Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Sam 05 Jan 2008, 17:24

Déclaration de l'effet d'un ovni sur les fonctions d'une automobile

J'ai besoin de témoignages et d'articles à ce sujet merci à l'avance.

Est du Nord, Hiver 1967

Enquêteurs : Fred Hooven et David Moyer de la société des Moteurs Ford

Résumé

Le témoin signala que, alors qu'elle conduisait seule de nuit, un objet lumineux stationna au-dessus de sa voiture pendant plusieurs miles, puis se déplaça rapidement au loin, et que plusieurs fonctions mécaniques et électriques de sa voiture furent découvertes altérés par la suite. Un examen de la voiture 2 mois plus tard ne révéla aucune défaillance n'étant pas attribuables à des causes ordinaires, ni aucune anomalie magnétique ou radioactive significative dans ou sur le corps de la voiture.

ContexteLe témoin signala cette observation et une précédente à un shériff qui la désigna à quelqu'un d'une université locale. Ce dernier, à son tour, signala le cas à l'équipe du projet du Colorado. Parce que le rapport indiquait que le cas pourrait offrir une bonne occasion de vérifier la possibilityé d'effets électromagnétiques sur une automobile par un ovni, on demanda à Hooven et Moyer de mener une enquête détaillée.

EnquêteAu Printemps de 1967 Moyer enregistra une interview avec le témoin et ramena sa voiture à Dearborn, où des ingénieurs de Ford et l'équipe du laboratoire sous la direction de Hooven l'examina en détails.

Le témoin, une secrétaire professionnelle, signala que, alors qu'elle conduisait sur une route rurale près de chez elle à 2 h environ un matin de l'hiver de 1967, elle remarqua d'abord que la scène en face d'elle était brillamment illuminée. Pensant d'abord que ses phares étaient sur feux de route, elle utilisa son interrupteur au pied mais cela ne fit aucune différence, bien que la lumière de l'indicateur répondait. Elle éteignit les phares, les l'illumination n'était pas diminuée. Elle observa alors que sa source était un corps lumineux au-dessus de sa voiture, ce qu'elle percevait dans le rétroviseur et par les fenêtres de côté. L'objet resta directement au-dessus de sa voiture pendant 10 ou 15 mn alors qu'elle conduisait le long de la route plutôt lentement. La voiture ne voulait pas accélérer. Elle enfonça l'accélérateur à fond. Bien que la voiture allait droit, elle sentait qu'elle ne la dirigeait pas, mais plutôt qu'elle — ou son esprit — était dirigée par l'objet mystérieux. Elle ouvrit 1 fenêtre et ne put entendre aucun son. Au sommet d'une ascension l'objet s'éloigna et fit une grande marque de cochage dans le ciel. Il disparut rapidement au loin, devenant de plus en plus rouge à mesure qu'il s'éloignait. Alors qu'il s'en allait, il ressemblait à un champignon inversé ayant une courte tige sur le dessus et une lueur jaunâtre uniforme et 2 lumières blanches brillantes et plusieurs plus petites en-dessous.

Le témoin signala 4 instruments défectueux après l'incident qu'elle n'avait pas remarqué auparavant :

la radio était faible et pleine de parasites ;
le compteur de vitesse indiquait plus bas ;
la batterie ne se chargeait pas correctement et l'ampèremètre n'indiquait pas comme d'habitude ;
la jauge d'huile était bloquée au maximum.
Après avoir interrogé le témoin, Moyer conduisit sa voiture, une Comet 1964, à Detroit, où les ingénieurs de Ford et l'équipe de recherche enquêtèrent en détails sur sa condition. Au regard des défaillances signalées par le témoin, ils trouvèrent que :

L'antenne radio avait été cassée de la voiture, donc que seules les stations locales pouvaient être entendues à travers le bruit de fond.
La courroie du ventilateur, qui animait l'alternateur, était si lâche que l'alternateur ne fournissait pas une puissance de charge normale à la batterie.
Dans le compteur de vitesse, un plot de repos qui fournissait l'alignement pour l'aiguille avait été cassé, réparé, et s'était apparemment à nouveau cassé, provoquant une friction de roulement qui provoquait une lecture basse du compteur de vitesse. Cette condition était aggravée par un lubrifiant collant du câble du compteur de vitesse qui avait travaillé.
l'élément transmetteur de la jauge d'huile était défaillant en raison d'une perte électrique due à la corrosion.
L'ensemble des défaillances signalées furent trouvée être le résultat de conditions courantes dans les voitures de l'âge et nombre de kilomètres de la Comet du témoin.

Les opérations de formation du métal dans la fabrication d'une voiture produisent un motif de magnétisation caractéristique pour chaque modèle, qui persiste pendant des années avec peu de modifications à moins que le métal ne soit retravaillé ou soumis à un champ magnétique substantiellement plus fort que celui de la Terre. Un examen de la "signature" magnétique du corps de la voiture du témoin ne révéla aucune différence significative par rapport à celle de 3 sur 4 autres voitures similaires sélectionnées au hasard du même âge. Il fut par conséquent conclut qu'aucun champ magnétique significatif n'avait agit sur la voiture du témoin.

Un compteur Geiger d'examen beta-gamma ne montra pas de radioactivité significative provenant du corps de la voiture. Des raclures de saleté et débris accumulés du capot et des brides de couvercle de plate-forme, rail d'égoutement, etc., montrèrent des contaminations radioactives de niveau faible, la plus forte étant de 5 gammas/s environ à 120 keV. Une étude similaire du matériel d'une autre Comet 1964 montra un niveau de contamination semblable, bien qu'avec une distribution spectrale différente. La radioactivité trouvée n'est pas inhabituelle ; cependant, une évaluation précise de sa signification fut impossible en l'absence de connaissance détaillée de l'histoire environmentale de la voiture.

CommentairesCe cas est particulièrement intéressant en raison de l'information spécifique et détaillée donnée par le témoin, et "l'étrangeté" de la rencontre. Son témoignage enregistré indique une personnalité compétente, pragmatique, formée et accoutûmée à garder sa présence d'esprit dans des situations innattendues. Par son récit, sa 1ère intuition de quelque chose d'étrange fut le champ de ses phares anormalement lumineux. Sa réponse pragmatique fut d'essayer l'interrupteur de faisceau haut-bas, et elle fit la distinction entre le signal par un tiret et l'absence de changement dans l'illumination. Par la suite elle descendit la vitre pour écouter tout son inhabituel. Plus intéressant est son commentaire que, après avoir réalisé que quelque chose d'étrange était au-dessus de la voiture, elle se souvint d'histoires de prétendue influence mentale par de telles apparitions et se força à se parler à elle-même pour garder son esprit occupé activement. Je ne comptais pas lui laisser une ouverture. En résumé son témoignage présente l'image d'une femme seule sur une route déserte confrontée à un phénomène étrange, effrayée mais faisant face intelligemment à la situation.

