Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Okapi
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 74
Nombre de messages : 396
Inscription : 01/09/2011
Localisation : Paris
Emploi : Retraité heureux
Passions : Généalogie, Musique classique, HighTech
Règlement : Règlement

MessageSujet: Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"   Lun 12 Nov 2012, 19:53

Qui seront les derniers habitants de la Terre ?

Il y a ceux qui croient la fin du monde proche et attendent le 21 décembre dans la longue tradition des annonceurs d'apocalypse qui, de mémoire d'homme, se sont tous trompés... Et il y a ceux qui se disent que la vie sur Terre en a pour plus longtemps que cela. Suite à mon billet du 31 octobre, intitulé "Une planète avalée par son étoile peut-elle survivre ?", plusieurs lecteurs se sont interrogés non pas tant sur le jour de la disparition physique de notre planète, qui sera probablement engloutie dans un Soleil métamorphosé en géante rouge, mais sur l'époque à laquelle la vie y prendra fin. En effet, comme certains l'ont bien noté dans les commentaires, la luminosité croissante de notre étoile vieillissante se traduira, bien avant la phase "géante rouge" par une hausse inéluctable de la température terrestre, ce qui enclenchera une série de mécanismes fatals pour les organismes vivants, comme par exemple l'évaporation des océans. D'où la question : qui seront les derniers habitants de la Terre et combien de temps résisteront-ils ?

Le sujet est passionnant, qui mêle astronomie, géophysique et biologie. Dans un article à paraître dans l'International Journal of Astrobiology, une équipe britannique fait l'ébauche d'un scénario au long cours. Partons donc du Soleil, car si c'est lui qui a permis à la vie de s'épanouir sur Terre en lui donnant de l'énergie, c'est aussi lui qui sera responsable de sa disparition. Parce que, d'une manière un peu ironique, il lui donnera bientôt trop d'énergie. En vieillissant, le cœur de notre étoile, déjà très chaud, monte en température. Précisons d'emblée que cela n'a aucun lien avec le réchauffement climatique puisque l'augmentation de la luminosité solaire est un phénomène très lent. On estime ainsi qu'à l'origine, il y a 4,5 milliards d'années, la luminosité du Soleil était égale à 70 % de sa valeur actuelle. Soit une hausse de 8 % par milliard d'années. Il faudra donc attendre des dizaines de millions d'années, voire davantage, pour que le phénomène décrit plus haut commence à jouer de manière significative sur les températures terrestres.

Ce réchauffement aura plusieurs conséquences, notamment une plus grande évaporation de l'eau présente à la surface de la planète et une augmentation de l'effet de serre (la vapeur d'eau est un gaz à effet de serre). Dans un milliard d'années, l'évaporation rapide des océans sera en marche. Le phénomène aura pour corollaire le grippage de la tectonique des plaques car c'est l'eau des océans qui sert de lubrifiant dans le glissement des plaques les unes par rapport aux autres. Or ces mouvements tiennent un rôle important dans le cycle du carbone sur Terre : les roches qui y sont englouties libèrent leur carbone, lequel remonte à la surface sous la forme de CO2 via le volcanisme. On pourrait se dire que le ralentissement de ce cycle est une bonne chose puisque le dioxyde de carbone est aussi un gaz à effet de serre. Mais ce serait oublier qu'il s'agit surtout du... carburant de la photosynthèse des plantes, qui est le mécanisme essentiel par lequel l'énergie du Soleil est transmise à bon nombre d'êtres vivants. C'est donc par la disparition progressive des plantes que commencera le chant du cygne de la vie sur Terre.

De moins en moins de végétaux, cela signifie évidemment une démolition de la chaîne alimentaire – puisque les plantes en sont la base dans la plupart des écosystèmes – mais aussi une asphyxie à prévoir pour les animaux, avec une production d'oxygène quasiment en panne (le phytoplancton, les micro-algues et les cyanobactéries devraient continuer à produire pendant 100 millions d'années). On s'aperçoit ainsi qu'à partir d'un simple surplus d'énergie solaire, c'est toute la composition de l'atmosphère qui est chamboulée. Qui seront les premières victimes de cette pénurie d'aliments et d'oxygène ? Les animaux à sang chaud et en premier lieu les mammifères. Même si les vertébrés ectothermes présentent une meilleure tolérance à la chaleur, leur résistance ne devrait pas durer très longtemps non plus. Ainsi, les amphibiens et les poissons d'eau douce auront du mal à survivre aux pénuries croissantes d'eau. Chez de nombreux reptiles, un autre phénomène entrera en ligne de compte car c'est la température lors de l'incubation qui détermine souvent le sexe des embryons. On comprend aisément que si tous les individus naissent avec le même sexe, la perpétuation des espèces ne soit plus garantie... Chez les animaux, les invertébrés seront donc probablement les plus résistants – on connaît par exemple des espèces de coléoptères qui parviennent à vivre par plus de 50°C.

