Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Planète Vénus: les méprises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Planète Vénus: les méprises   Mer 07 Nov 2012, 14:38

Vénus, la planète Ovni

traduction de Didier Jamet

La planète Vénus est souvent associée à un objet artificiel. En effet sa luminosité est de magnitude -4, c'est-à-dire extrêmement brillant. Quand on la fixe, on peut croire la voir bouger. Cependant, cette explication souvent avancée par les sceptiques est peu satisfaisante. En effet, il parait difficile voire impossible de confondre Vénus, même très brillante, avec un objet se déplaçant rapidement dans le ciel avec une trajectoire non uniforme, comme c'est souvent le cas lors des témoignages. La confusion réelle de Vénus avec un OVNI doit donc être anecdotique; cette explication est donc souvent donnée à tort, pour clore le débat ou décrédibiliser les témoins (technique du debunking). 


December 2, 2008— Venus la lune et Jupiter

Vénus est parfois si brillante que beaucoup de gens peu habitués à l’observation du ciel peuvent la prendre pour un ovni. Et cette semaine justement, elle atteint son éclat maximal.

Imaginez. Vous êtes en voiture le long d’une route de campagne, tandis que vous cherchez un raccourci. Le ciel est dégagé, les étoiles scintillent. Par la vitre latérale, vous voyez défiler les silhouettes des arbres qui bordent la route, faiblement éclairés par la Lune. Et soudain, là, une lumière ! Un faisceau lumineux teinté de bleu perce entre les arbres ! Encore ! Et ça continue ! Pas de doute, cette chose est en train de vous suivre ! Pas de panique. Il s’agit juste de Vénus, la deuxième planète en partant du Soleil.

Vénus est la plus brillante de toutes les planètes. En comparaison, Sirius, la plus étincelante des étoiles du ciel nocturne, fait bien pale figure.

Au coucher du soleil, Vénus est en ce moment le premier point lumineux fixe à se matérialiser au-dessus de l’horizon ouest, d’où son intense luminosité peut effectivement percer un rideau d’arbres au point de vous faire croire à un débarquement extraterrestre. C’est pourquoi, lorsque Vénus atteint son éclat maximal, les services de secours reçoivent tant d’appels de gens pensant sincèrement avoir affaire à un phénomène insolite.

C’est justement le cas ou Vénus atteint la magnitude –4,5. La magnitude est la mesure de l’éclat des astres. C’est une échelle de valeur qui présente la particularité d’être inversée :moins le chiffre de magnitude est élevé, voire négatif, plus l’astre considéré est brillant.

Vénus est dés fois 8 fois plus brillante que Jupiter, qui elle n’atteint que la magnitude –2,3, et 23 fois plus brillante que Sirius (-1,1), déjà évoquée. Quant à Mars, elle est par moment 275 fois moins éclatante…(1,6).

En fait, Vénus est si brillante qu’elle parvient à projeter de faibles ombres. Seuls la Lune et le Soleil sont plus brillants.

Mais pourquoi Vénus est-elle si brillante ? C’est une planète recouverte de nuages, à peine plus petite que la Terre, et ses nuages réfléchissent à peu près l’intégralité de la lumière solaire qui les frappe. Et ces reflets auront cette semaine une intensité toute particulière du fait de la proximité de Vénus et de la Terre : nous n’en sommes séparés que de 72 millions de kilomètres seulement. Un saut de puce à l’échelle du système solaire.

Les nuages de Vénus nous masquent sa surface. Même les plus puissants télescopes sur Terre sont incapables de discerner ce qui se trouve en dessous. Cependant, si vous avec un télescope ou des jumelles, prenez quand même la peine de regarder Vénus cette semaine, elle a quelque chose à vous montrer : Elle ressemble à une grosse banane grise.


