouter ma petite réflexion concernant notre avenir sur terre, je ne crois pas que nous irons jusqu'en 2100. A mon avis, tous les chiffres concernant le nombre d'habitants de la planète doivent être faux, archi-faux.

Je me réfère déjà à ce que je vois en France. Je me souviens que lorsque j'avais 15 ans environ, nous étions supposés 55 millions en france ; il n'y avait personne !

Maintenant j'ai 52 ans et je vois le monde grouiller autour de moi carrément. Partout ou l'on met un pied il y a du monde. Les villes sont archi-pleines, les campagnes ne se sont pas vidées pour autant : elles sont sur le point de grouiller aussi. On a construit des milliers d'école supplémentaires, des milliers de logements et il en manque toujours autant !
Donc nous ne sommes pas 60 millions c'est sur.

Et puis je constate qu'à chaque fois que l'on nous annonce une catastrophe, (par exemple la fonte des banquises) il y a peu on prédisait cela pour un lointain avenir, (ne vous inquiétez pas braves gens dormez bien). Et tout à coup on voit ces gigantesques ours blancs en train de mourrir de froid et de faim ! (cela me fait très mal au coeur de voir ça et que les supposés -responsables- de la planète ait laissé faire cela !)

Et bien je pense (et je suis sure même-depuis quelque temps j'ai cette intuition) que nous allons payer cela (et le reste) beaucoup plus vite qu'on ne le croit ! Nous n'aurons vraiment pas le temps d'inventer les super-ordinateurs, ni les super-langages....
Revenir en haut Aller en bas
Frenchfilou
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 48
Nombre de messages : 104
Inscription : 11/01/2008
Localisation : sainte julie, ain
Emploi : electricien
Passions : 4x4, moto, ovnis, première observation en 1979
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Dim 27 Avr 2008, 11:07

Bonjour Odysée.
On ne va pas faire un ping-pong sans fin avec cette histoire d'intuition mais lorsque les témoins disent qu'ils ont regardé le ciel pas hasard, je dirais que le hasard fait bien les choses.
C'est quelque chose d'inconscient qui m'a fait me relever et me retourner pour regarder dans la bonne direction le 5 novembre 1990, je n'ai pas entendu la voix du père Foura (ça n'empèche pas d'ironiser)...
Il suffit de lire le livre de monsieur Franck Marie (515 pages)consacré à l'enquête sur le phénomène du 5 novembre 1990 d'après une foule de témoignages.
Chapitre 16 intitulé "INFLUENCE MENTALE", titre "le hasard fait bien les choses", voir la manière dont les témoins expriment la façon inhabituelle avec laquelle ils ont vu l' "objet".
Je ne peux pas citer leurs expressions, cela serait trop long...

En ce qui concerne la surpopulation et l'impression d'être plus nombreux dans l'échantillon qu'est la France, mon avis personnel est que notre pays est un pays de droit où les aides sont nombreuses et nous subissons une saturation, nous sommes victimes d'un contraste entre pays pauvres et riches.

Les problèmes écologiques que tu énumères sont réels et inquiêtants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Sam 17 Mai 2008, 17:59

a la fin des temps il y aura des signes dans le ciel =OVNIS et sur terre=crops circle
Revenir en haut Aller en bas
Djames
Participation sympathique
Participation sympathique




Masculin Age : 50
Nombre de messages : 16
Inscription : 10/05/2008
Localisation : EST DE LA FRANCE
Emploi : AIGUILLEUR DU CIEL
Passions : GEO STRATEGIE
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Sam 17 Mai 2008, 23:26

Alain Petite correction la population mondiale est de 6 milliards d'habitants en 2040 nous serons 9 milliards si rien de catastrophique ce produit et d'après les spécialistes de la question alimentaire et environnementale le seuil critique serait 12 milliards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Sam 17 Mai 2008, 23:56

Djames,
La population actuelle de la Terre est plutôt de 6 milliards et demi. Les projections pour 2040 oscillent entre 9 milliards minimum et 12 milliards (du fait de l'Afrique, de la Chine et de l'Inde si les parents n'ont toujours, en 2020, que leurs enfants pour assurer leur survie quand ils ne pourront plus travailler, c'est-à-dire si on ne verse toujours pas de pension de retraite dans ces pays à cette date: je viens de voir aux actualités de la télévision, un Chinois qui se désolait de la mort de son enfant unique, unique du fait de la consigne de son gouvernement, dans le tremblement de terre du Sichuan parce qu'il se demandait qui subviendrait à ses besoins dans ses vieux jours! S'il avait eu plusieurs enfants, il lui en resterait! Et d'ailleurs plus les enfants sont nombreux et moins chacun a à payer pour ses parents).
Je crois que c'est le démographe Hervé Le Bras qui fixe entre 12 et 15 milliards le chiffre critique de population. Mais il ne dit pas comment devraient vivre ces 12-15 milliards: pratiquement sans viande ni poisson, comme les plus pauvres du tiers-monde aujourd'hui!
Les riches dont nous faisons partie accepteront-ils une pareille austérité ? D'autres démographes ont un seuil plus bas car ils considèrent que l'accès à la nourriture sera aussi inégalitaire qu'aujourd'hui. Je partage leur avis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Mar 24 Juin 2008, 22:20