Il est néanmoins fort probable que les champions de la survie sur une Terre stérile et sans océans ne seront pas des organismes pluricellulaires. Apparus les derniers, ils partiront les premiers, complexité rimant dans leur cas avec fragilité. Bactéries et archées, qui les ont précédés, ont toutes les qualités pour durer plus longtemps, notamment une grande capacité d'adaptation et de survie dans un environnement physique et chimique hostile pour des organismes tels que les mammifères. Quand la planète cessera d'être habitable pour nous, elle continuera de l'être pour quantités de micro-organismes, à commencer par ceux qui vivent dans les profondeurs du sol.

Mais même à la surface, estiment les auteurs de l'étude, des "niches" devraient subsister pour ces êtres vivants, à condition qu'il s'agisse d'extrêmophiles, ces champions des conditions extrêmes, capables de supporter de très hautes températures, des milieux acides ou alcalins ou très chargés en sel. Il faudra aussi qu'ils soient capables de se protéger des rayons ultra-violets du Soleil car la couche d'ozone ne sera plus là pour le faire. Dans le "meilleur" des cas, celui où l'axe de rotation de la Terre sera encore plus incliné voire complètement couché sur le plan dans lequel notre planète se déplace, il se peut que, en région polaire, de l'eau reste prisonnière de grottes à la température plus "fraîche" que celle régnant sur le reste du globe. Des grottes qui seront les ultimes abris de la vie. Mais y compris dans cette éventualité optimiste, il arrivera un moment où, en raison d'un effet de serre galopant, la Terre atteindra et dépassera les 150° C de température moyenne. Il est probable, disent les chercheurs britanniques, que même les formes les plus résistantes de vie disparaîtront dans ces conditions. Cela devrait se produire dans 2,8 milliards d'années.

Pour le moment, ce genre d'études a surtout son utilité... pour les astrobiologistes, les scientifiques qui explorent les autres systèmes solaires à la recherche de la vie. Leur Graal consistera à dénicher, autour d'une étoile plus ou moins analogue à notre Soleil, une planète de la taille de la Terre gravitant dans la zone d'habitabilité de cette étoile, c'est-à-dire sur une orbite assez proche pour que l'eau, à la surface de la planète, soit liquide, mais aussi suffisamment éloignée pour qu'un effet de serre dévastateur ne la transforme pas en Vénus, où règne une température moyenne de plus de 450°C, résultat d'un effet de serre monstrueux. Mais même si le Graal est atteint, encore faudra-t-il déterminer l'âge de l'étoile en question : un système solaire trop jeune risquerait de ne pas avoir eu le temps d'y développer la vie (sur notre planète, cela a pris plusieurs centaines de millions d'années pour les organismes unicellulaires et deux milliards et demi d'années pour les pluricellulaires) tandis qu'un système trop âgé pourrait être synonyme d'extinction généralisée des êtres vivants. La zone d'habitabilité est un bon critère mais il faut en connaître les limites et en particulier sa date de péremption !

Pierre Barthélémy (@PasseurSciences sur Twitter)

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/11/11/qui-seront-les-derniers-habitants-de-la-terre/

On a encore un peu de temps devant nous... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lambert77
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 44
Nombre de messages : 373
Inscription : 09/10/2012
Localisation : 54
Emploi : eleveur
Passions : pêche lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"   Mar 13 Nov 2012, 14:58

Probablement, les descendants les plus direct des premiers, c'est çà dire les bactéries, présentent partout même dans les roches à plus de km de profondeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvain Vella
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 42
Nombre de messages : 3162
Inscription : 06/05/2011
Localisation : France
Emploi : privé
Passions : Curiosité maladive
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"   Mar 13 Nov 2012, 15:45

Je crois en la thése de l'évolution vieuu
Donc pour moi les derniers seront les premiers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lambert77
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 44
Nombre de messages : 373
Inscription : 09/10/2012
Localisation : 54
Emploi : eleveur
Passions : pêche lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"   Mar 13 Nov 2012, 17:49

Probablement, les descendants les plus direct des premiers, c'est à
dire les bactéries, présentes partout même dans les roches à plus de 4
km de profondeur.

