Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
martin
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 65
Nombre de messages : 1877
Inscription : 30/07/2008
Localisation : aigrefeuille
Emploi : educateur sportif retraité
Passions : sport
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Jeu 16 Mai 2013, 09:14

D'où tenez vous cette information ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Coordinatrice d'enquête
Coordinatrice d'enquête
avatar



Féminin Age : 56
Nombre de messages : 1248
Inscription : 11/05/2009
Localisation : Aude
Emploi : ...
Passions : entomologie, arts, écriture... Star Trek...et plein d'autres choses... :-)
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Jeu 16 Mai 2013, 09:50

Je viens de trouver ça Neutral


"Kepler, le télescope spatial américain de recherche d'exoplanètes, est paralysé par un problème technique qui pourrait sonner prématurément la fin de sa mission de quatre ans, a indiqué mercredi la Nasa.
Kepler est bloqué par le dysfonctionnement d'un mécanisme qui permet au télescope de pointer dans une direction donnée de la voûte céleste, a précisé John Grunsfeld, le responsable de la division science de l'agence spatiale américaine, lors d'une conférence de presse téléphonique.

"Le télescope a été mis en mode de sécurité" pour s'assurer que les panneaux solaires font face au Soleil pour recharger les batteries et continuer à communiquer avec la Terre, a-t-il dit.
Les ingénieurs ont constaté la semaine dernière que ce gyroscope ne bougeait plus malgré les commandes du sol. Ce problème s'était déjà produit en juillet dernier avec un autre gyroscope de Kepler qui a cessé de fonctionner, a précisé le responsable de la Nasa.

"Malheureusement Kepler n'est pas à un endroit où l'on peut envoyer des astronautes" pour le réparer, a-t-il ajouté, expliquant que les ingénieurs "examinaient les données très soigneusement (...) pour voir s'il est possible de reprendre les activités scientifiques du télescope".
Mais "nous ne sommes pas encore prêts à déclarer la fin de Kepler", a insisté John Grunsfeld, avançant "qu'à tous égard la mission de Kepler a été un succès".
Kepler est le premier télescope dédié à la recherche de planètes soeurs de la Terre dans d'autres systèmes solaires de notre galaxie, la Voie Lactée.
Jusqu'à présent, il a détecté 2.740 exoplanètes potentielles dont 122 ont été à ce jour confirmées à l'aide d'autres télescopes et équipements.
En avril, des astronautes avaient annoncé la découverte, grâce à Kepler, de deux exoplanètes ayant la plus grande similarité avec la Terre jamais observée et où l'eau pourrait rester à l'état liquide et permettre potentiellement à la vie d'exister.
Kepler --mission de 600 millions de dollars au total-- a été lancé en 2009 pour scruter pendant au moins quatre ans plus de 100.000 étoiles ressemblant à notre Soleil, situées dans la constellation du Cygne et de la Lyre dans la Voie Lactée."


http://www.leparisien.fr/sciences/etats-unis-panne-du-telescope-spatial-kepler-de-recherche-d-exoplanetes-15-05-2013-2806051.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://octopattes.fr
raphael55
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 72
Nombre de messages : 25
Inscription : 27/04/2013
Localisation : cannes
Emploi : retraité
Passions : histoire sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Jeu 16 Mai 2013, 09:51

Ah, le goût du sensationnel! L'hypothèse de 400 000 civilisations qui existeraient dans notre galaxie - d'après un calcul mathématique, qui indiquerait que seulement une civilisation sur 10^6 pourraient être entendues et que comme il y a 200 à 400.10^9 étoiles on trouve effectivement 400 000 civilisations - devient une réalité!!!
Cela voudrait donc dire qu'il existe une planète pouvant permettre la vie, autour de chaque étoile en copiant le modèle de notre système solaire, ce qui reste à démontrer.
Que les conditions de vie sur cette planète soient à peu près les mêmes que sur la nôtre, pour l'existence d'êtres ayant des organes sensoriels permettant d'appréhender leur environnement.
Qu'ils se soient développés mentalement pour former des civilisations, c'est à dire des modes de vie et des structures organisées.

Pour l'instant, cela ne reste que spéculation intellectuelle (avec des équations certes elles-mêmes spéculatives).
Je préfère en rester au paradoxe de Fermi: s'il y a des civilisations E.T au moins aussi développées que les nôtres (anthropomorphisme), il y a ou il y en aurait déjà eu dans des systèmes planétaires plus âgés, qui auraient fatalement laissé des traces, détectées notamment grâce au programme SETI.

Or, pour l'instant, dans l'état actuel de nos connaissances, rien ne peut corroborer cette hypothèse, comme rien ne peut nous faire croire à des vitesses supraluminiques, et même luminiques pour des objets massifs.

Avez-vous déjà vu les dessins de Raël du vaisseau spatial dans lequel il a voyagé en 1973, vaisseau ayant atterri dans le puy de Lassolas qui n'en possède pas (le beau puy avec cratère sur les bouteilles de Volvic, c'est le puy de Pariou): les Zitis avaient un vaisseau dont l'intérieur sensé être celui d'êtres bien plus en avance que nous, il est complétement dépassé, hormis la combinaison Omo-micro des Zitis, qu'ont d'ailleurs adoptée Raël et les frères Bogdanof, dont on voit bien qu'ils sont des Zitis camouflés en êtres humains.

Arrêtons de croire à ce qui nous ferait plaisir.
Wait and see!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 40
Inscription : 11/02/2011
Localisation : lyon
Emploi : comédien
Passions : arts martiaux, plongée ss marine, astronomie ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Jeu 16 Mai 2013, 21:40

Keeeeeepler !!!