Cependant, son récit n'est pas exempt d'anomalies. Elle se souvient d'une clarté lunaire brillante, mais la Lune était à son dernier quartier le 3 Janvier, et n'aurait pas été très haute même à cette date. Sa description de ce qu'elle a vu de l'ovni à travers le rétroviseur est sujette à question. Les enquêteurs de Ford notèrent que le rétroviseur interne permet du champ de seulement 3 ° au-dessus de l'horizontale. L'ovni aurait dû être à près de 20 fois plus large que son élévation au-dessus de la voiture pour être simplement vu dans le miroir. Elle rapporta également plusieurs observations d'ovnis auparavant par elle-même et des amis et la famille au voisinage de chez elle. Ces signalements suggèrent la possibilité d'une préoccupation par rapport au sujet. Cependant, elle ne recherchait apparemment pas de publicité. Elle mentionna l'incident au début de Mars à un shériff adjoint local, qui le signala à une personne d'une université locale. L'ensemble des défaillances de la voiture dont le témoin a déclaré qu'elle s'étaient manifestées d'elles-mêmes après l'expérience ovni furent trouvées être les résultats d'une usure et d'une détérioration graduelle à l'exception de l'antenne radio cassée, qui n'était pas concluante. Le cas reste intéressant mais inexpliqué.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 74
Nombre de messages : 1562
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Sam 05 Jan 2008, 18:08

:flower:

Les champs magnétiques trés puissants produisent des micro-ondes qui saturent les circuits électriques des automobiles...!

Ce qui était "observé" Déjà lors des RR3 de la fameuse vague de 1954 que personne ne veut étudier.:scratch:

Ce qui est trés amusant,c'est qu'en 2008,l'on trouve ce message sur le site "Techno-Science"...!!


affraid


Transports Posté par Adrien le Lundi 31 Décembre 2007 à 00:04:08
Brûler les circuits électroniques pour arrêter un véhicule ?
Dans la prochaine décennie, les poursuites policières risquent de changer grandement. En effet, la science-fiction risque de rencontrer la réalité, puisque les policiers pourront peut-être arrêter un véhicule à distance en brûlant ses circuits électroniques.

Développé par la firme de haute technologie Eureka Aerospace, l'appareil concentre les micro-ondes (high-power electromagnetic system) sur une cible en mouvement, perturbant ainsi les impulsions électroniques dans la voiture de l'unité de contrôle électronique (ECU), permettant même de les brûler et de les rendre inopérants.

Les poursuites policières sont des opérations à haut risque qui peuvent avoir des conséquences dramatiques, autant pour les usagers de la route, les policiers que pour les criminels. Aux États-Unis, les policiers provoquent même des têtes à queue en heurtant le côté du parechoc arrière du véhicule poursuivi alors qu'il est en mouvement. Les accidents sont nombreux et plusieurs vies sont quotidiennement en danger. Ainsi, ce nouveau système permettrait de rendre les poursuites policières beaucoup plus sécuritaires, rendant le véhicule poursuivi inutilisable et inopérant.

Bien différent des micro-ondes utilisés pour la cuisson, le faisceau de 300 MHz ne grille pas les circuits électroniques par la chaleur, mais en interférant avec la fréquence des impulsions électriques de certains composants du véhicule. Selon le porte-parole de la société, cet outil n'aurait aucun effet secondaire sur le corps humain, ni sur d'autres appareils environnants, tels qu'un téléphone mobile ou un ordinateur portable utilisé par un piéton.

Actuellement, l'appareil est beaucoup trop volumineux et dispendieux pour être transporté par un véhicule de patrouille standard. Avec 91 cm de large par 152 cm de long et son poids de près de 91 kg, son utilisation à court terme est peu probable par les forces de l'ordre de votre localité.

Par contre, l'entreprise s'efforce de miniaturiser la technologie et la rendre plus commercialement viable. Les militaires, la garde côtière et les bâtiments à haute sécurité pourraient se montrer très intéressés par cette technologie. De plus, certains corps policiers pourraient en installer sur des hélicoptères à titre expérimental.


...........................................

L'ufologie est une recherche permanente qui permet
de "comprendre le phénoméne ovni" et non de croire bétement..!!

Au boulot...!!lol!


A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Sam 05 Jan 2008, 20:27

Merci bien cosmos intéressant tout cela.

à bientôt

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Mar 08 Jan 2008, 11:23

Interférences électromagnétiques [modifier]
Les interférences électromagnétiques concernent les voitures calées, les black-out (pannes de courant), les interférences radio/télé, les problèmes de communication et de navigation aérienne. Une liste de plus de trente incidents d'avion a été compilée par Dr Richard F. Haines, scientifique à la NASA. L'incident de Téhéran, qui eut lieu en Iran dans la nuit du 18 au 19 septembre 1976 est le cas le plus célèbre du genre.

Un cas de ce genre s'est aussi déroulé en France, le 3 septembre 1985 vers 22h, à Lyon. Ce soir là, de nombreux témoins aperçoivent une boule de la grosseur d'une balle de football tomber silencieusement et verticalement dans les eaux du port Edouart Herriot, en plein centre ville. La boule lumineuse est entourée d'un halo fluorescent vert. A cet instant précis, tous les éclairages de la voiture de surveillance de la patrouille de police se mettent à clignoter devant tous les témoins. Ensuite, durant une minute, une lueur jaune-blanchâtre d'un diamètre d'environ 30 mètres est vue dans le fonds de l'eau par les personnes présentes sur les lieux. Cette chute est également aperçue par d'autres témoins situés en dehors de la ville de Lyon. Une radioactivité peu importante a été détectée lors des premiers sondages de surface. L'enquête de gendarmerie n'a pas permis d'identifier le phénomène. [46
http://fr.wikipedia.org/wiki/Objet_volant_non_identifi%C3%A9

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Rémy.F
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 797
Inscription : 03/12/2007
Localisation : Grenoble
Emploi : Etudiant
Passions : divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Mar 08 Jan 2008, 17:53

Avec toute ces infos, difficile d'en trouver d'autres, tu te débrouille très bien seul ^^ (cosmos t'en a donné aussi certe).
Sinon, vraiment très interressant que l'on puisse reproduire ce système de blocage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Mar 08 Jan 2008, 20:47

Cas classiques:
La troisième des grandes vagues américaines de rapports d'observation d'OVNIS a atteint un pic pendant la première semaine de novembre 1957, avec au moins 30 comptes rendus incluant des pannes de dispositifs électriques en liaison avec les apparitions de l'OVNI.
1957, LEVELLAND:
Informations radio sur CBS du 3 novembre 1957, extrait: (merci à Wendy Connors):

"Les gens de Levelland, dans le Texas, sont inquiets au sujet d'objets étranges dans leur voisinage. Le Shérif Weir Clem indique qu'il a reçu plusieurs rapports d'un objet étrange et en forme d'oeuf, d'environ 200 pieds de long, atterrissant sur les fermes et les routes la nuit passée à proximité de Levelland."

"Le shérif Clem a dit qu'il a même obtenu pu apercevoir lui-même cette chose, qui a d'une certaine façon éteint des lumières et des moteurs de voitures sont il s'approchait. Le shérif a dit que les lumières et les moteurs on de nouveau très bien fonctionnés après que la chose soit partie."

"Ici Bob Pierpoint, Washington."
Les dossiers du Projet Blue Book montrent 330 rapports pour la première semaine de 1957, tandis que les dossiers du National Investigations Committee on Aerial Phenomena (NICAP), organisme privé de recherches sur les OVNIS, énumèrent près de 90 rapports non expliqués.

Cela a commencé quatre semaines après que l'Union soviétique ait frappé le monde de stupeur en lançant le premier satellite en orbite terrestre, Spoutnik I, et un jour avant que Spoutnik II ait été satellisé avec un petit chien comme passager. L'enthousiasme du public pour fouiller du regard le ciel de nuit pour voir le premier satellite s'était affaibli, et l'intérêt pour le second n'avait pas encore commencé.

