Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Matière noire : Une observation défie les astronaumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ingrid.S
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Féminin Age : 32
Nombre de messages : 57
Inscription : 27/11/2011
Localisation : Paris
Emploi : Secteur bancaire
Passions : variées
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Matière noire : Une observation défie les astronaumes   Mar 05 Juin 2012, 19:46

Un lien intéressant :http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/faut-il-abandonner-la-matiere-noire-pour-mond-lavis-de-benoit-famaey_38855/

Le passage le plus choquant :



Citation :
Depuis quelques années, Milgrom explore une autre formulation relativiste baptisée Bimond. Elle consiste à introduire deux métriques d’espace-temps différentes (c’est pourquoi on parle de théorie bimétrique) qui peuvent s’interpréter en introduisant un second univers en interaction avec le nôtre, d’une façon qui ne viole pas les contraintes de la physique des particules. Il y a déjà eu quelques formulations sérieuses de théories de ce genre par exemple par Andrei Linde (pour expliquer la faible valeur de la constante cosmologique) ou dans le cadre de la théorie des cordes où il existe des cosmologies avec des univers parallèles. Le modèle ekpyrotique de Paul Steinhardt, Burt Ovrut, Justin Khoury et Neil Turok en est un bon exemple, ainsi que l’un de ceux proposés par Lisa Randall et Raman Sundrum qui permettait d’espérer la création de minitrous noirs au LHC.
et




Citation :
Baptisée matière noire dipolaire par analogie avec ce qui se passe dans les milieux diélectriques,elle serait constituée de paires de particules de même masse mais de signes opposés. Ce n’est pas évident de considérer des masses négatives en relativité générale et il faut ajouter une nouvelle force pour que ces paires soient liées de façon stable. Mais remarquablement, sans modifier les équations d’Einstein et du fait que, dans ce modèle, le halo de matière noire entourant les galaxies se comporte comme une sorte de milieu polarisable du point de vue de la gravitation, on retrouve la relation de Milgrom.
ou comment parler des modèles avec univers jumeaux et matière à masse négative sans parler des premieres personnes ayant publié à ce sujet : Sakharov (a t il vraiment publié) et Jean-Pierre Petit.

Une telle censure me désole; pour ne pas dire plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre.B
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 4162
Inscription : 30/08/2008
Localisation : vendée,france
Emploi : electrotechnicien
Passions : lecture, musique, sciences et technologie,espace,photo
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Matière noire : Une observation défie les astronaumes   Mar 05 Juin 2012, 21:09

Bonsoir,

Merci pour le partage de cette info Ingrid.

Comme tu le dis,c'est consternant de voir ce genre de censure.
fnrf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Matière noire : Une observation défie les astronaumes   Mar 05 Juin 2012, 21:42

Très chère Ingrid.S,
Je vous confirme que Sakharov a bien publié sur le sujet et notamment un papier intitulé « Cosmological Models of the Universe with reversal of Time’s Arrow », publication apparue dans une source russe dont j’ai du mal à vous traduire le titre, référence 79 :689-693 (1980) et qui fut reprise dans Sov.Phys. JETP 52 :348-351 (1980) traduite en anglais par W.H.Furry (Cela ne s’invente pas !)
Il est un peu tard et j’ai la flemme de vous traduire le résumé, mais voici la version anglaise
Citation :
Cosmological Models of the Universe with reversal of Time’s Arrow are considered. Formulations are given of the hypothesis of cosmological CPT symmetry suggested earlier by the writer, and the hypothesis of an open model with many sheets, with negative spatial curvature, and with possible violation of CPT symmetry by an invariant combined charge. The statistical paradox of reversibility is discussed for these models. The small dimensionless parameter delta2/a2 (le deux est en exposant), which characterizes the mean spatial curvature of the universe, is explained as the result of the evolution of the universe through many successive cycles of expansion and contraction.
Il y a d’autres publications du même acabit et elles ont été rassemblées dans un ouvrage intitulé « Collected Scientific Works ». Une traduction française est disponible chez l’éditeur Anthropos mais ce bouquin est quasi introuvable. Il faut dire que l’on y trouve quelques papiers sur la physique des plasmas et comment fabriquer des générateurs magnétoimplosifs…en plus de ses travaux de cosmologie, le tout ponctué par son discours pour la réception du prix Nobel en 1975 dont vous avez certainement déjà entendu parlé.
Voilà, mon petit doigt me dit que nous sommes en plein changement de paradigme à la Thomas Khun et ce ne sont pas les gesticulations dérisoires de la zètanerie de service qui pourra faire dérailler ce train là.
Bienvenue dans le XXI ième siècle et commencez à vous préparer car j’ai l’impression que les changements suivront aussi une courbe exponentielle comme cette singularité dont les effets se font déjà sentir aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique
Passionné
Passionné
avatar



