Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Sylvain Vella
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 42
Nombre de messages : 3162
Inscription : 06/05/2011
Localisation : France
Emploi : privé
Passions : Curiosité maladive
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Sam 07 Fév 2015, 14:45

Tout à fait d'accord sur la nature humaine , surtout si il y a de l'argent a se faire avec ces infos ...
Mais bon wait and see, on en saura plus dans quelques temps .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galactus
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 366
Inscription : 19/10/2014
Localisation : Charente
Emploi : -
Passions : -
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Sam 07 Fév 2015, 17:23

Bizarre ce regain de communication autour de Roswell depuis quelques années... Entre "Entretien avec l'Alien" et ce doc, nous avons affaire à du matériel qui semble conçu par des pros qui connaissent le sujet ovni et ET et utilise des éléments connus et assez pointus, tout en le mélangeant à de l’improbable facilement démontable. Une préparation progressive des esprits à une révélation officielle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jere0111
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 33
Nombre de messages : 99
Inscription : 26/12/2014
Localisation : Grenoble
Emploi : Chercheur
Passions : Ovnis
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Sam 07 Fév 2015, 18:21

@Galactus a écrit:
Bizarre ce regain de communication autour de Roswell depuis quelques années... Entre "Entretien avec l'Alien" et ce doc, nous avons affaire à du matériel qui semble conçu par des pros qui connaissent le sujet ovni et ET et utilise des éléments connus et assez pointus, tout en le mélangeant à de l’improbable facilement démontable. Une préparation progressive des esprits à une révélation officielle ?
Ou bien, encore une fois, une opération de désinformation. 

La signature: un mélange d'information vraies et fausses, dans des proportions 1/4, 3/4. 

Le résultat: le discrédit de toutes les informations vraies, soufflées par l'absurdité des informations fausses les plus aberrantes (un extraterrestre qui aime la glace à la fraise, WTF). 
A long terme, cela crée et instaure un climat délétère de moqueries et de ridicule pour tout ce qui se rapporte au sujet.

De plus, cela génère de nouveaux conflits dans les milieux ufologiques (les pros/les contres). Ce qui retarde l'avancée des ufologues, en termes de recherches et d'éducation du public. Ce qui permet au désinformateurs, à l'inverse, de gagner du temps et de retarder toute échéance de révélations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galactus
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 366
Inscription : 19/10/2014
Localisation : Charente
Emploi : -
Passions : -
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Sam 07 Fév 2015, 19:15

Oui mais étant donné le regard grand public vis à vis de l'événement Roswell, il n'était pas nécessaire d'en rajouter une couche. Cette annonce tapageuse, je ne crois pas une seconde à sa sincérité, par contre j'y vois une nouvelle étape dans la désinformation. Je pense qu'il existe différentes étapes entre la révélation de documents écrits et d'images. Là on monte d'un cran. On saupoudre tout ça de photos renforçant la crédibilité (des photos avec Eisenhower !) et de reproductions en 3D (qui finance tout ça ?). On renforce le background avec cette avocate en relation avec les services de renseignement de l'US Air Force... Ça pue l'opération de désinformation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paperclip
Très bonne participation
Très bonne participation




Masculin Age : 44
Nombre de messages : 181
Inscription : 11/04/2012
Localisation : Bretagne
Passions : Voyages, Sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Sam 07 Fév 2015, 20:01

J'ai vu les tarifs des tickets d'entree dans la salle mexicaine où sera montrée les diapos et l'affaire expliquée. Ca va de 3OO$ à 1500$ ! J'ai vu aussi les déclarations exalté de l'ufologue numéro 1 au mexique :https://www.youtube.com/watch?v=Z5T9dt3nRJw selon lesquelles, "ce sera un jour historique","il ne pensait pas vivre ça de son vivant" etc....C'est trop. Il y a un teasing monstre et un barnum se met en place. Je sais que les anglo-saxons transforment tout en argent et ils n'y voient rien de mal, mais quand même! Je suis allé en irlande cet automne et j'ai pus voir des paysages naturels magnifiques totalement gratuitement. Je me suis arreté à la "chaussé des géants" dans la partie anglaise de l'irlande et là c'était le cirque, les cars d'américains, les souvenirs à 20 euros, le parking à 18 euros, accès aux formations géologiques interdits sans payer...J'ai payé et franchement ça casse pas trois pattes à un canard. Tout est bon pour faire de l'argent, c'est dans la mentalité.

