Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wacapou
Analyste Observations
Analyste Observations
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 4394
Inscription : 07/08/2012
Localisation : Nantes
Emploi : retraité
Passions : informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Dim 03 Nov 2013, 21:31

La NASA annonce le succès de la réplication d'une partie des expériences de Claude Poher (théorie des universons).

Claude Poher développe depuis des dizaines d'années une théorie concernant masse, gravitation, forces d'inertie appelée théorie des universons.

Voir : http://www.universons.com

La mise à disposition de matériaux supraconducteurs "haute température" lui a permis de mettre en oeuvre des séries d'expériences permettant de conforter, d'affiner la théorie d'origine. Les matéraux supraconducteurs permettent l'accélération des électrons libres sans les contraintes liées aux matériaux conducteurs dits résistifs.
Bien évidemment cette théorie des universons "enfonce" une bonne partie des convictions des physiciens de notre époque qui n'apportent aucun soutien à Claude Poher. Ce dernier a donc dû construire chez lui un laboratoire privé avec les moyens du bord.
Une première tentative de publication dans la revue Française de physique appliquée EPJ-AP a d'abord été acceptée avant d'être retirée au bout de quelques jours sous la pression de personnages influents préférant agir cachés.
Une deuxième tentative de publication a été acceptée par la revue referees Applied Physics Journal (APJ) éditée au Canada.
A part pour critiquer vertement, nos brillants scientifiques et industriels français, européens n'ont jamais donné le moindre signe de vie mais les américains de la NASA, eux, ont immédiatement capté l'intérêt des recherches de Claude Poher. Ils n'ont rien à faire des blablateurs et des pipeauteurs de la physique de salon, il n'y a que le résultat qui les intéresse même si la théorie globale peut présenter quelques lacunes restant à définir.
En super raccourci les "amplificateurs" conçus permettent la création d'une poussée directement à partir d'énergie électrique (on en rêvait depuis longtemps, surtout après avoir vu des soucoupes volantes passer devant nos fenêtres ...).

Les moyens utilisés par Claude Poher ne permettront peut-être pas de construire des soucoupes volantes opérationnelles dans un proche avenir mais par contre ils peuvent permettre la fabrication des "thrusters" équipant nos satellites. La durée de vie d'un satellite dépend essentiellement de la quantité de carburant/comburant qu'il emporte pour alimenter ses "thrusters". La station spatiale internationale a constamment besoin de recharger ses réservoirs pour maintenir altitude et attitude.
Le satellite a constamment besoin de maintenir son orbite et son attitude, dans le cas des géostationnaires il doit également garder en réserve la quantité nécessaire de carburant/comburant pour gagner une orbite "poubelle" en fin de vie.
La mise au point de "thrusters" fonctionnant avec les principes de Claude Poher permettrait un gain considérable de charge utile et de durée de vie des satellites.
Il est quand même dommage de constater qu'une fois encore une découverte bien française et de grande ampleur va surtout profiter à d'autres et leur permettre de concurrencer nos propres industries spatiales.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arno.m50
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 207
Inscription : 06/10/2013
Localisation : nord cotentin
Emploi : fonctionnaire
Passions : ufologie (evidemment); VTT
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Dim 03 Nov 2013, 22:40

Comme le dit le dicton "en France on a pas de pétrole, mais on a des idées".
Ce qui est dommage, c'est que la France ne sait pas quoi en faire trhzejyj,n .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri Konnou
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 41
Nombre de messages : 120
Inscription : 06/08/2011
Localisation : Ici
Emploi : Consultant
Passions : Les champs obligatoires.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Dim 03 Nov 2013, 23:34

wacapou a écrit:
La NASA annonce le succès de la réplication d'une partie des expériences de Claude Poher (théorie des universons).

Voir : http://www.universons.com
Tu as autre chose que le site Poher comme source ? JP Petit dit sa théorie est du n'importenawak.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wacapou
Analyste Observations
Analyste Observations
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 4394
Inscription : 07/08/2012
Localisation : Nantes
Emploi : retraité
Passions : informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Lun 04 Nov 2013, 09:56

Bonjour Henri Konnou

JP.Petit est quelqu'un de très ouvert et de très compétent, malheureusement cela ne lui ouvre pas forcément grandes ouvertes les portes de la Vérité.
Il faut reconnaître que la fréquentation de Claude Poher n'est pas toujours facile à vivre et il y a un contentieux assez sévère entre lui et JP.Petit. Claude Poher aurait affirmé à un journaleux que JP.Petit aurait maquillé un accident de parapente en un accident du travail pour toucher une pension ... Pas très joli comme comportement ...

