Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
halika
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Féminin Age : 61
Nombre de messages : 289
Inscription : 22/10/2010
Localisation : Ile de La réunion
Emploi : retraitée
Passions : 974, astronomie, baleines, mer, nature, video HD, informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Sam 28 Fév 2015, 17:11

L'hypothèse OVNI plane sur les centrales
Source Paris Match 26 fevrier 2015
de: David Ramasseul
@DavidRamasseul




Des drones ont survolé Paris deux nuits consécutives, planant au-dessus de zones sensibles ou touristiques dont la Tour Eiffel, les Invalides et l'ambassade américaine. Le 20 janvier dernier, un autre engin avait été aperçu au dessus de l'Elysée. Cette mini vague de drones sur la capitale survient après celle plus inquiétante de survols du parc nucléaire français par des appareils non identifiés. Alors qu'aucun responsable de ces intrusions n'a été interpellé, certains témoignages concernant le survol des centrales nucléaires de ces derniers mois laissent entrevoir une toute autre histoire : et si ces drones avaient une origine beaucoup plus énigmatique 

En quatre mois, les deux tiers des 19 centrales nucléaires françaises ont été survolés à une ou à plusieurs reprises. Et les centrales ne sont pas les seules visées par ces inquiétantes tournées d'inspection aériennes: dans la nuit du 26 et 27 janvier, le site militaire de l'île Longue, dans la rade de Brest, où sont abrités les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins français a aussi été visité.
Dans la seule soirée du 31 octobre 2014, pas moins de six sites ont été visités entre 18 heures et 22 heures : les centrales de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher), Dampierre en Burly (Loiret), Belleville-sur-Loire (Cher), Fessenheim (Haut-Rhin), Flamanville (Manche) et Penly (Seine-Maritime).

Une telle simultanéité sur une vaste étendue de territoire suppose une organisation et une logistique sans faille, guère à la portée d'une bande de plaisantins équipée de drones vendus dans le commerce.

«Le survol des centrales nucléaires est interdit dans un périmètre de cinq kilomètres et de 1.000 mètres d'altitude autour des sites. L'espace aérien au-dessus des centrales nucléaires est surveillé par l'armée de l'air, dans le cadre d'un protocole avec EDF», rappelle l'AFP.

Pourtant, après trois mois de survols qui remettent en cause la sécurité du parc nucléaire français, aucune arrestation n'a été effectuée, aucun drone n'a été abattu et aucune piste sérieuse n'est envisagée, du moins publiquement. On ignore même quels types d'appareils sont utilisés : «Les témoignages de gendarmes recueillis sur le site de Crès-Malville parlent de survols dans des conditions météo de vents de 70 km/h et avec de la pluie. On a des hélicoptères à Golfech qui suivent pendant 9 km ces drones. On a un drone qui circule entre Flamanville et la Hague sur 18 km. La thèse des petits drones que l’on pilote le nez sur la clôture ne tient pas» résume pour Science et Avenir Yannick Rousselet, en charge de la campagne sur le nucléaire chez Greenpeace.

"L’armée se trouve confrontée à une stratégie soutenue par une technologie 'exogène'"

Pour l'instant, les drones qui survolent les centrales françaises sont donc au sens le plus littéral du terme des OVNIS, des Objets Volants Non Identifiés. De fait, la communauté française des spécialistes des OVNIS n'a pas tardé à s'emparer du sujet : l'ufologue Claude Levat a écrit le 6 décembre une «lettre ouverte au ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian» qu'il interpelle en ces termes :

«L’armée se trouve confrontée à une stratégie soutenue par une technologie "exogène". La même méthodologie peut nous faire craindre une poursuite aggravée de ces manifestations avec démonstrations ostensibles vis à vis d’un public non "préparé". En conséquence en tant que citoyens concernés par la défense du territoire, nous avons l’honneur de vous demander votre opinion concernant cette question.»

Une technologie «exogène», autrement dit non terrestre sous-entend Claude Lavat...

Le Geipan (groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés), l'organisme officiel dépendant du CNES en charge de l'étude des PANS (Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés, la terminologie scientifique désormais en vigueur pour désigner les OVNIs) a aussi été saisi par l'ufologue Jacky Kozan, de l'association «l'Académie d'ufologie» : «Vous avez certainement pris connaissance par les média nationaux et étrangers du fait que nos installations nucléaires civiles et militaires sont depuis plusieurs semaines survolées par des “engins non identifiés”. Ces nouvelles ont été confirmées fin octobre 2014 par un directeur national d’EDF s’exprimant sur les chaînes de télévision, en utilisant l’expression “engins volants non identifiés”. En conséquence et sans information provenant du GEIPAN, nous vous demandons de nous faire connaître les résultats d’une enquête qui a certainement été diligentée par le GEIPAN.»

Contrairement au ministère de la Défense, Xavier Passot, responsable du GEIPAN nommé en 2011 n'a pas tardé à répondre :
«Pour votre information, le GEIPAN n’a pas été sollicité sur cette affaire récente de survol de centrales nucléaires. (…) Le GEIPAN, qui n’a été sollicité ni par EDF, ni par la gendarmerie, ni par aucun témoin sur cette affaire, n’a aucune activité sur ce sujet, si ce n’est la veille sur les informations de la presse. Et vous savez que nous n’avons pas mission d’aller chercher des observations inexpliquées. Nous sommes bien sûr très curieux de l’origine précise de ces engins volants, mais étant donné le lourd dispositif déjà déployé par la gendarmerie sur le sujet, l’apport du GEIPAN sur cette affaire serait bien maigre.»