Dans ce genre de documents étranges, inopinéments arrivés dans les mains des ufologues, il n'y a jamais d'éléments d'identification. Pour des documents censés n'etre pas destinés à un public non autorisé il devrait y avoir un tas d'éléments établissant le contexte. Des visages, des grades, des numéros de matricules, des explications en amorce de film, ou en pied de photos, que sais-je. Comme dans le film de Santilly, il n'y avait rien d'identifiant. Il y eut un espoir avec le fil torsadé du téléphone mais en fait...non, fausse piste. Ici aussi avec ces diapos, il n'y a rien d'authentifiant. A l’ère de twitter ou facebook, plus besoin de vendre des places dans une salle pour faire connaitre ses travaux. Le propriétaire cherche surement à rentrer dans ses frais. Ça ressemble à l'exploitation d'un filon qui commence à se tarir avec la mort progressive des témoins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paperclip
Très bonne participation
Très bonne participation




Masculin Age : 44
Nombre de messages : 181
Inscription : 11/04/2012
Localisation : Bretagne
Passions : Voyages, Sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Mer 11 Fév 2015, 19:54


http://www.allmystery.de/themen/uf25902-212

Un plan extrait de la video d'Adam Dew, par une forumeur Allemand. C'est pas tres net mais la messe commence à etre dite. La ressemblance avec une momie hydrocephale exposé dans un musée ou dans un entrepot de musee sud américain, ce fait de plus en plus évidente. Sauf surprise la réputation de Carey, Schmitt, Bragalia pourrait etre tres mise à mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galactus
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 366
Inscription : 19/10/2014
Localisation : Charente
Emploi : -
Passions : -
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Mer 11 Fév 2015, 21:03

Ça sent la désinformation... Et quand on connait ses classiques, c'est-à-dire le parfait manuel de la désinformation de François Parmentier, on sait qu'une opération de désinformation survient pour contrer la diffusion publique d'éléments qui pourraient compromettre le secret entourant les ovnis & ET.

Donc à mon avis, il faut raisonner en négatif, par contraste, et la question à se poser, c'est : que s'est-il passé récemment pour justifier ce détournement de l'attention et un nouveau discrédit de l'Affaire Roswell, qui s'ajoute à la récente opération de communication amalgamant les avions U2 aux observations d'ovnis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krest13
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 353
Inscription : 04/06/2013
Localisation : PACA
Emploi : sans
Passions : Espace
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Jeu 12 Fév 2015, 19:05

Bonsoir,
[img][/img]
"C'est pas très net", c'est bien vrai, quant à la crédibilité de l'image, celle ci l'est, (ou ne l'est pas) tout autant :  Il s'agirait d'un corps retrouvé dans "l'affaire"de Ramstein. l'image est nette, mais la photo est elle crédible?
Cdt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre.B
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 4165
Inscription : 30/08/2008
Localisation : vendée,france
Emploi : electrotechnicien
Passions : lecture, musique, sciences et technologie,espace,photo
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Jeu 12 Fév 2015, 21:37

Salut,

Mouais.
Depuis que je suis entré dans le monde merveilleux des ovnis, il y a un adage qui s'est toujours vérifié avec ce genre d'annonce "qui va révolutionner le monde":

WAIT AND SEE !

P.S : Dernier en date : LA 3AF et son rapport SIGMA 1...et le 2 tellement super secret qu'il ne faut même pas en parler.... ba oui on ne sait jamais des-fois que cela soit trop révolutionnaire... çoço

Bref, je suis sceptique. km:ml*$

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck.b
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 45
Nombre de messages : 518
Inscription : 02/02/2011
Localisation : Région Parisienne
Emploi : Sans
Passions : Cinéma,guitarre basse, informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Jeu 12 Fév 2015, 21:57

@Krest13 a écrit:
Bonsoir,
" />
"C'est pas très net", c'est bien vrai, quant à la crédibilité de l'image, celle ci l'est, (ou ne l'est pas) tout autant :  Il s'agirait d'un corps retrouvé dans "l'affaire"de Ramstein. l'image est nette, mais la photo est elle crédible?
Cdt

Non la photo n'est pas crédible puisqu'il s'agit d'un mannequin fait par la société Shadow Mill productions pour les besoins d'un film (apparemment Roswell de 1994).
Hélas, on ne peut plus consulter la page de la compagnie où apparaissait le mannequin en question.

Ici, Paul Davids (acteur et producteur) qui pose avec un des mannequins en question (il y en a un autre derrière lui)



Les sites qui parlent de la supercherie (en anglais et en français)

http://theedgeofreality.proboards.com/thread/1190/caught-red-handed

http://www.abovetopsecret.com/forum/thread421311/pg1

http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Roswell_Penthouse/

http://projectavalon.net/forum4/showthread.php?13374-Roswell-Alien-Digital-Pictogram-Scan

Si la photo n'apparait pas à chaque fois telle quelle, on notera que lorsqu'elle l'est, avec les liens qui pointaient vers le site http://www.shadowmillproductions.com/monster_gallery.htm (mort depuis) hébergeant la photo, personne ne conteste, à l'époque, qu'il s'agisse bien de ladite photo.

On peut aisément en conclure qu'il s'agit donc bien d'un canular.

