Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 L'étoile KIC 8462852

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Andromaque
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Féminin Age : 27
Nombre de messages : 228
Inscription : 21/06/2013
Localisation : Belgique
Emploi : Professeur d'Histoire
Passions : Histoire
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Lun 01 Fév 2016, 14:51

Ahaha, merci Bill, je n'avais plus du tout songé à cette histoire de distance. Oui, rajoutons à cela que les scientifiques ne sont pas sûrs de la direction exacte, etc. C'est vraiment une farce. 

Mais, je ne suis pas trop d'accord avec "inexploitable", je pense au contraire que ce signal pourrait se rajouter au dossier de la vie extraterrestre. Quelqu'un ou quelque chose a bien dû l'émettre. Même si nos technologies ne nous permettent pas de l'exploiter complètement, il permet à la question de perdurer. :) 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill Happier
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 75
Inscription : 27/01/2016
Localisation : Paris
Emploi : consultant
Passions : passioné
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Lun 01 Fév 2016, 14:55

Bill en mode humour on

ça serait intéressant d'imaginer ce que des ETs veulent nous dire !

- allo, ici la terre situé dans M55
(hé oui, pour les ETs, eux habitent sur une terre, et s'est nous les ETs)

- Vous semblez disposer de moyens sophistiqués de déplacement a travers l'espace !.
- Avez vous les moyens de venir nous voir dans de bref délais ?
- Nous sommes en rupture de stock de champagne, suite a un refroidissement climatique
(hé oui les relations commerciales ont toujours favorisé les échanges, dans des différentes civilisations)
- N'Hésitez pas a nous tweeter, nous avons des décodeurs de système informatique obselete, pour civilisation arriérée (mentalement et technologiquement)
- mdr, et ptdr

Bill humour off
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roy3073
Membre Confirmé
Membre Confirmé




Masculin Age : 44
Nombre de messages : 6
Inscription : 13/11/2007
Localisation : france
Emploi : commercial vin
Passions : sport, cinema, litterature
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Lun 01 Fév 2016, 21:42

@Bill Happier a écrit:
Hé bien voila quelque chose d’inexploitable   Rolling Eyes le signal yahoo wow est a combien de parsecs de la terre ?
L’amas globulaire m55
 Distance, 17 300 al (5 300 pc )

Donc le message date de 17 mille ans, et comme l'humain est super intelligent : "En 2012, pour le 35e anniversaire du signal Wow!, le radiotélescope d'Arecibo a envoyé une réponse de l'humanité, contenant 10 000 messages Twitter, dans la direction d'où provenait le signal"


Les ETs ont forcement w10 et tweeter ! ben voyons  Laughing
On attend avec impatience leur réponse d'ici 17 000 ans  Shocked
Réponse d'ici... 34000 ans! message aller (bon, ok, 17000 -4, ça a été envoyé en 2012...) + 17000 pour message retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill Happier
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 75
Inscription : 27/01/2016
Localisation : Paris
Emploi : consultant
Passions : passioné
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Jeu 04 Fév 2016, 11:21

Et voila mais pourquoi personne ne pense au temps que vont mettre leur message 
Sinon ils comprendraient que ca ne sert a pas grand chose ^^
Tant de temps, de $, d'espoir decu et d'energie dépensée pour des probabilités improbables ou immpossible par rapport au temps ^^ 

S'est le charme humain, un réveur dans l'espoir improbable

A partir du moment ou les ETs sont télépathes, ils n'ont même pas besoin de smartphone et peuvent se parler ou qu'ils soient dans n'importe quelle galaxie et dans n'importe quelle dimension ou inter-dimension

La pensée abolit l'espace et le temps, ou plutot elle est produite par l'Esprit qui se trouve en dehors de l'espace et du temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique59
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 55
Nombre de messages : 420
Inscription : 21/10/2013
Localisation : France
Emploi : Administration
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Jeu 04 Fév 2016, 12:26

@Bill Happier a écrit:

A partir du moment ou les ETs sont télépathes 

Bonjour Bill. vous êtes sûr que les ET sont télépathes ? C'est votre hypothèse ? C'est une "preuve" issue de témoignages ? ou bien avez-vous  des éléments qui le prouvent formellement ? 

A +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mac.nivols
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Nombre de messages : 2222
Inscription : 18/12/2010
Localisation : Bourges
Emploi : Actif
Passions : PAN-Météorologie-Astronomie-Aéronautique-Sciences-Photographie-Informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Jeu 04 Fév 2016, 12:32

Merci de revenir au sujet du fils de discussion.