Interrogé sur France Culture à propos de ces survols, Xavier Passot confirme mais laisse transparaître quelques doutes sur la version officielle : «Je n'ai pas reçu personnellement de témoignages. Tous les témoins de ces survols sont des employés des centrales nucléaires. Mais je sais qu'une personne a vu quelque chose près de Golfech et a contacté les gendarmes. L'observation a été classée drone (…) Je ne sais même pas sur quels critères tous ces objets ont été identifiés comme des drones. J'espère que c'est sur de bons critères mais je n'en suis pas absolument certain.»

"Nous savons qu’un témoin a déposé à la gendarmerie un témoignage d’observation à Sistel"


Xavier Passot évoque aussi dans sa réponse à Jacky Kozan cette observation d'un PAN près de la centrale de Golfech, le jour d'un survol de drone, le 30 novembre 2014 : «Nous savons toutefois par les forums qu’un témoin a déposé à la gendarmerie un témoignage d’observation à Sistel. Comme d’autres témoins ont observé un drone survolant la centrale de Golfech ce jour-là, ce témoignage a rejoint le dossier de l’enquête judiciaire en cours sur le survol des centrales nucléaires par des drones.»

Ce témoignage, publié sur le forum Mystères des Ovnis est le seul à notre connaissance dans lequel un témoin extérieur à EDF corrobore le survol d'une centrale nucléaire et fournit une description précise de l'objet impliqué, à supposer qu'il s'agit du même objet que celui signalé par la direction de la centrale. Or, le récit du témoin, Marc T., ajoute encore au trouble concernant la nature exacte de cet engin volant:

«Observation du 30 Octobre 2014, entre 20h50 et 21h00. La maison où je me trouvais se situe en hauteur, sur l'un des coteaux de la commune... Avec une vue dégagée sur la Centrale de Golfech. (…)
On ne voyait qu'un gros point lumineux de couleur blanche (sans couleur) à l'horizon direction Nord Est vers Donzac (au dessus de Donzac pour être plus précis). A environs 4 à 5 kilomètres de nous et à une altitude de 200 m environ (pas beaucoup plus haut que les tours de la centrale elle-même). (…)
Puis il a commencé à bouger lentement à très faible vitesse. Tout en pivotant sur lui-même comme pour amorcer un virage. A ce moment là, j'ai pu voir aux jumelles (et mon ami à l’œil nu) une seconde lumière de type flash. Comme un stroboscope. (...)
Puis, il a commencé à se déplacer de plus en plus vite, à la vitesse d'un petit avion de type Cessna. Il se dirige maintenant plus vers St Loup, pour ensuite effectuer un virage assez serré se dirigeant alors dans notre direction. A mesure qu'il s'est rapproché de nous, j'ai pu voir aux jumelles un point rouge assez distinctement, assez brillant lui aussi. (…)

A environ 300 m de nous, de face, toujours avec son gros spot blanc, il reste presque immobile environ 15 à 20 secondes. J'ai alors eu le temps, mon ami aussi, de voir sa forme de face. C'est à ce moment là qu'il est le plus prêt de nous. Il a alors une forme "d'avion". Il ne faisait aucun bruit... rien du tout. On pouvait entendre la moissonneuse-batteuse sur le coteau d'à côté (à notre droite) mais rien pour cet objet. J'ai donc pu voir deux ailes. Son envergure faisait bien 6 à 7 m.



"J'ai observé un ovni triangulaire, noir mat avec trois lumières clignotante"



(…) Toujours aux jumelles, maintenant à 500 m de moi, mais cette fois de profil, j'ai été très surpris car j'avais beau le suivre (il n'avançait pas très vite) je n'arrivais pas à lui donner une forme précise. J'avais bien vu ces ailes juste avant, mais cette fois pratiquement de profil, je ne voyais pas bien les contours de l'objet. Ça faisait un peu l'effet d'un mirage dans le dessert.»

Résumons : un gros objet de six à sept mètres d'envergure, des lumières clignotantes, une forme floue «comme un mirage», une vitesse variable allant du sur-place à celle d'un avion de tourisme, aucun bruit, des «flashs stroboscopiques» que le témoin a interprété comme les flashs d'un appareil photographique... Il est clair que ce type de «drone» ne se trouve pas au supermarché du coin. Ci-dessous, une reconstitution de l'objet vu par les témoins :







Mais il y a plus étonnant encore. Le témoin a rapporté son observation aux gendarmes qui lui auraient confié avoir eux aussi vu quelque chose : «En discutant avec les gendarmes qui ont été très à l'écoute, ils m’ont dit avoir vu plus tard dans la soirée vers 21h50, près de l'un des ponts de la Garonne (…), quelque chose d’encore plus gros, bien plus imposant, presque comme un avion de ligne mais de forme carrée...»

Ce n’est pas la première fois que la centrale de Golfech est survolée par un engin mystérieux. En 2010, deux employés de la centrale ont observé et filmé un objet pour le moins insolite si l’on en croit cette description qui figure dans une enquête réalisée par l’ufologue Christophe Albiero: «Cela s'est déroulé le 6 octobre 2010 entre 20h15 et 20h17 à la centrale nucléaire de Golfech, à quelques mètres du bâtiment de sécurité du site. Il faisait très beau, le ciel est très clair, pas de vent, pas de nuages, visibilité parfaite, pas d'arbres vue complètement dégagée. J'ai observé un ovni triangulaire, noir mat avec trois lumières clignotantes blanches à chaque extrémité, et une rouge clignotante au centre. L'objet volait à basse altitude, j'ai pu le voir de très près. Il était assez grand et se déplaçait très lentement. J'ai pu le suivre a pied en marchant parallèlement à sa trajectoire. A un moment donné je me suis retrouvé pratiquement sous l'objet.



