Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 En 1975, le 16/08 Terreur dans la nuit, Andelot-Blancheville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: En 1975, le 16/08 Terreur dans la nuit, Andelot-Blancheville   Dim 24 Fév 2008, 12:38

16 AOUT 1975 TERREUR DANS LA NUIT

Gendannerie nationale, procédure d'enquête préliminaire, compagnie de Chaumont, brigade d' Andelot-Blancheville. Procés-verbal du 16 août 1975.

Exposé des faits

L'an 1975, le 16 août à 9 heures, au bureau de notre brigade, se présente le jeune S ... , dix-neuf ans, militaire au 126- R.T. à Toul, Meurthe-et-Moselle, en permission chez ses parents à Andelot-Blancheville (52700). Il nous relate les faits suivants:

La veille à une heure avancée de la nuit, en compagnie d'un camarade circulant sur une petite route de campagne il a été témoin de phénomènes surnaturels. En effet, vers 23 h 30, empruntant le chemin départemental n° 44 en direction de Bologne, Haute-Marne, à bord de son véhicule de marque Ford-Taunus GXL, et en compagnie de P ... il a entrevu un OVNI stabilisé au ras du sol dans un champ bordant la voie ferrée. Revenant précipitamment à Andelot, il a réveillé son père qui, devant son insistance a consenti à le suivre. A proximité du carrefour formé par la route nationale n ° 65 et le chemin départemental n°137 menant à Chantraînes dans la Haute-Marne, ils ont aperçu, se profiIant à l'horizon, deux demi-sphères de couleur rouge orangé se mouvant au-dessus des champs à très basse altitude. S ... ajoute qu'ils ont été poursuivis par l'un de ces OVNI. Ils ont pris deux clichés photographiques à l'aide d'un appareil muni d'un flash. A 9 h 30, nous avisons notre commandant de compagnie de ces faits insolites, puis, en compagnie des trois témoins, nous nous transportons sur les lieux des observations.

Constatations

Malgré une fouille minutieuse des différents lieux où ont été observés les OVNI, aucune trace ou indice ne sont découverts. De nos constatations il ressort néanmoins que lors des six observations les OVNI ont été observés au-dessus des champs ou à proximité. Nous avons également constaté que les observations ont été faites dans un périmètre comprenant les agglomérations d'Andelot, Cirey-les-Mareilles, Chantraines et Blancheville (Haute-Marne). Les OVNI n'ont pas été vus en survol des localités précités. Au cours de la nuit du 16 août 1975, les conditions météorologiques étaient les suivantes: nuit claire sans lune avec légers passages de nuages, ciel étoilé, température agréable avec léger vent d'ouest.

Le même jour à 10 h 35, procédons à l'audition de S ... Il nous déclare, qu'au cours de la première observatian sur le chemin départemental 44, à la sortie de la localité d'Andelot, il a en effet entrevu un objet ayant la forme d'un accent circonflexe. Se rapprochant de cet objet insolite il a pu distinguer nettement une demisphère émettant une couleur rouge orangé qui a ensuite diminué de volume puis a disparu subitement, sans bruit. Il n'a pas pu estimer les dimensions de cet OVNI,
mais son camarade P ... a fait deux clichés photographiques de cet objet. Il précise que, suite à la lueur provoquée par le flash de l'appareil, l'OVNI a semblé se rapprocher brutalement de P ... qui a pris peur et a regagné la voiture.

Mentionnons que M. S .. était absent lors de cette première observation.

A 14 h 15, entendons P ... , dix-neuf ans, boulanger demeurant à .. qui déclare n'avoir pas observé la même chose que S , l'objet qu'il distinguait était effectivement une demi-sphère de couleur rouge orangé, mais coupée en travers sur toute sa longueur. Il a également remarqué qu'en disparaissant cet objet avait l'air de s'aplatir. La lueur orangée n'a plus formé qu'un trait, puis plus qu'un point, pour s'éclipser totalement.