La caractéristique la plus saisissante de cette vague d'observations fut la concentration des cas avec effets électromagnétiques autour de la ville de Levelland à l'Ouest du Texas. Il y avait au moins huit tels rapports dans un intervalle de deux heures et demie dans un secteur comprenant l'ouest, le nord et l'est de Levelland:

Le rapport du conducteur de camion Pedro Saucedo est parvenu à 22:30, il a décrit un objet en forme de torpille avec une flamme jaune et la fumée blanche s'échappant à son arrière. Il a estimé que sa longueur était de 60 mètres et sa largeur de 2 mètres. Il a dit qu'il s'est élevé depuis un champ voisin et a foncé très bas au-dessus de son camion avec un bruit puissant et explosif, et qu'une telle chaleur à été produite qu'il est sorte de son camion s'est jeté à terre. "Cela ressemblait à l'effet du tonnerre, et mon camion a été secoué par le souffle." Il pense que l'engin est passé à 60 ou 90 mètres de lui. Les phares et le moteur du camion se sont arrêtés tandis que l'OVNI était en vue; après sa disparition, les phares ont fonctionné normalement et il a pu remettre le moteur en marche.

A Pettit, au Texas, 16 kilomètres au nord-ouest de là, deux silos à grains sont tombés en panne alors qu'un OVNI passait: "peu avant minuit, Jim Wheeler a rapporté avoir vu un grand objet elliptique de 60 mètres sur la route; alors qu'il conduisait vers lui, les phares et le moteur de sa voiture se sont arrêtés. L'OVNI s'est élevé et a volé au loin, et quand il a disparu, ses phares se sont rallumés et il pu remettre son moteur en marche."

Au même moment, les phares et le moteur de la voiture de Jose Alvarez se sont éteint alors qu'il a vu un OVNI de 60 mètres brillant tout près. Après que l'objet ait volé au loin, ses lumières se sont rallumées et il a pu redémarrer.

Vers environ minuit, les phares et le moteur de la voiture de Newell Wright, étudiant d'université, sont tombés en panne. Il est sorti pour réparer, à regardé en l'air et a vu un objet bleuâtre-vert lumineux, à fond plat, ovale, sur la route. L'objet a été visible pendant quatre ou cinq minutes. Pendant ce temps, Wright a essayé de mettre en marche son moteur, et tandis que le démarreur faisait bien contact, le moteur ne se mettait pas en route. L'objet a disparu, filant directement vers le haut, et immédiatement les lumières de voiture se sont rallumées, le moteur s'est mis en marche, et tout alors à fonctionné parfaitement.

A minuit ving-cinq, la voiture de Frank William tombe en panne de moteur et d'éclairage quand un objet brillant en forme d'oeuf a atterrit sur le sol, sa couleur passant de l'orange au bleu-vert. Quand il file directement vers le haut, la voiture revient à un fonctionnement normal. "Quand il a décollé, cela a ressemblé à un coup de tonnerre." A 12:45 du matin, le lumières et le moteur du camion de Ronald Martin ont cessé de fonctionner quand un OVNI rond et brillant atterrit, sa couleur passant de l'orange au bleu-vert. Il a dit que la lueur était si forte qu'elle éclairait l'intérieur de son camion. L'OVNI est alors passé de nouveau à la couleur orange et a décollé directement vers le haut. Les phares se sont rallumés, et son moteur s'est remis en marche par lui-même!

A 01:00 du matin, à environ 27 kilomètres au Nord, le chef des pompiers Ray Jones rapporte qu'il a vu un éclair de lumière et qu'au même moment les phares de sa voiture faiblirent et son moteur a presque calé.

A 01:15 du matin, James Long raconte qu'il a vu un OVNI elliptique sur la route devant lui, et quand il a conduit jusqu'à moins de 60 mètres de lui, les lumières et le moteur de son camion sont mortes. L'OVNI a filé verticalement avec un bruit de tonnerre, et les lumières et le moteur sont revenus à la normale.

De 01:30am, Shériff du compté de Hockley, Weir Clem avait entendu tant de rapports qu'il a décidé de se rendre compte par lui-même. Il est sorti en voiture avec un shérif adjoint, et a vu une grande lumière rouge ovale, bien qu'il n'ait pas éprouvé de problèmes de système électrique. Des années après il a dit: "l'objet a été formé comme un énorme ballon de rugby et avait des lumières blanches et fortes. Les lumières aveuglantes clignotaient dessus, il est passé juste au-dessus de la voiture et est parti. Personne sur cette planète ne pourra croire à quelle vitesse il a voyagé. Tout était aussi clair qu'en plein jour; il éclairait le secteur entier."



Le projet Blue Book a envoyé un seul enquêteur à Levelland pour vérifier les rapports. Son explication, admise comme conclusion officielle de l'Armée de l'Air, était:

"... la cause principale pour le cas de Levelland était un orage électrique important. L'orage a stimulé la populace à un niveau élevé d'excitation. Cette excitation s'est reflétée dans leurs réactions à des circonstances ordinaires, et a eu comme conséquence l'inflation des histoires de certains des témoins au sujet de leurs expériences."
Dix ans après ces incidents, le physicien de l'atmosphère James McDonald a achevé une étude du cas et a déterminé qu'il n'y avait eu aucun orage dans le secteur, et aucune source d'humidité excessive pour interférer ainsi avec les systèmes électriques des automobiles:

"... Dans une période de deux heures aux environs de minuit, du 2 au 3 novembre 1957, neuf véhicules différents ont tous montré des échecs d'allumage, et beaucoup ont souffert de l'arrêt des phares pendant que des objets décrits comme ayant environ 100 à 200 pieds de long, incandescents avec un rougeoiement général ou une lueur bleuâtre, ont été vus sur des routes à proximité de la petite communauté de Levelland, Texas. (Réf. 10, 13, 14). Cette série d'incidents a fait les gros titres des nouvelles nationales jusqu'à ce qu'il soient officiellement expliqués en termes de foudre en boule et de bougies de voitures humides. Cependant, quand j'ai vérifié les données de la météo, j'ai constaté qu'il n'y avait aucun orage ou que ce soit à ou près de Levelland cette nuit, et qu'il n'y avait eu là aucune pluie capable de mouiller les bougies des voitures. Bien que je n'aie localisé aucun de ces conducteurs impliqués, j'ai interviewé le Shériff Weir Clem de Levelland et un journaliste de Levelland, qui ont tous les deux étudiés les incidents de cette nuit. Ils ont confirmé l'absence complète de l'activité de pluie ou de foudre. Les incidents ne peuvent pas être considérés comme expliqués."
Sans "l'orage électrique grave qui stimuler la populace vers un niveau élevé d'excitation," l'explication officielle s'écroule.

J. ALLEN HYNEK:
Présentation des rapports par l'astronome J. Allen Hynek, au "Banquet de la Conférence d'Impact à Hypervelocité" à la base aérienne d'Eglin, le 27 avril 1960.