"L’objet est donc passé très près des deux réacteurs nucléaire"



Celui-ci ne faisait aucun bruit (moteur, sifflement etc), il n'y avait pas de souffle, pas d’odeur. L'objet a continué sa route en silence puis à environ trente mètres de moi sur ma gauche, il a pivoté sur sa droite puis est parti toujours lentement en prenant de l'altitude se dirigeant vers une colline. (…)

Je travaille à la centrale nucléaire de Golfech. L’objet était si bas que pour nous il n'était pas au dessus de la centrale mais bien à l'intérieur aussi haut que les cheminées de la centrale d’environ 150/200 m. L’objet est donc passé très près des deux réacteurs nucléaire. Il a survolé l'allée centrale, le bâtiment sécurité du site sans déclencher d'alarme à notre grand étonnement.»

Les deux témoins, Pascal et Sofiane, âgés de 44 et 20 ans à l’époque, ont contacté le GEIPAN mais ils sont en désaccord complet avec la conclusion assez lapidaire du rapport de l’organisme public: «Observation probable d’un avion».

Les OVNIS et les centrales nucléaires semblent entretenir un rapport complexe depuis des décennies en France et dans le monde. Au point d’inquiéter les autorités responsables ? Peut-être, du moins si l’on en croit cet article du Canard Enchaîné consacré à une affaire de piratage informatique mené à l’encontre d’un militant de Greenpeace paru le 8 avril 2009.




L’hebdomadaire révèle que des enquêteurs du groupe Geos, chargés d’un audit de la sécurité de la tour EDF de La Défense «ont mis la main sur un rapport confidentiel de 260 pages consacré aux… extraterrestres.» 
Que penser enfin de cette confidence de Pascal Pezzani, directeur de la centrale nucléaire du Blayais, elle aussi survolée le 13 octobre dernier ?

Lors de la «présentation des résultats 2014 et des perspectives de la centrale nucléaire» Pascal Pezzani, rapporte «Sud-Ouest» a «minimisé» les problèmes de sécurité:  «Ici, on n'a pas vu de drone. On a vu un ovni et il n'y a eu aucun impact sur la sûreté de nos sites.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline
Coordinatrice d'enquête
Coordinatrice d'enquête
avatar



Féminin Age : 67
Nombre de messages : 6140
Inscription : 10/08/2012
Localisation : Bretagne
Emploi : ************
Passions : Découvrir, étudier et comprendre
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Ven 06 Mar 2015, 11:48

Vols de drone au-dessus de la centrale nucléaire de Saint-Alban en Isère
Par AFP | AFP – il y a 4 minutes 50 secondes

  • [url=https://www.facebook.com/sharer.php?u=https%3A%2F%2Ffr.news.yahoo.com%2Fvols-drone-au-dessus-centrale-nucl%C3%A9aire-saint-alban-103826332.html&t=Vols de drone au-dessus de la centrale nucl%C3%A9aire de Saint-Alban en Is%C3%A8re - Yahoo Actualit%C3%A9s France][/url]





  • AFP/AFP/Archives - La centrale nucléaire de Saint-Alban (Isère), le 28 août 1992


La centrale nucléaire de Saint-Alban (Isère) a été survolée par un ou plusieurs drones, jeudi soir, a-t-on appris auprès de la gendarmerie et du parquet de Vienne, confirmant une information du Dauphiné Libéré.
Un premier survol a eu lieu vers 21H00 et trois autres entre 22H00 et 23H00. Un hélicoptère de la gendarmerie a été dépêché sur place pour tenter d'intercepter le drone ou son pilote, sans succès.
La brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Vienne et de la brigade des transports aériens ont été saisis de l'enquête.
Il n'y a "aucun élément permettant d'orienter les recherches en l'état", a indiqué à l'AFP Matthieu Bourrette, procureur de la République à Vienne.
La centrale de Saint-Alban avait déjà été survolée par un drone début novembre 2014. La direction de la centrale avait déposé plainte.

_______________________________________
Le plan du forum ► ICI
Carte Google maps des témoignages du forum de 2013 à 2016 ► ICI
Votre région ► ICI
Règlement du forum  ►ICI 


Dernière édition par Loreline le Ven 06 Mar 2015, 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
wacapou
Analyste Observations
Analyste Observations
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 4394
Inscription : 07/08/2012
Localisation : Nantes
Emploi : retraité
Passions : informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Ven 06 Mar 2015, 14:52

Fourni par stagef

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/la-centrale-de-saint-alban-a-nouveau-survolee-par-des-drones-8575101.html



[size=32]Drones : la centrale nucléaire de Saint-Alban à nouveau survolée[/size]
Edité par C.S. avec AFP
le 06 mars 2015 à 12h40

 
Faits divers Jeudi soir, la centrale nucléaire de Saint-Alban, dans l'Isère, a été survolée par un ou plusieurs drones. C'est la deuxième fois depuis novembre.
Le bal des drones continue. Jeudi soir, la centrale nucléaire de Saint-Alban, dans l'Isère, a été survolée par un ou plusieurs de ces engins volants. Un premier survol a eu lieu vers 21h et trois autres entre 22h et 23h. Un hélicoptère de la gendarmerie a été dépêché sur place pour tenter d'intercepter le drone ou son pilote, sans succès. La brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Vienne et de la brigade des transports aériens ont été saisis de l'enquête.
Mais le dossier est particulièrement difficile. Il n'y a "aucun élément permettant d'orienter les recherches en l'état", a indiqué Matthieu Bourrette, procureur de la République à Vienne.
La centrale de Saint-Alban avait déjà été survolée par un drone début novembre 2014. La direction de la centrale avait déposé plainte. Le mystère de ces drones, contre lesquels il semble difficile de lutter, reste entier.
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stagef
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 178
Inscription : 07/09/2008
Localisation : mauguio
Passions : internet
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Ven 06 Mar 2015, 16:11

Bonjour,
il y a aussi cet article

http://www.ledauphine.com/isere-nord/2015/03/06/la-centrale-nucleaire-survolee-par-des-drones#commenter

Plusieurs drones ont survolé la centrale nucléaire de Saint-Maurice/Saint-Alban ce jeudi soir, plusieurs observations ont été effectuées notamment par des gendarmes.