Féminin Age : 54
Nombre de messages : 100
Inscription : 27/03/2009
Localisation : Isère
Emploi : Active
Passions : UFO/Histoire /passé/peinture/espace
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Matière noire : Une observation défie les astronaumes   Mar 05 Juin 2012, 22:01

Bonsoir à tous,

voici la traduction Wink

Les Modèles Cosmologiques de l'Univers avec le renversement de la Flèche de Temps sont considérés. Les formulations sont données de l'hypothèse de symétrie CPT cosmologique suggérée plus tôt par l'auteur et l'hypothèse d'un modèle ouvert avec beaucoup de draps, avec la courbure spatiale négative et avec la violation possible de symétrie CPT par un invariant la charge combinée. Le paradoxe statistique de réversibilité est discuté pour ces modèles. Le petit paramètre dimensionless delta2/a2 (le deux l'évaluation demi-cadratin exposant), qui caractérise la courbure spatiale moyenne de l'univers, est expliqué comme le résultat de l'évolution de l'univers par beaucoup de cycles successifs d'expansion et de contraction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Matière noire : Une observation défie les astronaumes   Mar 05 Juin 2012, 23:30

Chers amis,

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur les travaux de JP PETIT, ET QUI CORRESPONDENT EXACTEMENT au "questionnement et soucis"d'INGRID, voici les références de son intervention au Colloque International sur les Techniques Variationnelles d'août 2007.

TITRE: Bigravité, modèle bimétrique de l 'Univers, Interprétation du Phénomène de l 'Accélération Cosmique

Réf arXiv http://arxiv.org/abs/0712.0067

Une précision: pour élaborer ses travaux, JP PETIT s'est appuyé à la fois sur ceux de A SAKHAROV et (c'est important), ceux du mathématicien français décédé au début de cette année Jean Marie SOURIAU, sans les travaux duquel il n 'aurait pas pu "boucler" ses "équations (rendre l'ensemble cohérent)

Ufologiquement vôtre STANALPHA



Nota: nous avons quelques membres de haut niveau en maths-physiques sur ce site...C'est pour eux que j 'ai indiqué ces références...l 'immense majorité se contentera du texte (introduction et conclusion...courage, le tout ne comporte que 14 pages).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Matière noire : Une observation défie les astronaumes   Mar 05 Juin 2012, 23:42

Post scriptum:

Le "topo' de Jean Pierre PETIT cité ci-avant est visible en Français sur son site www.jp-petit.org, ....puis aller sur la rubrique "PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES RECENTES "25/03/12.

STANALPHA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luigi1973
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 44
Nombre de messages : 233
Inscription : 11/03/2012
Localisation : besancon
Emploi : maître de conférences
Passions : énergie, bâtiments, R&D, physique, ovni, économie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Matière noire : Une observation défie les astronaumes   Mer 06 Juin 2012, 19:32

Bonjour à tous,

Voici un lien démontrant les difficultés et paradoxes de la mécanique quantique, et ce malgré l'expérience d'Alain Aspect sur l'intrication quantique...Cette équipe de physiciens et théoriciens français est largement reconnue dans la communauté scientifique internationale.

http://www.phys.ens.fr/cours/notes-de-cours/fl-mq/mq.PDF

Concernant la théorie de R-L-Vallée (suite de l'école de Planck) dont j'ai déjà parlé, nous avons transmis le livre à deux spécialistes théoriciens (physique quantique etc). Si cela vous intéresse, je pourrai vous transmettre leurs avis sur cette théorie. Bien entendu, les autres théories devraient être également réexaminées avec attention.