@BillHappier : arrêtez de dévier systématiquement de tout les sujets que vous traitez. Vous avez déjà été averti par la modération. Étayez également un peu plus, le forum a vocation à étudier le phénomène sérieusement, autant que possible..

_______________________________________
Mac
j,tr yyd,
Ma présentation : http://www.forum-ovni-ufologie.com/t12689-mac-du-berry

Deux choses avant tout :
Je lis le réglement : http://www.forum-ovni-ufologie.com/t2585-le-reglement-du-forum-a-lire-obligatoirement-avant-de-participer-au-forum
Je me présente ici : http://www.forum-ovni-ufologie.com/f23-presentation-des-nouveaux-membres

Nota : Je suis modérateur : Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir. Quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-ovni-ufologie.com
Robert04
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 58
Nombre de messages : 1880
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Ven 10 Juin 2016, 19:00

SVP  aidez les scientifiques!!

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronomie-aidez-astronomes-etudier-etoile-plus-mysterieuse-galaxie-63058/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 248
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Mer 10 Aoû 2016, 00:13


 
Bon eh bien après quelques mois d’étude dans tous les sens, on n’y comprend toujours rien à KIC 8462852 si bien qu’il a même fallu lancer un KICstarter pour récolter des fonds et continuer à chercher[0]. Voilà une publication récente qui fait le point sur l’avancement des études ou du moins le constat que l’on n’a pas d’explications qui tiennent la route !
 
KIC 8462852 FADED THROUGHOUT THE KEPLER MISSION Benjamin T. Montet1,2 and Joshua D. Simon
http://arxiv.org/pdf/1608.01316v1.pdf
 
Traduction rapide :
Citation :
KIC8462852[1]  est une étoile typique de la séquence principale de type F pour laquelle Kepler a détecté une série inhabituelle d’affaiblissements brefs de luminosité. Nous obtenons une photométrie relativement précise de KIC 8462852 à partir des images plein cadre de Kepler, en découvrant que la luminosité de KIC 8462852 a décru de façon constante pendant les 4 années qu’elle fut observée par Kepler. Dans les premiers 1000 jours environ, KIC 8462852 s’estompait de façon approximativement linéaire à un rythme de 0,341 +- 0,041 % par an, pour un déclin total de 0,9%. KIC 8462852 s’affaiblit alors beaucoup plus rapidement dans les prochains 200 jours environ, avec son flux diminuant de plus de 2 %. Pour les 200 jours suivants de la photométrie de Kepler, la magnitude demeura approximativement constante, bien que les données soient aussi comparables avec le déclin mesuré pendant les premières 2,7 années.  A partir d’un échantillon de 193 étoiles comparables et 355 étoiles avec les mêmes paramètres stellaires (0,6 % de changement dans la luminosité à un rythme aussi rapide que 0,341% par an)  aucune ne présente le déclin rapide de plus de 2 % ou l’affaiblissement cumulatif de 3 % de KIC 8462852.  Nous étudions si le déclin rapide pourrait être causé par un nuage de matériel circumstellaire en mouvement, en expliquant comment un tel nuage pourrait échapper à la détection des observations dans la gamme de longueur d’onde submillimétrique,  le mouvement de pénétration et la durée ne peuvent pas être expliqués par un simple modèle de nuage. De plus, ce modèle ne peut rendre compte de l’affaiblissement long terme observé. Aucun phénomène stellaire connu ou proposé ne peut expliquer pleinement tous les aspects de la courbe de lumière observée
Citation :
.
 
Vous verrez aussi que l’on parle de DASCH, il ne s’agit bien entendu pas de DAESCH, ce chiffon rouge créé ex Nihilo pour polariser les opinions publiques dans cette corrida islamique, une sorte de préparation à la troisième guerre mondiale mais bien du Digital Access to a Sky Century@Harvard[2] et que l’on remet en question le constat fait par Schaefer, en 2016 à partir justement des données de DASCH obtenues entre 1890 et 1989 montrant que KIC 8462852 était l’objet d’un affaiblissement à un taux de 0,165 +- 0,013 mag par siècle en précisant que cet affaiblissement observé serait en fait le résultat d’un problème de méthode dans l’analyse des données du DASCH et qu’il faudrait faire appel aux données numériques des observatoires modernes (SDSS et Pan-STARRS) mais nous n’avons malheureusement pas assez de recul…
Bref on encule un peu les mouches et on noie le poisson parce que l’on n’a pas d’explication [3]! Pourtant on a essayé d’envisager certains possibles. Soyons exhaustifs pour liquider la peste sceptique en reprenant les options envisagées par les auteurs :
 