Le premier survol, à faible altitude, est intervenu vers 21 h 15, lorsque deux drones sont entrés dans l'aire protégée de la centrale avant de disparaitre, l'un en direction de Chavanay (Loire), le second se dirigeant vers Roussillon.

Deux heures plus tard, deux autres drones ont été obervés dans le ciel de la centrale nucléaire.

Une enquête a été ouverte, l'hélicoptère de la section de la gendarmerie de Bron, a été engagé sur les lieux. Selon nos informations, les appareils étaient équipés de lumières clignotantes rouges et vertes. Cependant, les "pilotes de drone" n'ont pas été retrouvés.

Pour mémoire, cette centrale, tout comme celle de Creys-Malville, a été survolée a plusieurs reprises l'automne dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline
Coordinatrice d'enquête
Coordinatrice d'enquête
avatar



Féminin Age : 67
Nombre de messages : 6140
Inscription : 10/08/2012
Localisation : Bretagne
Emploi : ************
Passions : Découvrir, étudier et comprendre
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Sam 07 Mar 2015, 08:19

Paris : quatre journalistes allemands interpellés alors qu'ils s'apprêtaient à faire voler un drone

Ils souhaitaient illustrer un reportage sur le phénomène des drones en France quand ils ont été interceptés par les pocliers vendredi. 


Bonjour
Les journalistes ne peuvent-ils pas demander une autorisation de survol en bonne et due forme ?
***********************
Un drone vole au desuss de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), près de Paris, le 27 février 205. (DOMINIQUE FAGET / AFP) Par Francetv info

Mis à jour le 06/03/2015 | 21:05 , publié le 06/03/2015 | 20:50

Face à la multiplication de survols de Paris par des drones, les autorités sont sur les dents. Quatre journalistes allemands ont été interpellés, dans la capitale, à proximité de la porte de la Villette, vendredi 6 mars, rapporte France Info. Ils ont été visiblement arrêtés alors qu'ils "s'apprêtaient à faire voler un drone pour les besoins (...) d'un reportage", précise le site de la radio. 

Le drone retrouvé dans le coffre de leur voiture

Selon Le Parisien, l'engin se trouvait dans le coffre de leur voiture. Les journalistes allemands ont été conduits au commissariat du 19e arrondissement, en vue d'éventuelles poursuites. Le survol de Paris sans autorisation est interdit, qu'il s'agisse de drones, d'hélicoptères ou de tout autre aéronef.
Mardi, un journaliste d'Al Jazeera a été condamné pour avoir fait voler un drone à Paris en pleine journée. Il a plaidé coupable et le drone a été saisi. Le journaliste a été condamné à une amende de 1 000 euros, assortie de la confiscation de son appareil, selon Le Parisien.

_______________________________________
Le plan du forum ► ICI
Carte Google maps des témoignages du forum de 2013 à 2016 ► ICI
Votre région ► ICI
Règlement du forum  ►ICI 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Loreline
Coordinatrice d'enquête
Coordinatrice d'enquête
avatar



Féminin Age : 67
Nombre de messages : 6140
Inscription : 10/08/2012
Localisation : Bretagne
Emploi : ************
Passions : Découvrir, étudier et comprendre
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Dim 08 Mar 2015, 15:13

Un drone signalé au-dessus d'une zone militaire sensible en Seine-et-Marne
Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 08/03/2015 à  13:55

Un drone a été aperçu samedi soir survolant une "base militaire" sensible, à Seine-Port, où se trouve un centre de la Marine. Au moins 60 survols ont été constatés ces derniers mois en France.


Un drone a été vu au-dessus d'une zone militaire sensible à Seine-Port, en Seine-et-Marne.

AFP PHOTO JEAN-PIERRE MULLER

Les drones continuent de semer la panique. Un engin volant a été vu samedi soir au-dessus d'une "base militaire" sensible à Seine-Port (77), où se trouve un centre de la Marine chargé des communications avec les sous-marins en plongée. L'engin volant a été signalé aux alentours de 21h30, selon des sources proches de l'enquête, confirmant une information de iTELE. 

image: http://imageceu1.247realmedia.com/0/default/empty.gif

Cette commune de grande banlieue parisienne abrite depuis le début des années 1990 le Centre de transmissions marine (CTM) de Sainte-Assise, chargé des communications unilatérales avec les sous-marins en plongée. Plusieurs antennes, dont certaines dépassent 200 mètres de haut, sont implantées sur le site. La gendarmerie des transports aériens (GTA) est chargée de l'enquête. 

60 survols de drones en quelques mois

Fin janvier, des drones avaient été détectés à plusieurs reprises à proximité du site militaire de l'Île Longue, dans la rade de Brest, port d'attache des quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) français. 
Depuis le 5 octobre, au moins "60 survols de drones" ont été constatés au-dessus de sites sensibles, comme des centrales nucléaires, ou de la ville de Paris, selon le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Et ce n'est sans doute pas prêt de s'arrêter. 
Avec
image: http://static.lexpress.fr/imgstat/article/icons/fpa.png

_______________________________________
Le plan du forum ► ICI
Carte Google maps des témoignages du forum de 2013 à 2016 ► ICI
Votre région ► ICI
Règlement du forum  ►ICI 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
durieux
Participation sympathique
Participation sympathique




Masculin Age : 43
Nombre de messages : 10
Inscription : 25/01/2015
Localisation : Clermont Ferrand
Emploi : Electricien
Passions : sans
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Dim 08 Mar 2015, 19:22