Il estime que la distance entre le véhicule et cet objet pouvait être environ de 200 mètres. Lors de l'observation l'OVNI était stabilisé au ras du sol dans un champ à proximité de la voie ferrée. Il nous a déclaré qu'il a l'intime conviction d'avoir observé des objets volants inconnus sur notre terre.

Le 18 août 1975 à 15 heures à Andelot, nous entendons S ... , restaurateur.

Au cours de sa déclaration, il nous précise que son fils Dominique l'ayant réveillé en insistant pour qu'il le suive, empruntant la route nationale 65 à proximité du carrefour formé par ladite nationale et le chemin départemental 137, menant à Chantraines, il a aperçu face à son domicile une demi-sphère de couleur rouge orangé qui oscillait légèrement et se tenait au-dessus d'un petit bois. Il nous précise qu'à ce moment passaient deux voitures qui empruntaient la Nationale 65. Ils n'ont pu manquer d'observer ce que lui-même a vu. M. S... déclare avoir aperçu un autre objet en tous points semblable au premier dont Il a estimé la longueur à environ 30 mètres. Il affirme avoir également été poursuivi par l'un de ces OVNI; il mentionne enfin que ces observations se sont prolongées jusqu'au 16 août 1975 vers 1 heure-l h 15 du matin.

Le 18 août 1975, à 14 h 30 poursuivons notre enquête, entendons Mme P ... demeurant à Cirey-les-Mareilles qui déclare que vers 0 h 30 elle circulait sur la route nationale n° 65 en direction de Chaumont. Elle a effectivement distingué dans la direction de Cirey-les-Mareilles, alors qu'elle arrivait à la hauteur de la ferme de Beveaux, une lueur intense, anormale pouvant mesurer 20 mètres de longueur. Elle n'a pas prêté sur le moment plus d'attention à ce phénomène.

Le 19 août 1975 à 14 h 15, entendons au bureau de notre brigade, également Mme L ... Simone, cinquante quatre ans, qui circulait sur la Nationale 65, en direction de Chaumont, le 15 août 1975, vers 21 h 30. Au cours de sa déclaration, elle précise qu'elle a remarqué dans les champs aux environs de Cirey-les-Mareilles plusieurs rayons lumineux émettant une lumière rouge très intense. Elle mentionne aussi qu'elle a été le témoin oculaire de faits similaires et même encore plus insolites dans la nuit du 14 au 15 juillet 1974 sur une petite route dans le département de la Meuse.

Le même jour, à 18 h 15, Mme· B. .. Louise, soixante. douze ans déclare qu'elle a aussi, dans la soirée du 15 août 1975 vers 22 heures, observé une lueur de forme sphérique de couleur blanche virant sur le jaune se trouvant très haut dans le ciel. Elle ajoute que cette lueur laissait derrière elle une traînée de couleur orangée.

Le 21 août 1975 à 18 h 35 en service à Mareilles, poursuivons notre enquête, entendons M. B. .. Claude qui déclare que dans la soirée du 15 août 1975, également vers 21 h 30 alors qu'il fauchait dans un de ses champs, il a aperçu deux lueurs bleutées et rapprochées l'une de l'autre d'environ 2 mètres et se trouvant au ras du sol. Phénomène qu'il a observé pendant près d'une heure.

Nos recherches à l'endroit indiqué par ce témoin n'ont donné aucun résultat.

Nous avons également effectué des recherches dans les localités où ont été aperçus les OVNI en vue de recueillir d'autres témoignages, mais sans succès.

Mentionnons que le 18 août 1975 à 10 h 15, nous avons reçu une communication téléphonique d'une habitante d'Aton, Mme J .. Monique. Cette dame nous signalait que dans la soirée du 15 août 1975 vers 23 h 15 se trouvant à sa fenêtre en compagnie de son mari, elle a pu observer pendant plus de cinq minutes, une lueur orangée de forme demi-sphérique se trouvant assez haut dans le ciel et se dirigeant, selon elle, vers la Haute-Marne. Précisons que Pont-à-Mousson se trouve à environ une centaine de kilomètres d'Andelot.