Des effets instrumentaux :
Les affaiblissements observés ne semblent pas associés avec un quelconque effet instrumental. Quelques effets connus pourraient provoquer un affaiblissement de 2,5 % comme par exemple le SPSD (chute soudaine de la sensibilité par pixel), le pixel recouvre sa sensibilité en quelques heures mais pas au même niveau de sensibilité. Le SPSD ne pourrait expliquer l’affaiblissement car celui-ci se produit sur les 4 orientations de détecteurs.
Ceci dit, toute dérive instrumentale qui serait la cause de ces affaiblissements est écartée par la comparaison avec les courbes de lumière d’étoiles proches de KIC 8462852.
 
Des contaminations provenant du fond : Il y a bien près de notre KIC 8462852 une étoile lumineuse (KIC 8462860) qui pourrait interférer mais pour KIC 8462852 la même courbe de lumière peut-être obtenue en masquant les pixels de KIC 8462860,  donc exit les contaminations provenant du fond.
 
Du matériel en transit :
En fait il est très difficile de proposer un modèle physique qui peut même expliquer qualitativement toutes les caractéristiques principales du comportement photométrique de KIC 8462852 de façon simultanée.  Des idées proposées jusqu’à présent, la plus prometteuses implique une collision récente entre des corps importants (des planétésimaux ou des comètes) dans le système de KIC 8462852 et qui conduit à une diffusion des débris le long de leurs orbites ou la précession d’un disque occultant sur notre ligne de  vue qui pourrait peut-être expliquer l’apparence d’un transit.  Dans cette proposition, une collision récente pourrait créer un nuage de matériel circumstellaire et pousser une famille d’objets dans une orbite hautement excentrique, analogue à la période du bombardement tardif intense observé dans notre système solaire. Cependant, cette idée ne rend naturellement pas compte de l’affaiblissement constant dans le flux de KIC 8462852 (d’où l’intérêt de le remettre en question les données de DASCH pour les sceptiques de base…) dans les années précédant l’affaiblissement plus rapide et la séquence concentrée des baisses. Les données présentées dans cette publication ne peuvent exclure aucun de ces modèles, mais les auteurs notent que la poussière circumstellaire et les débris produits par un tel événement ne peuvent se maintenir ainsi pendant une longue période. Les limites sub-mm de Thompson et al. (2016) et la supervision photométrique continue contraindra de façon significative les futurs modèles qui tenteront de proposer la poussière circumstellaire ou les modèles de transit pour expliquer cette courbe de lumière.
Il faudra trouver autre chose certainement autre chose car les comètes avec la conjonction de coordination pour établir le conte de fée ne semble pas pouvoir expliquer tous les observables…
 
 
Un tâche polaire : Si une tâche polaire peut expliquer la courbe de lumière sur le long terme, elle ne peut toutefois pas expliquer les baisses court terme observées par Boyajian !
 
Voilà, vous noterez au passage qu’aucun paragraphe n’est dédié à une hypothétique explication ETI qui pourtant reste en selle. Tout au plus a t’on au début de l’article une référence au fait que cette étoile pourrait être une cible idéale pour les programmes SETI mais que jusqu’à présent les recherches menées dans le domaine optique et radio n’ont donné aucun résultat !
 
Et pourtant, aucune des explications avancées ne permettent de rendre compte des variations photométriques observées qui sont à la fois rapides, irrégulières  décroissant de 10 % ou plus dans un flux s’étalant sur quelques jours, une  décroissance de 2,5 % dans un flux pendant au moins un an, et une probabilité d’affaiblissement long terme s’étendant sur plus d’un siècle.
 
[0] Il aurait été marrant de récolter 8 462 852 $ mais c’était peut-être imaginer une générosité et une popularité que cette affaire, bien que médiatisée, n’a pas. La somme récoltée auprès des 1762 contributeurs est pourtant rondelette, 107 421 $ atteignant le target fixé de 100 000 $ pour poursuivre les études, d’une certaine façon libre et sans être obligée de se justifier pour obtenir des fonds et passer par les fourches caudines des politiques de l’ontologie dominantes. D’une certaine façon cela montre un chemin différent pour les scientifiques et une relation entre eux et les citoyens qui ne passent pas par les lobbies institutionnels. Je me demande si nous n’avons pas là les ferments d’une société différente.
https://www.kickstarter.com/projects/608159144/the-most-mysterious-star-in-the-galaxy
 
