Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 1950/1952: vers 20h00 - Observations de soucoupes volantes à Crévecœur le grand - (60)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Odysseus-70
Nouveau membre
Nouveau membre




Masculin Age : 88
Nombre de messages : 3
Inscription : 13/03/2008
Localisation : Hérault
Emploi : Retraité
Passions : Lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: 1950/1952: vers 20h00 - Observations de soucoupes volantes à Crévecœur le grand - (60)   Mar 01 Avr 2008, 22:50

Ne vous attendez pas à des choses extraordinaires, du genre petits hommes verts, et cigare posé sur le gazon du jardin….

Dans mon existence j’ai été témoin de deux phénomènes en tout et pour tout.en 80 ans.

Le premier s’est passé un soir d’automne en revenant de Beauvais en direction de Crévecœur le grand. Dans les années 50/52

J’étais en voiture avec Martine, la voiture décapotée comme à l’ordinaire, et mon père suivait avec ma sœur dans son Ariane. Il était aux environs de huit heures du soir, le ciel était sans nuage, c’était cette heure entre chien et loup où l’on ne distingue que des silhouettes.

Nous roulions doucement en grands phares, la route est sinueuse, et je ne voulais pas contraindre mon père à forcer son talent et à prendre des risques.

Soudain une grande ombre circulaire est apparue sans bruit à la verticale de la voiture, venant de derrière nous, et se dirigeant droit vers l’horizon dans le même sens que nous, elle se détachait très nettement en noir sur le ciel gris foncé, mais encore lumineux de la nuit déjà tombée. Nous l’avons regardée disparaître sans bruit devant nous, dans l’axe de mon capot.

Il faut préciser qu’à la différence de ce qui se passe dans un véhicule ordinaire, où l’on doit se pencher pour essayer de voir quelqu’un faisant signe à une fenêtre ; dans une décapotable, dès qu’un objet quelconque, oiseau, arbre, monument, dépasse la verticale de la voiture, il commence à pénétrer dans le champ de vision, et attire l’œil.

L’objet dont nous avons vu l’ombre devait se situer au maximum à une altitude de 100m à 200m, son diamètre apparent n’était pas énorme, compte tenu de l’altitude je dirait qu’il devait avoir comme diamètre, l’envergure d’un Boeing 747.

Si j’évalue son altitude à si peu, c’est que sa vitesse étant assez lente, ( par comparaison avec un avion volant à cette altitude je dirais entre 100 & 200 km/h ) il a disparu en une dizaine de secondes, peut-être moitié moins, la notion de temps est tellement subjective !

Nous n’avons pas arrêté les voitures, et ce n’est qu’une fois arrivés que j’ai couru demander à mon père et à ma sœur s’ils avaient vu quelque chose… tellement le phénomène avait été fugace et extraordinaire ! Ils confirmèrent ce que nous avions vu. J’avais vraiment besoin de cette confirmation pour m’assurer que je n’avais pas rêvé tout ça.

La conversation roula sur ce genre de phénomène pendant le repas, et mon père me raconta que revenant de me rendre visite à Ault-Onival quelques années plus tôt, ils s’étaient arrêtés sur le bord de la route intrigués par une apparition insolite de la lune du mauvais côté de la route (elle était près de l’horizon, dans la moitié nord du ciel!). Ils avaient attendu une dizaine de minutes, lui trouvant un aspect différent de celui qu’elle avait d’ordinaire en plus de sa situation bizarre, et puis rien ne se passant et ma mère s’impatientant, ils avaient repris la route.

Personne n’a jamais su si ce soir là, ils avaient vu quelque chose d’anormal, mais en 70 ans d’existence, c’est tout de même la seule fois où la lune lui parut si bizarre, qu’il éprouva le besoin d’interrompre son voyage.

Ma seconde soucoupe volante est beaucoup plus fugace, je rentrais un soir d’été, il était entre 8 et 9h du soir, il faisait grand jour, le ciel était sans nuage, et n’étant pas pressé de rentrer je roulais tranquillement, quand j’eus l’œil attiré par l’un de ces traits blancs que les jets volant très haut, dessinent dans le ciel.

Ce qui m’avait frappé d’emblée dans ce sillage, c’était la rapidité de la trajectoire. À force de voir pratiquement chaque jour, plusieurs traînées blanches se dessiner dans le ciel, on finit par avoir dans l’œil la vitesse normale, tous les avions volant pratiquement à la même vitesse, et à des altitudes assez voisines.

La route que je suivais étant rectiligne, je pus à loisir consacrer toute mon attention à mon bolide, je pensais sur le moment avoir affaire à un avion militaire volant à vitesse super sonique tant la ligne blanche avançait deux fois plus rapidement qu’à l’ordinaire, on ne voyait que la trainée, et aucunement l’avion qui en était responsable… quand brutalement l’avion effectua un virage à angle droit ! ! !