Plusieurs groupements de recherches se sont présentés au bureau de notre brigade afin d'y recueillir des informations concernant ce phénomène, notamment le groupement « Lumières dans la Nuit », ainsi que le service international de recherches et de documentation sur les phénomènes inconnus. Les clichés photographiques effectués par le jeune P ... Patrick au cours des observations, se sont révélés négatifs et inexploitables lors de leur développement.

Conclusions

En raison de la parfaite honorabilité des témoins de ces phénomènes, de leur bonne foi et de la crédi.bilité à leur accorder, nous avons diligenté une enquête approfondie sur 1es lieux d'observatlon.

Il apparaît donc que sept témoins ont relaté I'apparition de ces OVNI. Leurs témoignages concordent sur les heures, sur les lieux et descriptions du phénomène. Aucune trace ni indice n'ont pu être relevés sur les lieux indiqués par les témoins, au cours de nos constatations faites huit heures après les observations.

Procès-verbal d'audition, S... Dominique, dix-neuf ans, militaire ail 126° R.T. à Toul.

Hier soir, à 11 h 30, je me trouvais à proxîmité de l'hôtel du Viaduc à Andelot-Blancheville, j'ai rencontré mon camarade P ... Patrick, demeurant... Je conduisais le véhicule appartenant à mon père. Nous avons pris la direction de Bologne (département 52), en empruntant le chemin départemental 44, à environ 500 mètres de la sortie de la localité d'Andelot-Blancheville. Alors que je roulais, j'ai aperçu, ainsi que mon camarade, une lueur de faible intensité, de couleur blanche. J'ai ralenti et à ce moment j'ai distingué un objet dont le dessus présentait la forme d'un accent circonflexe. Cet objet se trouvait alors à notre gauche sur un talus, j'ai estimé que la distance était d'environ 200 mètres. L'objet s'est éloigné, se trouvant au-dessus de la route, nous précédant en direction de Blancheville. C'est alors que nous avons nettement distingué une demi-sphère de couleur orange très intense sur le dessous. J'ai continué à circuler lentement. Soudain cet objet s'est mis à dimimter de volume et d'intensité lumineuse, puis il est devenu un point lumineux et ensuite plus rien. Tout cela s'est déroulé dans un temps très court. Arrivés dans un virage, j'ai stoppé le véhicule, j'ai éteint les lumières, j'ai coupé le moteur. A ce moment, l'objet est réapparu brutalement sur le dessus de la route. Il se trouvait assez haut. Mon camarade qui était en possession d'un appareil photo, a pris un cliché au flash. Pour ce faire, il n'est pas descendu de la voiture mais s'est penché vers l'extérieur. Nous avons cherché à percevoir un bruit quelconque, nous n'avons rien entendu. Une fois le cliché pris, L'objet s'est rapproché de nous très rapidement. J'ai pris peur car on distinguait bien qu'il s'agissait d'un objet. J'ai remis le moteur en marche et je n'ai pas pris le temps de faire demi-tour. J'ai enclenché la marche arrière et le plus rapidement possible pendant environ 500 mètres, j'ai circulé en direction d'Andelot. L'objet nous suivait. Arrivé à 100 mètres d'Andelot, L'objet s'est stabilisé. J'ai toutefois continué la marche arrière jusqu'à un petit chemin où je me suis engagé. J'ai arrêté le véhicule et j'ai éteint toutes les lumières. A ce moment-là L'engin s'est stabilisé au-dessus de la route, assez haut, mais on le distinguait toujours. P ... est descendu de la voiture et s'est dirigé à pied en direction de l'objet, il a pris un second cliché photographique, il me semble que l'objet a eu une réaction suite à la lueur du flash, il s'est mis à avancer vers P ... assez rapidement. Mon camarade a pris peur, il s'est précipité dans la voiture, j'ai démarré et nous sommes rentrés dans le village. J'avais également pris peur et c'est pourquoi nous n'avons pas regardé si l'objet continuait à nous suivre. Au moment où je m'engageais sur la Nationale 65, j'ai encore aperçu l'objet sur ma droite. Il se trouvait assez éloigné au-dessus du viaduc d'Andelot. Nous avons décidé d'aller chercher d'autres témoins. Je réveillais mon père qui, devant mon émoi, m'a pris au sérieux et a décidé de nous accompagner sur les lieux. Nous n'avons pas voulu repartir sur le chemin départemental 44, nous avons emprunté la Nationale 65 en direction de Chaumont. Nous avons circulé jusqu'au carrefour de Cireyles-Mareilles sans rien apercevoir. Nous avons emprunté

