Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 (1997) BOEING SUISSE FACE A UN OVNI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: (1997) BOEING SUISSE FACE A UN OVNI   Mer 02 Avr 2008, 17:29

OVNIS EN FRANCE, 1977:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Dépêche du Midi, France, le 18 mars 1997.

MONTPELLIER

Objet lumineux non identifié dans le ciel

Un "objet lumineux de couleur jaune-vert" a été signalé au centre de la navigation aérienne d'Aix-en-Provence par deux pilotes de ligne qui ont indiqué l'avoir croisé dans le ciel au-dessus de Montpellier lundi à 09H00. Les radars de la salle de contrôle d'Aix-en-Provence n'ont pas été en mesure de confirmer le signalement des pilotes, a-t-on indiqué de même source en précisant qu'ils ne reçoivent que les signaux venant des appareils équipés d'instruments de vol adaptés [transpondeurs].

Deux pilotes, l'un d'Air France et l'autre de la compagnie TAT, ont signalé avoir croisé à 11.000 mètres d'altitude aux alentours de Montpellier, une "lueur jaune-vert" qu'ils n'ont pu identifier. Ce signalement, qui n'a pas mis en jeu la sécurité du vol car il n'y a pas eu de rapprochement dangereux, a fait l'objet d'un relevé d'incident par l'aviation civile. Ce type d'incident, qui n'est pas enregistré fréquemment, fait l'objet "systématiquement d'une petite enquête".

BOEING SUISSE FACE A UN OVNI: UN BALLON METEO?

L'équipage de l'avion n'est pas convaincu par l'explication.

1ère coupure :



Drôle de mystère pour une bien fâcheuse rencontre, qui aurait pu avoir des conséquences tragiques: en août, un Boeing 747 de Swissair a failli entrer en collision dan le ciel de New York avec un objet volant non identifié. Pour les autorités américaines, l'objet n'était pas un missile, mais un ballon-sonde météo. Une explication que le pilote et le copilote du boeing, dont on bafoue ainsi le discernement, trouvent peu crédible. Et l'on pense évidemment au drame du Boeing 747 de la TWA qui explosait en vol, dans le même espace aérien encombré, il y a un peu plus d'un an, drame qui n'a pas encore reçu d'explication définitive.

2ère coupure :



Un avion de Swissair a été frôlé par un objet non identifié

L'inquiétante rencontre a eu lieu près de New York, alors que l'appareil reliait Philadelphie à Zurich.

Il s'agirait d'un ballon-sonde météo, selon les Américains. Pas crédible, répond le pilote.

Un Boeing 747 de Swissair, reliant Philadelphie a Zurich via Boston, a été frôlé par un objet volant non identifié (ovni), le 9 août près de New York. Les pilotes ont signalé l'incident aux autorités américaines. Selon elles, il s'agit d'un ballon-sonde météo.

L'équipage de cockpit a vu, à une distance d'environ 50 mètres, un objet non identifié s'approcher de l'appareil Swissair à une vitesse élevée, a expliqué Jean-Claude Donzel, porte-parole de Swissair à Genève, sur les ondes de la Radio suisse romande (RSR). "Il n'a pas pu être identifié et, pour l'instant, nous ne savons pas de quel objet il s'agit." L'incident est qualifié de sérieux par la compagnie aérienne.

Description divergente

L'engin a été décrit par le pilote comme rapide de forme allongée, de couleur blanche et sans ailes. Pour le copilote, il était plutôt de forme ronde, a indiqué Erwin Schärer, porte-parole de Swissair à Zurich.
Cette divergence est tout à fait normale compte tenu de la vitesse de l'appareil, a souligné Jean-Claude Donzel.

Seuls le pilote et le copilote ont vu quelque chose, l'incident s'étant produit à l'avant de l'appareil. Ce sont également les seuls à avoir été interrogés le 10 août par les différentes autorités américaines compétentes.

Ballon-sonde

L'objet aperçu ne saurait être un missile, d'après les Etats-Unis. Il s'agit d'un ballon-sonde météo, a précisé à l'ATS un porte-parole des autorités aériennes américaines. L'équipage d'un appareil de United Airlines qui volait juste derrière celui de Swissair a clairement identifié l'appareil comme un ballon.

Interrogé par la radio sur cette explication, le pilote l'aurait qualifiée de lamentable et de pas crédible. Les pilotes n'ont toutefois jamais parlé de missiles dans leurs dépositions ni à Swissair, a précisé Jean-Claude Donzel. Swissair n'a pas encore eu connaissance de l'hypothèse des autorités américaines. Elle ne connaît pas non plus les résultats de l'enquête en cours. Selon les autorités américaines, celle-ci aurait été terminée en un jour.

Ce n'est pas la première fois que Swissair est confrontée à des incidents impliquant des objets non déterminées. Des phénomènes inexplicables ou des presque collisions se sont déjà produits, comme pour toutes les compagnies aériennes, selon le porte-parole. Il y a partout des pilotes qui peuvent raconter ce qu'ils ont vu ou cru voir. Le ciel est un lieu de circulation.