Et là je sus, pour avoir assisté à des combats aériens pendant la guerre, qu’il s’agissais de tout ce que l’on veut, mais certainement pas d’un avion !

Heureusement, la preuve que je n’avais pas rêvé se trouvait là, sous mon nez, la traînée qui persistait… faisait brutalement un angle à l’équerre. Je n’avais hélas pas d’appareil photo dans la voiture !

Le lendemain en écoutant la radio j’appris qu’à l’heure où j’avais vu ma soucoupe disparaître en direction de Limoge, plusieurs centaines de spectateurs avaient pu observer à Limoge, et venant du nord ( la direction de Chinon ) un ballet aérien effectué par une soucoupe volante. J’avais ainsi confirmation de mon apparition céleste.

En fait ces phénomènes sont souvent très fugaces, et si incongrus, que le bon sens conseille de n’en parler qu’avec retenue, et seulement à des gens de confiance qui on assisté à des phénomènes semblables.

Pendant mon exercice professionnel, j’ai eu deux fois l’occasion de voir des témoins d’OVNI tellement secoués par ce qu’ils avaient vu, que huit jours après l’événement, ils en étaient encore tout remués, au point de s’animer en m’en parlant comme si la chose venait de se produire.

L’un d’eux était un EDF qui travaillait à la centrale d’Avoine, et qui avait assisté avec une vingtaine de ses confrères, à un ballet multicolore d’une dizaine d’engins qui virevoltaient dans le ciel, en dessinant les figures les plus invraisemblables ! Le spectacle avait duré une bonne demi-heure, et fait la une des quotidiens régionaux.

Mon deuxième témoin était un lycéen d’une quinzaine d’année, avec qui j’avais une relation privilégiée, en ce sens, qu’étant un enfant adopté sur le tard, il ne s’était pas réellement senti intégré dans sa nouvelle famille. ( 5 ans plus tard, il s’enfuit, et partit vivre sa vie, sans plus jamais donner de nouvelles ) Son père aubergiste, pourtant un brave homme, était très stricte avec lui, à telle enseigne que le soir dont il va être question, il était dans sa chambre avec interdiction d’allumer la lumière pour lire. Donc n’ayant pas spécialement sommeil, il était allongé sur son lit et ruminait des pensées certainement moroses, quand son attention fut attirée par d’étranges lumières colorées qui s’infiltraient à travers les persiennes et zébraient son plafond.

Il jeta un œil à son réveil, 23h… l’auberge était fermée, on n’entendait aucun bruit de portière… qui donc pouvait bien faire ces effets de projecteurs ?

Il se leva, ouvrit discrètement ses volets... et là, en direction de Tours, il assista ébahi pendant une heure, au plus fabuleux ballet de lumières de toutes les couleurs qu’il eut jamais vu !

Je lui demandai s’il en avait discuté avec ses parents, il secoua les épaules l’air de dire : à quoi bon ? Et je n’insistai pas. Il était heureux de pouvoir en parler à quelqu’un, n’ayant pas même osé en parler à ses camarades de lycée, de peur d’être inutilement moqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GzU
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 30
Nombre de messages : 437
Inscription : 10/11/2007
Localisation : Toulouse
Emploi : informaticien, musicien La Compagnie Cuanol
Passions : jeux vidéos internet sorties musique tout types
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1950/1952: vers 20h00 - Observations de soucoupes volantes à Crévecœur le grand - (60)   Mer 02 Avr 2008, 00:10

Merci pour ton témoignage, avoir assisté à ce phénomène deux fois c'est déja pas mal.
je n'ai pas trouvé d'article parlant d'une flotte d'ovni survolant la centrale nucléaire d'Avoine.ce genre d'histoire faisant l une des journaux me parait un peu fort!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jamendo.com/fr/album/28044
 

1950/1952: vers 20h00 - Observations de soucoupes volantes à Crévecœur le grand - (60)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1950/1952: vers 20h00 - Observations de soucoupes volantes à Crévecœur le grand - (60)
» (1952) Une Chasse à 600 Milles à l''heure de Soucoupes Volantes Usa
» Quand les soucoupes volantes déferlaient sur le monde
» 1950(env): Vers 4h00 - Castellane - (04)
» L'Armée de l'air Américaine reconnait officiellement que les soucoupes volantes existent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Les témoignages d'observation d'ovni :: Observation ovni vos témoignages ovnis :: Les témoignages ovnis archivés :: Phénomènes inexpliqués (Pan D2)-