Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Célébrité: Jean-Pierre Chapel Spécialiste des questions spatiales à la télé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Célébrité: Jean-Pierre Chapel Spécialiste des questions spatiales à la télé   Sam 01 Mar 2008, 16:06

EXCLUSIF: JEAN-PIERRE CHAPEL TÉMOIGNE

Jean-Pierre Chapel, tous les Français le connaissent. Spécialiste des questions spatiales à la télévision, il a maintenant une activité plus terre à terre: les autos et les motos.

A la fin de l'année 1975, par hasard, je demandais à Jean-Pierre Chapet s'il avait étudié le dossier OVNI :

- Mais tu sais que j'ai été témoin!

- Tu plaisantes.

- Pas du tout, j'ai vu un OVNI, et dans des conditions exceptionnelles. Raconte!

Eh bien, cela s'est passé en avril 1963 au Sahara, près de la base d'Hammagir. J'étais journaliste
à Europe 1 à l'époque et je m'occupais déjà des questions spatiales. Je participais avec une équipe de techniciens et de militaires à un exercice de récupération de têtes de fusées. Nous étions partis en petit convoi, en tout une trentaine de personnes.

« Un avion devait nous ravitailler en vol, un Junker 52 si mes souvenirs sont exacts. Ven 14 heures, un technicien désigne un point noir dans le ciel en criant: « Voilà l'avion ». Bon, nous avons tous continué à discuter sans prêter autrement attention à la tache. Mais au bout de dix minutes, la tache était toujours à la même place.

_ A quelle altitude?

_ 3 000 mètres et à 4 kilomètres de notre position. - Et alors?

_ Le capitaine qui dirigeait le convoi a fait brancher un cinéthéodolite.

- Un mot d'explication ...

_ Oui, un cinéthéodolite, c'est tout simplement une caméra avec un très puissant téléobjectif de 2 000 mm (grossissement cent fois environ) et un chronomètre au dixième de seconde.

_ Vous avez filmé la tache?

_ Oui, et je l'ai vue dans le viseur. Cela avait la forme d'un engin métallique usiné, parfaitement symétrique.

_ Forme de soucoupe classique? - Si tu veux.

- Et le film?

_ Eh bien nous avons filmé pendant cinq minutes cet objet immobile et soudain il a disparu à une vitesse fantastique que nous avons pu mesurer, l'accélération atteignait 62 G par seconde.

- Ce qui veut dire?

_ Tout simplement que n'importe quel insecte aurait été tué instantanément sans parler d'êtres humains. Les mouches sont tuées avec une accélération de 32 G et les mouches sont les insectes qui ont l'une des plus grandes résistances aux accélérations brutales. J'ajoute que sur le plan technique, en 1976, les engins les plus rapides, les missiles antimissiles américains Spartan ou Nikex atteignent Mach 4 en cinq secondes. Des véritables tortues par rapport à l'accélération de cet engin.

_ En kilomètres /heure qu'est-ce que ça donne?

_ Environ de 0 à 6 000 km/heure en moins de trois secondes!

- Bon Jean-Pierre, tu étais dans le désert, donc le lieu idéal pour les mirages ...

- Nous y avons pensé, mais l'accélération de cet engin était et est toujours infiniment supérieure à nos possibilités techniques. Donc mirage ou pas, cet engin n'avait pas été fabriqué par l'homme.

- Tu es sûr que ce ne pouvait être un engin terrestre, une fusée par exemple puisque tu étais près de la base d'Harnmagir.

- Je suis formel car nous avons envisagé toutes les hypothèses. D'abord une fusée ça ne reste pas en sustentation silencieuse et immobile à 3000 mètres. Ensuite, je te répète que l'accélération de l'engin est impossible à réaliser même en 1976.

- Un phénomène naturel alors?

- Non, j'ai présente à la mémoire cette image, c'était manifestement une construction. - Son diamètre?

- Vingt mètres environ.

- Tu penses que c'était un engin piloté?

- Je n'en sais rien évidemment. Mais c'était la manifestation d'une intelligence, que cette intelligence ait été à l'intérieur de l'engin ou qu'il ait été téléguidé. Et le film tourné pour les militaires?

- Quand j'ai voulu visionner le film personne ne savait où il était. Ça ne veut pas dire qu'on rait caché et que la sécurité militaire ait mis la main dessus. Mais enfin, je n'ai pu le voir, c'est tout. »

Voici un témoignage exceptionnel par la compétence professionnelle de son auteur. Jean-Pierre Chapel n'était pas seul, trente techniciens et militaires ont vu la même chose que lui. Ce fameux film n'a pas été perdu. Il est quelque part dans les archives de l'année. Fait curieux, j'avais appris son existence par un technicien militaire en retraite et j'avais cherché à le localiser. En vain, malgré quelques indications. Je ne me doutais pas que Jean-Pierre Chapel avait assisté personnellement à l'événement.

Scanné par Benjamin.d source «Le nouveau Defi des ovnis » Jean Claude Bourret

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici


Dernière édition par Benjamin.d le Mer 29 Sep 2010, 19:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Célébrité: Jean-Pierre Chapel Spécialiste des questions spatiales à la télé   Mar 10 Juin 2008, 11:48

Lors d’une émission télévisée diffusée sur la
chaîne française «France 2» en 1998 le journaliste Jean-Pierre Chapel a
évoqué un cas d’apparition d’ovni qu’il me parait particulièrement
intéressant de présenter ici.