Peu de passagers

Le vol 127 de la compagnie aérienne suisse effectuait le trajet Philadelphie-Zurich via Boston. L'avion se trouvait à 7000 mètres d'altitude et à environ 15 kilomètres de New York au moment de l'incident, samedi 9 août en fin d'après-midi heure locale. Soixante-quatre passagers pour Zurich et 17 membres d'équipage étaient à bord. L'interdiction pour Swissair de transporter des voyageurs locaux entre Philadelphie et Boston explique le faible nombre de passagers. Un Boeing 747 peut normalement en accueillir plus de 380, sans compter l'équipage. Sa vitesse de vol est d'environ 900 km/h. - (ats)

OVNIS DANS LA PRESSE US, 1997:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Atlanta Journal Constitution, Atlanta, Géorgie, USA, le 26 novembre 1997.

Un livre sur les OVNIS se penche sur les observations en Géorgie
Larry Hartstein
Vendredi, 26 novembre 1997.

Quand on en vient aux OVNIS, des endroits comme Roswell, Nouveau Mexique, et l'Area 51 viennent rapidement à l'esprit.

Mais la Géorgie?

Un nouveau livre suggère que l'Etat soit un véritable nid d'OVNIS, avec au moins 234 observations rapportées de 1947 à 1987.

"Quand vous pensez à ce phénomène, vous pensez aux choses se produisant dans l'Ouest lointain, parce que c'est ce que vous entendez dire," indique l'auteur, Michael Hitt, un officier de police de Roswell (C'est à dire, Roswell en Géorgie) qui a passé trois ans à faire des recherches sur le sujet.

"Nous avons eu tout autant ici."

Le livre, "Georgia's Aerial Phenomenon 1947-1987", offre un compte-rendu chronologique des observations d'OVNIS découvertes par Hitt en explorant les journaux, les documents déclassifiés du gouvernement et les rapports de témoins.

Un sondage effectué l'année dernière a constaté que 59 pour cent des Sudistes et 66 pour cent des gens en dehors du sud pense que les OVNIS sont réels, ou au moins qu'ils pourraient l'être.

Le sondage Southerner Focus par l'Atlanta Journal-Constitution a également révélé que 53 pour cent des gens du sud et 62 pour cent des gens en dehors de la région pensent qu'il est au moins possible que des extraterrestres aient visité la terre.

Le livre de Hitt ne se soucie pas de spéculation au sujet de qui pourrait nous visiter. Le livre s'en tient aux observations rapportées. Hitt s'est arrêté aux observations de 1987 parce qu'il pensent que les rapports postérieurs à cette année pourraient "être contaminés" par la publicité donnée au phénomène dans la culture populaire.

Beaucoup de rapports dans le livre viennent de pilotes militaires et civils et de personnel des forces de l'ordre.

"Le fond de l'affaire est que c'est un phénomène réel, pas une bande de fadas," a dit Hitt, 43 ans.

Il y a le cas de 1952 dans lequel les aviateurs de la base aérienne de Dobbins ont vu un objet mystérieux filer au-dessus d'eux, puis disparaître. L'objet a également été repéré sur des écrans de radar, voyageant à 1.200 miles à l'heure.

En 1967, une tripotée d'agences de la police en Géorgie Moyenne a rapporté voir des objets volants non identifiés, incitant le gouvernement fédéral à envoyer deux scientifiques pour étude. Dans une des rencontres, deux des officiers de patrouille de Newnan ont affirmé qu'ils ont suivi - et ensuite été poursuivis par - une boule de lumière.

"Elle gagnait sur nous et allait à environ 75 miles par heure," dit un des officiers qui est cité. "Après que l'objet nous ait rattrapé... il a filé dans le ciel, émettant un faisceau de lumière bleuâtre qui a illuminé la chaussée, et a alors filé vers le haut dans le ciel. "

Le futur Président Jimmy Carter et d'autres membres du Lyons Club de Leary ont rapporté avoir vu un objet en forme de disque bleu en 1969.

"Il était à environ 30 degrés au-dessus de l'horizon paraissait à peu près aussi grand que la lune," dit la citation de Carter de 1973. "Il est devenu plus petit et a changé en une couleur rougeâtre et est alors devenu de nouveau plus grand."

Le livre fournit parfois des sources multiples pour chaque compte rendu. Walter Sheets, un ancien chef de la police de College Park qui est président du Chapître local du MUFON, a dit que Hitt est "un chercheur confirmé du sujet OVNI."

Hitt, qui a écrit plusieurs livres sur l'histoire de Roswell, a indiqué qu'il a décidé de fouiller dans les rapports d'OVNI parce que "la curiosité était juste là, toute d'un coup, d'en découvrir plus."

Il a dit qu'il a employé les mêmes méthodes de recherches qu'il avait utilisées pour des livres sur la ruée vers l'or, les chemin de fer, les opérations militaires et l'application de loi dans Roswell. Ses livres sont disponibles au centre des visiteurs à Roswell.

"Ceci peut sembler beaucoup plus bizarre, mais tout ce que je fais est documenté," a-t-il dit. "Mon opinion n'y figure pas. Ce sont juste des faits précis."

Source: ufologie.net

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

(1997) BOEING SUISSE FACE A UN OVNI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (1997) BOEING SUISSE FACE A UN OVNI
» 2011: Nuit du lundi 6 juin 23:40 à mardi 7 juin 02:00. Fribourg (Suisse)
» Que feriez-vous face à un engin extraterrestre?
» Armée suisse et le dossier OVNI (1988)
» Vidéo ovni: Lumières de Phoenix (13 mars 1997)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Base de données: les cas d'observations d'ovni classés par type :: Les affaires importantes dans l'histoire de l'ufologie :: II/ Cas aeriens et détection radar-