Vénus photographiée le 19 février 2004 à 18:12 à Søllested (Lolland) [2]

En effet, tout comme la Lune, Vénus présente des phases. Elle peut être pleine, gibbeuse, en forme de quartier ou de croissant. Ces phases se produisent exactement pour les mêmes raisons que pour la Lune : c’est une question de géométrie. Un côté de Vénus est éclairé par le Soleil (il y fait " jour "), l’autre non (et c’est la " nuit "). Lors de son orbite autour du soleil, Vénus vue depuis la Terre nous présente successivement l’un puis l’autre côté, avec toutes les phases intermédiaires. À l’heure actuelle, Vénus nous présente essentiellement sa face non éclairée. Nous ne pouvons donc voir qu’une petite partie de la face éclairée, d’où le croissant.

Exemples de signalements d'ovnis générés par Vénus Comment ne plus prendre Venus pour un Ovni?

Ces ovnis ont été choisis, parmi une cinquantaine d’autres de même nature. Ils sont représentatifs des méprises avec Vénus. Toutefois il peut arriver que les témoignages deviennent plus complexes et moins évidents à identifier. Ceux-ci ne peuvent être développés ici parce qu’expliquer est toujours plus long que narrer un pseudomystère.



Mais voici quelques exemples que vous pourrez rencontrer et qui leurrent bien des ufophiles : photo de
Vénus agrandie au maximum qui la rend méconnaissable (photo) ; Vénus prise pour un véhicule avec un seul
phare qui éclaire le sol, qui fonce vers les témoins, s’en approche à 80 m ; vidéo de Venus agrandie au pixel et
rendue méconnaissable au point de la faire passer pour un engin E.T mouvant (photo) ; rapport de pilote suivi
par un ovni ou qui le voit fixe puis filer ensuite très rapidement, le tout associé, sans lien causal évident, à une
perturbation du compas de l’appareil, ...

Les indices

Une durée souvent astronomique

Le premier indice d’une méprise avec un astre est la durée. Pour les cas présentés, elle va de 40 à 150 minutes.
Plus elle est longue, plus la méprise astronomique devient probable. Il arrive pourtant que des témoins observent

un coucher de Vénus (ou d’une autre planète lumineuse comme Jupiter ou Mars) durant moins de quelques
minutes ; il faut donc se méfier de l’exception qui confirme la règle. C’est pourquoi il est indispensable de
vérifier systématiquement tous les astres présents dans le ciel, quel que soit le cas et son contenu. Et ceci qu’il
fasse nuit ou même jour puisque notre « étoile du berger » est la planète la plus brillante du ciel. A sa plus forte
intensité, Vénus est visible même au lever du soleil puis, au fur et à mesure que ce dernier s’élève, elle
s’estompe, noyée dans la clarté du jour. Elle peut alors toutefois être encore observée à l’oeil nu (et mieux encore avec un télescope) si l’on cherche au bon endroit du ciel.

Le deuxième indice très probant de la nature astronomique de ces ovnis est leur récurrence

Du petit point trés lumineux au gros disque spongieux

Observée au télescope comme aux jumelles, Vénus présente une surface brumeuse sans détails à cause de son
atmosphère épaisse et réflectrice. Mais dans de tels moments d’excitations, il est fréquent d’oublier ce que
beaucoup trop de gens oublient déjà de faire dans des circonstances nocturnes normales : régler l’optique à leur vue. Certaines jumelles ne possèdent d’ailleurs pas de réglage d’oculaire ou n’en possèdent que pour un seul oeil.

Dès lors toute personne qui n’a pas veillé à ce réglage (après quelqu’un d’autre notamment) risque de voir Vénus défocalisée, anormalement agrandie et déformée. Elle se présentera alors sous la forme d’une tache lumineuse plus ou moins grosse avec un réseau brillant, souvent décrit comme « en vitrail, en nid d’abeille, écailleux, spongieux, en peau d’orange ». Ce réseau est illusoire : c’est en fait notre fond d’oeil et les vaisseaux qui le parsèment que nous voyons mais pas la structure d’un vaisseau spatial (Voir article « vision entoptique » dans ce numéro). Il est courant que le témoin mémorise la taille apparente vue dans les jumelles et qu’il grossisse donc illusoirement ce qui n’était, vu à l’oeil, qu’un point très lumineux (voir exemple plus bas).