Mmmm...Elémentaire! : Il a du voir quelquechose qu'il n'aurait pas du voir... Cool

by the way, merci Raphael de préciser un calcul "mathématique"! Wink, quoique...peut être certains savent ils lire le ciel dans un calcul rénal... Monseigneur Steven Greer?
Pardon je m'emporte.

salutations distinguées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Ven 17 Mai 2013, 07:30

Je suis toujours étonnée de la façon dont on essaye d’enfermer ce sujet « des civilisations extraterrestres » dans un débat clos où il n’y aurait finalement le choix qu’entre deux options :
1 « Une rationalité » de bon alois qui s’attribuerait une légitimation « scientifique » et qui considérerait ce sujet comme très hypothétique (sous entendu impossible jusqu’à preuve du contraire et bla bla bla). On retrouve cette histoire de la Terre rare, nous serions peut-être les seuls, etc...Les « Zitis » ne seraient que le résultat de notre imagination débridée car il est pratiquement impossible qu’ils puissent nous visiter dans la mesure où ils n’existent peut-être même pas, et je ne parle pas du mur « luminique »... Il conviendra donc de « réduire scientifiquement » tous les éléments tendant à contrarier cette « réalité » (appelons la plutôt croyance) et toutes les observations venant challenger celle-ci devront être « éliminées rationnellement », mais pas forcément de façon logique. On n’hésitera pas à utiliser la conjonction de coordination à outrance pour fabriquer en guise d’explication une suite « d’événements normaux » mais dont l’association est complètement improbable. On retrouve les techniques de la zètanerie rampante où à partir de ces contes de fées, ces tortionnaires de la raison et de la logique nous prouveront par A + B que tel cas d’OVNI peut se réduire à un modèle réduit accroché à un fil électrique, à Venus ou à une quelconque poche de gaz, lorsque ce n’est pas à une hallucination collective[1].
Je crois que cette démarche s’appelle le « modèle réductionniste composite », une référence « savante » pour en fait désigner une « tromperie caractérisée » et on trouvera dans l’excellent ouvrage de Hyneck « Les objets volants Non Identifiés mythe ou réalité ? » un traitement de choc contre cette ânerie récurrente.

2 Des allumés de la soucoupe qui voient des ETs partout, reptiliens, Cassiopéens et qui transitent de la Terre à Venus dans leurs engins intersidéraux. Bien entendu, ces allumés sont désignés comme les vrais croyants qui sont quelque part victimes d’une quelconque secte dont l’objectif principal est de faire de l’argent.

Entre ces deux options, entre ces deux faces finalement d’une même pièce de monnaie que l’on pourrait appeler croyance, il n’y aurait rien!

Eh bien si justement, il y a bien autre chose et cela s’appelle tout simplement la science, pas celle kidnappée et amendée par les pseudo sceptiques, la véritable celle qui produit des publications, qui n’est certes pas homogène mais qui aborde ces problématiques non plus avec des œillères mais avec une position de doute constructif et des possibilités, des scénarios qui tracent les contours d’une autre réalité. Saviez-vous que Paul Watzlatwick et Gregory Bateson avaient travaillé sur la problématique du contact et de la communication extraterrestre par exemple mais l’on pourrait citer pléthores de références où de véritables chercheurs se penchent sur ces problématiques et produisent des papiers de qualité ?
Lorsque je parle de doute constructif, je parle d’une position qui ne serait pas celle qui correspondrait à « un savoir total », un peu ce que vous faites, cher raphael55, lorsque vous affirmez :
Citation :
« Or, pour l'instant, dans l'état actuel de nos connaissances, rien ne peut corroborer cette hypothèse, comme rien ne peut nous faire croire à des vitesses supraluminiques, et même luminiques pour des objets massifs. »
mais tout simplement de se dire comme Socrate que l’on ne sait pas mais que, les faits que j’observe ou que je note permettent de penser que, etc ce qui positionne dans un état d’esprit et de recherche bien plus constructif que le négationnisme que vous affichez (et j’emploie ici un terme connoté à dessein car les mécanismes à l’œuvre me semblent être du même acabit)
Concernant votre intervention, il me semble qu’il convient de compléter vos dires qui sont tout de mêmes chargés de croyances, d’à priori et finalement fort éloigné du principe de Copernic :
Citation :
« Cela voudrait donc dire qu'il existe une planète pouvant permettre la vie, autour de chaque étoile en copiant le modèle de notre système solaire, ce qui reste à démontrer. »
C’est tout simplement en cours et à la surprise même des scientifiques qui n’en reviennent pas eux mêmes…
Why Does Nature Form Exoplanets Easily? Kevin Heng
http://arxiv.org/pdf/1304.6104v1.pdf
The habitability and detection of Earth-like planets orbiting cool white dwarfs.
http://arxiv.org/pdf/1207.6210v1.pdf
Pathways Towards Habitable Moons
http://arxiv.org/pdf/0911.5170v1.pdf
A Re-appraisal of the Habitability of Planets Around M Dwarf Stars
http://arxiv.org/abs/astro-ph/0609799
Citation :
« Que les conditions de vie sur cette planète soient à peu près les mêmes que sur la nôtre, pour l'existence d'êtres ayant des organes sensoriels permettant d'appréhender leur environnement. »
Vous semblez bien limitatif dans votre approche, un réel anthropomorphisme pour le coup. En ce qui concerne la vie dans l’univers, tous les indicateurs sont au vert, je vous renvoie aux travaux de Fred Hoyle et son disciple Chandra sur la panspermie.
Proof that life is cosmic – Sir Fred Hoyle and Chandra Wickramasinghe.
http://www.panspermia.org/proofslifeiscosmic.pdf
Certes, nous n’avons pas encore de planète sœur sous la main mais cela tient plus à nos moyens d’observation insuffisants qu’au fait qu’elles n’existent pas.
Citation :
s'il y a des civilisations E.T au moins aussi développées que les nôtres (anthropomorphisme), il y a ou il y en aurait déjà eu dans des systèmes planétaires plus âgés, qui auraient fatalement laissé des traces, détectées notamment grâce au programme SETI.
Mais qui vous dit que ce n’est pas le cas. On les a peut-être sous les yeux mais encore faudrait-il les reconnaître comme tels, ce qui est virtuellement impossible dans la position de « savoir total » que vous affichez. CQFD.

