Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Le Temps ... matière et énergie ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anaximandre
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 169
Inscription : 04/11/2011
Localisation : toulon
Emploi : Paramedical
Passions : Humanitude
Règlement : Règlement

MessageSujet: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 08:18

Après quelque réflexion.... sur l'espace et le temps, qui est à l'origine de nombreux problème dans différentes matières scientifique !!!
Et aussi relatif au sujet OVNI dans sont ensemble.... sans compté les différents écrit philosophique !!!

Enfin breff, voilà l'idée de basse .... les molécules et les atomes interagisse ensemble pour crée l'univaire de façon continue et évolutif ( sans compté leur sous ensemble toujours inconnu )

Donc la seul perception du temps que l'homme peut évalué c'est les repères visuelle du monde connu et l’érosion de celui si et les cycles de notre système solaire !!!

Donc peut ton dire que l’énergie crée, ou qui est crée par l'ensemble des conditions nucléaire de l'infiniment petit, contient ou utilise une énergie universelle qui programme pour un temps donné pour chaque chose qui lui est propre du à sont assemblage ( avec plus ou moin le meme temps ) création, utilisation, destruction, reconstruction )

En faite l’illusion du temps qui passe serai comparable à celui de la jauge de la voiture... alors que ce qui compte c'est l'essence qui est utilisé pour faire avancé la voiture !!!

Me suije bien fait comprendre et avais vous un avis ??? merci ( sans compté que la maîtrise d'une telle science pourrais poussé certaine limite )
Amitié MB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline
Coordinatrice d'enquête
Coordinatrice d'enquête
avatar



Féminin Age : 68
Nombre de messages : 6709
Inscription : 10/08/2012
Localisation : Bretagne
Emploi : ************
Passions : Découvrir, étudier et comprendre
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 09:58

Bonjour
Il y a une émission qui va être rediffusée ce soir sur Arte à 22h30, (magie du cosmos)
je ne sais pas si cela a un rapport avec le sens de ton idée

Je me demande si l'homme n'a pas domestiqué l'espace temps en prenant comme repère le début et la fin d'un événement (la vie d'un homme par exemple, le jour, la nuit - la période froide,la période chaude - la mousson, la sécheresse )
pour le quadriller de manière à mieux le comprendre pour mieux agir sur lui

Je me demande aussi si les mégalithes ne sont pas en réalité de simples horloges:
l'homme en observant grâce à ses pierres disposées de manière stable et selon une orientation précise, dans un endroit adéquat, le cours du soleil mais aussi de la lune
pouvait ainsi définir clairement et durablement, année après année, le délai dont il disposait pour cultiver une parcelle de terre, mais aussi le moment où optimisé l'utilisation de l'énergie solaire afin d'engranger de la nourriture en surplus pour les périodes hivernales....etc, etc...
et dégager ainsi le temps et la sérénité pour les recherches intellectuelles qui nous ont amené à notre technologie actuelle

Car, comme tu le dis, la vie est avant tout une transformation d'énergie....l'homme en maitrisant la notion du temps, c'est à dire la transformation de l'énergie entre deux limites précises.. pour lui... a réussi une seconde fois à domestiquer l'énergie du Cosmos : d'abord le feu puis le temps .

Ceci dit, je ne sais pas si je suis dans ton sujet, Anaximandre,
mais ton idée me passionne pùmp!

Amicalement

_______________________________________
Le plan du forum ► ICI
Carte Google maps des témoignages du forum de 2013 à 2016 ► ICI
Votre région ► ICI
Règles de bonne utilisation du forum  ►ICI 


Dernière édition par Loreline le Jeu 18 Oct 2012, 11:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 75
Nombre de messages : 1563
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 10:08

fleur


Bonsoir Anaximandre!

Hé oui, il y a effectivement de quoi moudre! hreh

Hélas, nous sommes conditionnés à certaines croyances, ce qui bloquent le système.
La dite "physique quantique" dont certains se gaussent dans les salons, devrait nous ouvrir certaines portes.
Hélas, les "appareils de mesures" n'existent pas encore et le paranormal a donc encore de beaux jours.
Soyons humbles devant une certaine éternité... trje,tu

Cordialement. fbzae
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
danyel
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 97
Nombre de messages : 59
Inscription : 30/09/2012
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 11:11

@Cosmos a écrit:



Bonsoir Anaximandre!

Hé oui, il y a effectivement de quoi moudre!

Hélas, nous sommes conditionnés à certaines croyances, ce qui bloquent le système.
La dite "physique quantique" dont certains se gaussent dans les salons, devrait nous ouvrir certaines portes.
Hélas, les "appareils de mesures" n'existent pas encore et le paranormal a donc encore de beaux jours.
Soyons humbles devant une certaine éternité...

Cordialement. A+





Bjr...D'accord a un certain point, là où l'homme s'arrête, la Bible parle à propos des époques et autres chose en rapport avec le temps et evénement ..Genèse 1:14, Daniel 2:21, Galates 4:10...etc... Désolé d'y mettre mon grain de sel par la Bible mais justement beaucoup de réponses aux questions humaines concernant: temps, epoque et l'univers même, se trouvent dans CE livre...Alors aucune raison vraiment de dire qu'on " est conditionné à certaines croyances.. " mais c'est exactement là où il faut en premier, regarder.. Cosmos. cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline
Coordinatrice d'enquête
Coordinatrice d'enquête
avatar



Féminin Age : 68
Nombre de messages : 6709
Inscription : 10/08/2012
Localisation : Bretagne
Emploi : ************
Passions : Découvrir, étudier et comprendre
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 11:22

danyel
Je fais mon indiscrète thr
Par définition, nous sommes conditionnés par nos croyances puisqu'elles sont justement destinées à nous formater pour vivre dans une Société donnée
Mais on peut se libérer de ces croyances ne serait-ce que pour vivre dans une société différente
cordialement