REFERENCES:

"Un objet ardent rapporté sur un large secteur au-Dessus du Texas", article dans le Washington Post, 4 novembre 1957.
Fichiers du Projet Blue Book, U.S. National Archives, NARA, Washington, D.C.
NICAP, rapport d'enquête sur le terrain, par Walter N. Webb, 1957.
"Levelland, Texas, 2-4 novembre 1957", rapport du Projet Blue Book, 1957.
"OVNIS: le plus grand problème scientifique de notre temps?" par James McDonald, conférence à l'American Society of Newspaper Editors, Washington, D.C., 22 Avril 1967.
"The UFO Evidence", livre par Richard Hall, NICAP, 1964.
"Flying Saucers", livre par Coral Lorenzen, Signet Books éditeur, 1966.
"Incident at Exeter", livre par John G. Fuller, G.P. Putnam and Sons éditeur, 1966.
"The Truth About Flying Saucers", livre par Aimé Michel, New York Pyramid Books, 1967.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Mar 08 Jan 2008, 20:52

Le colloque de Pocantico.
29 septembre - 4 octobre 1997

--------------------------------------------------------------------------------

Page 5


--------------------------------------------------------------------------------



Participants ( de la gauche vers la droite ) :
T. Holzer, V. Eshleman, M. Rodeghier, J. Schuessler, H. Melosh, J. Jokipii, H. Puthoff, D. Pritchard, P. Sturrock, C. Tolbert, F. Louange, L. Rockefeller, J.J. Velasco, I. von Ludwiger, H. Diamond, M. Sims, J. Vallée, B. Haisch, B. Veyret, R. Haines, M. Swords, J. Papike, G. Reitz, E. Strand


--------------------------------------------------------------------------------

--------------------------------------------------------------------------------



7- Interférence avec les véhicules
M. Rodeghier présenta un nombre limité mais néanmoins déterminant de rapports d'OVNI concernant les effets sur les éclairages électriques, les automobiles et autres engins.
Ces rapports se retrouvent pendant toute la période contemporaine des comptes rendus d'OVNI ( depuis 1947 ) et proviennent du monde entier, bien que ( comme pour tous les rapports d'OVNI ), ils proviennent majoritairement des nations occidentales.
Parmi ces rapports, une attention toute particulière a été portée sur ceux qui impliquent une interférence avec un véhicule ( essentiellement une automobile ).
Un de ces cas est examiné ci-dessous.
Une analyse plus complète de cas d'interférence avec des véhicules est présentée dans le rapport de M. Rodeghier ( 1981 ). ( voir section 15 ).

Haines City, Floride, le 20 mars 1992.

En se basant sur le rapport original MUFON, M. Rodeghier présenta le résumé du cas suivant.

Le 20 mars 1992, aux environs de 3h50 du matin, M. Luis Delgado, agent de police à Haines City, Floride, vérifiait les devantures des commerces de la ville.
Après avoir tourné sur la 30ème Rue, il remarqua une lumière verte dans son rétroviseur.
Quelques secondes plus tard, l'intérieur de son véhicule était illuminé d'un éclat vert.
Un objet se déplaça lentement près de sa voiture, circulant entre le côté droit et l'avant du véhicule et cela plusieurs fois.
M. Delgado appela le poste central à 3h52 du matin pour demander du renfort et dit "quelque chose suit la voiture".
Quand l'objet avança devant sa voiture pour la troisième fois, M. Delgado quitta la route.
C'est alors que le moteur, les feux et la radio de son véhicule de patrouille cessèrent de fonctionner.

L'objet était fin, mesurait environ 4,5 mètres de long et sa partie centrale comportait une zone d'1 mètre de haut.
Il était d'une étrange couleur verte, et la couleur semblait "glisser sur la surface".
L'objet flottait à 3 mètres du sol.
Alors qu'il était arrêté, l'objet éclaira l'intérieur du véhicule d'une lumière blanche éblouissante.
A ce moment, M. Delgado sortit de sa voiture et essaya de joindre le poste central avec son talkie-walkie mais ce dernier ne fonctionnait pas.
Il remarqua que l'air autour de lui s'était refroidi et il pouvait voir la condensation de sa respiration.
D'après les archives météorologiques, la température à ce moment-là était de 60 degrés Fahrenheit.
Peu de temps après, l'objet s'envola à une vitesse fantastique et s'éloigna en deux ou trois secondes en volant très près du sol.
Un autre policier arriva juste après le départ de l'objet et trouva M. Delgado assis dans son véhicule, la porte gauche ouverte et un pied posé sur le sol.
Il tremblait, pleurait et était incapable de parler.
Il finit par se remettre et fit un rapport d'incident.
Le véhicule de patrouille fonctionna normalement après l'événement et M. Delgado ne connut pas de problèmes de santé.
L'examen des appels au poste central indiqua que l'événement dura entre 2 et 3 minutes.

M. Rodeghier fit remarquer que le cas d'Haines City est typique des cas d'interférence avec un véhicule en ce qui concerne les points suivants :
d'après le rapport, l'objet était assez proche du témoin ( un cas de "rencontre rapprochée" ), l'objet était de taille modeste, l'objet projeta un faisceau de lumière à l'intérieur du véhicule, le témoin ne fut pas blessé, le témoin ressentit des effets anormaux ( ici le refroidissement de l'air ), enfin, l'objet s'éloigna à très grande vitesse.

M. Rodeghier indiqua que de nombreux cas analogues avaient été rapportés et qu'il avait préparé un catalogue de 441 cas d'interférence avec un véhicule ( Rodeghier, 1981 ). ( voir section 15 ).
Il est important de noter que les moteurs diesel sont très rarement touchés ( moins de 1% des cas ).

D'après M. Rodeghier, plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer ce phénomène :

L'allumage ou un autre système électrique a pu être perturbé par une forte électricité statique ou un champ magnétique.

L'allumage du mélange air-gaz a pu être altéré par l'ionisation de l'air ambiant.

Le carburant a pu être empêché, d'une manière ou d'une autre, de pénétrer ou de sortir du carburateur.

Le fonctionnement du moteur a pu être perturbé par un champ électrique provoqué par un champ magnétique alternatif, peut-être de basse fréquence.

Il est clair que des tests en laboratoire menés sur des moteurs d'automobiles pourraient s'avérer très instructifs.

Quelques tests de cette nature ont en fait été effectués.
L'équipe du Projet Colorado ( Condon & Gillmor, 1969 ) tentèrent de déterminer l'effet d'un champ magnétique statique sur la simulation d'un système d'allumage automobile.
Ils découvrirent que les bougies continuaient de fonctionner dans un champ magnétique statique aussi élevé que 20 kilo gauss.
L'équipe du Projet Colorado examina également la possibilité qu'une automobile, impliquée dans ce genre de cas, pourrait présenter une altération de son magnétisme rémanent ( son "empreinte magnétique" ), mais ils trouvèrent que cela ne s'était pas produit pour le cas qu'ils avaient étudié.
M. Rodeghier signala que des tests, réalisés par des chercheurs australiens sur des véhicules impliqués dans deux événements ( Adélaïde, Australie du Sud, 1977 et Liverpool Creek, Queensland, 1979 ), ne révélèrent pas non plus de modification du magnétisme rémanent.
Par contre, Randles et ses collègues ( Randles, 1979 ) découvrirent une variation du magnétisme d'un véhicule impliqué dans un événement qui eut lieu à Thaxted, Essex, Angleterre en 1977.