"Dans les années 60, au Sahara,
pendant une opération de récupération d’une tête de la fusée Diamant,
des militaires français ont filmé de 7 ou 8 km de distance un objet
semi-circulaire d'apparence métallique réfléchissant la lumière du
Soleil sur sa moitié supérieure. Le dessous de l'objet paraissait noir.
Il est resté suspendu à environ 600 m au-dessus du sol. Quelques temps
après, il est parti subitement vers le haut en passant d'une vitesse de
0 à 8000 km/h en moins de 2 secondes ! Tout ceci fut filmé par un
cinéthéodolite, ce qui permit d'estimer la vitesse. Malheureusement, le
film fût -officiellement- perdu durant un déménagement à Agadir."
La
réalité de cet événement a été confirmé par un ingénieur du nom de Jack
Kozan qui m’a autorisé à reproduire ici un e-mail de sa main paru sur
la liste Ovni-Sciences en 1998 :
« Cet événement n'a pas été
beaucoup relaté dans la presse à l'époque. Il est resté ignoré du grand
public. Pourtant, le phénomène a été observé par quelques dizaines de
personnes, soit militaires soit scientifiques. Officiellement il a été
totalement ignoré, donc aucun débat n'a été possible.
J'ai travaillé
dans le même service que les techniciens qui étaient sur place. Ils
m'ont donc raconté ce qui s'est passé ce jour là. Ce sont eux qui sont
partis en observation ce matin-là. Mes collègues étaient sur place pour
préparer les équipements de test qui accompagnaient la fusée Diamant.
Non
seulement l'objet était bien là, mais il se déplaçait au fur et à
mesure des mouvements ou des activités au sol. comme s'il cherchait à
tout moment le meilleur angle d'observation. L'événement a duré toute
la fin de matinée (plus d'une heure).
Mes amis avaient remarqué le
caractère extraordinaire de l'observation, mais sans s'inquiéter en se
disant: Tiens, une puissance étrangère nous surveille! (c'était avant
le départ de l'objet). Au bout de quelques minutes, constatant que la
position de l'objet correspondait toujours à leur activité au sol, les
techniciens se sont arrêtés de travailler, non pas par souci de
confidentialité, mais parce qu'ils étaient agacés par ce truc qui leur
tournait autour.
Et puis l'objet est parti. Le travail a repris et plus personne n'en a parlé. Sauf à quelques collègues de temps en temps.
Remarque
personnelle : cet événement n'a pas été souligné davantage car c'est
l'exemple d'un événement ingérable. On ne sait pas où le ranger, à qui
en parler, quel type de rapport utiliser. Tout simplement. Rien ne
s'est donc passé puisqu'il n'y a pas de rapport. Mais il suffit de
parler aux témoins qui racontent tout simplement ce qu'ils ont vu et ce
qu'ils ont ressenti.»

Jack Kozan a été par ailleurs témoin
direct d’un phénomène encore plus surprenant. Il m’a aimablement
autorisé à reproduire ici les extraits d’un e-mail qu’il m’a adressé
peu après le précédent et qui ne concerne plus la biosphère proche mais
bien le vide spatial dans lequel évoluent les satellites artificiels :

(Précision
pour les lecteurs hors de France : les initiales CNES signifient Centre
National d’Etudes Spatiales. Les initiales GEPA signifient Groupe
d’Etude des Phénomènes Aériens)

«(...) A l'époque, j'ai reçu des
mains de Michel Troublé, responsable de l'exploitation des
télécommunications avec le satellite, un paquet de chiffres à traduire
sous forme de sinusoïde dont une partie correspondait à
l'ensoleillement, la partie suivante à l'obscurité, etc... Au début de
la deuxième partie de l'ensoleillement, il y avait une zone "de nuit"
qui a duré quelques dizaines de minutes. Je me souviens bien de
l'étonnement de Michel Troublé et de son chef de service Michel
Taillade, responsable de toutes les transmissions "satellites" au CNES.
Ils ont pris conscience du phénomène en découvrant le schéma que je
venais de terminer. Nous avons fait toutes les vérifications possibles
et la conclusion fut...Il y a quelqu'un qui fait de l'ombre!.
A
l'époque, Michel Troublé était l'un des animateurs du GEPA. Il était
prévu qu’il relaterait l'événement au cours d'une réunion publique. Je
suis allé à cette réunion et j'attendais beaucoup d'informations de sa
part . J'ai été déçu car sa position affichée en réunion publique ne
reflétait pas sa réaction personnelle et celle de ses collègues. Michel
Troublé a bien présenté les faits, sans les déformer, mais sans appuyer
sur le fait qu’ils étaient théoriquement sans explication scientifique.
Il fut ensuite chef du Projet du satellite Eole. J'ai quitté le CNES un
peu plus tard, sans chercher à savoir si l'énigme avait été résolue
(...).»


Un rapport intitulé "How to Build a $125 Million UFO
detector" est récemment paru aux Etats-Unis, signé par un ingénieur de
la compagnie Aerojet ElectroSystems. Cet ingénieur, du nom de Ron
Regehr, affirme que des objets inconnus sont détectés par les
satellites du système de défense des Etats-Unis. La compagnie qui
l’emploie fabrique les détecteurs à infrarouge utilisés par ces
satellites.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

Célébrité: Jean-Pierre Chapel Spécialiste des questions spatiales à la télé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Déclarations-