[1]
Si quelqu’un a de l’information (référence de publications scientifiques svp) sur cette affaire d’hallucination collective, cas avérés et démontrés ou « prouvés » comme l’on dit, merci de nous les faire partager. Bien entendu épargnez moi les auto référencements pseudo sceptiques qui peuplent wikipedia et qui ne sont là que pour occuper le terrain.

[2].
Quelles sont ces connaissances indiscutables qui vous permettent d’affirmer cela? Merci de nous les faire partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cyberzo
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 35
Inscription : 01/10/2010
Localisation : -
Emploi : -
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Ven 17 Mai 2013, 11:41

@M51M51 a écrit:
[1]
Si quelqu’un a de l’information (référence de publications scientifiques svp) sur cette affaire d’hallucination collective
Quelle « affaire » ? Quel rapport avec le « modèle réductionniste composite » ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kernel33
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 43
Nombre de messages : 211
Inscription : 05/06/2008
Localisation : Vignoble Nantais
Emploi : gérant de société
Passions : deco rugby ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Ven 17 Mai 2013, 12:19

Plein de vie dans l'univers ok ! C'est bien beau ! Mais combien intelligente et combien intelligentes à un instant T ??? that is the question.
" Intelligence à l'instant T est-elle donc une composante réductionniste composite ?"

Reste à définir l'intelligence ....Vaste programme

Peut-être qu'une extrapolation des formes de vie sur terre pourait-être envisageable... entre parenthèses et guillemets (" peut-être! si on considère que l'univers se développe comme un système de fractal donc reproductible X fois").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raphael55
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 72
Nombre de messages : 25
Inscription : 27/04/2013
Localisation : cannes
Emploi : retraité
Passions : histoire sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Sam 18 Mai 2013, 17:20

@Wolfgang
Désolé pour le plaie aux nasses, mais je voulais dire calcul banal!
Les calculs mathématiques et rénaux dérivant tous les deux du latin calculus, qui veut dire caillou (qui permettait de dénombrer), de la même manière que le mot computer dérive du mot latin comput qui permettait de déterminer les dates des fêtes religieuses.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raphael55
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 72
Nombre de messages : 25
Inscription : 27/04/2013
Localisation : cannes
Emploi : retraité
Passions : histoire sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Dim 19 Mai 2013, 11:52

Hou là là elle n'est pas contente madame M51M51.
Je cite ses propos, qui ne sont jamais étayés:

"On retrouve les techniques de la zètanerie rampante où à partir de ces
contes de fées, ces tortionnaires de la raison et de la logique".
Qu'est-ce que la zétanerie (zlatanerie?) rampante?
Où sont ces contes de fées?
Qui sont ces tortionnaires de la raison et de la logique? En quoi sont-ils tortionnaires?( le mot est un peu fort, non)

"cela s’appelle tout simplement la science, pas celle kidnappée et amendée par les pseudo sceptiques"
Qu'est-ce qu'un pseudo-sceptique?
En quoi ont-ils kidnappé et amendé LA science?

"Concernant votre intervention, il me semble qu’il
convient de compléter vos dires qui sont tout de mêmes chargés de
croyances, d’à(sic) priori et finalement fort éloigné du principe de Copernic"
En
quoi mes dires sont fort éloignés du principe de Copernic? J'y adhère
complétement (isotropie de l'Univers et banalité de notre Système
Solaire).

"le négationnisme que vous affichez (et j’emploie
ici un terme connoté à dessein car les mécanismes à l’œuvre me semblent
être du même acabit).
Négationnisme

(le mot est un peu fort, et effectivement connoté). Où trouvez vous que mon message est
négationniste? Pourquoi pas révisionnisme antisémite adepte de
Faurisson?

"Certes, nous n’avons pas encore de planète sœur
sous la main mais cela tient plus à nos moyens d’observation
insuffisants qu’au fait qu’elles n’existent pas".
C'est comme la licorne, nous n'en avons jamais vu, mais elle doit exister, car on en voit sur de nombreuses images(peintures, tapisseries), mais aussi Big Foot, Nessie, les ectoplasmes...(liste non exhaustive).


"épargnez moi les auto référencements pseudo sceptiques qui peuplent wikipedia et qui ne sont là que pour occuper le terrain."
Où sont les référencements dans mon texte (il n'y en a pas un seul) ?
Que vous n'aimiez pas wikipedia - repaire de pseudo-sceptiques - c'est votre droit: vous pouvez préférer d'autres encyclopédies, dont l'Universalis, la référence, mais wikipedia est une encyclopédie gratuite, sérieuse,facile à consulter, remise à jour régulièrement, objective et c'est la raison de son succès.
Quand il y a des affirmations non étayées, on indique qu'il manque des références!

A lire vos affirmations, il me semble que comme le cavalier de Rossinante, M51M51, vous vous battiez contre des moulins à vent.

Madame M51M51 me conseille de consulter des sites scientifiques, ce que j'ai fait car je suis sérieux etappliqué.
Les
5 liens que vous indiquez ne parlent en rien du thème de ce forum, à
savoir, "400 000 civilisations existeraient dans notre galaxie"

La

1° publication parle de la formation des planètes et de l'équation de
Drake, et conclut "A moins que la vie soit un événement excessivement
rare, elle doit exister quelque part dans l'Univers. Mais il est
possible que nous ne puissions jamais répondre à ces questions....".
La
2° publication parle de la détection des planètes orbitant autour de
naines blanches dont la température de surface est voisine de celle de
notre Soleil (4000K à 6000K), au moyen de polarimètres.
La 3°
publication parle de la mission Kepler et de la détection d'exolunes
habitables orbitant autour d'une planète de masse voisine de celle de la
Terre
Le 4° article (de Cornell) indique que les naines blanches de type
M (entre 0,08 et 0,5 fois la masse du Soleil, peuvent héberger des
planètes sur lesquelles la vie pourrait exister.
Ces 4 publications utilisent le conditionnel, indiquent qu'il s'agit de possibilités (facilities) et ne parlent surtout pas de civilisations.