Résultat : JP.Petit a décrété que les effets observés par Claude Poher n'étaient dus qu'à des phénomènes piézoélectriques. Manque de chance pour lui les amplificateurs fabriqués n'entrent pas dans la "bonne" catégorie, ils sont supraconducteurs au lieu d'être des isolants. Par "retournement" du sens de circulation des électrons libres il a été facile à Claude Poher de démontrer que le phénomène n'avait rien à voir avec la piézoélectricité.

Pour ma part je suis comme les américains de la NASA, la théorie de Claude Poher sur les universons est peut-être du n'importe quoi mais manque de bol pour ses détracteurs ... elle fonctionne ...

En 1940 on ne comprenait pas grand-chose à la fission mais en 1945 les USA expédiaient deux bombes nucléaires sur le Japon pour mettre fin à la deuxième guerre mondiale.
Pourquoi ce "succès" ?
Parce qu'il y avait un vrai Chef à la tête du projet Manhattan qui savait choisir ses équipes et envoyer les baffes nécessaires pour faire cesser les chamailleries  entre scientifiques débordés par leur ego.
Pendant ce temps les scientifiques allemands, pourtant bien plus avancés théoriquement au début passaient leur temps à se disputer entre eux sur des âneries ... avec le résultat nul que l'on connaît.

Vous n'êtes pas obligé de croire tout ce que Claude Poher a imaginé, par contre la publication dans la revue scientifique canadienne à comité de lecture est entièrement "bétonnée" :

http://www.ccsenet.org/journal/index.php/apr/article/view/10455

Je crois d'autant plus volontiers aux résultats obtenus par Claude Poher que ses expériences recoupent les très étranges résultats observés par Podkletnov en Finlande et Tajmar en Autriche (ces dernières expériences financées par l'US Air Force et l'ESA).

Il vous suffit de lancer des recherches sur Internet avec les mots clés fournis ci-dessus pour en apprendre beaucoup plus.

Détail : tous les essais concernant la gravitation n'ont pu avoir lieu que grâce aux développements sur les matériaux supraconducteurs dits à "haute température" libérant ainsi des électrons de leur carcan atomique.

Bonne journée.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri Konnou
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 41
Nombre de messages : 120
Inscription : 06/08/2011
Localisation : Ici
Emploi : Consultant
Passions : Les champs obligatoires.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Mar 05 Nov 2013, 04:10

Bonjour Wacapou,

Votre réponse est longue, mais elle ne répond pas à ma question: avez-vous un lien internet pour la NASA et Poher ? Le site de Poher demande une inscription. Et comme je ne suis pas physicien, en quoi les travaux de Poher pourraient avoir un lien avec les OVNIS ? Quel est le lien avec son article canadien et les OVNIS ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wacapou
Analyste Observations
Analyste Observations
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 4394
Inscription : 07/08/2012
Localisation : Nantes
Emploi : retraité
Passions : informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Mar 05 Nov 2013, 10:38

Henri Konnou a écrit:
... Et comme je ne suis pas physicien, en quoi les travaux de Poher pourraient avoir un lien avec les OVNIS ? Quel est le lien avec son article canadien et les OVNIS ? ...
Je vois votre problème ...
Vous avez un immense trou à combler ...
Avec les moyens dont vous disposez (Internet surtout ...) commencez à vous poser les questions suivantes :

1 - Qui est Claude Poher ? Qu'a-t-il fait dans sa vie ?
2 - Quel est le "lien" entre Claude Poher et les OVNIs ?
3 - Quel est le lien entre l'article de la revue scientifique canadienne (propulsion), Claude Poher, les OVNIs

Après avoir répondu à toutes ces questions, vous verrez que vous comprendrez mieux ...