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici


Dernière édition par Benzemas le Mar 10 Juin 2008, 12:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: En 1975, le 16/08 Terreur dans la nuit, Andelot-Blancheville   Dim 24 Fév 2008, 12:38

le chemin départemental 137. Une fois engagés sur cette route, mon père, qui conduisait, a stoppé le véhicule à 80 mètres du carrefour. Soudainement, sur notre gauche dans les champs à un kilomètre environ, une lueur orange est apparue très rapidement, puis s'est intensifiée. Nous avons tous les trois distingué une demi-sphère orange. Mon père a démarré en direction de Chantraines. Cet objet m'a semblé prendre de l'altitude tout en se rapprochant de la route, dans notre direction. J'ai tenté de prendre un cliché photographique, mais sans succès, car mon père qui était témoin, a pris peur et a circulé beaucoup plus vite. Au moment où le véhicule pénétrait dans Chantraine, l'objet a réapparu, mais roujours dans les champs et sur notre gauche. Il m'a semblé qu'il s'arrêtait, qu'il ne voulait pas pénétrer dans le village. Nous sommes repartis vers Blancheville-Andelot. Alors que nous nous trouvions entre Chantraines et Blancheville, l'objet a réapparu dans l'axe de la route. Il était très haut et semblait toujours nous suivre. Nous nous sommes arrêtés à l'entrée de Blancheville. L'objet était toujours dans le ciel entre les deux localités. Nous sommes allés nous garer près de l'église. L'objet n'a pas pénétré et n'a pas survolé le village. Nous n'avons croisé personne nî aucun véhicule. Nous sommes descendus du véhicule et nous nous sommes déplacés à pied dans le vHlage en direction de l'objet. A ce moment-là, il a disparu. Je précise que nous étions dans le village. Nous sommes ensuite revenus à Andelot, nous avons de nouveau emprunté la Nationale 65 en direction de Chaumont. Mon père s'est de nouveau arrêté au carrefour de Cireywles~Maremes, sur le chemin départemental 137, mais cette fois-ci il a fait demi-tour pour revenir sur Andelot par la Nationale 65. Au moment où il effectuait la manœuvre, la lueur orange a de nouveau apparu très rapidement, au même endroit. C'est la dernière vision que nous avons eue de cet objet. Nous n'avons jamais entendu un bruit quelconque en provenance de cet objet. Personnellement, je pense qu'il s'agit d'un objet volant et non d'un phénomène naturel.

16 août 1975 à midi, lecture faite, persiste et signe.

Procès-verbal d'audition de P .•• Patrick, dix-huit ans, boulanger.