Le 5° lien est la copie du
livre datant de décembre 1982 (30 ans déjà!) publié par Fred Hoyle et Chandra
Wickramasinghe qui parle de la panspermie: la vie est apparue sur Terre
par des moyens extra-terrestres, les comètes (Raël les attribue aux
zitis). C'est un livre incontestable écrit par une pointure de
l'astrophysique, que je n'ai fait que parcourir car il comporte 162
pages! Il parle de microorganismes présents dans l'atmosphère terrestre,
même stratosphérique, de l'arrivée sur Terre de microorganismes venant
de l'espace, mais aussi des maladies comme la grippe A (pathospermie), mais il en reste aux microorganismes (bactéries, virus) et revient aussi sur la théorie de l'évolution de Darwin et l'apparition de la vie sur Terre.

Quant à moi, à l'instar du principe de Copernic je pense:
- que certainement il y a d'autres planètes du type Terre dans notre Galaxie
- que certainement il y a parmi celles-ci des conditions permettant à la vie de se développer
- que probablement, parmi les précédentes une forme de vie plus élaborée a pu se développer
- qu'il est possible que des êtres intelligents existent, ont existé ou existeront sur ces planètes
Ce qui est autre chose que d'affirmer qu'il y a (aurait?) 400 000 civilisations dans notre Galaxie.
Et de même:
- qu'il est possible qu'ils (les êtres intelligents) aient envie de voyager dans la Galaxie.
- qu'il est possible qu'ils aient le temps et les moyens matériels et logistique de le faire
mais qu'en l'état actuel de nos connaissances cela reste à l'état d'hypothèses.
En l'absence de preuves, le doute!
(pas la négation), quand au doute constructif??????

Pour répondre à [1] au sujet "d'hallucination collective" - qui ne se trouve pas dans mon texte -on peut citer celui de Fatima en 1917, où 70 000 personnes ont vu le Soleil danser dans le ciel.
Je ne peux répondre au [2]:"Quelles sont ces connaissances indiscutables qui vous permettent d’affirmer cela?", car il n'y a pas de [2] dans votre texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlphaetOmega
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 28
Nombre de messages : 94
Inscription : 19/01/2013
Localisation : Caraibe
Emploi : aucun
Passions : Astronomie, Astrophysique, Exobiologie, Physique quantique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Mar 21 Mai 2013, 18:07

Une même origine pour l’eau de la Terre et la Lune



L'eau présente à l'intérieur de la Terre et de la Lune pourrait avoir une seule et même source : des météorites primitives. Une découverte qui remet en cause le modèle de formation de notre astre satellite.



2O. L'eau est peut-être la molécule la plus importante de notre système solaire. Comprendre d'où elle vient et comment elle a été distribuée au sein du système solaire peut aider les scientifiques à saisir comment les planètes se sont formées et ont évolué. Une nouvelle étude réalisée par une équipe de l’Institut Carnegie démontre que l'eau à l'intérieur de la Terre et de la Lune a une origine commune.



La Lune se serait formée à partir d'un disque de débris de matière terrestre projetée lors de la collision entre la Terre et un impacteur géant, de la taille de la planète Mars, il y a 4,5 milliards d’années. En théorie, un tel choc aurait dû vaporiser tous les éléments volatils contenus dans la croûte terrestre (et donc l’eau), ce qui signifie que la Lune devait être complètement dépourvue d’eau au tout début de son histoire. Mais les différentes explorations lunaires ont révélé la présence d’eau dans le sous-sol de notre satellite.

APOLLO. Comment expliquer alors la présence d’eau sur la Lune ? L’analyse de différents échantillons lunaires ramenés sur Terre lors des missions Apollo 15 et 17 fournit des éléments de réponse qui remettent en question les théories sur la formation de la Lune.

Image électronique d'une inclusion lunaire. John Amstrong.



Les chercheurs de Carnegie ont pu caractériser le rapport en isotopes de l’hydrogène de l’eau piégée dans du verre volcanique lunaire extrêmement primitif. Et ce rapport s'est avéré être identique avec l’eau présente sur Terre. Ce résultat, publié dans la revue Science, signifie que l’eau lunaire et l’eau terrestre ont vraisemblablement une seule et même origine : les chondrites carbonées, des météorites qui balayaient en grand nombre le système solaire durant sa formation. Autrement dit : « il y avait de l'eau sur la proto-Terre au moment de l'impact géant », explique Alberto Saal, géochimiste à l'Université Brown et auteur principal de l'étude. « Une partie de cette eau a survécu à l'impact, et c'est ce que nous voyons aujourd’hui dans les profondeurs de la Lune. »

VOLATILS. Toute l’eau contenue dans la croûte terrestre n’a donc pas été vaporisée durant la collision qui a donné naissance à la Lune. « Notre travail suggère que même des éléments très volatils peuvent ne pas être complètement perdus lors d'un impact géant », poursuit Alberto Saal. En clair, le modèle de formation de la Lune est à revoir : « Il faut reprendre nos planches à dessin et définir un nouveau modèle » conclut le chercheur.

http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/espace/20130520.OBS9862/une-meme-origine-pour-l-eau-de-la-terre-et-la-lune.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wacapou
Analyste Observations
Analyste Observations
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 4394
Inscription : 07/08/2012
Localisation : Nantes
Emploi : retraité
Passions : informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Mar 21 Mai 2013, 21:23

@AlphaetOmega a écrit:
... Comment expliquer alors la présence d’eau sur la Lune ? ...