Remarque : l'inscription obligatoire sur le site de Claude Poher vise à empêcher tous les salo..pards du net de lui pourrir son site (comme de bien entendu, il a de nombreux ennemis dans ses collègues physiciens). Cette inscription est entièrement gratuite et elle vous permet l'accès à une énorme quantité de documents relatant ses travaux, vous en avez pour des semaines et des semaines à digérer le tout ... Il y a même le récit complet des incidents survenus sur la base de missiles stratégiques de Minot en Dakota du nord ...

Bonne journée.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Mar 05 Nov 2013, 11:13

Bonjour wacapou,
 
wacapou a écrit:
La NASA annonce le succès de la réplication d'une partie des expériences de Claude Poher (théorie des universons).
Il serait intéressant de connaître la source de l’"information" dont vous faites part, et mieux encore, d’avoir une référence, un lien au sujet des travaux de la NASA concernant "la réplication d'une partie des expériences de Claude Poher (théorie des universons)."
 
Au-delà de toute polémique (qui ne m’intéresse pas), il faut savoir que la "théorie des universons" de Claude Poher comporte une erreur dans son fondement : l’utilisation de la loi d’addition des vitesses de la mécanique classique au lieu de celle de la mécanique relativiste.
 
En mécanique classique – vitesses faibles vis-à-vis de la vitesse de la lumière – la loi d'addition des vitesses s'écrit :
 
V = v1 + v2
 
Exemple : vous êtes dans un train qui se déplace à v1 = 180 km/h = 50 m/s par rapport à un observateur extérieur et vous lancez une balle longitudinalement dans le couloir du wagon à la vitesse v2 = 36 km/h = 10 m/s par rapport à vous dans le train :
- si vous lancez la balle dans le sens du déplacement du train, pour l’observateur extérieur la vitesse V de la balle au moment où vous la lâchez est de :
 
V = 50 + 10 = 60 m/s = 216 km/h
 
- si vous lancez la balle dans le sens inverse du déplacement du train, pour l’observateur extérieur la vitesse V de la balle au moment où vous la lâchez est de :
 
V = 50 - 10 = 40 m/s = 144 km/h
 
En mécanique relativiste – relativité restreinte (RR), lorsque les vitesses ne sont plus négligeables par rapport à la vitesse de la lumière – la loi d'addition des vitesses s'écrit :
 
V = (v1 + v2) / [1 + (v1 x v2) / c²]
 
Toujours dans ce train qui se déplace par rapport à un observateur extérieur à la vitesse v1 = 180 km/h = 50 m/s, remplaçons la balle par l’un des photons émis par une lampe torche que vous tenez à la main. La vitesse v2 de celui-ci à l’émission par la lampe est de 300 000 km/s = 300 000 000 m/s.
 
Pour l’observateur extérieur, la vitesse V du photon est de :
 
- si vous orientez la lampe dans le sens du déplacement du train :
 
V = (50 + 300 000 000 ) / (1 + (50 x 300 000 000) / (300 000 000)²) = 300 000 000 m/s
 
- si vous orientez la lampe dans le sens inverse du déplacement du train :
 
V = (50 - 300 000 000 ) / (1 + (50 x (-300 000 000)) / (-300 000 000)²) = -300 000 000 m/s
 
La vitesse est la même – au signe prés pour tenir compte du sens de déplacement – et la vitesse du train ni ne s’ajoute, ni ne se retranche à celle du photon dans notre exemple.
 
L'addition de deux vitesses dont l’une (ou les deux) proche(s) de celle de la lumière (même si l'une ou les deux sont égales à c) ne donnera jamais une grandeur supérieure à c.
 
Passons maintenant à la "théorie des universons" dont il est préférable de posséder au moins des rudiments, outre la nécessité d’avoir un certain bagage en Sciences physiques et Physique mathématique, pour que mon explication apparaisse claire.
 
Lorsque l’on examine attentivement les calculs de Claude Poher dans la démonstration de son "théorème des universons", on s’aperçoit que la loi d’addition des vitesses utilisée est celle qui s’applique en mécanique classique, lui permettant d’obtenir une direction du mouvement de l’universon modifiée lors d'une capture passagère par une particule matérielle.
 
Or en appliquant la loi d’addition des vitesses de la mécanique relativiste, notamment pour une incidence longitudinale par rapport à la direction de la force appliquée, il n’y a pas de déviation de l’universon après une capture passagère, même lorsque l’on regarde ce qui se passe depuis la particule matérielle.
 