_______________________________________
Le plan du forum ► ICI
Carte Google maps des témoignages du forum de 2013 à 2016 ► ICI
Votre région ► ICI
Règles de bonne utilisation du forum  ►ICI 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
danyel
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 97
Nombre de messages : 59
Inscription : 30/09/2012
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 11:42

@Loreline a écrit:
danyel
Je fais mon indiscrète
Par définition, nous sommes conditionnés par nos croyances puisqu'elles sont justement destinées à nous formater pour vivre dans une Société donnée
Mais on peut se libérer de ces croyances ne serait-ce que pour vivre dans une société différente
cordialement



Bjr Loreline. tu n'es pas indiscrète et je comprends aussi ton propre point de vue;). Là où je ne suis pas d'accord avec toi cependant, c'Est que je suis loin d'être conditionné à la religion comme telle mais comme j'ai de l'instruction en divers domaines, la Bible fait justement partie de l'un de mes hobbys et par le fait même elle en dit beaucoup sur le monde actuel et ce qui se passe tout comme il doit y arriver un malheur sur les humains dans quelques temps dont la date n'est pas inscrite dans la dite Bible.. mais elle parle de l'univers physique qui a été créé par un être superieur a tout ce qui peut exister et à quiconque sur cette planète car il en est le créateur. Alors je suppose donc, qu'il a aussi crée l'intelligence ailleurs que sur cette planète qu'est la terre.



Étant donné que nous sommes sur le point d'atteindre la fin actuelle de ce systeme, la Bible elle-même declare qu'on verrait des " spectacles effrayants dans le ciel " et d'autres choses.. Maintenant si toi tu n'y crois pas je respecterai ta propre opinion.. amicalement danyel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alberti
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 32
Nombre de messages : 1020
Inscription : 17/08/2012
Localisation : Strasbourg
Emploi : Privé
Passions : Science, ufologie.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 11:54

Faut être optimiste, les scientifiques vont bien changer de paradigme un jour et peut être que la les ovnis auront plus de considération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
danyel
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 97
Nombre de messages : 59
Inscription : 30/09/2012
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 12:00

@Alberti a écrit:
Faut être optimiste, les scientifiques vont bien changer de paradigme un jour et peut être que la les ovnis auront plus de considération.



Personnellement, je le suis optimiste mais on sait jamais faut attendre.Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaximandre
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 169
Inscription : 04/11/2011
Localisation : toulon
Emploi : Paramedical
Passions : Humanitude
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 13:11

@Loreline a écrit:

Car, comme tu le dis, la vie est avant tout une transformation d'énergie....l'homme en maitrisant la notion du temps, c'est à dire la transformation de l'énergie entre deux limites précises.. pour lui... a réussi une seconde fois à domestiquer l'énergie du Cosmos : d'abord le feu puis le temps .
Ceci dit, je ne sais pas si je suis dans ton sujet, Anaximandre,
Amicalement

D’abord merci Loreline et oui tu es dans le sujet... à force de lire des livres de science, histoire, théorie ont arrive à faire des conclusions qui existe déjà au niveau de la recherche scientifique !!! c'est bon des fois de ce sentir un peux intelligent... merci pour tes lumières

Cosmos, La dite "physique quantique" dont certains se gaussent dans les salons, devrait nous ouvrir certaines portes.
Oui, oui et oui surtout qu' une base non négligeable de cette science, veux que en définitif la plus petite chose qui existe dans chaque chose n'est que fibration d’énergie... ( pour la matière ) donc donc .... une machine à remonté le temps avec une programmation numérique additionnel au temps marcherai pas car c'est une date donc un repère fictif que l'univaire connais pas ... mais si par exemple, je sais pas on programme un historique d’énergie comme par exemple la création de la terre, l'espace lui pourrai nous renvoyé à cette époque par simple retour en arrière de cette énergie dans l'espace et la matiére qui l'avoisine ??? je sais je dépasse le simple sujet ... une idée moin complexe et moin brouillonne ???

Danyel ... Comme tout bon document de propagande ... la bible à pour documentation de trés bonne base scientifique, humaine et historique qui ne sont pas là par hazard .... et cette époque et mythique elle est à la croisé des monde et des civilisation ... Puis elle explique la vie, la mort... mais avant ... là elle nous ramené à l'astronomie ??? car c'est pas une découverte que tout ce qui compose l'univaire à une fin, un milieu, un début !!!! Pourquoi cela serai l'oeuvre d'une chose divine ??? oublie pas que chaque énergie et le faite d'une autre... notre espace serait'il pas le résultat d'une chose inconnu qui aurrai disparue, qui serai tiré d'un autre ensemble ( question idiote et prématuré ... mais souvent repris par la bible .. jouissif )
Enfin bref, c'est comme demandé à une poule de remplacé une ampoule au plafond avec pour tout manuelle ... la biographie de Thomas Edison !!!!
Sans remettre en question tout le respect ( hypocrite ) que je dois a certain passage de la bible .... ce serait bien que un passionné enlevé tout ce qui est d'ordre spéculatif, divain ect ... pour voire ce qui reste de ce merveilleux bouquin qui comme d'autre à traumatisé notre humanité ... c'est juste les dires de personne de science, d'etat, d'histoir ...