Peut-être à cause des bombardements de notre satellite par des comètes faites de glace et de poussières.
Une théorie très crédible explique la grande quantité d'eau de la Terre par ces apports externes.
Fin 2014 la comète 2013 A1 va frôler Mars qui va perdre une belle occasion de s'enrichir en eau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfgang
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 40
Inscription : 11/02/2011
Localisation : lyon
Emploi : comédien
Passions : arts martiaux, plongée ss marine, astronomie ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Jeu 23 Mai 2013, 22:13

Merci Mr Raphael pour cet éclairant petit cours d'étymologie...
Je ne ferai désormais plus jamais PiPi avec insouciance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Mar 28 Mai 2013, 21:40

Cher raphael55, par quoi commencer tellement il y a de choses à dire concernant votre intervention… mais commençons justement par le thème de ce fil en reprenant ceci, ce qui me permettra de répondre à Kernel 33 en même temps.
Citation :
Madame M51M51 me conseille de consulter des sites scientifiques, ce que j'ai fait car je suis sérieux etappliqué.
Les
5 liens que vous indiquez ne parlent en rien du thème de ce forum, à
savoir, "400 000 civilisations existeraient dans notre galaxie"
La

1° publication parle de la formation des planètes et de l'équation de
Drake, et conclut "A moins que la vie soit un événement excessivement
rare, elle doit exister quelque part dans l'Univers. Mais il est
possible que nous ne puissions jamais répondre à ces questions....".
La
2° publication parle de la détection des planètes orbitant autour de
naines blanches dont la température de surface est voisine de celle de
notre Soleil (4000K à 6000K), au moyen de polarimètres.
La 3°
publication parle de la mission Kepler et de la détection d'exolunes
habitables orbitant autour d'une planète de masse voisine de celle de la
Terre
Le 4° article (de Cornell) indique que les naines blanches de type
M (entre 0,08 et 0,5 fois la masse du Soleil, peuvent héberger des
planètes sur lesquelles la vie pourrait exister.
Ces 4 publications utilisent le conditionnel, indiquent qu'il s'agit de possibilités (facilities) et ne parlent surtout pas de civilisations.

Désolée d’avoir pris un raccourci rapide, mais je pensais effectivement que vous possédiez l’équation de Drake, N=R*fp*ne* fl*fi*fT* L, équation permettant d’estimer le nombre potentiel de civilisations technologiques susceptibles de pouvoir communiquer avec notre planète et de fournir par conséquent une estimation basse du nombre de civilisations potentielles pouvant exister dans la galaxie.
Je suis donc parfaitement dans le thème de ce fil me semble t’il.
Je pensais naïvement que vous aviez fait le lien avec notamment les premiers paramètres de celle-ci, « fp » et « ne » respectivement la fraction d’étoiles possédant des planètes et le nombre moyen de planètes susceptibles d’abriter la vie par étoile, objet des publications mentionnées.
Si je puis me permettre, vos traductions très succinctes et tronquées tendent à réduire l’importance de ces papiers et notamment du premier où les scientifiques s’étonnent du nombre de planètes découvertes, si bien qu’ils en font même le sous-titre du résumé!
« The ubiquity of worlds beyond our Solar System confounds us. »
et pour compléter votre citation tronquée… le hasard sans doute :
Citation :
« En extrapolant les résultats de Kepler, les exoplanètes similaires à la Terre se dénombrent probablement par milliards dans notre seule galaxie ; à moins que la vie ne soit un événement extrêmement rare, elle doit exister ailleurs dans l’univers. Nous ne pouvons peut-être pas répondre à toutes ces questions, mais comprendre la formation des planètes est une étape importante dans la bonne direction. »
Avouez que dans son intégralité, cela donne une autre signification, n’est-il pas ?
Et si vous rajoutez les exolunes, le paramètre « ne » pourrait-être bien supérieur à 1 par système planétaire transformant la possibilité d’avoir des planètes similaires à la Terre dans l’univers en quasi certitude. Ce point sera très probablement confirmé par la science de façon formelle dans les années (mois ?) à venir ce qui est bien loin de vos sarcasmes et rapprochements concernant « la licorne, Big Foot, Nessie, les ectoplasmes... »

Vous me reprochez d’être quelque part hors sujet, ce qui n’est pas le cas. Moi, je vous reprocherai de disserter sur un sujet sans en avoir même vérifié la source, finalement un peu comme cette zètânerie[3] qui se contente d’à peu près, lequel à peu près est en effet bien pratique et commode pour construire les contes de fées.
Je vous suggère de revenir à l’origine de ce fil et à l’article en question. Il est fait effectivement mention d’une estimation du nombre de civilisations potentielles (il ne me semble pas qu’il y ait une affirmation formelle sur le nombre de civilisations) par une autre méthode. Ce qui est assez cocasse, c’est que le journaliste a visiblement lu un peu rapidement les travaux en question ou les conclusions qui, si je ne me trompe pas font l’objet de cette publication :
http://arxiv.org/pdf/1302.0845v1.pdf
Citation :
A 1.1 to 1.9 GHz SETI Survey of the Kepler Field: I. A Search for Narrow-band Emission from Select Targets
[0]
Publiée par la brochette de spécialistes suivants :
Andrew P.V. Siemion1, Paul Demorest2, Eric Korpela1, Ron J. Maddalena2, Dan Werthimer1, Jeff Cobb1, Andrew W. Howard3, Glen Langston2, Matt Lebofsky1, Geoffrey W. Marcy1, Jill Tarter4.