Du mouvement lent à l'agitation rapide aléatoire

Fréquemment les témoins disent que l’objet est fixe ou se meut lentement, soit en descente (coucher de l’astre)
ou en montée (lever de l’astre), s’ils ont un repère visuel fixe et ne bougent pas eux-mêmes. Pourtant
l’impression de mouvements circulaires (cas A) ou brownien désordonné est aussi souvent relatée. Dans le cas
D/, le capitaine voit d’un oeil Vénus défocalisée et son autre oeil voit Vénus, ponctuelle et normalement grossie,
s’agiter tout simplement à cause de l’absence d’appui. Les micro-mouvements du bras qui essaie de centrer
l’objet expliquent aisément ces mouvements rapides, amplifiés par le grossissement des jumelles. Le cerveau
superpose alors les deux images pour n’en faire qu’une seule qui prend un aspect mystérieux pour l’observateur, comme pour le lecteur !

Des faisceaux lumineux aux antennes

Quelques méprises avec Vénus font état d’appendices lumineux divers, supérieurs et/ou inférieurs. Cet effet est
causé par la présence d’une vitre ou verre devant l’oeil du témoin. Un motocycliste avec une visière plastique, un
témoin avec ses lunettes de vue, un automobiliste dans sa voiture pourront donc relater avoir observé ces détails qui pourront paraître insolites en première lecture.

Exceptionnellement, à cause d’un voile de nuages fins, Vénus se pare d’un superbe halo circulaire lumineux ou
donne naissance un pilier lumineux vertical qui pourra être mal interprété par l’observateur néophyte. (Photo)

De la coloration verte et rouge au clignotant qui change de couleur

Les planètes se reconnaissent dans le ciel grâce à leur taille angulaire plus importante que les étoiles mais aussi
parce qu’elles ne scintillent pas. Pourtant si Vénus est basse sur l’horizon, ses rayons lumineux pénètrent
l’atmosphère terrestre sous un angle tel qu’ils la traversent sur plus grande distance que lorsqu’elle est plus haute dans le ciel. Elle prend alors, comme un soleil levant ou couchant, une coloration plus jaune orange. Ses rayons lumineux se décomposent parfois comme dans un prisme au sein des gouttelettes et cristaux de glace des nuages, ce qui produit des irisations, un peu comme pour un arc-en-ciel. Des turbulences, des différences de densité et températures des diverses couches de l’atmosphère peuvent aussi influer sur sa coloration, légèrement sur sa taille angulaire apparente et lui donner un aspect granuleux en « peau d’orange » dans un instrument optique.

La plupart du temps, même si à l’oeil nu elle se présente sous la forme d’un point blanc jaune brillant, l’usage
d’un instrument, jumelles ou lunette télescopique, de qualité optique médiocre provoque la vision des couleurs
bleu vert et rouge orangé. Il s’agit d’aberrations chromatiques causées par les lentilles de l’oculaire et/ou de
l’objectif. Lorsque les divers effets suscités se combinent, les descriptions vont du « hochet d’enfant avec des
clignotants rouges autour » à « la cloche renversé posée sur une assiette qui émet trois faisceaux» comme à
Rozoy sur Serre le 3 mars 1996 vers 21h45.

Francine Cordier


4) La météorologie est principalement concernée comme facteur qui conjugué avec un autre objet provoque des observations insolites. Que ce soit le jeu du Soleil dans les nuages, les orages avec la foudre en boule, les nuages lenticulaires sculpés par des courants d'air. Mais aussi des reflets d'astres, comme le Soleil et la Lune, dans des cristaux de glace, provoquant une parhélie pour le Soleil et un parasélène pour la Lune.