Voila désolé si je répond mal ou de traver !!! amitié Anaxi ( ce sujet mérite une visio sur notre tchat )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaximandre
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 169
Inscription : 04/11/2011
Localisation : toulon
Emploi : Paramedical
Passions : Humanitude
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 14:28

Pour Loreline !!! ( histoire de ne pas faire de bourde... )
L'expression "merci pour tes lumières " et sincère !!! vraiment ... tu apporte souvent des très bon complément et information sur plusieurs type de sujet ...
Merci à toi ... Amitié Anaxi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MichelB
Participation excellente
Participation excellente




Masculin Age : 67
Nombre de messages : 282
Inscription : 18/02/2012
Localisation : Nord
Emploi : retraité
Passions : Photo argentique Radiotransmissions électronique art peinture voyage musique
Règlement : Règlement

MessageSujet: 2° loi de la thermmodynamique   Jeu 18 Oct 2012, 14:31

Bonjour Anaximandre...



En fait votre réflexion fait écho à un article très récent de New Scientist.

On y explique que le temps serait une illusion crée par la thermodynamique .(2° loi)

La "flèche" du temps obligatoire serait simplement liée à la dissipation de l'énergie ..

Si vous voulez l'article ...

MB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaximandre
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 169
Inscription : 04/11/2011
Localisation : toulon
Emploi : Paramedical
Passions : Humanitude
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 15:08

@MichelB a écrit:
Bonjour Anaximandre...
En fait votre réflexion fait écho à un article très récent de New Scientist.
On y explique que le temps serait une illusion crée par la thermodynamique .(2° loi)
La "flèche" du temps obligatoire serait simplement liée à la dissipation de l'énergie ..
Si vous voulez l'article ...
MB

Super !!! merci michelB ... c'est exactement un des principes de ma réflexion !!!
C'est génial comme les choses converge sans arrêt, alors oui ... par déduction ont peux touché du doigt des choses !!!
Le sujet ovni est à la base de toute mes recherches, car il nous fait touché à beaucoup de discipline... ce qui ouvre un nombre incalculable de connaissance quand on sait évité les danger et les septiques !!! clown
Merci de joindre l'article !!!
Amitié Anaxi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
danyel
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 97
Nombre de messages : 59
Inscription : 30/09/2012
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 15:14

Le septicisme est tout ce qui est de plus normal pour l'humain etant donné qu'il ne sait rien d'autre que le réel et les probabilités de quelques choses...Enfin, je veux dire que l'humain concçoit et voit le réel mais pour le reste. il sera septique jusqu'à preuve du contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 45
Nombre de messages : 2932
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 15:35

Je ne suis quant à moi pas certain du lien entre le sujet et les ovnis, mais je me suis souvent fait des réflexion sur la notion de temps écoulée qui dépend de l'observateur, cela rejoint je crois la question quantique...
Nous avons tous fait l'expérience du temps ressentit en rêve par exemple qui diffère beaucoup du temps réel, le problème est de définir la notion de temps écoulée, cela à le mérite d'ouvrier beaucoup de perspectives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 45
Nombre de messages : 2932
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 15:35

Je ne suis quant à moi pas certain du lien entre le sujet et les ovnis, mais je me suis souvent fait des réflexion sur la notion de temps écoulée qui dépend de l'observateur, cela rejoint je crois la question quantique...
Nous avons tous fait l'expérience du temps ressentit en rêve par exemple qui diffère beaucoup du temps réel, le problème est de définir la notion de temps écoulée, cela à le mérite d'ouvrier beaucoup de perspectives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaximandre
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 169
Inscription : 04/11/2011
Localisation : toulon
Emploi : Paramedical
Passions : Humanitude
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 15:36

@MichelB a écrit:
Bonjour Anaximandre...
En fait votre réflexion fait écho à un article très récent de New Scientist.
On y explique que le temps serait une illusion crée par la thermodynamique .(2° loi)
La "flèche" du temps obligatoire serait simplement liée à la dissipation de l'énergie ..
Si vous voulez l'article ...
MB

Super !!! merci michelB ... c'est exactement un des principes de ma réflexion !!!
C'est génial comme les choses converge sans arrêt, alors oui ... par déduction ont peux touché du doigt des choses !!!
Le sujet ovni est à la base de toute mes recherches, car il nous fait touché à beaucoup de discipline... ce qui ouvre un nombre incalculable de connaissance quand on sait évité les danger et les septiques !!! clown
Merci de joindre l'article !!!
Amitié Anaxi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaximandre
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 169
Inscription : 04/11/2011
Localisation : toulon
Emploi : Paramedical
Passions : Humanitude
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Jeu 18 Oct 2012, 16:02

@Hannibal a écrit:
Je ne suis quant à moi pas certain du lien entre le sujet et les ovnis, mais je me suis souvent fait des réflexion sur la notion de temps écoulée qui dépend de l'observateur, cela rejoint je crois la question quantique...
Nous avons tous fait l'expérience du temps ressentit en rêve par exemple qui diffère beaucoup du temps réel, le problème est de définir la notion de temps écoulée, cela à le mérite d'ouvrier beaucoup de perspectives.