Source: http://www.forum-ovni-ufologie.com/t15997-article-qui-seront-les-derniers-habitants-de-la-terre#ixzz2C7dfMGPt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verveine
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2197
Inscription : 01/07/2011
Localisation : Bouches du Rhône
Emploi : Artisan
Passions : Plongée
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"   Mar 13 Nov 2012, 19:17

Réponse pour rire : Les Riches qui ont un abri creusé dans leur jardin juste pour passer le 21 Décembre.

Réponse pour de vrai : Un biotope viable ne peut pas être composé que d'une espèce. Donc à mon avis cette question n'a pas de bonne réponse.

Le biotope minimal dépendra par quoi et comment la façon dont la planète aura été impactée.

Par exemple des moules avec des algues bleus et des bactéries détritivores... et il y aura forcément des virus aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okapi
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 74
Nombre de messages : 396
Inscription : 01/09/2011
Localisation : Paris
Emploi : Retraité heureux
Passions : Généalogie, Musique classique, HighTech
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"   Mer 14 Nov 2012, 22:53

Mais avant cela :

"Selon des scientifiques américains, l'humanité aurait atteint son pic
d'intelligence il y a au moins 2.000 ans. Depuis, les gènes impliqués
dans nos capacités intellectuelles connaitraient de plus en plus de
mutations favorisées par notre mode de vie. Ce qui d'après eux,
réduirait notre intelligence au fil du temps.
"

http://fr.news.yahoo.com/lhomme-devient-moins-moins-intelligent-120521579.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balestrieri
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 68
Nombre de messages : 226
Inscription : 27/01/2009
Localisation : Jarrie(38)
Emploi : technicien de la recherche(retraité)
Passions : Les OVNIs, la conquête spaciale, les risques météorites et comètes, la recherche en robotique.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"   Jeu 15 Nov 2012, 01:33

Si une grosse cata ne nous détruis pas d'ici là, dans quelques petits siècles (3 ou 4 je pense) les hommes apprendrons à piloter notre véhicule spatiale terre. Des solutions seront trouvés pour atténuer l'augmentation des rayons du soleil. D'ores et déjà les hommes arrivent à se nourrir, à communiquer,s'habiller,grâce à la technologie, Il y a 100 ans à peine si l'on avez demandé aux savants de l'époque comment faire pour nourrir 7 milliards d'habitants et alimenter des centaines de millions d'automobiles, on vous aurez répondu cela est impossible!!!

Ne résonnez jamais sur des problèmes de demain, avec nos connaissances d'aujourd'hui; cela n'a pas de sens! Je me souviens d'avoir lu à la fin des année 50 un de ces devins de malheurs dire, en constatant la quantité de cuivre consacré à l'époque pour la communication téléphonique. (Il fallait 2 fils pour chaque communication!) DANS 30 ANS ON AURA CONSOMME TOUS LE CUIVRE DISPONIBLE!!! Ce pauvre imbécile ne pouvez pas savoir qu' aujourd'hui on passe 150 000 communications en même temps par des fibres optiques et qu'en plus par satellite on a même pas besoin de fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balestrieri
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 68
Nombre de messages : 226
Inscription : 27/01/2009
Localisation : Jarrie(38)
Emploi : technicien de la recherche(retraité)
Passions : Les OVNIs, la conquête spaciale, les risques météorites et comètes, la recherche en robotique.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"   Jeu 15 Nov 2012, 01:57

(SUITE) Voir information sur la transmission par fibre optique:http://www.guideinformatique.com/fiche-fibre_optique-506.htm

Notez bien que, si je considère le journaliste sur son insertion dans le journal d'imbécile, ce n'est pas pour ce qu'il a écrit: il avait raison de penser que le cuivre ne suffirait pas à son époque. Mais il avait tord de croire que les progrès étaient figés à jamais en 1958!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balestrieri
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 68
Nombre de messages : 226
Inscription : 27/01/2009
Localisation : Jarrie(38)
Emploi : technicien de la recherche(retraité)
Passions : Les OVNIs, la conquête spaciale, les risques météorites et comètes, la recherche en robotique.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"   Jeu 15 Nov 2012, 02:40

Quand aux informations selon lesquelles on aurait atteint notre pic d'intelligence depuis 2000 ans (Salut okapi) d'après ces pseudo scientifiques américains. J'aimerai dire à ces vrais CÛN qu'avant la fin de ce siècle nos ordinateurs seront plus intelligents que nous humains. Même si je me trompe de quelques décennies cela est inéluctable. De même le travail n'existera bientôt plus les robots humanoïdes remplaceront l'homme dans toutes ses tâches ingrates. Les millions de chômeurs d'aujourd'hui sont les premiers frémissement d'un monde qui bouge et qui change sous nos yeux! Les japonais ont fait le pari que d'ici 2050 les robots qu'ils mettent au point aujourd'hui arriverons à rivaliser avec une équipe de foot professionnelle :

http://www.youtube.com/watch?v=Qfu2DIndZXk

Un autre,exemple,Le Nevada vient d'autoriser les premières voitures entièrements automatiques à circuler librement dans tout l'état de Nevada.