Le comité trouva ces rapports intéressants.
Pour contribuer à l'analyse de ce genre de cas, les scientifiques auraient cependant souhaité disposer de preuves de différentes sortes et notamment des témoignages, mais aussi des informations plus concrètes tels des enregistrements radar, des enregistrements vidéo etc.

Pour plus d'informations sur les cas d'interférence avec un véhicule voir section 15.


--------------------------------------------------------------------------------



8- Interférence avec les équipements d'un avion
Richard Haines présenta un résumé du travail de recherche approfondi qu'il a mené sur les rapports d'OVNI établis par les pilotes.
Il possède maintenant un catalogue de plus de 3 000 rapports de pilotes dont à peu près 4% impliquent des effets électromagnétiques transitoires apparemment associés à la présence d'objets étranges.
Un autre catalogue de cas de rencontres entre un avion et un Ovni ( mentionné par M.Velasco dans la 5° partie ) est en cours de préparation par M. Weinstein ( 1997 ) et fait partie d'un projet du GEPAN/SEPRA ; ce catalogue contient actuellement plusieurs centaines de cas.

M. Haines présenta quelques-unes des raisons qui expliquent l'intérêt, pour les enquêteurs, des rapports de rencontre entre un avion et un Ovni.

Les pilotes ont reçu un entraînement spécialisé sérieux et possèdent une grande expérience en vol, ce qui les rend plus aptes à décrire avec précision ce qu'ils voient.

Les pilotes sont extrêmement motivés, sans pour autant perdre leur sang-froid face à une situation stressante.

Les pilotes peuvent changer leur trajectoire de vol pour distinguer le sol derrière l'objet et ainsi bénéficier du meilleur angle de vue.

Les pilotes peuvent utiliser leur radio pour contacter le sol et recevoir assistance et informations.

Les aéronefs sont équipés d'une grande variété d'instruments qui réagissent différemment aux ondes électromagnétiques.

Cependant, d'après M. Haines, même un pilote chevronné peut être abusé par certains phénomènes inhabituels tels ceux répertoriés dans l'appendice 3.

M. Haines mit l'accent sur les cas qui semblent impliquer des perturbations électromagnétiques ( EM ) momentanées, ne se produisant que lorsqu'un ou plusieurs objets sont observés volant près de l'avion, et dont les effets disparaissent dès le départ des OVNI ( Haines 1979, 1992 ).
M. Haines a rassemblé dans un catalogue 185 cas de perturbations EM qui se sont produits pendant 51 ans ( 1944-1995 ), et a développé une taxonomie des défaillances du système électrique des avions modernes qui permet de les classer et de mieux les comprendre.
La catégorie la plus importante de ces perturbations concerne le contact radar en vol, la deuxième catégorie concerne les interférences radio ou les pannes totales mais temporaires de radio.

M. Haines examina en détail deux rapports de pilotes.
L'un deux,particulièrement intéressant, se produisit le 12 mars 1977 à 21h05, entre Buffalo et Albany, New York, et impliqua le vol 94 de la compagnie United Airlines, vol sans escale de San Francisco à Boston.
Le DC-10 volait sous le contrôle du pilote automatique n°2 à 11 000 mètres d'altitude environ.
Le ciel était sombre et dégagé en face et au-dessus de l'avion, à l'exception d'une sous-couche partielle contenant des petits nuages et s'étendant à environ 35 kilomètres devant l'appareil.
L'avion volait à une Vitesse Indiquée de 500 kilomètres/heure ( Vitesse Propre 980 kilomètres/heure ).
L'appareil se trouvait à mi-chemin entre Buffalo et Albany et l'indicateur du VOR ( Very-High-Frequency Omnidirectional Range ) venait juste de basculer du "FROM", en provenance du VOR de Buffalo vers le "TO" du VOR d'Albany.
L'avion était juste au sud de Syracuse, New York.

Soudain et de façon inattendue, l'avion commença à tourner à gauche avec une inclinaison de 15 degrés.
Pendant quelques secondes, le co-pilote et le commandant de bord regardèrent du côté gauche de l'appareil et virent une ligne blanche extrêmement brillante à la même altitude que l'avion.
Ensuite, le mécanicien navigant regarda dehors et vit également la source lumineuse.
Elle semblait parfaitement ronde et son diamètre apparent était d'environ 3 degrés.
Cependant, le commandant estima que l'objet se trouvait à une distance de 900 mètres et mesurait environ 30 mètres, ce qui correspond à une grandeur angulaire de 2 degrés.
"Son intensité lumineuse était remarquable-comparable à celle d'une ampoule de flash" observa-t-il.
Le contrôleur aérien de Boston demanda "United 94, où allez-vous ?".
Le commandant répondit "Et bien, j'essaie de comprendre. Je vous tiendrai au courant.".
Il remarqua ensuite que les trois compas du cockpit ( qui utilisaient des capteurs placés sur différentes parties de l'avion ) indiquaient tous des relevés différents.
A ce moment, le co-pilote débrancha le pilote automatique et reprit le contrôle manuel de l'appareil.

En se basant sur le fait que l'objet ne se déplaçait pas latéralement par rapport au hublot du cockpit lors du changement de cap de 45 degrés et en connaissant le rayon de virage de l'avion à la vitesse spécifiée, M. Haines estima la distance approximative de l'objet à 1600 mètres.
Si l'estimation de la taille angulaire réalisée par le pilote est exacte, cela suppose que la source lumineuse mesurait environ 600 mètres.
L'objet sembla rester avec l'avion pendant 4 ou 5 minutes, puis il fila très rapidement et disparut en direction de l'ouest en l'espace de 15 secondes.
Le commandant demanda aux services du contrôle aérien s'ils avaient détectés sur le radar un trafic dans le secteur, mais il reçut une réponse négative.

Le système de navigation comprend deux compas gyroscopiques, chacun étant couplé à un circuit spécial équipé d'une "alarme de divergence".
Si les relevés des deux compas diffèrent de 3 degrés ou plus, le pilote automatique doit se débrancher et l'alarme doit s'afficher ( Powell, 1981 ).
Cela oblige le pilote à reprendre le contrôle manuel de l'avion.
Cependant, dans cet incident, les indications des deux compas divergèrent de plus de 3 degrés, pourtant le pilote automatique resta enclenché et le drapeau d'alarme ne s'afficha pas.

M. Haines passa en revue plusieurs explications possibles pour cet incident ( cf. Perry & Geppert, 1977 ).
La cause la plus probable du mauvais fonctionnement des trois compas serait un champ magnétique momentané qui dérégla les deux compas magnétiques primaires, le capteur ( qui contrôlait également le pilote automatique ) situé en bout d'aile près de l'objet lumineux ayant été plus affecté que le capteur situé sur l'autre aile.
Après l'atterrissage, on vérifia les compas qui s'avérèrent être en parfait état de fonctionnement.