Le "théorème des universons" proposé par Claude Poher, sur lequel repose toute sa théorie, est indubitablement faux, parce que les universons, dans sa théorie, se déplacent à des vitesses relativistes.
 
Donc il est certain que la "théorie des universons" est mathématiquement incorrecte.
 
 
wacapou a écrit:
Détail : tous les essais concernant la gravitation n'ont pu avoir lieu que grâce aux développements sur les matériaux supraconducteurs dits à "haute température" libérant ainsi des électrons de leur carcan atomique.
Il est ici nécessaire de posséder des connaissances en Physique quantique.
Dans le cadre de l’HET, à laquelle j’adhère, il est attribué une origine extraterrestre à ceux des ovnis dont l’origine résiste à toutes explications naturelles ou artificielles de facture humaine. Ces ovnis là utiliseraient très probablement la supraconductivité et il faudrait considérer une supraconductivité au minimum à température ordinaire. Est-ce possible ? Pour répondre à cette question, il faut savoir que la supraconductivité résulte de la formation possible de "paires d’électrons".
 
Bien que deux électrons se repoussent, ils peuvent être liés l’un à l’autre, en raison d’une force d’interaction qui résulte de l’échange de particules, semblables aux photons. Chaque électron a un spin 1/2, mais en opposant ceux-ci, on forme une particule de spin 0, dont le comportement est très différent. Ce n’est plus un fermion, soumis au principe d’exclusion de Fermi, mais un boson, permettant la "condensation de Bose-Einstein".  Celle-ci autorise de mettre autant de paires d’électrons qu’on veut dans le même état d’énergie qui sera toujours le plus bas possible et ceci implique que, même quand les "porteurs de charge" sont en mouvement et produisent un courant électrique, ils ne seront pas délogés de cet état par des collisions avec d’autres particules. Il n’y a plus de résistance électrique !
 
Pour la supraconductivité ordinaire, découverte en 1911 par le physicien néerlandais Heike Kamerlingh Onnes et son équipe, les particules virtuelles sont des phonons. Ce sont des quanta d’ondes de vibration du réseau, mais l’énergie de ceux-ci est très faible. Il en résulte que les paires d’électrons se brisent dès qu’on fournit une énergie trop grande. Celle-ci pouvant être d’origine thermique, ce type de supraconductivité est seulement possible à très basse température. On peut aussi fournir de l’énergie sous forme magnétique ou optique. Pour cette raison, il faudrait que le champ magnétique appliqué dans les ovnis extraterrestres ne soit pas trop intense et que sa fréquence d’oscillation ne soit pas trop élevée.
 
Dès lors, ces ovnis exploiteraient un autre type de supraconductivité, théoriquement possible, en tenant compte du fait qu’il suffit de créer cet état supraconducteur à la surface de l’ovni et cela dans une couche très mince.
On peut considérer en effet un nouveau type de supraconductivité avec des paires d’électrons formées par un échange de plasmons de surface. Ce sont des quanta d’ondes de plasma de surface, tout comme les photons sont des quanta d’ondes électromagnétiques et les phonons des quanta d’ondes acoustiques. Chacune de ces particules est caractérisée par une relation spécifique qui détermine les énergies possibles en fonction des quantités de mouvement possibles. Pour un métal, les "ondes de plasma" résultent du fait que la densité moyenne des électrons de conduction (quasi-libres) peut osciller par rapport à leur densité moyenne, c’est-à-dire celle qui assure partout la neutralité électrique. Ces oscillations peuvent se produire assez facilement près de la surface, tout comme des groupes de molécules d’eau peuvent bouger fortement à la surface d’un lac, par exemple, et bouger également à l’intérieur de l’eau, mais de moins en moins fortement quand on y pénètre de plus en plus profondément.
 
L’énergie des plasmons de surface est environ 100 fois plus grande que celle des phonons et la "bande d’énergie interdite", qui sépare l’état supraconducteur de l’état normal, augmente alors dans les mêmes proportions. Au lieu d’une "température critique" de l’ordre de 10 °K, au-delà de laquelle l’état supraconducteur s’évanouit, on obtiendrait une température critique de l’ordre 1000 °K (soit de l’ordre de 700 °C) et l’intensité du champ magnétique critique (pour l’effet Silsbee) est également très relevée. Aujourd’hui, la recherche de matériaux qui seraient supraconducteurs à température ordinaire et au-delà ("haute température"), est poursuivie activement dans différents laboratoires, car les enjeux technologiques et financiers sont considérables.
 