[1] Si vous êtes de passage à Mountain View en Californie ou dans les parages, vous pouvez toujours en  profiter pour aller écouter la conférence de Jason Wright, un des acteurs de cette affaire et c’est gratuit.
Frontiers in Artifact SETI: Waste Heat, Alien Megastructures & Tabbys Star
https://www.eventbrite.com/e/frontiers-in-artifact-seti-waste-heat-alien-megastructures-tabbys-star-tickets-23624745249?utm_content=buffer12d21&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer
 
[2]http://dasch.rc.fas.harvard.edu/project.php
 
[3] Hippke et al. (on sent la démarche sceptique bon teint qui lorsque les données ne les arrangent pas, l’astuce est de semer le doute stérilisateur partout…En effet ce déclin séculaire flinguait l’hypothèse des comètes ) plaident en faveur du fait que les mesures de DASCH de 1890 à 1952 sont mieux décrites par une luminosité constante et que les données entre 1967 à 1989 sont aussi mieux décrites pas une luminosité constante différente (plus faible). Cela tombe bien car justement le delta de 15 ans (entre 1952 et 1967) qui aurait pu trancher en faveur de l’affaiblissement réellement constaté sans questionnement correspond à une période où les observations étaient peu nombreuses. Les auteurs de la publication, un peu plus honnêtes constatent que les deux options, une étoile dont la luminosité s’affaiblit depuis plus d’un siècle ou qu’il s’agit d’une histoire de calibration photométrique sans phénomène physique associé, sont toutes aussi probables (ou improbables)…L’affaiblissement constaté entre 2009 à 2015 avec les données de Kepler ne constitue pas une confirmation nécessaire que KIC 8462852 s’affaiblissait aussi les 129 années précédentes mais pourrait rendre l’interprétation des données de DASCH plus plausible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 248
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Mar 23 Mai 2017, 06:26

https://www.youtube.com/watch?v=k_-6SEb2QlM&feature=youtu.be
L’étoile KIC8462852 refait des siennes depuis quelques jours par l’auteur de la découverte. La science en marche pour observer en temps réel l’histoire à quelques centaines d’années lumières…
4.41: L’interviewer:
Citation :
Qu’est-ce cela signifie si l’étoile s’affaiblit de façon périodique, cela renforce-t-il la preuve d’une construction artificielle?

Réponse de Tabby dans la foulée qui n’arrête pas de se tripoter l’oreille…:
Citation :
Je pense, vous savez..si les affaiblissements sont périodiques, d’une certaine façon, je ne pense pas que cela renforce la preuve spécifiquement de tout type de construction artificielle mais cela renforce plutôt la preuve que quelque chose orbite autour de l’étoile au lieu de quelque chose entre nous et l’étoile qui se produit lorsque ça passe entre nous, à mi-distance entre nous et l’étoile.

17:21: L’interviewer:
Citation :
Il y a un commentaire intéressant…si cet objet était sur une orbite périodique, 750 jours, elle serait dans la bande de la zone habitable conventionnelle. Est-ce que cela vous semble crédible si c’était la période.

Tabby:  
Citation :
Oui, c’est une coïncidence intéressante et vous savez cela revient à  la fameuse théorie de science-fiction qu’est ce qui se passe, une bataille de l’espace interplanétaire. Vous pouvez imaginer une étoile de la mort faisant exploser une planète… et ce sont les morceaux de la planète qui circulent autour de l’étoile en bloquant la lumière.  Le problème de quelque chose sur cette orbite circulaire est que si vous avez autant de matière devant l’étoile vous atteignez une limite où vous devrez détecter un excès infrarouge…

 

 
Bref on ne comprend toujours rien mais cette fois en plus des données de Kepler on dispose d'observatoires au sol qui font une surveillance temps réel de l'objet dans plusieurs gammes de longueur d'onde ce qui devrait permettre de progresser dans la compréhension.
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiko
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 42
Nombre de messages : 1450
Inscription : 10/04/2015
Localisation : Gironde
Emploi : -
Passions : JV + VTT + EDM (étrangetés du monde)
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Mer 24 Mai 2017, 17:48

Bonjour

Oui donc ils en sont toujours un peu au même point...

Maintenant, ont ils tenté de nouvelles approches ? Comme je sais pas moi, une étoile solitaire à la dérive qui s'éloignerait de nous tout en entrainant dans son sillage de la matière...

Quoique je ne sais même pas si ça existe (enfin les étoiles à la dérive si mais l'effet de sillage^^). Puis il y aurait aussi et sûrement un excès d'infrarouge ! 

Sinon voire à l'inverse... Peut être une étoile en approche consommant de la matière sur son passage (provoquant les hausses de luminosité)?