Oui aussi d'accord... le lien n'est pas directe, mais peux existé dans l'avance d'une technologie exotique ... ou même d'une certaine compréhension, forme de communication meme ???
pour faire des relation avec les ovni faut etre un pros du sujet !!! et tu la fait avec cette relation .. temps/observation
C'est que à force de chercher des fois tu peux mettre en relation certaine chose qui réponde à une partie du sujet onvi, le temps et l'espace !!!
Car si une civilisation peut le faire.. alors !!!! Sans compté les bénéfices d'une énergie gratuite à volonté tiré du génie quantique !!!
Pourquoi chercher une forme de viens dans le présent car il entrainne une recherche en avant, donc demande plus de temps, et si on cherche dans le passé !!!! lol on prendrai comtacte avec eux dans le passé pour les localisé et dans le présent pour allez les voire ??? plus logique non ???
voilà des perspective sympa ... ???
Amitié Anaxi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MichelB
Participation excellente
Participation excellente




Masculin Age : 67
Nombre de messages : 282
Inscription : 18/02/2012
Localisation : Nord
Emploi : retraité
Passions : Photo argentique Radiotransmissions électronique art peinture voyage musique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Article NS   Ven 19 Oct 2012, 05:37

Voila l'article Anaximandre...belle intuition de votre part

MB

The surprise theory of everything







Forget quantum physics, forget relativity – we might have been sitting on a guide to an ultimate theory for 200 years says physicist Vlatko Vedral

AS REVOLUTIONS go, its origins were haphazard. It was, according to the ringleader Max Planck, an “act of desperation”. In 1900, he proposed the idea that energy comes in discrete chunks, or quanta, simply because the smooth delineations of classical physics could not explain the spectrum of energy re-radiated by an absorbing body.


Yet rarely was a revolution so absolute. Within a decade or so, the cast-iron laws that had underpinned physics since Newton's day were swept away. Classical certainty ceded its stewardship of reality to the probabilistic rule of quantum mechanics, even as the parallel revolution of Einstein's relativity displaced our cherished, absolute notions of space and time. This was complete regime change.


Except for one thing. A single relict of the old order remained, one that neither Planck nor Einstein nor any of their contemporaries had the will or means to remove. The British astrophysicist Arthur Eddington summed up the situation in 1915. “If your theory is found to be against the second law of thermodynamics I can give you no hope; there is nothing for it but to collapse in deepest humiliation,” he wrote.


In this essay, I will explore the fascinating question of why, since their origins in the early 19th century, the laws of thermodynamics have proved so formidably robust. The journey traces the deep connections that were discovered in the 20th century between thermodynamics and information theory – connections that allow us to trace intimate links between thermodynamics and not only quantum theory but also, more speculatively, relativity. Ultimately, I will argue, those links show us how thermodynamics in the 21st century can guide us towards a theory that will supersede them both.


In its origins, thermodynamics is a theory about heat: how it flows and what it can be made to do. The French engineer Sadi Carnot formulated the second law in 1824 to characterise the mundane fact that the steam engines then powering the industrial revolution could never be perfectly efficient. Some of the heat you pumped into them always flowed into the cooler environment, rather than staying in the engine to do useful work. That is an expression of a more general rule: unless you do something to stop it, heat will naturally flow from hotter places to cooler places to even up any temperature differences it finds. The same principle explains why keeping the refrigerator in your kitchen cold means pumping energy into it; only that will keep warmth from the surroundings at bay.


A few decades after Carnot, the German physicist Rudolph Clausius explained such phenomena in terms of a quantity characterising disorder that he called entropy. In this picture, the universe works on the back of processes that increase entropy – for example dissipating heat from places where it is concentrated, and therefore more ordered, to cooler areas, where it is not.


That predicts a grim fate for the universe itself. Once all heat is maximally dissipated, no useful process can happen in it any more: it dies a “heat death”. A perplexing question is raised at the other end of cosmic history, too. If nature always favours states of high entropy, how and why did the universe start in a state that seems to have been of comparatively low entropy? At present we have no answer, and later I will mention an intriguing alternative view.


Perhaps because of such undesirable consequences, the legitimacy of the second law was for a long time questioned. The charge was formulated with the most striking clarity by the British physicist James Clerk Maxwell in 1867. He was satisfied that inanimate matter presented no difficulty for the second law. In an isolated system, heat always passes from the hotter to the cooler, and a neat clump of dye molecules readily dissolves in water and disperses randomly, never the other way round. Disorder as embodied by entropy does always increase.


Maxwell's problem was with life. Living things have “intentionality”: they deliberately do things to other things to make life easier for themselves. Conceivably, they might try to reduce the entropy of their surroundings and thereby violate the second law.

Information is power



Such a possibility is highly disturbing to physicists. Either something is a universal law or it is merely a cover for something deeper. Yet it was only in the late 1970s that Maxwell's entropy-fiddling “demon” was laid to rest. Its slayer was the US physicist Charles Bennett, who built on work by his colleague at IBM, Rolf Landauer, using the theory of information developed a few decades earlier by Claude Shannon. An intelligent being can certainly rearrange things to lower the entropy of its environment. But to do this, it must first fill up its memory, gaining information as to how things are arranged in the first place.


This acquired information must be encoded somewhere, presumably in the demon's memory. When this memory is finally full, or the being dies or otherwise expires, it must be reset. Dumping all this stored, ordered information back into the environment increases entropy – and this entropy increase, Bennett showed, will ultimately always be at least as large as the entropy reduction the demon originally achieved. Thus the status of the second law was assured, albeit anchored in a mantra of Landauer's that would have been unintelligible to the 19th-century progenitors of thermodynamics: that “information is physical”.


But how does this explain that thermodynamics survived the quantum revolution? Classical objects behave very differently to quantum ones, so the same is presumably true of classical and quantum information. After all, quantum computers are notoriously more powerful than classical ones (or would be if realised on a large scale).


The reason is subtle, and it lies in a connection between entropy and probability contained in perhaps the most profound and beautiful formula in all of science. Engraved on the tomb of the Austrian physicist Ludwig Boltzmann in Vienna's central cemetery, it reads simply S = k log W. Here S is entropy – the macroscopic, measurable entropy of a gas, for example – while k is a constant of nature that today bears Boltzmann's name. Log W is the mathematical logarithm of a microscopic, probabilistic quantity W – in a gas, this would be the number of ways the positions and velocities of its many individual atoms can be arranged.