Bonjour. Un article du parisien donnant une description de l'objet de Cesson (un triangle d'1.50m de côté) et un autre du Figaro relayant Itélé, qui parle d'un projecteur monté dessus

http://www.leparisien.fr/cesson-77240/cesson-seine-port-un-drone-a-survole-le-site-de-telecommunications-des-sous-marins-08-03-2015-4585801.php

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/03/08/97001-20150308FILWWW00078-une-zone-militaire-sensible-survolee-par-un-drone.php

Je n'ai rien trouvé sur le site d'Itélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline
Coordinatrice d'enquête
Coordinatrice d'enquête
avatar



Féminin Age : 67
Nombre de messages : 6140
Inscription : 10/08/2012
Localisation : Bretagne
Emploi : ************
Passions : Découvrir, étudier et comprendre
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Dim 08 Mar 2015, 22:32

Bonsoir
[*]Merci Durieux Wink , je me permets de mettre en entier l'article que vous vous indiquez :    
[*]*******************************************************************        
Seine-et-Marne : un drone a survolé le site de télécommunications des sous-marins
Marine Legrand | 08 Mars 2015, 15h30 | MAJ : 08 Mars 2015, 19h50

Un drone a survolé à trois reprises samedi le centre de télécommunications de la Marine de Sainte-Assise, entre Cesson et Seine-Port (Seine-et-Marne).
(LP/MARINE LEGRAND.)

Après les centrales nucléaires et la ville de Paris, c’est au tour du site militaire sensible de Sainte-Assise, entre Cesson et Seine-Port (Seine-et-Marne), d’être survolé par un drone.

Samedi, un engin volant a effectué trois survols au-dessus de ce centre de télécommunications de la Marine doté de très hautes antennes et d’un puissant émetteur qui permettent d’assurer les échanges avec les sous-marins en mer.

Celui-ci a d’abord été aperçu par l’une de nos journalistes vers 16h35, au-dessus de la D 346 près de Cesson-la-Forêt et volant en direction de la base militaire. Il s’agissait d’un appareil de couleur grise, d’environ 1,50 m d’envergure et en forme de triangle. Puis, «le drone a survolé le centre de Sainte-Assise à trois reprises», confie une source proche du dossier. «Il a volé une première fois au-dessus ou aux abords vers 16 h 45/17 heures puis deux fois dans la soirée», dont un survol vers 20 heures. «La première fois, il nous a pris un peu par surprise, détaille la préfecture de Seine-et-Marne. Ensuite, nous avons déployé des moyens pour retrouver le
pilote mais sans y parvenir.» Un hélicoptère de la gendarmerie a été envoyé sur place jusque vers 23 heures afin de tenter d’intercepter l’engin. En vain.

Un site stratégique pour la Marine et la Défense nationale

«C’est la première fois que nous avons affaire à ce genre de situation», assure la préfecture. Une autre source évoque toutefois de précédents survols de la base militaire de Sainte-Assise par des drones. L’un de ces appareils se serait même écrasé à l’intérieur du site par le passé.

En tout cas, policiers et gendarmes prennent l’affaire très au sérieux car le centre de Sainte-Assise est classé comme «sensible». La gendarmerie des transports aériens (GTA) est chargée de l’enquête. Ce site est stratégique pour la Marine et la Défense nationale d’une manière générale. Il est protégé 24h/24 par des fusiliers marins, son accès est très surveillé. Une vaste enceinte entoure les bâtiments et les antennes, qui sont visibles à des dizaines de kilomètres à la ronde.


_______________________________________
Le plan du forum ► ICI
Carte Google maps des témoignages du forum de 2013 à 2016 ► ICI
Votre région ► ICI
Règlement du forum  ►ICI 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Didier.B
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Masculin Age : 55
Nombre de messages : 4403
Inscription : 15/01/2009
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Privé
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Mar 10 Mar 2015, 06:49

Bonjour,

Maintenant, Toulouse :
http://www.ladepeche.fr/article/2015/03/09/2063224-toulouse-enquete-apres-survol-ecole-juive-drone.html

Cdt, Didier

_______________________________________
- http://www.forum-ovni-ufologie.com/t2585-le-reglement-du-forum-a-lire-obligatoirement-avant-de-participer-au-forum

Et n'oubliez pas le lien pour vos témoignages:  http://www.forum-ovni-ufologie.com/h32-formulaire-de-temoignage-ovni
Important: avant de poster votre témoignage, consultez cette rubrique: http://www.forum-ovni-ufologie.com/f53-les-meprises-courantes

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors, ils l'ont fait. (Mark Twain)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://didier.isabellebraud@orange.fr
Pierre.B
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 4149
Inscription : 30/08/2008
Localisation : vendée,france
Emploi : electrotechnicien
Passions : lecture, musique, sciences et technologie,espace,photo
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Mar 10 Mar 2015, 22:09

Salut,

Selon le site lavenir.net ,une centrale belge aurait été survolée par un drone le weekend dernier :

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20150309_00614022

TIHANGE

Un drone a survolé la centrale de Tihange

Dans la nuit de samedi à dimanche, un drone a été repéré à proximité de la centrale nucléaire. La police a été prévenue.

Durant la nuit de samedi à dimanche, un drone a été aperçu au-dessus de la centrale nucléaire. Si la police de Huy refuse de communiquer, du côté d’Electrabel, on confirme le survol tout en affirmant qu’il n’y avait aucun danger.

«Effectivement, nous avons des systèmes qui permettent de détecter ces engins, confirme Serge Dauby, porte-parole à la centrale nucléaire. Mais on a remarqué que cela ne constituait aucunement une menace.»