Je suis d'accord avec vous, la censure est désolante. Mais elle est le fruit du climat de peur, de compétition et de carriérisme des chercheurs. Un article très intéressant sur le phénomène "Slow science", démontrait que nous sommes passés d'une Recherche scientifique du POURQUOI (Einstein, Maxwell, thermodynamique etc.) au COMMENT (mécanique quantique qui décrit mais viole le principe de causalité), et maintenant au COMBIEN (publier pour exister). Dans ces conditions, on peut légitimement comprendre l'attitude de la majorité des chercheurs. Une autre remarque : donnez des noms de "scientifiques" grecs : Euclide, Aristote, Thalès, Platon etc. Essayez de faire la même réflexion pour la Rome antique : .... rien! La civilisation romaine était une civilisation de stratèges, d'architectes, d'ingénieurs, d'usuriers etc... Cette civilisation n'a pas fait de progrès scientifiques majeurs. Selon l'article, nous serions en train d'entrer dans l'époque de la "Rome moderne". Est-ce vraiment le cas? On peut le craindre, car la recherche fondamentale n'est pas encouragée par les gouvernements, les médias et par voie de conséquences par les peuples.

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Matière noire : Une observation défie les astronaumes   Mer 06 Juin 2012, 21:49

Bonsoir LUIGI 1973,

Merci pour ce panégyrique de la physique quantique ...J'ai comme l 'étrange sentiment que nous sommes en train d'assister, comme au ralenti, à une "glissade", une "fissure", bref, à une grande interrogation sur les limites et les insuffisances des lois de la physique et plus particulièrement de la Théorie de la Relativité Générale .

..Mais c'est bien AUGUSTE COMTE (1798-1857) qui disait "Tout est relatif, et cela seul est absolu."...Quel visionnaire!!

Amitiés STANALPHA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moghelon
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 48
Nombre de messages : 702
Inscription : 11/11/2012
Localisation : Rueil malmaison
Emploi : Informatique
Passions : Moto/sciences/musique (guitariste/bassiste)/ufologie/littérature moderne/informatique etc...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Matière noire : Une observation défie les astronaumes   Lun 25 Fév 2013, 13:46

Bonjour à tous,

Une mise à jour !

Matière noire : va-t-on annoncer sa découverte avec le détecteur AMS ?

Lors d’un récent colloque de l’AAAS, le prix Nobel de physique Samuel Ting a annoncé la prochaine publication des premiers résultats récoltés après 18 mois d’étude du flux de rayons cosmiques par le détecteur AMS, à bord de l’ISS. Dans quelques semaines, on saura peut-être s’il existe effectivement des particules de matière noire en train de se désintégrer dans la Voie lactée.

L’annonce de la découverte d’un disque de galaxies naines autour d’Andromède a permis aux partisans de la théorie Mond de marquer un point de plus dans le match qui les oppose aux défenseurs de la matière noire. Le LHC n’a toujours pas permis de détecter les particules de matière noire en les créant en laboratoire, alors que beaucoup s’attendaient à ce que des détecteurs comme Atlas et CMS nous montrent que le neutralino existe bel et bien. C’est donc avec une certaine excitation que l’on attend la publication des résultats de la chasse aux particules de matière noire conduite à l’aide de l’Alpha Magnetic Spectrometer (AMS-02) à bord de l’ISS.

La tension vient de monter d’un cran à la suite des récentes déclarations d’un des principaux chercheurs à l’origine de la construction de ce détecteur de rayons cosmiques, le prix Nobel de physique Samuel Ting.



Le détecteur AMS-02, de sa conception à sa mise en place sur l'ISS. Les résultats de sa chasse aux particules de matière noire sont très attendus. © www.widlab.com, Studio Famiglietti, Viméo, 2012




Un excès d'antimatière, indice d'existence de la matière noire ?