Comme toujours, mieux vaut avoir à faire au bon dieu qu’à ses saints, à la publication originale qu’à l’interprétation journalistique car au moins on dispose des hypothèses de travail et l’on peut vérifier le contexte de cette recherche. Les scientifiques ont ciblé des émissions sur une bande étroite de recherche de 5 Hz (des émissions de quelques hertz de largeur spectrale sont, jusqu’à preuve du contraire, un indicateur de signaux artificiels émis par une/des civilisations intelligentes) dérivant d’émissions radio émanant de 86 étoiles. Ils ont utilisé un algorithme de détection qui avait été conçu pour la détection des pulsars. Les étoiles cibles ont été choisies parmi celles qui présentaient le plus de chance d’abriter une planète de type terrestre, notamment des étoiles possédant des exo planètes dont les températures vont de 230 à 380 °K, des étoiles avec 5 exo planètes détectées, des étoiles accueillant une super terre. Les données dans les bandes de 1,1 à 1,9 Ghz furent enregistrées au télescope de Green Bank entre février et avril 2011 et analysées ultérieurement. Aucun signal d’origine extraterrestre ne fut détecté mais cela permit de définir une limite haute au nombre d’étoiles dont les planètes accueillent des civilisations technologiques Kardashev de type II qui sont bruyantes au niveau radio entre 1 et 2 Ghz. Cette limite est estimée à un millionième par masse solaire !
Ce point est important car il est à la source d’une erreur commise par le journaliste qui s’est, comment dire, un peu mélangé les pinceaux…puisque cela donne :
Citation :
Selon les estimations des scientifiques, dans notre Galaxie, seule une civilisation sur un million est suffisamment développée pour être « entendue ». Tenant compte du fait que notre Galaxie contient environ 200 à 400 milliards d’étoiles, cela signifie que quelques centaines de milliers de civilisations existeraient dans la Voie lactée.
Nous sommes tout de même loin du papier original !
Par le hasard de la nature, l’ordre de grandeur est approchant puisque la masse de la galaxie est de l’ordre de 500 à 1 000 milliards de masses solaires[1], ce qui donnerait de 1 million à 500 000 civilisations technologiques Kardashev de type II potentielles qui sont bruyantes au niveau radio entre 1 et 2 Ghz et on fait donc l’impasse sur toutes les autres qui ne répondraient pas à ces critères ! Il est important de souligner que les astronomes préfèrent travailler en masse car on peut estimer la masse de la galaxie plus facilement[1] que le nombre d’étoiles. En effet la détermination du nombre d’étoiles dans la galaxie est sujette à caution et est liée à la connaissance de la répartition des étoiles par masse et notamment la proportion des étoiles naines (voir les travaux de Pieter Van Dokkkum sur le sujet), celles de type M; vous savez les plus nombreuses et celles qui sont aussi susceptibles d’accueillir des planètes habitables ; ce qui fait grimper encore les statistiques des candidates possibles à l’accueil de civilisations…

Les auteurs du papier sont d’ailleurs très prudents et précisent bien qu’il s’agit uniquement des civilisations qui répondraient aux critères sélectionnés (émettre entre 1 et 2 Ghz, être une civilisation de type Kardashev II, etc). La publication ne tient pas compte des civilisations qui communiqueraient dans une autre bande, ou tout à fait différemment ou des civilisations d’un autre type. Cette estimation est donc assez limitative si l’on tient compte de l’échantillon (86 étoiles), de la période d’observation (3 mois au total) et des hypothèses de travail. Il pourrait en fait exister beaucoup plus de civilisations dans la galaxie!
L’intérêt de cette publication est de mettre en exergue, la technologie évoluant, une méthode d’analyse qui pourra être étendue rapidement à d’autres domaines du spectre électromagnétique et les chercheurs pourront peut-être bientôt réaliser des analyses en temps réel, profitant, par sérendipité, d’autres programmes de recherche. Il suffit d’attendre un peu…pour avoir peut-être une confirmation. Personnellement je n’y crois pas trop car comme évoqué dans un autre fil, je pense que nous sommes dans un régime de SETI inversé où le silence est d’or mais c’est une autre histoire.

Pour donner un peu plus de contexte scientifique à cette problématique, je vous suggère de visiter le papier de Lineweaver suivant :
http://www.mso.anu.edu.au/~charley/papers/LineweaverEgan2007.pdf
« The Cosmic Coincidence as a Temporal Selection Effect Produced by the Age Distribution of Terrestrial Planets in the Universe »



qui met en avant l’arrivée tardive de la Terre dans notre univers.

Concernant Lineweaver, je vous invite à procéder de la même façon que sur le fil « W9: Au coeur de l'étrange, spécial OVNI : le 1er mai » et à nous faire partager son CV[2].

Et concernant l’âge potentiel des civilisations ou leurs durées de vie, il se trouve que des scientifiques se sont penchés sur la question.
Il existe notamment un papier de Ray P.Norris s’intitulant « Quel âge a ET » (laquelle publication est intégrée dans un document fort passionnant où des pointures scientifiques envisagent sérieusement toutes les conséquences d’un contact) et où à partir des hypothèses de travail concernant la disparition des civilisations basée essentiellement sur des faits astronomiques (l’auteur part du principe qu’il s’agit des seuls paramètres que l’on peut estimer. Les autres paramètres liés à la civilisation elle même et à sa capacité à s’autodétruire sont évoqués par Guillermo A. Lemarchand dans un article intitulé « Spéculations sur le premier contact » où il suggère qu’il existe peut-être au niveau du cosmos une sorte de lex galactica-un invariant du cosmos- qui fait que soit on devient conscient de sa fragilité intrinsèque et l’on prend les mesures adhoc pour perdurer, soit on est incapable d’en prendre conscience et c’est la sortie de route assurée ; si bien que seuls les évènements astronomiques deviennent les facteurs limitants pour la durée de vie des civilisations qui sont sorties de leur berceau planétaire et ont passé le cap de l’adolescence. On peut bien entendu discuter cette approche mais elle ne manque pas de pertinence), il ressortirait que l’âge moyen des civilisations avec lesquelles nous pourrions rentrer en contact serait de l’ordre de 1,7 milliards d’années.

Une autre approche intéressante est faite par Nikos Prantzos qui a eu la bonne idée de mixer la formule de Drake et le paradoxe de Fermi (A joint analysis of the Drake equation and the Fermi paradox) mais toujours en se mettant dans l’hypothèse « réaliste (ou actuelle !)» de voyages subluminique, en référence au programme Dedaelus je pense. Les choses changent complètement si cette hypothèse de travail est levée…mais l’article est cependant passionnant et Nikos Prantzos connaît bien son sujet. Il fait notamment référence au premier découvreur de ce paradoxe dans sa forme actuelle qui est en fait Konstantin Tsiolkovski, lequel apporta même des solutions possibles. L’histoire conserve le nom de Fermi qui contribua très peu à ce paradoxe si ce n’est que pour le côté éponyme et il vaudrait mieux se souvenir de Tsiolkovski, Hart ou Sagan que de cet homme du complexe militaro industriel…mais c’est à l’image de notre monde.