Cordialement,
 
Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Attila
Participation excellente
Participation excellente
avatar



Masculin Age : 62
Nombre de messages : 292
Inscription : 15/11/2008
Localisation : Belgique Nivelles
Emploi : Indépendant
Passions : Ecriture, dessin et peinture artistique.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Mar 05 Nov 2013, 11:37

fhd fhd fhd 

Woaw ! J'ai rien compris (enfin presque rien) mais c'est à cause de postes comme ceci que j'aime venir sur ce forum.
Continuons comme cela.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anakinnam
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 55
Nombre de messages : 533
Inscription : 04/08/2013
Localisation : namur
Emploi : 1000vies
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Mar 05 Nov 2013, 13:18

"Aujourd’hui, la recherche de matériaux qui seraient supraconducteurs à température ordinaire et au-delà ("haute température"), est poursuivie activement dans différents laboratoires, car les enjeux technologiques et financiers sont considérables."

le mercure rouge est excellent candidat , pour le mécanisme de diffusion il faut penser à certaines cathédrales.. mais chuuut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anakinnam
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 55
Nombre de messages : 533
Inscription : 04/08/2013
Localisation : namur
Emploi : 1000vies
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Mar 05 Nov 2013, 13:23

au delà la vitesse relativiste n'est pas nécessairement constante

jetez un oeil ici ca date de 2006 et tous le monde fait comme si cela n'existait pas..

http://www.rochester.edu/news/show.php?id=2544

bon sur ce tschüuuss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wacapou
Analyste Observations
Analyste Observations
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 4394
Inscription : 07/08/2012
Localisation : Nantes
Emploi : retraité
Passions : informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Mar 05 Nov 2013, 14:37

Jean Curnonix a écrit:
Au-delà de toute polémique (qui ne m’intéresse pas), il faut savoir que la "théorie des universons" de Claude Poher comporte une erreur dans son fondement
J'ai bien précisé dans mon post que me moquais éperdument des problèmes que pouvait rencontrer la théorie des universons de Claude Poher et les polémiques stériles ne m'intéressent pas, seuls les faits m'intéressent. Pour ma part toute théorie qui ne débouche pas sur des preuves tangibles est bonne pour la poubelle ou pour les journaux pseudo-scientifiques à sensation.

En ce qui concerne les essais de la NASA, on va attendre patiemment. S'il y a confirmation du succès rencontré lors des premières expériences nous ne tarderons pas à en être informés par des canaux officiels.

Il faut quand même signaler que l'US Air Force et l'ESA sont sur le même type de piste justifiées pour les mêmes raisons (expériences conduites au Département de propulsion spatiale du Centre de Recherche Autrichien de Seiberdorf : ARCS).

Il faut aussi rappeler la triste mésaventure de Podkletnov en Finlande dont l'expérience n'a jamais pu être reproduite, très certainement pour la simple raison que le plateau en matériau supraconducteur qu'il avait fabriqué était foireux (Podkletnov n'est pas un physicien théoricien, il travaillait à la fabrication de supraconducteurs et les effets constatés lors du contrôle du disque fabriqué étaient totalement fortuits). Ce sont les "défauts" du matériaux supraconducteur en rotation qui peuvent être susceptibles de provoquer les anomalies gravitationnelles constatées.

On va faire simple, ce qui m'intéresserait beaucoup plus c'est qu'il puisse être présenté une explication théorique claire et sans ambiguïté des phénomènes présentés dans la publication canadienne par Claude Poher dont j'ai fourni le lien (les explications à base de piézoélectricité ne me satisfont absolument pas, les "émetteurs" fabriqués par Claude Poher étant supraconducteurs et pas isolants comme tous les matériaux piézo ...).

Le peu que je connaisse des théories sur les supraconducteurs à haute température est loin de me satisfaire, j'énonce la phrase "poliment" de manière à ne pas heurter des sensibilités ...