Pas le premier survol illicite

L’engin aurait fait des allers-retours depuis la rive gauche, à proximité du magasin Monsieur Bricolage, jusqu’à la centrale. «Nous avons prévenu la police qui a fait son travail», conclut Serge Dauby. Mais impossible de savoir si le pilote de ce drone a pu être interpellé ou même identifié par la police.

À noter que ce n’est pas la première fois que la centrale nucléaire fait l’objet d’un survol à basse altitude. En effet, sur Youtube, Greenpeace a publié une vidéo en juillet 2009 où l’on voit un paramoteur survoler et filmer la centrale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier.B
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Masculin Age : 55
Nombre de messages : 4403
Inscription : 15/01/2009
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Privé
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Ven 13 Mar 2015, 07:00

Bonjour,

http://www.bfmtv.com/societe/toulouse-nouveau-survol-de-drone-au-dessus-de-l-ecole-ohr-torah-868739.html

L'engin aurait été filmé par les caméras de surveillance.

Cdt, Didier

_______________________________________
- http://www.forum-ovni-ufologie.com/t2585-le-reglement-du-forum-a-lire-obligatoirement-avant-de-participer-au-forum

Et n'oubliez pas le lien pour vos témoignages:  http://www.forum-ovni-ufologie.com/h32-formulaire-de-temoignage-ovni
Important: avant de poster votre témoignage, consultez cette rubrique: http://www.forum-ovni-ufologie.com/f53-les-meprises-courantes

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors, ils l'ont fait. (Mark Twain)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://didier.isabellebraud@orange.fr
Didier.B
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Masculin Age : 55
Nombre de messages : 4403
Inscription : 15/01/2009
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Privé
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Sam 14 Mar 2015, 07:44

Bonjour,

Attention aujourd'hui 14 mars, c'est la journée internationale des drone:
http://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/20150313.OBS4584/samedi-14-mars-2015-c-est-la-journee-internationale-des-drones.html

Cdt, Didier

_______________________________________
- http://www.forum-ovni-ufologie.com/t2585-le-reglement-du-forum-a-lire-obligatoirement-avant-de-participer-au-forum

Et n'oubliez pas le lien pour vos témoignages:  http://www.forum-ovni-ufologie.com/h32-formulaire-de-temoignage-ovni
Important: avant de poster votre témoignage, consultez cette rubrique: http://www.forum-ovni-ufologie.com/f53-les-meprises-courantes

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors, ils l'ont fait. (Mark Twain)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://didier.isabellebraud@orange.fr
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Sam 14 Mar 2015, 11:17

Bonjour a tous.
Article dans la voix du nord .
Pour l'avocate , se sont des plaisantins qui font peur 
a tout le monde . (affaire classée  çoço )

« Il n’a rien à voir avec ces petits plaisantins qui s’amusent à terrifier la population »,
 a bien insisté son avocate.


http://www.lavoixdunord.fr/region/maing-190-euros-d-amendes-pour-10-minutes-de-vol-ia27b36956n2708815
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre.B
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 4149
Inscription : 30/08/2008
Localisation : vendée,france
Emploi : electrotechnicien
Passions : lecture, musique, sciences et technologie,espace,photo
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Jeu 07 Mai 2015, 17:30

Bonjour,

Un article de Science et avenir plutôt intéressant :

Survols illégaux de drones : le SGDSN fait le point

http://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/20150506.OBS8481/survols-illegaux-de-drones-la-sgdsn-fait-le-point.html


Morceaux choisis :

Citation :
Depuis le 10 septembre 2014, 68 "incidents" ont été recensés en France chiffre le SGDSN, dont 29 au dessus de centres de production nucléaires, et 8 au dessus de sites militaires. A noter que pour le SGDSN, des survols multiples au cours d'une même journée ne constituent qu'un seul "incident". L'écrasante majorité de ces survols ont eu lieu de nuit, puisque seulement 4 de ces "incidents" ont été constatés de jour. Ce qui explique aussi que de nombreux témoignages soient soumis à caution. "On nous a signalé de tout, aussi bien des machines multirotor à décollage vertical que des ailes volantes", témoigne le colonel Julien Sabéné, à la direction protection et sécurité de l'État.

Citation :
Le SGDSN a par ailleurs rappelé que si des survols illégaux avaient eu lieu dans de nombreux autres pays d'Europe (Belgique, Suisse, Royaume Uni, Allemagne...) ainsi qu'aux Etats-Unis (qui investissent "plusieurs milliards de dollars" pour développer des technologies anti drones civils) et au Japon, les survols massifs au dessus des villes ou des centrales nucléaires constituent en revanche une spécificité française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcadie461
Bonne participation
Bonne participation




Féminin Age : 57
Nombre de messages : 51
Inscription : 27/04/2015
Localisation : Philippines
Emploi : retraite
Passions : defense/aeronautique/sports
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Ven 08 Mai 2015, 07:51

Declaration du Directeur du GEIPAN (Groupe d'Etudes et d'Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés) concernat le survol des centrales nucleaires :

"nous n’avons pas mission d’aller chercher des observations inexpliquées. Nous sommes bien sûr très curieux de l’origine précise de ces engins volants, mais étant donné le lourd dispositif déjà déployé par la gendarmerie sur le sujet, l’apport du GEIPAN sur cette affaire serait bien maigre."

1) Le role de la Gendarmerie est de recueillir des informations et de les transmettre aux services competents aux fins d'analyses.

2) Comme indique dans le sigle GEIPAN, ce dernier a aussi un role d'information.