On a philosophical level, Boltzmann's formula embodies the spirit of reductionism: the idea that we can, at least in principle, reduce our outward knowledge of a system's activities to basic, microscopic physical laws. On a practical, physical level, it tells us that all we need to understand disorder and its increase is probabilities. Tot up the number of configurations the atoms of a system can be in and work out their probabilities, and what emerges is nothing other than the entropy that determines its thermodynamical behaviour. The equation asks no further questions about the nature of the underlying laws; we need not care if the dynamical processes that create the probabilities are classical or quantum in origin.



Boltzmann's formula tells us we need not care whether the dynamics behind thermodynamics is classical or quantum in origin


There is an important additional point to be made here. Probabilities are fundamentally different things in classical and quantum physics. In classical physics they are “subjective” quantities that constantly change as our state of knowledge changes. The probability that a coin toss will result in heads or tails, for instance, jumps from ½ to 1 when we observe the outcome. If there were a being who knew all the positions and momenta of all the particles in the universe – known as a “Laplace demon”, after the French mathematician Pierre-Simon Laplace, who first countenanced the possibility – it would be able to determine the course of all subsequent events in a classical universe, and would have no need for probabilities to describe them.


In quantum physics, however, probabilities arise from a genuine uncertainty about how the world works. States of physical systems in quantum theory are represented in what the quantum pioneer Erwin Schrödinger called catalogues of information, but they are catalogues in which adding information on one page blurs or scrubs it out on another. Knowing the position of a particle more precisely means knowing less well how it is moving, for example. Quantum probabilities are “objective”, in the sense that they cannot be entirely removed by gaining more information.


That casts in an intriguing light thermodynamics as originally, classically formulated. There, the second law is little more than impotence written down in the form of an equation. It has no deep physical origin itself, but is an empirical bolt-on to express the otherwise unaccountable fact that we cannot know, predict or bring about everything that might happen, as classical dynamical laws suggest we can. But this changes as soon as you bring quantum physics into the picture, with its attendant notion that uncertainty is seemingly hardwired into the fabric of reality. Rooted in probabilities, entropy and thermodynamics acquire a new, more fundamental physical anchor.



In its original, classical formulation, the second law is little more than impotence written down as an equation


It is worth pointing out, too, that this deep-rooted connection seems to be much more general. Recently, together with my colleagues Markus Müller of the Perimeter Institute for Theoretical Physics in Waterloo, Ontario, Canada, and Oscar Dahlsten at the Centre for Quantum Technologies in Singapore, I have looked at what happens to thermodynamical relations in a generalised class of probabilistic theories that embrace quantum theory and much more besides. There too, the crucial relationship between information and disorder, as quantified by entropy, survives (arxiv.org/1107.6029).

One theory to rule them all



As for gravity – the only one of nature's four fundamental forces not covered by quantum theory – a more speculative body of research suggests it might be little more than entropy in disguise (see “Falling into disorder”). If so, that would also bring Einstein's general theory of relativity, with which we currently describe gravity, firmly within the purview of thermodynamics.


Take all this together, and we begin to have a hint of what makes thermodynamics so successful. The principles of thermodynamics are at their roots all to do with information theory. Information theory is simply an embodiment of how we interact with the universe – among other things, to construct theories to further our understanding of it. Thermodynamics is, in Einstein's term, a “meta-theory”: one constructed from principles over and above the structure of any dynamical laws we devise to describe reality's workings. In that sense we can argue that it is more fundamental than either quantum physics or general relativity.


If we can accept this and, like Eddington and his ilk, put all our trust in the laws of thermodynamics, I believe it may even afford us a glimpse beyond the current physical order. It seems unlikely that quantum physics and relativity represent the last revolutions in physics. New evidence could at any time foment their overthrow. Thermodynamics might help us discern what any usurping theory would look like.


For example, earlier this year, two of my colleagues in Singapore, Esther Hänggi and Stephanie Wehner, showed that a violation of the quantum uncertainty principle – that idea that you can never fully get rid of probabilities in a quantum context – would imply a violation of the second law of thermodynamics. Beating the uncertainty limit means extracting extra information about the system, which requires the system to do more work than thermodynamics allows it to do in the relevant state of disorder. So if thermodynamics is any guide, whatever any post-quantum world might look like, we are stuck with a degree of uncertainty (arxiv.org/abs/1205.6894).


My colleague at the University of Oxford, the physicist David Deutsch, thinks we should take things much further. Not only should any future physics conform to thermodynamics, but the whole of physics should be constructed in its image. The idea is to generalise the logic of the second law as it was stringently formulated by the mathematician Constantin Carathéodory in 1909: that in the vicinity of any state of a physical system, there are other states that cannot physically be reached if we forbid any exchange of heat with the environment.


James Joule's 19th century experiments with beer can be used to illustrate this idea. The English brewer, whose name lives on in the standard unit of energy, sealed beer in a thermally isolated tub containing a paddle wheel that was connected to weights falling under gravity outside. The wheel's rotation warmed the beer, increasing the disorder of its molecules and therefore its entropy. But hard as we might try, we simply cannot use Joule's set-up to decrease the beer's temperature, even by a fraction of a millikelvin. Cooler beer is, in this instance, a state regrettably beyond the reach of physics.