En réponse à cette présentation, le comité émit l'avis que les interférences avec les équipements d'un avion étaient intéressantes mais, en l'absence de données complémentaires issues des enregistreurs de vol ou de tout autre matériel d'enregistrement mécanique ou électrique, les preuves présentées devaient être considérées comme anecdotiques.
Il est fort possible que les personnes qui établirent le rapport résumé ci-dessus aient effectivement vu un phénomène inhabituel et étonnant.
L'avion a incontestablement dévié de sa trajectoire de vol, mais cela aurait pu arriver pour de nombreuses raisons.
Comme d'autres rapports concernant les preuves matérielles de diverses catégories, le rapport résumé dans ce chapitre doit être considéré avec attention mais il est loin d'être suffisant pour établir un lien réel entre le phénomène lumineux signalé et la déviation de la trajectoire de l'avion.
Afin d'améliorer notre compréhension de ces phénomènes, il sera nécessaire d'établir des faits plus précis lors du travail d'investigation.
A cet effet, des efforts soutenus devront être réalisés pour évaluer avec précision les observations et obtenir de nombreuses mesures d'un même événement ; de plus, les enquêteurs devraient mener la compilation et l'analyse des données avec un esprit critique.

http://www.ldi5.com/ovni/pocan_fr5.php

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Mar 08 Jan 2008, 21:14

Un aspect intriguant de certains signalements d'ovnis est un effet de atténuation d'électricité qui, d'après les témoins, interrompt l'allumage et éteint le moteur et les feux d'une automobile en mouvement. Only one of these cases was examined in the report. La conclusion fut : Aucune explication satisfaisante pour de tels effets, s'ils ont bien eu lieu, n'est apparente. Ce raisonnement semble tenter de résoudre le problème en l'écartant. On pourrait demander -- n'était-ce pas la fonction de l'enquête que de détermienr si ces événements rapportés se sont effectivement produits ? Plus de 100 case intéraction électrique ou électromagnétique entre ovnis et automobiles ont été signalés, bien que le rapport Condon indique : Durant la période d'enquêtes sur le terrain 1 seul cas de défaillance de moteur d'automobile est venu à notre attention. Il y avait fondement à scepticisme sur le signalement, en ce qu'il fut fait par un patient diabétique qui avait bu et rentrait chez lui depuis une fête à 3 h 00 du matin.

Ce cas n'est pas un du groupe auquel je fais référence et dans ces circonstances aurait dû être exclu de l'étude.

Il y a d'autres choses intriguantes décrites dans le rapport, comme ce commentaire sur une déclaration d'observation d'ovni : Le résidu est un rapport particulièrement troublant qui doit certainement être classé comme inconnu en attente d'une étude plus poussée, qu'il mérite certainement. Il apparaît bien que cette observation défie une explication par des moyens conventionnels.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Mar 08 Jan 2008, 21:15

Octobre 1957
Home

1er
A Shippingport (Pennsylvanie), 2 hommes voient approcher depuis la direction de la ville voisine de Ohioville à une altitude estimée à 2000 pieds une sorte de grosse torpille lumineuse qu'ils estiment faire 200 pieds de long. La moitié supérieure est couleur verte et la moitié inférieure rouge-orangée. Les témoin disent penser que le phénomène a fait demi-tour au-dessus de l'installation nucléaire, ce qui est pris au sérieux par l'USAF et le FBI [1].
La menace nucléaire globale augmentant, le SAC commence des opérations d'alerte au sol, maintenant près de 1/3 de ses appareils armés en alerte au sol, avec leurs équipages près à un décollage immediat.

Photographie à Pescara (Italie) ce mois-là
4
14:28:34 EST : Spoutnik 1, le premier satellite artificiel, est mis en orbite par la Semiorka, une fusée Soyouz de l'Union Soviétique. Ses "bip bip" sont captés par les opérateurs radio à travers le monde.

7 : Près de Cap Canaveral (Floride), observation d'un phénomène ovale blanc pendant 2 nuit consecutives [2].
8
09:17 : A Seattle (Washington), 2 sergents de l'U.S. Army voient 2 objets blanc plats et ronds voler en file indienne selon une trajectoire irrégulière, virant fréquemment, durant 25 à 30 s [3].
Dans la province de Bua (îles Fiji), des indigènes dans un petit bateau voient un phénomène descendre verticalement et stationner à 20 pieds environ au-dessus de la mer [4].
En plein jour : Près de Boston (Massachusetts), un pilote des Pan American Airways voit un phénomène brillant voler à grande vitesse [5].
12 15:20 : Près de Martha's Vineyard (MA), 3 membres de la Woods Hole Oceanographic Institution, Ronald A. Veeder, le capitaine Scott Bray, et le capitaine Eugene Mysona, ainsi que 2 aviateurs de Charleston (Caroline du Sud), dont 1 de pilote de jet pour l'USAF, sont à bord du bateau de Veeder, le Sports Fisherman quand un étrange phénomène rond orienté vers le sud-est les approche à grande vitesse. Vu par Veeder et les autres aux jumelles, l'ovni semble être une sphère avec des éléments capteurs ou des pics en ressortant, aux extrêmités rouges. Le phénomène stationne pendant 2 mn environ avant de décoller vers le sud-ouest à une vitesse plus grande que les témoins aient jamais vue. L'observation est signalée à la base aérienne de Otis (Massachusetts) [6].
15
Dans l'état de Minas Gerais (Brésil), à 1500 km à l'intérieur des terres, dans un coin perdu près de la frontière avec le Paraguay, Antonio Villas Boas est victime d'un enlèvement dont le moindre détail lui restera en mémoire. L'ovni à une forme ovoïde, dont la partie supérieure, une coupole transparente, est giratoire, et comprend un marchepied. Un chercheur brésilien, le docteur Olavo Fontès, sera le seul à enregistrer ses déclarations, qu'il ne rendra pas tout de suite publiques [7].
A Covington (Indiana), un fermier signale un disque argenté stationnant au-dessus de son combiné alors qu'il travaille dans le champ ; le moteur de son combiné défaille quand l'ovni s'élève [8].

16

Observation a Tularosa le 16. Nuage lenticulaire ?
13 h 30 : En voiture roulant sur l'autoroute 54 au Nord de Tularosa (Nouveau Mexique), non loin de Alamogordo (Nouveau-Mexique) et de la base de l'USAF de Holloman, Ella Louise Fortune, travaillant comme infirmière à la réserve indienne de Mescalero près de Trois Rivières prend une photo (ci-contre) d'un objet stationnaire [9] [10] [11] [12] [13] [14].
En Australie, un ancien commandant-en-chef de la RAAF (Royal Australian Air Force) observe un phénomène rond [15].
19 : A Mildenhall (Angleterre, Royaume-Uni), observation [16] [17].

Photographie le 20 dans le Missouri
20 16 h : Observation (ci-contre) dans le Missouri.
21 21:18 : A Gaydon [North Luffenham?], (Warwickshire, Angleterre), un pilote de la RAF volant dans un chasseur Meteor a une quasi-collision avec un phénomène près d'une base atomique. 6 lumières émergent lorsque le chasseur approche, et le phénomène disparaît soudainement. Le radar au sol confirme le suivi de l'objet [18] [19] [20] [21].
22
A Wiesbaden (Allemagne de l'ouest), observation [22] [23] [24].
A Pittsburgh (Pennsylvanie), une famille voit 6 ovnis en 2 groupes séparés, changeant de position en formation [25].
23 : Dans le Kent (Angleterre), observation d'un disque se déplaçant sur la tranche [26].
25 : A Petropolis (Brésil), une jeune fille mourant d'un cancer est sauvée par une opération fantastique pratiquée par 2 hommes venant du ciel.
30 : A Casper (Wyoming), cat. 3., le moteur d'une voiture reste calé alors qu'un automobiliste tente de faire un virage pour éviter un ovni sur la route.
31 : A Lumberton (Caroline du Nord), Cat. 3. Car motor failed as UFO observed.
A Sao Francisco de Sales (Brésil), après 2 observations les jours précédents, ...
Home