PS: Cette photo a été utilisé de nombreuses fois comme provenant du crash de roswell . Un petit passage par le moteur de recherche d'images inversé Tineye (à cette adresse https://www.tineye.com/ ) permet de retrouver plusieurs sites où cette photo apparait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krest13
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 353
Inscription : 04/06/2013
Localisation : PACA
Emploi : sans
Passions : Espace
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Ven 13 Fév 2015, 08:49

Bonjour Franck,

Voilà une démonstration comme je les aime, claire et bien documentée, merci. Cette photo traînait dans mes dossiers depuis pas mal de temps déjà. c'est pourquoi j'avais un doute sur son authenticité. (Mais, à mon avis, il ne s'agit pas de "l'ET de Roswell" présenté sur la vidéo diffusée à l'époque par TF1. J'ai encore cette vidéo, et la ressemblance n'est pas évidente. il y aurait bien eu un fake, mais il venait d'un autre faussaire)
Permettez moi de vous poser néanmoins une question : à votre avis, cela remet il la crédibilité de "l'affaire de Ramstein" en cause?

Brièvement : Ca s'est passé dans la nuit du 23 au 24 mai 1974, dans un col de montagne situé au nord-est de la base de l'Air Force installée à Ramstein, en Allemagne, au plus fort de la 'Guerre Froide'. Ceux qui ont été impliqués furent les hommes du 4ème Platoon, Compagnie Bravo, du Batallon B, 2ème Régiment de la 32ème Air Defense Command de l'armée des Etats-Unis. Ils se trouvaient à quelques kilomètres de Landstuhl - une montagne qu'Adolph Hitler avait fait ériger pour protéger son bunker et quartier général. Landstuhl était toujours opérationnel en 1974, relié par un trolley souterrain au Commandement Suprême des Forces Alliées en Europe (SHAPE), qui était installé sur la base de Ramstein.
Si cela vous intéresse, je peux poster la totalité du rapport. Après recoupements, il semble fiable, mais je cherche encore l'auteur de ce texte.
Pour en revenir à la photo, on retrouve ici la manière d'opérer des années passées. Dans une même histoire, il y a du vrai et du faux. Comme pour discréditer un sujet avéré, on y glisse un fake, dans le genre de cette photo. Bref,on "temporise" la vérité!

Cdt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krest13
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 353
Inscription : 04/06/2013
Localisation : PACA
Emploi : sans
Passions : Espace
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Ven 13 Fév 2015, 09:03

............en complément à ce que j'écrivais ci dessus.
Des photos extraites de la vidéo présentée par J. Pradel :  "L'ET de Roswell"

Cdt.[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galactus
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 366
Inscription : 19/10/2014
Localisation : Charente
Emploi : -
Passions : -
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Ven 13 Fév 2015, 10:49

Cette autopsie est une opération de désinformation, diffusée au moment où l'on remettait à Clinton un rapport sur l'incident de Rosswell qu'il réclamait avec insistance. Le but était de discréditer publiquement la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck.b
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 45
Nombre de messages : 518
Inscription : 02/02/2011
Localisation : Région Parisienne
Emploi : Sans
Passions : Cinéma,guitarre basse, informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Ven 13 Fév 2015, 12:44

@krest13

Bonjour,
Oui je veux bien lire le rapport.
Selon moi, une photo truquée ne remet pas en cause à elle seule la crédibilité d'une "affaire".
Au pire, elle discrédite celui qui l'utilise pour étayer sa thèse, et encore. L'erreur est humaine.
Disons qu'on ne peut difficilement prendre au sérieux un document qui s'appuie sur des faux.

Cela ne veut pas dire que si une personne (par ignorance ou par malveillance) s'appuie sur un ou plusieurs documents faux alors tous les travaux et recherches d'autres personnes plus sérieuses sont remis en question.

En l’occurrence, je ne peux pas prendre la photo postée pour un vrai et, à mes yeux, elle n'apporte rien aux affaires aux quelles on veut la relier (qu'il s'agisse de Roswell ou de Ramstein).

Pour en revenir à la photo, ce dont je parlais ne concerne pas la vidéo liée à Pradel mais à un téléfilm de 1994 avec Martin Sheen et Kyle Maclachlan entre autres.

Concernant le cas Roswell, je suis assez troublé et je pencherais plutôt pour un énorme enfumage (Guerre froide, nucléaire) que pour un crash d'ovni.
Mais comme je ne peux en être complétement sûr, le doute ne me permet pas de déduire qu'il n'y a jamais eu crash et ainsi clore le dossier.

J'ai bien peur que ce cas soit bien trop "pollué" pour savoir un jour toute la vérité sur cette affaire.
Je pourrais me contenter de l'explication ballon MOGUL, mais dans ce cas pourquoi avoir menti 2 fois avant cette révélation alors qu'un seul mensonge aurait été nécessaire.
OVNI, Ballon météo, ballon espion.. il y a un mensonge de trop. Mais lequel ?

Bref, j'ai bien peur qu'on doive laisser de coté Roswell, trop vieux, trop pollué, trop fantasmé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galactus
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 366
Inscription : 19/10/2014
Localisation : Charente
Emploi : -
Passions : -
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Ven 13 Fév 2015, 13:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krest13
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 353
Inscription : 04/06/2013
Localisation : PACA
Emploi : sans
Passions : Espace
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Ven 13 Fév 2015, 18:33

Bonsoir Frank,

Voici donc le texte comme je l'ai copié à l'époque et en photos, les matériels mis en oeuvre lors de cette affaire. je cite :

"Je devais vous présenter ce cas que j'avais oublié depuis des années. Je l'avais reçu au début des années 90. Si cette histoire est vraie, la personne qui me l'avait envoyée a couru de grands risques à l'époque. L'intérêt particulier de cette affaire, c'est que tous les noms sont donnés en clair, et il se peut qu'aujourd'hui certains lecteurs pourront faire les recoupements nécessaires.