Concernant la vie, vous tendriez à faire passer la panspermie pour une histoire démodée, une vieillerie en somme sans pertinence :
Citation :
Le 5° lien est la copie du
livre datant de décembre 1982 (30 ans déjà!) publié par Fred Hoyle et Chandra
Comment contrôlez-vous et vérifiez-vous l’information ? Il me semble que si vous aviez fait des recherches sur les publications récentes, notamment ce qu’a publié Chandra, vous en auriez trouvé pas mal mettant en lumière des FAITS confirmant la panspermie. A titre d’exemple tout à fait surprenant vous trouverez dans la publication suivante « The spread of life throughout the cosmos » de Chandra
http://link.springer.com/content/pdf/10.1007/978-1-4020-4968-2_1.pdf#page-1
une stupéfiante corrélation entre la signature spectrale dans la gamme des 2175 A de la lentille gravitationnelle SBS0909+532 (qui possède un redshift de z=0,83 !) avec la signature spectrale d’un fond dispersé de grains de bactéries asséchées ! Typiquement, c’est ce que l’on appelle un fait scientifique. On pourra toujours dire que c’est le fruit du hasard, une simple coïncidence… mais nous sommes bien ici en plein changement de paradigme. Une publication très récente vient par ailleurs de confirmer l’hypothèse de travail de Chandra à partir d’une toute autre approche :
Life Before Earth
http://arxiv.org/pdf/1304.3381v1.pdf
mais comme toujours, la panspermie est farouchement combattue par les tenants du dogme car elle ouvre la porte, avec le nombre de planètes potentiellement habitables, a une vie généralisée dans le cosmos. C’est un peu comme ouvrir la boîte de pandore, ce qui insupporte les tenants de la Terre rare !

Résumons nous, des décalages temporels entre civilisations qui pourraient atteindre 7 milliards d’années, des civilisations qui pourraient avoir plus d’un milliard d’années d’existence et la vie qui serait partout présente dans le cosmos pratiquement dès les origines de l’univers, cela trace quand même un portrait potentiel d’un univers grouillant de vies et d’intelligences! On pourra toujours se réfugier en se disant qu’il s’agit d’une vie bactérienne et que seule la Terre a su développer l’intelligence si bien incarnée dans la zètânerie
qui traite avec condescendance nos voisins potentiels du sobriquet de zitis[3].

Jusqu’à preuve du contraire et dans le contexte actuel, ne pas tenir compte de l’hypothèse ET dans l’explication du phénomène OVNI est ce que je pourrai appeler une aberration totalement illogique. Si cette position pouvait encore se comprendre du temps de Hyneck, les choses ont radicalement changé depuis quelques années.
Citation :
« C’est pourquoi, si nous sommes visités par des voyageurs extraterrestres, ce serait de la folie de s’en désintéresser » (Carl Sagan).
De toute façon, il suffit d’attendre les prochaines révélations des scientifiques, la science et les techniques se développant à un train d’enfer, pour comprendre que le changement de paradigme est tout simplement en cours…

Je vous remercie pour ce rapprochement avec le Don Quichotte de Cervantès et je me vois plutôt flattée d’être associée à cette œuvre ésotérique.

NB :
Citation :
Je ne peux répondre au [2]:"Quelles sont ces connaissances indiscutables qui vous permettent d’affirmer cela?", car il n'y a pas de [2] dans votre texte.
Effectivement et je vous prie de m’en excuser mais ce point faisait référence à vos affirmations suivantes :
Citation :

Je préfère en rester au paradoxe de Fermi: s'il y a des civilisations E.T au moins aussi développées que les nôtres (anthropomorphisme), il y a ou il y en aurait déjà eu dans des systèmes planétaires plus âgés, qui auraient fatalement laissé des traces, détectées notamment grâce au programme SETI.
Or, pour l'instant, dans l'état actuel de nos connaissances, rien ne peut corroborer cette hypothèse, comme rien ne peut nous faire croire à des vitesses supraluminiques, et même luminiques pour des objets massifs.

Je vous repose donc la question.

[0]
Je ne résiste pas à traduire le début de l’introduction de cet article qui finalement ne fait qu’exprimer la situation actuelle sur le sujet :
Citation :
Dans les cinquante dernières années, la preuve que les constituants et les conditions que nous croyons nécessaires à la vie sont communs et peut-être partout présents dans les environs de la galaxie ne cesse de croître. Une pléthore de molécules pré biotiques ont maintenant été détectées dans les nuages moléculaires, incluant des acides aminés et leurs précurseurs (Mehringer et al. 1997 ; Kuan et al. 2003), des sucres (Hollis et al. 2004) et un tas d’autres espèces biologiquement importantes (e.g. Lovas et al. 2006 ; Iglesias-Groth 2011). De telles détections offrent une indication que les réactants nécessaires à la construction de grandes structures organiques complexes peuvent être déjà prêts dans les environnements proto-planétaires. Les exoplanètes elles-mêmes, un temps reléguées dans le domaine de la spéculation, apparaissent maintenant être communes et nombreuses. Alors que les exoplanètes d’une taille strictement équivalente à la Terre à une unité astronomique de leurs parents solaires n’ont pas été détectées jusqu’à présent, nous avons la preuve que les conditions nécessaires au maintien de la vie basée sur le carbone, c’est à dire l’eau liquide, peut exister très loin de la traditionnelle « zone habitable » (Carr et al. 1998).


[1]
Quand je dis que la masse de la galaxie est plus facile à déterminer, c’est un euphémisme si l’on tient compte de la marge d’incertitude…
http://arxiv.org/abs/1205.6203
The cold veil of the Milky Way stellar halo
Citation :
we infer that the mass within 150 kpc is less than 10^12 M_solar and suggest it probably lies in the range (5-10) x 10^11 M_solar.

[2]
http://www.forum-ovni-ufologie.com/t16895p250-w9-au-coeur-de-l-etrange-special-ovni-le-1er-mai
Vous savez, cette émission fort bien faite mais où à priori vous n’avez retenu qu’une infime partie qui prêtait le flan et que vous avez largement développée et grossie comme si l’on voulait jeter un discrédit sur la totalité de l’émission. Comme vous semblez apprécier cette méthode, autant l’appliquer ici, à votre guise avec tous les noms cités, ne serait que pour le lecteur de passage.