Le codécouvreur du quark charmé avec Burton Richter a en effet annoncé lors du colloque de l’American Association for the Advancement of Science (AAAS) qu’un article serait publié dans quelques semaines. Mais surtout, il laissé entendre qu’il allait porter sur les variations en fonction de l’énergie du rapport du flux de positrons sur celui d’électrons dans les rayons cosmiques. Or, on sait qu'une augmentation de ce rapport suivie d'une brusque chute peut être interprétée comme la preuve de l’existence de la matière noire.

En effet, certaines théories des particules élémentaires, notamment celles construites à partir de la supersymétrie, prédisent que les particules de matière noire peuvent s’annihiler ou se désintégrer en produisant un excès d’antimatière dans les rayons cosmiques dans un intervalle d’énergie particulier. Des signes d’un tel excès avaient déjà été trouvés avec le satellite Fermi. Mais l’on pouvait toujours jusqu'à présent l’interpréter en faisant intervenir une source d’antimatière standard, proche du Système solaire dans la Voie lactée, comme un pulsar.


Une vue d'AMS-02 (devant les panneaux solaires, en haut) juste après son installation sur l'ISS. Il chasse la matière noire depuis 18 mois et devrait le faire pendant des années. © Nasa



Des milliards de particules cosmiques détectées

Ce que l’on sait de certain, c’est qu’AMS fonctionne parfaitement bien et qu’en 18 mois, il a enregistré 25 milliards d’événements, dont huit milliards d’électrons et positrons. Quand l’article sera publié, peut-être directement sur arxiv, il devrait porter sur les flux de rayons cosmiques à des énergies comprises entre 0,5 et 350 GeV (la masse d’un proton est d’environ 1 GeV).

Samuel Ting fait durer le suspens avec cette déclaration : « nous avons attendu 18 ans pour écrire cet article, et nous sommes en train de faire la vérification finale. J'imagine que dans deux ou trois semaines, nous devrions être en mesure de faire une annonce ». Il a en outre ajouté : « nous avons six groupes pour analyser les mêmes résultats. Les physiciens, comme vous le savez, ont leurs propres interprétations, et nous sommes en train de nous assurer que chacun de ces groupes est d'accord avec les autres, et cela est presque le cas aujourd'hui ».

Article du 23/02/2013 sur http://www.futura-sciences.com

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paperclip
Très bonne participation
Très bonne participation




Masculin Age : 43
Nombre de messages : 181
Inscription : 11/04/2012
Localisation : Bretagne
Passions : Voyages, Sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Matière noire : Une observation défie les astronaumes   Lun 25 Fév 2013, 15:55

Les tenants de la théorie Mond ne croient pas en l'existence d'objets exotiques susceptibles d'apporter la masse manquante, mais plutôt le résultat d'une variation particulière de la théorie de Newton au voisinage des galaxies. ils vont peut-être marquer un gros point avec ces futurs annonces. L'article de futura science sur la theorie Mond parle d'une version de celle-ci, appelée Bimond qui ferait intervenir un univers bimetrique. Suspens pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moghelon
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 48
Nombre de messages : 702
Inscription : 11/11/2012
Localisation : Rueil malmaison
Emploi : Informatique
Passions : Moto/sciences/musique (guitariste/bassiste)/ufologie/littérature moderne/informatique etc...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Matière noire : Une observation défie les astronaumes   Lun 25 Fév 2013, 16:10

Paperclip a écrit:
Les tenants de la théorie Mond ne croient pas en l'existence d'objets exotiques susceptibles d'apporter la masse manquante, mais plutôt le résultat d'une variation particulière de la théorie de Newton au voisinage des galaxies. ils vont peut-être marquer un gros point avec ces futurs annonces. L'article de futura science sur la theorie Mond parle d'une version de celle-ci, appelée Bimond qui ferait intervenir un univers bimetrique. Suspens pour le moment...

Bonjour Paperclip,

Tout à fait et les galaxies naines récemment découvertes appuient cette théorie Wink

Bientôt confirmation d'univers parallèles ou de plusieurs univers en lieu et place de la matière noire ou pour expliquer la disparition de l'antimatière ?