Ca s'est passé dans la nuit du 23 au 24 mai 1974, dans un col de montagne situé au nord-est de la base de l'Air Force installée à Ramstein, en Allemagne, au plus fort de la 'Guerre Froide'. Ceux qui ont été impliqués furent les hommes du 4ème Platoon, Compagnie Bravo, du Batallon B, 2ème Régiment de la 32ème Air Defense Command de l'armée des Etats-Unis. Ils se trouvaient à quelques kilomètres de Landstuhl - une montagne que Adolph Hitler avait fait ériger pour protéger son bunker et quartier général. Landstuhl était toujours opérationnel en 1974, relié par un trolley souterrain au Commandement Suprême des Forces Alliées en Europe (SHAPE), qui était installé sur la base de Ramstein. Non loin de là se trouvait un bordel militaire allemand à plusieurs étages.

Le 1er Lieutenant Robert Cardeni de Long Beach, Californie, commandait le 4ème Platoon et le Capitaine Michael J. Shestak commandait la Compagnie Bravo.

Ces soldats étaient en service spécial parce que les Russes et les forces du Pacte de Varsovie ne cessaient de tester réciproquement leurs défenses aériennes. Les deux camps envoyaient fréquemment des avions dans l'espace aérien de l'autre pour voir comment les radars réagissaient, où ils étaient situés, et sur quelles fréquences ils opéraient. D'ordinaire les forces en présence se contentaient de s'impressionner mutuellement.

A présent une nouvelle mission était assignée à ces hommes, et celà supposait que les canons et les système anti-missiles Chaparral soient préparés au tir réel.

Cette nuit du 23 mai, deux emplacements de Missiles Chaparral avaient été déployés dans la vallée, non loin du bordel. Les sites de missiles étaient en liaison téléphonique avec un groupe d'observateurs sur le flanc de la montagne.

Vers minuit, le Lieutenant Cardeni ordonna aux équipes de charger les canons Vulcain de 20mm avec des obus au phosphore, des charges hautement explosives, et de se tenir en alerte.

Les canons Vulcain pouvaient tirer 2.000 coups à la minute, grâce à leurs six barillets, et se montrer efficaces jusqu'à 6.000 mètres.

Au nord du col, à la côte 1050 pieds, le Canon Vulcain était servi par Houston "Tex" Thomas, de Indio, Californie. "Tex" était un grand type de couleur, à l'allure joviale.

Environ 4 km au sud, les Canons Vulcain installés au milieu du col à la cote de 850 pieds étaient opérés par William Langdon, de West Seneca, NY, artilleur d'élite du 4ème Squad. Bill était de confession Quaker, et tout le monde se demandait pourquoi il n'avait pas prétexté de sa foi pour obtenir le statut d'objecteur de conscience.

Vers 12h45, le Lieutenant Cardeni avertit qu'une présence hostile avait été détectée, et ordonna que les artilleurs abattent tout appareil qui pourrait franchir le col. Il avait précisé qu'on ne craignait pas de descendre des forces alliées, parce qu'elles volaient en-dessous de 2.700 pieds, et tout autre objectif devait être abattu.

C'est alors que "Bill" Langdon a quitté son poste pour aller réveiller son chef, Aaron Yonts, de la Baie de San Francisco. Langdon refusait de tirer sur un objectif où pouvait se trouver une présence humaine.

Le Sgt. Yonts prit donc sa place devant le canon Vulcain. Ensuite, par radio, il confirma les ordres du Lt. Cardeni.



Il était environ 13h00, quand le Sgt. Yonts a confirmé qu'une forme s'approchait dans le col. Il décrivit un objet en forme d'éllipse applatie, avec des bords arrondis, mesurant environ 10 mètres de long, d'aspect brillant avec des reflets argentés. Il se déplaçait rapidement, et il était impossible d'évaluer sa vitesse parce qu'il avait l'air de chercher à se dissimuler en effectuant des zigzags.

En quelques secondes l'ordinateur du canon et le radar Doppler du Sgt. Yonts effectuèrent les calculs, pour se verrouiller sur l'intrus. Dès qu'il l'eut en visuel, le Sgt. Yonts commença à tirer quelques obus, puis des rafales de 110 charges chacune en direction du flanc de l'objet qui se trouvait sur son horizon.

Il s'attendait à voir les explosions à l'impact des charges au phosphore, puisque les trainées de ses obus montraient qu'il devait avoir atteint l'objet. Yonts raconta :"On aurait dit que les obus étaient absorbés ou qu'ils étaient vaporisés en explosant, à cause d'une sorte de champ de force." Il lui semblait que les obus pénètraient dans des tubes invisibles qui avaient pour rôle de contenir les détonations. De ce fait, il ne percevait que des explosions réduites, et non les éclairs de phosphore habituels. C'était un phénomène remarquable parce que les obus avaient une capacité mortelle dans un rayon de 35 mètres.