Comme l'a précisé mon camarade S ... Dominique, je me trouvais effectivement à bord de son véhicule hier soir vers 23 h 30 et nous circulions sur le chemin départemental 44 menant à Blancheville. A environ 500 mètres de la localité d'Andelot-Blancheville, mon camarade m'a fait remarquer une lueur rougeâtre de faible intensité et située sur notre gauche, à environ 200 mètres de notre véhicule. J'ai estimé que cette lueur était au ras du sol. Mon camarade Dominique a ralenti et c'est à cet instant que nous avons vu cette lueur s'élever et que nous avons distingué un objet volant non identifié. Cet objet avait la forme d'une demi-sphère à l'envers, de couleur orange, coupée sur toute sa longueur et j'ai distingué une forme noirâtre. Mon camarade a encore ralenti afin de mieux observer cet objet, mais à ce moment, celui-ci a disparu. J'ai remarqué toutefois qu'en disparaissant cet objet avait l'air de s'aplatir, la lueur rougeâtre n'a plus fait qu'un trait et ensuite un point. En ce qui concerne la suite des faits, je suis entièrement d'accord avec les déclarations de mon camarade Dominique. Je tiens à préciser que ces objets avaient une longueur d'au moins 20 mètres et que notre observation a duré près d'une heure et demie .. je pense pour ma part que ce n'est pas là un phénomène naturel et j'ai l'intime conviction que j'ai observé des objets volants totalement inconnus sur terre.

16 août 1975 à 15 heures, lecture faite, persiste et signe.

Procès-verbal d'audition S ... , propriétaire exploitant de l'hôtel .. à Andelot.

Au cours de la nuit du 15 au 16 août 1975, c'est-à-dire la nuit du vendredi au samedi vers 0 h 15, mon fils Dominique, âgé de dix-neuf ans, qui est actuellement militaire à Toul (département 54), est venu en permission chez moi, et m'a réveillé.Il m'a demandé de le suivre pour être témoin de faits paraissant surnaturels. Tout d'abord, j'étais incrédule. Il m'a expliqué que circulant avec ma voiture sur le chemin départemental 44, liant Andelot à Blancheville, en compagnie de son camarade P ... Patrick, dix-neuf ans, ils avaient aperçu un objet volant non identifié qui, à deux reprises, s'était rapproché de leur véhicule. Mon fils a ajouté qu'étant resté au volant, son camarade avait pris un cliché photographique de l'engin à l'aide d'un appareil équipé d'un flash. Il m'a décrit l'objet ainsi: objet de forme ronde, d'un diamètre de 30 mètres environ, une demi-sphère sur le dessous d'une couleur rouge orange. Une fois le cliché pris, l'engin s'est rapproché à très vive allure du véhicule. Prenant peur, mon fils a procédé à une marche arrière sur une distance de 500 mètres et s'est immobilisé à l'entrée d'Andelot dans un chemin de terre. P ... le camarade de mon fils, est alors descendu du véhicule et a pris un second cliché photographique. L'objet s'est soudain rapproché d'eux une seconde fois, et à très vive allure. Pris de peur, mon fils a mis le véhicule en marche et a pénétré dans le village d'Andelot. Souhaitant qu'une personne digne de foi les accompagne pour témoigner de la véracité de ses dires, mon fils est venu me réveiller. Tout d'abord, j'ai été incrédule, comme je le relate ci-dessus, mais devant l'émoi très prononcé de mon fils, j'ai décidé de me rendre sur les lieux. Au départ, nous avons décidé de nous rendre à Chantraines en passant par la Nationale 65, carrefour de Cirey-les Mareilles. Arrivé à cet endroit, j'ai vu en face de moi une demi-sphère retournée couleur rouge-orange. Elle se tenait sur le dessus d'un petit bois et oscillait légèrement. C'est à ce moment que j'ai cru aux dires de mon fils Dominique et à ceux de son camarade Patrick. Je me svis engagé sur le chemin départemental 137, qui rejoint Chantraines, je me suis arrêté à 400 mètres de la Nationale 65 pour observer, sans descendre de voiture, moteur au ralenti, toutes lumières éteintes. Deux véhicules sont passés sur la Nationale 65, ils ont été rérnoins de ce que j'ai vu. Jignore si les conducteurs seront aussi désireux que moi de vous signaler ces faits insolites. Peu après, c'est-à-dire quelques secondes, nous avons aperçu un second objet dont les caractéristiques sont identiques au premier, au milieu de la plaine en direction de Bologne. Il était d'une luminosité identique au premier. Cet objet s'est élevé, s'est dirigé vers nous par l'arrière du véhicule. Le premier, je pense, était toujonrs en suspension sur l'endroit précité, mais je tiens à préciser que nous ne regardions plus derrière nous et prenions plus attention à celui qui venait vers nous. Il est possible que l'objet qui venait vers mon véhicule soit celui que j'avais aperçu au-dessus du petit bois et qu'il se soit déplacé très vite.