Si devant l'ampleur de ces recents phenomenes aeriens, Mr Xavier Passot se contente de rester chez lui c'est qu'il doit considerer que la Gendarmerie est tres largement capable de faire son boulot.
Voila donc une occasion pour fermer definitivement ce service, cela evitera les doublons, permettant ainsi de faire des economies en cette periode de crise. A choisir, Je prefererais, le cas echeant, me rendre dans les locaux de la  gendarmerie pour y relater une observation d'Ovni, devant les yeux meduses des representants de la marechaussee, plutot que d'avoir a subir les explications peremptoires des fonctionnaires du GEIPAN, tentant de nous imposer leur conclusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marsouin55
Participation excellente
Participation excellente




Masculin Age : 66
Nombre de messages : 256
Inscription : 17/09/2012
Localisation : MEUSE - FRANCE
Emploi : retraité
Passions : photo, informatique, jardinage
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Ven 08 Mai 2015, 09:23

@ Acardie461,

Je confirme à 100 % quand tu dis  :" A choisir, Je prefererais, le cas echeant, me rendre dans les locaux de la  gendarmerie pour y relater une observation d'Ovni, devant les yeux meduses des representants de la marechaussee, plutot que d'avoir a subir les explications peremptoires des fonctionnaires du GEIPAN, tentant de nous imposer leur conclusion."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyèdre57
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 4730
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Ven 08 Mai 2015, 11:15

@Arcadie461 a écrit:
Je préfèrerais, le cas échéant, me rendre dans les locaux de la  gendarmerie pour y relater une observation d'Ovni, devant les yeux médusés des représentants de la maréchaussée, plutôt que d'avoir a subir les explications péremptoires des fonctionnaires du GEIPAN, tentant de nous imposer leurs conclusions.

Ok ! Très bien... Mais dans ce cas qui procéderait à l'enquête ? La Gendarmerie n'a pas la vocation d'étudier la question. La réponse est simple... ne plus aller faire de dépositions chez eux, que les témoins fassent leur déclarations sur le présent forum, allez... je suis de bonne guerre... ou bien chez les pseudo-sceptiques rire

Cela occasionnera moins de perte de temps, de fichages d'individus par la maréchaussée, nous sommes en mesure d'apporter des réponses (s'il en est), bien plus rapidement que par ces voies administratives plutôt contraignantes pour le citoyen lambda. Nous avons un rapport direct avec les témoins et sommes suffisamment nombreux pour couvrir l'ensemble du territoire et à l'occasion aller les rencontrer sur le terrain pour enquête, nous sommes également plus ou moins liés à des organismes, des réseaux d'enquêteurs de groupes ufologiques ou chercheurs privés, qu'attendre de mieux des autorités officielles, franchement... ?

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=zMm1Qe5Tj8ZE.kNy8_nWQYD
Trappeur63
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Masculin Age : 33
Nombre de messages : 26
Inscription : 07/08/2011
Localisation : Loire, 42 FRANCE
Emploi : militaire
Passions : nature, canoë, escalade, expeditions, astronomie, ufologie, archéologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Ven 08 Mai 2015, 17:17

Non, il faut continuer à passer par une déposition en Gendarmerie. Cette institution détient toute une batterie de questions pré enregistrées à cet effet et se doit de la recevoir.
Il ne s'agit que d'un renseignement judiciaire dont les destinataires sont les suivants : le Procureur, le Préfet, le GEIPAN, cabinets de certains ministères, un exemplaire archivé par l'unité.

Cette action grave une trace officielle et indélébile. 

Rappelons aussi que cette procédure a un but de défense du territoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre.B
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 4149
Inscription : 30/08/2008
Localisation : vendée,france
Emploi : electrotechnicien
Passions : lecture, musique, sciences et technologie,espace,photo
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Ven 08 Mai 2015, 17:25

Ce sujet a pour but le référencement d'article de presse en relation avec le survol des centrales. Nous nous écartons du sujet avec ce débat sur le GEIPAN. (si un modo passe par là... fbfs )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trappeur63
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Masculin Age : 33
Nombre de messages : 26
Inscription : 07/08/2011
Localisation : Loire, 42 FRANCE
Emploi : militaire
Passions : nature, canoë, escalade, expeditions, astronomie, ufologie, archéologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Ven 08 Mai 2015, 17:34

autant pour moi.
Petite précision, après vérification, ladite batterie de questions concernant les ovni a été supprimée des bases logiciel de la Gendarmerie.
Alors effectivement, la déposition sera bien moins constructives...  
Une belle erreur à mon sens car le questionnaire n'était pas mal fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude.T
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 582
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Jeu 14 Mai 2015, 12:37

Bonjour a tous.
Article paru se matin dans la voix du nord.

Pas de drone au dessus de Gravelines.

Psychose, emballement médiatique… Il y a quelques mois, l’on voyait

 des drones partout dans le ciel. Au mois d’octobre 2014, on signalait 

deux vols de drone au-dessus de la centrale de Gravelines. L’enquête judiciaire 

classée sans suite a révélé qu’aucun drone n’a survolé le site nucléaire.

 Suite de l'article:article
http://www.lavoixdunord.fr/region/gravelines-aucun-drone-n-a-survole-la-centrale-nucleaire-ia17b47595n2823800

1er survol : un petit avion avec priorité médical.
2éme survol: erreur d’appréciation des systèmes de détection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcadya
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 38
Nombre de messages : 219
Inscription : 26/05/2010
Localisation : 44
Emploi : monteur
Passions : passionné
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Ven 05 Juin 2015, 08:08

Article en première page du dernier Canard Enchaîné (3 juin 2015):


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcadya
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 38
Nombre de messages : 219
Inscription : 26/05/2010
Localisation : 44
Emploi : monteur
Passions : passionné
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)   Sam 04 Juil 2015, 17:12

Citation :
Drones : l'Etat toujours impuissant à stopper les survols illégaux


03/06/2015 Michel Cabirol – LaTribune.fr
 
Le bilan de la lutte anti-drone reste pour l'heure très modeste. Sur 203 survols illégaux signalés, seulement treize affaires judiciaires mettant en cause essentiellement des touristes, ont été résolues.
 