Le Sergent Yonts a pu observer "Tex" Thomas en train de tirer sur l'objet depuis sa position surélevée et il a remarqué que les munitions de Tex formaient des trainées vers l'objet mais le manquaient.

Pendant les tirs, sur le flanc de la montagne, le Sergent William McCracken, de Pittsburgh, Kansas, se trouvait à l'intérieur du poste de contrôle, devant la console de lancement de la batterie de missiles Chaparral.



Les servants la faisaient pivoter vers l'endroit dans la vallée indiqué par les observateurs sur la colline (l'opérateur ne pouvait voir de l'intérieur, à cause des reflets sur la bulle de Plexiglas). A ce stade, McCracken n'a rien vu sur son écran radar. Lorsque la batterie s'est trouvée dans la direction des 10 heures le Sgt. McCracken a vu un flash de lumière verte sur sa console et il a entendu le signal qui lui indiquait le verrouillage sur une signature infra-rouge. Après les réglages appropriés, le sergent a pressé le bouton de lancement et la flamme d'un propulseur a éclairé une des rampes du dispositif Chaparral.

Le missile a grimpé jusqu'à une altitude d'environ 900 pieds (l'altitude minimum opérationnelle du missile), il a localisé l'objet volant, l'a accompagné dans son vol, puis il l'a devancé en le serrant de près, et il a fait exploser sa charge explosive de 75 livres. (Le Chaparral avait été conçu pour abattre des avions pilotés, c'est pourquoi il se plaçait au devant de sa cible avant d'exploser, afin de tuer les pilotes et couper l'arrivée d'air des moteurs avions).

Les mitrailleurs et les observateurs postés sur les flancs opposés des montagnes, de même que les opérateurs des missiles dans la vallée, ainsi que d'autres personnes disséminées un peu partout, ont vu la cible commencer à osciller puis cesser d'avancer et finalement descendre vers le fond de la vallée en se balançant, ce qu'ils ont interprété comme une descente contrôlée.

Il fut ordonné aux servants des canons et des missiles de rapporter immédiatement leur matériel vers la base de Ramstein, ce qui était inhabituel, sans prendre le temps de ramasser leurs douilles. Il durent aussitôt rejoindre leurs quartiers, avec l'ordre de ne pas évoquer entre eux ces récents évènements. Il auraient une journée de permission le lendemain.

Alors qu'ils emportaient leurs matériels, ils ont vu des personnels de l'Air Force descendre dans la vallée pour sécuriser le site du crash (ou de l'atterrissage).

Comme on pouvait s'y attendre, les hommes ont échangé leurs avis sur ce qui s'était passé. Thomas était prêt à jurer qu'il avait descendu un MIG-25, le Sergent Yonts a soutenu que ce n'était pas du tout un avion, et le Sergent McCracken était du même avis.

Au moment même où ces faits se déroulaient en Allemagne, d'autres évènements se produisaient aux Etats-Unis. Le Major Mike Andrews, de Silver Spring, MD, venait de passer une semaine en alerte de routine sur la base Air Force de McGuire, dans le New Jersey, tandis que son C141 Starlifter était en service de maintenance, et subissait quotidiennement des vols de contrôles. Le major attendait un ordre de mission qui le conduirait, avec son équipage, vers une destination pour l'instant inconnue. C'était assez inhabituel, parce qu'un avion de transport comme le C141 n'est pas précisément un bombardier B52.



Vers 20h25 (8:25 PM EDT), 1h45 en Allemagne, l'attente du Major Andrews prit fin lorsqu'on lui tendit sa feuille de route. Ils décollèrent à 21h00 en direction Sud/Sud-Ouest. Vers 22h00, ils se posèrent sur la base Air Force d'Andrews, dans le Maryland. Ils furent accueillis par un Brigadier-général de l'Air Force et un civil d'une cinquantaine d'années qui portait un badge de la CIA.

Le Major Andrews eut peu de détails à connaître de sa mission; on lui annonça qu'il allait prochainement embarquer des personnels de l'Air Force qui venaient de Wright Patterson et de Nellis, et que ni lui ni son équipage ne devraient échanger le moindre mot avec eux pendant leur traversée vers l'Allemagne.


Peu après, 26 aviateurs de la base Air Force de Wright Patterson, Ohio, sont arrivés en portant de grandes cantines de matériels. Alors qu'ils embarquaient dans le C141, le Major Andrews a remarqué qu'ils avaient tous le grade de sergent, qu'ils portaient des bérets bleus, des ascots blancs, et qu'ils étaient armés, mais pas du calibre 45 automatique de service porté sous le bras; ils avaient des revolvers à crosse d'ivoire. Le Major Andrews apprit que des officiers avaient été envoyés directement en Allemagne dans un avion plus rapide. Environ une demie-heure plus tard, un jet est arrivé de Nellis, une base de l'Air Force située dans le Nevada, amenant 6 officiers qui seraient du voyage. Ils n'attendaient plus qu'un hélicoptère venant de la base de tests militaires de Aberdeen, dans le Maryland, qui amènerait les 3 derniers passagers.