5) Si les méprises ci-dessus ont principalement un thème précis, thèmes que nous retrouvons dans les diverses activités de notre association, bien d'autres effets peuvent égarer un témoin. Que ce soit des lumières et projecteurs placés dans des conditions particulières comme les projecteurs de discothèques, les Lunix pour éclairer une garden-partie, des globes d'éclairage placés dans l'herbe pour éclairer un chemin. Mais aussi d'autres phénomènes naturels comme les aurores boréales, un nuages de particules météoritiques, ou encore un insecte passant devant l'appareil photo au moment d'une prise de vue, des reflets sur un cable couvert de glace ou le reflet du Soleil sur une vitre au lointain.

En fin de compte, les causes sont innombrables et parfois, pour découvrir l'origine d'un phénomène, l'imagination doit être fertile, mais doit toujours rester objective.

Il bien évident qu'une personne avec un peu de bon sens et de connaissances ne se fera pas abuser par ce type de phénomène.

Sources:
http://www.spica.org/article-167.php
http://www.astrosurf.com/luxorion/ovni-priseencharge-scientifiques2.htm
http://www.ldi5.com/ovni/natconf.php

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
manu03
Très bonne participation
Très bonne participation




Masculin Age : 34
Nombre de messages : 151
Inscription : 15/07/2011
Localisation : Auvergne
Emploi : ********
Passions : Archéologie Sciences Ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Planète Vénus: les méprises   Sam 01 Mar 2014, 15:05

Heureusement que j'ai Stellarium, le mois dernier j'ai cru un moment que j'avais à faire à un phénomènes exceptionnel mais grâce à celui-ci j'ai pu m'apercevoir que c'était la fameuse "aphrodite" la planète vénus ou la planète du berger.. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1Aldebaran1
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 83
Inscription : 17/04/2011
Localisation : aquitaine
Emploi : prof de musique
Passions : astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Planète Vénus: les méprises   Sam 01 Mar 2014, 16:58

Oui, Stellarium...Ou une simple carte du ciel, ou s'intéresser un peu à l'astronomie; ce qui devrait être un minimum, à mon avis, pour quiconque s'intéresse au phénomène ovni...

Mais quand on voit le même "ovni", toutes les nuits, au même endroit du ciel, à peu près statique, ça devrait quand même être un bon indice d'objet céleste!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/astronOVNI
Rodolphe
Spécialiste Photo
Spécialiste Photo
avatar



Masculin Age : 49
Nombre de messages : 769
Inscription : 06/05/2009
Localisation : Douai
Emploi : Infographiste
Passions : Photographie, cuisine Italienne, science, astronomie.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Planète Vénus: les méprises   Sam 01 Mar 2014, 22:45

Bonjour,

Vidéo prise le 15 décembre 2013 à 16h58 (accélérée et sans retouche visuelle) de la planète Vénus en forme de croissant, et c’est bien la première fois que je l’a vois sous cette forme.

Au début ce fut ma petite sœur qui m’interpelle, qu’elle croit apercevoir un ovni brillant en mouvement (illusion) dans un ciel de fin après-midi sans autres Étoiles visibles.

Avec sourire je lui explique ce qu’elle voit est la planète Vénus etc…, et aussitôt armé de mon caméscope numérique je filme la scène.

Comme quoi Vénus pour celles et ceux qui ne la connaisse pas est sujet de  méprise.
 




Cordialement,

Rodolphe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Planète Vénus: les méprises   

Revenir en haut Aller en bas
 

Planète Vénus: les méprises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Planète Vénus: les méprises
» [Topic unique] Exploration de la planète Mars
» Notre petite planète dans l'univers, on est si peu de chose ! ca fait presque peur !
» Planète à vendre...
» SOS Planète

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Les témoignages d'observation d'ovni :: Observation ovni vos témoignages ovnis :: Les méprises courantes-