God, the thermodynamicist



The question is whether we can express the whole of physics simply by enumerating possible and impossible processes in a given situation. This is very different from how physics is usually phrased, in both the classical and quantum regimes, in terms of states of systems and equations that describe how those states change in time. The blind alleys down which the standard approach can lead are easiest to understand in classical physics, where the dynamical equations we derive allow a whole host of processes that patently do not occur – the ones we have to conjure up the laws of thermodynamics expressly to forbid, such as dye molecules reclumping spontaneously in water.


By reversing the logic, our observations of the natural world can again take the lead in deriving our theories. We observe the prohibitions that nature puts in place, be it on decreasing entropy, getting energy from nothing, travelling faster than light or whatever. The ultimately “correct” theory of physics – the logically tightest – is the one from which the smallest deviation gives us something that breaks those taboos.


There are other advantages in recasting physics in such terms. Time is a perennially problematic concept in physical theories. In quantum theory, for example, it enters as an extraneous parameter of unclear origin that cannot itself be quantised. In thermodynamics, meanwhile, the passage of time is entropy increase by any other name. A process such as dissolved dye molecules forming themselves into a clump offends our sensibilities because it appears to amount to running time backwards as much as anything else, although the real objection is that it decreases entropy.


Apply this logic more generally, and time ceases to exist as an independent, fundamental entity, but one whose flow is determined purely in terms of allowed and disallowed processes. With it go problems such as that I alluded to earlier, of why the universe started in a state of low entropy. If states and their dynamical evolution over time cease to be the question, then anything that does not break any transformational rules becomes a valid answer.


Such an approach would probably please Einstein, who once said: “What really interests me is whether God had any choice in the creation of the world.” A thermodynamically inspired formulation of physics might not answer that question directly, but leaves God with no choice but to be a thermodynamicist. That would be a singular accolade for those 19th-century masters of steam: that they stumbled upon the essence of the universe, entirely by accident. The triumph of thermodynamics would then be a revolution by stealth, 200 years in the making.


Falling into disorder



While thermodynamics seems to float above the precise content of the physical world it describes, whether classical, quantum or post-quantum (see main story), its connection with the other pillar of modern physics, general relativity, might be more direct. General relativity describes the force of gravity. In 1995, Ted Jacobson of the University of Maryland in College Park claimed that gravity could be a consequence of disorder as quantified by entropy.


His mathematical argument is surprisingly simple, but rests on two disputed theoretical relationships. The first was argued by Jacob Bekenstein in the early 1970s, who was examining the fate of the information in a body gulped by a black hole. This is a naked challenge to the universal validity of thermodynamics: any increase in disorder in the cosmos could be reversed by throwing the affected system into a black hole.


Bekenstein showed that this would be countered if the black hole simply grew in area in proportion to the entropy of the body it was swallowing. Then each tiny part of its surface would correspond to one bit of information that still counts in the universe's ledger. This relationship has since been elevated to the status of a principle, the holographic principle, that is supported by a host of other theoretical ideas – but not as yet by any experiment.


The second relationship is a suggestion by Paul Davies and William Unruh, also first made in the 1970s, that an accelerating body radiates tiny amounts of heat. A thermometer waved around in a perfect vacuum, where there are no moving atoms that can provide us with a normal conception of temperature, will record a non-zero temperature. This is an attractive yet counter-intuitive idea, but accelerations far beyond what can presently be achieved are required to generate enough radiation to test it experimentally.


Put these two speculative relations together with standard, undisputed connections between entropy, temperature, kinetic energy and velocity, and it is possible to construct a quantity that mathematically looks like gravity, but is defined in terms of entropy. Others have since been tempted down the same route, most recently Erik Verlinde of the University of Amsterdam in the Netherlands.


Such theories, which are by no means universally accepted, suggest that when bodies fall together it is not the effect of a separate fundamental force called gravity, but because the heating that results best fulfils the thermodynamic diktat that entropy in the universe must always increase.


Vlatko Vedral is a professor of quantum information theory at the University of Oxford and the Centre for Quantum Technologies, Singapore. He is the author of Decoding Reality (Oxford University Pre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paperclip
Très bonne participation
Très bonne participation




Masculin Age : 44
Nombre de messages : 181
Inscription : 11/04/2012
Localisation : Bretagne
Passions : Voyages, Sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Ven 19 Oct 2012, 06:47

@MichelB a écrit:
Bonjour Anaximandre...

En fait votre réflexion fait écho à un article très récent de New Scientist.

On y explique que le temps serait une illusion crée par la thermodynamique .(2° loi)

La "flèche" du temps obligatoire serait simplement liée à la dissipation de l'énergie ..

Si vous voulez l'article ...

MB

C'est ce qui était expliqué dans l'émission de hier soir sur ARTE en effet. Flèche du temps et entropie, pourquoi une flèche du temps allant de l'ordre vers le désordre. Je vous la conseille. Une bonne vulgarisation des connaissances sur le temps et sa perception. Einstein démontre que le temps donc, est une illusion et que la simultanéité des évênements n'existe pas dans le cosmos. Cette découverte a été éprouvée et validée de nombreuses fois, elle ne souffre d'aucune discussion bien que cela heurte le sens commun, celui du passant. Cela ouvre un gouffre de questions sur la nature du réel que nous expérimentons quotidiennement. Par exemple si je suis assis et écris ces ligne et qu'au même moment quelqu'un lit ces lignes sur un smartphone en marchant sur un trottoir à Paris, et bien "son" temps à lui sera plus ralentis que le mien. C'est infinitésimal mais bien réel. Dans l'espace avec les distances considérables entre 2 points, les effets sont mesurables. La notion de Passé/Présent/Futur perd complètement son sens. Cette émission l'explique clairement je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
danyel
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 97
Nombre de messages : 59
Inscription : 30/09/2012
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Ven 19 Oct 2012, 09:40

Traduction de l'article en anglais de MichelB a partir d'un traducteur internet, alors ce n'est pas ma traduction



La théorie de la surprise du tout




Oubliez la physique quantique, oubliez la relativité – nous pourrions avoir été assis sur un guide d'une théorie ultime pour 200 ans dit le physicien Vlatko Vedral




COMME les révolutions aller, ses origines étaient hasardeuses. Il a été, selon le meneur Max Planck, un "acte de désespoir". En 1900, il a proposé l'idée qu'énergie vient en blocs discrets, ou quanta, simplement parce que les délimitations lisses de la physique classique n'a peuvent expliquer le spectre d'énergie renvoyée par un corps absorbant.