Vers 23h00 (11 PM EDT), trois officiers du Laboratoire militaire d'Evaluation de Vulnérabilité de Alamogordo, au Nouveau Mexique, sont arrivés en hélicoptère de Aberdeen, Maryland. A 23h30, le Major Andrews a décollé, et bientôt il volait au-dessus de l'Atlantique, emportant cet étrange groupe de passengers vers l'Allemagne, sans connaître la raison de ce vol.

A 10h30, heure locale en Allemagne, le Major Andrews a posé son C141 Starlifter sur la base Air Force de Ramstein, à seulement une heure en voiture de la frontière belge. Les passagers ont été accueillis par une délégation d'officiers de haut rang, et parmi eux eux quelques généraux.

Les hommes de la Compagnie Bravo s'attendaient au jour de repos prévu, en ce vendredi 24 Mai 1974. Ils ont été un peu énervés d'être réveillés avant midi pour une séance de "debriefing".

Les soldats qui avaient pris une part active dans la mission, moins de 12 heures auparavant, furent reçus individuellement par les debriefeurs. La première séance fut conduite par les trois officiers du Laboratoire militaire d'Evaluation de Vulnérabilité de Alamogordo. Ils voulaient savoir jusqu'au moindre détail comment s'étaient déroulées chacune des phases de cette opération, quelles munitions avaient été utilisées, et connaître leurs estimations sur les dégats qu'elles avaient pu produire sur la cible.

Les séances de debriefing ont continué tout au long de la journée et le samedi matin, conduites par différents groupes d'officiers de l'Air Force. Les soldats s'entendirent répéter maintes et maintes fois : "Vous n'y étiez pas, il ne s'est rien passé, Et ne parlez jamais de cet incident à personne."

Les hommes furent avertis que s'ils racontaient à quiconque ce qu'ils avaient pu s'imaginer qu'il se fut produit ce jour-là, il leur serait impossible de retravailler pour le gouvernement, ni pour des contractants du gouvernement. Les menaces étaient lourdes de sous-entendus. On leur dit que par la suite, des années plus tard, des gens les approcheraient pour tester leur discrétion, et que s'ils enfreignaient la règle ce serait 'Dommage pour eux'. Puis on leur fit signer un serment de confidentialité, par lequel ils s'engageaient à ne jamais divulguer les détails de cet incident, et à nier qu'il se soit passé quoi que ce soit.

Pendant toute une semaine, les hommes de la Compagnie Bravo se sentirent nerveux et très mal à l'aise. Les soldats avaient remarqué qu'ils n'avaient reconnu aucun des officiers de l'Air Force qui les avaient debriefés, et ils se sont dit que, malgré leurs uniformes, ces gens ne s'étaient pas comportés comme des militaires. Ils avaient le sentiment d'avoir été interrogés par des civils portant des uniformes.

L'incident soulève bien des questions auxquelles il est difficile de répondre actuellement. Pourquoi les hommes avaient-ils été placés en alerte, dans ce pays, pendant une semaine et demie, alors qu'au même moment un équipage de C141 était maintenu en alerte dans le New Jersey pendant plus d'une semaine ?

Pourquoi l'objet n'avait-il pas été repéré par le radar de la tour de contrôle de l'Air force à Ramstein, ni par celui du lanceur de missiles Chaparral ? Etait-ce parce qu'ils utilisaient tous les deux des fréquences radio, alors que les Canons Vulcain disposaient d'un radar Doppler ?

Pourquoi l'Armée et l'Air Force auraient pris le risque de laisser un Mig identifier des emplacements défensifs stratégiques ?

Qu'est-ce qui pourrait avoir totalement grillé le récepteur IFF du missile Chaparral ? (Tous les avions de l'OTAN de l'époque, comme aujourd'hui, étaient équipés de radio transmetteurs qui émettent un signal spécifique sur une fréquence précise. Les autres avions alliés et les emplacements défensifs sont pourvus de récepteurs IFF (Identification Ami/Ennemi) qui stoppent les mécanismes de mise à feu sur les canons ou les missiles et les empêchent de s'autodétruire).

Pourquoi les soldats de la Compagnie Bravo ont-ils constaté, quand ils ont retrouvé leurs matériels quelques jours plus tard, que tous leurs systèmes d'armement avaient été nettoyés ? Les Canons du Sergent Yonts et le Vulcain de Tex Thomas avaient été entièrement rénovés, et tous les barillets remplacés, de sorte que personne n'aurait pu dire qu'ils avaient été utilisés. Le système Chaparral du Sgt McCracken avait été remis en ordre, et l'IFF brulé avait également été remplacé.

L'explication officielle de cet incident fut celle d'un test de fonctionnement sur les équipements de mise à feu. Mais pourquoi s'était-on servi de munitions réelles pour une simple démonstration ? Pourquoi des munitions réelles et des vrais missiles auraient été utilisés près d'une zone peuplée de civils ?