Enfin on comprend qu'elle risque se gratouiller encore l'oreille longtemps hjy-t
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJP
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 61
Nombre de messages : 159
Inscription : 19/05/2013
Localisation : doubs
Emploi : mécanicien
Passions : la moto
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Mar 30 Mai 2017, 10:38

Bonjour les amis , tout ceci est très scientifique pour moi qui ai du mal à faire l'appoint pour mon pain Wink ,

mais juste une petite question à M51M51 , avez vous posé la question à nos "amis" sur Twitter  au sujet de cette étoile?  iloç_u
 
à moins qu'il y ai un autre "M51M51" !? , ils on l'air de savoir pas mal de choses oui ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 248
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Mer 21 Juin 2017, 00:25

Les dernières nouvelles de notre étoile, celle qui pose tant de questions. Voilà deux publications qui essayent de proposer une explication plausible aux variations lumineuses de la fameuse Tabby’s star. Rien d’extraordinaire ni d’exotique dans ce qui est présenté, nous ne sommes pas encore à envisager quelques extraterrestres modifiant leur environnement stellaire mais bien plutôt des objets (troyens, anneau) venant tenter d’expliquer les trous de luminosité ainsi que leurs irrégulières régularités avec peut-être une différence ici, et pour les deux publications, des prévisions d’observables sont faites ce qui aura le mérite de confirmer ou d’infirmer lesdites propositions… Si cela ne marche pas, on pourra toujours modifier les hypothèses de travail pour faire coller au mieux de ce qui est observé, n’est ce pas la méthode des contes de fées rationalistes de nos pseudo sceptiques ? Bon, disons qu’ici au moins, il y a un peu plus de science et beaucoup moins d’âneries !
 
Tabetha’s Rings
https://arxiv.org/pdf/1705.08377.pdf
Les irrégularités de l’étoile de Tabetha (KIC 8462852) seraient-elles causées par de la matière à proximité de notre système solaire ? L’intervalle entre les périodes des atténuations importantes est pratiquement équivalent à deux fois la période du satellite Kepler, ce qui sert de point de départ à cette proposition d’explication avec l’idée d’un nuage de particule dans la proximité extérieure du système solaire qui viendrait croiser notre ligne de vue de l’étoile. L’hypothèse prédit de nouvelles atténuations qui pourraient être observées de la Terre pendant des fenêtres temporelles d’un an. Cette histoire de nuage à proximité du système solaire, ne serait-ce pas d’une certaine façon la confirmation d’une information passée dans un de ces fameux courriers ummites…les experts retrouveront celui dont il est question.
 
En pleine guerre de Troie avec les points de Lagrange L4 et L5 !
KIC 8462852: Will the Trojans return in 2021?
https://arxiv.org/pdf/1705.08427.pdf
Ici c’est différent puisque l’on impute les atténuations à une caractéristique du système stellaire de KIC 8462852 par une double origine : Une planète Jupitérienne ou autre gros objet(expliquant l’atténuation majeure) conjointement à son cortège de troyens qui constituerait deux nuages sur l’orbite de la planète et qui expliqueraient les atténuations irrégulières qui précèdent ou suivent. Un schéma vaut mieux qu’un long discours :

Et les prédictions:
2021 les atténuations irrégulières par les troyens.
2023 le pic important par l’objet principal.
 
NB: Pour JJP, je suis bien la même mais je vous suggère de leurs poser directement la question (utilisez tous les comptes pour être certain de brasser large et d’atteindre les bons interloccuteurs s’ils sont bien ce qu’ils prétendent être), c’est plus simple.
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvon Cédric
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 106
Inscription : 28/10/2015
Localisation : Belgique
Emploi : Fonctionnaire Européen
Passions : Sciences, Espace et Technologies
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Jeu 06 Juil 2017, 09:14

@M51M51 a écrit:

 ....
L'image numérique ressemble a un Humain qui flotte dans l'espace.....
C'est asser poétique.
Par contre le coup des nuages astéroïdes en orbite est assez logique et cohérent avec les mesures.
Peut être des planètes qui ont explosées suite a une guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 248
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Sam 22 Juil 2017, 06:52