[3]
Par zetânerie, j’entends la doctrine zète, cet hyper rationalisme stérilisateur qui se positionne dans un « savoir total » et se présente comme un système défenseur de la science et du scepticisme. En fait une injure à Sextus Empiricus et une réelle croyance moderne que je dénonce pour son côté totalitaire et mystificateur, d’où le lien avec le révisionnisme, puisque ses adeptes n’hésitent pas à trafiquer les faits pour les rendre conformes à leur réalité, à leur croyance. Je me réjouis que vous ayez ajouté un point godwin à ce post mais, voyez vous, je souhaitais simplement souligner que les mécanismes mis en œuvre dans les méthodes d’analyse zètes sont les mêmes que ceux des révisionnistes.
Comme il s’agit d’un système de pensées dangereux, mon propos n’est pas de convaincre les zètes (c’est impossible) mais d’engager le lecteur à la plus extrême prudence lorsqu’il aura à faire à leurs productions et toujours vérifier/comparer leurs dires avec les faits bruts, l’imposture en ressort d’autant plus. Je ne polluerai pas plus ce fil avec ce sujet qui mérite à lui tout seul d’être traité comme il se doit.
Concernant les hallucinations collectives, je les citais en référence à la zetânerie et à son modèle et non pas à propos de votre post. L’hallucination collective n’est pas présentée en tant que telle dans le « modèle réductioniste composite » mais apparaît sous la forme de l’effet « shérif » qui induirait une certaine vision à une communauté d’observateurs, il faut bien essayer d’expliquer un même phénomène observé par plusieurs observateurs distincts…

Comme vous affirmez que le cas de Fatima de 1917 est une hallucination collective et non la vision d’un objet éventuellement réel ou d’autre chose, vous voudrez bien nous fournir les documents scientifiques, preuves etc vous permettant d’affirmer cela. En logique zète, la charge de la preuve vous incombe…Pour ne pas faire un hors sujet ici que j’admets avoir provoqué, vous pouvez toujours utiliser un des sujets ouverts sur Fatima, par exemple ici :
http://www.forum-ovni-ufologie.com/t11407p25-le-soleil-de-fatima-n-etait-pas-le-soleil?highlight=fatima
pour répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlphaetOmega
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 28
Nombre de messages : 94
Inscription : 19/01/2013
Localisation : Caraibe
Emploi : aucun
Passions : Astronomie, Astrophysique, Exobiologie, Physique quantique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Mer 03 Juil 2013, 22:00

60 milliards de planètes sont habitables dans notre galaxie grâce à leurs nuages

SCIENCES – Le département de «chasseurs de planètes» de la Nasa vient de doubler cette estimation, prenant en considération des études récentes sur les planètes à forte couverture nuageuse…
Si l’humanité doit un jour déménager, elle aura l’embarras du choix. Notre galaxie, la Voie lactée, abriterait en effet plus de 60 milliard d’exoplanètes habitables. Le Kepler Spacecraft, département de la Nasa chargé de référencer les planètes habitables a publié une nouvelle étude.
>> La chasse aux planètes habitables, c'est ici en images
Jusque là, la communauté scientifique estimait que chaque système solaire, autour d’étoiles dites « naines rouges » (moins brillantes que notre Soleil), abritait en moyenne une planète habitable. Mais cette nouvelle étude double l’estimation, considérant que certaines planètes aux atmosphères nuageuses peuvent également accueillir des formes de vie extra terrestres.
Sous les nuages, la vie
«Les nuages causent à la fois le réchauffement et le refroidissement de la Terre, explique Dorian Abbot, professeur en sciences géophysiques de l’Université de Chicago. Ils réfléchissent les rayons du soleil et refroidissent ainsi l’atmosphère, et provoquent un effet de serre qui la chauffe. Cet équilibre est en grande partie ce qui permet à une planète d’accueillir la vie.»
Pour mémoire, une planète est considérée comme habitable lorsque sa température autorise l’eau à l’état liquide, et n’est par conséquent ni trop loin (sinon l’eau gèle), ni trop près (auquel cas l’eau est vapeur) de l’étoile.
Entre ombre et lumière, la vie aussi
Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont mis au point un système de simulations qui permet d’établir quelles planètes sont potentiellement habitables en fonction de leur couverture nuageuse apparente.
Même certaines planètes qui montrent perpétuellement la même face à leur étoile pourraient avoir une zone habitable à la frontière entre hémisphère ensoleillé et hémisphère sombre

http://www.20minutes.fr/sciences/1183233-20130702-60-milliard-planetes-habitables-galaxie-grace-a-nuages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke
Participation excellente
Participation excellente
avatar



Masculin Age : 53
Nombre de messages : 323
Inscription : 22/07/2007
Localisation : Paris
Emploi : Infographiste
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Jeu 04 Juil 2013, 08:02

60 Milliards de planêtes habitables ? wow ça en fait de E.T, espérons qu'ils ne viendront pas tous nous visiter tous en même temps j,y,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mathew600
Passionné
Passionné




Masculin Age : 26
Nombre de messages : 118
Inscription : 27/04/2011
Localisation : 94
Passions : jeux video
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Ven 12 Juil 2013, 19:17

On ne sera jamais combien à de civilisation dans notre galaxie c'est beaucoup trop vaste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederic74
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 282
Inscription : 16/02/2010
Localisation : RHÖNE ALPES
Emploi : Conseiller commercial
Passions : Motos, films, sciences, musique, fitness, jeux vidéos.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   Lun 15 Juil 2013, 08:04

@Luke a écrit:
60 Milliards de planêtes habitables ? wow ça en fait de E.T, espérons qu'ils ne viendront pas tous nous visiter tous en même temps j,y,

 Tu m'étonnes ! yckjgc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie   

Revenir en haut Aller en bas
 

400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» 400.000 civilisations existeraient dans notre galaxie
» Que sa passe t'il dans notre galaxie ou ailleur ?
» La planète aux deux soleils de Luke Skywalker découverte dans notre galaxie.
» Des milliards d'exoTerre dans notre galaxie ?
» Notre Galaxie compterait un milliard de planètes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Astronomie et Astrophysique-