Je ne serai pas étonné Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moghelon
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 48
Nombre de messages : 702
Inscription : 11/11/2012
Localisation : Rueil malmaison
Emploi : Informatique
Passions : Moto/sciences/musique (guitariste/bassiste)/ufologie/littérature moderne/informatique etc...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Matière noire : Une observation défie les astronaumes   Mer 27 Fév 2013, 09:26

Bonjour à tous,

Un article de http://www.futura-sciences.com du 25/02/2013 Par Laurent Sacco.

Le LHC prépare sa mue pour chasser à nouveau la matière noire dans 2 ans

Sous peu, très probablement, la confirmation viendra que le nouveau boson découvert au Cern est bien celui de Higgs. Pour aller beaucoup plus loin, il faudra s’armer de patience, car les derniers faisceaux de particules ont circulé dans le LHC. Il n'en verra passer à nouveau que dans deux ans environ, quand les capacités du LHC auront été améliorées afin d’atteindre de nouveaux sommets d’énergie et de luminosité.

La quête d’une nouvelle physique au-delà du modèle standard va marquer une pause avec l’arrêt temporaire des collisions de faisceaux de particules au LHC. Les analyses des données fournies par ces collisions dans les détecteurs de la machine vont se poursuivre malgré tout. Mais pendant au moins deux ans, Atlas, CMS, Alice et LHCb ne scruteront plus les myriades de particules secondaires produites dans les collisions de paquets de protons pour tenter d’y détecter, par exemple, des minitrous noirs en train de s’évaporer.

Durant cette période, on n’y cherchera pas non plus les secrets du quagma, car on a cessé temporairement, là aussi, de faire des collisions d’ions lourds avec des protons. En revanche, les ingénieurs et les techniciens du Cern vont avoir du pain sur la planche.


Une présentation en trois minutes du Cern. On y étudie le boson de Higgs et on y chasse les particules de matière noire. © Cern

À vérifier, 10.000 connexions entre aimants du LHC

Ils vont par exemple inspecter et renforcer les plus de 10.000 interconnexions entre aimants supraconducteurs. Il faut en effet vérifier avant le redémarrage en 2015 qu’ils pourront supporter la montée en énergie et en luminosité du LHC. La totalité du système de ventilation du Synchrotron à protons (PS) sera aussi changée, ainsi que plus de 100 km de câbles irradiés sur le Supersynchrotron à protons (SPS).

Le LHC est donc pour le moment hors jeu pour tenter d’aller au-delà du modèle standard, et l’on pourrait croire que s’annonce une période un peu terne pour la physique des hautes énergies. Espérons que non : en outre, le mois de mars 2013 pourrait bien être marqué par quelques révolutions.


Un montage fabriqué avec une vraie photo du LHC dans son tunnel montrant, au centre la circulation des deux faisceaux de protons à travers l’un des aimants supraconducteurs. © Maximilien Brice, Cern

Le LHC laisse la place à Planck et AMS

On attend en effet la publication des résultats de la chasse aux particules de matière noire avec le détecteur AMS. Il ne faut probablement pas s’attendre à des miracles, étant donné que le LHC n’a pour le moment fourni aucune trace de ces particules. Mais on ne se sait jamais.

En revanche, il est bien possible que l’on sache enfin si oui ou non l’univers observable a subi une phase d’inflation dans les premiers instants de son existence. L’Esa a en effet annoncé que les premiers résultats des analyses sur les observations du rayonnement fossile faites avec Planck devraient être publiés le 21 mars. L’accès au serveur de la Planck Legacy Archive risque probablement d’être encombré ce jour-là.

Bonne journée à tous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Matière noire : Une observation défie les astronaumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Matière noire : Une observation défie les astronaumes
» Les astronomes émettent des doutes sur la matière noire!
» La matière noire toujours aussi obscure
» La matière noire : elle pourrait ne pas être éternelle
» Y a-t-il un disque de matière noire exotique dans la Voie lactée ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Astronomie et Astrophysique-