Des nouvelles de l’étoile de Tabby !
https://disownedsky.blogspot.fr/2017/07/july-2017-update-on-tabbys-star.html
Si vous souhaitez être informé au jour le jour sur cette singulière étoile, rien de mieux que d’aller visiter le site officiel KIC 8462852 « Où est le flux ? » qui vous distille les nouvelles
http://www.wherestheflux.com/
de la belle irrégulière et versatile étoile de Tabby ou WTF, non pas l’acronyme de « What The Fuck »[0] mais bien plutôt « Where is The Flux ? ». Les affaiblissements sont dorénavent nommés et le dernier en date, celui de juin vient d’être affublé du sobriquet « Celeste ».  L’augmentation de la luminosité est aussi nommée, et figurez-vous que c’est un site néolithique situé au nord de l’écosse, mis à jour par une tempête [1] qui lui prête son nom, Skara Brae, tout un symbole ! Ce sera aussi le nom du prochain affaiblissement.
Mais fondamentalement, la question demeure : Qu’observons-nous depuis octobre 2015 ? et là le trouble le dispute à l’étonnement. Pour le moment aucun des modèles proposés ne sont en mesure d’expliquer cette variabilité invariablement étrange et l’hypothèse artefact, bien que mise sous le boisseau, reste pourtant en lice. Comme à mon habitude et profitant de ce fabuleux outil qu’est Internet, il me semblait intéressant de mettre cette étoile atypique en rapport avec deux publications récentes qui évoquent la question des civilisations avancées et de leurs impacts sur leurs entourages. C’est d’autant plus intéressant que cela engage sur d’autres chemins comme par exemple le réchauffement climatique mais avec une tout autre perspective que celle qui nous est donnée dans les médias !
 
La première publication, « Détection de Transit d’un occultateur au point intérieur de Lagrange(L1) [2]  d’une exoplanète. »
https://arxiv.org/pdf/1705.01285.pdf
Transit Detection of a “Starshade” at the Inner Lagrange Point of an Exoplanet
Grosso Modo, une civilisation avancée (ici dénommée curieusement « l’agence [3]») et disposant d’une technologie lui permettant d’intervenir dans son espace interplanétaire, installe, pour maintenir l’habilité de sa planète suite à l’évolution de son étoile sur la séquence principale, un occultateur qui viendra limiter l’afflux d’énergie.
On notera en particulier dans l’introduction la description du phénomène de runaway (changement fulgurant) consécutif à une augmentation de l’irradiation [4], provoquant l’augmentation de la température de surface et l’évaporation. L’eau sous forme gazeuse est en effet un gaz à effet de serre ! Elle crée une rétroaction positive sur le système du climat de la planète dans la mesure où l’augmentation de la vapeur d’eau (non pas les gouttelettes mais le gaz) conduit à des températures plus élevées, et vice versa. Walker, Hays et Kasting en 1981 proposèrent que les altérations liées à la température de l’eau et la précipitation des minéraux carbonates jouent un rôle négatif dans la rétroaction du climat, qui ajuste le taux atmosphérique de CO2 pour maintenir la température et provoque une altération à un rythme qui équilibre les dégazages volcaniques, permettant ainsi des températures de surface compatible avec l’eau liquide.
Cependant, ce « thermostat » planétaire a ses limites. Si l’irradiation augmente jusqu’à ses limites, le CO2 disparaitra éventuellement de l’atmosphère en provoquant une crise pour les plantes et sur vraiment toute vie autotrophique qui dépend du CO2 dans l’atmosphère comme source de carbone (Caldeira et Kasting 1992). Au-delà de ce point, l’accroissement de l’irradiance ne peut plus être compensée par la diminution du CO2 et les températures s’accroissent. Les modèles de climat prédisent une valeur asymptotique (maximum) pour les radiations infrarouges s’échappant de l’atmosphère d’une planète du type de la Terre en fonction de la température [5].
 