Pourtant rarement était une révolution si absolu. Dans une dizaine d'années environ, les lois en fonte qui avaient sous-tendu physique depuis le jour de Newton ont été emportés. Certitude classique a cédé sa gérance de la réalité à la règle probabiliste de la mécanique quantique, alors même que la révolution parallèle de la relativité d'Einstein déplacé nos notions chéries, absolues de l'espace et le temps. Il s'agissait d'un changement de régime complet.




Sauf pour une chose. Le seul vestige du vieil ordre est resté, que ni Planck et Einstein, ni aucun de leurs contemporains ont la volonté ou les moyens de supprimer. L'astrophysicien britannique Arthur Eddington a résumé la situation en 1915. "Si votre théorie s'avère pour être contre la seconde loi de la thermodynamique, que je ne peux vous donner aucun espoir ; Il n'y rien pour elle mais aux s'effondrer dans la plus profonde humiliation, écrit-il.




Dans cet essai, je vais explorer la fascinante question de pourquoi, depuis leurs origines au début du XIXe siècle, les lois de la thermodynamique sont sont révélées si formidablement robustes. Le parcours retrace les liens profonds qui ont été découverts au XXe siècle entre la théorie de la thermodynamique et de l'information – connexions qui permettent de retracer intime liens entre la thermodynamique et la théorie quantique non seulement mais aussi, plus spéculative, la relativité. En fin de compte, j'affirmerai, ces liens montrent comment thermodynamique dans le XXIe siècle peut nous guider vers une théorie qui se substituera à tous les deux.




Dans ses origines, la thermodynamique est une théorie au sujet de la chaleur : comment il s'écoule et qu'on peut faire faire. L'ingénieur français que Sadi Carnot a formulé la deuxième loi en 1824 pour caractériser le fait banal que les machines à vapeur puis alimenter la révolution industrielle ne pourrait jamais être parfaitement efficace. Certains de la chaleur vous pompée dans eux toujours coulé dans l'environnement plus frais, plutôt que de rester dans le moteur pour faire un travail utile. C'est l'expression d'une règle plus générale : sauf si vous faites quelque chose pour l'arrêter, chaleur découleront naturellement des endroits plus chauds refroidisseur où même jusqu'à des différences de température, il conclut. Le même principe explique pourquoi garder au réfrigérateur dans votre cuisine froide signifie énergie pompage dedans ; seulement cela gardera la chaleur provenant des environs de la baie.




Quelques décennies après Carnot, le physicien allemand Rudolph Clausius explique ce phénomène en termes d'un trouble qui caractérisent quantité qu'il a appelée entropie. Dans cette photo, l'univers fonctionne sur le dos des processus qui augmente l'entropie – par exemple dissiper la chaleur des lieux où il est concentré, et donc plus ordonné, pour les zones plus froides, où il n'est pas.




Qui prédit un sombre destin de l'univers lui-même. Une fois que toute la chaleur est dissipée au maximum, aucun processus utile ne peut arriver dedans plus : il meurt « chaleur ». Une question troublante est déclenchée à l'autre bout de l'histoire cosmique, trop. Si la nature favorise toujours les États d'entropie élevée, comment et pourquoi l'univers est-elle dans un État qui semble avoir été de faible entropie ? À l'heure actuelle nous n'avons pas de réponse, et plus tard, je citerai un autre point de vue fascinant.




Peut-être à cause de telles conséquences indésirables, la légitimité de la deuxième loi a été longuement interrogé. L'accusation a été formulée avec la clarté plus frappante par le physicien britannique James Clerk Maxwell en 1867. Il était convaincu que la matière inanimée ne présenté aucune difficulté pour la seconde loi. Dans un système isolé, chaleur passe toujours de la plus chaude à la glacière et une touffe soignée des molécules de colorant facilement soluble dans l'eau et se disperse au hasard, jamais l'autre manière autour. Trouble incarnée par entropie augmente toujours.




Problème de Maxwell était à vie. Les êtres vivants ont « intentionnalité »: ils font délibérément choses à d'autres choses pour rendre la vie plus facile pour eux-mêmes. Théoriquement, ils peuvent essayer de réduire l'entropie de leur environnement et ainsi violer la seconde loi.