The Beaver County Times de Beaver (Pennsylvanie), 8 novembre 1957
UFO Evidence, NICAP, XII
Cas Blue Book n° 5003 non résolu < Berliner, D.
"1957 UFO Sightings Wave Chronology" NICAP
UFO Evidence, NICAP, V
UFO Investigator / juillet-août 1960, p. 6
UFO Evidence, NICAP, section XIII
UFO Evidence, NICAP, VIII
"UAO Photographed over Holloman Test Range", The APRO Bulletin, mai 1958, p. 1
Story, Ronald. The Encyclopedia of UFO's, 1980, p. 140
John T. Hopf. "Photographic Analysis of the Fortune Photo", The APRO Bulletin, septembre 1958, p. 3
Hall, R. The UFO Evidence. NICAP, 1964, p. 87, 90
R. S. Scorer. Lee Waves in the Atmosphere", Scientific American, mars 1961, p. 132
Durrant 1970
UFO Evidence, NICAP, X
Cas Blue Book inexpliqué
Liste de McDonald
Cas Blue Book non identifié
Project 1947
Index du FUFOR
Index Mary Castner/CUFOS
Cas Blue Book non identifié
Liste de McDonald
Index du FUFOR
UFO Evidence, NICAP, II
UFO Evidence, NICAP, XII

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Mar 08 Jan 2008, 21:16

L'incident de Methuen

Nous sommes le 20 janvier 1967, trois personnes[2] roulent sur la route de Methuen, dans le Massachusetts. "Janice remarqua l'objet, et Kim stoppa. Elles voulaient sortir de l'auto, mais pas moi. Brusquement le moteur a calé, la radio et les phares se sont éteints. Plus personne alors ne voulut sortir. A dire vrai, j'ai eu bien trop peur pour observer soigneusement l'objet. J'ai seulement remarqué les quatre lumières lorsqu'elles sont passées. Finalement Kim a réussi à démarrer".

Comme le dira Kim, la conductrice, la voiture ne démarrait pas parce que le moteur était noyé ou parce que les témoins étaient paniqués. Au contraire, les trois jeunes filles étaient bien conscientes de la situation - leur récit ultérieur le confirme dans les détails - et le circuit électrique de leur voiture était en excellent état :


"Quand nous sommes arrivés près de l'objet, la voiture a calé, les phares et la radio se sont éteints au même moment. Ensuite j'ai essayé deux fois de faire démarrer la voiture tandis que l'objet paraissait demeurer stationnaire. Pensant que les phares et la radio tiraient trop sur la batterie... j'ai baissé la manette des phares et tourné le bouton de la radio.Et puis j'ai encore essayé à deux reprises de faire partir la voiture, mais elle ne démarrait pas. Ensuite, l'objet dans le ciel a commencé à s'éloigner. J'ai encore essayé de faire partir le moteur et aussitôt il s'est mis à tourner, donc il n'était pas noyé..."

Rationnelle, le témoin pensa ensuite à ce que toute personne imagine : "Comme nous avions changé de batterie trois semaines plus tôt, je ne pense pas qu'il s'agissait d'un mauvais fonctionnement. Et je n'avais pas lâché l'embrayage puisque j'étais en train de me ranger sur le bas-côté".

Que soupçonner encore ? L'hystérie collective ne tient pas puisqu'il s'agit d'une perturbation sur un système électrique et puisque la voiture s'est immobilisée à l'improviste, avant que la conductrice ne voit l'objet.

Selon certains témoins les OVNI sont des objets tout à fait tangibles et même dangereux : ils émettraient des radiations nocives, ils seraient capables d'arrêter le moteur des voitures ou pire, de lancer des rayons mortels.


Les choix qui s'offrent à nous sont limités. Quelque chose s'est donc passé sur cette route cette nuit-là, un phénomène inconnu déclencha un processus qui coupa l'allumage d'une voiture et tout son circuit électrique.

Il faut également noter un autre phénomène inexpliqué relatif à cet incident. Lorsque l'objet s'est envolé, "il ne faisait plus aucun bruit, et il n'a pas affecté les lampadaires qui éclairaient la chaussée". Quelle boule de plasma ou quel autre phénomène connu pourrait prétendre influencer de façon si inhabituelle son environnement, au point de discriminer le circuit électrique d'une automobile de celui d'un lampadaire... Question d'humidité ? L'éclairage public est protégé contre ce facteur climatique. Une différence dans les propriétés électriques et chimiques des deux dispositifs est concevable (tension, conductibilité, composition, etc.), reste à démontrer cette influence et les comptes-rendus actuels sont bien trop imprécis à ce sujet. Le mystère demeure.

Les coupures d'électricité qui surviennent aux voitures qui circulent sur la route voire même aux bourgades entières ne sont qu'un des aspects des rencontres rapprochées du 2eme type. A côté de ce phénomène, qui touche évidemment de près les témoins et dont on trouve une relation avec les OVNI dans 92% des cas[3], il existe des manifestations parfois indirectes, des effets sur l'environnement qui peuvent être photographiés durant des jours et même des années.

http://www.astrosurf.com/luxorion/ovni-rencontre-2type.htm

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 42
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Ven 04 Déc 2009, 17:39

DANNEMARK 1970


Extraits du livre : « les dossiers des ovnis » – Henry Durrant.

« Plus récemment, un incident d’un caractère assez semblable s’est produit au Dannemark. La revue scandinave UFO NYT en a donné un compte rendu, qui a été reproduit par le bulletin S.U.F.O.I. Newletter du groupe dannois S.U.F.O.I. M. Erling Jensen, président de ce groupe, a fait retenir un exemplaire de ce bulletin à M. René Fouéré, du G.E.P.A. de paris et grâce à la traduction de M. Hervé Masse, voici le récit qui est paru dans phénomène Spasiaux n°26, p 15 à 19 (extraits) :
L’observation a eu lieu le 13 août (1970) à 22h50. A ce moment là, Maarup (Evald Hansen Maarup, officier de police) retournait à son domicile, situé à knud, à bord d’une voiture de police. L’événement survint alors qu’il roulait entre Kabdrup et Fjelstrup, et qu’il descendait vers un léger creux, distant de quelques centaines de mètres de l’embranchement où la route qui mène à Kabdrup croise celle de Haderslev à Fjelstrup. Le lieu de l’observation se trouve à une distance comprise entre huit et dix kilomètres au nord d’Haderslev.
Maarup raconte : « J’étais au vollant, seul à bord de ma voiture de patrouille, jeudi vers 22h50. Tout à coup, l’auto se trouva plongée dans une lumière d’un blanc bleuâtre et, au même moment, le moteur s’arrêta. Toutes les lumières de la voiture s’éteignirent aussi, et même le voyant d’allumage. Je me rabattis sur le côté de la route et stoppai. L’éclatante lumière extérieure, comparable à celle du néon, était si éblouissante que je ne pouvais rien voir. Un bras cachant mes yeux, pour les protéger de la lumière, je parvins à trouver la radio en tâtonnant. Lorsque j’eus en main le microphone et que j’essayai d’appeler le poste, je constatai que la radio était tout aussi « morte » que le reste de l’appareillage électrique de la voiture. »
L’observateur poursuit : « La température s’élevait à l’intérieur de l’auto, et elle devint agréablement chaude. Je ne saurais dire combien de degrés elle ateignit, mais on pourrait la comparer à celle que l’on ressent lorsqu’on conduit, en été, face au soleil.
« Au bout d’un moment, la lumière s’éleva. C’était une en forme de cône, dont la base avait de quatre à cinq mètres de diamètre. Pendant que je regardais en l’air, penché vers l’avant, je pus voir que l’extrémité supérieure du cône lumineux se situait à la base d’une grande chose grise. Aucun son ne provenait de cet objet.
Au bout de quelques secondes, la lumière fut « tirée » vers l’intérieur de la chose. Il est difficile d’expliquer comment ; la lumière ne s’éteignit pas, mais sa surface inférieure s’éleva, de telle sorte que l’espace situé sous le cône lumineux se trouva replongé dans l’obscurité. La lumière fut remontée en 5mn environ. Je sortis de la voiture et vis comment la dernière portion du cône de lumière disparut à l’intérieur de la partie inférieure de la chose, par un trou dont le diamètre avoisinait un mètre.
« Quand la lumière eut disparu à l’intérieur de l’objet, celui-ci commença à se déplacer. Il disparut en quelques secondes, s’élevant verticalement dans l’air. Il accéléra fortement, toujours sans le moindre son. Pendant que l’objet s’éloignait, toutes les lumières de l’installation électrique revinrent. J’essayai de démarrer et j’y parvint tout à fait normalement, au moment même ou j’arrivais à entrer en contact de nouveau avec le poste de police. Je rapportai ce qui m’était arrivé. » »