http://news.autoplus.fr/news/1442536/Conduite-automatique-Nevada-Google-Moutain-View-loi

Si ces changements historiques vous effrayent, il ne faut pas se voiler la face pour autant. Ces innovations, comme autrefois les naissances, se feront dans la douleur. N'ayez aucun doute à ce sujet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balestrieri
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 68
Nombre de messages : 226
Inscription : 27/01/2009
Localisation : Jarrie(38)
Emploi : technicien de la recherche(retraité)
Passions : Les OVNIs, la conquête spaciale, les risques météorites et comètes, la recherche en robotique.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"   Jeu 15 Nov 2012, 03:00

Je dit plus haut: Des solutions seront trouvés pour atténuer l'augmentation des rayons du soleil. Voici une étude sur le sujet: http://mobile.chemtrails-france.com/articles/nouveau-respect-science-bizarre/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jérôme38
Culture Scientifique
Culture Scientifique




Masculin Age : 38
Nombre de messages : 179
Inscription : 16/02/2011
Localisation : bourgoin jallieu isère
Emploi : technicien génie climatique/photovoltaïque
Passions : aéronautique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"   Jeu 22 Nov 2012, 06:50

Verveine a écrit:
Réponse pour rire : Les Riches qui ont un abri creusé dans leur jardin juste pour passer le 21 Décembre.

Réponse pour de vrai : Un biotope viable ne peut pas être composé que d'une espèce. Donc à mon avis cette question n'a pas de bonne réponse.

Le biotope minimal dépendra par quoi et comment la façon dont la planète aura été impactée.

Par exemple des moules avec des algues bleus et des bactéries détritivores... et il y aura forcément des virus aussi.






Huuuum ... Ca c'est alors volontairement nier et ignorer qu'une énorme histoire du vivant terretre (plusieurs centaines de millions d'années minimum, je dirais pas un milliard, car en un milliard d'année j'imagine qu'il s'est forcément diversifié tout en restant unicellulaire ...)


Il y a tout un pan de l'histoire de la vie terrestre a biotope unique, avec de la vie monocellulaire qui ni ne se nourri de végétaux qui n'existent pas, ni ne se canibalise entre elle ... A une espèce, qui se contente uniquement de consommer des molécules non organiques voir pré organique dans certains cas potentiel pour survivre :

Pendant cette période la de la vie terrestre c'était bel et bien des biotopes uniques et il a fallu des temps incroyablement long pour faire "évoluer ça" ... (car l'évolution est aussi comme ça : plus y a d'espèces plus ça évolue, moins y a d'espèce plus c'est lent a évoluer : la diversité faisant augmenter exponentiellement la vitesse d'évolution : parce que une espèce qui apparait devient un noueau facteur de contrainte potentielle pour une autre = activation d'évolution par réponse génétique de sélection)

De la il y a eu une très longue phase a biotope a une espèce sur terre

Et il me semble bien, qu'il existe toujours des biotopes a une espèce ... Notamment chez les extrêmophiles, et ils se portent très bien ...


Attention au dogme éco-environnemental de la diversité : il n'est pas forcément vrai pour survivre, mais il est moralement vrai dans le sens qu'on a aucun droit de diminuer par notre action humaine la bio-diversité ! La bio-diversité est avant tout une posture morale, potentiellement nécessaire parce qu'il a fallu des environnements complexes pour arriver a l'homme ... Et pour qu'il se maintient en nombre pendant le + longtemps possible

Mais pour le reste : houla, il faut sortir du dogme moral Razz


De la ce que tu dis n'est pas valable, un biotope a une seule espèce est possible : évidemment, il sera pas animal ça c'est sur : on a pas encore trouvé d'ornithorinque assez couillon pour manger que des cailloux Wink

Par contre au niveau vie micro-bactériologique : ça ne pose aucun problème les biotopes uniques, l'immense majorité de l'horloge de la vie sur terre : est a biotope unique justement ou quasiment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Article "Qui seront les derniers habitants de la Terre"
» Les derniers jours de la Terre - Last Days on Earth: Plusieurs scénarios !
» Les géants premiers habitants de la Terre
» Un des derniers Aïd en terre Africaine
» Les premiers habitants de la Terre étaient-ils de petite taille ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Sciences: aéronautique, technologies de pointe, découvertes-