En effet, j'étais engagé sur le chemin départemental 137 à 400 mêrres en direction de Chantraines, soit en direction du nord, alors qu'au début de la première apparition je me trouvais sur la Nationale 65 en direction de Chaumont, vers l'ouest. Mon fils m'a crié: «Papa, il vient vers nous! » J'ai remarqué l'objet venant vers nous et comme mon fils», j'ai pris peur, car j'ai réalisé que j'étais témoin d'un fait peu courant. J'ai mis la voiture en route et je me suis enfui à grande vitesse vers Chantmines. Arrivé dans cette localité, je me suis arrêté sur une place publique. J'ai remarqué que l'objet s'était imrnoblisé en bout de route, mais à aucun moment il n'a. pénétré duns le village ou s'est trouvé, comme en rase campagne, au-dessus de mon véhicule.

Je tiens à préciser qu'au moment où fai pris la fuite, l'objet nous a suivis jusqu'au village et il m'a toujours semblé que cet objet était à une altitude approximative de 30 mètres. Il est difficile de juger une distance, surtout de nuit, il est possible que je me trompe dans l'évaluation des distances en hauteur. Reprenant notre sang froid, en nous sentant en sécurité dans le village et croyant en avoir terminé, j'ai décidé de rejoindre Andelot. J'ai donc quitté Chantraines en direction de Blancheville Andelot par le chemin départemental 44. Je ne puis vous donner l'heure exacte mais tout se situait vers 0 h 30, 1 heure, 1 h 30. J'étais très ému et je ne pensais qu'à rejoindre Andelot. Entre Chantraines et Blancheville, soit une distance d'un kilomètre, l'objet est réapparu derrière notre véhicule. Je ne puis une fois de plus vous donner son altitude, mais il était dans l'axe de la route, nous suivant. Arrivé à Blancheville, comme à Chantraines, l'objet s'est stabilisé et n'a pas survolé le village.

Je me suis réfugié à proximité de l'église, mon fils et P ... Patrick sont descendus du véhicule et se sont portés à l'entrée du pays devant la lueur qui s'était stabilisée entre les deux villages. Ils avaient l'intention de prendre un troisième cliché photographique. Moi-même je suis descendu et j'ai suivi à 200 mètres. A ce moment toutes les lueurs ou autres formes que l'on pouvait distinguer ont disparu. Après un certain temps, nous avons pu reprendre la route en direction d'Andelot sans être inquiétés de nouveau. Ce matin, je suis venu vous rendre compte des observations insolites. Je tiens à préciser que je n'ai vu que les lueurs du dessous de cet objet, et en raison de la nuit noire je n'ai pu distinguer le dessus. En ce qui me concerne, je pense qu'il s'agit pas d'un phénomène atmosphérique ou d'un événement naturel tel que météorite ou comète. Je ne peux donner aucune explication, je ne peux donner aucune définition. de ce que j'ai vu, je ne m'explique pas cet événement insolite dont j'ai été le témoin. A aucun moment, je n'ai entendu de bruit provenant de cet objet que j'ai observé.

18 août 1975, 16 h 15.