Pourquoi le seul officier présent sur les lieux était un premier lieutenant ? Il est évident qu'un premier lieutenant n'a pas l'autorité d'ordonner un tir réel en temps de paix.

Pourquoi le chaîne de commandement militaire a-t-elle été court-circuitée, et qui a donné l'ordre de feu au Lieutenant Cardeni ?

Les réponses se trouvent peut-être dans cette après-midi du samedi 25 mai. Il avait été demandé au Major Andrews et à son équipage de se présenter au rapport près de leur avion, qui se trouvait parqué à l'écart sur la base aérienne.

Le Major Andrews avait été choqué de constater qu'un ensemble de supports métalliques avait été érigé sur les ailes et le fuselage de son Starlifter, et qu'on y avait fixé quelquechose d'assez grand, en forme d'éllipse. Cette chose avait été recouverte d'une toile goudronnée de couleur vert olive, maintenue par des cordages qui dépassaient de chaque côté. Les aviateurs qui attendaient de retourner aux Etats-Unis étaient déjà à bord.

Mike Andrews a remarqué, au moment où ils se préparait à décoller, qu'il ne disposait que d'une réserve minimale de carburant, à cause de la surcharge installée sur son avion. Un engin de tractage, appellé une "mule" a tiré l'avion vers la piste, le plaçant dans l'axe de décollage; il était encadré de véhicules avec leurs lampes rouges clignotantes, remplis de policiers en armes.

Après qu'il ait été autorisé à décoller, la toile goudronnée fut retirée et le Major Andrews lança son avion sur la piste. A cause de la surchage importante, la réserve de carburant s'épuisait rapidement. Dès qu'il eut atteint son altitude de croisière, un KC-135 se présenta pour remplir les réservoirs du C141.

Les ordres du Major Andrews lui interdisaient de se poser avant d'avoir atteint la base Air Force de Wright Patterson dans l'Ohio, et il lui était indiqué que des remplissages avaient été organisés au-dessus de l'Atlantique.

Il faisait nuit dans l'Ohio quand le Major Andrews a déposé les aviateurs - à l'exception de 4 personnages qui étaient armés de fusils M16 en plus de leurs pistolets. Les pilotes et l'équipage du C141 n'ont pas été autorisés à débarquer, et ils n'ont pas refait le plein.

Après avoir redécollé avec un minimum de carburant, ils ont à nouveau retrouvé en altitude un autre KC135 puis ils se sont dirigés vers Nellis Air Force Base, Nevada. L'équipage ne fut pas davantage autorisé à débarquer pendant que leur chargement était démonté puis emporté sous une nouvelle bâche.


De retour à la base Air Force de McGuire, le Major Andrews et son équipage furent debriefés par un Colonel de l'Air force, qui les informa qu'ils avaient participé à une mission hautement classifiée, dont ils ne devraient jamais parler à personne.

Ils ont gardé le silence pendant dix-huit ans, de même que les soldats de la Compagnie Bravo. (http://exopolitics.blogspot.com/)

RevyUK résume les avis qui s'expriment ensuite sur OM : "Ca se lit bien, il faut maintenant essayer de retrouver quelques uns des noms."

On aura noté qu'il n'est nulle part mention de corps récupérés, à moins qu'ils aient été rapatriés sur un autre vol. SexyMoon présente sa théorie sur OM : "C'était à mon avis un test de nos forces pour défendre la Terre d'une invasion alien. Ceux qui ont conduit l'opération SAVAIENT que les 'ennemis' allaient franchir le col. C'était, pour moi, un engin expérimental, rétro conçu, ou récupéré d'un crash précédent. Il devait s'agir de tester nos défenses. C'était la mentalité des militaires de l'époque." Mais Sexymon n'explique pas pourquoi l'expérience devait se passer en territoire étranger, et il ne justifie pas le besoin d'une aussi laborieuse opération de récupération et de transfert de l'épave vers les Etats-Unis".[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck.b
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 45
Nombre de messages : 518
Inscription : 02/02/2011
Localisation : Région Parisienne
Emploi : Sans
Passions : Cinéma,guitarre basse, informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Ven 13 Fév 2015, 19:19

@krest13

Merci pour le texte, fort intéressant.
Difficile de se faire une idée précise quand autant d'informations sont sciemment cachées.
Je ne sais pas pourquoi, mais ce cas me rappelle celui de Kecksburg, même s'il est très éloigné.

Il n'y a pas vraiment de rapport si ce n'est la présence de militaires (supposée), la récupération  d'un appareil (satellite Soviétique ou autre) et des menaces (supposées aussi).
Je dirais supposées puisque concernant Kecksburg la moitié de la ville prétend que l'autre moitié de la ville ment (pas de militaires, pas d'appareil, pas de menaces).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krest13
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 353
Inscription : 04/06/2013
Localisation : PACA
Emploi : sans
Passions : Espace
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Sam 14 Fév 2015, 12:39

Bonjour,

"Je ne sais pas pourquoi, mais ce cas me rappelle celui de Kecksburg, même s'il est très éloigné".