Astrid,

C'est superbe ce que tu as vu. Merci pour cet émouvant témoignage.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Astrid77
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Féminin Age : 63
Nombre de messages : 1350
Inscription : 13/04/2008
Localisation : dammartin en goele
Emploi : Lecteur-Correcteur à domicile
Passions : Lecture, Ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Mer 25 Juin 2008, 12:55

Merci, Alti, de ton commentaire, et tu comprends mieux, maintenant, ma position vis à vis du phénomène.
Je n'ai cesse de répéter que celui-ci doit être aborder avec beaucoup de sagesse et d'humilité, et je sais très bien que pas mal de personnes n'ont pas encore ces notions au fond d'elles.
Nous nous trouvons en présence de phénomènes qui, c'est mon avis personnel, vont bouleverser tous nos acquis.
A nous de modifier notre façon de voir, et, par cette nouvelle approche, nous pourrons, je l'espère, avancer dans la bonne direction.
Voilà mon point de vue.
Amitiées à tous.
ASTRID
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmotsetlaplume.e-monsite.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Mer 25 Juin 2008, 17:37

Bonjour Astrid,

Espérons que ces choses sont effectivement aussi sages que nous l'espérons nous-mêmes. Mais veillons également à ne pas faire une projection sur elles en y transposant nos propres aspirations.

Chaque espèce vivante, si elle en a les moyens, s'évertue à prendre possession d'un territoire dès lors qu'elle est dans le besoin. Question de survie, tout simplement. L'histoire humaine est pleine de ces conquêtes de nouveaux horizons qui ont généralement mal tourné pour les peuples les moins évolués.

Cette volonté manifeste de se camoufler et de nous tester constamment me laisse véritablement perplexe. Personnellement, je ne sais ce qu'il faut en penser. Ainsi que je l'ai formulé dans un autre post, ce comportement me fait davantage penser à un processus quasi "militaire".

Sans pour autant vouloir verser dans la psychose, je pense qu'il nous faut être prudents. Le phénomène a beau être magnifique, grandiose, nous ne connaissons rien de ses motivations premières alors que les observations témoignent de sa présence depuis plus de cinquante ans, si ce n'est plus. En terme de communication, je dirais "Peut mieux faire" ...

Comme tout le monde ici, j'espère qu'un jour un véritable contact sera établi avec ces choses, mais je croise les doigts pour que nous ne connaissions pas certaines déconvenues.

Passe une bonne soirée

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Astrid77
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Féminin Age : 63
Nombre de messages : 1350
Inscription : 13/04/2008
Localisation : dammartin en goele
Emploi : Lecteur-Correcteur à domicile
Passions : Lecture, Ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   Mer 25 Juin 2008, 18:12

Quant je parle de sagesse et d'humilité, je pense exclusivement à mon triangle, à aucune de mes autres observations.
Comme tu le dis si bien, et je ne cesse de le répêter, la prudence est de mise, ceci est tout à fait certain.
Je ne pense pas qu'ils nous testent, mais, pour moi, il y a quelque chose de très subtil derrière ce phénomène qui, à notre époque en 2008, commence à pointer son nez parmi nous.
Donner un nom à ce phénomène me parait assez ambigue mais je dirais "prise de conscience collective".
Il y a forcément un but, mais lequel, là "mystère".
Quant au véritable contact, là, je suis désolé, j'en doute.
Au vu de notre comportement actuel, celà me semble tout à fait impossible.
A moins d'un changement radical de nos mentalités, ce qui me parait totalement illusoire, je ne vois aucun aboutissant.

Amitiées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmotsetlaplume.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)   

Revenir en haut Aller en bas
 

1970/1974/1996/1997/1998: 5 Observations (le sud de la France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» 1996-1997 : Dossier : Le crash de White Sands
» Hélène XAVIER HK en 1996-1997
» ou trouver les annales 1996/2000
» article de la voix du nord de 1998
» Les ovnis dans la presse en 1974

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Les témoignages d'observation d'ovni :: Les enquêtes ovni des membres du forum :: Enquêtes sur les ovnis triangulaires-