L’ACTION ET LES EFFETS DES RAYONS LUMINEUX

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 42
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Mer 16 Déc 2009, 16:29

SEZANNE- EPERNAY (51) 2000
Observé le: 10/01/2000
Région: Champagne-Ardenne
Département: Marne
Classe: D

Résumé
lumière de très forte intensité.arrêt du moteur et de la radio.

Description détaillée: Le 10 janvier 2000 vers 21 heures, un homme au volant de sa voiture est soudain totalement ébloui par une lumière de très forte intensité qui s'infiltre dans la voiture par le toit ouvrant. Le moteur et l'autoradio s'arrêtent. Au bout de quelques instants, le phénomène se dissipe, l'autoradio se remet à fonctionner et le témoin peut redémarrer sa voiture pour rentrer chez lui, terrorisé. L'enquête trouvera un autre témoin dont la voiture s'est brièvement arrêtée le 31 décembre 1999 alors que le témoin était aveuglé par un flash. L'enquête n'a pas permis de trouver une explication, EDF a notammé indiqué qu'aucune perturbation de la ligne électrique le long de la route n'a été constatée. Par ailleurs à l'endroit de l'observation, l'éclairage public est inexistant.
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/cha/etude_2000-01-01542.html

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 42
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Mer 16 Déc 2009, 17:31

LA FERTE SOUS JOUARRE (77) 1994
Observé le: 24/06/1994
Région: Ile-de-France
Département: Seine-et-Marne
Classe: D

Résumé
Observation d'une forme triangulaire stationnaire

Description détaillée: Le 24 juin 1994 vers 2h40, lors d'une patrouille de nuit, l'attention de trois gendarmes est attirée par des lumières au-dessus de l'autoroute. En s'approchant ils constatent que ces lumières proviennent d'un objet triangulaire stationnaire a une distance non précisée du sol. Ayant arrêté leur vehicule, l'objet s'est approché doucement pour stationner au-dessus de la voiture des gendarmes. Lorsqu'ils redémarrent, l'objet part à une vitesse vertigineuse pour ne devenir qu'un point dans le ciel. Sans pouvoir préciser l'instant exact, les gendarmes constatent également l'arrêt des leurs équipements de communication à bord du véhicule. La durée de l'observation est de l'ordre de 10 minutes, aucun bruit, ni fumée n'ont été constatés. Aucune explication n'a pu être apportée à ce phénomène.
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/ile/etude_1994-06-01360.html

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 42
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles   Mer 16 Juin 2010, 16:10

Plaine de Nullarbor (Australie du sud), 21 janvier 1988

Ce cas est à notre connaissance le seul qui implique l’" aspiration " d’une automobile par un ovni sans qu’il s’agisse pour autant d’un canular. Après une période de perplexité assez longue face à des faits aussi étranges, nous pensons pouvoir proposer aujourd’hui une interprétation rationnelle et plausible de ce phénomène.

La famille Knowles roule peu avant le lever du jour sur l’Eyre Highway dans le sud de l’Australie. Après avoir fait un écart pour éviter une collision avec un premier ovni qui stationnait au-dessus de la route, les Knowles croisent une automobile survolée par un deuxième ovni. Le fils qui conduit, piqué par la curiosité, décide de faire demi-tour et d’entamer une poursuite. Ayant rattrapé cette voiture toujours survolée par l’ovni, il constate que ce dernier se dirige maintenant vers eux, si bien qu’il fait à nouveau demi-tour et accélère. Alors que les Knowles roulent maintenant à plus de 160 km/h pour tenter d’échapper à l’ovni, celui-ci les rattrape et atterrit violemment sur la voiture avec un bruit sourd. On peut raisonnablement penser que la boule de plasma simulant l’ovni exerçait à ce moment-là un champ magnétique suffisamment intense pour pouvoir aimanter le toit de l’automobile et s’y " coller ". A l’intérieur du véhicule, les passagers semblent parler au ralenti sous l’influence du champ électromagnétique et l’un des 3 fils a l’impression qu’on lui retire le cerveau de la tête, impression subjective que nous avons déjà rencontrée (voir ci-dessus § 42). Le chauffeur essaye de quitter la route mais la direction semble bloquée, comme si le plasma imposait au véhicule aimanté d’avancer en ligne droite. C’est alors que la voiture s’élève de quelques 3 mètres avant de retomber lourdement, probablement du fait que la force d’aimantation du plasma s’avérait insuffisante pour la maintenir en sustentation plus longtemps. Le pneu arrière droit explose lors de l’impact avec l’asphalte. Le conducteur récupère alors l’usage de la direction et réussit à stabiliser le véhicule jusqu’à l’arrêt. Il n’y aura fort heureusement pas eu de victimes.

Madame Knowles aura eu le temps de baisser sa vitre, de jeter un œil à cette brillante lumière blanche dont le centre était jaune, et d’en toucher le dessous qui évoquait une éponge chaude. (Est-ce la sensation que produit le contact avec un plasma ? – Est-il possible de toucher un plasma d’une telle intensité sans se brûler ? – A-t-elle vraiment touché l’ovni ou simplement éprouvé une sensation subjective, perturbée par le champ électromagnétique ambiant ?).

Après ces événements, une bosse (en creux bizarrement) subsistera sur le toit de la voiture et les analyses de la poussière retrouvée révéleront la présence d’oxygène, de carbone, de calcium, de silicium, de potassium et peut-être aussi d’astate, un élément radioactif d’origine synthétique. Les témoins, qui n’avaient pas conservé l’anonymat, seront largement tournés en dérision par les médias australiens.
Source : http://ovnis-armee.org/45_cas_ovnis_connus.htm


http://www.ufoinfo.com/onthisday/Jan20_88_114024.GIF

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dossier:Déclaration de l'effet d'un ovni sur les automobiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Les dossiers ovni :: Création de dossiers, d'articles et recherches-