C'est vrai, beaucoup de similitudes, c'était en 1965, je crois. La ville aurait même érigé un monument en forme de champignon à l'entrée du village, en guise de souvenir...ou bien pour attirer les badauds!
Mais là encore, les avis divergent. 50/50... un bon score!

Cdt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvain Vella
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 42
Nombre de messages : 3162
Inscription : 06/05/2011
Localisation : France
Emploi : privé
Passions : Curiosité maladive
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Sam 14 Fév 2015, 12:41

@Krest13 a écrit:
Bonjour,

"Je ne sais pas pourquoi, mais ce cas me rappelle celui de Kecksburg, même s'il est très éloigné".

C'est vrai, beaucoup de similitudes, c'était en 1965, je crois. La ville aurait même érigé un monument en forme de champignon à l'entrée du village, en guise de souvenir...ou bien pour attirer les badauds!
Mais là encore, les avis divergent. 50/50... un bon score!

Cdt
Oui effectivement j'avais vu un documentaire sur ce cas , ou les gens du village était réuni pour en débattre, c'était moitié/moitié même jusqu'à semer la discorde dans des familles .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noir
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 30
Nombre de messages : 60
Inscription : 14/02/2015
Localisation : Nantes
Emploi : Elagage
Passions : Géopolitique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Sam 14 Fév 2015, 18:40

Salut, à priori, selon hastur qui gère le blog Dark ride, une parti des infos aurait déjà fuitées :

http://dark-ride.org/?p=6333

Voila même si je suis pas sur du tout de la valeurs de cette infos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galactus
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 366
Inscription : 19/10/2014
Localisation : Charente
Emploi : -
Passions : -
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Sam 14 Fév 2015, 19:22

Heu... (Jouet vendu dans les K-Mart).



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noir
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 30
Nombre de messages : 60
Inscription : 14/02/2015
Localisation : Nantes
Emploi : Elagage
Passions : Géopolitique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Sam 14 Fév 2015, 19:35

Ok ça m’étonne pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyèdre57
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 4942
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Dim 15 Fév 2015, 13:29

Ne focalisons pas notre attentions sur cette énième tentative de divulgation sur Roswell, c'est un attrape-gogos, patientez jusqu'au mois de mai, vous allez vite déchanter croyez-moi... Regardons plutôt à qui profite le crime, pensez à l'alien de Steven Greer, c'est du même acabit...

Il y a d'autres choses plus importantes à traiter...

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/
Paperclip
Très bonne participation
Très bonne participation




Masculin Age : 44
Nombre de messages : 181
Inscription : 11/04/2012
Localisation : Bretagne
Passions : Voyages, Sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Dim 15 Fév 2015, 14:43

@Polyèdre57 a écrit:
Ne focalisons pas notre attentions sur cette énième tentative de divulgation sur Roswell, c'est un attrape-gogos, patientez jusqu'au mois de mai, vous allez vite déchanter croyez-moi... Regardons plutôt à qui profite le crime, pensez à l'alien de Steven Greer, c'est du même acabit...

Et donc?....A qui profite ce crime? As tu des infos?

Carey, Schmitt et Bragalia ne sont pas des lapins de 3 semaines, ils étaient sur Roswell, quand d'autres étaient encore au collège, voire la maternelle. Comment sont-ils arrivés dans cette galère est une vraie question, comme disait quelqu' un ici, rappelons nous de Richard Doty. Même les histoires d'intox sont intéressantes à mon avis dans ce qu'elles nous disent des forces obscures en présence. Mais évidemment il s'agit de s'intéresser à l'ufologie dans toutes ses facettes et de voir plus loin que le bout de son nez.

Citation :
Il y a d'autres choses plus importantes à traiter...

@+

Et tu les traites comment à titre personnel sans être indiscret?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paperclip
Très bonne participation
Très bonne participation




Masculin Age : 44
Nombre de messages : 181
Inscription : 11/04/2012
Localisation : Bretagne
Passions : Voyages, Sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)   Dim 22 Fév 2015, 20:19

Une reponse d'Anthony Bragaglia sur les reproches qui sont fait.

http://www.kevinrandle.blogspot.fr/2015/02/the-roswell-slides-update-by-tony.html

et une traduction façon google : https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fwww.kevinrandle.blogspot.fr%2F2015%2F02%2Fthe-roswell-slides-update-by-tony.html&edit-text=&act=url

Il estime qu'on ne peut juger sur des photos floues, les originales seraient plus surprenantes. Il refute l'idee de momies hydrocephales par ces details qui sont visibles sur les photos originales. A Bragaglia parle des fuites orchestrees par Nick Redfern il y a 3 ans, ce qui a conduit a un harcelement des enqueteurs debouchant sur une plainte au FBI, etc....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les "diapositives de Roswell" (Roswell slides)
» Un pompier de Roswell avoue — c’était une soucoupe volante
» La pierre de Roswell une rumeur ?
» Roswell
» Roswell crash clip Que pensez-vous de ce film?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Mises en garde, ovni canulars et spéculations :: Les dérives de l'ufologie-