Les auteurs de la publication envisagent ici la création par l’agence d’un occultateur d’un ordre de grandeur tout à fait autre de ce que les amateurs de « géo engineering » terrestres aient pu envisagé (on notera au passage que la chose a été envisagée pour la Terre, ce qui a dû inspirer l’auteur et pose question) pour lutter contre le changement climatique et dont la durée de vie devrait s’échelonner sur quelques milliards d’années.
« L’agence » pourrait ainsi ressusciter une planète se trouvant dans la zone intérieure de la zone habitable qui n’aurait pas encore perdu toute son eau.
La détection d’une intelligence via ces manipulations de l’émission stellaire est une idée louable (par exemple les sphères de Dyson) et Arnold a montré en 2005 comment les transits d’artefacts non sphériques pourraient être identifiés par des variations observées dans les courbes de lumière de ces planètes. Pour des artéfacts beaucoup plus petits qu’un disque stellaire, les déviations seront plus prononcées durant l’entrée et la sortie. Korpela, Sallmen et Leystra Green (2015) examinèrent les courbes de lumière produites par des telescopes au point L2 d’une planète en transit tournant de façon synchrone autour d’une étoile de type M. La signature de la lumière réfléchie est trop faible pour être détectée par Kepler mais elle pourrait être détectée par le James Webb Space Telescope.
Un occultateur pourrait être un « nuage » de structures individuelles ou de particules qui diffusent ou absorbent la lumière de l’étoile incidente, mais conçu comme une simple structure continue.
Le facteur de réduction de l’irradiation nécessaire pour atteindre l’âge 0 sur la séquence principale (ZAMS : Zero Age Main Sequence)  est précisé en fonction de l’âge de l’étoile. Par exemple pour maintenir une irradiation d’une étoile ayant 12 milliards d’années, 70 % de la lumière de l’étoile doit-être occultée.
Donc un artéfact, placé près du point L1 d’une planète similaire à la Terre, pour moduler l’irradiation stellaire et maintenir un climat « habitable » malgré l’évolution stellaire ou pour déplacer une planète dans la zone habitable, pourrait être détecté par un transit photométrique ou spectroscopique. L’occultation mutuelle de la planète et de l’occultateur pendant un transit produira un maximum caractéristique dans la courbe de lumière au milieu du point de transit, tant que le paramètre d’impact est petit. Ces occultations seront probablement plus facilement détectables pour les planètes rocheuses terrestres ou les supers terres autour d’étoiles de type solaire.
 

 
Bon KIC 8462852 n’est pas une étoile de type G mais F3V, mais pourquoi ne pas extrapoler finalement ?
 
La deuxième publication, assez originale je dois le reconnaître, évoque la possibilité pour une intelligence extraterrestre d’utiliser le phénomène des transits et des occultations pour justement communiquer et constituer ainsi une sorte de « réseau du transit », non pas intestinal, mais astral pour connecter dans la zone galactique habitable les intelligences.
 
Je cite, dans le résumé :
Une ETI (Intelligence ExTraterrestre) « A » peut communiquer avec une ETI « B » si B est en train d’observer des planètes transitant dans le système de A, soit en construisant des structures (KIC 8462852 par exemple?)  pour produire des transits artificiels observables par B, ou d’émettre des signaux à B pendant les transits, avec une consommation d’ énergie significativement plus basse que les schémas de transmission électromagnétique typique.
Ceci peut produire un réseau de civilisations interconnectées, établissant le contact par l’observation des transits des autres. En faisant l’hypothèse que les civilisations qui se trouvent dans la zone galactique habitable (GHZ), l’auteur réalise des simulations selon la méthode de Monte Carlo de l’établissement et de la croissance de ce réseau, analyse ses propriétés dans le contexte de la théorie des graphes.
L’auteur met en évidence que seulement quelques civilisations sont correctement alignées pour communiquer via les transits. Cependant, le réseau véritable devrait être cumulatif, lorsque une connexion « poignée de mains » garantie une connexion dans le futur via des signaux électromagnétiques. Dans toutes les simulations, le réseau cumulatif connecte toute les civilisations ensemble dans un réseau complet. Si les civilisations partagent la connaissance de leur réseau de connexions, le réseau peut être pleinement complet sur des échelles de temps de l’ordre d’une centaine de milliers d’années. Une fois établi, ce réseau peut connecter deux civilisations soit directement, soit via des civilisations intermédiaires, avec un chemin beaucoup plus petit que les dimensions de la zone galactique.
 

 
https://arxiv.org/pdf/1707.03730.pdf
Exoplanet Transits as the Foundation of an Interstellar Communications Network.
Les transits des exoplanètes comme base d’un réseau de communication interstellaire.
 
Alors KIC 8462852, une installation pour maintenir une planète propice à la vie ou une tentative de communication ? Ou encore autre chose? A voir l’ à venir nous le dira très certainement. Je trouve toutes ces hypothèses assez cocasses dans la mesure où les extraterrestres pourraient bien communiquer, directement, en étant déjà sur Terre et en s’y étant installés. Il me semble que j’ai lu cela quelque part.
 
 
[0] Je pense que les auteurs nous ont toutefois fait un petit clin d’œil, ce qui pour une étoile « variable » est finalement dans le tempo.
 
[1] Shakespeare n’est pas loin. Une histoire de magicien en exil avec sa fille Miranda !
 