C'est ce qu'on appelle un joli flop. L'Etat peine à identifier les téléopérateurs coupables de survols illégaux au-dessus des centrales nucléaires, notamment. Des vols qui ont pourtant mobilisé tout l'appareil répressif français, du ministère de l'Intérieur à l'armée de l'air en passant par la plupart des services de renseignement. En dépit de cette mobilisation, l'Etat a échoué. C'est ce qu'a révélé vendredi dernier, lors du colloque organisé par le Secrétariat général de la défense et la sécurité nationale (SGDSN), le magistrat du Bureau contre la criminalité organisée, le terrorisme et le blanchiment, Aurélien Létocart.
Le magistrat a dévoilé le bilan de l'action de l'Etat : 203 survols illégaux signalés, 63 procédures judiciaires, dont 55 clôturées, 13 affaires judiciaires résolues. "Nul ne sait qui est vraiment derrière ces survols", a d'ailleurs récemment reconnu à l'Assemblée nationale le général Jean-François Hogard, directeur de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD). Sur ces 13 affaires qui ont abouti, les magistrats ont finalement ordonné comme peine principale la confiscation des drones. Ils ont dû se contenter également de faire un rappel à la loi et ont éventuellement infligé des amendes inférieures à 1.000 euros.
 
Pas de répression
"Il n'y a pas eu de répression", a reconnu Aurélien Létocart. Pourquoi? Tout simplement, a-t-il précisé, parce que la justice a démontré que les téléopérateurs démasqués avaient "une absence de volonté de nuire" et "une méconnaissance de la législation en vigueur" en matière de vol de drone. Notamment des touristes arrêtés qui ont fait voler un drone dans le ciel de Paris, a-t-il reconnu. Des journalistes étrangers sont aussi à l'origine de survols de Paris par des drones ainsi qu'un agent de la... CNIL. Bref, du menu fretin, bien loin du terrorisme international. Ce qui fait grincer les dents au ministère de l'Intérieur, qui trouve que le bilan n'est pas très satisfaisant.
La question des drones est délicate. "Les citoyens ont l'impression qu'on peut impunément surveiller des sites sensibles", a regretté le général Jean-François Hogard. Pour autant, a fait observer le secrétaire général du ministère l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie Francis Rol-Tanguy, les centrales nucléaires et les sites durcis ne sont pas les installations qui présentent le plus de risques en termes d'impact. Contrairement aux infrastructures aéroportuaires à la merci de pertes d'exploitation, et à certaines installations d'importance vitale. Plus généralement, les drones peuvent filmer les centrales nucléaires. "Ce qui n'est pas tolérable", a convenu le patron de la DPSD.
 
Des drones difficilement détectables
Dans ce contexte, l'État travaille pour trouver des solutions pour empêcher les survols illégaux de drones mais n'a pas encore trouvé la solution technique face à cette menace asymétrique. "La détection des drones est relativement difficile compte tenu de leur petite taille", a reconnu le directeur de la protection des installations, moyens et activités de la défense (DPID), le contre-amiral Frédéric Renaudeau. "Il s'agit en effet de véhicules de petite taille mettant en œuvre des matériaux non métalliques, se déplaçant à faible vitesse et à basse altitude. Ces trois caractéristiques alliées à un haut niveau d'autonomie rendent ces véhicules très difficiles à détecter", a confirmé le directeur technique général de l'ONERA, Thierry Michal.
Selon le patron de la DPID, la meilleure détection passe par des radars capables d'identifier un drone et de le distinguer d'un autre aéronef ou d'un oiseau. "Nous sommes en particulier capables de mesurer en laboratoire la signature optique et/ou radar des aéronefs envisagés", a pour sa part indiqué Thierry Michal.
La mise en œuvre d'une lutte anti-drones nécessite de remplir l'ensemble des fonctions : détection, identification, décision, neutralisation. "L'efficacité du système impose d'assurer une veille permanente nécessitant une automatisation poussée et une réflexion attentive à la place de l'homme dans la boucle. Enfin, il faudra s'assurer de la cohérence de la complexité et du coût du système vis-à-vis de la menace réellement représentée par ces engins", a précisé le directeur technique général de l'ONERA.
 
Des solutions adaptées aux enjeux financiers
Le patron de la sécurité d'EDF, Patrick Espagnol, attend d'ailleurs "une réponse globale adaptée aux enjeux sécuritaires et financiers". Très clairement, EDF ne veut "pas d'une solution onéreuse", qui "s'appuie sur l'existant mais enrichi par la recherche et développement (R&D)". Car pour l'heure, a-t-il confirmé, la prise de contrôle d'un drone ou sa destruction restent "encore très aléatoires".
Ainsi, l'Agence nationale de la recherche (ANR) a lancé un appel à projets doté d'un million d'euros pour trouver des solutions à plus long terme. Sur les 24 projets soumis, deux ont été retenus, début avril : "Boréades" de l'entreprise CS et "Angelas" de l'ONERA. Deux études qui vont durer 18 mois. En outre, le ministère de la Défense s'est donné six à douze mois pour dégager des solutions capacitaires intérimaires.

http://rpdefense.over-blog.com/2015/06/drones-l-etat-toujours-impuissant-a-stopper-les-survols-illegaux.html
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/survol-illegal-de-drones-l-etat-toujours-impuissant-pour-le-moment-479799.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Revue de presse: survols des centrales (sans discussions)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Les témoignages d'observation d'ovni :: Les enquêtes ovni des membres du forum :: Survols des centrales: Drones ou Ovni?-