Il existe déjà des supraconducteurs à "température ambiante" (28°C), le problème c'est que dans un matériau donné seule une infime partie du matériau fabriqué présente cette particularité et que absolument personne ne sait encore pourquoi.. Le jour où nous comprendrons ... un pas énorme sera franchi mais vu la qualité des explications théoriques fournies ce ne sera certainement pas pour demain.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Mar 05 Nov 2013, 15:16

À nouveau, bonjour wacapou,
 
Merci pour votre réponse.
 
wacapou a écrit:
En ce qui concerne les essais de la NASA, on va attendre patiemment. S'il y a confirmation du succès rencontré lors des premières expériences nous ne tarderons pas à en être informés par des canaux officiels.
Ce que j’avais assimilé à une information officielle de la phrase « La NASA annonce le succès de la réplication d'une partie des expériences de Claude Poher (théorie des universons) » n’est donc, semble-t-il, actuellement pas sourçable, traçable, vérifiable, et tiendrait a priori pour l’essentiel de la rumeur … une fois encore en dehors de toute polémique à laquelle vous ne vous intéressez pas davantage que moi. Wink
 
Cordialement,
 
Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anakinnam
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 55
Nombre de messages : 533
Inscription : 04/08/2013
Localisation : namur
Emploi : 1000vies
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Mar 05 Nov 2013, 17:14

"Ce sont les "défauts" du matériaux supraconducteur en rotation"

en effet une piste est le blue print, le matériaux n'étant pas disposé uniformément

voir le "labyrinthe" de la cathédrale d'Ely en angleterre pour une idée de blue print

à essayer.. , cette idée vient d'un échange avec une personne nommée "frank" qui travaillait dans ce "milieu" et avec laquelle j'ai pu converser un temps sur un autre forum, , cette idée semble loufoque.. mais ne l'est sans doute pas tant que cela quand on observe les "expériences" de danielX en zpe..

http://www.mathcurve.com/polyedres/octogone/octogone.shtml

le labyrinthe concerné est le labyrinthe "forteresse"  en bas de page ici

http://www.fotosearch.fr/photos-images/marche-travers.html

comparez ce blueprint avec un circuit imprimé et demandez vous comment la condutivité joue sur ce genre de support

bon sur ce retchüss , je n'intervenais que pour remercier à ma façon ce "frank" de son partage ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeric
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 3
Inscription : 01/10/2015
Localisation : Pleiades
Emploi : ..
Passions : ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Ven 09 Oct 2015, 14:14

Jean Curnonix, merci pour votre argumentation remarquable merci de nous guider sur les incohérences concernant la theorie des universons. En effet cela permet d'y voir un peu plus clair sans avoir à... lire les 700+ pdf de POHER...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wacapou
Analyste Observations
Analyste Observations
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 4394
Inscription : 07/08/2012
Localisation : Nantes
Emploi : retraité
Passions : informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher   Sam 17 Oct 2015, 16:42

Emeric a écrit:
... merci de nous guider sur les incohérences concernant la théorie des universons ...

Se méfier profondément des "incohérences" lorsque l'expérience contredit nos certitudes ...
Cela peut vouloir dire que nous n'avons pas tout compris, voire rien compris du tout, surtout lorsque les explications fournies relèvent plus de la "pirouette" intellectuelle que d'une véritable explication (notre physique en est truffée, nous naviguons assez bien sur le "comment" mais alors le "pourquoi" c'est une autre affaire, chaque question ricoche sur une nouvelle question).

Claude Poher a peut-être rêvé ses universons mais il a eu le mérite de remettre la lumière sur les incohérences générées par les théories gravitationnelles (matière noire entre autre ...).

Dans le même sac nous trouverons l'EM drive, totalement incompréhensible mais bel et bien validé par la NASA en long, en large et en travers. Voir ICI, ICI et ICI.

Pour le moment c'est du balbutiement sans réelle théorie associée, ne désespérons pas.
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Réplication avec succès par la NASA d'expériences de Claude Poher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment participer aux olympiades internationales ?
» Rythmes scolaires : le Snuipp présente un contre-rapport, et affirme que "cette réforme ne peut être généralisée avec succès à la rentrée 2014".
» Amusons-nous avec la NASA, nouvel épisode!
» Interview de Charles Bolden, le patron de la NASA
» MRO et la Nasa livrent 1500 nouvelles images de Mars !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Sciences: aéronautique, technologies de pointe, découvertes-