 
[2]
Points de Lagrange. Il y en a 5 concernant le couple Terre / soleil, points où les champs de gravité de deux corps en mouvement orbital fournissent exactement la force centripète requise pour que ce point de l’espace accompagne simultanément le mouvement orbital des deux corps. Comme il s’agit de L1 ici, on devrait parler plutôt de point de Euler.
A noter que ces points dessinent un réseau dans le système solaire. Des autoroutes pour nos vaisseaux mais peut-être aussi pour nos visiteurs, voir notamment ceci :
http://images.math.cnrs.fr/Theorie-du-controle-points-de.html?lang=fr
 
[3]CIA ? : Center for Interplanetary Adjustment, une agence du SSP ?
 
[4] A noter que la Terre est en bordure intérieure de la zone habitable dans le système solaire !
 
[5] La question du milieu interplanétaire et de son évolution suite à la course du soleil dans la galaxie est rarement abordée lorsqu’on évoque les histoires de réchauffement climatique. Pourtant la sonde Ulysse a justement mis en évidence et de façon tout à fait inattendue, des changements notables de ce milieu sous le flux constant de poussières, gaz et autres histoires magnétiques pénétrant dans notre banlieue. On peut alors parler de couple Soleil(héliosphère)/et son complémentaire, ce qui l’entoure. Voir à ce sujet l’excellent Solar Journey : The significance of our galactic environment for the heliosphere and earth de Priscilla C.Frisch. Selon vous, quel est l’importance de ces mécanismes dans les changements climatiques ?
Il n’est pas question ici de nier l’impact de l’homme sur la planète, ce serait absurde, mais bien plutôt, peut-être, de le caractériser à sa juste valeur.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irvingquester
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 52
Nombre de messages : 939
Inscription : 04/12/2011
Localisation :
Emploi :
Passions :
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Dim 23 Juil 2017, 02:55

Sujet fascinant. S'il s'agit d'ET, on pourrait imaginer la destruction d'une civilisation par une autre.

L'absence de symmétrie ainsi que les irrégularités des occurences, des durées et des intensités des "creux" sont très bizarres.

J'ai vraiment l'impression que nous assistons à des événements catastrophiques de très grande ampleur (d'origine probablement naturelle).

Quant à la piste des Maxi-Mégastructures d'origine ET a priori, cette piste me semble comme étant la moins plausible.

Une conf TED très intéressante (avec un sous-titrage en français)



Cordialement,

Julien

PS: Merci M51**2! pour vos posts plus qu'intéressants!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiko
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 42
Nombre de messages : 1450
Inscription : 10/04/2015
Localisation : Gironde
Emploi : -
Passions : JV + VTT + EDM (étrangetés du monde)
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: L'étoile KIC 8462852   Dim 23 Juil 2017, 23:08

Bonsoir

Très intéressantes toutes ces hypothèses ! Et il est vrai, même si la plus grande partie du cosmos nous est encore totalement inconnue, qu'à force d'éliminer les hypothèses dites naturelles, il nous faudra peut être nous rabattre un jour, sur celles faisant intervenir des civilisations extraterrestres.

Enfin même si on trouve des récurrences dans la façon dont s'harmonise notre univers, nos connaissances concernant tous ces phénomènes naturels, sont certainement loin d'être exhaustives. Comme si nous étions à l'orée du bois et qu'il nous restait énormément à découvrir, une fois les limites franchies...

Mais merci Irvin pour cette vidéo ! Effectivement, il n'y a pas mieux, concernant un ignorant comme moi, pour comprendre à quoi ici on a affaire. C'est clairement expliqué et exprimé ! Et on appréhende que plus facilement toutes ces incohérences auxquelles les astronomes se retrouvent depuis confrontées.



Merci aussi M51, vos posts sont toujours fantastiquement riches d'informations et d'enseignements (même si moi même j'y surnage souvent difficilement).

Et la première hypothèse que vous proposez est carrément séduisante. Protéger la planète, en occultant quelque peu son atmosphère, pour en prolonger sa durée de vie, ça parait plutôt crédible (si j'ai bien compris le principe). Ça fait partie de ces hypothèses, qui seraient assurément envisageables, vu qu'il viendra un moment, où il nous faudra déployer des trésors d'ingéniosité, pour ne serait ce que pouvoir habiter quelques temps de plus, sur notre bonne vieille Terre (surtout en considérant la vitesse à laquelle aujourd'hui on la dégrade).

Concernant votre seconde hypothèse (le clin d'oeil^^), l'utilisation d'un laser ne serait il pas plus approprié pour communiquer ?



PS: On plaisantait je me souviens sur l'abréviation employée (WTF) et en effet c'était voulu, ils avaient bien conscience du double sens. Enfin en même temps, ça aurait étonnant du contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'étoile KIC 8462852

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Astronomie et Astrophysique-