L'information est le pouvoir





Une telle possibilité est très troublante de physiciens. Quelque chose est une loi universelle ou c'est simplement une couverture pour quelque chose de plus profond. Pourtant, ce n'est que dans la fin des années 1970 qu'entropie-violon « démon de Maxwell » a été inhumé. Son tueur était le physicien américain Charles Bennett, qui a construit sur le travail de son collègue chez IBM, Rolf Landauer, à l'aide de la théorie de l'information mis au point quelques décennies plus tôt par Claude Shannon. Un être intelligent peut certainement réorganiser les choses pour abaisser l'entropie de son environnement. Mais pour ce faire, il doit tout d'abord remplir sa mémoire, obtenir des informations sur la façon de t
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaximandre
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 169
Inscription : 04/11/2011
Localisation : toulon
Emploi : Paramedical
Passions : Humanitude
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Ven 19 Oct 2012, 16:04

Merci Michelb et Danyel pour la traduction.... c'est une bien grande énigme que cette histoire d’énergie pur qui existe à travers le cosmos!!!
Imaginé que en faite chaque chose, n'est que énergie ... mais une énergie construite par les différents assemblage des atomes... ( nous, la table, l'espace )
y'a que les champs d’énergie ( comme des bouclier ) entre les différentes composante qui nous évite d'explosé en poussière d’énergie .... y,tu

Le temps, la matière, la conscience ... dire que nous avons cette ensemble en nous !!!
J'ai aussi remarqué que la conscience, l'esprit.... au choix !!! ce dégrade des fois aussi vite que la chaire donc la matière... là la notion de temps existe plus !!! ou dans certain cas c'est le corps qui lâche et la réflexion qui reste.. ??? par déduction notre âme serait'elle pas l’énergie dominante de notre corps crée par nos propre combinaison moléculaire

Pour revenir au sujet Ovni... le moteur à distorsion deviens possible , car plus d'impacte temps/voyage

Amitié Anaxi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
danyel
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 97
Nombre de messages : 59
Inscription : 30/09/2012
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Ven 19 Oct 2012, 17:00

@Anaximandre a écrit:
Merci Michelb et Danyel pour la traduction.... c'est une bien grande énigme que cette histoire d’énergie pur qui existe à travers le cosmos!!!
Imaginé que en faite chaque chose, n'est que énergie ... mais une énergie construite par les différents assemblage des atomes... ( nous, la table, l'espace )
y'a que les champs d’énergie ( comme des bouclier ) entre les différentes composante qui nous évite d'explosé en poussière d’énergie ....

Le temps, la matière, la conscience ... dire que nous avons cette ensemble en nous !!!
J'ai aussi remarqué que la conscience, l'esprit.... au choix !!! ce dégrade des fois aussi vite que la chaire donc la matière... là la notion de temps existe plus !!! ou dans certain cas c'est le corps qui lâche et la réflexion qui reste.. ??? par déduction notre âme serait'elle pas l’énergie dominante de notre corps crée par nos propre combinaison moléculaire





De rien... rien de surprenant caar Dieu lui-meme est énergie pure. Enfin, c'est mon opinion et que j,ai lu dans la Bible
Pour revenir au sujet Ovni... le moteur à distorsion deviens possible , car plus d'impacte temps/voyage

Amitié Anaxi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaximandre
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 169
Inscription : 04/11/2011
Localisation : toulon
Emploi : Paramedical
Passions : Humanitude
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Ven 19 Oct 2012, 17:17

Oui mais moi perso dieu me fascine vraiment pas !!!! réel ou pas.... j'ai vraiment bcp de mal à prendre en compte cette .... histoire .... !!!
Amitié Anaxi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alberti
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 32
Nombre de messages : 1020
Inscription : 17/08/2012
Localisation : Strasbourg
Emploi : Privé
Passions : Science, ufologie.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Ven 19 Oct 2012, 18:05

Manifestement les ovnis reposent sur une science plus avancée que la notre et donc forcément sur une conception du temps de la matière et de l'énergie différente.

Aujourd'hui l'obstacle scientifique le plus important à la reconnaissance du phénomène ovni c'est la relativité d'Einstein selon laquelle on ne peut pas dépasser la vitesse de la lumière ce qui limite le champs des possibilités pour les voyages sur de grandes distances. C'est assez Laughing assez ironique au vu de mon avatar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
danyel
Bonne participation
Bonne participation




Masculin Age : 97
Nombre de messages : 59
Inscription : 30/09/2012
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   Ven 19 Oct 2012, 19:40

@Anaximandre a écrit:
Oui mais moi perso dieu me fascine vraiment pas !!!! réel ou pas.... j'ai vraiment bcp de mal à prendre en compte cette .... histoire .... !!!
Amitié Anaxi



l'energie et la matiere, ce n'est pas l'homme qui l'a créé mais Dieu réel ou pas pour toi...dire le contraire serait totalement illogique. Par contre j'aime les développements sur ce sujet...

Tôt ou tard l'humanité devra prendre en compte qui a crée tout cela mais en attendant,, l'homme a été conçu pour apprendre dont justement ce sujet ** Matière et energie **....Il n'est pas interdit Anaximandre de croire en un créateur...

mais beaucoup de questions ici trouvent réponses dans la Bible mais je ne comprends pas l'obstination de l'homme a vouloir toujours chercher ailleurs ce qu'il peut deja trouver tout près dans un livre...Oui on peut étudier l'espace, les astres et leur comportement cela sert de passe-temps entre autre..

Par contre j'ai toujour été fasciné par certaines sciences évolutives, mais quant à l'homme, il n'a jamais évolué a partir d'un animal mais créé directement... lisez votre Genèse...Néanmoins, je n'aurais pas étudié pour rien certaines matieres comme la Biologie et la physique ecolière secondaire....ah oui pour vous c'est le lycée mais j'ai arrêté là car inutile dans mon cas de continuer car le reste demeure de la spéculation..Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Temps ... matière et énergie ???   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Temps ... matière et énergie ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le Temps ... matière et énergie ???
» Réforme du collège, un gâchis de temps et d'énergie / Lucie Martin - Télérama
» Combien de temps consacrez-vous par matière par semaine ?
» Pourquoi on cherche à équivaloir la masse et l'énergie (et le temps et l'espace) ?
» comment l'expliquer? rationnalité à propos de Dieu...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Sciences: aéronautique, technologies de pointe, découvertes-