Procès-verbal d'audition de Mme P ••.

Samedi soir vers 20 h: 30, je circulais sur la Nationale 65 en direction de Cirey les mareilles, en arrivant au-dessus de la côte à la sortie d'Andelot devant la ferme de Bevaux, j'ai remarqué en direction de Cirey les-Mareilles, une lueur anormale. J'ai pensé tout de suite qu'il s'agissait d'un incendie. En arrivant au carrefour de Cirey, j'ai constaté qu'il ne s'agissait pas d'un incendie mais d'une lueur très intense, comme un coucher de soleil, mais il ne m'a pas été possible de définir l'origine de cette lumière. J'imagine que ce phénomène se trouvait à 1 ou 2 kilomètres de moi. Je suis rentrée à mon domicile sans m'inquiéter outre mesure. Ce n'est que le lendemain, lorsque des journalistes sont venus, que j'ai pensé que le fait constaté pouvait être similaire aux observations faites par les témoins d'Andelot. J'évalue les dimensions de la lumière à une vingtaine de mètres environ.

18 août 1975, 15 heures.

Procès-verbal d'audition de M"'· L. .. Simone, claquantequatre ans. sans profession.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: En 1975, le 16/08 Terreur dans la nuit, Andelot-Blancheville   Dim 24 Fév 2008, 12:38

Dans la nuit du . .15 au 16 aout 1975, vers 21 h 40, je circulais sur la Nationale 65 en direction de Chaumont, dans la région que je situe vers Cirey-les-Mareilles. J'ai remarqué dans les champs plusieurs rayons lumineux rouges. Il ne s'agissait pas de véhicules agricoles. La lumière émise était très intense. Je n'ai vu aucune lumière blanche. Je dois dire que ne me suis pas amusée à regarder ces faits car l'année passée, le 14 juillet 1974, j'étais témoin d'un fait semblable, que je puis vous détailler. En effet, je circulais avec ma voiture Manta à bord de laquelle se trouvaient trois autres personnes. Dans la nuit du 14 au 15 juillet 1974, donc un an avant, je circulais sur la route de Goussaincourt, 55. Depuis 30 kilomètres environ, je voyais dans le ciel une lumière rose anormale, Plus je me rapprochais, plus la lueur s'intensifiait. Elle ne faisait que s'élever et descendre. En arrivant aux abords du village précité, j'ai remarqué un objet de forme ronde et plate laqué blanc avec deux gros phares blancs dont l'un s'éteignit lorsqu'il approchait du sol. Sur le pourtour de l'objet je distinguais nettement huit tubes dont un sur deux s'éteignait et ce, uniquement, lorsqu'il s'élevait. A un certain moment, ma voiture s'est arrêtée toute seule. Il n'y avait aucune panne et c'est seulement une demi-heure après que l'objet est apparu au-dessus des peupliers bordant la Meuse. Je suis restée pendant trois quarts d'heure dans ma voiture arrêtée. Je précise que l'objet bizarre disparaissait et revenait très rapidement vers nous. Il n'arrêtait pas de s'élever et de s'abaisser. J'estime le diamètre de l'objet à 25 ou 30 mètres. J'ai eu très peur et je suis allée prévenir un agriculteur qui m'a prise pour une voleuse de pots de fleurs! Ma voiture, qui était stoppée, a démarré par la suite lorsque j'ai vu que le voyant rouge venait de se rallumer. J'ai pu mettre en route et partir. Je n'ai jamais osé dévoiler ce phénomène car j'ai eu peur que l'on se moque de moi. C'est en voyant l'article du journal que j'ai décidé de vous aviser.

Je dois préciser que l'objet observé l'année passée ne s'est jamais posé.

19 août 1975, 14 h 45, lecture faite, persiste et signe.

COMMENTAIRE. - En raison de la date de ce deuxième témoignage, on pourrait penser à un feu d'artifice, mais la panne électrique de la voiture classique incite à penser qu'il s'agissait bien d'un OVNI.

Procès-verbal d'audition de B ..• Louise, soixante-douze ans, sans profession.

Au cours de la soirée du vendredi 15 au samedi 16 août 1975, je me trouvais devant mon domicile, il était 22 heures, la nuit était assez claire, le temps n'était pas couvert. A un moment donné, j'ai soudainement aperçu une lueur dans le ciel. Elle était de forme sphérique, de couleur blanche, virant sur le jaune. Cela ressemblait à un soleil, c'était très haut dans le ciel. J'observais, car cette lueur se déplaçait en direction de Blancheville, au sud-est d' Andelot. Au moment où cette lueur se déplaçait lentement, en oscillant, dans un mouvement de droite à gauche, elle laissait une traînée derrière elle comme le font les avions à haute altitude. Mais au lieu d'être blanche, cette traînée était rouge orangé. J'ai observé ce phénomène pendant une demi-heure et c'est au bout de ce temps que cette lueur s'est stabilisée tout en émetta.nt plusieurs lumières différentes. Je ne puis en préciser la couleur exacte. Ces lueurs disparaissaient, alors que l'objet principal restait sur place. Je n'ai pas observé le phénomène plus longtemps, je suis allée me coucher, j'ai toutefois trouvé ce phénomène anormal et c'est suite à la lecture du journal que je signale ces faits.

19 août 1975 à 18 h 40.

Procès-verbal d'audition de M. B ... Claude, agriculteur, cinquante-deux ans.

Le 15 août 1975, vers 21 h 30, je me trouvais dans un parc situé entre Mareilles et Cirey-les-Mareilles, au lieu-dit la Loi-de-Buée, je fauchais un pré, non loin de la route reliant Mareilles à Bourdons-Rognon (département 52) lorsque deux lueurs bleutées, espacées d'environ deux mètres à ras du sol, ont attiré mon attention. J'estime que ces lueurs se trouvaient à environ un kilomètre. Je tiens à préciser que le terrain est plat et que j'ai été intrigué par ces lueurs anormales car c'est la première fois que je vois ce genre de phénomène. Je n'ai perçu aucun bruit et j'ai continué à travailler pendant une heure et j'ai observé ces lueurs pendant tout le temps de mon occupation. C'est en lisant les journaux que j'ai réalisé que j'avais été témoin d'un phénomène étrange. Je vous déclare ces faits afin que vous puissiez orienter votre enquête.

21 août 1975, 18 h 25.

COMMENTAIRE. - Sept témoins ont confirmé la réalité de cette vision extraordinaire. Le rapport de gendarmerie souligne que les heures et les lieux concordent. Il est difficile d'admettre que des témoins indépendants les uns des autres ont été victimes de la même hallucination, au même moment, au même endroit. Il est non moins difficile d'admettre que ces témoignages sont une mauvaise interprétation d'un phénomène naturel ou artificiel classique. Il suffit de relire le récit des principaux témoins pour constater leur haut indice d'étrangeté.

Merci de me signaler les fautes ou mots "illisibles" ,scanner un document et le convertir en texte n'est pas évident.

Scanné par benzemas http://www.forum-ovni-ufologie.com/index.htm, extrait du livre "le nouveau défi des ovnis"

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

En 1975, le 16/08 Terreur dans la nuit, Andelot-Blancheville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 2009: le 7 février Lumières dans la nuit Rouen (Haute-Normandie)
» Lumières dans la nuit: L.D.L.N n° 109
» 0000: dans la nuit - Lueur orange dans la rade de Brest - (29)
» " Veilleurs dans la nuit "
» 2007: 30/08 dans la nuit- entre Clermont ferrand et Saurier (63)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Base de données: les cas d'observations d'ovni classés par type :: Les affaires importantes dans l'histoire de l'ufologie :: VIII/ Observations en France et rapports de Gendarmerie-